Le Muséum de Nantes, Pour un musée de sciences du 21e siècle Projet scientifique et culturel 2017-2020 Décembre 2016 - Nantes Metropole

 
Le Muséum de Nantes, Pour un musée de sciences du 21e siècle Projet scientifique et culturel 2017-2020 Décembre 2016 - Nantes Metropole
Le Muséum de Nantes,
Pour un musée de sciences du 21e siècle

Projet scientifique et culturel 2017-2020

Décembre 2016
Le Muséum de Nantes, Pour un musée de sciences du 21e siècle Projet scientifique et culturel 2017-2020 Décembre 2016 - Nantes Metropole
Introduction

             Le muséum de Nantes : un constat
             Repères historiques ........................................................................................................................................................................................................ 5
             Le Muséum de Nantes : quelques faits et chiffres ............................................................................................................................................................. 6
                  La situation ........................................................................................................................................................................................................... 7
                  Le bâtiment ........................................................................................................................................................................................................... 7
                  Le constat sur l’aménagement actuel du muséum .................................................................................................................................................... 7
                  Un patrimoine scientifique et naturel ouvert sur le monde ........................................................................................................................................ 8
                  Les publics du muséum ......................................................................................................................................................................................... 10
                          L’enquête des publics ................................................................................................................................................................................ 10
                          Analyse de la fréquentation ........................................................................................................................................................................ 13
                  Le muséum de Nantes et les autres muséums en France ....................................................................................................................................... 16

             Le projet du muséum de Nantes
             Les missions générales du muséum ................................................................................................................................................................................ 18
                   Le muséum de Nantes, un musée de sciences ....................................................................................................................................................... 18
                   Le muséum de Nantes, un musée de la connaissance du monde et de sa découverte ............................................................................................ 19
             Stratégie 2017 / 2020 ..................................................................................................................................................................................................... 20
                   Le muséum de Nantes, un musée de sciences ....................................................................................................................................................... 20
                   Le muséum de Nantes, un musée de la connaissance du monde et de sa découverte ............................................................................................ 22

             La mise en œuvre du projet
             La nouvelle organisation du muséum ............................................................................................................................................................................. 26
                   L’organisation interne : un organigramme resserré sur un cœur de métier ............................................................................................................. 26
                   L’unité Communication et partenariats ................................................................................................................................................................... 28
                   Les comités du muséum ....................................................................................................................................................................................... 28
             Le bâtiment..................................................................................................................................................................................................................... 29
             La feuille de route du muséum 2017-2020 ..................................................................................................................................................................... 30

             Annexe 1 – Le constat sur le fonctionnement du muséum (2013) ............................................................................................................................. 34
             Annexe 2 – L’enquête des publics (2014/2015) .......................................................................................................................................................... 36
             Annexe 3 – La feuille de route du Pôle métropolitain de la CSTI ................................................................................................................................ 41

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                                                                                   2
Introduction
             L’expression « Un musée pour le 21e siècle » est une expression un peu galvaudée par tout musée voulant se différencier des autres mais elle
             illustre la nécessaire réflexion du rôle du musée et de son positionnement dans la ville et dans la société. Cette réflexion est sans nul doute
             plus nécessaire encore pour les muséums tant ils véhiculent trop souvent une image obsolète, vieillissante et déconnectée. Cependant, depuis
             quelques années, on assiste à une transformation de la position des muséums et des musées de sciences qui affichent désormais une
             implication dans la réflexion sur l’environnement d’une part et sur les choix politiques qui inspirent la vie de la recherche d’autre part. Le
             Muséum de Nantes a bénéficié d’une attention constante depuis les années 1950 par les conservateurs qui se sont succédés, il doit cependant
             entreprendre sa mutation et s’inscrire dans le siècle présent comme un musée reflet et acteur de la société.
             Le projet scientifique et culturel (PSC)exposé dans ce document a pour objectif, à partir de la connaissance du musée, de ses collections et de
             son environnement, de proposer une stratégie et des actions à mener pour répondre aux enjeux décrits précédemment dans une collectivité
             territoriale – la Métropole de Nantes – qui porte elle-même ces enjeux à travers le déploiement du pôle de culture scientifique, technique et
             industrielle. Par définition, un PSC n’est pas immuable mais il fixe à un moment donné les orientations générales dans le développement de
             l’institution. Il a pour vocation à être amendé en fonction des études et des observations menées.

             Le document proposé est volontairement synthétique afin d’en faciliter sa compréhension et donc sa diffusion auprès de tous les publics. Il est
             constitué de trois parties distinctes : le constat, le projet et sa mise en œuvre.

                                                                                     « Le muséum est un musée de sciences dont la vocation est
                                                                                        de faire découvrir, de comprendre le monde naturel dans
                                                                                          lequel nous vivons et les enjeux liés à ses évolutions. »
                                                                                                                   Définition du muséum de Nantes

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                        3
Le muséum de Nantes : un constat

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016   4
Repères historiques
             Comme la plupart de ses homologues, le Muséum de Nantes est l’héritier des cabinets naturalistes qui fleurissent au 18e siècle. La situation
             portuaire de Nantes contribue grandement à l’enrichissement des collections. Le premier muséum municipal s’installe en 1810 sur les bords
             de l’Erdre. Très vite, la recherche d’un édifice plus grand et moins humide devient une préoccupation pour François-René Dubuisson et surtout
             Frédéric Cailliaud, les deux premiers conservateurs.

             En 1868, la Ville de Nantes décide de construire un nouveau muséum à l'arrière de l'ancien Hôtel des Monnaies, à proximité du nouveau
             quartier de la Place Graslin. Il est inauguré en 1875. Cet édifice qui s’inspire de l'architecture intérieure et du mobilier des musées anglais, a
             longtemps été considéré comme un exemple du genre. Jusqu’au milieu du 20è siècle, les conservateurs qui se succèdent ont à cœur d’enrichir
             le Muséum, notamment dans leur domaine de prédilection, mais la muséographie reste inchangée.

             À partir de 1954, Jacqueline Baudouin transforme l’auguste maison en un musée moderne. Pendant 20 ans, le chantier est permanent. Les
             galeries d’expositions sont entièrement rénovées, un vivarium et un centre de documentation jeunesse sont créés. À la suite du départ de
             l’École de commerce en 1970, le muséum est agrandi et restructuré. Les anciennes salles de classes sont destinées à la préhistoire et à la
             paléontologie, l'amphithéâtre se transforme en salle de conférences et l'entrée de l'Ecole de commerce devient celle du muséum. Le muséum
             dans sa configuration actuelle est inauguré le 5 mars 1980.

             À partir de 1999, le muséum entre dans une nouvelle période de transformations. En 2000, l’entrée est transférée du côté du Square Louis-
             Bureau ; entre 2003 et 2008, la galerie de zoologie est rénovée ; en 2009, celle des Sciences de la Terre. L’objectif est de redonner une unité
             muséographique, de réactualiser le discours scientifique sans s’éloigner de la vocation historique des muséums : classer les collections pour
             mieux comprendre la diversité et la complexité du minéral et du vivant. Mais pâtissant d’un avis temporaire défavorable de la commission de
             sécurité des établissements recevant du public, le réaménagement du muséum n’a pu être totale. Les salles transversales (dites Cailliaud et
             Cuvier) restent fermées au public restreignant la surface à la visite du public à 1350 m2 environ (moins d’un tiers de la surface totale). Effet
             bénéfique cependant de l’avis défavorable, les collections entassées dans tous les recoins disponibles sont transférées dans des réserves
             externes mutualisées spécialement conçues dans une zone industrialisée de Nantes. En 2013, l’avis défavorable a été levé mais contraint
             l’ouverture aux seuls 1350 m2. Un des objectifs de ce PSC est de permettre l’ouverture de ces salles actuellement fermées à l’horizon 2021et
             d’accroître de façon substantielle le confort des visiteurs.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                          5
Le muséum de Nantes : quelques faits et chiffres
             La situation
             Situé dans un quartier caractéristique du développement néo-classique de la Ville, le muséum de Nantes bénéficie d’une très bonne situation,
             d’une excellente desserte grâce aux transports en commun et de la proximité d’établissement culturels de premier plan : Musée archéologique
             Dobrée, Opéra et Médiathèque Jacques Demy. La présence d’un jardin (Square Louis Bureau) à l’entrée du muséum est un potentiel certain
             qui commence à être utilisé par le muséum (jardin des espèces panchroniques adossé à la façade par exemple).

                                 à La réouverture du musée Dobrée en 2021/2022 doit permettre la constitution d’un pôle muséal scientifique
                                                                                 complémentaire du pôle Musée d’Arts – Musée du Château.
                                  à Le square Louis-Bureau : un espace à reconstruire avec le service des Espaces Verts de la Ville de Nantes

             Le bâtiment
             Le muséum résulte de la réunion de deux édifices à vocations différentes : l’ancien hôtel de la Monnaie (début 19e) et le véritable muséum (fin
             du 19e) adossé et partiellement superposé au premier édifice. L’ensemble est intéressant sur le plan architectural et ne manque pas de
             charme, mais la complexité des locaux, le nombre de niveaux, la juxtaposition de belles galeries et de salles beaucoup plus petites, rendent la
             circulation et la signalétique difficiles à l’intérieur du musée.
             Les limites du bâtiment sont significatives en ce qui concerne l’accueil du public : hall d’accueil trop petit et inadapté, absence d’espace de
             confort et de détente pour les visiteurs, circulation des PMR difficile, superficie des espaces de visite insuffisante pour répondre dans le
             respect des normes de sécurité à la demande des groupes, lieux d’animation existants mais peu adaptés.
             Depuis l’été 2011, le déménagement des collections dans de nouvelles réserves libère plusieurs salles et offre une réelle opportunité de
             réinterroger le fonctionnement de l’établissement.

                                        à Réorganisation de la circulation, ouverture de salles actuellement fermées pour raisons de sécurité...

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                        6
Le constat sur l’aménagement actuel du muséum

             Un constat sur l’aménagement actuel du muséum a été établi en 2013 par l’équipe du muséum, il est présenté in extenso en annexe 1. Nous
             retiendrons pour ce PSC 2017-2020, les propositions d’amélioration suivantes reprises dans la feuille de route en page 30.

                     Abords extérieurs
                     Améliorer la signalétique du muséum dans le quartier Graslin.
                     Rénover le square du muséum afin de l’intégrer dans le parcours muséographique et de mieux signaler l’entrée du muséum.
                     Accueil et service au public
                     Agrandir le hall d’entrée pour y créer de nouveaux services.
                     Espaces d’expositions permanentes et/ou temporaires
                     Rénover les salles latérales du 1er étage conformément à la rénovation réalisée dans les deux autres galeries.
                     Créer une nouvelle salle d’exposition temporaire.
                     Rénover le péristyle et les deux petites galeries qui encadrent l’amphithéâtre en retrouvant les volumes originaux de ces espaces et améliorer le chauffage.
                     Bibliothèques : bibliothèque scientifique, médiathèque
                     Placer la médiathèque à côté de la bibliothèque scientifique en lui attribuant les bureaux du rez-de-chaussée.
                     Espaces d’animation
                     Transformer l’espace de la médiathèque en espace d’animation.
                     Rapprocher les lieux d’animation des lieux d’exposition.
                     Exploiter les combles.
                     Auditorium
                     Améliorer l’acoustique et le chauffage.
                     Mettre l’auditorium et le péristyle à niveau pour permettre l’accès PMR.
                     Bureaux et locaux annexes
                     Regrouper les bureaux des agents de l’équipe de direction (4), du service des supports (3), du service de la conservation des collections (4), du service des publics (3) dans
                     l’angle avant gauche du bâtiment. Récupérer le logement du concierge (libéré en 2015) pour cela.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                                      7
Un patrimoine scientifique et naturel ouvert sur le monde

             Par définition, un muséum d’histoire naturelle embrasse l’ensemble des sciences de la nature : sciences de la Terre (géologie, minéralogie,
             paléontologie) et de la Vie (botanique, zoologie) auxquelles s’ajoutent souvent la préhistoire, l’archéologie et l’ethnologie. C’est la définition
             même de l’histoire naturelle.
             Le patrimoine du muséum de Nantes couvre l’ensemble de ces disciplines. Ces collections, qui proviennent de toutes les parties du monde,
             constituent une banque de données de grand intérêt scientifique et historique sur les milieux naturels et de précieux matériaux pour l’étude de
             la biodiversité passée et actuelle. Il est fondamental qu’elles soient disponibles pour un large public dans le cadre des activités de médiation,
             mais aussi accessibles aux chercheurs pour des travaux de recherche que le muséum aura pris soin d’initier.

                    Des collections remarquables qui favorisent le rayonnement du muséum

             Avec plus de 500 000 spécimens ou lots de spécimens en collections, le muséum de Nantes est l’un des plus importants de France. Cette
             richesse tient à l’ancienneté de l’établissement, à l’importante activité scientifique de ses conservateurs depuis le 19e siècle, aux relations
             qu’ils ont entretenues avec le muséum de Paris et les naturalistes du monde entier et dans une certaine mesure, à la situation portuaire de
             Nantes.

             La grande diversité des êtres vivants donne aux collections des muséums un caractère encyclopédique. Certaines collections ont fait la
             réputation du muséum de Nantes comme celles des oiseaux (l’une des plus importantes collections de France), les collections régionales
             d’herbiers et d’insectes, les fossiles des formations géologiques du massif armoricain ou bien encore les météorites et les gemmes en lien
             avec les laboratoires de l’Université de Nantes. Les spécialités doivent être confortées ou développées, les espèces rares, disparues ou en
             voie de disparition ainsi que les « types » ; c'est-à-dire les spécimens de référence ayant servi à la description d’une espèce, doivent être
             étudiés et publiés en priorité.

                    Des collections informatisées

             L’informatisation est l’outil indispensable à la gestion des collections. Aujourd’hui, la moitié des collections du muséum a été référencée. Dix
             ans seront encore nécessaires pour le terminer.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                               8
Évaluation des collections du muséum de Nantes

                                                                                                     Estimation du nombre d’objets,
                                                                       Discipline                                                                    % informatisé
                                                                                                           spécimens ou lots
                                                                         Zoologie                               147 500                                 80%
                                                                        Botanique                               210 000                                 30%
                                                                   Sciences de la Terre                         116 900                                 20%
                                                                Préhistoire et archéologie                       1 600                                   0%
                                                                      Ethnographie                                353                                   100%
                                                              Cabinet du Marquis d’Abadie
                                                          (collections d’histoire naturelle liées                  5 844                                 60%
                                                                    au don d’Abadie)
                                                                                TOTAL                             482 197
                                                                              Le nombre d’objets et de spécimens conservés est voisin de 1 000 000

                    Des réserves modernes au service de la conservation et de l’étude des collections

             Le travail d’étude était jusqu’à présent difficile en raison de la dispersion et de l’entassement des collections. Il est aujourd’hui facilité grâce à
             des réserves délocalisées, spacieuses et adaptées, aménagées par la Ville de Nantes en 2011. Ces nouveaux espaces vont permettre d’élargir
             le champ d’activité autour des collections ; ils vont en favoriser l’accès pour les études et les publications, en collaboration avec les
             chercheurs, les universités, les institutions scientifiques et autres musées.

                    Un centre de ressources documentaires

             Au-delà de ses collections d’histoire naturelle, le muséum dispose d’une très importante bibliothèque scientifique (35 000 documents du 16e
             au 19e siècle, 11 000 documents de 1930 à nos jours, 2 800 titres de périodiques, 10 000 tirés-à-parts et brochures) dont l’informatisation
             vient de commencer. Cette mise en réseau permettra de promouvoir un fonds scientifique encore peu connu, de renforcer les liens avec la
             communauté scientifique et d’attirer davantage le public des étudiants et des chercheurs.
             Les collections documentaires à la disposition du public comptent également un important fonds d’archives scientifiques et une photothèque.
             Un centre de documentation jeunesse intégré dans quelques mois au réseau de bibliothèque municipale – la médiathèque du muséum – ,
             complète l’offre documentaire du muséum.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                     9
Les publics du muséum
                    L’enquête des publics de 2014

             Le muséum de Nantes a pu bénéficier en 2014 d’une enquête approfondie sur les publics qui le fréquentent. Cette enquête, dont les résultats
             sont en annexe 2, a permis de mieux comprendre les motivations des publics et d’élaborer 3 propositions pour le muséum. Les points saillants
             sont reproduits ci-dessous. À noter que depuis cette enquête en 2014, on observe sans que cela soit encore quantifié, une évolution dans la
             fréquentation par l’augmentation très nette du public « jeunes » : jeunes couples sans enfant ou groupe de jeunes adultes.

                                             à Le profil des visiteurs du Muséum : un public familial, diversifié et qui dépasse l’aire métropolitaine
                         Le public du Muséum est un public essentiellement familial et reste un public à dominante CSP moyenne-haute sans pour autant observer un décrochage net
                         des catégories populaires. Il existe néanmoins un bon équilibre entre les primo-visiteurs (44%) et les visiteurs réguliers (56%). Il témoigne de la capacité du
                         Muséum à la fois à attirer, renouveler son public et à le fidéliser. Par ailleurs, l’aire d’affluence du Muséum dépasse largement le territoire métropolitain.

                                                à Les visiteurs du Muséum aiment conjuguer découverte, connaissances et moment de convivialité
                         Le public du Muséum est avant tout attiré par la culture scientifique, l’acquisition de connaissances. La visite est un moment agréable et de détente qui se
                         partage. Chez les primo-visiteurs la prescription et le bouche à oreille sont les principaux déclencheurs de fréquentation. L’offre culturelle du Muséum est
                         adaptée à un public large, tant scientifique que familial.

                                                                               à Un haut niveau de satisfaction sur les différentes composantes du Muséum
                         99% des visiteurs sont satisfaits de leur visite et la durée de visite moyenne du Muséum est relativement longue. Les expositions temporaires recueillent des
                         avis positifs. En dehors des contenus culturels, les visiteurs sont également très satisfaits des différents aspects relatifs au cadre et conditions d’accueil du
                         Muséum (confort de la visite, temps d’attente, jours et horaires d’ouverture, organisation des salles...). L’accueil par le personnel est particulièrement
                         apprécié. Toutefois, certains points se révèlent un peu moins satisfaisants comme la signalétique du bâtiment, le niveau sonore et l’accessibilité pour les
                         personnes en situation de handicap, notamment du fait de l’incommodité de l’ascenseur pour accéder au premier étage.

                                                                                                                               à Un fort attachement des visiteurs au lieu
                         Le Muséum est perçu comme un lieu convivial, riche, ludique et étonnant. Mais c’est surtout la dimension « intemporelle du Muséum », son caractère
                         énigmatique, désuet, sa lumière, son atmosphère qui lui confère un charme et une identité particulière. Les visiteurs soulignent la nécessité de préserver
                         cette identité, de la renforcer et de la décliner. Le Muséum est reconnu tant pour sa fiabilité scientifique que pour ses qualités pédagogiques et didactiques.
                         La médiation humaine est restituée comme un des atouts du Muséum.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                    10
à Une offre muséale attractive mais des attentes fortes en matière de médiation et de scénographie

                         S’il existe une grande satisfaction vis-à-vis de l’offre muséale dans son ensemble, deux principaux aspects sont néanmoins à considérer et ils concernent les
                         galeries et collections permanentes. Le premier a trait à la logique d’exposition. Elle est jugée trop centrée sur l’accumulation, l’enjeu est de scénariser les
                         collections et de casser leur linéarité. Le deuxième concerne la médiation. L’accès aux contenus et aux explications peuvent être complexes, notamment ceux
                         de la galerie consacrée aux roches et fossiles. La présence des équipes et la présence de médiation humaine contrebalancent en partie cette difficulté
                         d’appropriation mais elle n’est pas suffisante.

                         Les visiteurs ont manifesté un fort intérêt pour les nouveaux outils numériques comme les « audio guides plug and play », les visites augmentées sur tablettes
                         et smartphones, les bornes interactives, permettant ainsi d’approfondir les contenus (collections, objets, histoire du Muséum, vidéos de scientifiques, cris
                         d’animaux...) et inscrivant un autre rapport à la visite.

                                                                à Mieux communiquer et favoriser les passerelles entre les lieux de culture scientifique
                                                                                                     voire plus largement les établissements culturels

                         83% des primovisiteurs utilisent le site internet du Muséum pour se renseigner sur l’offre et les collections proposées. Les visiteurs les plus réguliers sont en
                         attente d’une communication plus globale sur la culture scientifique dans l’agglomération nantaise et suggèrent la création d’un portail commun dédié à cette
                         offre culturelle. Dans cette optique, il s’agirait également de définir une stratégie d’informations sur l’ensemble des équipements pour favoriser le flux des
                         visiteurs entre établissements / lieux de culture scientifique (Musée Jules Verne, Planétarium, Sequoia...) voire plus largement avec les équipements culturels
                         (à l’instar des médiathèques).

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                    11
Au regard de l’étude des publics, 3 axes d’optimisation ont été identifiés :

                     La préservation des fondamentaux et de l’esprit du lieu en ancrant clairement le projet du Muséum sur le registre de la culture scientifique. Les
                     visiteurs actuels sont plutôt en attente d’affirmation et de consolidation de l’identité scientifique du lieu. Cette demande d’ancrage concerne également le
                     maintien de la logique d’exposition temporaire qui est porteuse de la récurrence des visites.

                     La nécessité d’investir la médiation (pour les visites en individuel) en :
                                 - promouvant une logique de parcours autour des expositions permanentes,
                                 - développant une politique éditoriale autour de la valorisation des collections,
                                 - développant les outils de médiation numérique.

                     La refondation de la stratégie de communication et ce, autour de deux objectifs :
                                   - contrebalancer les images et stéréotypes en donnant à voir la réalité du Muséum,
                                   - optimiser les flux d’usagers entre équipements de la culture scientifique.
                           Les principaux gains sont à rechercher de ce côté, ce qui passe par :
                                   - repenser le site internet (mise à l’agenda 2016),
                                   - créer un portail ou un outil d’information commun à l’ensemble des équipements scientifiques (agenda, présentation des contenus...),
                                   - développer une stratégie d’information sur sites (ensemble des équipements) favorisant la circulation et le flux de visiteurs entre équipements.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                    12
Analyse de la fréquentation

                         La fréquentation du muséum est en évolution positive constante depuis la rénovation des galeries de zoologie et de géologie à la fin
                         des années 2000. Par ailleurs, cette fréquentation est sensible au succès des expositions temporaires proposées comme « Très
                         toucher » en 2011 ou « Plumes de dinosaure ! » en 2015. L’estimation de la fréquentation en 2016 est basée sur celle de fin
                         septembre (plus de 100 000 visiteurs).
                                                                                                     La fréquentation du muséum de 1999 à 2016

                                                  140 000

                                                   120 000

                                                                                         Rénovation des Galeries
                                                   100 000
                                      Visiteurs

                                                   80 000

                                                    60 000

                                                    40 000

                                                     20 000

                                                            -

                                             Tout public        Scolaires

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                        13
Les pics de fréquentation, tous publics confondus, au cours d’une même année (ici en 2015) sont en relation directe avec les
                         vacances scolaires de février, avril, et octobre. Contrairement à de nombreux musées et muséums en France, la fréquentation
                         estivale reste élevée, profitant de la communication du Voyage à Nantes.

                                                                                       La fréquentation du muséum au cours de l’année 2015

                                              16 000

                                              14 000
                                  Visiteurs

                                              12 000

                                              10 000

                                                8 000

                                                6 000

                                                4 000

                                                 2 000

                                                        0

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                        14
La typologie de la fréquentation du muséum au cours de l’année 2015

                           En nombre de visiteurs
 Fréquentation totale             108 500
   Entrées payantes               36 300
   Entrées gratuites              72 200
   Visiteurs individuels          87 500
   Visiteurs en groupes           21 000
   Moins de 18 ans           Entre 50 et 55 000          •    Les visiteurs individuels constituent plus de 80 % de la fréquentation totale.
   18-25 ans                       7 000
                                                         •    Un visiteur sur deux a moins de 18 ans.
 Scolaires                        16 600
 Centres de loisirs                3 350                 •    15,3 % des visiteurs sont des scolaires, chiffre relativement stable depuis plusieurs années
                                                              compte tenu de la saturation des espaces et des nouveaux rythmes scolaires.

       Autres pays                 3 760                 •    Deux tiers des visites sont gratuites car 55 000 visiteurs ont moins de 18 ans, 6 500
  France (hors Région)            17 719
                                                              visiteurs sont présents à l’occasion des événements gratuits (Nuit européenne des musées,
      Région (hors
                                                              Journées européennes du patrimoine, Fête de la science) et 10 700 visiteurs lors des 1er
                                   6 760                      dimanches de chaque mois ou bénéficient d’autres gratuités (chomeurs, agents de la
    département 44)
      Département                                             métropole…).
                                  16 390
    (hors Métropole)
 Métropole (hors Nantes)          19 537                 •    Moins de 3,5 % visiteurs étrangers sont récensés, principalement pendant l’été.
         Nantes                   44 294
                                                         •    Près de trois quarts des visiteurs proviennent de la Loire-Atlantique et près de 60 % de la
                                                              métropole nantaise.
 Nuit Européenne des
                                   1 960
 Musées
 Journées du Patrimoine            2 515
 Fête de la science                1 950

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                             15
Le Muséum de Nantes et les autres muséums en France
                 Le muséum de Nantes est resitué dans l’environnement des musées de sciences en France au moyen de l’enquête publié en septembre 2012
                 par l’Office de Coopération et d’Information Muséales et portant sur les données collectées en 2011. 51 muséums en France ont participé à
                 l’enquête.

                         Surface / Nombre     Classement (51 muséums)

Surface totale              4 300 m2                      7
Surface d’exposition        1 350 m2                      9
Surface des réserves        1 500 m2                      2
Effectif*                    37 ETC                       3
Fréquentation*               84 300                      3*                    •       Le muséum se place parmi les premiers en France
                                                                                       par sa fréquentation.
*Données 2010            Hors Besançon qui intègre un parc zoologique

Muséums                Surface d’exposition        Surface totale                  •   Il dispose d’une surface d’exposition faible (au 9e
                                                                                       rang des muséums de France).
Strasbourg                  1 300 m2                  4 152 m2
Nantes                      1 350 m2                  4 500 m2
                                                          4                        •   Il se place en 2e position pour les réserves avant
Bourges                     1 800 m2                  3 200 m2                         même la construction des réserves mutualisées.
Marseille                   1 850 m2                  4 500 m2
Rouen                       2 200 m2                  2 800 m2                     •   En terme de personnel, le muséum de Nantes
Elbeuf                      2 500 m   2
                                                      3 000 m   2                      apparaît en bonne position mais il n’est pas fait
Orléans                     3 100 m   2
                                                      7 500 m2
                                                                                       mention des qualifications.
Toulouse                    3 200 m2                  9 000 m2
                                                                                   •   94 % des muséums de France sont en régie directe,
Grenoble                    3 300 m2                  5 800 m2                         4% en EPIC ou sous statut associatif de droit local.
Lyon                        6 400 m2                 22 000 m2

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                      16
Le projet du muséum de Nantes

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016   17
Les missions générales du muséum
             Le muséum de Nantes est un musée de sciences.
                Le Muséum de Nantes, 1er établissement régional de Culture scientifique, est un musée de sciences avec des missions fondamentales qui
                sont celles de tout musée : conserver, étudier et valoriser les collections dont il a la charge.

                Par sa nature scientifique, il est un lieu de savoirs capable d’embrasser le champ complet des sciences y compris celui des sciences
                humaines. Il est un lieu favorisant le rapprochement entre les jeunes et la science. Les publics, selon une formule maintenant consacrée,
                placés au cœur de toutes les préoccupations impliquent une ouverture du musée en direction de tous habitués ou non des musées et,
                également, une recherche de toutes les formes de médiation croisée (incluant l’outil numérique) avec les autres acteurs scientifiques et
                culturels de proximité. C’est aussi un musée dit de société dans le sens où il est porteur des interrogations de la société sur les sciences et
                leurs développements technologiques et sur l’avenir de la planète. Le Muséum est une institution de référence pour l’éducation aux
                sciences et à l’environnement.

                Les orientations générales qui doivent guider les activités du muséum sont :

                                                   à La conservation, l’enrichissement et la valorisation du fonds patrimonial confié au muséum.

                                  à La connaissance, le débat autour des enjeux de société : sciences, biodiversité, réchauffement climatique,
                                                                                                                       développement durable.

                            à La prise en compte de tous les publics dans la diversité de leurs attentes et dans l’évolution de leurs pratiques.

                                                    à Le développement du Pôle métropolitain de la culture scientifique, technique et industrielle,
                                                                                         le muséum est l’élément structurant principal du Pôle.

                Les orientations générales proposées ne fondent pas à proprement parler un nouveau projet de reconstruction pour le muséum de Nantes
                mais plus sûrement une rénovation en adaptant les présentations aux standards actuels. Cette rénovation est de nature à maintenir et
                développer un rayonnement national et international au musée. Plus généralement, il s’agit dans l’intelligence de ses relations avec son
                environnement d’une mise en cohérence des activités du muséum avec ses nouvelles missions fondamentales. C’est en ce sens que l’on
                peut parler d’un muséum du 21e siècle.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                          18
Le muséum de Nantes est un musée de la connaissance du monde et de sa découverte.

                Nantes, ville portuaire, est une ville ouverte sur le monde. La ville qu’ont connue Jules Verne, Jean-Jacques Audubon ou encore Frédéric
                Cailliaud inspire l’aventure, le voyage, la connaissance du monde et de ses habitants. Le muséum de Nantes, à travers ses présentations
                permanentes mais surtout ses présentations temporaires et ses animations, doit prendre en compte le fait nantais. La science est l’un des
                tout derniers terrains d’aventure à même de mobiliser les jeunes générations vers la découverte scientifique. L’esprit de découverte doit
                imprégner les propositions au public.

                              à Le maintien et même le renforcement de l’esthétique vernienne 19e siècle dans ses propositions permanentes.

                           à La valorisation de son fonds ancien (Histoire naturelle et bibliothèque) expression des découvertes anciennes du
                                                                                                                                      monde.

                                 à L’accessibilité par le public des collections anciennes dans une démarche de réinterprétation par les outils
                                                                                                                                d’aujourd’hui.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                     19
Stratégie 2017 - 2020
             Conformément aux missions principales qui lui sont dévolues, le muséum de Nantes doit être :
                    • un lieu porteur de rêves, de découvertes et de créativité,
                    • un lieu de rapprochement entre les jeunes et la science,
                    • un musée dans son quartier, dans sa ville et dans sa métropole, proposant une science du quotidien, une science pour et dans la
                       société,
                    • un musée acteur et référent dans les réseaux locaux, nationaux et européens porteur du rayonnement de la ville de Nantes dans
                       son domaine.

             Le muséum de Nantes, un musée de sciences
                    Développer et mettre en place une politique des collections

                        •   Établir une politique d’acquisition de collections.

                            Le patrimoine à transmettre aux générations futures doit être scientifiquement pertinent et traduire les pratiques scientifiques actuelles. Il est le reflet
                            direct de l’activité de l’institution, de son insertion dans la vie scientifique et de la qualité de ses prestations.

                            En visitant le muséum, le visiteur doit pouvoir se cultiver, comprendre, découvrir et se divertir. Il doit être mis en présence d’objets remarquables qui
                            frappent son imagination et qu’il ne peut voir ailleurs (spécificité du Musée). Tout en lui apportant un message scientifique, ces objets et spécimens
                            doivent susciter son émotion. Il est donc important de présenter, à chaque fois que c’est possible, des pièces originales, spectaculaires et de grande
                            qualité.

                            Les collections et acquisitions présentées au public doivent répondre aux critères suivants :
                                - Toujours privilégier l’authentique par rapport au moulage ou à la reproduction.
                                - Être d’une qualité muséale irréprochable.
                                - Garantir vérité scientifique et pertinence biologique.
                                - Privilégier les objets ou spécimens spectaculaires.

                            Les modalités de choix des objets à acquérir dépendent des disciplines mais globalement il est nécessaire de :
                                - Compléter les présentations pour lesquelles il manque des spécimens clés
                                - Remplacer les spécimens existants non-conformes à la vérité scientifique
                                - Remplacer les moulages par des pièces authentiques

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                      20
•   Définir un programme de restauration des collections.
                        •   Mettre en place le plan de conservation préventive et le plan de prévention des sinistres.
                        •   Renforcer l’accessibilité des collections pour tous les publics (numérique).
                                 -   Poursuite de l’inventaire des collections et numérisation (avec un financement du Ministère en charge de l’Enseignement supérieur qui exerce
                                     une tutelle scientifique sur les collections).
                                 -   Valorisation du fonds de la bibliothèque scientifique. Accélérer le rapprochement avec la Bibliothèque municipale en renforçant l’accessibilité
                                     numérique du fonds (mise en place du catalogue d’accès public –OPAC– en 2017).
                                 -   Études et recherches en partenariat sur la numérisation et la duplication par impression 3D des spécimens fossiles remarquables.
                        •   Collections vivantes – vivarium.
                            Les contraintes réglementaires et sécuritaires pesant sur le vivarium sont de plus en plus prégnantes. Malgré le succès remporté auprès du public par les
                            collections vivantes, la question de l’évolution de ce type de présentation est posée. Une étude doit être menée en 2017 sur l’espace du vivarium que l’on
                            rapprochera de la rénovation de la salle d’exposition du 1er étage située au-dessus (salle Cailliaud).

                    Développer le pôle métropolitain de culture scientifique, technique et industrielle

                        •   Être acteur principal du développement du Pôle métropolitain de Culture scientifique, technique et industrielle (voir la feuille de
                            route en annexe 3) en assurant des fonctions de coordination et d’animation.

                    Inscrire le muséum dans une démarche « Biodiversité et Développement durable »

                        •   Développer le plan Biodiversité du muséum et l’intégrer dans le plan d’actions Biodiversité de la Métropole.
                        •   Renforcer sa visibilité au sein même du muséum à destination de nos publics et restituer au public du muséum les actions
                            menées sur le terrain dans le cadre du plan Biodiversité.
                        •   Permettre l’intégration de l’ensemble des données provenant des études de terrain et du travail d’inventaire sur les collections
                            pour une restitution grand public et public spécialisé. Développement d’un espace numérique de visibilité pour cette restitution.
                        •   Affirmer l’exemplarité du muséum (fonctionnement et amélioration du bâtiment) à l’interne pour son personnel et à l’externe
                            pour son public.
                        •   Prendre en compte le développement durable dans toutes les activités et manifestations du muséum (conférences, expositions
                            de longue durée et temporaires Haute Qualité Environnemental).
                        •   Impliquer le public fréquentant le muséum dans une démarche de développement durable.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                21
Promouvoir le rayonnement culturel et scientifique du muséum

                       •    Mettre en place un comité culturel et scientifique.
                       •    Renforcer le rôle du muséum comme établissement de culture scientifique référent à l’échelle régionale mais également
                            nationale.
                       •    Assurer un rôle d’expertise et de conseil auprès des publics du muséum et des nantais en général (identifications d’espèces
                            animales ou végétales, roches et minéraux, conseils…).
                       •    Assurer une expertise scientifique et technique auprès des institutions, des services de l’État et des Collectivités (conseil et
                            expertise au sein des commissions institutionnelles : Préfectures, DRÉALs, Douanes, Muséum national d’Histoire naturelle,
                            Direction des services vétérinaires, DRACs, autres Régions, autres musées…).
                       •    Renforcer les échanges avec les établissements internationaux, nationaux ou d’envergure nationale : Muséum national d’Histoire
                            naturelle, Universcience, institutions et organismes de recherche (Universités, CNRS, ONIRIS, BRGM, IRD, IFREMER…), autres
                            musées et centres de sciences et associations professionnelles (Amcsti, ECSITE, ICOM…).

                Le muséum de Nantes, un musée de la connaissance du monde et de sa découverte.

                    Conforter le muséum dans son rôle éducatif, développer une médiation permanente, à la fois autonome et accompagnée,
                    capable de porter tous les types de savoirs et d’approches recherchées par le projet.

                           La médiation développée par le muséum devra :
                               • aller au devant du public, tout en leur proposant un lieu d’accueil,
                               • être une médiation vivante et ludique, tout en restant qualitative,
                               • favoriser les échanges, la confrontation, entre citoyens, institutions, territoires,
                               • être une ressource accessible à tous,
                               • permettre l’élaboration de savoirs sur tout ce qui peut éclairer les relations de l’homme à son environnement dans une
                                  approche transversale.

                           La médiation articulera, sans les hiérarchiser, des savoirs relevant de toutes les disciplines scientifiques incluant également des
                           sciences humaines et des sciences sociales qui sont des passerelles entre les hommes et la nature, des savoirs locaux issus d'une
                           connaissance ou d’une pratique du territoire et des dimensions sensibles.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                          22
•   Contribuer à la réussite éducative en proposant des actions sur tous les temps de l’enfant
                             •   Développer un parcours d’éducation artistique et culturelle, dans le domaine des sciences, pour les élèves nantais
                             •   Renforcer les partenariats existants avec les acteurs de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur
                             •   Renforcer la médiation intégrée dans les espaces grâce au développement du numérique et renouveler l’une des
                                 spécificités du muséum : une médiation scénarisée qui conjugue l’approche sensible/intuitive et la transmission/partage.
                             •   Avoir une programmation cohérente pour cibler tous les publics et notamment, augmenter l’offre de visites commentées. La
                                 médiation doit servir à fidéliser tous les publics, notamment avec un mode de programmation qui est reconduit. À cette
                                 programmation se rattachent : le programme annuel de conférences (Mardi Muséum), la Fête de la science (prise en charge
                                 en 2018 par le Pôle métropolitain de la CSTI), « Sciences noctambules » en partenariat avec le Planétarium, le
                                 développement des rencontres de la littérature de voyages (rencontres Nature nomade), la mise en place d’un programme
                                 de voyages naturalistes selon un rythme biennal pour lycéens (projet Atacama 2017)…

                    Renforcer l’attractivité du muséum et renforcer les partenariats extérieurs

                             •   Préparer l’ouverture de deux nouvelles salles de présentation temporaires et semi-permanentes : salles Cailliaud et Cuvier,
                                 l’une consacrée à l’histoire des plantes (évolution) et, spécifiquement, de la botanique à Nantes (acclimatation des plantes),
                                 l’autre consacrée aux expositions temporaires.
                             •   Mettre en place une programmation pluriannuelle des expositions temporaires. Actualiser les présentations permanentes.

                                 Les expositions permanentes
                                 Conformément aux orientations générales décrites ci-dessus, l’esthétique 19e siècle est préservée et renforcée dans les galeries de zoologie (1er
                                 étage) et galeries de géologie (rez-de-chaussée). Toutefois les interventions suivantes sont indispensables.
                                 Galerie de zoologie (1er étage) :
                                      - actualisation des audiovisuels,
                                      - remplacement des spécimens non conformes esthétiquement ou scientifiquement, remplacement de la présentation des coquillages,
                                           datant de plus de 100 ans, par une présentation actualisée et moderne, conforme à la thématique de cette galerie,
                                      - intégration du numérique (visites commentées, intégration de la réalité virtuelle),
                                      - développement d’une visite virtuelle de la mezzanine des oiseaux non accessible aux PMR.
                                 Galerie de géologie (rez-de-chaussée) :
                                      - discours simplifié,
                                      - mise en valeur des objets remarquables et des thématiques valorisées en lien avec l’université de Nantes (météorites et gemmes),
                                           remplacement des artéfacts moulés par des originaux (dans la mesure du possible),
                                      - médiation numérique.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                                23
Les expositions temporaires
                                 Le rythme de la programmation actuelle est maintenue avec une exposition annuelle principale avec une création une année sur deux. Les
                                 coproductions sont valorisées notamment avec l’Espace des sciences de Rennes mais non exclusivement (Musée du Fjord au Saguenay, musée
                                 paléontologique du Liaoning, muséum de Genève…).

                                 Calendrier des expositions temporaires 2017-2020
                                          Rez-de-chaussée – Exposition principale
                                          > février 2017                              Mille milliards de fourmis
                                          Mai 2017 > Mars 2018                        Éternité. Rêve humain et réalités de la science
                                          Mai 2018 > Décembre 2018                    Araignées
                                          Mars 2019 > Février 2020                    La migration des Hominidés

                                          1er étage
                                          Janvier > Mai 2017                          À vue d’œil – Photographies de nature en bord de Loire
                                          Juin 2018 > Décembre 2018                   Indiana 001 – Amérindiennes du 19e siècle et poèmes québécois
                                          Janvier 2018 > Juin 2018                    HerbenLoire – les herbiers en Pays de la Loire

                             •   Développer la communication (nouvelle identité, signalétique, journal électronique, site Internet).
                             •   Renforcer l’identification du muséum dans son voisinage.
                             •   Renforcer les partenariats existants avec les institutionnels (d’une façon générale, avec le système éducatif formel) et avec
                                 les associations (Société des sciences naturelles de l’Ouest de la France – SSNOF, Écopôle, Bretagne vivante…).
                             •   Soutenir la coopération avec l’Espace des sciences de Rennes, dans le cadre du partenariat Nantes-Rennes et avec le
                                 Québec (Saguenay et Québec) pour la coproduction d’expositions et l’échange de savoir-faire.
                             •   Mettre en place les différents comités du muséum (comité scientifique et club des partenaires).
                             •   Développer la recherche de financements extérieurs.

Muséum de Nantes – Projet scientifique et culturel – Version 2.0 – décembre 2016                                                                                     24
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler