Fiches Autoévaluation Diagnostic travaux en hauteur Siége & Chantier

Fiches Autoévaluation Diagnostic travaux en hauteur Siége & Chantier

Siége & Chantier Autoévaluation Edition - Mars - 2019 Fiches Diagnostic travaux en hauteur

Fiches Autoévaluation Diagnostic travaux en hauteur Siége & Chantier

Entreprise : Adresse : + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - L'entreprise dispose de personnes aptes à porter les secours (SST) Equipements Formation Organisation L'entreprise organise pour son personnel des formations à la prévention Le personnel amené à monter des échafaudages est formé Le personnel amené à réceptionner/vérifier les échafaudages est formé Le personnel amené à utiliser des systèmes d'arrêt de chute est formé Le personnel amené à conduire des PEMP est formé Prise en compte des aspects prévention, pour achat ou location de matériel L'entreprise dispose des notices d'instruction des équipements et matériels Les échafaudages roulants sont à montage en protection collective L'entreprise a défini des règles de recours aux échelles - escabeaux L'entreprise a défini un cadre pour le recours aux EPI anti-chutes L'entreprise procède aux contrôles périodiques des E.T.

FS 6 FS 3 FS 4 FS 5 ES 9 ES 10 FS 1 FS 2 L'entreprise procède à la vérification de son matériel L'entreprise dispose d'un suivi des systèmes d'arrêt de chute ES 5 L'entreprise dispose d'un encadrement structuré responsable Une personne est chargée de la gestion du risque chute de hauteur Une procédure d'accueil existe pour l'arrivant sur le risque de chute ES 7 ES 8 L'entreprise prévoit et planifie le matériel approprié aux travaux en hauteur Il existe une personne chargée de gérer le matériel de protection L'entreprise dispose de ces propres équipements de protections collectives L'entreprise a recours à la location pour mieux gérer ses équipements OS 6 OS 7 ES 1 ES 2 ES 3 ES 4 ES 6 OS 1 OS 2 OS 3 OS 4 OS 5 Siège Les risques liés aux travaux en hauteur sont évalués dans le DU L'entreprise rédige des modes opératoires (et PPSPS)

Organisation AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE O S 1 Le risque de chute est traité, des actions de prévention sont programmées Le DU est standard des actions sont menées Le DU est standard pas de plan d'actions Le DU n'existe pas ou le risque n'est pas pris en compte O S 2 Des modes opératoires existent et sont formalisés Des modes opératoires existent ne sont pas tous formalisés Des modes opératoires existent pour certains chantiers l'entreprise ne rédige pas de modes opératoires O S 3 L'entreprise dispose d'encadrement avec délégation de pouvoir formalisée L'entreprise dispose d'un organigramme et/ou de délégation informelle L'entreprise dispose d'une structure hiérarchique sans formalisme L'entreprise ne dispose d'aucune structure hiérarchique O S 4 L'entreprise dispose d'une fonction dédiée à la prévention qui gère le risque de chute L'entreprise dispose d'un personne formée, en capacité de gérer le risque de chute L'entreprise a désigné une personne compétente non formée sur les risques de chute L'entreprise n'a désigné aucune personne compétente, ni intervenant extérieur O S 5 Lors de l'accueil, l'entreprise suit une procédure structurée L'entreprise procède à l'accueil en s'aidant d'un livret d'accueil (ou une fiche) L'accueil est réalisée de façon informelle par une personne désignée Il n'y a aucune procédure d'accueil des nouveaux arrivant dans l'entreprise O S 6 L'entreprise prévoit tout le matériel, soit dans son parc, soit en en location L'entreprise anticipe uniquement les matériels les plus importants L'entreprise prévoit ses besoins, mais ne fait pas de programmation L'entreprise ne fait pas de prévision et avise au dernier moment O S 7 Une personne gère le matériel de protection contre les chutes de hauteur Chacun gère le matériel dont il a besoin, les besoins étant supervisés Chacun gère le matériel dont il a besoin sans cohérence d'ensemble Personne ne s'occupe de la gestion du matériel dans l'entreprise Equipements AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE E S 1 L'entreprise possède tous les matériels adaptés en nombre suffisant, ou les loue L'entreprise possède le matériel courant, utilisé même s'il n'est pas le plus adéquat L'entreprise ne dispose pas de tout le matériel, et improvise pour compléter les protections L'entreprise dispose de peu de matériel et tous les chantiers ne sont pas protégés E S 2 L'entreprise a recours à la location presque toujours pour avoir des matériels en état L'entreprise a recours à la location des matériels dont elle ne dispose pas de la technicité L'entreprise recours à la location rarement et pour des chantiers très particuliers L'entreprise ne recourt pas à la location, même si la prestation serait de meilleure qualité E S 3 Les aspects prévention font partie des critères de choix, le personnel y est associé Il n'y a pas de cahier des charges, mais les aspects prévention sont pris en compte A tarif voisins, les performances prévention sont un critère du choix L'aspect financier seul prime.

La prévention n'est pas un critère du choix E S 4 Toutes les notices d'instruction du matériel sont disponibles et facilement accessibles Les notices sont présentes dans l'entreprise mais difficilement accessibles Les notices ne sont pas toutes présentes dans l'entreprise Les notices d'instruction ne sont pas disponibles E S 5 Plus de 75 % des échafaudages de l'entreprise sont MDS De 50 à 75 % des échafaudages de l'entreprise sont MDS De 25 à 50 % des échafaudages roulants de l'entreprise sont MDS Moins de 25 % des échafaudages roulants de l'entreprise sont MDS E S 6 Plus de 75 % des échafaudages sont à montage en protection collective De 50 à 75 % des échafaudages sont à montage en protection collective De 25 à 50 % des échafaudages sont à montage en protection collective Moins de 25 % des échafaudages sont à montage en protection collective E S 7 Les échelles sont réservé aux accès, les escabeaux en cas d'impossibilité technique Les échelles et escabeaux peuvent être utilisés avec des règles définies et respectées Les échelles et escabeaux peuvent être utilisés selon la durée des travaux sans règles L'entreprise n'a défini aucune règle Une procédure d'accueil existe pour prendre en charge l'arrivant sur le risque de chute Dans sa préparation de chantier, l'entreprise prévoit et planifie le matériel approprié aux travaux en hauteur Il existe dans l'entreprise une personne chargée de gérer le matériel de protection L'entreprise a recours à la location pour mieux gérer ses équipements de travail en hauteur Lors de l'achat ou de la location de matériel, les aspects prévention sont pris en compte L'entreprise dispose des notices d'instruction de ses équipements et matériels Les échafaudages roulants dont dispose l'entreprise sont à montage en protection collective L'entreprise a défini des règles de recours aux échelles - escabeaux L'entreprise a défini un cadre pour le recours aux EPI anti-chutes L'entreprise dispose de ces propres équipements de protections collectives adapté à ses travaux en hauteur L'entreprise dispose d'un encadrement structuré responsable de la prévention sur les chantiers Une personne est chargée de la gestion du risque chute de hauteur dans l'entreprise (référent prévention) Autoévaluation - Diagnostic travaux en hauteur - Siege - Les risques liés aux travaux en hauteur sont évalués dans le DU L'entreprise rédige des modes opératoires (et PPSPS) prenant en compte le travail en hauteur Edition du 25/03/2019

Autoévaluation - Diagnostic travaux en hauteur - Siege - - Equipements AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE E S 8 L'usage des EPI est défini dans un mode opératoire; les points d'amarrage sont désignés Des règles d'usage générales sont données, ainsi que pour les points d'amarrage Des consignes orales sont données Des EPI sont mis à disposition, sans consigne; l'usage est décidé par les opérateurs E S 9 Les équipements sont vérifiés suivant une périodicité prévue, les réserves sont levées Les matériels sont vérifiés, mais sans périodicité fixée, Les défauts constatés sont corrigés Les E.T.

sont vérifiés sans périodicités, les réserves ne sont pas toutes levées Les E.T. ne sont pas vérifiés ou les réserves ne sont pas levées ES 10 Les matériels sont vérifiés suivant une périodicité prévue, et les défauts sont corrigés Les matériels sont vérifiés, mais sans périodicité fixée, Les défauts constatés sont corrigés Les matériel sont vérifiés de façon occasionnelle, tous les défauts ne sont pas corrigés Les matériels en sont pas vérifiés ; les défauts ne sont pas corrigés Formation AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE F S 1 + de 75 % des compagnons ont suivi une formation - prévention travaux en hauteur De 50 à 75 % des compagnons ont suivi une formation - prévention travaux en hauteur De 25 à 50 % des compagnons ont suivi une formation - prévention travaux en hauteur Moins de 25 % des compagnons ont suivi une formation - prévention travaux en hauteur F S 2 + de 75 % des compagnons concernés ont suivi une formation montage/démontage 50 à 75 % des compagnons concernés ont suivi une formation montage/démontage 25 à 50 % des compagnons concernés ont suivi une formation montage/démontage - de 25 % des compagnons concernés ont suivi une formation montage/démontage F S 3 + de 75 % des personnes ont suivi une formation vérifier/réceptionner des échafaudages 50 à 75 % des personnes ont suivi une formation vérifier/réceptionner des échafaudages 20 à 25 % des personnes ont suivi une formation vérifier/réceptionner des échafaudages - de 25 % des personnes ont suivi une formation vérifier/réceptionner des échafaudages F S 4 Tous les utilisateurs d'EPI sont formés et connaissent les procédures Dans chaque équipe, un compagnon au moins est formé, les autres connaissent les procédures Dans l'entreprise il existe des compagnons formés pour les interventions justifiant les EPI Aucun compagnon susceptible d'intervenir sur des situations justifiant les EPI n'est formé F S 5 Les conducteurs de PEMP disposent d'une autorisation délivrée sur la foi d'un CACES Les conducteurs de PEMP disposent du CACES mais pas d'autorisation de conduite Les conducteurs disposent d'une autorisation de conduite, sans formation ni CACES Les conducteurs ne disposent pas d'une autorisation de conduite, CACES, formation F S 6 L'entreprise dispose de 2 sauveteurssecouristes du travail ou plus par équipe.

L'entreprise dispose d'au moins un sauveteur-secouriste du travail par équipe L'entreprise dispose de S S T, formé et/ou recyclé à raison de 1 pour 20 salariés L'entreprise ne dispose d'aucun sauveteur secouriste du travail formé et/ou recyclé L'entreprise organise pour son personnel des formations générales à la prévention (incluant le travail en hauteur) Le personnel amené à monter des échafaudages est formé Le personnel amené à réceptionner/vérifier les échafaudages est formé Le personnel amené à utiliser des systèmes d'arrêt de chute est formé Le personnel amené à conduire des PEMP est formé L'entreprise dispose de personnes aptes à porter les secours (SST) L'entreprise procède aux contrôles périodiques des E.T.

(mécanisés : PEMP, PF suspendues, sur mât,...) L'entreprise procède à la vérification de son matériel (échaudages, PIR, coffrages ) et remédie aux défauts L'entreprise dispose d'un suivi des systèmes d'arrêt de chute (vérifications et levées de réserves) Edition du 25/03/2019

Chantier Date : Type de chantier : Effectif ent. Chantier : + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Etat matériel + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Etat matériel + S-O - Formation + S-O - Adéquation + S-O - Etat matériel + S-O - Formation + S-O - + S-O - Adéquation + S-O - Vérification + S-O - Formation + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O - + S-O Des protections de rive (pignon) sont mises en place Les circulations verticales sont aménagées pour éviter les risques de chute de hauteur Les accès au bâtiment sont aménagés pour éviter les chutes E C 4 Des protections périphériques (garde-corps, protections plaquées...) sont mises en place Les conducteurs de PEMP sont formés Les personnes amenées à utiliser des systèmes d'arrêt de chute sont formées Les personnes amenées à réceptionner/vérifier les échafaudages sont formées Les monteurs d'échafaudage du chantier sont formés E C 1 Les trémies et ouvertures horizontales sont protégées E C 2 Des planchers provisoires sont mis en place E C 3 Des filets de recueil sont installés pour les travaux de charpente ou couverture E C 5 Les ouvertures verticales (baies, cages ascenseur...) sont protégées Utilisation des PEMP E C 10 Le personnel présent a suivi une formation générale à la prévention (incluant le travail en hauteur) O C 7 FS 6 FS 4 FS 5 FS 2 FS 3 Formation FS 1 E C 23 Les systèmes d'arrêt de chute ont fait l'objet d'une vérification E C 16 E C 21 E C 9 Les notices d'instruction du matériel sont présentes sur le chantier Le chantier dispose de personnes aptes à porter les secours (SST) Equipements E C 6 Des protections de bas de pente sont mises en place Les accès et cheminements sont carrossables Des moyens de franchissement des dénivellations et fouilles sont installés O C 5 Le matériel de protection sur chantier est approprié, le responsable suit sa bonne utilisation Un plan de circulation est mis en place sur le chantier L'encadrement du chantier est responsable de la prévention et gère les aléas Les modes opératoires définis préalablement sont présentés et respectés (dont PPSPS) Chantier Organisation O C 1 Les opérateurs du chantier connaissent l'existence du DU avec le contenu du plan d'action 17 Utilisation d'échafaudages sur consoles E C 19 Utilisation de coffrages (horizontaux et verticaux) E C 11 Utilisation de plates-formes suspendues E C 12 Utilisation de plates-formes élévatrices E C 15 Utilisation des PEMP Les échafaudages roulants sont à montage en protection collective E C 14 Les échafaudages de pied sont MDS E C 13 Utilisation d'échafaudages de pied E C 20 Utilisation de PIR - PIRL E C 22 Utilisation d'EPI (système d'arrêt de chute) E C 18 Utilisation de plates formes de travail (tréteaux) Utilisation d'échelles - escabeaux

Organisation AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE O C 1 L'encadrement et les opérateurs connaissent le DU et le plan d'action Seul l'encadrement connaît le DU et le PA L'existence seule de ces documents est connue, mais pas leur contenu Ni l'encadrement ni les opérateurs ne connaissent l'existence du DU ou le plan d'action O C 2 Vérification formalisée des protections. Les situations dangereuses sont stoppées Vérification non exhaustive ni formalisée. En cas d'aléa, il est pare à l'urgence avec le disponible Vérification suivant l'opportunité, sans exhaustivité. En cas d'aléa, le chantier se poursuit Le responsable ne vérifie pas les protections, il laisse les salariés improviser leurs méthodes O C 3 Les modes opératoires sont disponibles, connus, adaptés et mis en œuvre Les modes opératoires existent mais ne sont pas adaptés au chantier Les modes opératoires sont définis sur place les modes opératoires ne sont pas respectés ou n'existent pas dans l'entreprise O C 4 Tout le matériel fourni est adapté aux travaux, le cas échéant fait l'objet d'un examen d'adéquation Le matériel n'est pas totalement adapté aux travaux.

Utilisation en respect des règles Le matériel n'est pas forcement adapté aux travaux à réaliser, aucun examen d'adéquation n'est fait Matériel fourni non adapté aux travaux à réaliser. Non utilisé dans le respect des règles O C 5 Un plan est défini et matérialisé pour éviter les chutes lors des circulations sur le chantier Un plan de circulation est défini et matérialisé, mais ne prend pas en compte le risque de chute Un plan de circulation est défini sur plan mais non matérialisé Aucun plan de circulation n'est prévu O C 6 Accès et cheminements, conçus et régulièrement entretenus afin d'éviter les risques de chute Accès et cheminements conçus afin d'éviter les risques de chute, mais ne sont pas entretenus Accès et cheminements mal conçus, ne sont pas entretenus et peuvent créer des risques de chute Les accès et cheminements ne sont pas organisés O C 7 Des dispositifs de franchissement adaptés sont installés sur tous les obstacles Des dispositifs de franchissement sont mais en nombre insuffisants ou ils ne sont pas adaptés Des dispositifs de franchissement sont mais en nombre insuffisants et ils ne sont pas adaptés Aucun dispositif de franchissement n'est prévu O C 8 Tous les accès sont correctement aménagés pour éviter les chutes Tous les accès ne sont aménagés ou les dispositifs prévus sont insuffisants Tous les accès ne sont aménagés et les dispositifs prévus sont insuffisants Les accès ne sont pas aménagés Equipements AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE E C 1 Toutes les trémies sont efficacement protégées.

Les protections sont fixées, résistantes et adaptées La protection des trémies pourrait être améliorée. + de 50 % des trémies sont efficacement protégées La protection des trémies est insuffisantes. - de 50 % des trémies sont efficacement protégées Les protections de trémies sont insuffisantes en qualité et en quantité ou inexistantes E C 2 Planchers avec protections contre les chutes en place sur les zones de travail et de circulation Planchers en place sur toutes les zones de travail, non équipés de protections contre les chutes Planchers en place, pas sur toutes les zones de travail, non équipés de protections contre les chutes Aucun plancher ou chemin de circulation n'est mis en place E C 3 Un filet de protection, vérifié et posé par des personnes compétentes, protège des risques de chute Un filet de protection existe sur + de 75 % de la surface (chute), il pourrait être amélioré Un filet de protection existe sur - de 75 % de la surface (chute), ou présente des insuffisances Le filet posé est inefficace en cas de chute / il n'y a aucun filet / - de 50 % de la surface est protégée E C 4 Tout le chantier est protégé en périphérie par des matériels adaptés Plus de 75 % du chantier est protégé en périphérie ou les protections en place ne sont pas adaptées Moins de 75 % du chantier est protégé et les protections ne sont pas adaptées Moins de 50 % du chantier est protégé E C 5 Toutes les ouvertures verticales sont protégées par du matériel adapté Plus de 75 % des ouvertures sont protégées ou les protections en place ne sont pas adaptées Moins de 75 % des ouvertures sont protégées et les protections ne sont pas adaptées Moins de 50 % des ouvertures chantier sont protégées E C 6 Les bas de pente sont protégés en totalité par des matériels spécifiques et résistants Les bas de pente sont protégés mais les matériels ne sont pas adaptés Bas de pente non entièrement protégés ou les matériels ne sont pas suffisamment résistants Il n'y a pas de protections en bas de pente Autoévaluation - Diagnostic travaux en hauteur - Chantier - Les accès au bâtiment sont aménagés pour éviter les chutes Les trémies et ouvertures horizontales sont protégées Des planchers provisoires sont mis en place Des protections de bas de pente sont mises en place Les ouvertures verticales (baies, cages ascenseur...) sont protégées Des protections périphériques (garde-corps, protections plaquées...) sont mises en place Des filets de recueil sont installés pour les travaux de charpente ou couverture Les opérateurs du chantier connaissent l'existence du DU avec le contenu du plan d'action L'encadrement du chantier est responsable de la prévention et gère les aléas Les modes opératoires définis préalablement sont présentés et respectés (dont PPSPS) Le matériel de protection approprié est sur chantier et le responsable s'assure de sa bonne utilisation Un plan de circulation est mis en place sur le chantier Les accès et cheminements sont carrossables Des moyens de franchissement des dénivellations et fouilles sont installés Edition du 25/03/2019

Autoévaluation - Diagnostic travaux en hauteur - Chantier - - Equipements AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE E C 7 Les pignons sont protégés en totalité par des matériels spécifiques et résistants Les pignons sont protégés mais les matériels ne sont pas adaptés Pignons non entièrement protégés et les matériels mis en place ne sont pas suffisamment résistants Les pignons ne sont pas protégés E C 8 Accès verticaux privilégiant des moyens spécifiques correctement installés (ascenseurs, escaliers, sapines...) Les accès se font par des moyens non spécifiques (échelles...) mais sécurisés Les accès ne sont pas sécurisés (absence de garde-corps sur escalier, échelles mal installées...) Les accès verticaux ne se font que par des échelles mal installées EC 9 Les notices sont présentes sur le chantier et accessibles par le personnel d'exécution Les notices sont présentes mais seul le responsable du chantier y a accès Les notices ne sont pas toutes présentes sur le chantier Aucune notice n'est disponible sur le chantier Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant EC 14 Les échafaudages de pied vus sur le chantier sont globalement MDS Les échafaudages de pied vus sur le chantier ne sont pas MDS Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant EC 16 Les échafaudages roulants vus sur le chantier sont à montage en sécurité Les échafaudages roulants vus sur le chantier ne sont pas à montage en sécurité Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Etat du matériel plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Etat du matériel plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Etat du matériel plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant EC 21 Utilisation des échelles/escabeaux à bon escient, si d'autres équipements ne sont pas utilisables Utilisation des échelles/escabeaux comme poste de travail, pourrait etre substitué par (PIR-échafaudages -etc.) EC 12 Utilisation de plates-formes élévatrices Les échafaudages roulants sont à montage en protection collective Utilisation d'échelles - escabeaux Des protections de rive (pignon) sont mises en place Les circulations verticales sont aménagées pour éviter les risques de chute de hauteur Les notices d'instruction du matériel sont présentes sur le chantier EC 11 EC 13 EC 15 EC 17 EC 18 EC 10 Utilisation d'échafaudages de pied Utilisation de PIR - PIRL Utilisation de coffrages (horizontaux et verticaux) Utilisation de plates formes de travail (tréteaux) Utilisation d'échafaudages sur consoles EC 19 EC 20 Utilisation de plates-formes suspendues Utilisation des PEMP Utilisation d'échafaudages roulants Les échafaudages de pied sont MDS Edition du 25/03/2019

Autoévaluation - Diagnostic travaux en hauteur - Chantier - - Equipements AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE Adéquation à (tâche, activité, environnement, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Vérification (montage - utilisation, périodique, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant Formation (personnel formé, autorisé, habilité, etc.) plutôt satisfaisant satisfaisant médiocre non satisfaisant EC 23 Tous les SAC vus sur le chantier sont vérifiés et les réserves levées Plus de 50 % des SAC vus sur le chantier sont vérifiés Moins de 50 % des SAC vus sur le chantier sont vérifiés Les SAC vus sur le chantier ne sont pas vérifiés Formation AXE D'AMELIORATION ACTION A PROGRAMMER ACTION URGENTE F C 1 Tout le personnel du chantier a suivi une formation générale à la prévention Plus de la moitié des personnes vues sur le chantier ont suivi une formation générale à la prévention Moins de la moitié des personnes vues sur le chantier ont suivi une formation générale à la prévention Aucun membre du personnel du chantier n'a suivi une formation à la prévention (ou il y a plus de 5 ans) F C 2 Les personnes montant les échafaudages vues sur le chantier sont toutes formées Plus de la moitié des personnes vues sur le chantier montant les échafaudages sont formées Moins de la moitié des personnes vues sur le chantier montant les échafaudages sont formées Les personnes vues sur le chantier et montant les échafaudages ne sont pas formées F C 3 Les personnes vérifiant les échafaudages vues sur le chantier sont toutes formées Plus de la moitié des personnes vues sur le chantier vérifiant les échafaudages sont formées Moins de la moitié des personnes vues sur le chantier vérifiant les échafaudages sont formées Les personnes vues sur le chantier et vérifiant les échafaudages ne sont pas formées F C 4 Les personnes utilisant des SAC vues sur le chantier sont toutes formées Plus de la moitié des personnes vues sur le chantier utilisant des SAC sont formées Moins de la moitié des personnes vues sur le chantier utilisant des SAC sont formées Les personnes vues sur le chantier et utilisant des SAC ne sont pas formées F C 5 Les personnes conduisant des PEMP vues sur le chantier sont toutes formée Plus de la moitié des personnes vues sur le chantier conduisant des PEMP sont formées Moins de la moitié des personnes vues sur le chantier conduisant des PEMP sont formées Les personnes vues sur le chantier et conduisant des PEMP sont pas formées F C 6 Des personnes aptes sont en nombre suffisant (> 2 par équipe), identifiées et identifiables Des personnes aptes sont en nombre réglementairement suffisant, pas forcément identifiables Des personnes aptes sont sur le chantier, en nombre insuffisant, non identifiables Il n'y a pas de personnes aptes à porter secours sur le chantier Version 15 / 03 / 2019 Les systèmes d'arrêt de chute ont fait l'objet d'une vérification et les réserves ont été levées Le personnel présent a suivi une formation générale à la prévention (incluant le travail en hauteur) Les monteurs d'échafaudage du chantier sont formés Le chantier dispose de personnes aptes à porter les secours (SST) Les conducteurs de PEMP sont formés Les personnes amenées à utiliser des systèmes d'arrêt de chute sont formées Les personnes amenées à réceptionner/vérifier les échafaudages sont formées EC 22 Utilisation d'EPI (système d'arrêt de chute) Edition du 25/03/2019

Partie suivante ... Annuler