Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation

 
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
I.

            II.

Guide pédagogique et de scénarisation
           CAFOCExpress
 Dispositif multimodal de formation d’acteurs de la formation

                                      Guide pédagogique et de scénarisation | Page 1 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
1. L’environnement, l’esprit général
   A. Une métaphore : le voyage

Le dispositif de formation Capform’express prend corps dans la métaphore du voyage. Le
voyage permet de signifier le caractère non linéaire de l’apprentissage, souvent constitué
d’étapes. C’est aussi un lieu de rencontres.
A l’instar du voyageur qui a une destination correspondant à son attente, l’apprenant, ou le
groupe, bénéficie d’un parcours spécifique pour atteindre un objectif singulier. Par ailleurs,
chaque voyageur part d’un point particulier : les acquis de l’apprenant constituent le point
de départ à partir duquel construire la formation. Le voyage n’est pas forcément direct :
l’objectif de formation passe par des objectifs intermédiaires, parfois à valider avant de
poursuivre.
Tout comme il est possible de voyager seul ou en groupe, les modalités d’apprentissage
envisageables sont plurielles : travail individuel accompagné ou non, classe virtuelle,
formation en groupe, …

Ainsi, cette métaphore du voyage se traduit dans le dispositif en un environnement visuel
(celui du train), mais aussi par un vocabulaire spécifiques.

   B. La multimodalité au cœur du dispositif

Le parti pris du dispositif est la multimodalité, permettant une souplesse dans l’accès à la
formation.
Cette multimodalité est donc à penser dans la réalisation des voyages. Cela se traduit par :
    - Une granularisation des contenus
    - Une attention prêtée à l’accompagnement
Ainsi, la partie « distancielle » (qui peut représenter l’intégralité d’un voyage) n’est pas
autosuffisante, et la présence d’un tuteur est à penser dès la conception. Tout au long du
voyage, cela se traduit par la possibilité de contacter la cellule tutorale (en cas de blocage,
de perte de mot de passe, …). Dans une activité, cela peut se traduire par la remontée de la
réponse à un exercice à la cellule tutorale, qui réagit, propose un corrigé, agrège les
réponses pour proposer d’autres points de vue et provoquer le débat, …
De même, les animations (épisodes de WebTV principalement) complètent, agrémentent
selon l’actualité, approfondissent un point spécifique du voyage.

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 2 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
C. Partis pris pédagogiques

L’apprenant actif
L’un des partis pris pédagogiques est de sortir des schémas linéaires habituels (bouton
suivant), où l’apprenant est passif et peut de ce fait être peu motivé.
Dans ce dispositif, l’utilisateur est acteur de son apprentissage : il va chercher l’information
plutôt qu’il ne la reçoit (approche pull VS approche push).

La dimension « poil à gratter »
Si certains partis pris sont inévitables, il est indispensable de veiller à ce que l’utilisateur
exerce son esprit critique. Cela se traduit par la possibilité de recourir à un forum, de donner
son avis et d’accéder à celui des autres, de pousser l’utilisateur à se questionner sur sa
pratique, sur l’actualité, par un personnage qui remet en cause, interroge, …

Les savoirs
Chaque voyage est constitué d’un noyau de base avec les savoirs. L’utilisateur a la possibilité
d’accéder à des « savoirs + » pour aller plus loin sur certaines notions.

                                                               Guide pédagogique et de scénarisation | Page 3 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
2. Eléments de vocabulaire et architecture

Carnet de voyages :
Le carnet de voyages constitue un ensemble cohérent de voyages, qui constitue un parcours
de formation. Le carnet de voyage intègre toutes les étapes nécessaires à la mission, à la
fonction, au métier visé. Cet ensemble cohérent peut par exemple viser l’obtention d’une
certification.
Exemple : la formation initiale des CFC stagiaires est un carnet de voyage, qui peut être
constitué des voyages « évaluer un dispositif de formation », « mener une démarche de
GPECT » et « mettre en œuvre une stratégie commerciale ».

Grande mission :
Une grande mission regroupe des voyages par thématique. Un voyage peut alimenter des
grandes missions différentes. L’accès direct aux voyages est possible.
Exemple : la grande mission « évaluer » regroupe les voyages « concevoir un dispositif
d’évaluation d’une formation » et « évaluer la progression des apprentissages ».

Voyage :
Le voyage est le module de formation. Chaque voyage répond à une activité professionnelle.
Exemple : « évaluer la progression des apprentissages » est un voyage

Phase :
Quatre phases (généralement) constituent le voyage : analyser, concevoir, mettre en œuvre
et évaluer.
Exemple : des phases du voyage « évaluer la progression des apprentissages » sont « le cadre
de l’évaluation des apprentissages : qu’est-ce qu’on évalue, pour qui ? (analyser) » et
« construire une évaluation : moments et fonctions, types d’épreuves, outils (concevoir) »

Activité :
Deux types d’activités composent les missions : des activités imposées permettant un
apprentissage cohérent, et des activités optionnelles permettant d’éclairer ou de renseigner
l’apprenant si besoin (savoir +). On veillera à varier les activités : apports, quiz, études de
cas, …
Exemple : dans la mission « le cadre de l’évaluation des apprentissages : qu’est-ce qu’on
évalue, pour qui ? (analyser) », une activité est « les objectifs pédagogiques et la taxonomie
de Bloom ». Un savoir+ pourrait être proposé optionnellement et apporter un point d’histoire
sur les objectifs pédagogiques

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 4 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
Ressource :
Les ressources alimentent la bibliothèque du voyage.
Exemple : La ressource de l’activité « les objectifs pédagogiques et la taxonomie de Bloom »
est une BD sur les objectifs pédagogiques

                                                            Guide pédagogique et de scénarisation | Page 5 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
3. La structure du voyage
Les voyages sont l’occasion d’appréhender les apports notionnels, de présenter les outils
utiles, d’appliquer quelques principes, de cerner les limites d’un concept, etc. Tout cela est
introduit graphiquement et scénaristiquement par des échanges entre voyageurs (experts,
novices, témoins, réfractaires …) qui relient chaque activité et donnent du sens à
l’apprentissage.

       A. Les personnages

Invariants :
    L’hôtesse : dans l’agence de voyage, description des objectifs « du voyage », contrat
       pédagogique, détails… délivrance des billets (présentation1 avant le voyage et bilan
       après le voyage2). C’est aussi l’hôtesse qui envoie à chaque fois que le cas se présente
       une notification pour préciser que le sujet abordé est plus traité plus en profondeur
       dans un autre voyage.
    Le complice (celui qui suit l’apprenant tout au long de son apprentissage) : il présente
       les voyageurs (qui ils sont…), apporte des éléments de compréhension, s’adresse à
       l’apprenant pour ses activités (accompagnement) : voix off pour introduire les
       activités, les consignes…
    Le steward propose des savoirs+ (activités non obligatoires pour aller plus loin sur
       une notion)
    Le contrôleur délivre une carte postale synthétisant le voyage

Variants :
Les acteurs pour chaque voyage : ils sont présentés au début du voyage et ont chacun une
fonction (expert, naïf, témoin, réfractaire) et/ou des caractéristiques favorisant le débat,
l’échange, l’exemple (deux responsables d’organisme de formation aux points de vue
différents, un tuteur et son apprenti, un formateur et un stagiaire, …).

Parmi les « typologies » de personnages, notons leurs fonctions respectives :
   - Le personnage expert amène les apports.
   - Le naïf interroge, lance le débat, sert de prétexte pour aller chercher les
       informations, peut être amené à reformuler.
   - Le témoin, personnage qui n’a pas l’expertise mais peut s’exprimer sur un sujet
       permet de reformuler, et surtout d’illustrer.

1
    Dire ce qui va être fait (et pas fait : évocation des autres voyages)
2
    Liens avec cellule tutorale ! les manques, les questions, l’évaluation…

                                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 6 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
-   Le réfractaire permet d’apporter le « poil à gratter », d’apporter une
           dimension de débat, de questionnement du stagiaire sur sa propre pratique, de
           nuancer un discours.

Des éléments externes (téléphone, mail, lecture d’un article ou d’une annonce, annonce
vocale dans le train, le contrôleur, un intrus, …) provoquent la relance du dialogue.

       B. Les composantes du voyage

Les voyages sont constitués d’un squelette invariant (dans certains cas, et pour viser une
pertinence pédagogique, des exceptions sont tout à fait possibles) afin de faciliter et de
guider la démarche d’ingénierie de création des contenus, et de créer une unité.

1/ Accueil en agence au départ
2/ Définir les acteurs du dialogue et leurs caractéristiques :
            o Acteur 1 :
            o Acteur 2 :
            o Acteur 3 :
            o …:
3/ Phases récurrentes3 (lorsque c’est possible) :
            o Analyser
            o Concevoir
            o Produire (Mettre en œuvre)
            o Evaluer
     chaque phase récurrente est composée de contextualisation(s), d’apport(s)
        notionnel(s) et d’évaluation(s)
Par apport notionnel, on entend l’ensemble des ressources et activités pédagogiques
nécessaires à la transmission des savoirs visés. La contextualisation, quant à elle, s’attache à
poser le problème, à bouleverser d’éventuelles représentations, à planter un décor et un
environnement dans lequel se positionne le sujet à traiter.

4/ Le contrôleur remet une carte postale qui réunit les résumés essentiels du voyage :
résumé, définition, description courte, mini glossaire, bibliographie, ce qu’en dit la
recherche, pour aller plus loin, …
5/ Accueil en agence à la fin

3
    Alternance de dialogue (mise en contexte, en question) et d’activités (apports, exercices…)

                                                                           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 7 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
Chaque voyage produit :
   - Un glossaire spécifique décrivant les expressions utiles au voyage
   - Des ressources
   - Une sitographie/bibliographie

                                                           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 8 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
4. Chronologie d’élaboration d’un voyage

                Etapes                                      Ressources            Livrables
                1- Définir le but, les objectifs                                  Fiche descriptive
                2- Réunir les experts
                3- Définir les contenus et les ressources
                4- Définir les environnements d’usage
                5- E-transformer : Organisation des                               Diagramme nodal
                   contenus (le cas échéant en 4
                   phases), selon les principes du
                                                                                  Grille de production
                   point&clic / Stabilisation des activités
                                                                                  pédagogique
                   et des évaluations
SCENARISATION

                6- Relecture / Validation par le Comité de lecture
                7- Traduire en story-board :                                      Storyboard
                   scénarisation
                8- Relecture / Validation par le Comité de lecture
                9- Réalisation des médias et                                      Document de
                   enregistrement des voix                                        productions
                                                                                  graphiques
                                                                                  Document de
MEDIATISATION

                                                                                  production des voix
                10- Médiatisation                            Guide de
MEDIAS ET

                                                             médiatisation
                                                             BIC
                11- Relecture / Validation par le Comité de lecture

                                                                     Guide pédagogique et de scénarisation | Page 9 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation CAFOCExpress - II. Dispositif multimodal de formation d'acteurs de la formation
5. Scénarisation et e-transformation

Une fois analysés les besoins et la pertinence du voyage à créer, il convient de structurer son
contenu afin d’en faciliter son apprentissage, pour atteindre des objectifs pédagogiques
prédéfinis, en prenant en compte les conditions d’usage de la formation (isolement,
éloignement, profil singulier, hétérogénéité des besoins et/ou des acquis…).

   A. Définir le but, les objectifs

Lors de la création des voyages, il est capital de définir les objectifs spécifiques qui devront
être atteints par les apprenants.

                                                               Guide pédagogique et de scénarisation | Page 10 sur 59
Ces objectifs devraient être présentés de manière précise et en termes mesurables
au début de chaque module puisqu'ils constitueront les principaux acquis à considérer lors
du processus d'évaluation.

Idéalement, un objectif spécifique devrait comporter les éléments suivants :

                                                                                            un critère d'évaluation :
                                        une condition d'exécution :
                                                                                          De quelle façon l’apprenant
    une action à performer :            Dans quelle(s) condition(s)                      saura-t-il que la performance
                                        l'objectif sera-t-il exécuté ?
                                                                                          a été atteinte correctement
   Qu'est-ce que l’apprenant               Cet élément permet de
  (qui est-il ?) doit savoir, faire     placer la performance dans                          ? Cet élément précise la
           ou réaliser ?                un contexte, de clarifier les                        qualité ou le niveau de
                                          attentes et de réduire la                        performance anticipé. Ce
                                         confusion de l’apprenant.                            critère doit donc être
                                                                                                    mesurable.

 Exemples : identifier,               Exemples : …lors d’une étude                      Exemples : …sans commettre
 nommer ou résoudre…                  du marché ; …en fonction des                      aucune erreur ;… en
                                      résultats du recensement de la                    respectant les techniques
                                      population 2016…                                  proposées dans le cours...

   B. Réunir les experts

Proposer une formation qui se vit (au moins en partie) en autonomie, c’est anticiper les
réactions possibles ou probables des apprenants - leurs éventuelles difficultés - donc pallier

                                                                         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 11 sur 59
l’interprétation des signes de découragement, de désintérêt, de lassitude… qu’un
formateur averti sait interpréter en salle.

C’est bien sûr s’assurer du sens que l’on donne aux activités, aux engagements, aux efforts
que l’on va exiger de l’apprenant.

Afin de se poser toutes les questions permettant d’optimiser les chances d’apprentissage, il
convient de réunir des acteurs dont l’expertise peut porter sur le fond (la discipline, le sujet,
la problématique…), la pédagogie, la psychologie voire la sociologie.

Souvent, un acteur « naïf », c’est-à-dire non pollué par les habitudes de formation en salle et
dans un profil proche de l’apprenant type visé (néophyte, professionnel…) présente un grand
intérêt pour poser les questions basiques mais essentielles au respect des étapes dans
l’apprentissage.

Enfin, la technologie permet des scénarios d’activités originales, des mises en situations
dynamiques, des possibles souvent nouveaux par rapport à ce qui se fait en salle.

Mais pour les mettre en œuvre en toute pertinence, il faut les connaître, comprendre leurs
atouts, mesurer les efforts spécifiques d’adaptation à leur interface ou leur utilisation,
valoriser l’objectif pédagogique visé, maîtriser leurs faiblesses.
Parmi les acteurs, ceux ayant de bonnes connaissances de ces outils peuvent être force de
proposition pour des supports originaux aux activités pédagogiques proposées par le groupe.

Cette réunion d’experts doit permettre une mise à plat et un montage progressif des
activités pédagogiques (transmission de savoirs, témoignages, exercices, mises en situation,
positionnement, évaluation, autocritique…), sur le fond et dans la forme, dont la variété et
l’alternance des différents types d’activité doit contribuer à satisfaire les différentes
attentes, intérêts et profils de chacun.

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 12 sur 59
C. Définir les contenus

C’est le moment de lister (et de hiérarchiser) les apports et activités pédagogiques utiles à
l’atteinte de l’objectif de formation.

Le plus souvent, les experts (contenus et pédagogie) assuraient une formation voisine en
présentiel. L’erreur (fréquente) consiste à tenter de dupliquer « numériquement »
progression et ressources existantes. Il en résulte une forme dégradée, exigeant de
l’apprenant une motivation certaine. En effet, les étapes en synchrone ne sont pas toujours
transposables en l’état, les digressions fort utiles en fonction des apprenants et de leurs
attentes ne peuvent être reproduites, les rythmes du présentiel sont spécifiques, certaines
activités (le débat, les travaux collectifs…) + complexes à mettre en œuvre (- spontanées).

Il peut être néanmoins utile, pour le groupe d’experts, de vivre en accéléré le cours
présentiel, afin d’en déceler les actes forts, les points essentiels et secondaires, d’apprécier
la qualité et la pertinence des activités, d’évaluer la progression proposée… pour performer
à l’étape « e-transformation ».

Pour définir la structure du voyage, il convient d’établir sa structure tel qu’il sera présenté
aux apprenants. La structuration consiste à découper les connaissances en unités, les
hiérarchiser et planifier leur ordre d’apparition (ou l’autorisation de leur accès en « point &
click »).

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 13 sur 59
Définir des contenus, c’est aussi scinder les savoirs « indispensables » des savoirs
plus (notamment en fonction des cibles visées). C’est définir les apports notionnels
nécessaires, imaginer les activités diverses participant à l’apprentissage, et penser
l’évaluation, éventuellement en interaction avec un tuteur (ou un formateur selon la
modalité pédagogique retenue : tout distance, blended….). Vous pouvez suivre les étapes
suivantes :

                               identifier la                                               valider la
    structurer le                                   établir la structure
                                hiérarchie                                              cohérence des
  contenu en unités                                 relationnelle entre
                           d'importance et la                                             liens et la
      logiques                                           les unités
                                généralité                                            structure du cours

Afin de s’assurer de la cohérence pédagogique, il peut être utile de ranger chaque activité
dans l’une de ces grandes étapes, et de vérifier leur contenu :

                                                     Produire,
    analyser                concevoir                mettre en                            évaluer
                                                      œuvre

   D. Définir les environnements d’usage

                                                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 14 sur 59
À ce stade, doivent être pris en compte les moyens (technologiques et humains)
disponibles pour l’apprenant (et les conditions de leur accès).
Dans Capform’express, le dispositif pédagogique intrique des ressources (l’objet de cette
description), un accompagnement produit (assuré par une cellule tutorale) et une animation
(programmation d’émissions sur des thèmes donnés).

La performance pédagogique est le fruit de la complémentarité proposée par ces 3 piliers.
Aussi, les ressources doivent pouvoir informer la cellule tutorale de la qualité du travail
produit par l’apprenant (remontées SCORM, résultats d’exercices…) ou provoquer pour
celle-ci une mobilisation en cas de défaillance ou d’abandon.).

Pratiquement, des questions ouvertes peuvent être interprétées par la cellule, et le cas
échéant celle-ci peut travailler une remédiation. Il en résulte une relation privilégiée entre
l’apprenant et l’équipe du CAFOC, une marque de souci et d’excellence (le dispositif n’est
pas seulement technologique : il est surtout conçu et animés par des formateurs).

Puisqu’il n’est pas possible de traduire littéralement le scénario « présentiel », il convient
donc de retravailler l’ingénierie pédagogique afin qu’elle s’adapte aux richesses et
contraintes des outils numériques et/ou des modalités envisagées.

Découpage permettant la relecture ou le shunt, test intermédiaire pour vérifier la bonne
compréhension d’étape, savoir plus, aide contextuelle, accès voire guidance aux ressources
utiles, vérification de l’intérêt et du travail produit, complémentarité avec d’autres modalités
proposées… sont autant de raisons qui légitiment une réingénierie pédagogique.

Parce que les échanges et les réactions ne peuvent être de même nature en présentiel
(interaction et médiation) que par le biais d’un outil (interactivité et médiatisation), parce
que la part de réactivité et d’adaptation spontanées en présentiel doit être compensée par
l’anticipation des situations de questionnement ou des besoins particuliers (revenir sur des
définitions premières, approfondir une explication, changer d’exemple illustrant tel propos,
connaître tel point de vue, apporter telle ressource…), le travail de scénarisation du cours
doit être profondément revisité

Les questions
« qui sont les apprenants »,
« qu’est-ce qui pourrait les bloquer »,
« quels sont les moyens dont ils disposent », « pour cette séquence, de quels prérequis dois-
je impérativement m’assurer »,

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 15 sur 59
« quelle question peut être réveillée par ce bouleversement »…
doivent conduire le groupe de travail à construire un scénario assurant la progression et la
richesse attendue.

   E. E-transformer (re-ingeniering)

Élaborer les stratégies pédagogiques, c’est choisir l’histoire, les méthodes, les moyens et les
médias qui aideront les apprenants à atteindre les objectifs de leur apprentissage.

L’empathie et le charisme du formateur doivent être remplacés, autant que possible, par la
qualité de « l’histoire » que l’on propose. Celle-ci doit convaincre du sens donné aux
apprentissages, participe à passer aisément d’une activité à l’autre, rend plus confortable
l’accès aux activités proposées. Par histoire, on entend le biais utilisé pour introduire, rendre
intelligible, contextualiser les apprentissages, « accrocher » les diverses activités, fidéliser
l’apprenant.

Elle permet de proposer aux apprenants un « parcours » (un fil rouge), attribue des rôles
spécifiques à jouer comme dans la vie professionnelle, peut comporter des activités réelles
et/ou simulées, permet de travailler une compétence sur des objets différents.

Dans la collection CapformExpress, l’histoire (ses personnages, son environnement, ses
invariants…) participe à consolider l’esprit « collection », à rendre confortable le passage

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 16 sur 59
d’un voyage à l’autre, invite à découvrir d’autres voyages. Les identités graphique,
éditoriale et pédagogique contribuent à cette appartenance.

Dans Capform’express, l’histoire générique propose que chaque voyage (unité de formation)
soit l’objet d’un voyage (aventure scénarisée). C’est l’occasion de rencontrer des passagers,
contributeurs en informations ou en témoignages, de collecter des ressources, de visualiser
des documents, d’être guidé et invité à telle activité, telle recherche…

Le point and click
Nous nous basons sur un système de jeu de type « jeu de rôle/jeu d’aventure ».
Dans le train, l’utilisateur va pouvoir naviguer librement de wagon en wagon, interagir avec
des personnages, et les aider à résoudre des énigmes.

Pour cela, il devra activement rechercher l’information (en interrogeant d’autres
personnages, en inspectant des documents, etc.) et s’en servir pour répondre à des
questions, réaliser des exercices, résoudre des études de cas, etc.
Au fil de l’aventure, des « quêtes » lui seront confiées, correspondant aux différents objectifs
pédagogiques du module.

N.B. : Cette organisation ouverte n’amène pas forcément à une « anarchie » dans
l’acquisition des savoirs. Les apprentissages peuvent toujours être guidés ; les concepteurs
ont la main sur l’ordre dans lequel les savoirs sont transmis. En fonction des stratégies
pédagogiques, un curseur devra être placé entre le « trop ouvert » et le « trop guidé ».

Comment construire le scénario ?
L’organisation globale du scénario peut être organisée sous forme de diagramme nodal1 :

                                                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 17 sur 59
Ce diagramme permet de représenter les chemins et les différents noeuds, qui sont
autant d’étapes par lesquelles l’utilisateur peut ou doit passer.

On remarque plusieurs types de « boxes » :
- les cinématiques : pour donner du liant, pour dérouler l’histoire (l’utilisateur est passif, il
écoute)
- les étapes : ce sont des passages obligatoires. C’est généralement dans celles-ci qu’on
découvre les quêtes.
- les puzzles : ce sont des activités qui nécessitent d’être réussies pour passer à la suite, ou
qui donnent accès à une partie de l’aventure. Un puzzle peut consister par exemple à aller
chercher une information auprès d’un personnage, ou inspecter un document.

Un exemple de scénario
Module « s’organiser pour répondre à un appel d’offres » / Arc « connaître le cadre
d’application des marchés publics »

N.B. : Le puzzle 5 n’est accessible QUE si l’apprenant a validé les puzzles 2, 3, 4. Sinon,
Laurent ne propose pas le QCM, il nous demande de nous renseigner davantage.

                                                               Guide pédagogique et de scénarisation | Page 18 sur 59
Par exemple, au début de chaque voyage, l’hôte/hôtesse
de l’agence de voyages présente le « billet » : c’est le
contrat pédagogique ; sur celui-ci sont précisés les
étapes, le temps à passer, les activités à réaliser.

C’est l’occasion également de préciser les voyages
associés (en termes de contenus, d’activités métiers,
etc.).

                                         Le voyage commence… Le premier interlocuteur
                                         dans le train est le « complice », qui assurera la
                                         guidance pédagogique tout au long des voyages.
                                         Après avoir présenté les différents personnages qui
                                         seront rencontrés durant le voyage, il donne des
                                         informations quant aux directions à prendre, aux
                                         missions à réaliser.

Après avoir répondu à l’exercice, le complice demande à l’apprenant d’aller recueillir l’avis de
trois autres passagers, ceci afin d’enrichir le travail sur les représentations.
Cette activité est conçue pour pallier, dans une moindre mesure, l’absence du groupe. Il est à
noter que les réponses des différents utilisateurs pourront également enrichir la brique
« animation » du dispositif : publication sur un forum, lors d’un webinaire.

                                                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 19 sur 59
Exemple de réingénierie pour une même séquence de formation (séquence ne
venant pas du dispositif C@pform’express), selon la modalité proposée :

                                                       Guide pédagogique et de scénarisation | Page 20 sur 59
F. Traduire en storyboard

Même si la forme induite (succession « linéaire » de planches) est quelque peu éloignée de
la navigation possible (point & click), les planches permettent de vérifier la cohérence du
voyage, la description exhaustive des contenus de chaque « moment » (écran, animation
présentée, dialogue, exercice, activité, navigation possible, liens avec la cellule tutorale...), la
fourniture des ressources et des pièces utiles à l’apprentissage.

Le scénario se traduit, à des fins de relecture et de médiatisation, en story-board.

                                                                Guide pédagogique et de scénarisation | Page 21 sur 59
La médiatisation consiste à traduire les « moments » décrits par le story-board en
application intégrant l’ensemble des médias, les interactivités, les traceurs, les illustrations
sonores, les options de navigation…

Dans le cas de CAFOCexpress, l’application logicielle est Articulate Storyline 2

Comment concevoir la navigation ?
    Il est nécessaire, pour chaque voyage, de réaliser le « plan » du train (on aura besoin
     de plus ou moins de décors selon le voyage)
    Pour chaque arc scénaristique, il faudra déterminer quels personnages ou objets vont
     être cliquables, et à quels endroits (dans quels wagons, dans quels lieux, etc.).
    Pour chacun de ces personnages ou objets cliquables, il faudra spécifier à quel slide
     du storyboard il se rapporte.

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 22 sur 59
Exemple :

N.B. : on voit qu’au clic sur Laurent (Wagon bar), deux actions sont possibles, en fonction de
l’avancée de l’utilisateur. Ceci est conforme au scénario imaginé : les puzzles 2,3,4 doivent
être débloqués avant de passer au QCM (puzzle 5).

Comment écrire les contenus ?
Pour une facilité d’échange et de manipulation, le storyboard se présente sous la forme d’un
fichier powerpoint.

                                                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 23 sur 59
Chaque slide correspond à une action de l’utilisateur (clic sur personnage, sur objet)
: dialogue, apport théorique, exercice, etc.

N.B. : ne pas oublier de préciser le cas où plusieurs slides s’enchaînent (apports théoriques
conséquents, personnage qui discute puis propose un exercice, etc.)

Les dialogues entre l’utilisateur et les personnages ?
Quand l’utilisateur rencontre un personnage, il a plusieurs choix de questions à lui poser.
Une fois la question posée, elle se grise. L’utilisateur pourra la reposer s’il le souhaite.
Il faudra préciser dans le storyboard les différents choix de questions, et les réponses qui
sont apportées pour chacune.

Ressources, glossaire
Lorsque des informations ont été trouvées, elles sont débloquées dans l’inventaire des
notions. Il est ainsi possible d’aller les retrouver à tout moment. Idem pour le glossaire.

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 24 sur 59
6. Un catalogue d’environnements et de personnages pour construire le
   scénario
Un catalogue de personnages avec leurs caractéristiques est proposé (voir « Guide des
illustrations »). Lorsque l’on imagine les voyages, il est souhaitable d’y piocher les acteurs.
En cas de personnage original, le faire produire (par Dijon), puis l’intégrer (voir grille de
productions graphiques).

Environnements :
Plusieurs lieux ont été imaginés, certains, classiques, comme les wagons 1ère et 2nde classe
ainsi que les interwagons et le wagon-bar, d’autres lieux sont hors du train : quai,
correspondance, espace wifi, salle d’attente, gare rurale, ...

Personnages :
Les personnages invariants ou « incontournables » ont déjà été cités.
Parmi les autres personnages, certains appartiennent à une structure, ce qui permet de les
faire interagir :
    - Un petit organisme de formation privé
    - Un organisme de formation public
    - Une entreprise dans le secteur de la banque et des assurances
    - Une TPE spécialisée en informatique, de 2 salariés
    - Une entreprise de la grande distribution
D’autres personnages n’appartiennent pas à ces structures, mais sont là pour apporter des
profils et des approches différentes (conseillère d’un OPCA, chargée de marchés publics dans
une collectivité, conseiller en mission locale, demandeur d’emploi, inspecteur pédagogique,
…).
Enfin, certains personnages ont un rôle marginal, ils interviennent à un moment spécifique
d’un voyage pour illustrer une idée (backpacker, footballeur, vendeur de sandwich, …). Ces
personnages peuvent utilement alimenter la banque.

7. La BIC (Banque d’Illustration des CAFOC)
http://bi-capformexpress.gipftlv-bourgogne.fr/

                                                              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 25 sur 59
8. Des outils partagés pour le travail collaboratif
   A. Pour la proposition au Comité Technique

   -   La fiche d’intention à soumettre au comité

                                                      Guide pédagogique et de scénarisation | Page 26 sur 59
B. Pour la médiatisation

-     La grille de conception pédagogique (soumis à la 1ère relecture)

-     Le storyboard (soumis à la 2ème relecture)

                                                      Zone médiatiseur

    N°4/16

                                                           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 27 sur 59
-   La grille des voix

                         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 28 sur 59
-   La grille de productions graphiques

-   Grille de commande de vidéo

                                          Guide pédagogique et de scénarisation | Page 29 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation | Page 30 sur 59
9. Guide des illustrations

   A. Les invariants graphiques :

Le billet (donné par l’hôtesse)                       les objectifs du voyage, sa durée, les chapitres
Le glossaire (toujours accessible en haut à droite)   définition des termes du voyage

Les ressources (via l’onglet)                         Visualisation (voire téléchargement) des ressources

Chariot de restauration (introduit par un steward)    les savoir-plus
+ affichette sur chariot
Carte postale (donnée par le contrôleur)              synthèse de fin de voyage, sous forme d’une carte postale A4 recto-verso

Billet composté                                       « Validation » du voyage, attestation de la réalisation du voyage

Feuille de mission                                    Rappelle les missions et les sous-objectifs (accessible également par onglet sur le côté)

+ Prévoir un bouton pour les sous-titres (oui/non)

                                                         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 31 sur 59
B. Les lieux :

La salle d’attente   Propice aux         Wagon bar
                     « module 0 »

Wagon 1ère classe                        Wagon 2ème classe

Interwagon 1                             Interwagon 2 + zoom bagages

                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 32 sur 59
Wagon vélo (au bout)               Gare de campagne

Quai 1                             Quai 2

                       Guide pédagogique et de scénarisation | Page 33 sur 59
Espace wifi (coin du wagon bar ?)               Correspondance

                                    Guide pédagogique et de scénarisation | Page 34 sur 59
C. Les personnages :

Les personnages « incontournables » :
Visuel                                     Principales caractéristiques - description                   Voyages où trouver le personnage
                                           physique
Hôtesse                                                                                          En début de voyage : présente le contrat
                                                                                                 pédagogique, tend le billet à composter sur
                                                                                                 lequel est écrit le contrat.

                                                                                                 En fin de voyage : conclut le voyage.

Complice                                                                                         Le complice suit l’apprenant tout au long de son
                                                                                                 apprentissage : il présente les voyageurs (qui ils
                                                                                                 sont…), assiste dos tourné aux séquences de
                                                                                                 dialogue dans le wagon, s’adresse à l’apprenant
                                                                                                 de face pour ses activités ; voix off pour
                                                                                                 introduire les activités, les consignes…

                                        Guide pédagogique et de scénarisation | Page 35 sur 59
Steward                                                               Le steward, avec son chariot, propose les savoir
                                                                      plus.

Contrôleur                                                            A la fin du voyage, annonce la fin et remet la
                                                                      carte postale.
                                                                      Intervenir lors d’évaluations.
                                                                      Annonce les remontées à la cellule tutorale.

             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 36 sur 59
OF 1 : « S-Académie » est un petit OF privé d’une quinzaine de salariés

Visuel                                                       Principales caractéristiques - description            Voyages où trouver le personnage
                                                             physique
Saliha                                                       Saliha, 40 ans, brune, l’air dépité                   S’organiser pour répondre à un AO dans le
                                                                                                                   cadre des marchés publics
                                                             Elle est responsable d’OF, échaudée par les
                                                             marchés publics (rôle : réfractaire)

Hervé                                                        Formateur de formateur (sachant), une                 Préparer et animer une première
                                                             cinquantaine d’années, brun foncé cheveux             formation
                                                             courts, barbe naissante (Style Gilles Lellouche).
                                                             Habillé jean noir, chemise blanche, baskets
                                                             blanches.

Alexandra                                                    40 ans, blonde, chignon

                                                          Guide pédagogique et de scénarisation | Page 37 sur 59
Elle est Formatrice-tutrice à distance

Julien      Julien, 30 ans, cheveux ras, chemise grise, jean

            Il est assistant

         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 38 sur 59
OF 2 : le Greta de Nanjon est un OF public

Visuel                                          Principales caractéristiques - description            Voyages où trouver le personnage
                                                physique
Laurent                                         Laurent, 35 ans, brun, porte des lunettes             S’organiser pour répondre à un AO dans le
                                                                                                      cadre des marchés publics
                                                Il est responsable d’OF et fin connaisseur des
                                                marchés publics (sachant)

Nassim                                          Nassim, 35 ans, tenue décontractée                    Se repérer dans le champ de l’évaluation
                                                                                                      Evaluer la progression des apprenants
                                                Il est professeur de maths en lycée et
                                                formateur en comptabilité pour le Greta de
                                                Nanjon

                                             Guide pédagogique et de scénarisation | Page 39 sur 59
Perrine      30 ans, rousse, tenue décontractée

             Elle est formatrice LSF
             Elle envisage d’évoluer sur un poste de
             Conseiller en Formation

Patrick      60 ans

             Il est responsable qualité

          Guide pédagogique et de scénarisation | Page 40 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation | Page 41 sur 59
Entreprise 1 : secteur de la Banque-Assurance (nom ?)

Visuel                                                     Principales caractéristiques - description            Voyages où trouver le personnage
                                                           physique
Martine                                                    55 ans, tailleur, style Taubira

                                                           Elle est responsable d’agence

Nicole                                                     Nicole, 52 ans, blonde, élégante                      Se repérer dans le champ de l’évaluation
                                                                                                                 Evaluer la progression des apprenants
                                                           Elle est conseillère clientèle banque

                                                        Guide pédagogique et de scénarisation | Page 42 sur 59
Juliette      Juliette, 20 ans, brune, cheveux longs, porte         Se repérer dans le champ de l’évaluation
              des lunettes                                          Evaluer la progression des apprenants

              Elle est apprentie en BTS banque (naïve)

Anna          Anna, 35 ans, tailleur pantalon bleu marine ou        Préparer et animer une première
              noir, chemisier bleu ciel, escarpins, métissée,       formation
              cheveux courts bruns (style Halle Berry).

              Elle est responsable du service relation clients
              dans une société d’assurances implantée
              nationalement. Elle s’est vue proposer un rôle
              occasionnel de formatrice interne, pour

           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 43 sur 59
former à des « gestes » professionnels et aussi
   de temps à autre véhiculer auprès des équipes
   des messages de la direction ou, plus
   classiquement, présenter des projets de
   l’entreprise (naïve).

Guide pédagogique et de scénarisation | Page 44 sur 59
Entreprise 2 : Informatique, TPE hyperspécialisée en informatique de 2 salariés                                    (nom ?)

Visuel                                                       Principales caractéristiques - description                Voyages où trouver le personnage
                                                             physique
Félix                                                        Félix, 35 ans                                             S’organiser pour répondre à un AO dans le
                                                                                                                       cadre des marchés publics
                                                             Il est chef d’entreprise d’une petite boîte
                                                             d’informatique, novice en matière de marchés
                                                             publics (rôle : naïf)

Grégory                                                      30 ans

                                                             Il est salarié de l’entreprise, informaticien

                                                          Guide pédagogique et de scénarisation | Page 45 sur 59
Yoann      18 ans, typé asiatique

           Il est en contrat de professionnalisation dans le
           cadre de son Master
           Développement/Informatique

        Guide pédagogique et de scénarisation | Page 46 sur 59
Entreprise 3 : entreprise de la grande distribution, « Méga »

Visuel                                                          Principales caractéristiques - description          Voyages où trouver le personnage
                                                                physique
Isabelle                                                        45 ans, longs cheveux bruns, lunettes

                                                                Elle est responsable des ressources humaines

                                                           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 47 sur 59
Marc      45 ans, grand, dégarni, tee-shirt du magasin

          Il est chef de rayon-manager dans la grande
          distribution
          Il a également une fonction de formateur
          Il envisage une reconversion vers le coaching

       Guide pédagogique et de scénarisation | Page 48 sur 59
Florian           30 ans, ventru, lunettes teintées, tee-shirt du
                  magasin

                  Il est employé de mise en rayon
                  Il a un statut de travailleur handicapé
                  (handicap visuel)

Jean-Jacques      57 ans, tee-shirt blanc et jean

                  Proche de la retraite, Jean-Jacques est
                  technicien de surface et représentant du
                  personnel CGT

               Guide pédagogique et de scénarisation | Page 49 sur 59
Guide pédagogique et de scénarisation | Page 50 sur 59
Visuel      Principales caractéristiques - description            Voyages où trouver le personnage
            physique
Nadine      Typée espagnol, robe colorée

            Elle est conseillère d’un OPCA
            interprofessionnel, où elle est également
            référente handicap

         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 51 sur 59
Fabienne      Fabienne, 50 ans, habillée classique, brune           S’organiser pour répondre à un AO dans le
              (style Mireille Matthieu)                             cadre des marchés publics

              Elle est chargée de marchés publics dans une
              collectivité (rôle : experte)

           Guide pédagogique et de scénarisation | Page 52 sur 59
Tony      40 ans, petit gars avec des lunettes, un peu
          dégarni

          Il est Conseiller en Mission Locale

       Guide pédagogique et de scénarisation | Page 53 sur 59
Mario      35 ans, italien, brun, barbe de trois jours,
           costume

           Il est Conseiller en Evolution Professionnelle

        Guide pédagogique et de scénarisation | Page 54 sur 59
Arnaud      25 ans, style décontracté

            Il est demandeur d’emploi et cherche dans les
            métiers du commerce et de la vente

         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 55 sur 59
Martin      Martin, 55 ans, porte un costume, a le                Se repérer dans le champ de l’évaluation
            physique de l’emploi                                  Evaluer la progression des apprenants

            Il est inspecteur pédagogique à l’Education
            Nationale, fin connaisseur en ce qui concerne
            l’évaluation (sachant)

         Guide pédagogique et de scénarisation | Page 56 sur 59
Backpacker                     Style australien, la vingtaine, bandana, sac          Evaluer la progression des apprenants
                               quechua

                               Rôle de candide étranger, peut demander son
                               chemin, l’heure, le prochain arrêt, …,
                               introduire une contextualisation

Vendeur sandwicherie gare                                                            Se repérer dans le champ de l’évaluation

                            Guide pédagogique et de scénarisation | Page 57 sur 59
Footballeur      Footballeur barbu                                     Se repérer dans le champ de l’évaluation

              Guide pédagogique et de scénarisation | Page 58 sur 59
ACCORD DE CONSORTIUM | Page 59 sur 59
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler