EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006

 
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
EXPOSITIONS D’ART
CONTEMPORAIN                         LE COLLECTIF
                              DES VILLES POUR LA CULTURE
                                      EN ESSONNE

DANS 12 VILLES DE L’ESSONNE
DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
LE
LA NORVILLE
Du 4 au 22 avril. Vernissage :
samedi 8 avril à 11 heures
à la médiathèque
le Marque-page
ÉPINAY-SOUS-SÉNART
Du 15 au 10 juin, Vernissage :
                                                                projet

                                  BUG
vendredi 12 mai
à 19 heures au Centre
Culturel Maurice Eliot
d’Épinay-sous-Sénart
PALAISEAU
Du 26 avril au 13 mai.
Vernissage : jeudi 27 avril à
la Médiathèque George Sand
à partir de 18 heures
VIRY-CHÂTILLON
Du 28 avril au 27 mai.
Vernissage : vendredi 28 avril
au cinéma le Calypso
LE PLESSIS PÂTÉ
Du 1er au 14 mai. Vernissage :
mardi 2 mai à 19 h 30
à l’Espace culturel
Michel Berger
VERT-LE-PETIT
Du 2 au 13 mai. Vernissage :
vendredi 5 mai à 18 h 30
                                  Susciter l’étonnement, la surprise,
au Centre Culturel                favoriser la rencontre avec l’art contemporain
MORSANG-SUR-ORGE
Du 15 mai au 3 juin.
Vernissage : vendredi 19 mai
                                  dans l’espace public, sont les objectifs
à 19 h 30 au Château              de ce projet porté par le Conseil général de l’Essonne,
de Morsang
GOMETZ-LE-CHÂTEL                  le Collectif des villes pour la culture en Essonne, et Acte 91.
Du 15 mai au 30 juin,
Vernissage : samedi 20 mai        Des œuvres sur la thématique du bug sont créées
à 12 heures au parking
Saint-Nicolas                     dans des communes. Quatorze artistes ont retenu
COMMUNAUTÉ
DE COMMUNES LES                   l’attention du comité technique de sélection
PORTES DE L’ESSONNE
Du 20 mai au 30 juin.             réuni pour analyser et débattre
Vernissage : mardi 23 mai à
18 heures à la Médiathèque        des trente-neuf dossiers reçus après appel à projets.
d’Athis-Mons, à 19 heures
au centre culturel de Juvisy,     D’avril à juin, l’art contemporain est au rendez-vous
et à 19 h 30 à la
Médiathèque de Juvisy.            dans tout le département avec des installations d’objets,
(Parcours des œuvres
proposé)                          de vidéos, et de sculptures.
BURES-SUR-YVETTE
Du 29 mai au 10 juin.             Ce projet est porté par une volonté d’action culturelle
Vernissage : mardi 30 mai à
19 h 30 au                        et de sensibilisation de tous les publics sous forme
Centre Culturel Marcel Pagnol
COMMUNAUTÉ                        de conférences, d’ateliers, de formations.
DE COMMUNES
DU PAYS DE LIMOURS
Du 2 au 23 juin. Vernissage :
vendredi 2 juin à 19 heures
au Domaine de Soucy,
à Fontenay-les-Briis
ÉVRY

Textes réalisés sur la base des notes d’intention des artistes
Coordination : Julien Lannette
Graphisme Logo : Romain Mazuel
Photographies et Images : Fournies par les artistes
Direction artistique : Conseil général de l’Essonne, Valentin Beugin
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
LA                    médiation culturelle

BUG
“ON” !
C’est une invitation à découvrir l’univers des artistes.
Des actions culturelles sont mises en place autour de chacun
des projets, en partenariat avec les artistes
et les organisateurs. L’idée est de donner aux publics
des outils d’analyse pour que chacun invente
sa propre lecture des œuvres.
Au regard des spécificités liées à chaque œuvre,
des liens avec des sujets de société, scientifiques,
donnent lieu à la mise en place d’ateliers, de conférences,
de concerts, d’animations.
Des parcours d’œuvres accompagnés de visites guidées
sont conçus à l’occasion de cet événement.
Des temps de rencontre permettent aux artistes d’expliquer
leur démarche, les techniques employées pour la réalisation
des projets, mais aussi leur vision du monde
et de ses “bugs”.
C’est pour chacun l’occasion de redécouvrir son espace,
sa ville, en s’interrogeant sur la place qu’il peut occuper.
Si vous êtes curieux de participer à cette opération “Bug”
vous êtes les bienvenus dans tous les lieux de présentation des œuvres ;
ces projets sont pour vous !
Pour tout renseignement sur l’ensemble de l’opération :
contacter Acte 91 : 01 60 91 34 56
ou les communes participantes au projet.
Des fiches pédagogiques seront réalisées pour les enseignants.
Contact : Acte 91 : 01 60 91 34 56. Julien Lannette ou Claudine Lefebvre.
claudinelefebvre@acte91.com - www.acte91.com
91 nouvelles, lettre d’information d’Acte 91 sur l’actualité du “Bug”
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
La Norville                                                                    CONTACT
                                                                               Romain Mériskay
Du 4 au 22 avril. Vernissage :                                                 Centre culturel
samedi 8 avril à 11 heures à la médiathèque le Marque-page                     5-7 rue Victor Hugo
Karine Maire et Romain Nicoleau. Le Katamarrant
                                                                               91290 La Norville
LES ARTISTES                                                                   01 64 90 93 72
Karine Maire, titulaire d’un doctorat en Arts et Sciences de l’Art
à la Sorbonne, et Romain Nicoleau, diplômé de l’école nationale supérieure     serv.culture
d’art du Mans, se sont associés pour créer des installations et allier         @lanorville91.fr
leurs connaissances de la scénographie et de l’image. En effet, si Karine
Maire a travaillé en tant que scénographe avec des compagnies de théâtre
(compagnie Amin théâtre), Romain Nicoleau s’est spécialisé dans la vidéo
en tant que monteur et réalisateur. En 2005, Karine Maire a présenté son
travail au musée Robert Dubois-Corneau à Brunoy et Romain Nicoleau a été
en résidence au centre d’art de Pougues les Eaux (58) et à la Pommerie (19).

LE PROJET : LE KATAMARRANT
Karine Maire et Romain Nicoleau travaillent sur l’aspect créatif du bug,
sur les questions qu’il pose quand il s’immisce dans notre quotidien.
Il est l’élément imprévu nécessaire à tout changement, à toute évolution.
À partir de ce préambule, Karine Maire et Romain Nicoleau réalisent
deux pièces dans lesquelles le bug sera vu comme un “ratage” productif.
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Épinay-sous-Sénart                                                              CONTACT
                                                                                Sandrine Guyon
Du 17 avril au 28 avril. Vernissage : vendredi 14 avril à 19 heures             Centre culturel
au Centre Culturel Maurice Éliot d’Épinay-sous-Sénart                           Maurice Éliot
Sophie Solnychkine et Pierre-Jean Grattenois. Séquence erronée
Cf. Vert-le-Petit p.9                                                           14 rue Ste Geneviève
                                                                                91860
Du 15 mai au 10 juin, Vernissage : vendredi 12 mai à 19 heures
au Centre Culturel Maurice Éliot d’Épinay-sous-Sénart                           Épinay-sous-Sénart
Jean-Paul Fitelli. Bug 2 006                                                    01 60 47 85 82

L’ARTISTE                                                                       culture. action
Jean-Paul Fitelli, il dirige l’école d’arts plastiques municipale               @ville-epinay-
de Morsang-sur-Orge.
                                                                                senart. fr
Ses œuvres actuelles fonctionnent toutes sur un même principe :
attirer, leurrer pour mieux piéger le spectateur. Ce schéma canonique,
inspiré du vivant, tire ainsi parti des codes de fonctionnement
du spectateur pour lui faire vivre des expériences plus ou moins agréables.

LE PROJET : BUG 2 006
Cette installation vidéo-photographique se présente
sous de faux-semblants. Ses deux vidéos ne sont en fait que des leurres
destinés à capter l'attention du spectateur. Leur diffusion s'arrête
brutalement au moment où l’installation produit un “bug”, pour laisser
la place à une suite inattendue où l'espace d'exposition se transforme
en dancing de discothèque. Le spectateur est alors invité à danser au milieu
des lumières et de la fumée, au rythme d'une musique endiablée.
Une rupture est créée entre ce que le spectateur est amené à croire
et ce qui est réellement, c’est-à-dire, entre ce que l’œuvre lui donne à voir
au premier abord, et l’expérience qu’elle lui fait vivre.
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Palaiseau                                                                          CONTACT
                                                                                   Aurélia Lefebvre
Du 26 avril au 13 mai.                                                             Mairie
Vernissage : jeudi 27 avril à la Médiathèque George Sand                           BP 6
à partir de 18 heures
Ornic’art. Bug off                                                                 91 125 Palaiseau CEDEX
Ce projet est mené conjointement                                                   01 69 31 56 20
avec la communauté de communes du Pays de Limours.
                                                                                   aurelia.lefebvre
LES ARTISTES                                                                       @mairie-
L'expérience d'une pratique commune débute pour le couple Christine
Bouvier/Rochdy Laribi en 1994. Ils coréalisent des œuvres alors fortement          palaiseau. fr
imprégnées de leur histoire personnelle. L'implication corporelle des deux
artistes est primordiale : cette seconde peau qu'ils étirent pour créer
ce réseau, leurs corps en tension, tantôt contrepoids, tantôt poteaux
ou supports, sont des membres fonctionnels de cette microsociété en pleine
activité. Discrets mais occupés comme l'insecte au travail, les artistes font
partie de l'événement, ils incitent et participent à une nouvelle gestuelle
(chorégraphie). Actions éphémères, performances… mise en situation
du monde vécu, du monde sensible et de l'action politique.
Le travail de Christine Bouvier et Rochdy Laribi reflète l'absurde de situations
ordinaires décalées dans des lieux publics.

LE PROJET : BUG OFF
Le projet commence par une enquête ethnologique sur le bug.
Une installation modulable permettra au public de livrer son interprétation
du bug. Il y aura des bugs dramatiques, affectifs, humoristiques, sexuels,
anecdotiques, constructifs, dévastateurs…
Les bugs recueillis sont recyclés et entre eux des connexions existent,
des mises en réseau s’ébauchent pour donner lieu à des esquisses de carte
du chaos humain, du grain de sable qui s’immisce dans la vie
d’un individu, et génère des désordres et des fictions aléatoires.
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Viry-Chatillon                                                                    CONTACT
                                                                                  Sophie Taillé-Polian
Du 28 avril au 27 mai.                                                            et Bernard Gaudiche
Vernissage : vendredi 28 avril parking du cinéma le Calypso                       Mairie
Sandra Foltz. Droséra
Projet également réalisé à Gometz-le-Châtel et aux Portes de l’Essonne            service culturel
                                                                                  Domaine
L’ARTISTE
Agrégée d’arts plastiques, Sandra Foltz intervient souvent sur le thème           du Pied de fer
de la ville que ce soit sous forme de vidéos ou d’interventions dans l’espace     91 190 Viry-Châtillon
public. En 2000 elle a participé à l’exposition “Visions de ville” à Villeneuve
d’Ascq et elle est intervenue en extérieur à Saint-Flour dans le cadre            01 69 12 62 71
de “Chemin d’art” en 2005 ou à Oviedo, en Espagne, en 1999                        culture@mairie-viry-
lors de la manifestation “Diaspora”.
                                                                                  chatillon.fr
LE PROJET : DROSÉRA
Dans un espace urbain, quotidien, un élément vient à dysfonctionner.
Tout paraît normal, jusqu’à ce bug qui fait imaginer une situation
à la Jacques Tati où l’ordonnancement des choses viendrait à être bousculé.
Les prémices de ce monde étrange se trouvent dans le lampadaire
de Sandra Foltz pris d’éternuements successifs.
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Le Plessis-Pâté                                                                CONTACT
                                                                               Cédric Ruffiot
    er
Du 1 au 14 mai. Vernissage : mardi 2 mai à 19 h 30                             Mairie
à l’Espace culturel Michel Berger                                              Service culturel
Jérôme Abel. Unité 01
                                                                               Avenue du parc
L’ARTISTE                                                                      91220 Le Plessis-Pâté
Jeune artiste de 26 ans, Jérôme Abel axe son travail et ses recherches
sur notre environnement sonore. Après un passage à l’école d’architecture      01 60 85 59 00
de Paris Val-de-Marne, il intègre en 1999 les Beaux-Arts de Lyon.              cruffiot
Mais ce qui l’intéresse c’est le son. Il va en faire la matière première
de son travail. De retour à Paris, il s’investit dans la création musicale.    @leplessispate. fr
Cette double orientation nourrit aujourd’hui ses projets en Design :
habillage sonore de sites Web, attentes téléphoniques, musique
pour piscine à Saint-Priest et musique pour bibliothèque à Lyon
en 2002 ou d’installations comme Météo station en 2003 au festival Oerol
aux Pays-Bas.

LE PROJET : UNITÉ 01
Unité sonore autonome, composée d’un microphone, d’un mini-ordinateur
et d’un haut-parleur, elle est conçue pour une installation dans un espace
public de passages. Le fonctionnement du lieu est alors perturbé. Remis en
question par le détournement d’événements sonores, l’espace est investi
tant par le public devenu “à son écoute” que par le lieu lui-même, acteur
de sa propre métamorphose.
En absorbant les bruits familiers de la rue et en les distribuant de manière
anarchique, il provoque le dysfonctionnement d’une perception urbaine qui
jusqu’alors demeurait insoupçonnée. C’est dans ce sens qu’il oriente les
deux objectifs de sa démarche : agir dans la ville et modéliser des systèmes
sonores interactifs.

L’installation ne se limite donc plus au champ strictement artistique,
elle devient sculpture sociale par le jeu entre l’unité et les passants.
J. ABEL
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Vert-le-Petit                                                                   CONTACT
                                                                                Frédérique Bouvier
Du 2 au 13 mai. Vernissage : vendredi 5 mai à 18 h 30 au Centre Culturel        Mairie
Sophie Solnychkine et Pierre-Jean Grattenois. Séquence erronée                  service culturel
Le projet est mené conjointement avec Épinay-sous-Sénart
                                                                                Place de la mairie
LES ARTISTES                                                                    91 710 Vert-le-Petit
Sophie Solnychkine vit et travaille à Toulouse. Plasticienne (photographie,
vidéo, son) ainsi que doctorante en Esthétique et Sciences de l’art,            01 69 90 67 37
elle tente d’approfondir ses recherches artistiques en diversifiant             culture@mairie-
ses expériences au sein du monde de l’art. Ses recherches se concrétisent
au travers d’interventions en tant que plasticienne, d’activités de recherche   vertlepetit.fr
ou encore de commissariats d’expositions (Exchange views on…),
programme de vidéos françaises et Sud-africaines, co-produit avec l’artiste
Sud-africain Ed Young, diffusé en France (Toulouse, Nice) et en Afrique
du Sud (Cape Town). Pierre-Jean Grattenois poursuit ses recherches
plastiques en parallèle de son activité de prestataire multimédia
indépendant. Il développe une réflexion paradoxale sur les technologies
numériques nourrie par un parcours personnel souvent tiraillé
entre questionnement théorique sur l’art et enjeux technologiques
plus instantanés, mettant au jour une pratique à mi-chemin entre maîtrise
technique et défiance conceptuelle.

LE PROJET : SÉQUENCE ERRONÉE
Les artistes proposent d’expérimenter le bug au cours d’un projet
participatif. Il s’agit de transférer la notion de bug d’une technologie
de pointe à une technique artisanale comme le tricot, en déployant
le phénomène d’erreur dans une réalisation plastique prenant place
dans le corps social, associant les plasticiens et des habitants
de la commune d’accueil. Une pièce monumentale en tricot sera réalisée
par les plasticiens et les habitants. Chacun réalisera un carré de tricot
de 20 cm x 20 cm. Les réalisations accuseront un certain nombre d’écarts
avec la commande. Chaque écart pourra être compris comme un bug.
375 fragments seront nécessaires pour une œuvre de 3 m x 5 m.
EXPOSITIONS D'ART CONTEMPORAIN DANS 12 VILLES DE L'ESSONNE DU 4 AVRIL AU 30 JUIN 2006
Morsang-sur-Orge                                                                CONTACT
                                                                                Alain Douté
Du 15 mai au 3 juin.                                                            Centre culturel
Vernissage : vendredi 19 mai à 19 h 30 au Château de Morsang                    communal
Emilie Pitoiset. Dancefloor, opus pour un sourd 2
                                                                                74 Rue Jean Raynal
L’ARTISTE                                                                       91 390
Émilie Pitoiset ancienne élève de l’ENSB-A (atelier Closky et Jean-Luc
Vilmouth) travaille sur l’effet larsen (sonore et vidéo) et sur les systèmes    Morsang-sur-Orge
de communication qui excluent l’individu.                                       01 69 72 20 30
Son travail, non sans une certaine théâtralité, place comme un présupposé
à la création et à ses limites la tragédie inhérente à notre société.           morsangculture
Ses œuvres interviennent à un moment de bascule, de tension, ce sont            @nomade. fr
des points de non-retour. Son humour, même s’il est souvent noir
questionne notre rapport au monde. Au travers de dysfonctionnements,
d’erreurs, d’incompréhensions, de milles petits bogues, elle s’adresse
directement au spectateur. Elle lui propose une pause.
Elle invite son regard, son esprit et son corps à remettre en cause
leur propre matérialité. Après avoir exposé à la 11e biennale de l’image
en mouvement à Genève en 2005 et l’année d’avant à l’école nationale
supérieure des Beaux-Arts de Paris pour “densité + -0”, elle sera, en 2006,
en résidence au Pavillon du Palais de Tokyo à Paris.

LE PROJET : DANCEFLOOR, OPUS POUR UN SOURD 2
Le corps constitue un des obstacles qui permet de réfléchir le son.
Les infrasons créent les vibrations qui sont ensuite directement
captées par le corps.
Dancefloor est une allégorie du processus de captation du son
et de la musique, que les personnes sourdes ou mal entendantes ressentent
grâce aux vibrations qu'elles procurent sur leur corps. Il s'agit ici d'aller
à l'encontre du dancefloor en proposant un dispositif qui restitue les codes
établis mais dans une version silencieuse. Seul, l'attribut des vibrations
par le sol indique une possible danse.
Gometz-le-Châtel                                                                  CONTACT
                                                                                  Nadine Bobic
Du 15 mai au 30 juin. Vernissage : samedi 20 mai à 12 heures au parking           et Martine Camber
Saint-Nicolas                                                                     Koechlin
Sandra Foltz. Droséra
Cf. Viry-Châtillon p.7                                                            Mairie
                                                                                  76, rue Saint Nicolas
Laurent Sfar. En réunion à l’extérieur
                                                                                  91 940
L’ARTSITE                                                                         Gometz-le-Châtel
Laurent Sfar travaille sur les absurdités du monde. De la table de ping-pong
séparée par un mur (exposition à l’espace d’art contemporain Camille              01 60 12 11 05
Lambert à Juvisy-sur-Orge) jusqu’au pihue-nique de sangliers pour Sén’art         gometzlechatel
en Forêt, l’artiste ne laisse rien en place et bouscule nos références
                                                                                  @wanadoo. fr
communes. Sa réflexion porte sur l’espace urbain, lieu à travers lequel
différents flux temporels et relationnels se confrontent. Le travail de Laurent
Sfar prend forme par des gestes ou des actions posées dans l’espace public
grâce à des dispositifs technologiques sophistiqués (caméras de surveillance)
ou très simples (des lacets trop longs). C’est un questionnement
qui va au-delà de la perturbation de l’ordinaire dans le quotidien,
c’est sur la nature du geste artistique que l’on est amené à réfléchir.

LE PROJET : EN RÉUNION À L’EXTÉRIEUR
Le temps impose ses normes. Le découpage en 24 heures est un standard
universel. Qu’en serait-il avec une horloge de 15 heures ? Les rythmes
de travail en seraient-ils changés ? C’est une question qui touche
tous les moments de nos vies citadines, l’objet détourné venant perturber
Communauté de communes                                                         CONTACT
                                                                               François Pourtaud

Les Portes                                                                     École d’art
                                                                               Camille Lambert

de l’Essonne                                                                   35 Avenue
                                                                               de la Terrasse

Du 20 mai au 30 juin. Vernissage : mardi 23 mai à 18 heures                    91 260
à la Médiathèque Simone de Beauvoir d’Athis-Mons, à 19 heures au centre        Juvisy-sur-Orge
culturel de Juvisy-sur-Orge, et à 19 h 30 à la Médiathèque Raymond Queneau
                                                                               01 69 21 32 89
de Juvisy. (Parcours des œuvres proposé)
Sandra Foltz. Droséra cf. Viry-Châtillon p7                                    eart. lambert
                                                                               @wanadoo. fr
Christine Maigne. Diaporama

L’ARTISTE
Son travail questionne le monde qui l’entoure sans heurter. Il est délicat,
subtil, mais opposé à cette délicatesse, surgit un violent étourdissement,
comme à l’occasion de son exposition Implants à Valenciennes.
Le spectateur charmé se laisse, sans contraintes,
conduire dans un monde absurde, ridicule, inversé.
Christine Maigne produit une fiction qui englobe le réel et le superpose à
lui-même. Elle redécouvre la magie des gestes simples et des refuges
enfantins. Sans couleur, elle martèle au fil de ses œuvres un incroyable
hymne à la vie. Elle aime à faire intervenir des éléments organiques et
oniriques dans des lieux inertes, à l’image de son potager dans la neige en
1999. Cette rencontre est encore en jeu aujourd’hui et dans le cadre du bug,
l’élément naturel viendra s’immiscer sur l’écran de télévision.

LE PROJET : DIAPORAMA
Les images envahissent le monde. Nous ne faisons plus guère attention
au flot perpétuel des images fixes ou animées et Christine Maigne introduit
un bug visuel pour marquer un temps d’arrêt. Une limace, une cellule,
perturbent la vision de l’écran jusqu’à la disparition de l’image.
Bures-sur-Yvette                                                                  CONTACT
                                                                                  Jocelyne Morel
Du 29 mai au 10 juin. Centre Culturel Marcel Pagnol. Vernissage : mardi           Centre culturel
30 mai à 19 h 30                                                                  Marcel Pagnol
France Cadet. Cyber Dog
                                                                                  Rue Descartes
L’ARTISTE                                                                         91 440
France Cadet, née en 1971, est une artiste dont le travail aborde souvent
une réflexion sur les limites de la science : le danger d’accidents potentiels,   Bures-sur-Yvette
l’étude comportementale animale ou humaine, l’artificialisation de la vie,        01 69 18 79 50
les effets délétères du clonage, des expérimentations animales
ou encore de l’eugénisme.                                                         jmorel@mairie-
Elle mène des stages de robotiques. Enseignante à l’École Supérieure d’Art        bures-sur-yvette.org
d’Aix-en-Provence, elle a tout d’abord étudié les sciences
avant de se tourner vers des études artistiques.
Ses installations multimédias, souvent ironiques et ludiques, rassemblent
ces deux intérêts. Son travail a été récemment exposé à Tokyo,
à Ars Electronica, à Lille 2004, à ARCO 04, à la Galerie Roger Pailhas,
à La Villette, au Palais de Tokyo… et s’est vu récompensé par VIDA 6.0,
un concours international sur L’Art & la Vie Artificielle, aux Digita Awards
2 004 à Tokyo, et a été acheté par le Musée de Badajoz en Espagne,
le MEIAC.

LE PROJET : CYBER DOG
Un groupe de robots-chiens I-Cybie est utilisé pour ce projet. Entièrement
reprogrammés par l’artiste, ils vont perdre ou modifier par intermittence
leurs capacités, leurs couleurs, leurs sons. Placés dans un environnement
d’autres robots, ils vont délimités des espaces de bug. Ils ont l’apparence
de jouets parfaits, pourtant leur “pédigré” high-tech laisse apparaître
des manipulations génétiques. Un, puis deux, l’artiste provoque
une contamination de l’espace informatique délimité par la meute
de chiens-robots.
Le projet dégage une ironie dans le traitement du Bug, telle celle
du premier Bug informatique provoqué par un papillon de nuit tombé
dans le processeur.
Agissant en “hacker”, l’artiste n’opère pas un piratage, elle réintroduit
la notion de liberté dans un environnement qui en est privé.
Elle n’exprime pas une peur face à une technicité omnipotente, recréatrice
de vie ou dont les conséquences peuvent être dramatiques.
Elle se moque des paradoxes et des limites de tous systèmes informatiques
qui sont, quelque part, ceux de notre propre société.
Communauté de communes                                                          CONTACT

du Pays de Limours
                                                                                Florian Marquet
                                                                                CCPL
                                                                                615 rue Fontaine
Du 2 au 23 juin. Vernissage : vendredi 2 juin à 19 heures
                                                                                de ville
au Domaine de Soucy, à Fontenay-les-Briis
Ornic’art. Bug off                                                              91 640
Ce projet est mené conjointement avec la commune de Palaiseau.
                                                                                Briis-sous-Forges
LES ARTISTES                                                                    01 64 90 73 57
L'expérience d'une pratique commune débute pour le couple Christine             culture@
Bouvier/Rochdy Laribi en 1994. Ils coréalisent des œuvres alors fortement
imprégnées de leur histoire personnelle. L'implication corporelle des deux      cc-paysdelimours.fr
artistes est primordiale : cette seconde peau qu'ils étirent pour créer
ce réseau, leurs corps en tension, tantôt contrepoids, tantôt poteaux
ou supports, sont des membres fonctionnels de cette microsociété en pleine
activité. Discrets mais occupés comme l'insecte au travail, les artistes
font partie de l'événement, ils incitent et participent à une nouvelle
gestuelle (chorégraphie). Actions éphémères, performances…
mise en situation du monde vécu, du monde sensible et de l'action
politique, le travail de Christine Bouvier et Rochdy Laribi reflète l'absurde
de situations ordinaires décalées dans des lieux publics.

LE PROJET : BUG OFF
Le projet commence par une enquête ethnologique sur le bug.
Une installation modulable permettra au public de livrer son interprétation
du bug. Il y aura des bugs dramatiques, affectifs, humoristiques, sexuels,
anecdotiques, constructifs, dévastateurs…
Les bugs recueillis sont recyclés et entre eux des connexions existent,
des mises en réseau s’ébauchent pour donner lieu à des esquisses de carte
du chaos humain, du grain de sable qui s’immisce dans la vie
d’un individu, et génère des désordres et des fictions aléatoires.
Évry                                                                                 CONTACT
                                                                                     Véronique Donnat
En juin. À la gare d’Évry-Courcouronnes                                              Mairie d’Évry
Studiometis. Désir d’Imprévu                                                         Service de la vie
L’ARTISTE                                                                            locale et culturelle
Le Collectif Studiometis conçoit et réalise des espaces de connaissances             Place des droits
interactifs ouverts à la convivialité et à l’échange. L’interactivité est au c œur
de son travail et il recherche les procédés les plus simples pour créer              de l’homme
une participation avec le public à travers des installations                         91 000 Évry
et des performances musicales et visuelles (D’J et V’J).
En 2006 il a reçu l’aide du DICREAM (Dispositif pour la Création Artistique          01 60 91 07 19
Multimédia du Centre National de la Cinématographie) pour Metissage Japan            v.donnat
et a présenté son travail à Tokyo, à Paris et à Essen en Allemagne.
                                                                                     @mairie-evry. fr
LE PROJET : DÉSIR D’IMPRÉVU
Le collectif investit une boutique vide de la gare d’Évry-Courcouronnes pour
en faire le prototype d’un espace de connaissance hédoniste entre
contemplation, jeu, télévision, performances DJing & VJing et espace public.
Trés sensible à la convergence des médias, Studiometis intégre la
chronophotographie, la poésie, la philosophie, la littérature, la musique, le
design, le spectacle vivant, la cuisine et la création logicielle pour créer une
oeuvre intermédiale. Cette exposition sera également l’occasion d’inaugurer
le Podcast Studiometis.
Jérôme Abel
      France Cadet
   Jean-Paul Fitelli
       Sandra Foltz
  Christine Maigne
    Karine Maire et
  Romain Nicoleau
           Ornic’art
     Emilie Pitoiset
                       EXPOSITIONS D’ART
       Laurent Sfar
Sophie Solnychkine
                       CONTEMPORAIN
     et Pierre-Jean    14 ARTISTES
          Grattenois
        Studiometis    DANS 12 VILLES DE L’ESSONNE

                         VERT-LE-PETIT
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler