Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes

 
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
Baromètre 2016
  de maturité
numérique des
  entreprises
   wallonnes
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
3

Édito

  2016, première année de la mise en œuvre de la stratégie Digital   En outre, il propose pour la première fois un score de maturité
  Wallonia du gouvernement wallon, est déjà riche en initiatives     numérique des entreprises wallonnes : ce score offre une
  et projets portés par les pouvoirs publics et les partenaires de   vue synthétique des différents facteurs contribuant à leur
  l’écosystème du numérique wallon.                                  transformation numérique.

  Axe numérique du Plan Marshall 4.0, cette stratégie se             Le baromètre s’inscrit aussi dans la logique d’ouverture de
  caractérise notamment par la cohérence à la fois de ses            Digital wallonia et est disponible en Open data :
  thèmes structurants (secteur du numérique, transformation          data.digitalwallonia.be
  de l’économie par le numérique, des services publics et du
  territoire, développement des compétences et talents), et de ses   Proposés depuis l’an 2000, les baromètres de l’Agence du
  objectifs.                                                         Numérique sont plus que jamais des outils incontournables
                                                                     pour inspirer les acteurs publics et privés dans le domaine
  L’un des objectifs de Digital Wallonia est de favoriser et         du numérique.
  d’accélérer la transformation numérique de nos entreprises pour
  assurer leur compétitivité et leur capacité d’innovation.          Bonne lecture.

  Proposant un véritable tableau de bord de la maturité
  numérique de l’économie wallonne, le baromètre « Entreprises
  2016 » constitue une source unique d’informations. L’analyse
  factuelle et détaillée par l’Agence du Numérique de celles-ci                                                     Benoît Hucq
  doit notamment permettre d’orienter et de préciser les mesures                                               Directeur Général
  visant à accélérer l’adoption des technologies et des usages                                                     Octobre 2016
  numériques par nos entreprises.
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
4

Sommaire
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
5

Glossaire..................................... 7   Digitalisation de la vente et
                                                   des services aux clients....... 38

Digitalisation                                     Indice global de maturité
de l’infrastructure IT............. 10             numérique des entreprises. 46

Digitalisation de l’organisation                   Stratégie numérique de la
du travail................................. 22     Wallonie : état d’avancement.. 52

Digitalisation et intégration                      Cadre et méthodologie......... 56
des flux d’information......... 28
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
6

Glossaire
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
7

BIM (Building Information Modeling) : technologie dédiée à la production, la    RFID (Radio Frequency Identification) : technologie d’identification des
communication et l’analyse des modèles de construction.                         caractéristiques et du cheminement d’un produit au moyen d’une étiquette
                                                                                émettant des ondes radio.

BYOD (Bring Your Own Device) : pratique qui consiste à utiliser ses
équipements personnels (smartphones, ordinateurs portables, etc) dans           SaaS (Software as a Service) : logiciels installés sur des serveurs distants
un contexte professionnel. DSL (Digital Subscriber Line) : ensemble des         (cloud computing) plutôt que sur la machine de l’utilisateur.
techniques mises en place pour un transport numérique de l’information sur
une ligne de raccordement filaire téléphonique.
                                                                                SCM (Supply Chain Management) : solution logicielle visant à améliorer
                                                                                et automatiser l’approvisionnement en réduisant les stocks et les délais de
CRM (Customer Relationship Management) : ensemble du dispositif                 livraison.
informatique consacré à la gestion de la relation client.

                                                                                SEO (Search Engine Optimization) : ensemble de techniques destinées
EDI (Échange de Données Informatisé) : échange d’ordinateur à ordinateur        à positionner un site dans les premiers résultats naturels des moteurs de
de documents commerciaux dans un format électronique standard entre les         recherche.
partenaires commerciaux.

                                                                                Travail en flux tendu : limitation au minimum des stocks dans toute la chaîne
ERP (Enterprise Ressource Planning) : solution logicielle destinée à intégrer   de production.
et gérer les ressources d’une entreprise (ventes, achats, production, etc.).

                                                                                TPE : Très Petites Entreprises (1 à 4 travailleurs).
Extranet: partie de l’Intranet d’une entreprise uniquement accessible aux
clients ou partenaires.
                                                                                VPN (Virtual Private Network) : système permettant de créer un lien direct
                                                                                entre des ordinateurs distants, notamment, dans le cadre du travail à distance
GE : Grandes Entreprises (250 travailleurs et plus).                            ou pour l’accès à des structures de type cloud computing.

Incubateur : structure d’accueil et d’accompagnement des entreprises lors de    Web EDI : application en ligne permettant à une société d’échanger des
la phase de démarrage.                                                          données logistiques et comptables avec ses partenaires.

IBPT : Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications.           XML (Extensible Markup Language) : langage de balisage destiné à faciliter
                                                                                la structuration et le partage d’information, par exemple entre différentes
                                                                                applications.
PME : Petites et Moyennes Entreprises (5 à 249 travailleurs).

Progiciel : ensemble de programmes conçus pour être fournis à différents
utilisateurs en vue d’une même application ou d’une même fonction.
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
8

                              DIGITALISATION                                                 DIGITALISATION
                        DE L’INFRASTRUCTURE                                         DE L’ORGANISATION DU TRAVAIL

           90%                                                  48%
    SONT CONNECTÉES
       À INTERNET                92%
                               DES ENTREPRISES
                                                          DES ENTREPRISES
                                                       SE CONNECTENT VIA DES
                                                    TERMINAUX MOBILES À INTERNET
                                                                                                  43%
                                                                                                 DES ENTREPRISES
                                 WALLONNES                                                      DE 2 TRAVAILLEURS
                                                                                                       ET +

           40%
DES ENTREPRISES ONT UN SITE
                                ONT 1 ORDINATEUR
                                       OU +
                                                                15%
                                                   DES SITES SONT ADAPTÉS AU SURF
                                                                                                   AUTORISENT
                                                                                                    LE BYOD*
   WEB (69% DES PME/GE)                                DES TERMINAUX MOBILES
                                    2 POINTS
                                    depuis 2014

                                                                                                       37%
                                                                                       DES ENTREPRISES DE 2 TRAVAILLEURS ET +
                                                                                             AUTORISENT LE TÉLÉTRAVAIL

                                                                                                                  *Bring Your Own Device
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
9

             DIGITALISATION ET INTÉGRATION                                     DIGITALISATION DE LA VENTE
                  DES FLUX D’INFORMATION                                       ET DES SERVICES AUX CLIENTS

                              49%
                             DES ENTREPRISES
                                                                                        15%
                                                                                       DES ENTREPRISES
                               WALLONNES                                                 WALLONNES

           12%
DES ENTREPRISES WALLONNES
                             ACHÈTENT PAR VOIE
                               ÉLECTRONIQUE
                                                            47%
                                                  DES ENTREPRISES ENVOIENT
                                                                                          VENDENT
                                                                                          EN LIGNE
     ONT MIS EN OEUVRE                           DES FACTURES ÉLECTRONIQUES
   DES INTERCONNEXIONS            4 POINTS       (MAJORITAIREMENT PAR EMAIL)               5 POINTS
INFORMATISÉES (E-BUSINESS)        depuis 2014                                              depuis 2014
Baromètre 2016 de maturité numérique des entreprises wallonnes
10

                                               PRÉSENCE D’OUTILS NUMÉRIQUES (1)

   Digitalisation de
                                                INDICATEURS CLÉS                               TPE      PME      GE       2015      2013   2012
                                                Au moins un ordinateur                         92%       92%     100%      92%      90%    92%

  l’infrastructure IT
                                                Connexion à Internet                           90%       97%     100%      90%      87%    83%
                                                Site web                                       39%       69%      99%      40%      33%    32%
                                                Connexions mobiles à Internet                  48%       51%      91%      48%      32 %   29%
                                                Présence sur les réseaux sociaux                15%      26%      45%      15%      9%     9%
                                                Nombre moyen d’ordinateurs
                                                                                                1,36    0,58      0,51       1      0,96   0,92
                                                et de tablettes par travailleur

90% des entreprises wallonnes sont             8% des entreprises wallonnes sont toujours sans ordinateur (contre 10%
connectées à Internet ( +3 points depuis       en 2014). Dans la plupart des cas, il s’agit d’indépendants ou de TPE actifs
                                               dans des secteurs dont la maturité numérique est faible : horeca (26% issus
2014 ). 40% d’entre elles disposent            principalement des cafés et restaurants), commerce de détail (12%) et garages
                                               (12%). Cette situation est due à l’inutilité perçue de la technologie pour la
d’un site web (+7 points depuis 2014).         pratique du métier.

Les connexions mobiles à Internet              Globalement, la présence des outils numériques en entreprise progresse par

enregistrent à nouveau une progression         rapport au dernier baromètre.
                                               En passant de 32% à 48%, les connexions mobiles ont explosé en deux ans (16
considérable de 16 points en deux ans.         points). Cela va de pair avec une présence croissante de terminaux mobiles :
                                                  • 43% à 65% pour les smartphones,
                                                  • 28% à 36% pour les tablettes.

                                               Cette augmentation s’observe aussi au niveau national (58% des entreprises
                                               belges mettent des terminaux mobiles à disposition de leurs employés)
                                               et européen où ce chiffre monte à 66% (entreprises européennes de 10
                                               travailleurs et plus).

                                           (1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                     11

                Seules 14% des entreprises wallonnes disposent
                d’un informaticien ou d’un service informatique

90%
                en interne. Si l’on isole les entreprises de 5 travailleurs
                et plus, ce taux monte à 27%. Les secteurs à la traîne sont
                l’horeca (5%), l’agriculture (6%), la construction (11%),
ENTREPRISES     les services techniques aux entreprises (11%) et la santé
WALLONNES       (hors hôpitaux) (5%).

                A peine 15% des entreprises wallonnes ont formalisé
                un plan de renouvellement de leur équipement
CONNECTÉES      informatique (hardware et software) pour adapter
 À INTERNET     la gestion de l’infrastructure IT aux innovations
                numériques.
  3 POINTS
  depuis 2014   Si l’adoption des outils numériques est réelle, elle
                se fait trop souvent sans véritable lien avec
                la stratégie de l’entreprise et sans l’intégrer à son         83% des entreprises wallonnes passent par les
                approche commerciale. Le type d’adresses mail des             technologies DSL pour leur connexion Internet. Avec
                entreprises wallonnes disposant d’une connexion à             un coût élevé, les connexions à très haut débit, comme
                Internet illustre bien cette lacune : à peine 40%             la fibre optique ( 2% ) ou les lignes louées ( 3% ), restent
                ont une adresse mail basée sur leur nom de domaine            l’apanage des plus grandes structures.
                ( « info@monentreprise.be » ). 26% utilisent une adresse      21% des entreprises (+7 points), dont 19% de TPE ne
                liée à un nom de domaine générique d’un hébergeur             disposent que d’une connexion mobile à Internet.
                ( Skynet, Gmail, Hotmail, etc. ). Les 34% restantes           Avec 2% en 2015 ( -2 points ), les connexions à bas débit
                n’ont pas de point de contact électronique générique          de type ISDN tendent enfin à disparaître.
                pour l’entreprise.
                                                                              TYPES DE CONNEXION À INTERNET
                                                                                                                                          83%
                CONNEXION À INTERNET                                          ADSL ou VDSL
                                                                              Câble de télédistribution                                   12%
                90% des entreprises wallonnes sont connectées                 Ligne louée chez un opérateur télécoms                      4%
                à Internet. C’est une hausse de 3 points depuis 2014.         ISDN                                                        2%
                Hors TPE, ce taux atteint 97%. On est donc là proche
                                                                              Fibre optique                                               2%
                d’un usage généralisé. 60% des travailleurs des entre-
                prises wallonnes disposent d’une connexion individuelle à     SDSL                                                         1%
                Internet. Un peu plus de la moitié des travailleurs wallons
                                                                              Population : entreprises wallonnes disposant d’une connexion à
                a donc un accès à Internet depuis son poste de travail.       Internet en 2015
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                                  12

                        Taux de connexion à Internet par secteur (1)

                         SECTEURS D’ACTIVITÉ                      2015     2013      2012
                         Finance                                   98%      93%      93%
                         TIC et médias                             98%      98%      94%
                         Santé                                     96%      93%      89%
                                                                                                     UN NIVEAU DE CONNECTIVITÉ VARIABLE
                         Services aux entreprises                  95%      89%      95%             Le débit proposé par les                 Toutefois, 10% de la population
                         Immobilier                                94%      82%      82%             abonnements à l’Internet fixe            wallonne habite dans des zones
                         Transports                                93%      96%       91%            en Belgique augmente depuis              « blanches », trop peu rentables
                                                                                                     plusieurs années. Cette tendance se      pour être desservies correctement
                         Construction                              93%      87%      82%
                                                                                                     confirme, en particulier                 par les fournisseurs d’accès Internet.
                         Distribution                              92%      91%      90%             pour les lignes à haut débit
                         Agriculture                               91%      79%      67%             ( 30 Mbps minimum ). La Belgique         En ce qui concerne la couverture
                         Commerce de détail                        86%      82%      74%             se maintient ainsi parmi les meilleurs   mobile, si elle semble excellente
                                                                                                     élèves de l’Union européenne             en Belgique ( 0,11% de belges hors
                         Garages                                   86%      85%      84%
                                                                                                     en matière de connectivité à             couverture 4G ), elle ne doit pas
                         Autres industries                         83%      85%      82%             Internet. Ce constat est confirmé        être confondue avec la possibilité
                         Industries lourdes                                                          par le baromètre de la société de        effective de se connecter au haut
                                                                   83%      90%      85%
                         (métallurgie, extraction, etc.)                                             l’information 2015 ( SPF Economie )      débit mobile à l’intérieur ou à
                         Horeca                                    72%      86%      75%             et les rapports du régulateur des        l’extérieur des bâtiments.
                                                                                                     communications électroniques             Ainsi, la qualité des réseaux mobiles
                         Note : la marge d’erreur supérieure à 6% dans certains secteurs             ( IBPT ).                                n’est pas optimale partout en
                         explique les fluctuations de taux entre années.
                                                                                                                                              Wallonie. Elle varie fortement d’un
                                                                                                     Il existe toutefois d’importantes        endroit à l’autre pour des raisons
                        L’appartenance sectorielle des entreprises influence                         disparités territoriales pour l’accès    de manque d’investissement des
                        le taux de connexion à Internet. Même si la marge                            au haut débit fixe entre le Nord         opérateurs ( rentabilité commerciale
                        d’erreur augmente avec l’analyse sectorielle, des                            et le Sud du pays, et, en Wallonie,      insuffisante ), géographiques ( relief,
                        secteurs tels que l’agriculture, l’horeca ou le commerce                     entre zones urbaines et rurales.         dispersion de l’habitat, etc. ) ou
                        de détail restent structurellement moins connectés                                                                    réglementaires.
                        que les secteurs de la finance, de la santé, ou des TIC                      L’IBPT estime que sur 4,121 millions
                        et médias. On soulignera toutefois que les taux de                           de lignes ( large bande fixe ), 80%
                        connectivité de l’agriculture et de la construction ont                      fournissent une vitesse d’au moins
                        significativement progressé en deux ans.                                     30Mbps/sec.

                        (1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                                13

PROGRESSION DES SERVICES DANS LE CLOUD
71% ( + 4 points ) des entreprises wallonnes déclarent consommer au moins une application de cloud                                     Le recours aux applications de cloud
computing ( Software as a Service, etc. ).                                                                                             computing est un indicateur important
La bureautique et la messagerie dans le cloud sont utilisées par 60% de nos entreprises. Le recours aux                                de maturité numérique des entreprises.
services de stockage en ligne passe de 29% à 37% ( + 8 points ).                                                                       C’est particulièrement vrai pour les
                                                                                                                                       petites structures ( hors secteur IT ).
Applications de cloud computing utilisées en 2015 (1)
                                                                                                                                       Centrées sur leur métier de base, elles
                                                                Nombre de travailleurs                                                 n’ont pas d’intérêt à posséder leur propre
                                                                                                                                       infrastructure ( onéreux, chronophage, … ).
                                                                                               100-   200      Total     Total
 TYPE DE SERVICES                            1-4     5-9     10-19      20-49       50-99                                              Le mode de consommation « as a
                                                                                                199   et +     2015      2013
                                                                                                                                       service » du cloud computing offre des
 E-mail                                     59%     47%       49%         45%        47%       38%    35%      59%       59%           caractéristiques d’ubiquité, de flexibilité,
 Bureautique                                17%     18%       18%         16%            13%   13%    12%      17%        16%          de sécurité et de coût particulièrement
 E-mail et bureautique                      60% 49%           51%         46%        49%       39%    35%      60%       59%           adaptées aux TPE et PME. Elles évitent
                                                                                                                                       ainsi des investissements lourds dans
 Stockage
                                            36%     42%       51%         54%        54%       47%    51%      37%       29%           des ordinateurs ou des systèmes
 de données cloud
                                                                                                                                       surdimensionnés en termes de puissance
                                                                                                                                       de calcul ou de capacité de stockage.
                                    Les petites entreprises recourent davantage au cloud pour leur messagerie
                                    et leur bureautique. Les entreprises de plus de 10 travailleurs l’utilisent pour
                                    stocker leurs données, dont le volume augmente de manière exponentielle avec
                                    la taille de l’entreprise.

                                    Le choix d’une application de cloud computing repose                          Ces critères sont cohérents avec les trois principaux

      71%                           sur six critères principaux :

                                        1. s écurisation du réseau qui permet l’accès aux services,
                                                                                                                  freins cités par les entreprises qui n’utilisent pas le cloud
                                                                                                                  computing :
     ENTREPRISES
     WALLONNES                          2. d  isponibilité du helpdesk pour éviter une interruption de                • crainte d’un piratage des données sensibles de l’entreprise
                                             service,                                                                     (détournement du fichier clients, etc.),
                                        3. accès et qualité de l’usage mobile,                                         • irréversibilité du service qui entraîne un coût de migration
                                        4. r espect des performances attendues ( Service Level                           des données vers d’autres applications et une utilisation sans
                                             Agreement ),                                                                 lien avec les applications hébergées par l’entreprise,
     CONSOMMENT
   1 APPLICATION DE                     5. d  isponibilité systématique de la dernière version du service,            • crainte d’une interruption de service qui entraverait le bon
  CLOUD COMPUTING                       6. r éversibilité du service, c’est-à-dire la possibilité de migrer              fonctionnement de l’entreprise.
                                             les données vers d’autres applications et/ou de faire
          4 POINTS
                                             communiquer les applications cloud avec les applications
          depuis 2014
                                             locales de l’entreprise.

(1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                                  14

    SITES WEB                                                                                             Le secteur d’activité est lui aussi un facteur
                                                                                                          déterminant. Seules 17 % des entreprises du secteur
    40% des entreprises wallonnes disposent d’un                                                          de la santé ont un site web. Ce faible taux est dû
    site web.
    Cette progression ( + 7 points ) est essentielle-
    ment due à l’augmentation de la mise en place
                                                                                         40%              aux restrictions imposées sur la publicité liée à leurs
                                                                                                          activités. La vente de médicaments sur prescription
                                                                                                          et les consultations médicales sont, par exemple,
                                                                                         ENTREPRISES
    de sites web chez les TPE ( 8 points en deux                                         WALLONNES        interdites en ligne.
    ans ). 60% des entreprises dotées d’un site web
    signalent le recours à une ou plusieurs place(s)                                                      Il en va de même pour l’agriculture avec un taux
    de marché en ligne ( Ebay, Amazon, Nearshop,                                                          de 20% ( +7 points ). En effet, les activités agricoles
    Localisy, Resto.be, AutoScout24, etc. ).                                               DISPOSENT      ne nécessitent pas obligatoirement une présence
                                                                                         D’UN SITE WEB    sur Internet ( hors vente directe du producteur au
    24% des entreprises régionales disposent donc à                                         7 POINTS      consommateur ). En tête du classement, on trouve la
    la fois d’un site web propre et d’une présence sur                                      depuis 2014   distribution, les TIC et médias ainsi que l’immobilier
    une plateforme commerciale communautaire.                                                             avec des taux avoisinant les 60%, soit environ 20
                                                                                                          points de plus que la moyenne des entreprises
    Présence d’un site web (1)                                                                            wallonnes.

     CLASSE DE TAILLE                               2015     2013                                         Enfin, la nature de l’activité et la maturité dans
     TPE                                             39%      31%                                         la digitalisation du traitement de l’information
                                                                                                          influencent fortement la présence d’un site web dans
     PME                                             69%      68%                                         les entreprises d’un secteur particulier.
     GE                                              99%      99%
     Total                                          40%       33%

    Le fait de disposer d’un site web est corrélé
    à la taille de l’entreprise. D’après Eurostat, 78%
    des entreprises belges de 10 travailleurs et plus
    sont dotées d’un site web. Au niveau wallon,
    si l’on envisage uniquement les entreprises
    de 10 travailleurs et plus, ce taux est de 75%.

(1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                         15

Présence d’un site web                                                                        Suivi des performances du site web
par secteur d’activité en 2015 (1)                                                            La moitié des entreprises dotées d’un site web n’assurent aucun suivi des
                                                                                              performances de celui-ci. D’autre part, quand il existe, il reste principalement
                                                           PME/                               basé sur le nombre de visiteurs uniques et de pages vues. Seules 8%
 SECTEURS D’ACTIVITÉ                    2015      TPE
                                                            GE                                analysent le profil des internautes qui visitent leur site. On en déduit que
 Distribution                           60%       59%       79%                               les autres ( 92% ) n’examinent pas le parcours, les centres d’intérêt ou les
                                                                                              attentes du client ou visiteur.
 Immobilier                             58%       57%       79%

 TIC et Médias                          58%       56%      100%                               Indicateurs de suivi de la performance des sites web

 Transports                             53%       53%       63%                               INDICATEURS                                              2015     TPE   PME   GE
 Commerce de détail                     47%       46%      60%                                Visiteurs uniques et pages vues                           40%     40%   38%   56%
 Finance                                45%       43%       72%                               Référencement naturel du site (SEO)                       17%     17%   16%   46%
                                                                                              Analyse du profil des visiteurs                            8%     7%    7%    26%
 Services aux Entreprises               44%       42%       74%
                                                                                              Campagnes AdWords                                          7%     7%    8%    12%
 Autres industries                      44%       41%       81%
                                                                                              Taux de conversion des clics                               7%     6%    8%    23%
 Industries lourdes                      41%      37%       84%                               Nombre de sites faisant référence
                                                                                                                                                         6%     6%    6%    16%
                                                                                              au site de l'entreprise
 Garages                                 41%      38%       82%
                                                                                              Taux de commandes issues
 Horeca                                 37%       36%       56%                                                                                          6%     6%    5%    20%
                                                                                              directement du site
 Construction                           36%       35%       63%                               Pas d’analyse des performances du site                    50%     49%   54%   33%

 Agriculture                            20%       15%       72%                               Population : entreprises wallonnes dotées d’un site web en 2015
                                                                                              (40% des entreprises wallonnes).
 Santé                                   17%      15%       57%
 Moyenne                                40%       39%       69%
                                                                                              On le voit, si 40% des entreprises wallonnes ont un site web, trop peu en
                                                                                              tirent un avantage concurrentiel par l’identification des caractéristiques et
Globalement, l’écart d’équipement technologique                                               des attentes de leurs clients en ligne, potentiels ou existants.
est important entre les TPE et les PME/GE. Cela se
traduit aussi dans le taux de possession d’un site                                            La taille de l’entreprise présente aussi une influence. Les grandes
web. Ainsi, dans l’agriculture, les TPE sont 20% à                                            entreprises ont globalement intégré le suivi des performances de leur site
posséder un site web contre 72% pour les PME/GE,                                              web. Ce n’est malheureusement pas le cas des TPE et PME.
soit un écart de 52 points. On retrouve aussi cette
situation dans la santé et les garages, où ce taux                                            Du point de vue sectoriel, les secteurs à forte composante numérique
peut jusqu’à doubler selon la taille de l’entreprise.                                         ( finance, TIC et médias, immobilier, etc. ) se distinguent, non seulement,
                                                                                              par un nombre de sites web plus élevés, mais aussi, par une analyse de
                                                                                              leurs performances plus fréquentes.

(1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                         16

 Le type de suivi varie selon l’activité principale des entreprises.                     Le nombre de fonctionnalités disponibles sur les sites web est corrélé à la taille
 Ainsi, l’immobilier a le taux le plus élevé de suivi des pages vues                     de l’entreprise. Les grandes entreprises sont plus nombreuses à offrir un large
 et de visiteurs uniques ( 57% ). Ce type d’indicateur permet                            éventail de fonctionnalités et de contenus attractifs sur leur site.
 notamment de détecter les biens qui attirent le plus de visiteurs.                      Le secteur détermine le type de contenus et de fonctionnalités offerts par
                                                                                         les sites. L’impression de tickets, vouchers ou titres de transport est surtout
 Le référencement naturel ( SEO ) est majoritaire dans les secteurs                      proposée par le secteur du transport ( 9% ). Les devis en ligne sont l’apanage des
 où cela impacte directement la relation client : commerce de détail                     « autres industries » ( 40% ) et de la construction ( 38% ). L’aide aux partenaires et
 ( 23% ), finance ( 22% ), TIC et médias ( 21% ) et immobilier ( 20% ).                  distributeurs est surtout proposée dans le secteur de la distribution ( 17% ).

 Les campagnes AdWords sont surtout utilisées dans l’horeca
 ( 14% ) et le commerce de détail (11%), tous deux au-dessus de la                       CRÉATION DU SITE WEB
 moyenne ( 7% ).
                                                                                         Les sites web sont surtout réalisés par
 Pour beaucoup d’entreprises, les informations pratiques publiées                        un prestataire spécialisé ( 45% ) ou en interne ( 32% ).
 sur leur site web sont considérées comme un contenu attractif.
 C’est le reflet d’une vision du site web encore axée sur l’information
                                                                                         Modes de création des sites web
 davantage que sur l’interaction avec l’internaute.
                                                                                                                                                   PME/
 Contenus et fonctionnalités du site web                                                 SOURCE                                2015      TPE
                                                                                                                                                    GE
                                                                                         Agence web                             45%      44%       56%
  CONTENUS ET FONCTIONNALITÉS                        2015      TPE      PME        GE
                                                                                         Création en interne                    32%      33%       25%
  Informations pratiques                              43%      42%      44%       54%
                                                                                         Ami, relation ou parent du
  Devis en ligne                                      22%      22%      24%       38%                                           14%      14%       8%
                                                                                         dirigeant
  Commentaires et évaluations de l’offre              19%      19%       17%      44%    Co-création interne/Agence
                                                                                                                                 5%      5%        8%
  Commande en ligne                                   17%      17%       14%      34%    web
  Personnalisation des produits vendus                16%      16%       13%      26%    Maison mère ou important
                                                                                                                                 6%      6%        8%
                                                                                         donneur d'ordres
  Service après-vente                                 13%      14%       21%       13%
                                                                                         Package de création
  Aide ou service aux partenaires                      9%       9%       9%        13%                                           1%      2%         1%
                                                                                         en ligne
  Impression de tickets, vouchers                                                        Fournisseur d’accès à
                                                       5%       4%       5%        9%                                            1%      2%         1%
  ou titres de transport                                                                 Internet
  Suivi de commandes en ligne (tracking)               5%       5%       6%        11%
                                                                                         Population : entreprises wallonnes dotées d’un site web
  Population : entreprises wallonnes dotées d’un site web en 2015 (40% des entreprises   en 2015 (40% des entreprises wallonnes).
  wallonnes).
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                        17

Le recours à une agence web augmente                         Fréquences de mise à jour des contenus de sites web
avec la taille de l’entreprise, tandis que le
développement en interne diminue à mesure                    FRÉQUENCE                                                   2015     TPE       PME/GE
que la taille augmente. 14% des sites web sont               Quotidienne                                                  11%     10%          12%
toujours l’œuvre d’une relation personnelle du
                                                             Hebdomadaire                                                10%      10%           11%
dirigeant. Il s’agit principalement de TPE issues
des secteurs de l’immobilier, des finances et des            Mensuelle                                                   23%      22%          25%
soins de santé.                                              Annuelle                                                    24%      26%          27%
                                                             Jamais                                                       21%     22%          12%
D’un point de vue sectoriel, les meilleurs taux
                                                             Ne sait pas                                                  11%     10%          13%
de création en interne sont enregistrés dans les
TIC et médias ( 60% ), la distribution ( 43% ), les          Population : entreprises wallonnes dotées d’un site web en 2015 (40% des entreprises
                                                             wallonnes).
« autres industries » ( 39% ) et la santé ( 39% ). Le
recours à une agence spécialisée est privilégié
par les entreprises de taille inférieure des                 D’un point de vue sectoriel, les secteurs de la distribution, du commerce
secteurs d’activité où le traitement automatisé              de détail et de l’immobilier affichent les meilleurs taux de mises à jour
de l’information ne constituait pas un réel                  quotidiennes et/ou hebdomadaires. Les garages sortent également du lot
atout concurrentiel avant 2010. C’est le cas de              avec 22% de sites actualisés chaque semaine. L’agriculture compte le plus
l’agriculture ( 66% ), de la construction ( 55% ) et         grand nombre de sites n’étant jamais mis à jour (74%).
de l’immobilier ( 55% ).
                                                             Le renouvellement des sites web est trop lent. La majorité des sites ont
                                                             plus de trois ans dans leur version actuelle. On note aussi que plus la taille de
Mises à jour des contenus des sites web                      l’entreprise est grande, plus l’âge du site web augmente.

68% des entreprises mettent les contenus de                  Age des sites web
leur site web à jour. Les autres ne le font pas
( 21% ) ou ignorent si cela se fait ( 11% ).                                                                                                        PME/
                                                             AGE DU SITE DANS SA VERSION ACTUELLE                               2015     TPE
                                                                                                                                                     GE
Les mises à jour sont effectuées principalement              Moins d'un an                                                      26%      26%        18%
en interne ( 70% ). 30% confient l’ensemble de
                                                             Entre un et trois ans                                              32%      31%        34%
ce travail au prestataire qui a réalisé le site.
                                                             Plus de trois ans                                                  42%      42%        48%
La fréquence de ces mises à jour,                            Population : les entreprises wallonnes dotées d’un site web en 2015 (40% des entreprises
principalement mensuelle ou annuelle, est                    wallonnes).
insuffisante. La taille de l’entreprise ne semble
pas avoir d’impact sur cette fréquence.                      Au niveau sectoriel, c’est la construction qui présente le meilleur taux de sites
                                                             récents ( 40% ont moins d’un an ). A l’inverse, de nombreux sites n’ont pas été
                                                             modifiés depuis au moins trois ans dans l’horeca ( 66% ), la finance ( 59% ) et
                                                             les soins de santé ( 56% ).
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                18

  Hébergement du site web                                       Accessibilité des sites web par des terminaux mobiles

  20% des entreprises wallonnes hébergent elles-                Les sites web proposant une version adaptée aux terminaux mobiles
  mêmes leur site web. Ce taux relativement faible              ( smartphones ou tablettes ), restent trop peu fréquents ( 10% ).
  indique un (re)centrage des entreprises sur leur              Si l’on ajoute à cela les entreprises qui ont développé une application
  activité principale ainsi qu’une maturité de l’offre          pour faciliter la consultation de leur site par les terminaux mobiles ( 5% ),
  d’hébergement en externe ( via réseau privé ou                on obtient un taux global de 15% des entreprises régionales disposant
  dans le cloud ). Le recours à un sous-traitant                d’un site adapté au mobile. Cette proportion n’est pas suffisante en rapport
  externe, avec un hébergement sur un réseau                    aux ventes de terminaux mobiles en Belgique et dans le monde. Au niveau
  privé, est privilégié par les PME/GE ( 34% ).                 mondial, le nombre de smartphones vendus en 2015 s’élève à 1,43 milliard
                                                                avec une progression de 10 points depuis 2014. En Belgique, 3 personnes
  Hébergement du site web                                       sur 4 possèdent un smartphone.

                                                       PME/     Motifs expliquant l’absence de site web
   HÉBERGEMENT                       2015      TPE
                                                        GE
   Sur les serveurs de                                          MOTIFS                                                                      2015     2013     2012
                                      20%     20%       21%
   l'entreprise                                                 Inutile ou inadapté à l'activité de l'entreprise                            40%      54%      64%
   Chez un sous-traitant sur                                    Pas besoin d'accroître la visibilité sur le web                             42%       51%     57%
                                      29%      28%      34%
   un réseau privé                                              Impossible de traiter plus de commandes actuellement                        32%      27%      12%
   Dans le cloud (Amazon,                                       Coût trop élevé d'un bon site                                                16%      9%      20%
                                      24%      25%      16%
   Google, etc.)                                                Site en cours de développement                                               8%       14%     9%
   Ne sait pas                        27%      27%      28%     La clientèle est majoritairement composée de non
                                                                                                                                             4%       5%      9%
                                                                internautes
   Population : entreprises wallonnes dotées d’un site web en
   2015 ( 40% des entreprises wallonnes ).                      Le personnel manque de formation au digital                                  4%       3%      4%
                                                                Nos concurrents n'ont pas de site                                            2%       2%      4%
  D’un point de vue sectoriel, l’hébergement dans               Nos partenaires n’ont pas de site                                            1%       1%       1%
  le cloud est souvent choisi par l’agriculture ( 52% )
                                                                Population : entreprises wallonnes sans site web en 2015 ( 60% des entreprises wallonnes ).
  et l’immobilier ( 49% ). Le recours à un sous-
  traitant externe, avec un hébergement sur un
  réseau privé, est privilégié par l’industrie lourde           Les dirigeants d’entreprise sont de plus en plus conscients des enjeux de la
  ( métallurgie, extraction, etc. ) ( 47% des sites ), les      visibilité sur le web. Cela se traduit par une baisse continue de l’inutilité
  autres industries ( 43% ), la distribution ( 42% ) et         perçue de se doter d’un site web ( - 14 points ). Par contre, ils sont plus
  les services aux entreprises ( 36% ).                         nombreux à invoquer leur incapacité à traiter plus de commandes ( + 5 points ).
                                                                Ce constat indique une méconnaissance de l’usage de la digitalisation
                                                                pour améliorer la productivité.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                    19

SÉCURITÉ INFORMATIQUE                                                                    Score moyen de maturité numérique de l’infrastructure IT ( sur 100 )

Seules 12% des entreprises wallonnes ont réalisé un audit de leur sécurité
informatique en 2015 alors que le nombre de cyber-incidents visant les
entreprises belges est en nette augmentation.                                                       TPE                            31
( source : baromètre de la société de l’information du SPF Economie 2015 ).

23% déclarent un plan d’action formalisé en cas de cyber-attaque ( vol du fichier                  PME                               35
clients, etc. ). 12% annoncent une réflexion en cours pour améliorer leur sécurité
informatique.
                                                                                                     GE                                                61
SCORE MOYEN DE MATURITÉ NUMÉRIQUE
DE L’INFRASTRUCTURE IT                                                                                    0      10 20 30 40 50 60 70
DES ENTREPRISES WALLONNES                                                                                                         moyenne 31

L’AdN a mesuré un indice de maturité de l’infrastructure informatique
des entreprises régionales par l’attribution de scores de présence et d’usage
de technologies numériques.
Cet indice, sur base 100, intègre plus de 40 critères. Il est confronté aux              La maturité numérique de l’infrastructure informatique dépend fortement
facteurs suivants : la taille des entreprises, les secteurs d’activité, les activités    de la taille de l’entreprise. En effet, plus la taille est grande, plus il y a de
d’exportation, l’âge et le genre du chef d’entreprise.                                   moyens et de ressources pour une infrastructure informatique.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                                      20

  Score moyen de maturité numérique par (sous-)secteurs d’activité en 2015 (1)

                          (Sous)-secteurs d'activité                                                                                  Score moyen (sur 100)

                                      TIC et Médias                                                                                                       47
                                            Finance                                                                                                       41
   Services intellectuels aux entreprises (audit, …)                                                                                                      38
                               Services techniques
                     aux entreprises (nettoyage, …)                                                                                                       36
                                         Immobilier                                                                                                       36
                                        Distribution                                                                                                      34
                        Construction de machines,                                                                                                         33
                    de véhicules et d'équipements
                          Transports et logistique                                                                                                        32
                              Commerce de détail                                                                                                          32
                                      Soins de santé                                                                                                      30
              Hôtels et hébergements touristiques                                                                                                         30
                        Industries de l’alimentaire,
                       de la chimie et du plastique                                                                                                       28
       Autres industries (bois, textile, papier, etc.)                                                                                                    29
            Construction : installations et finitions                                                                                                     29
                                            Garages                                                                                                       28
                        Construction : gros-œuvre                                                                                                         27
          Industries métallurgiques et extractives                                                                                                        27
       Activités assimilées au commerce de détail                                                                                                         24
                                          Agriculture                                                                                                     22
                               Cafés et restaurants                                                                                                       18

                                                         0                10                 20                  30                 40                  50
                                                                                                                   moyenne 31

  La maturité de l’infrastructure informatique est plus avancée dans les secteurs liés à une activité intellectuelle ( TIC et médias, immobilier, etc.) et au
  traitement de l’information (distribution, finance, etc. ). Elle est plus lente dans la construction, l’agriculture ainsi que dans les cafés et restaurants.
Digitalisation de l’infrastructure IT
                                                                               21

Le secteur horeca offre deux visages contrastés :

• les hôtels et hébergements touristiques, dans la moyenne
  avec un niveau de 30,
• les cafés et restaurants, avec un score moyen de 18 dû à une activité locale,
  peu digitalisée, en contact direct avec le client.

Cette différence s’explique, entre autres, par la nécessité pour les hôtels
de se doter d’un site web et de proposer la réservation en ligne dès 2008.

D’autres facteurs ont également une influence significative
sur la qualité de l’infrastructure informatique. Par ordre décroissant :

                                                                                    Messages clés
   •E  -business. Score moyen des entreprises interconnectées de 50 contre
      31 pour celles sans e-business avec les partenaires, distributeurs ou les
      clients, ( 19 points d’écart ).
   • Pratique du BYOD. Score moyen des entreprises qui proposent
      l’utilisation du matériel informatique personnel au travail de 41 contre      La qualité de l’infrastructure IT des entreprises wallonnes continue à
      27 pour les autres, ( 14 points d’écart ).                                    progresser, en particulier pour l’Internet mobile. Ce constat est corroboré au
   • Achats électroniques. Score moyen des entreprises qui font des achats         niveau européen avec une cinquième place pour la Belgique au classement de
      électroniques de 40 contre 28 pour les autres, ( 12 points d’écart ).         l’indice DESI et en tête de catégorie des pays dits « à performance numérique
   • Périmètre de concurrence. Score moyen des entreprises concurrencées           moyenne ».
      sur le marché européen de 42 contre 29 pour celles qui n’ont que des
      concurrents wallons, ( 13 points d’écart ).                                   L’indice DESI ( Digital Economy and Society Index ) mesure la connectivité à
   • Autorisation du télétravail. Indice de 40 pour les entreprises                Internet, l’acculturation du capital humain au Numérique, les usages d’Internet,
      concernées contre 28 pour les autres, ( 12 points d’écart ).                  l’intégration du digital au sein des entreprises et la digitalisation des services
   • E-commerce. Score moyen de 43 pour les entreprises actives                    publics dans les états membres de l’Union Européenne.
      dans l’e-commerce contre 32 pour les autres, ( 11 points d’écart ).
   • Exportation. Score moyen des entreprises exportatrices de 39 contre           Parmi les différents points d’attention liés à l’infrastructure et aux services
      29 pour les autres, ( 10 points d’écart ).                                    IT des entreprises wallonnes, on souligne d’abord la nécessité d’améliorer le
   • Appartenance à un groupe d’entreprises. Score moyen des entreprises           niveau de compatibilité des sites web avec les terminaux mobiles, désormais
      concernées de 36 contre 30 pour les autres, ( 6 points d’écart ).             une priorité majeure. La disponibilité des compétences et de l’expertise IT, en
   • Genre du dirigeant d’entreprise. Score moyen de 32 pour les                   interne ou via un canal externe, est une autre priorité dont l’impact sur le niveau
      entreprises dirigées par un homme contre 27 pour celles dirigées par          de maturité numérique des entreprises est considérable. Enfin, du côté des
      une femme, ( 5 points d’écart ).                                              facteurs extérieurs à la zone d’influence directe de l’entreprise, la disponibilité
                                                                                    de réseaux à haut débit, fixes et mobiles, apparaît comme une condition sine
                                                                                    qua non de la transformation numérique des entreprises. C’est d’ailleurs une des
                                                                                    mesures phares de la stratégie numérique Digital Wallonia.
22

                                              OUTILS NUMÉRIQUES DE TRAVAIL COLLABORATIF
                                              ET MOBILE
    Digitalisation                            L’adoption des outils numériques bouleverse les méthodes de travail.

   de l’organisation
                                              Le rythme de ces changements d’habitudes et de processus ne cesse
                                              d’augmenter.

       du travail                             Il a fallu 38 ans à la radio pour atteindre le seuil des 50 millions d’utilisateurs.
                                              La télévision a atteint ce palier en 13 ans. Cette durée tombe à 3 ans pour
                                              l’Internet à domicile, à un an pour Facebook et 9 mois pour Twitter ( Etude
                                              McKinsey 2014, durées observées pour la France ).

La digitalisation de l’organisation offre     Cette accélération pousse les entreprises à intégrer les technologies à leur
                                              fonctionnement à un rythme comparable. Or, cette cadence est telle que ces
désormais une grande flexibilité              équipements et usages sont généralement adoptés en premier lieu dans la
                                              sphère privée, avant d’être intégrés en entreprises.
du travail, pour le lieu des prestations,     Présence d’outils numériques de travail collaboratif et mobile en 2015 (1)
les outils, les horaires, etc. Cette
transformation révolutionne le
                                               OUTILS                                                                                2015
                                               Agendas partagés liés à une messagerie                                                81%
management et la gestion des                   Logiciels en mode SaaS ( cloud computing )                                            71%
ressources humaines.                           Smartphones (*)                                                                       43%

                                               Ordinateurs portables (*)                                                             41%

                                               Tablettes (*)                                                                         25%

                                               Prise en charge de la connexion Internet au domicile (*)                              25%

                                               Dispositif 4G (*)                                                                     22%

                                               Intranet collaboratif                                                                 11%

                                               Messagerie instantanée interne                                                        9%

                                               Visioconférence                                                                       7%

                                               (*) Outil mis à disposition de certains collaborateurs

                                            (1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’organisation du travail
                                                                                23

Les entreprises se sont dotées des         apprendre à utiliser les technologies       TÉLÉTRAVAIL
équipements pour favoriser la mobilité     numériques pour être plus performants.
du travail.                                                                            Les technologies collaboratives au sens large ( connexion Internet très haut
L’ordinateur portable, la tablette et le   Le management devra, en outre, être         débit à domicile, smartphones, cloud computing, etc. ) ont augmenté la
smartphone font désormais partie des       formé à de nouvelles responsabilités        flexibilité du travail, tant pour le lieu que pour l’horaire des prestations.
outils numériques couramment mis à         induites par le numérique, par exemple :
disposition des travailleurs.                                                          En 2015, le télétravail était autorisé par 37% des entreprises wallonnes de
                                              • la collaboration et la gestion de     2 travailleurs et plus ( 19% des entreprises wallonnes ). Cela s’explique par
L’adoption d’outils collaboratifs                projet sur base de communautés        une culture managériale encore associée au contrôle et à la présence. Ainsi,
( espaces virtuels de travail partagés,          ainsi que l’animation et le partage   le télétravail reste souvent circonscrit aux cadres actifs au sein de moyennes
messageries instantanées, réseaux                via les réseaux sociaux ( digital     et grandes entreprises.
sociaux, visioconférence, etc. ) reste           leadership ),
                                                                                       Entreprises comptant au moins un télétravailleur régulier en 2015
globalement trop faible.                      • l’adaptation des comportements
La combinaison de différents facteurs            managériaux au rythme
peut toutefois favoriser leur usage :            des échanges et partages
la taille de l’entreprise, une activité          d’information en mode ouvert,
à l’exportation, les nouveaux modes           • l’encadrement de l’autonomie                    TPE               9%
d’organisation du travail ( télétravail,         plutôt que la distribution top down
BYOD ) ou l’appartenance aux secteurs            des tâches,
de la connaissance.                           • l’équilibre entre management
                                                 hiérarchique classique,                         PME                 18%
Ce retard s’explique notamment                   management transversal et
par la difficulté à acquérir et utiliser         coaching, en fonction de la nature
ces compétences tant au niveau des               de l’activité, de l’équipe et des
                                                                                                   GE                                              63%
travailleurs que du management.                  personnes ( Mc Kinsey 2014 ).
A cela s’ajoute la nécessité de mettre
en place les processus indispensables      Face à la théorie, la pratique en
pour gérer ces nouveaux canaux             entreprise prend du retard. On                               0     10    20     30    40     50    60     70
d’information et d’échange, qui            mesure ainsi le chemin qu’il reste
élargissent l’éventail d’outils déjà en    à parcourir pour les entreprises                                     moyenne 9%
place ( e-mail … ), pour éviter une        wallonnes en termes d’appropriation
forme d’anarchie finalement contre-        des usages avancés des technologies
productive.                                collaboratives.
                                           Ainsi, en 2015, à peine 11% de nos          Plus l’entreprise est grande, plus le recours au télétravail est probable.
Avec le développement de la                entreprises ont suivi, pour un ou           On constate un taux d’usage multiplié par six entre les TPE et les grandes
coordination en réseau, on s’oriente       plusieurs collaborateur(s), une             entreprises. Cela s’explique notamment par le cumul des rôles des
vers de nouvelles attentes en termes       formation relative à l’usage des outils     travailleurs des TPE qui complique le travail à distance.
de collaboration, d’autonomie et           numériques.
de coaching. Les travailleurs doivent
Digitalisation de l’organisation du travail
                                                                                                       24

    Entreprises comptant au moins un télétravailleur régulier par secteur d’activité en 2015 (1)                        BYOD
                                           TIC et médias                                                         24%    La transformation numérique brise la frontière entre
                                                 Finance                                                         23%    usages à domicile et au travail, notamment par le
                             Services aux entreprises                                                            18%    recours à des terminaux ou applications personnelles
                                          Immobilier                                                             17%    dans le cadre professionnel. Certaines entreprises
                                        Distribution                                                             15%    permettent et encadrent leur utilisation à des fins
      Industries lourdes (métallurgie, extraction …)                                                             11%    professionnelles.
                                       Autres industries                                                         11%
                                                                                                                        BYOD selon la taille des entreprises en 2015
                                                Garages                                                          8%
                                            Construction                                                         8%
                                                   Santé                                                         6%
                                  Commerce de détail                                                             3%     TPE                         21%
                                         Transports                                                              3%
                                              Agriculture                                                        1%
                                                  Horeca                                                         0,5%
                                                                                                                        PME                                      39%

                                                             0              5            10       15        20   25
                                                                                         moyenne 9%                       GE                                               49%

                                                                                                                               0      10       20      30       40       50
    L’adoption du télétravail est plus avancée dans les secteurs où l’information et son traitement sont sources
                                                                                                                                                    moyenne 22%
    de valeur ajoutée pour l’activité principale. A savoir, les TIC et médias, la finance, les services aux
    entreprises et l’immobilier.

                                                                                                                        En 2015, le BYOD était autorisé par 43% des
                                                                                                                        entreprises wallonnes de 2 travailleurs et plus
                                                                                                                        ( 22% des entreprises ). On constate une corrélation
                                                                                                                        positive entre son adoption et la taille de l’entreprise.

(1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’organisation du travail
                                                                                                25

Les grandes entreprises le proposent aussi pour attirer des collaborateurs pour                      SCORE MOYEN DE LA DIGITALISATION
lesquels ce type de pratique est une condition sine qua non pour accepter
un emploi. Cette pratique permet en outre une plus grande disponibilité des                          DE L’ORGANISATION DU TRAVAIL
travailleurs.
                                                                                                     L’AdN a mesuré un score moyen de digitalisation de l’organisation du
BYOD par secteur d’activité en 2015 (1)                                                              travail par l’attribution de scores de présence et d’usage d’outils de travail
                                                                                                     numériques collaboratifs et mobiles au sein des entreprises.
SECTEURS D’ACTIVITÉ                                                                      2015
                                                                                                     Ce score, normalisé sur 100 points, intègre 14 critères. Il est influencé
Finance                                                                                   37%
                                                                                                     significativement par les facteurs suivants : la taille des entreprises, les
Immobilier                                                                                36%        secteurs d’activité, les activités d’exportation, l’âge et le genre du chef
                                                                                                     d’entreprise.
Services aux entreprises                                                                  35%

Transports                                                                                28%        Score moyen de digitalisation de l’organisation du travail (1)

Distribution                                                                              27%

TIC et médias                                                                             24%
                                                                                                              TPE                             27%
Santé                                                                                     23%

Industries lourdes ( métallurgie, extraction … )                                          21%
                                                                                                              PME                                32%
Commerce de détail                                                                        20%

Autres Industries ( bois, papier, textile, chimie, etc. )                                 17%
                                                                                                               GE                                                     58%
Garages                                                                                   17%

Horeca                                                                                    16%
                                                                                                                    0       10      20      30      40       50      60
Construction                                                                              15%                                                 moyenne 29%
Agriculture                                                                                6%
Moyenne                                                                                   22%

On retrouve, ici aussi, en tête du classement, les secteurs basés sur la                             La digitalisation de l’organisation est corrélée à la taille de l’entreprise.
connaissance et le traitement d’informations. A savoir, la finance, l’immobilier et                  On constate, en effet, un grand décalage entre les TPE ( 27 ) et les grandes
les services aux entreprises.                                                                        entreprises ( 58 ).

(1) Population de référence : les entreprises ayant un siège social situé en Wallonie.
Digitalisation de l’organisation du travail
                                                                                     26

 Score moyen de digitalisation de l’organisation du travail par (sous-)secteur (1)

                             (Sous)-secteurs d'activité                                     Score moyen (sur 100)

                                           TIC et Médias                                                      43
  Services intellectuels aux entreprises (audit, etc.)                                                        36
                                            Finance                                                           35
                                Services techniques
                   aux entreprises (nettoyage, etc.)                                                          31
                                         Immobilier                                                           31
                        Industries de construction                                                            30
                   de machines et d'équipements
                              Commerce de détail                                                              28
           Construction : installations et finitions                                                          28
                                          Transport                                                           28    La digitalisation
                                              Santé                                                           27    de l’organisation
                                                                                                                    du travail est plus
                   Hôtels et autres hébergements                                                              27
                                                                                                                    avancée dans les
      Autres industries (bois, textile, papier, etc.)                                                         26    secteurs basés sur une
      Industries alimentaires, chimie et plastique                                                            26    activité intellectuelle
                                                                                                                    ( TIC et médias,
                        Construction : gros œuvre                                                             25    immobilier, etc. )
                                           Garages                                                            25    ou sur le traitement
         Industries métallurgiques et extractives                                                             25    de l’information
                                                                                                                    ( distribution, finance,
      Activités assimilées au commerce de détail                                                              21    etc.). Elle est plus lente
                                         Agriculture                                                          20    dans les secteurs où
                              Cafés et restaurants                                                                  le travail s’effectue sur
                                                                                                              16
                                                                                                                    le terrain ou en face à
                                                                                                                    face avec le client (gros
                                                             0             10         20   30       40         50   œuvre, agriculture, cafés
                                                                                                                    et restaurants etc. ).
                                                                                            moyenne 29
Digitalisation de l’organisation du travail
                                                                                27

                                                                                                                Messages clés
D’autres facteurs ont également une influence significative sur le niveau de digitalisation moyen
de l’organisation du travail. Par ordre décroissant :

   • E-business. Score moyen de 48 pour les              • Exportation. Score moyen de 37 pour les
      entreprises interconnectées contre 28 pour les         entreprises exportatrices contre 26 pour les       La transformation numérique a un impact
      autres, (20 points d’écart).                           autres, (soit un écart de 11 points).              considérable sur les méthodes de travail (mobilité,
   • Achats électroniques. Score moyen de 38             • Appartenance à un incubateur. Score moyen de       horaire, …) et sur la localisation des activités
      pour les entreprises qui font des achats               38 pour les entreprises bénéficiant des services   (espaces de collaboration virtuels, etc.). Il touche
      électroniques contre 22 pour celles qui n’en           d’accompagnement d’un incubateur contre 27         tous les aspects de l’organisation du travail. Ceux-
      font pas, (16 points d’écart).                         pour les autres, (11 points d’écart).              ci doivent donc tous être envisagés sous un angle
   • Périmètre de concurrence. Score moyen de                                                                  nouveau, en fonction des opportunités et des défis
      39 pour les entreprises concurrencées sur le                                                              induits par le numérique.
      marché européen contre 26 pour celles qui                         L’appartenance
      n’ont que des concurrents wallons, (13 points                     à un incubateur                         La gestion des ressources humaines est
      d’écart).                                                        d’entreprises est,                       particulièrement touchée par ce phénomène.
   • Pratique du BYOD. Score moyen des                              pour la première fois,                     L’usage de certains outils s’est généralisé :
      entreprises qui proposent l’utilisation du                     un facteur d’influence                     réseaux professionnels (LinkedIn, Viadeo, etc.)
      matériel informatique personnel au travail de                   important en faveur                       pour le recrutement, pour la formation à distance
                                                                     de la digitalisation de
      38 contre 25 pour les autres, (13 points d’écart)                                                         (e-learning), etc. La transformation numérique en a
                                                                   l’organisation du travail.
   • E-commerce. Score moyen de 41 pour les                                                                    également élargi le périmètre : prise en compte de
      entreprises e-commerçantes contre 29 pour                                                                 la motivation et du bien-être au travail, nouveaux
      celles qui ne vendent pas en ligne, (12 points                                                            modes de management, etc.
      d’écart).
   • Autorisation du télétravail. Score moyen de 43         • Genre du dirigeant d’entreprise. Score moyen    Il faut toutefois être attentif à distinguer ce qui
      pour les entreprises concernées contre 32 pour            de 29 pour les entreprises dirigées par un      relève d’un véritable « empowerment numérique »
      les autres, (11 points d’écart).                          homme contre 24 pour celles dirigées par une    des collaborateurs, des aspects plus discutables de
                                                                femme, (5 points d’écart).                      l’Ubérisation du travail qui peut conduire à
                                                                                                                des effets pervers (flexibilité extrême, statuts
                                                                                                                précaires, etc.).
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler