ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long

 
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
ARMEN Vague 2
Segment Fournitures de bureau
        Livrable long
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Notre équipe
                                                     Leader
                     Charlotte Bonnet            Delphine Janin               Angélique Dreno
                          Acheteuse              Responsable Achats    Responsable Achats et Logistique

  Marie Agnès Aubin                                                                               Pascal Guinard
Directrice des Achats et de la
                                                                                                 Responsable Achats
          Logistique

                                                                                                    Claire Haraux
     Dominique Belly                                                                                   Acheteuse
             AAH

                                                                                                 Pascal Peduzzi
      Sandrine Cornet                                                                             Directeur Adjoint
   Responsable des services
        économiques               1 Assistante                        Sylvie Marty
                                                      Parrain
                                  Marie Nicot    Guy Pierre Martin    Directrice Achat
                                                         DG

                                                                         Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 1
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Sommaire

Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 2
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 3
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Qu’entend-t-on par Fournitures de bureau?
   Une famille achat très variée et un nombre important de références

                 Famille                                         Principaux produits

                Façonnés              Blocs de correspondance, enveloppes et pochettes, cahiers, carnets, répertoires, feuillets,
                                       copies, fiches bristol, manifolds, registres, bobines pour machines de bureau, agendas

                 Papiers                  Papiers en ramette, pour tirage de plans, pour dessin, listings, papiers et cartons
                                                           d’emballages, papier d’entretien et d’hygiène.

Matériel pour le bureau et l’école    Colles, étiquettes, agrafes, perforateurs, reliures, matériel de rétro projection, d’éclairage,
                                                                             sous-mains…

            Ecrire et corriger        Craies, ardoises, crayons graphites et couleurs, stylos, marqueurs, gommes et produits de
                                                                   correction, porte-mines et mines

               Classement               Classeurs, pochettes, chemises, dossiers suspendus, blocs de classement, étagères,
                                                                            trieurs, …

                 Carterie                 Cartes postales, cartes de vœux, étiquettes fantaisie, invitations, menus, faire-part

             Dessin et loisirs        Instruments de traçage et de mesure, mobilier de dessin et tous les produits destinés aux
                                                                            beaux-arts

Consommables et accessoires            Accessoires pour l’impression de documents (toners, rouleaux encreurs, cartouches,…),
bureautiques et informatiques                        stockage des donnes et entretien du matériel informatique.

         Bureautique et mobilier          Machines à écrire et à dicter, calculatrices, téléphones, répondeurs, télécopieurs

               Informatique                  Microordinateurs, imprimantes, logiciels, connectique, périphériques divers |
                                                                         Direction générale de l’offre de soins - DGOS     4
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Dans notre périmètre d’étude, nous retenons…

      Hors périmètre :                                                      Périmètre retenu :

        Consommables                                                                   Papier
        informatiques

                                           Comptes
                                          budgétaires
      Mobiliers de
                                             60265                                  Imprimés
        bureau
                                            60625 *

        Périphériques                                                               Articles de
        informatiques                                                                Bureau

                        *Fournitures de bureau et informatiques (consommables)
                        Fournitures de bureau et informatiques (non stockées)

                                                                            Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Un périmètre de plus de 100M€ et « une découverte »… Le poids des imprimés !

    Cumul des dépenses nationales des comptes 60265 et 60625 : 162,38M€ (source 2011 DGOS)
                          Périmètre retenu : 106,56M€
        Répartition des dépenses du                                                              Répartition des dépenses
                  périmètre                                                                         d’imprimés: 43M€

                                                                                    Dossiers
                                                                                    de soins             Autres
                                                                                       1%                 21%
                                                                                                                            Dossier
                                                                                                                            médical
                                                                                                Supports
                                                                                                de com.                        50%
                                                                                                  17%

                                                                                                        Registres
                                                                                                        & liasses Ordon-
                                                                                                           10%    nances
                                                                                                                    2%
         Extrapolation nationale à partir d’un échantillon de 13 établissements: Polyclinique Atlantique, CH Perpignan, GP Aube Marne, CH Annecy, CH
         Sallanches, CH Annemasse, CH La Valette, CH La Souterraine, CH Brive, CHU Limoges, CH Esquirol, CH Honfleur, CH Pau, CH Chambéry
                                                                                                             Direction générale de l’offre de soins - DGOS |   6
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 7
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
L’hôpital : un client comme un autre pour les « fournituristes »

Les fournituristes :
•Pour les fournisseurs d’articles de bureau et de papier, les hôpitaux ne présentent en
général pas de spécificités majeures et ne sont pas considérés différemment des autres
clients privés/publics.

•En terme de consommation, on peut toutefois noter une particularité : les hôpitaux sont
des gros consommateurs de CDs (60% des ventes des fournituristes), notamment utilisés
pour la radiologie.

Les imprimeurs :
Pour les imprimeurs, chaque commande peut être spécifique et sur mesure en
fonction des besoins exprimés par les établissements et des pratiques professionnelles :
façonnage, grammage du papier, forme du support, …
Un exemple : un dossier médical même « devenu unique » peut être différent d’un
Etablissement a un autre.

        Source: Etude Xerfi + Etude Resah

                                                                    Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 8
ARMEN Vague 2 Segment Fournitures de bureau Livrable long
De fortes disparités de dépenses de fournitures de bureau entre les
établissements

       Comparaison de données de 8 établissements membres du groupe de travail :

                                   ETS 1     ETS 2     ETS 3      ETS 4     ETS 5      ETS 6      ETS 7       ETS 8    Moyenne

     dépenses articles de bureau
                                             59,65 €
             par agent             29,55 €             18,64 €   108,14 €   16,89 €   113,17 €   64,16 €     65,58 €    59,47 €

      dépenses papier par agent              47,12 €
                                   28,40 €             27,44 €   44,06 €    5,33 €    22,65 €    22,62 €     30,57 €    28,53 €

     Des écarts entre établissements qui s’expliquent par le fait que:
      Les fournitures sont un segment trop souvent jugé non stratégique : une grande disparité en
     terme de maturité achat ( massification, décentralisation des budgets, catalogue restreints, ...)

       Indicateurs de consommation - tous comptes publics :

       • Consommations annuelles en Articles de bureau pour un agent administratif = 60 à 80 €
         HT (20 à 30€ HT pour un agent non administratif)
       • Consommations annuelles sur les 3 familles produits Articles de bureau, papier et
         consommables informatiques pour un agent administratif = 180 à 200 € HT (65€ pour un agent
         non administratif)
           Source: Lyreco

                                                                                       Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 9
Articles de bureau et papier : Un marché de distributeurs dominé de plus en
plus par un nombre restreint de « fournituristes »

                                       Deux catégories d’acteurs sur le marché

    Les « Fournituristes» ( généralistes)                        Les spécialistes « papier »
              Répartition des parts de marché                       Répartition des parts de marché

                                                                  Xerox       Autres
                             Autres                                4%          10%           Antalis
                              16%          Lyreco
                Spicers                                         Torraspapel                   32%
                  10%                       30%
                                                                   17%
             Bureau
             Vallée                       Office
                                          Depot                        Papyrus             Inapa
              11%       Fiducial
                                          20%                           17%                 20%
                         13%

     Tendance  Les Fournituristes gagnent de plus en plus de parts de marché
      (notamment grâce une organisation logistique déjà amortie sur la livraison d’articles de bureau)

     Source: Etude Xerfi + Resah Idf                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
Les Imprimés : Un marché concurrentiel et atomisé

                                                      Un marché très concurrentiel :
                                                      Quelques PME au rayonnement
                                                        national & une multitude de
                                                         petites entreprises locales

                                                      A noter:
                                                      une tendance à la délocalisation
                                                      de la production en Afrique du
                                                      nord pour certains imprimeurs

Source:
                                                      Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 12
graphorama.com
Le coût de passation de commande: un indicateur a prendre en compte !

    •Le coût moyen de passation de commande pour le secteur public est de 150€ pour les
    commandes matérialisées (commandes passées par téléphone ou par fax)

                  Coût de la commande                    En % par rapport au coût total
   Identification du besoin                                          7,79%
   Demande d’achat                                                  23,36%
   Validation de la commande                                        23,36%
   Saisie de la commande dans le SI                                  7,79%
   Emission de la commande                                           3,89%
   Réception de la commande                                         11,68%
   Réception, imputation et validation de la facture                12,57%
   Litige                                                            2,78%
   Règlement                                                         4,45%
   Archivage                                                         2,34%
   TOTAL                                                             100 %
                          Décomposition du coût de passation de commande
    •Encore trop d’établissements font de nombreuses commandes de petit montant, ce qui n’est
    pas rentable !

    •Objectif: minimiser le nombre de commandes et passer des commandes dont le montant
    est supérieur à 150€ (afin d’avoir un coût de passation de commandes < montant total des
    commandes)
                                                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 13
 Source: données Resah Idf
Le levier de la mutualisation pas encore suffisamment utilisé !....

Cartographie des Groupements de commandes existants :

    Un groupement de commandes national UNIHA ( 52 / 58 adhérents)
    25 groupements de commandes régionaux/ départementaux recensés
     ( liste non exhaustive)
                           Région     GDC
      ALSACE                          1 GDC
      AQUITAINE                       1 GDC
                                                                  Ainsi, environ 50 % des
      BASSE-NORMANDIE                 1 GDC
      BOURGOGNE                       1 GDC
                                                           établissements de santé ont recours
      BRETAGNE                        1 GDC                  à un groupement de commandes
      CENTRE                          1 GDC                pour les articles de bureau et pour le
      CHAMPAGNE ARDENNES              1 GDC                                papier
      FRANCHE-COMTE                   1 GDC
      HAUTE- NORMANDIE                1 GDC
      ILE DE France                   1 GDC
      LANGUEDOC ROUSSILLON            1 GDC
      LIMOUSIN                        1 GDC
      LORRAINE                        1 GDC
      MIDI PYRENNEES                  1 GDC
      NORD-PAS-DE-CALAIS              2 GDC
      PAYS DE LA LOIRE                3 GDC
      PICARDIE                        1 GDC
      POITOU-CHARENTES                1 GDC
      PROVENCE-ALPES-CÔTES D'AZUR     2 GDC
      RHÔNE-ALPES                     2 GDC
                                                                                                                  14
          Source: Resah Idfi                                          Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
….Et encore d’autres leviers à actionner !
         Outre la massification, les acheteurs peuvent aujourd’hui activer d’autres leviers pour rechercher des
                              économies sur le segment des articles de bureau et papier
                                          (notamment issues du secteur privé)

     •      Une décentralisation des approvisionnements encore faible :
      Une décentralisation de l’acte d’approvisionnement avec la mise en place de budget et de livraison
       directe dans les services pourrait permettre à certains établissements d’optimiser notamment leur
       coûts de processus d’approvisionnement.

     •      Une dématérialisation des commandes et du paiement trop peu déployée

     •      Une demande pas suffisamment en adéquation avec l’organisation du marché
            fournisseur actuel ( fournituristes):
      Un regroupement de plusieurs familles achats (Articles de bureau, papier et consommables
       informatiques) , pourraient permettre d’obtenir des prix plus attractifs et d’optimiser les coûts de
       processus achat/approvisionnement

     •      Encore des progrès a faire dans la mise en place de partenariat avec les
            fournisseurs :
            Un travail plus en collaboration avec les fournisseurs pourrait permettre d’obtenir une meilleure
            visibilité et maitrise des consommations et des dépenses

                                                                                                                            15
     Source: Etude Xerfi                                                        Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
La Carte Achat, un outil à utiliser en fonction de son organisation

                                                                                       Un outil assez complet qui permet
                             6) Paye la Banque + Forfait                               d’améliorer les processus internes :

                                                                                       de commande
ES                                                   5) Paye le fournisseur +          de mandatement
                                                       facture commission
                                                                                       de contrôle et suivi des budgets et
                 Titulaire                                                             marchés
                                          Fournis-
                  carte    1) Commande
                                           seur
                                                        2) Vérification      Banque*   de réduire les coûts de gestion
                  Achat                                                                de diminuer les délais de règlement
                           4) Livraison                    3) Autorisation
                                                                                       des fournisseurs
                   Fonctionnement de la carte Achat                                    de maîtriser les dépenses
                                                                                       récurrentes

     Mais:
     •Un système encore très peu déployé ( seuls 8% des utilisateurs de cartes achats dans
     le secteur public sont des hospitaliers)
     •Des retours d’expériences encore contrastés
* Pas forcément la banque qui gère la trésorerie de l’établissement, il y a un lien contractuel entre
l’Etablissement et la Banque                                                     Direction générale de l’offre de soins - DGOS   | 16
 Source: Apeca
Les imprimés : Une famille achat qui nécessiterait une plus grande attention

     • Trop peu de remise en concurrence des fournisseurs :
     Un sujet souvent mal identifié, un périmètre hétérogène , des dépenses éclatées et
     jugées trop faibles pour mettre en place des procédures formalisées : alors que
     cumulées les dépenses d’imprimés représentent 40% des dépenses du segment !
     Un historique, des habitudes de travail et une certaine promiscuité avec les
     fournisseurs locaux

     •   Un recours à la massification des commandes trop rare
     Les commandes sont trop souvent « morcelées » : des commandes au fil de l’eau
     sans anticipation. Or, l’effet volume est très important sur ce segment d’achat !

                 Conséquences :
                 Une grande disparité des prix entre les établissements
                 Exemple : au sein du groupe de travail, le prix d’un « dossier
                 patient » varie de 1€ à 27€ pour une même fonctionnalité

                                                                                                                      17
                                                                          Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
Cas particulier imprimés: La problématique du Faire ou Faire Faire

  Comparaison des dépenses d’imprimés par lits de 8 établissements du groupe de travail
                                  ETS 1      ETS 2     ETS 3      ETS 4    ETS 5     ETS 6        ETS 7      ETS 8      Moyenne

    Dépenses imprimés par lit    123,14 €   148,84 €   42,69 €   139,63 € 104,07 €   62,25 €     63,62 € 189,74 € 109,25 €

Des dépenses qui s’explique par l’organisation des établissements en matière de production d’imprimés:
Aujourd’hui, il existe 3 types de situations : :

•Les Etablissements de santé équipés de centre de reprographie en interne :

•Les Etablissements qui ont externalisé entièrement la prestation :

•Les Etablissements qui ont choisi « Une solution Mixte » ( majorité des établissements )

                                                                                                                            18
           Source: Etude Xerfi                                                  Direction générale de l’offre de soins - DGOS |
Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 19
BP1: Au CH d’Annecy, la mutualisation (groupement de commandes/ lot unique /
optimisation du BPU) des achats d’articles de bureau a permis de gagner 35 000€ (1/2)

               • Le CH d’Annecy avait 4 lots différents d’articles de bureau
               • Bien que le volume de commande ait été important, la négociation des prix n’était
                 pas assez poussée.
   Constat     • Le fait d’avoir 4 lots faisait que le volume de commandes pour chaque lot
                 n’était pas assez attractif pour les fournisseurs, ils faisaient donc moins
                 d’efforts sur les prix
               • Un BPU non optimisé, une multitude de références

               A partir de 2012 au CH d’Annecy,
               • Mise en place d’ un groupement de commandes : 3 établissements de Haute Savoie : CH
                  d’Annecy (coordonnateur) - CH de Sallanches - CH de Thonon.
               • Création d’un lot unique : articles de bureau - papier - consommables informatiques avec
   Mise en        Office Dépôt
   œuvre       • Optimisation du BPU : Mise en place d’un groupe de travail pour standardiser le BPU
                  (réduire le nombre de lignes) Pour chaque ligne, proposition de 3 solutions alternatives: 1
                  produit éco / 1 produit marque / 1 produit vert.
               • Rencontre avec tous les fournisseurs avant de lancer une consultation en Appel
                  d’Offres dans le but de définir les prix objectifs

                                                                             Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 20
BP1: Au CH d’Annecy, la mutualisation (groupement de commandes/ lot unique /
optimisation du BPU) des achats d’articles de bureau a permis de gagner 35 000€ (2/2)

               • Volume plus attractif pour les fournisseurs
               • Prix plus intéressants pour les adhérents au groupement de commandes
               • 1 seule procédure de commande à gérer  gain sur les coûts de processus
               achat/approvisionnement
               • Produits au BPU adaptés aux besoins et aux consommations des utilisateurs
  Résultats

               • Dépenses en articles de bureau avant la massification: 365 000€ en 2011
               •Dépenses en articles de bureau après la massification: 330 000€ en 2012
               •Soit un gain de 35 000€ ou 10%

                                                                          Gain de 35 000€
                                                                               (10%)

                                                                     Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 21
BP2: L’Elargissement du BPU a permis au groupement de commandes d’UniHA de
  faire des gains de 787 500 € lors de sa 3ème campagne d’achat groupé

            • Un groupement de commandes initialement mis en place en 2004
            • Relance d’une troisième vague en 2012 :
Constat          52 adhérents / une dépense annuelle de 10,5M€
            • Un BPU trop restreint : Un nombre important de commandes passées « hors
              marché » et une insatisfaction des utilisateurs
            • Un découpe du marché en fonction des lots :

            • Elargissement du BPU: passage de 317 à 470 références. L’objectif étant de notamment
              permettre aux utilisateurs d’avoir accès à des produits de qualité supérieure (2 qualités de
Mise en       stylo bille, en jouant sur l’épaisseur de tracé pour « imposer » une qualité et minimiser le
œuvre         recours au catalogue)
            • Mise en place d’un lot unique : Article de bureau, papier et consommables informatiques
            • Mise en place d’un partenariat avec le fournisseur : engagement ferme de 4 ans

            L’élargissement du BPU a permis de répondre davantage au besoin des utilisateurs et a permis
Résultats   un gains achats de 787 500€ soit 7,5% par rapport aux prix historiques

                                                                         Gain de 787 500€
                                                                              (7,5 %)

                                                                            Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 22
BP3: La décentralisation de l’approvisionnement de Fournitures de bureau via la
mise en place de budgets par service a permis de gagner 70 000€ au CH d’Annecy
              • Livraison au magasin général avant redistribution dans les services (beaucoup de
                manutention et de mètres linéaire utilisés)
  Constat     • Un besoin souvent surestimé par les services qui « sur-sockaient » (stock déporté)
              • Une visibilité globale mais peu détaillée sur les dépenses en Fournitures de bureau
                par service

              Au CH d’Annecy,
              • Une décentralisation de l’approvisionnement. Etape travaillée avec le fournisseur
  Mise en     • Un budget mis en place par service
  œuvre       • Un dialogue instauré avec les agents afin d’ évaluer le juste besoin pour chaque service
              • Une autonomie laissée aux agents pour leurs commandes (ils commandent ce qu’ils veulent,
              dans le cadre du catalogue restreint, tant qu’ils respectent leur budget)

              • Dépenses en Articles de bureau avant la décentralisation des budgets: 330 000€
              • Dépenses en Articles de bureau après la décentralisation des budgets: 260 000€
  Résultats   • Soit une économie de 70 000€ en 1 an soit 21%
              • Libération de 150 ML au magasin général, 1 ETP en plus disponible pour une autre tâche
              • Agents satisfaits, plus de stock inutile : (livraison dans les services sous 2 jours).
              • Dépenses rationalisées et engagées juste au moment du besoin.

                                                                             Gain de 70 000€
                                                                                  (21%)
                                                                            Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 23
BP4: La décentralisation de l’approvisionnement de Fournitures de bureau via
   la carte Achat a permis un gain de 24% au CH Ste Anne
            1) Des difficultés à satisfaire le besoin des utilisateurs: choix trop restreint, délais de livraison trop
Constat     longs
            2) Possibilités de dérives en terme de consommation

            A partir de 2002
            1) Création de budgets par services et livraison directe dans les services
Mise en     2) Délégation en toute confiance (sous réserve du respect du budget)
œuvre
            Pour la carte achat, mise en place d’une consultation pour sélectionner la
            banque.

            1) Satisfaction des utilisateurs: plus de références avec libre choix et plus de réactivité
            2) Baisse des consommations grâce aux budgets par service
            3) Un gain logistique: suppression du magasin Fournitures de bureau et processus de traitement des
            factures optimisé (-1ETP)
            4) A favorisé la mise en place d’autres délégations de gestion sur d’autres segments d’achat
Résultats   5) Dépenses en articles de bureau en 2001: 230 000€
               Dépenses en articles de bureau en 2011: 220 000€
               Soit un gain de 10 000€ (4%) mais avec une inflation de 2% par an, gain= 4%+20%= 24%

            En plus, la carte achat a responsabilisé les utilisateurs quant à la gestion de leur budget

                                                                             Gain de 24%
                                                                                  Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 24
BP5: La mise en place d’un plan de progrès avec son fournisseur Office DEPOT
a permis au groupement de commandes du Resah-Idf de gagner 250 033 € (1/2)

             •   Très peu de sollicitation du fournisseur pour aider à la maîtrise des dépenses
 I Constat   •   Pas de démarche de « partenariat » avec le fournisseur
             •   Peu de visibilité sur les consommations réelles

             •   Groupement Resah-idf coordonné par le CH de fontainebleau (juill. 2011) : 1 lot unique :
                 articles de bureau, papier carton et consommables informatiques
  Contexte
             •   66 établissements
             •   Dépenses 2012 : 4 005 800€

             •   Intégration de la notion de plan de progrès dès la rédaction du cahier des charges : 
                 Inciter les candidats à être force de proposition dans le pilotage des dépenses
             •   Mise en place d’un partenariat avec le fournisseur retenu :
                   •   Suivi régulier des statistiques de consommations ( COPIL trimestriel)
  Mise en          •   Mise en place d’indicateurs de suivi de performance ( ex : montant moyen des commandes,
  œuvre                …)
                   •   Identifications de pistes d’économie : Elaboration de plans d’actions : ajustement du BPU,
                       produits de substitution,..)
                   •    Accompagnement et appui individualisés dans la recherche d’optimisation du processus
                       d’approvisionnement ( réduction du nombre de commandes, dématérialisation des
                       commandes, …)

                                                                               Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 25
BP5: La mise en place d’un plan de progrès avec son fournisseur Office DEPOT
a permis au groupement de commandes du Resah-Idf de gagner 250 000 € (2/2)
              1) Pour les commandes matérialisées :
              Mise en place de remises en fonction du montant commandé :
                     1% de remise sur les commandes comprises entre 150€ et 350€
  Exemples           3% de remise sur les commandes comprises entre 350 et 700€
  d’actions          5% de remise sur les commandes au-delà de 700 €
              2 ) Pour les commandes en ligne :
  réalisées
              Mise en place d’un % de remise
                     Ex : 2 % de remise pour les commandes en ligne
              3) Incitation a la consommation de produit de substitution / compatibles :

              • Des éléments de pilotages : Une visibilité et une meilleure maitrise des dépenses
              • Un suivi de la performance économique du groupement
              • un partenariat fort avec le fournisseur
              Gains obtenus grâce à la mise en place de remises en fonction du montant commandé :
                     153 242 € ( gains de 4%)
  Résultats   Gains obtenus grâce à la mise en place de remises pour les commandes en ligne :
                     21 321 € ( gains de 1%)
                    Gains Incitation a la consommation de produit de substitution / compatibles :
                     75 470 € ( gains de 2 %)

                         TOTAL des gains : 250 033 € soit 6% du montant des dépenses

                                                                           Gain de 250 000€
                                                                                 (6%)
                                                                          Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 26
BP6: Chez Orange, l’optimisation de la stratégie d’achats de Fournitures de bureau
a permis de faire un gain de 10M€
            •Achats généraux: 700M€ de dépenses par an
            •2005: 120 000 employées, 2013: 100 000 employés (3500 postes de commandes)
Contexte    •Orange n’est plus soumis au Code des marchés publics depuis 2006
            •Commandes entièrement dématérialisées
            •20 000 commandes par jour
            A partir de 2005 chez Orange:
            •2 Marchés au choix des utilisateurs: Lyreco pour les besoins généraux (articles de bureau,
            papier et consommables informatiques) et Office Express pour les besoins spécifiques
            (consommables informatiques…)
            •Suppression du catalogue papier au sein des entités (-3500 unités), remplacé par une
            version électronique (économies indirectes)
Mise en
            •Mise en place de budgets par service
œuvre       •Optimisation du BPU: passage de 6000 références en 2007 à 3000 références en 2012 et
            interdiction de sortir du contrat cadre
            •Proposition automatique de produits de substitution lors des commandes: dans 95% des
            cas, les utilisateurs choisissent ces produits de substitution
            Facteurs clés de succès: beaucoup de communication auprès des utilisateurs (newsletters),
            soutien et exemplarité de la part de la direction et accompagnement de la part du
            fournisseur.
            •Les dépenses en Fournitures de bureau ont été divisées par 3: 16M€ en 2005 10M€ en 2007
             9M€ en 20096M€ en 2012, soit un gain de 62%
Résultats   • En plus, 1M€ de gains en coût de process (20 000 commandes par jour et 0% de rejet de
            facture)

                                                                               Gain de
                                                                                   62%de l’offre de soins - DGOS
                                                                        Direction générale                         | 27
BP7: La massification des séries d’imprimés a permis au CH d’Annecy un gain de
36 000€ sur les imprimés spéciaux (Dossier soin / Pochettes / Carnets / liasses)

              • Pas de définition précise du besoin
  Constat     • Les consommations annuelles n’étaient jamais analysées ni anticipées : des
                commandes au fil de l’eau et dans l’urgence !

              • Recensement des besoins : envois d’un fichier à chaque service en début d’année
              comprenant :
  Mise en      Les quantités consommées sur l’année précédente
  œuvre        Une demande de vérification des stocks
               Une prise en compte, après validation par les différents responsables, des évolutions
                 éventuelles demandées de la maquette
              • Une définition du juste besoin.
              • Dépenses des imprimés spéciaux avant le recensement : 68 000€ en 2009
              • Dépenses des imprimés spéciaux après le recensement : 39 000€ en 2010 / 35 000€ en 2011
  Résultats   / 32 000€ en 2012
              • Une montée en charge des économies sur trois ans de 52%
              • Satisfaction des agents : visibilité sur leurs stocks, les dates de livraison
              • Engagement avec le fournisseur : il connait dès le début de l’année son chiffre d’affaires
              minimum avec le CH d’Annecy, il peut mieux organiser sa fabrication et faire des ristournes
              supplémentaires

                                                                             Gain de 36 000€
                                                                                  (52%)
                                                                            Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 28
BP8: La standardisation du façonnage et de l’impression de pochettes a
 permis au CH de Pau de faire des économies de 13 500€
             Les imprimés utilisés par les services font l’objet de tentatives d’harmonisation, rendues
             complexes compte tenu du nombre de services, des pratiques individuelles et des
Constat      habitudes.
             Un recensement régulier des types d’imprimés demandés et de l’utilisation qui en est faite,
             permet souvent de corriger la demande faite aux fournisseurs lors des consultations sans
             impact sur le fonctionnement dans le service.

            Au Centre Hospitalier de PAU, environ 90 000 pochettes imprimées (380*450) avec nom du
            service, mention de l’établissement et la mention « ne pas plier » sont consommées par an,
            avec ouverture grand côté: coût marché 0.29€ TTC
Mise en     • le simple changement de côté d’ouverture (petit) et la standardisation de la pochette avec
œuvre       suppression du nom du service, ramène à un coût de 0.14€ TTC, soit une économie de 48%
            sur le PU et de 13 500€ en année pleine.
            • Mise en œuvre par information des services et changement des pratiques par marquage
            manuel du nom du service ou mise à disposition de tampons encreurs

            • Standardisation des pochettes
Résultats   • Stockage simplifié
            • Massification pour le fournisseur (90 000 identiques) =Gain annuel de 48% sur le segment

                                                                     Gain de 13 500€
                                                                          (48%)
                                                                         Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 29
BP9: Au CH de Chambéry la remise en concurrence ( redéfinition des
 besoins,..) des différents fournisseurs du DMU a permis de gagner 15 000€
            •   Les établissements remettent peu en concurrence les imprimeurs
            •   Il existe une forte variabilité de prix entre les fournisseurs mais aussi des écarts
Constat         de prix entre établissements avec un même fournisseur en fonction des quantités
                commandées
            •   De nombreuses commandes sont faites tout au long d’année pour un même
                imprimé : commandes au fil de l’eau
            •   Tous les 4 ans depuis 2005 le CH de Chambéry remet en concurrence les fournisseurs
                de DMU en organisant des Appel d’offres
Mise en     •   Revoit les allotissement de ses Appels d’offres
            •   Revoit la composition du DMU avec le représentant des utilisateurs : redéfinition régulière
œuvre
                des besoins
            •   Réintégrer les éléments commandés de manière isolée suite à ses évolutions
            •   Réévalue les quantités à commander
            Optimisation du prix :
            •prix du DMU ( pochette et jeu de 13 intercalaires)
            •En 2005 : 1,765 €
Résultats   • En 2009 : 1,336 €
            •En 2013:    0,835 €
            Optimisation du nombre de commandes passées annuellement
            •3 à 4 par an uniquement programmées avec le fournisseur

                                                                       Gain de 15 000€
                                                                            (60%)
                                                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 30
BP10: Au CH de Perpignan, la mise en concurrence des différents fournisseurs
 d’imprimés a permis de gagner en moyenne 40 %
            •Les établissements remettent peu en concurrence les imprimeurs
            • Il existe une forte variabilité de prix entre fournisseurs (jusqu’à 500%) mais
            aussi des variabilités de prix entre établissements avec un même fournisseur
            (en partie en lien avec la quantité commandée).
Constat
            •La concurrence est limitée par le fait que les imprimeurs ne remettent pas
            systématiquement les maquettes en fin de marché.

            • Optimisation du prix d’achat par une mise en concurrence des différents fournisseurs
            • Mise en concurrence avec un élargissement des consultations d’imprimeurs même en
Mise en       dessous de 15 000 €
œuvre       • Séparation, dans le cahier des charges, de la prestation « conception de la maquette » du
              quantitatif et préciser que la maquette sera à remettre à l’établissement en fin de marché
              sous format exploitable (exclus les PDF)

            •Diminution de 40 % du coût des imprimés,

Résultats   •Gain de temps car la maquette est propriété de l’établissement et peut être modifiée aisément

                                                                         Gain de 40 %
                                                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 31
BP 11: La réinternalisation de la fabrication des imprimés a permis au CH
 d’Avignon de faire un gain de 18 500€
            -Un service de reprographie avec un effectif de 2 personnes à temps plein, sans départ proche.
            - Une production d’environ 150 000 feuilles imprimées par mois mais ne représentant pas une activité
            maximale du service.
Constat     - Un équipement simple ne permettant aucune production d’imprimés avec façonnage; matériel
            en location dont le contrat arrive à terme.
            - Une dépense de 55 000 €TTC par an pour des achats d’imprimés auprès d’un imprimeur extérieur.

            -
            Au renouvellement du contrat de location, choix d’un équipement performant en terme de rapidité avec
            magasins papier de grande capacité et avec éléments permettant la fabrication d’imprimés avec façonnage :
            finisseur pliage, agrafage –perforatrice ..
Mise en     - Recensement des imprimés commandés à l’extérieur et pouvant être internalisés soit une centaine de
œuvre       spécimens pour un coût annuel de 25 600 €TTC.
            - Calcul du coût de cette fabrication en interne : 8 600 €TTC – comprend papier et la maintenance des
            équipements - hors main d’œuvre car personnel constant.

            - La fabrication des imprimés par le service de reprographie offre l’avantage d’une plus grande réactivité en
            cas de modifications du contenu des imprimés.
            - Cette action a favorisé la standardisation dans la conception et le graphisme des imprimés à usage
            commun aux services.
Résultats   - L’achat d’une emballeuse pour un montant de 2 600 €TTC a amélioré le mode de distribution des imprimés qui
            sont en grande majorité suivis en gestion de stocks, à flux tendu pour minimiser le gaspillage.
            - Le gain réalisé est de 17 000 €TTC par an.
            - La fabrication des ordonnances est envisagée maintenant que notre modèle d’ordonnance intégrant le
            numéro RPPS a été validé par la CPAM et le CNDA; le gain escompté est de 1 500 €TTC par an.

                                                                                    Gain de 18,5 K€
                                                                                               (34%)
                                                                                    Direction générale de l’offre de soins - DGOS   | 32
BP12: A la Polyclinique de l’Atlantique, le financement du livret d’accueil par des
partenaires a permis d’économiser 22 400€ sur le coût du livret d’accueil.
            •Les établissements ont abandonné la réalisation gratuite des livrets
            d’accueil par des agences de publicité pour éviter d’altérer l’image de
Constat     marque de l’ établissement avec des encarts publicitaires inadaptés.
            •Les livrets d’accueil sont réalisés à titre payant par des imprimeurs
            n’utilisant pas de publicité.

            En 2011, à la Polyclinique de l’Atlantique,
Mise en     •Démarchage auprès des plus gros fournisseurs mais aussi auprès de
œuvre       commerces de proximité (opticien, magasin de puériculture, ambulanciers,
            services d'aide à la personne...).
            •Encarts publicitaires vendus à 500€TTC le 1/8 de page

            •Au total, 22 428€TTC récoltés soit 80% de gains sur le budget livret d’accueil pour
Résultats
            l’année 2011.

                                                             Gain de 22 400€
                                                                  (80 %)

                                                                    Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 33
BP13: Au CH de Fontainebleau, le passage du papier 80g au papier 75g
 puis du papier 75g au papier 70g a permis de faire 3% d’économies
            • Habitude de consommation du 80g.
Constat     • Méconnaissance et réticences quant à l’utilisation du papier 75g
            et du papier 70g.

            A partir de 2012,
            • Au groupement de commandes du Resah Idf, création dans le bordereau de prix
Mise en       de lignes pour commander du papier 75g et du papier 70g.
œuvre       • Au CH de Fontainebleau (adhérent Resah Idf), mise en place d’une période de
              test: commande de quelques ramettes 75g et petit à petit, abandon total du
              papier 80g, même procédure pour le passage du papier 75g au papier 70g

            •Les utilisateurs ont pu constater une qualité identique au papier 80g
Résultats   •Prix ramette 80g: 2,26€HT, 75g:2,22€HT, 70g: 2,20€HT
            •Dépenses de papier en 2011: 18 530€
             Dépenses de papier en 2012: 17 891€
            Soit un gain de 3% (2% pour le passage du 80g au 75g et 1% pour le passage du
            75g au 70g)

                                                                Gain de 3%
                                                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 34
BP14: A la Polyclinique de l’Atlantique, la mise en place d’une politique de
réduction de la consommation du papier a permis de gagner 15%(1/2)

               • A la polyclinique de l’Atlantique, environ 20 % de la production de papier finissait à la
                 poubelle inutilement ( mails imprimés systématiquement…)
  Constat      • Pas de responsabilisation quant à la consommation de papier
               • Pas de réelle réflexion sur le sujet et pas de conscience de ce gaspillage

               A partir d’avril 2009, création d’un comité de Développement Durable
               • mise en place de bonnes pratiques (paramétrage par défaut des imprimantes et
               photocopieurs en recto-verso, ajout de la mention « ne pas imprimer » dans les signatures
               électroniques, suivi et communication des consommations de papier par service,…) pour une
   Mise en
               consommation responsable
   œuvre       •Diffusion de campagnes vidéo de sensibilisation au gaspillage du papier
               •Mise en place d’une Semaine de Développement Durable
               •Utilisation de la Méthode START 2D: Identifier les bonnes pratiques qui peuvent s’appliquer
               rapidement et facilement.

               •Responsabilisation des « consommateurs »
               •Suivi des consommations: diminution de 15% des consommations de papier, un point est
   Résultats
               fait tous les semestres.
               •Cet indicateur n’est plus seulement un indicateur économique mais aussi un indicateur citoyen

                                                                            Gain de 15%
                                                                             Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 35
BP14: Exemple de réalisations dans le cadre du Comité de Développement
Durable (2/2)

   Poster affiché dans l’établissement          Guide de l’ADEME              Mémo de l’ADEME destiné aux utilisateurs des
                                                                                            imprimantes

                                           Mise en place de bannières dans les courriers
                                         électroniques pour inviter à limiter les impressions

                                                                                       Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 36
BP15: Mutualisation des achats Papier à l’UGAP : Des gains de 10% dans le cas
de la mise en place d’une convention de partenariat avec L’UGAP

            •Produit facilement mutualisable : même besoin pour chacun
            •Prix du papier variable en fonction du cours de la pâte à papier
Constat     •Produit sensible : risque de rupture paralysante
            •Besoin d’un service associé facultatif : se faire livrer dans les étages

            •Mise en place d’un TARIF grands comptes : cf le CH de la Côte Fleurie  automatique dès
            l’atteinte d’un seuil minimum de commandes annuelles
            • Mise en place d’un TARIF partenaires : Cf Resah-idf)  Signer une convention de partenariat
Mise en     en s’engageant sur un montant d’achat annuel
œuvre       • Prix ferme pendant 6 mois non déconnecté du prix du marché
            •Mise en place de marchés multi attribués
            • Demande de 2 prix : le produit seul et le produit avec service

            •Tarifs grands comptes : Remise de 2% ou 3 % sur le montant de la commandes en fonction du
            montant d’achat (à partir de 100 000€, 2% de remise d’achat par univers produit, et 3% à partir
            de 200 000€)
            •Tarifs partenaires : Prix d’achat UGAP + cout d’intervention négocié == > en moyenne 10%
Résultats   moins cher que le prix public UGAP
            •Produit disponible sur le site ugap.fr : possibilité de bascule d’un fournisseur à l’autre à tout
            moment
            •Choix du juste prix avec ou sans service : produit sans service entre 4,6% et 14% moins cher
            que le produit avec service

                                                                                 Gain de 10%
                                                                               Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 37
Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 38
Opportunité 1: Massifier les commandes d’articles de bureau et de papier

                                 • Gain de 10% pour le groupement de commandes du CH
           Gain retenu             d’Annecy, Gains de 10% pour l’UGAP, Gains de 7,5% pour
                                   UniHA, Gains de 8% pour le Resah-idf  on retient 10%
              10%
                                 •   Concerne le périmètre articles de bureau et le périmètre
                                     papier
                                 •   On considère que 50% sont déjà adhérents à un
                                     groupement de commandes, les 50% restants sont donc
        Assiette retenue             concernés.
            25,6M€               •   Parmi les ES restants, les données de notre échantillon
                                     montrent que 80% d’entre eux sont prêts à adhérer à un
                                     groupement ou créer un groupement.
                                 •   Assiette retenue= 50%*80%*63,9M€ = 25,6M€
    Opportunité de gains
          2,6 M€                 • Potentiel de gains= 10%*25,6M€ = 2,6M€ soit 2% du
                                   périmètre Fournitures de bureau
           (2%)
                                 • Se mettre d’accord : harmoniser les pratiques
                                 • Trouver un établissement coordonnateur
      Conditions de mise en
                                 • Avoir une visibilité sur sa consommation d’articles de
              œuvre
                                   bureau
                                 • Avoir l’aide du fournisseur et du temps disponible

         Difficulté technique   Difficulté d’acceptation      Rapidité de mise en œuvre
                                                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 39
Opportunité 2: Mise en place de la délégation de gestion aux utilisateurs pour
les Articles de bureau et papier

           Gain retenu          • Gains de 24% à St Anne
                                • Gains de 25% à Annecy                    On retient 25%
              25%

                                •Concerne le périmètre articles de bureau et le périmètre papier
                                •On considère que 30% des établissements on déjà mis en place une
                                décentralisation des budgets, 70% peuvent dont encore le faire
        Assiette retenue        •Les données de notre échantillon montrent que 70% des
            31,3M€              établissements qui n’ont pas encore établi de budget par service sont
                                prêts à le faire

                                •Assiette retenue= 70%*70%*63,9M€= 31,3M€

    Opportunité de gains
                                • Potentiel de gains= 25%*31,3M€= 7,8M€ soit 7% du périmètre
          7,8M€                   fournitures de bureau
           (7%)
                                • Etablir un partenariat avec un fournisseur proposant la livraison dans
                                  les services
      Conditions de mise en     • Connaitre les consommations passées
              œuvre             • Dialoguer avec les agents afin de bien comprendre le juste besoin /
                                  Ne pas diminuer le budget de manière aléatoire, ajustement
                                  contrôlé.

         Difficulté technique       Difficulté d’acceptation       Rapidité de mise en œuvre
                                                                       Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 40
Opportunité 3 : La mise en place d’un plan de progrès avec son fournisseur pour les
articles de bureau et de papier

          Gain retenu           • Économies de 6 % pour le groupement de commandes du
              6%                  Resah-Idf

                                •   Concerne le périmètre articles de bureau et le périmètre
       Assiette retenue             papier
                                •   On considère que 75 % des établissements n’ont pas
           33,6 M€                  développé un partenariat avec leur fournisseur
                                •   70 % des établissements pourraient le faire
                                •   Assiette retenue= 75%*70%*63,9M€= 33,6M€

    Opportunité de gains
                                • Potentiel de gains: 6%*33,6M€ = 2M€ soit 2% du périmètre
           2M€                    Fournitures de bureau
           (2%)

     Conditions de mise en      • Investissement important des deux parties
             œuvre

        Difficulté technique   Difficulté d’acceptation      Rapidité de mise en œuvre
                                                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 41
Opportunité 4 : Diminution du grammage du papier de 5g

         Gains retenus           On retient le gain de la bonne pratique mise en place au CH de
      2 % (du 80g au 75g)        Fontainebleau (passage du papier 80g au 75g, puis du 75g au
      1% (du 75g au 70g)         70g)

                                 • On considère que 10% des ES sont déjà passé s au 75g, donc 90% des
                                   ES peuvent encore le faire
                                 • Parmi les 10% qui sont déjà passés au 75g, on considère que 1% sont
        Assiette retenue           déjà passés au 70g donc 9% des ES peuvent encore le faire
            15,2M €              • 80% des ES qui sont encore au 80g peuvent passer au 75g et 80% des
                                   ES qui sont au 75g peuvent passer au 70g
                                 • Assiette totale= 80%*90%*19,1M€ +80%* 9%*19,1M€= 15,2M€

     Opportunité de gains:
            456K€                • Potentiel de gains=3%*15,2M€=456K€
            (0,4%)

                                 •   Etude du marché fournisseurs
      Conditions de mise en      •   Création dans le BPU de lignes pour commande 75 et 70g
              œuvre              •   Validation des services informatique et reprographie
                                 •   Mise en place d’une période de test

        Difficulté technique   Difficulté d’acceptation        Rapidité de mise en œuvre
                                                                    Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 42
Opportunité 5: Mise en place d’une politique de réduction de la consommation
de papier

                                 • On retient le gain de 15% réalisé à la Polyclinique de
           Gain retenu
                                   l’Atlantique dans le cadre de la mise en place d’un Comité de
              15%                  Développement Durable

                                 • On considère que seuls 5% des ES ont déjà mis en place une
        Assiette retenue           telle politique, 95% peuvent donc encore le faire
            12,8M€               • On considère que 70% des ES qui n’ont pas encore mis en
                                   place une telle politique peuvent le faire
                                 • Assiette= 95%*70%*19,1M€=12,8M €

    Opportunité de gains
          1,9M€                  • Potentiel de gains=15%*12,8M€=1,9M€

           (2%)

                                 • Besoin du soutien de la direction pour que la démarche soit
      Conditions de mise en      viable
              œuvre              •,Besoin de ressources humaines pour le pilotage et le suivi
                                 des actions
                                 •Utilisation des kits gratuits mis à disposition par l’ADEME

        Difficulté technique   Difficulté d’acceptation      Rapidité de mise en œuvre
                                                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 43
Opportunité 6 : La massification des imprimés (remise en concurrence, standardiser
                         les besoins, massifier les séries, )
                                 •Gain de 60% obtenu au CH Chambéry
                                 •Gain de 40% obtenu au CH de Perpignan           On retient une
           Gain retenu           •Gain de 48% obtenu au CH de Pau                 moyenne de 50%
              50%                •Gain de 52% obtenu au CH d’Annecy

                                 •On considère que 50% des établissements ont déjà massifié
                                 leurs imprimés, 50% peuvent dont encore le faire
        Assiette retenue         •On considère que 50% des établissements peuvent massifier
            10,7 M€              leurs imprimés
                                 •Assiette retenue= 50%*50%*42,6M€= 10,7M€

     Opportunité de gains        • Potentiel de gains= 50%*10,7M€= 5,3M€ soit 5% du périmètre
                                   fournitures de bureau
           5,3M€
              (5%)
                                 • Connaitre les consommations passées
                                 • Se rapprocher des bons interlocuteurs en interne
      Conditions de mise en      • Pouvoir stocker une année d’imprimés spéciaux (possibilité de
              œuvre                négocier 1 production, 2 livraisons avec le fournisseur)
                                 • S’assurer qu’il n’y aura pas de modification à faire sur les
                                   maquettes durant l’année.

         Difficulté technique   Difficulté d’acceptation     Rapidité de mise en œuvre
                                                                Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 44
Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses

Analyse de la situation actuelle

Bonnes pratiques identifiées

Opportunités

Synthèse des gains et matrice enjeux – efforts

                                           Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 45
Tableau de synthèse des gains

                  Opportunités                      Assiette   % gain attendu      Gain cible (en €)        % Gain
 1) Mutualiser les commandes d’articles de
                                                    25,6M€         10%                   2,6M€                2%
 bureau et de papier

 2) Délégation de gestion                           31,3M€         25%                   7,8M€                7%
 3) Mise en place d’un plan de progrès avec le
                                                    33,6M€          6%                    2M€                 2%
 fournisseur
 4) Diminution du grammage du papier de 5g          15,2M€          3%                   0,5M€                1%
 5) Mise en place d’une politique de réduction de
                                                    12,8M€         15%                   1,9M€                2%
 la consommation de papier
 6) Massifier les imprimés                          10,7M€         50%                   5,3M€                5%

                            Un gain potentiel annuel de 19% sur les
                              dépenses du segment soit 20,1M€.

                                                                    Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 46
Matrice enjeux-effort
                                        8 M€

            Enjeu
        Mutualiser les
         commandes
1       d’articles de
        bureau et de
           papier
        Délégation de
2
           gestion
       Plan de progrès
3          avec le
         fournisseur
        Diminution du
4       grammage du
           papier
       Réduction de la
5     consommation de
           papier
      Massification des
6
         Imprimés

                            Effort
                                 Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 47
Conclusion : Un segment d’achat trop souvent jugé « non stratégique » et qui
pourtant peut être une source d’économies non négligeable !!!
Que ce soit pour la sous famille « articles de bureau », « papier » ou « imprimés »,
n’hésitez pas à utiliser tous les leviers de la boite a outils de l’acheteur pour
optimiser les gains d’achat direct !!!

                                      Standardi                         Et travailler aussi sur les coûts
                                        sation                          indirects ( coûts du processus
              Définition                                                achat/approvisionnement) :
                                                         Massifica
              du juste
                                                           tion
               Besoin
                                                                        - Diminution du nombre de
                                                                          commandes
                                                                        - Dématérialisation des
           Suivi et
                                                              Remise
                                                                          commandes
          maîtrise
            des
                                                                 en     - Diminution des stocks
                                                              concur-
          consom-                                                       - Etc.
                                                               rence
          mations

                            Suivi
                            perfo-
                           rmance
                                                  Négocia-
                           fournis-                 tion
                             seur

                                                                         Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 48
Merci aux établissements qui nous ont aidés dans notre étude!

     Polyclinique                      GP Aube                                CH
                      CH Perpignan                   CH Annecy
    de l’Atlantique                     Marne                             Sallanches

        CH                              CH La
                      CH La Valette                   CH Brive          CHU Limoges
     Annemasse                        Souterraine

     CH Esquirol      CH Honfleur      CH Pau       CH Chambéry         CH Ste Anne

                           CH
     CH Avignon                        Orange        Resah Idf               UGAP
                      Fontainebleau

                         UniHA          Lyreco      Office DEPOT

                                                            Direction générale de l’offre de soins - DGOS | 49
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler