EXTENSION DE LA CENTRALE ELECTRIQUE THERMIQUE DE SAINT BARTHELEMY

 
EXTENSION DE LA CENTRALE ELECTRIQUE THERMIQUE DE SAINT BARTHELEMY
RESUME NON TECHNIQUE

     DOSSIER DE DEMANDE D’AUTORISATION
                 D’EXPLOITER

                               EXTENSION DE LA CENTRALE
                                  ELECTRIQUE THERMIQUE
                                    DE SAINT BARTHELEMY

                                                          Résumé Non Technique

                                                                                                    A l’attention de
                               M. Le Président du Conseil Territorial
                                                                                                      Février 2011

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter               215
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

       DOSSIER DE DEMANDE D’AUTORISATION
                   D’EXPLOITER

                               EXTENSION DE LA CENTRALE
                                  ELECTRIQUE THERMIQUE
                                    DE SAINT BARTHELEMY

                                                          Résumé Non Technique

                                                                                                        Préparé par
                                                                                      THEL - ETB
                                                                                                    A l’attention de
                               M. Le Président du Conseil Territorial
                                                                                                      Février 2011

                                                                           Rédacteur           Assurance Qualité
Indice        Date                      Description
                                                                          (nom, visa)             (nom, visa)
            Février
   0                                    1ère Edition                   Jonatan Mettery               Henri Bard
             2011
   1      Juillet 2011     Mise à jour suite remarques DEAL            Jonatan Mettery               Henri Bard
            Février       Mise à jour Evaluation des Risques
   2                                                                   Jonatan Mettery               Henri Bard
             2012                     Sanitaires

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter                 216
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

                                                   SOMMAIRE

1     IDENTIFICATION DU DEMANDEUR                                                                  219

2     NATURE ET VOLUMES DES ACTIVITES EXERCEES – RUBRIQUES ICPE                                    220

3     DESCRIPTION DU SITE ET DE SES ACTIVITES                                                      225

     3.1       Localisation du site                                                                225
     3.2       Effectif                                                                            226
     3.3       Heures de fonctionnement                                                            226
     3.4       Description des activités                                                           226
       3.4.1       Généralités                                                                     226
     3.5       Matières premières employées                                                        227
     3.6       Consommation d'eau                                                                  228

4     ETUDE D’IMPACT                                                                               229

     4.1       Synthèse de l’état initial                                                          229
     4.2       Maîtrise des impacts sur l’environnement aérien                                     229
       4.2.1       Emissions atmosphériques des moteurs diesel                                     229
       4.2.2       Nuisances sonores                                                               229
       4.2.3       Vibrations                                                                      229
       4.2.4       Impact paysager                                                                 230
     4.3       Maîtrise des impacts sur les eaux et les sols                                       230
       4.3.1       Mesures relatives à la préservation de la ressource en eau potable              230
       4.3.2       Imperméabilisation des sols                                                     230
       4.3.3       Stockage des produits liquides                                                  230
       4.3.4       Récupération des fuites et des égouttures                                       231
       4.3.5       Gestion des rejets liquides                                                     231
     4.4       Synthèse de l’impact du site                                                        232

5     VOLET SANITAIRE                                                                              233

6     ETUDE DE DANGER                                                                              234

     6.1       Situations de risques potentiels                                                    234
     6.2       Mesures de prévention                                                               234
     6.3       Mesures de protection                                                               235

7     RAISONS DU CHOIX DU PROJET                                                                   236

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   217
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

  7.1      Répondre à l’augmentation des besoins en électricité de Saint-Barthélemy…               236
  7.2      …En prenant en compte le vieillissement des installations…                              237
  7.3      …Et en respectant l’environnement                                                       237

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   218
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

L’objet de ce document est de permettre au lecteur une prise de connaissance rapide de l’ensemble du
dossier.

La demande présentée dans ce dossier concerne l’exploitation d’une extension de la centrale thermique
Diesel de production d’électricité et ses installations connexes dans la zone industrielle de Gustavia,
sur le territoire de Saint Barthélémy.

1    IDENTIFICATION DU DEMANDEUR

La demande d’autorisation d’exploitée est présentée par Electricité de France – EDF.

Le tableau ci-dessous synthétise les données concernant le demandeur.

                   Raison sociale                                     Electricité De France - EDF

                  Forme Juridique                                           Société Anonyme

                                                          Electricité de France – 22-30 Avenue de Wagram
              Adresse du siège social
                                                                       75 382 PARIS Cedex 08

                   Capital Social                                             911 085 545 €

                       SIREN                                                   552.081.317

     SIRET (centrale de Saint Barthélemy)                                  552.081.317.54015

                     Code APE                                                     3511Z

                                                           Direction des Système Energétiques Insulaires :
                                                                  - Mr BASLE – Tél : 01.49.01.41.91
                      Téléphone
                                                           Direction du Centre EDF Archipel Guadeloupe :
                                                                - Mr DELMAS – Tél : 05.90.82.40.40

                         Fax                                                 05 90 83 30 02

                                                              Yvan DELMAS - Directeur du Centre EDF
      Qualité du signataire de la demande
                                                                      Archipel Guadeloupe
                                                                            Chemin D210
               Adresse de la centrale                                       ZI de Gustavia
                                                                        97133 Saint-Barthélemy

L’extrait k-bis de la société est présenté en annexe 1.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter       219
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

2    NATURE ET VOLUMES DES ACTIVITES EXERCEES – RUBRIQUES ICPE

Les activités envisagées au sein de la centrale concernent principalement la combustion et le stockage
de fioul.

A ce titre l’activité est soumise à autorisation au titre de la nomenclature pour la rubrique 2910
« Combustion ».

Par ailleurs, l’activité du site relève également de trois rubriques soumises à déclaration (cf. tableau
pages 16 à 19).

Le tableau de la page suivante présente, pour chaque installation ou activité envisagée et répertoriée
dans la nomenclature :
     • le numéro de la rubrique, son intitulé et les seuils de classement à prendre en compte ;
     • la nature et la quantification des activités exercées sur le site au regard des seuils de
         classement ;
     • le régime de classement de l’installation : Autorisation (A), Déclaration (D), Déclaration
         soumis au contrôle périodique prévu par l’article 611-2 du code de l’environnement de la
         collectivité (DC) ou Non-Classée (NC) ;
     • le rayon d’affichage (pour la rubrique soumise à autorisation).

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   220
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

                         Tableau récapitulatif des activités classées au titre du Code de l'Environnement de la Collectivité de Saint-Barthélemy
                           Rayon                                                                                                 Critère de     Seuil du   Volume
Rubrique      Régime                 Libellé de la rubrique (activité)                  Nature de l’installation
                         d’affichage                                                                                             classement      critère   demandé

                                                                                En 1989 :
                                                                                - 4 moteurs diesel SEMT PIELSTICK 12PA6 pour
                                                                                une puissance thermique totale de 32 MWth
                                                                                - 2 moteurs diesel SEMT PIELSTICK 12PA4 pour
                                                                                une puissance thermique totale de 6,2 MWth∗
                                                                                - 1 moteur diesel SACM d’une puissance thermique
                                                                                de 2,1 MWth∗
                                                                                - 1 groupe diesel de secours de 0,7 MWth
                                                                                Soit une puissance thermique de 41 MWth

                                                                          Existant actuellement sur site :
                                                                          Moteurs existants en 1989 + :
                                                                          - 2 moteurs diesel SEMT PIELSTICK 12PA6 pour
                                            Installation de combustion                                                      Puissance
2 910-A-1        A           1 km                                         une puissance thermique totale de 16 MWth                            30 MWth     88 MWth
                                         fonctionnant au Fioul Domestique                                               thermique MWth
                                                                          - 1 moteur diesel CATERPILLAR d’une puissance
                                                                          thermique de 3,9 MWth∗
                                                                          Soit une puissance thermique de 60,9 MWth

                                                                                Après travaux d’extension :
                                                                                Moteurs existants actuellement sur site (hormis les 4
                                                                                moteurs démantelés lors des travaux) + :
                                                                                - 2 moteurs diesel WARTSILA 18V32 pour une
                                                                                puissance thermique totale de 38,4 MWth
                                                                                - 1 groupe diesel de secours de 0,9 MWth
                                                                                Soit une puissance thermique de 88 MWth
                                                                                (=> augmentation de puissance thermique de 27,1
                                                                                MWth)

      ∗
          Moteurs démantelés lors des travaux de l’extension
      Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter          221
      Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

                           Rayon                                                                                                         Critère de        Seuil du   Volume
Rubrique      Régime                     Libellé de la rubrique (activité)                     Nature de l’installation
                         d’affichage                                                                                                     classement         critère   demandé
                                                                                En 1989 :
                                                                                - 3 réservoirs aériens de FOD de 800 m³ chacun
                                                                                Soit une capacité totale équivalente de 480 m³

                                                                            Existant actuellement sur site :
                                                                            Stockages existants en 1989 + :
                                                                            - 6 réservoirs journaliers aériens de FOD de 5 m³
                                                                            chacun
                                                                            - 1 réservoir journalier indoor de FOD de 0,5 m³
                                                                            - 2 réservoirs aérien d’huile neuve de 20 m³ chacun
                                                                            - 1 réservoir d’huile neuve de 35 m³
                                             Stockage en réservoirs         - 1 réservoir aérien d’huile neuve de 4 m³
                                            manufacturés de liquides        - 1 réservoir aérien d’huile usagée de 4 m³
                                                  inflammables              - 1 réservoir aérien d’huile de service de 2 m³               Capacité
1 432.2.a        A           2 km            Visés à la rubrique 1430       - 1 réservoir aérien d’huile de service de 4 m³                                100 m³     498,7 m³
                                                                                                                                      équivalente totale
                                            Représentant une capacité       - 1 réservoir aérien de résidus huileux de 20 m³
                                        équivalente totale supérieure à 100 Soit une capacité totale équivalente de 493,4 m³
                                                         m3
                                                                                Après travaux d’extension :
                                                                                Stockages existants actuellement sur site + :
                                                                                - 2 réservoirs journaliers aériens de FOD∗ de 10 m³
                                                                                chacun
                                                                                - 1 réservoir aérien d’huile de service∗ de 7 m³
                                                                                - 1 réservoir aérien d’huile usagée∗ de 13 m³
                                                                                Soit une capacité totale équivalente de 498,7 m³
                                                                                (=> augmentation de capacité de stockage de 5,3
                                                                                eq m³)

      ∗
          Réservoirs en double-enveloppe avec système de détection de fuite
      Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter          222
      Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

                        Rayon                                                                                                    Critère de   Seuil du     Volume
Rubrique   Régime                      Libellé de la rubrique (activité)                      Nature de l’installation
                      d’affichage                                                                                                classement    critère     demandé

                                                                          En 1989 :
                                                                          Une réserve de solvant utilisé pour le nettoyage des
                                     Nettoyage, dégraissage, décapage pièces mécaniques utilisant 1,5 m³ de solvant par an
                                        de surfaces (métaux, matières
                                                                                                                                 Volume des
 2564-2      DC              -          plastiques…) par des procédés     Existant actuellement sur site :                                    200 litres   400 litres
                                                                                                                                   cuves
                                     utilisant des liquides organochlorés 2 fontaines à solvant de 200 litres chacune
                                          ou des solvants organiques
                                                                          Après travaux d’extension :
                                                                          Pas de modification apportée.

                                                                               En 1989 :
                                                                               - 2 compresseurs d’air 7 bar
                                                                               - 1 compresseur d’air 30 bar
                                                                               L’ensemble absorbant une puissance de 80 kW

                                       Installation de réfrigération ou        Existant actuellement sur site :
                                                 compression                   - 2 compresseurs d’air 7 bar
                                         fonctionnant à des pressions          - 2 compresseurs d’air 30 bar
                                                                                                                                 Puissance
2 920-2       D              -          effectives supérieures à 105 Pa,       L’ensemble absorbant une puissance de 95 kW                     50 kW       231 kW
                                                                                                                                 absorbée
                                         hors fluides inflammables ou
                                                    toxiques                   Après travaux d’extension :
                                                                               Compresseurs existant actuellement sur site + :
                                                                               - 2 compresseurs d’air 7 bar
                                                                               - compresseurs d’air 30 bar
                                                                               L’ensemble absorbant une puissance de 231 kW
                                                                               (=> augmentation de puissance absorbée de 136
                                                                               kW)

     Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter          223
     Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

                        Rayon                                                                                                           Critère de       Seuil du   Volume
Rubrique   Régime                      Libellé de la rubrique (activité)                      Nature de l’installation
                      d’affichage                                                                                                       classement        critère   demandé

                                                                               En 1989 :
                                                                               Une installation de charge de batterie de puissance
                                                                               maximale égale à 10,5 kW

                                                                               Existant actuellement sur site :
                                                                               Installation existante en 1989
                                                                                                                                         Puissance
  2925        D              -                  Accumulateurs                  Après travaux d’extension :                              maximale de      50 kW      130,5 kW
                                                                               Installation existante actuellement sur site + :        courant continu
                                                                               - 2 redresseurs chargeurs avec batteries associées de
                                                                               puissance unitaire maximale de 60 kW
                                                                               Puissance maximale totale de courant continu de
                                                                               130,5 kW
                                                                               (=> augmentation de 120 kW)

     Le rayon d’affichage lié à l’Autorisation est donc de 2 km.

     Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter            224
     Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

3     DESCRIPTION DU SITE ET DE SES ACTIVITES

3.1    Localisation du site

Le site d’exploitation, d’une superficie de 13 000 m², est implanté dans le périmètre de la centrale
existante, c’est-à-dire au bord de la mer, dans la zone industrielle, à proximité du port de Gustavia. On
trouve dans le voisinage immédiat de la centrale :
     L’usine d’incinération,
     Une cimenterie,
     Un parc à essence,
     Une déchetterie,
     Deux entrepôts

                         Vue aérienne de la centrale de Saint-Barthélemy (source spot image)

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter    225
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

3.2       Effectif

L’effectif total du personnel d’exploitation s’élèvera à 28 personnes.

3.3       Heures de fonctionnement

La centrale a pour vocation de fonctionner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

3.4       Description des activités

3.4.1      Généralités

L’extension de l’actuelle centrale de Saint-Barthélemy a pour objectif d’assurer la production
d’électricité de l’île en répondant à la hausse des besoins constatés. Cette extension viendra en
remplacement de la centrale auxiliaire existante qui est vieillissante ainsi que des moteurs installés en
« provisoire », notamment le groupe électrogène Caterpilar de 1,5 MWe.

L’extension sera constituée principalement :
          De 2 moteurs Diesel couplés à des alternateurs représentant, au total, une puissance électrique
           nette installée de 16,2 MW pour une puissance thermique de 38,4 MWth ; Ces groupes de
           production électriques (respectivement nommés G7 et G8) seront installés dans des cellules
           moteurs individuelles insonorisées, construites en matériaux incombustible M0 et coupe-feu 2
           heures. Ces deux cellules moteurs formeront le nouveau bâtiment de production, construit
           dans le prolongement du bâtiment de production existant et constituant son extension.
          Un groupe électrogène de secours, dit « black start » représentant une puissance thermique de
           900 kWth ; Il sera implanté dans un local réservé, au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment des
           communs et des auxiliaires, accolé au bâtiment de production.
          De locaux pour les auxiliaires mécaniques des moteurs ainsi que pour les auxiliaires
           communs ; Ces locaux seront implantés au rez-de-chaussée du nouveau bâtiment des
           communs et des auxiliaires.
          De locaux électriques pour la transformation et la distribution ; Ces locaux seront implantés au
           rez-de-chaussée du nouveau bâtiment des communs et des auxiliaires ou accolés au bâtiment
           de stockage réseau existant (pour les loges des transformateurs principaux et de soutirage des
           groupes et leur cellule HTA de distribution)
          D’un nouvel atelier aménagé dans l’atelier existant ;
          D’un nouveau bâtiment de stockage réseau implanté en lieu et place de l’ancien
          D’un nouveau local huilerie spécifique pour le stockage des fûts implanté en lieu et place de
           l’actuel local « entreprises extérieures » qui sera démantelé
          De deux réservoirs journaliers aériens à double-enveloppe de FOD d’une capacité utile
           unitaire de 10 m³ ; Ces réservoirs seront implantés en toiture du nouveau bâtiment des
           communs et des auxiliaires.
          D’un réservoir aérien à double-enveloppe d’huile de service d’une capacité utile de 7 m³ ; Ce
           réservoir sera implanté en toiture du nouveau bâtiment des communs et des auxiliaires.
          D’un réservoir aérien à double-enveloppe d’huile usagée d’une capacité utile de 13 m³ ; Ce
           réservoir sera implanté en extérieur, à proximité du local de traitement des eaux du nouveau
           bâtiment des communs et des auxiliaires.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter      226
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

          De bureaux, de locaux personnel et d’une salle de commande aménagés à proximité des deux
           nouvelles cellules moteur, à l’étage du nouveau bâtiment des communs et des auxiliaires.

L’extension du bâtiment de production (cellules G7 et G8) ainsi que le nouveau bâtiment des
communs et des auxiliaires viendront s’implanter en lieu et place de la centrale auxiliaire existante et
des moteurs provisoires en Aggreko qui seront respectivement démantelés et déplacés lors des travaux.
Le démantèlement de la centrale auxiliaire s’opérera selon la réglementation en vigueur, notamment
pour la gestion des déchets.

Un plan de la Centrale avec les affectations des différents locaux est joint en annexe 5.

3.5       Matières premières employées

Les matières premières utilisées par la centrale seront :
      9 Du fuel domestique, carburant des moteurs Diesel ;
      9 Des huiles servant à la lubrification des moteurs ;

Le tableau suivant présent les consommations annuelles estimées de FOD, d’huile et d'urée ainsi que
les quantités maximales stockées sur le site.

                                               Consommation
                                                                          Quantité maximale
                   Type de produit            annuelle maximale
                                                                           stockée sur le site
                                                   estimée

                                                                                 2400 m3

                                                                         Pour mémoire, répartis
                         FOD                25 000 m3 à 30 000 m3
                                                                             comme suit :
                                                                              - 3 x 800 m3

                         Huile                   50 m3 à 75 m3                    75 m3

L’ajout de deux nouvelles tranches de production ne viendra pas impacter significativement les
consommations de FOD et d’huile de la centrale car celles-ci dépendent avant tout de la puissance
appelée par le réseau et non de la puissance installée sur site.

La hausse des consommations électrique constatée sur l’île va s’accompagner d’une élévations des
consommations de FOD et d’huile mais celle-ci sera limitée par l’extension G7 – G8 car les nouveaux
groupes présentent de bien meilleures performances que les moteurs existants en matière de
consommations.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   227
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

3.6    Consommation d'eau

La consommation actuelle de la centrale est estimée est de 180 m3/an.

La consommation est liée au traitement d’eau, aux usages sanitaires et aux appoints d'eau des
différents circuits.

Par ailleurs, un système de récupération d’eau de pluie des toitures des bâtiments existants est utilisé
ponctuellement pour le remplissage de la bâche incendie.
La consommation d’eau de pluie correspondante est estimée à environ 500 m3/an maximum.

L’ajout de deux nouvelles tranches de production ne viendra pas impacter significativement les
consommations d’eau de la centrale.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   228
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

4     ETUDE D’IMPACT

4.1     Synthèse de l’état initial

Plusieurs sites sensibles ont été identifiés lors de la modélisation de la dispersion atmosphérique des
fumées issues de la centrale et de l’évaluation des risques sanitaires inhérente, et notamment les
habitations localisées à une cinquantaine de mètres au nord ouest de l’actuelle centrale qui
apparaissent comment étant les récepteurs les plus sensibles au regard de l’environnement du site.

4.2     Maîtrise des impacts sur l’environnement aérien

4.2.1    Emissions atmosphériques des moteurs diesel

Les émissions de polluants atmosphériques seront limitées par la réalisation régulière d’opérations de
maintenance, afin de garantir les performances de moteurs. Les consignes d’entretien sont celles
émises par les constructeurs.

4.2.2    Nuisances sonores

La conception des bâtiments et des choix techniques pertinents permettront de minimiser les impacts
sonores sur l’environnement. En particulier :
                   La totalité des moteurs est implantée à l’intérieur de bâtiments, réduisant ainsi les
                    nuisances pour l’environnement ;
                   Les entrées d’air seront chicanées ;
                   Des silencieux seront positionnés sur les cheminées…

L'extension ne génèrera pas une émergence supérieure à 3 dB(A) pour chacun des points qui a fait
l'objet d'une mesure initiale en limite de propriété et en ZER.
Les dispositions constructives mises en œuvre dans le cadre de la construction de l’extension de la
centrale permettront de limiter à 3 dB(A) les émergences au niveau des ZER.

4.2.3    Vibrations

         ¾       Montage des groupes

Les groupes sont montés sur boites à ressorts et leurs massifs seront désolidarisés.

         ¾       Montage des tuyauteries

Les tracés sont étudiés pour éviter des coups de bélier. Des organes de reprise des dilatations sont
prévus chaque fois que nécessaire.

Les phénomènes de vibrations seront limités par la mise en place de dispositifs d’isolation et de
systèmes de compensation au niveau des équipements générateurs de phénomènes vibratoires.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter    229
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

4.2.4     Impact paysager

La centrale actuelle ne constitue pas un élément de contraste majeur par rapport aux autres bâtiments
de la zone d’activité, qui est elle-même relativement protégée et à l’écart du reste de l’île.

Prenant en compte une intégration architecturale et mettant en jeu une implantation de bâtiments en
prolongement ou en remplacement de ceux existants sans modifier l’emprise actuelle ni ajouter
d’élément de contraste majeur, l’extension projetée peut être considérée comme peu impactante vis-à-
vis de l’intégration paysagère du site.

De plus, les nouveaux bâtiments seront construits en respectant les critères HQE1 afin de respecter leur
environnement et de faciliter leur intégration au site préexistant, en privilégiant l’utilisation de
matériaux locaux ou originaires de la région dans la limite du respect de la réglementation.

Lorsque les travaux d’extension de la centrale seront terminés, des plantations d’essences locales
seront effectuées afin d’intégrer au mieux la centrale dans son environnement.

4.3      Maîtrise des impacts sur les eaux et les sols

4.3.1     Mesures relatives à la préservation de la ressource en eau potable

Afin de réduire la consommation en eau potable, conformément à la réglementation, les eaux de
refroidissement des moteurs circuleront en circuit fermé.

Elles seront traitées chimiquement afin d’éviter tout phénomène de corrosion et d’encrassement des
installations. Ainsi, seuls des appoints devront être faits régulièrement.

4.3.2     Imperméabilisation des sols

La prévention de l'infiltration de produits liquides dans les sols sera obtenue par l'imperméabilisation
et le drainage des zones intérieures et extérieures susceptibles d’êtres souillées par des hydrocarbures,
des huiles ou des produits chimiques.

4.3.3     Stockage des produits liquides

          ¾    Stockage aérien

Les cuves aériennes qui seront installées dans le cadre de l’extension de la centrale sont indiquées dans
le tableau ci-dessous :

                                 Stockages aériens de substances dangeureuses

                          Nature du produit           Volume unitaire        Nombre de
                               stocké                    de la cuve            cuves
                                     FOD                     10 m3                 2
                                                                 3
                            Huiles de service                7m                    1
                         Huile usée de vidange               13 m³                 1

1
    Haute Qualité Environnementale

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter    230
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

Ces réservoirs sont en double-enveloppe avec des dispositifs de détection de fuite et de protection
contre le sur remplissage conformes à la réglementation en vigueur.

Les produits stockés en petits conditionnements seront placés sur des rétentions conformes à la
réglementation.

4.3.4    Récupération des fuites et des égouttures

        ¾     Zones de travail et installations de production

Les zones imperméabilisées susceptibles de recevoir des fuites et des égouttures constituées du
bâtiment de production, du bâtiment regroupant l’atelier et le magasin, du local de traitement du fioul,
de l’aire de stockage ainsi que de l’aire de dépotage seront raccordées au réseau de collecte des eaux
huileuses.

4.3.5    Gestion des rejets liquides

Les systèmes de récupération et de traitement des effluents au droit de la centrale permettront
d’assurer :
        la reprise :
             9 des eaux potentiellement polluées,
             9 des égouttures d’hydrocarbures et d’huile,
             9 des trop-pleins des cuves ;
        le traitement des eaux huileuses avant rejet au milieu naturel ;
        la récupération et l’élimination des hydrocarbures et des boues de décantation ;
        l’évacuation des eaux de pluies ;
        la récupération et le traitement des eaux vannes.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   231
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

4.4    Synthèse de l’impact du site

L’extension de la centrale de Saint-Barthélemy sera génératrice d’un impact limité sur son
environnement. Les principales sources d’impact ou de nuisances potentielles générées seront :

        9 Rejets atmosphériques

L’impact des rejets de polluants de la centrale sur l’environnement et la santé de la population apparaît
faible comme l’indiquent les résultats de l’évaluation du risque sanitaire (cf § 5).
Les vents dominants (majoritairement en provenance du Nord-est et soufflant donc vers le Sud-ouest)
par rapport à l’actuelle centrale, favorisent la dispersion des fumées vers la mer.

        9 Rejets aqueux

Les eaux huileuses de l’extension seront collectées et traitées par les installations existantes.

Les eaux pluviales susceptibles d’être polluées (voiries, …) de l’extension seront collectées et dirigées
vers un séparateur d’hydrocarbures.

        9 Bruit et vibration

Les dispositions constructives mises en œuvre dans le cadre de la construction de l’extension de la
centrale permettront de limiter à 3 dB(A) les émergences au niveau des ZER.
D’autre part, les phénomènes de vibrations seront limités par la mise en place de dispositifs d’isolation
et de systèmes de compensation au niveau des équipements générateurs de phénomènes vibratoires.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter    232
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

5      VOLET SANITAIRE

D’après l’évaluation des risques sanitaires menée pour les voies inhalation et ingestion, et selon
les recommandations de la circulaire de la DGS pour le choix des VTR, les rejets
atmosphériques des installations EDF de Saint-Barthélemy1 ne sont pas susceptibles
d’engendrer des effets sur la santé chez les personnes exposées excepté pour le dioxyde d’azote.

En effet, des symptômes respiratoires associés à l’exposition aigüe au dioxyde d’azote sont
susceptibles de survenir sur des zones émergées (superficie totale de 0,04 km²) à proximité de
l’installation (Fort-Gustave, Public) et au nord de l’installation, au niveau de l’anse des cayes, les
jours où les conditions météorologiques sont défavorables à la dispersion.

Au niveau du site émergé le plus impacté (Fort-Gustave, vent de secteur est / nord-est), les
dépassements sont susceptibles de se produire au maximum 52 heures par an d’après les
résultats de dispersion.

Le reste des zones au niveau desquelles des dépassements sont observés, sont Public (sous des
vents fréquents de secteur est) avec un temps de dépassement maximum de 4 heures/an et l’anse
des cayes (sous des vents de direction sud-ouest, très peu fréquents) avec un temps de
dépassement maximum estimé à 1 heure/an.

Par ailleurs, pour les polluants, pour lesquels aucune valeur toxicologique de référence n’était
disponible dans la littérature consultée mais qui disposaient d’une valeur guide journalière et/ou
annuelle (CO, PM10, PM2,5, NO2, plomb et cadmium), aucun dépassement de la valeur-guide n’a été
identifié sur des zones émergées habitées.

Enfin, il convient de noter qu'à puissance électrique appelée équivalente, le fonctionnement de
l'extension met en œuvre un matériel plus récent qui consomme moins de fioul et des hauteurs de
cheminées plus importantes.
Les émissions liées à la consommation de fioul de l’extension sont donc moins importantes que les
émissions actuelles (diminution du flux massique de polluants et meilleure dispersion du panache des
fumées pour les nouvelles tranches G7 et G8).

1
    Projet d’extension

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   233
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

6     ETUDE DE DANGER

6.1    Situations de risques potentiels

Les conditions opératoires susceptibles d’engendrer une situation de risque sur le site seront :

             9 Le fonctionnement des moteurs Diesel
Un problème technique survenant lors du fonctionnement d’un moteur Diesel tel que l’apparition d’un
point chaud au niveau d’un carter moteur ou d’une pièce mobile (vilebrequin, bielle, piston…) peut
être la cause de l’apparition de fissures ou d’un bris de la pièce pouvant engendrer une rupture du
carter et une projection de parties métalliques. Ce genre d’incident peut provoquer une détérioration
du moteur et des installations situées à proximité.

Les températures élevées des différents organes des moteurs peuvent également être à la source de
départ d’incendie en cas de présence voisine de matériaux inflammables.

             9 Le stockage et l’utilisation de liquides inflammables
Une erreur de manipulation ou l’apparition d’un problème technique lors de l’utilisation de liquides
inflammables tels que le fioul ou l’huile peut provoquer un épanchement pouvant générer, en cas de
présence d’un point d’ignition, un départ d’incendie.

             9 Les équipements électriques
Une défaillance technique, un manque d’entretien ou une erreur d’utilisation d’une installation
électrique peut être à la source d’une surchauffe de l’appareillage pouvant conduire à un départ
d’incendie.

De nombreuses mesures de prévention ou de protection seront mises en œuvre au sein de l’extension
de Saint-Barthélemy afin d’éviter ou de limiter tout risque de survenance d’incident ou d’accident.

             9 Les équipements sous pressions 30 bar
Une défaillance technique, un manque d’entretien ou une erreur d’utilisation d’une installation sous
pression peut être à l’origine d’une rupture rapide du matériel et d’une lame d’air.

De nombreuses mesures de prévention ou de protection seront mises en œuvre au sein de l’extension
de Saint-Barthélemy afin d’éviter ou de limiter tout risque de survenance d’incident ou d’accident.

La cartographie des risques significatifs est jointe en annexe 18.

6.2    Mesures de prévention

Les mesures de prévention concerneront notamment :
             9 La prévention générale,
             9 La prévention de la malveillance, avec la mise en place de systèmes de
               vidéosurveillance ainsi que d’une clôture ;
             9 La formation du personnel,
             9 La prévention du risque météorologique,
             9 La prévention de la pollution des sols, avec le choix de l’imperméabilisation des zones
               d’exploitation etc… ;
             9 La prévention du risque incendie avec les systèmes de détection, les dispositifs
               d’alerte, les procédures d’entretien, calorifugeage et capotage des moteurs etc… ;

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   234
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

             9 La prévention contre les risques d’origine électrique.

6.3    Mesures de protection

Enfin, pour compléter les moyens de prévention, si un sinistre venait malgré tout à se déclencher, le
site disposera d'importants moyens de protection, qu’il s’agisse de moyens externes de protection, tels
les pompiers présents non loin de la future centrale, comme de moyens internes de protection, tel le
système d’extinction de type sprinkler.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter   235
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

7     RAISONS DU CHOIX DU PROJET

Les principales raisons pour lesquelles ce dossier est aujourd'hui déposé sont exposées dans les
paragraphes qui suivent.

7.1    Répondre à l’augmentation des besoins en électricité de Saint-Barthélemy…

Le graphique suivant synthétise l’évolution de la puissance de pointe (en MW) appelée par le réseau
électrique de l’île de Saint-Barthélemy entre 2000 et 2007.

Le graphique montre une progression constante de la puissance de pointe avec une hausse de 67 %
entre 2000 et 2007.
Les groupes situés dans la centrale auxiliaire actuelle, ainsi que les groupes « provisoires » outdoor ne
suffisent plus à satisfaire convenablement la demande de pointe.

EDF dispose actuellement d’une faible puissance installée au regard de la puissance appelée par le
réseau et contraint sa clientèle à une limitation de puissance sur ses contrats d’abonnements.

Cette situation conduit à la prolifération sur l’île d’installations de groupes électrogènes autonomes
nuisible à l’environnement (transport routier pour livraison du fioul, rejets gazeux non suivis,
pollutions potentielles par les fuites…). L’extension contribuera à inverser cette tendance.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter    236
Février 2011
RESUME NON TECHNIQUE

7.2       …En prenant en compte le vieillissement des installations…

La centrale auxiliaire actuelle est un outil vieillissant qui apparaît de moins en moins adapté aux
conditions climatiques et aux contraintes environnementales.

7.3       …Et en respectant l’environnement

L’installation projetée par EDF a été étudiée afin de minimiser l’impact environnemental de la centrale
et de contrôler au mieux les pertes d’énergie.

Par ailleurs, des dispositions spécifiques ont été prises lors de la conception du projet dans le but de
minimiser l’impact de la centrale en terme de :
          rejets de polluants dans les eaux superficielles, par la mise en place d’installations efficaces et
           largement dimensionnés de traitement des effluents ;
          rejets de polluants dans l’atmosphère par la mise en place de moteurs plus performants et de
           cheminées plus hautes avec des débits de fumées plus importants permettant une meilleure
           dispersion du panache ;
          pollution des sols, par l’imperméabilisation des zones d’exploitation, de stockage et de
           dépotage ;
          nuisances sonores, par la mise en œuvre de dispositifs techniques contribuant à réduire les
           émissions sonores.

Centrale électrique thermique de Saint-Barthélemy – Dossier de demande d’autorisation d’exploiter         237
Février 2011
Vous pouvez aussi lire