DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016

 
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
PRODUCTION ET DEVELOPPEMENT DE
                                PROJETS CULTURELS ET EDUCATIFS

                           CONTACT - VOLLEYEURS :
                           Nicolas Crusson
                           Chargé de développement et de diffusion
                           nico.crusson@gmail.com
                           06.76.79.56.92

                           www.musazik.fr
                           facebook.com/musazik44
                           facebook.com/volleyeurs

DOSSIER PÉDAGOGIQUE
  - COLLEGES / LYCEES - 2016
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
PRÉSENTATION                          ... du projet

                                    « Reprises de volée » est un concert à destination des scolaires. Ce projet
                                    réunit quatre musiciens de la scène nantaise qui s’amusent à reprendre des
PRÉSENTATION
                                    tubes « grand public » du moment à la façon de... personnalités artistiques
    ... du projet
                                    de la pop, de la folk et du rock indépendants. Leur objectif ? Faire partager
    ... de la play list 2016        leur passion pour ces musiques de manière ludique et instructive aux
    ... des musiciens               spectateurs et citoyens de demain.

L’UNIVERS ARTISTIQUE
                                    Imaginez « Lean On », le hit de Major Lazer revisité façon New Wave
    ... les instruments             comme les mythiques The Cure ou encore « Paradis Perdus »,
    ... les effets utilisés         le dernier tube de Christine and The Queens façon
    ... de la musique enregistrée   Bertrand Belin et sa chanson-pop envoutânte !!!

        à la reprise
    ... original VS reprises
    ... les musiques «indé»
         la pop
         le rock
         la folk

PISTES PÉDAGOGIQUES

RÉFÉRENCES ET LIENS

                                                                            ... de la play list 2016
                                          MAJOR LAZER & DJ'SNAKE "Lean On"
                                                   version THE CURE

                                               TAYLOR SWIFT "Out of the Woods"
                                                     version PAVEMENT

                                                  CHRISTINE & THE QUEENS "Paradis Perdus"
                                                       version BERTRAND BELIN
                                              SIA "Chandelier"
                                                    version DEERHOOF
                                                         MADCON "Don't Worry"
                                                                  version THE BLACK KEYS-
                                              MARK RONSON FEAT BRUNO MARS "Uptown Funk"
                                                    version THE VELVET UNDERGROUND
                                                                     JOSEF SALVAT "Diamonds"
                                                                            version BLONDE REDHEAD
                                                     ADELE "Hello"
                                                               version FUGAZI
                                                 DAVID GUETTA "Dangerous"
2                                                        version THEE OH SEES
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
... des musiciens

               JEAN CHRISTOPHE BAUDOUIN
               évolue depuis 2005 en tant que batteur         et son ingénierie en tant que batteur/
               (acoustique/ électronique) au sein du          percussionniste alliant aussi bien les
               groupe Gong Gong et PEDAGONG                   machines, les samples, les drums, les
               . Habitué des tournées nationales et           percussions sur corps… Sa passion de la
               internationales, il participe ou a participé   musique et ses diverses rencontres lui
               également à de nombreux projets                ont donné envie de transmettre et de
               annexes, tels que Pillow Pilots (pop-          partager ses expériences. C’est pourquoi,
               rock-psyché), Ikaria (pop élégante), où à      depuis plusieurs années, il collabore à de
               chaque fois il nous montre son efficacité      nombreux projets d’action culturelle.

               VINCENT DUPAS
               Musicien accompli depuis une dizaine           pu montrer au travers de son parcours
               d’années, ce trentenaire, collectionneur       artistique, ses multiples facettes de
               de vinyles, s’investit à temps plein dans      musicien et de song writer aux multiples
               plusieurs groupes de registre rock et          influences. Il a également participé
               folk indépendant (My Name is Nobody,           pendant 4 ans au spectacle pédagogique «
               Binidu...). Actif de la scène nantaise avec    Peace and Lobe » sur la gestion sonore des
               ses différentes formations, Vincent a          musiques amplifiées.

               RACHEL LANGLAIS
               Artiste aux multiples facettes, Rachel         Multi-instrumentiste   (scie    musicale,
               Langlais a débuté la musique avec le           clavier, accordéon, harmonium, guitare,
               groupe Klaktonclown, groupe de chanson         chant), elle collabore aussi avec Biche
               française. Puis elle a poursuivi sa route      Prod pour une pièce de théâtre, en jouant
               en se dirigeant vers un registre plus pop/     la musique en live durant le spectacle.
               folk et rock, en collaborant notamment         Avide de nouvelles expériences musicales
               dans des projets tels que Boy and The          et recherches sonores, elle commence
               Echo Choir, Faustine Seilman, ou encore        un projet de drone acoustique avec
               My Name Is nobody. Actuellement, elle          trois musiciens de la scène musicale
               joue avec Vagina Town, groupe rock             expérimentale.
               garage, et Pyjamarama, groupe pop.

               BENJAMIN NEROT
               Musicien dans plusieurs formations aux         Noir Animal. Inspiré par la musique
               influences diverses, Benjamin NEROT            folk indépendante américaine, il a cette
               se fait remarquer au sein du groupe            faculté à laisser parler sa guitare autant
               Belone Quartet en tant que bassiste/           que ses mots. Avec sa voix grave, virile,
               chanteur, où il fait se côtoyer rock, pop      profonde, il a su s’imposer dans le paysage
               et musiques électroniques. Benjamin se         folk français. Avec son compère Vincent
               plaît également sur scène en solo ou en        Dupas, il a également fait partie de l’équipe
               band avec sa guitare derrière les noms         pédagogique sur le spectacle « Peace and
               de The Healthy Boy ou The Healthy Boy          Lobe ».
               & The Badass Motherfuckers ou encore
                                                                                                        3
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
UNIVERS ARTISTIQUE                                     les instruments

JIMI HENDRIX & SA STRATO               LA GUITARE
                                       La guitare est un instrument de musique qui appartient à la famille des
                                       instruments à cordes. Munie d’un manche, elle comporte souvent une
                                       caisse de résonance qui permet d’amplifier le son produit par la vibration
                                       des cordes. Le guitariste peut faire vibrer les cordes à l’aide de ses doigts
                                       ou en utilisant un médiator.

Le modèle de guitare le plus connu
reste la guitare de Jimi Hendrix, la
stratocaster de la marque Fender.                                               La Gibson ES-150
                                                                                commercialisée en 1936
                                                                                est considérée comme l’une des
                                                                                premières guitares électriques

                                       Instrument de prédilection dans les musiques rock, le jazz, le blues et
                                       le métal, la guitare électrique est née dans les années vingt à l’initiative
                                       d’un ingénieur de chez Gibson. Cette invention est née de l’impossibilité
                                       naturelle de faire des solos audibles pour les spectateurs dans une formation.
                                       On trouve les premiers modèles de guitare électrique commercialisés en
                                       1930. Au début, les guitares électriques étaient simplement électrifiées et
                                       étaient encore fabriquée avec une caisse de résonance.

                                       La guitare électrique fonctionne avec un jack (un câble) que l’on
                                       branche sur la guitare. Dans la plupart des cas, elle ne possède pas de
                                       caisse de résonance, car le son est transmis à un amplificateur grâce à
                                       des microphones situés sous les cordes. Avec les boutons rotatifs situés
                                       sur la guitare, on peut régler le volume et la tonalité. Les micros sont là
                                       pour amplifier la vibration des cordes. Les guitares électriques permettent
                                       de produire des sons impossibles à réaliser avec une guitare acoustique,
                                       comme par exemple des sons saturés (Cf. Partie « effets » du document).

un cable jack                            deux médiators                          prise en main d’un médiator

4
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
KRAFTWERK ET                            LES CLAVIERS
SES CLAVIERS ANALOGIQUES                Les claviers se présentent comme un alignement de touches. La géométrie
                                        du clavier est facile à reconnaître grâce à la disposition alternée des touches
                                        noires ou feintes : 2, 3, 2, 3… et ainsi de suite. Le piano est un instrument à
                                        clavier de la famille des cordes frappées. On trouve aussi un ou plusieurs
                                        claviers sur les instruments suivants : le célesta, le clavecin, le piano, le
                                        glockenspiel, le vibraphone, l’orgue, le synthétiseur, l’accordéon…

                                        Petit frère du piano, l’orgue a été créé en 1935 par Hammond mais sa
                                        commercialisation se développe dans les années 50 et 60 au moment où
                                        le rock’n’roll voit fleurir une multitude de petits groupes musicaux de
                                        quartiers ayant besoin de piano transportable et dans l’air du temps.

Kraftwerk, groupe allemand,             Le synthétiseur appelé aussi « synthé » est un instrument de musique
a joué un rôle prépondérant             capable de créer et de manipuler des sons électroniquement au
                                        moyen de tables d’ondes ou d’oscillateurs électroniques. Durant les
dans les années 70 pour le
                                        années 70, son développement commercial aura un impact artistique
développement des musiques élec-        notable sur la création musicale mondiale avec, entre autre, l’émergence
troniques en proposant une musique      des musiques électroniques puis du mouvement techno au début des
uniquement jouée avec des claviers      années 80 aux Etats-Unis et en Angleterre.

analogiques.                            Au début des années 1990, alors que la mode des synthétiseurs battait son
                                        plein, on a pu observer un retour aux années 1960, tant au niveau de la
                                        mode vestimentaire, que du design d’intérieur. Cette esthétique “sixties”
                                        s’appliqua également à certains genres musicaux. De nouveaux styles
                                        combinés d’électronique et de vieux sons comme l’acid jazz ou l’easy
                                        listening émergèrent, ramenant “l’orgue Hammond”, le “Fender Rhodes”
                                        ou le “Hohner Clavinet” au goût du jour.

                                 L’orgue Hammond était
                                 initialement destiné à
                                 équiper des églises
                                 n’ayant pas la place ou
                                 les moyens financiers
                                 pour disposer
                                 d’un orgue
                                 à tuyaux.

                                                                                                                    5
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
LA BASSE OU GUITARE BASSE                                                         SOUCIS DE TRANSPORT
La guitare basse (simplement appelée basse) est un instrument de musique
à cordes amplifié conçu selon le même principe que la guitare électrique.
Cet instrument est apparu dans les années 1950 pour remplacer les
contrebasses qui manquaient de puissance sonore dans les groupes de
Rock’ N’ Roll, ainsi qu’au problème de l’encombrement de cet instrument.

                                                                                  C’est pour répondre aux
                                                                                  problèmes d’encombrement
                                        La guitare basse a été inventée
                                                                                  que les rockeurs ont imaginé
                                        par un américain, Léo Fender,
                                                                                  une guitare basse amplifiée et
                                        qui la commercialisa en 1951.
                                                                                  donc sans caisse de résonnance.

C’est un des rares instruments conçus dès l’origine pour être amplifiés.
La plupart des basses sont électriques. Une basse possède généralement
4 cordes, mais peut aussi en avoir 5, 6, 9. Elle a un manche plus long et des
cordes plus épaisses que les autres types de guitare, ce qui donne un son
beaucoup plus grave.

La basse électrique est utilisée dans le Rock, le Blues et leurs dérivés, ainsi
que par certains musiciens de jazz. Il existe aussi des basses acoustiques, qui
ont une caisse de résonance pour qu’on puisse bien entendre les notes les plus
graves. Dans pratiquement tous les cas, la basse travaille en symbiose avec
la batterie pour former ce que l’on appelle la «base ou la section rythmique».

 6
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
NIRVANA & LA DISTORSION
                                         UNIVERS ARTISTIQUE                                   les effets utilisés

                                       LA DISTORSION
                                       La distorsion dite «disto» est l’effet des guitares rock par excellence.
                                       Il rend un son de guitare naturel, dit «clair», plus distordu et rageur,
                                       ce qui lui donne un grain épais, comme une voix grave se mettant
Sur le titre «Smells like teen         à crier. On peut aussi l’utiliser sur des batteries, comme le font les
                                       groupes actuels tels que The Kills ou The Black Keys, pour donner un
spirit», Kurt Cobain utilise l’effet
                                       son plus épais, plus lourd, plus rock.
de distorsion sur le son de sa
                                       Exemple : Nirvana : «Smells like teen spirit» sur l’album Nervermind
guitare.
                                       de Nirvana (1991) => la guitare commence en son clair, la batterie fait
                                       un break et la guitare devient plus rock et plus forte, c’est la distorsion
PSYCHÉDÉLIQUE & REVERB
                                       de la guitare
                                       http://www.youtube.com/watch?v=hTWKbfoikeg

                                       LA REVERB / ECHO
                                       La réverbération, dite «reverb» donne au son de la profondeur, de la largesse
                                       et de la longueur, comme quand on parle dans une grotte, sous un pont
                                       ou sous une église. La reverb était utilisée notamment dans les musiques
                                       psychédéliques des années 60 ou 70 pour donner un effet planant, rêveur
                                       à la musique, comme dans Pink Floyd. Elle est beaucoup utilisée par les
L’effet de la réverberation
                                       techniciens son sur les voix des chanteurs, les guitares, les batteries.
permet de donner un style
                                       Certains groupes en mettent tellement partout que l’effet donne un style
psychédélique à la musique,
                                       complet à l’ensemble, comme pour le groupe pop actuel Animal Collective,
tortueux.                              qui a remis au goût du jour les productions pleines de réverbération, avec
                                       par exemple le titre de pop très psychédélique «my girls». :
SERGE GAINSBOURG
                                       http://www.youtube.com/watch?v=zol2MJf6XNE

                                       LE DELAY
                                       Le delay est un effet qui donne à l’auditeur l’impression d’un écho (le son
                                       se répète plusieurs fois, à une vitesse lente ou très rapide). On l’emploie
                                       souvent sur les guitares, dans le reggae ou la musique dub, ou sur les voix
                                       pour donner du relief aux intonations...
Serge Gainsbourg fait un jeu de        Par exemple le morceau, «La Javanaise Remake» sur l’album Aux Armes
mots sur le titre d’une chanson,       Et Caetera (1979) de Serge Gainsbourg : tout du long, les percussions se
                                       répètent 4 fois, de gauche à droite, pure esthétique Reggae-dub!
«Des Laids, des Laids» (Delay
                                       http://www.youtube.com/watch?v=0sBk1JTf0pU
Delay) jouant sur la répétition,
comme le fait l’effet.

                                                                                                                7
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
LA COMPRESSION MP3
LA COMPRESSION
                                                                                   UN CHOIX ESTHÉTIQUE
La compression dite « compress » est utilisée dans toutes les musiques
modernes, à fortiori le hip hop ou l’electro. Littéralement, elle compresse
le son, le déforme un peu, pour le rendre facilement écoutable partout : elle
booste le son, qui devient plus efficace. Elle lui enlève des informations et
ne met en valeur que la sève de la musique : les sons qui restent deviennent
plus «punchy». C’est cet effet qui convertit un son normal en mp3 : le son est
alors compressé, gommé, voire écrasé, pour rendre le fichier de la chanson
plus léger (il y a moins d’informations). On s’en sert aussi pour masteriser
le son qui a été enregistré en studio, afin qu’il passe bien partout (sur un       Souvent, on entend dire qu’un
petit balladeur mp3, un téléphone, une radio, ou un ordinateur)...                 son mp3 perd de sa qualité.

Certains groupes compressent la moindre de leurs idées dès la création,            Mais cela peut aussi être un
comme Justice avec «Dance» (à noter la réverbération des chœurs des                choix de l’artiste. En supprimant
enfants dans toute l’intro du morceau...) :
                                                                                   certaines informations, il donne
http://www.youtube.com/watch?v=49esza4eiK4
                                                                                   alors plus d’importance aux sons
                                                                                   restants.

                                                                                   L’UTILISATION DU
                                                                                   VOCODER PAR DAFT PUNK

LE VOCODER                                                                         Daft Punk utilisait le Vocoder
                                                                                   (ex : le titre « Robot Rock »
Si vous cherchez à faire parler un robot, ne cherchez pas plus loin, vous avez
trouvé l’effet adéquat. Volleyeurs l’utilise comme un effet sur la voix du         en 2006). Pour aller plus loin :
titre « Sur ma route », mais c’est en réalité véritable appareil électronique      http://www.frenchtouchinfo.com/
destiné à traiter un signal sonore (voix, guitare, synthé ou autre) pour en        exclusive-mix/r-o-b-o-t-s-or-how-
émettre un autre totalement transformé. Si le principe date des années             to-differentiate-talkbox-and-voco-
40, il faudra attendre les années 70 et le développement de l’électronique         der-18352
pour que cet effet trouve un usage dans la création musicale. Kraftwerk,
groupe de musique allemand sera un des premiers à l’utiliser comme par
exemple sur le titre : « We are the Robots » (1978). Le vocoder se confond
souvent avec un autre instrument, la Talk Box, qui elle aussi développe un
effet similaire. C’est d’ailleurs elle, qui remettra au goût du jour cet « effet
robotique » dans les années 90 ; Daft Punk fera danser toute la planète avec
son tube « Around the World » en utilisant une talk box sur la voix.

 8
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
de la musique enregistrée à la reprise

                                De nos jours, la musique est présente dans notre quotidien : dans les
                                magasins, les maisons, les voitures,…Nous pouvons l’écouter partout
                                dans le monde et le plus souvent quel que soit l’endroit. C’est la
                                pratique culturelle préférée des français.
                                (http://www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr/doc/08synthese.pdf)

CHARLES CROS                    NAISSANCE DE LA MUSIQUE ENREGISTRÉE
                                Jusqu’à la fin du 19ème siècle, les musiques populaires se transmettent
                                de manière orale. Il n’existe pas encore les lecteurs MP3, ni platine
                                disque (CD) ou vinyle (33T) ou lecteur DVD. Pour écouter de la
                                musique, il fallait donc jouer soi-même d’un instrument ou écouter
                                quelqu’un en jouer en « live ». La diffusion musicale était donc
                                limitée pour les populations à leur environnement proche (familial,
                                voisinage). La notion de public ou d’auditeur n’existait pas.

                                Les innovations techniques au début du 20ème siècle vont bouleverser
                                les façons d’écouter :

En avril 1877, Charles Cros     - 1877 : Charles Cros crée un système capable d’enregistrer le son sur
adresse à l’Académie des        un disque ou un cylindre.

sciences un mémoire décrivant   - 1888-1920 : Apparition du Gramophone.
le principe d’un appareil de
reproduction des sons, qu’il
nomme « paléophone ».
En décembre de la même
année, l’ingénieur américain
Thomas Edison dépose
le brevet du phonographe.
On pense généralement que les
deux hommes ne connaissaient
pas leurs travaux respectifs.

                                un gramophone

                                                                                                    9
DOSSIER PÉDAGOGIQUE - COLLEGES / LYCEES 2016
REPÈRES HISTORIQUES
Ces innovations technologiques issues du secteur industriel permettent :
d’enregistrer la musique, de la fixer sur support physique et de
commercialiser l’outil et le support. L’industrie du disque est en train de     >> 1877 - L’ENREGISTREMENT
                                                                                 Charles Cros - « paléophone »
naître, la commercialisation du 78 tours débutera à partir des années 1920.
                                                                                 Thomas Edison - phonographe
Les premières maisons de disques se développent, la musique s’installe
dans la sphère domestique et touche de plus en plus de gens.
                                                                                >> 1888 - 1920
                                                                                 Apparition du Gramophone

                                                                                >> 1948 - LE 33 TOURS
                                                                                 Le 33 tours (c’est à dire
                                                                                 33 tours 1/3 par minute) est
                                                                                 inventé par la Columbia
                                                                                 Records

                                                                                >> 1958 - LA STÉRÉO
                                                                                 Le disque enregistre les deux
                                                                                 signaux (gauche et droit,
                                                                                 chacun sur une paroi du sillon),
                                                                                 c’est le début de la
                                                                                 stéréophonie

                                                                                >> 1950 - 1960
                                                                                 La technologie numérique
                                                                                 révolutionne l’enregistrement
A partir des années 30, le développement des radios, sous l’impulsion des
                                                                                 magnétique avant de
dernières innovations technologiques (ex : naissance du micro, de l’am-
                                                                                 s’attaquer au disque.
plification, ...) va jouer un rôle majeur vis à vis de l’industrie du disque.
Pouvant enregistrer et proposer une qualité sonore supérieure aux 78            >> 1964 - LA K7
tours, ce nouveau médium va permettre de diffuser plus largement la              Philips met au point la cassette
musique (les radios privées apparaîtront en France dans les années 40)           audio.
dans les foyers et concurrencer l’industrie du disque si bien qu’il fau-
dra attendre l’arrivée du 33 tours dans les années 40 pour la relancer          >> 1983 - LE CD
(Ex : Film / O Brothers du groupe enregistrant dans une sta-                     Le disque compact
tion de radio du sud des états Unis à cette période :                             audionumérique (cd)
http://www.youtube.com/watch?v=TzK0739QQqQ)                                      apparaît sur le marché.

                                                                                >> ANNÉES 2000 - LE MP3
                                                                                 Avec le développement
                                                                                 du web et du haut débit,
                                                                                 le support physique tend
                                                                                 aujourd’hui à être supplanté
                                                                                 par un format compressé en-
                                                                                 tièrement numérique, le
                                                                                 mp3.

10
PARFOIS LA REPRISE
EST PLUS CONNUE             original VS reprise
QUE L’ORIGINAL
                     L’arrivée de la musique enregistrée, fixe non seulement la musique
                     sur support physique mais va définir aussi : qui joue, qui est l’auteur,
                     le compositeur, le producteur,… La notion de morceau « original »
                     va pouvoir être nommée, datée, identifiée. Le créateur et l’interprète
                     deviennent deux statuts distincts. C’est à partir de là que la notion de
                     reprise, ou « cover », en anglais apparaît dans l’histoire des musiques
                     populaires.

                     Tout au long du siècle et encore aujourd’hui, l’industrie musicale et
                     plus particulièrement les maisons de disques produisent des « singles »
                     à des fins commerciales, des albums d’artistes jouant des morceaux
                     dont ils ne sont pas les auteurs ou les compositeurs. Par exemple,
                     la reprise se pose comme un des fondements du rock’n’oll (ex : Bill
                     Haley /Rock around the Clock). Dans les années 60, le succès des
                     Beatles, des Rolling Stones débute par l’interprétation de standards du
                     répertoire Rythm’n’Blues des communautés noires.

                     Ainsi, la reprise pourrait être définie comme l’interprétation d’un
                     morceau écrit par un autre musicien.

                     Des variantes au terme de reprise sont utilisées plus ou moins selon
                     les familles musicales et les musiciens d’une manière générale :

                     - Interprétation : les musiciens classiques composent à la marge et
                     sont d’abord formés pour interpréter une œuvre de compositeurs
                     historiques

                     - Standard : propre aux musiciens de jazz, ils s’appuient sur un thème
                     du répertoire jazz identifié de tous et sur lequel ils vont pouvoir tour
                     à tour improviser

                     - Version : un artiste propose un morceau joué avec des variantes sur
                     un même album

                     - Adaptation : transformation mélodique, rythmique ou des textes
                     (ex : de l’anglais au français)

                     - Tribute : un artiste rend hommage à un autre artiste à travers un
                     disque, un concert qui lui est dédié.

                                                                                         11
LE TOP 3
                                                                                       DES CHANSONS LES PLUS
                                                                                       REPRISES DANS LE MONDE
Plusieurs façons de faire des reprises :

- La reprise copier/coller ou stricto sensu : l’objectif est de se rapprocher
le plus d’une version déjà existante avec les mêmes instruments, les
mêmes sons, le même tempo, …

- La reprise adaptée ou « adaptation musicale » : transformation des
arrangements et/ou des paroles

- La reprise « parodie » : ce type de reprise se pose comme une manière
de marquer son désaccord, son opposition par rapport à un thème,
une personne et ce qu’ils représentent (Ex : version My Way des Sex
Pistols)                                                                               Yesterday / les Beatles / 1965

- La reprise « dédicace » : un groupe reprend un morceau d’un groupe
apprécié, influant, à leur manière

                    LA REPRISE «VERSION» VOLLEYEURS

     « Une reprise est « bonne » quand on sent que le morceau nous appartient et
     qu’on en oublierait presque la version originale. Pour faire une bonne reprise,
                                                                                       My Way
     la chanson d’origine doit avoir des qualités certaines dans son écriture : la
                                                                                       adaptation de «Comme d’habitude» /
     mélodie, la structure… Pour cette raison, nous ne pouvons faire de miracle
                                                                                       Paul de Anka / 1967
     sur certains tubes qui sont bombardés par les radios et qui marchent
     commercialement mais dont la pauvreté de leur mélodie et/ou de leur
     structure ne nous permettent d’en faire une reprise qui va nous satisfaire. »

                                                                                       I (can’t get no) satisfaction
                                                                                       Rolling Stones / 1965

12
LA BATTERIE
                                                                                                     LES BATTERIES DE PLUS EN
Avec la guitare basse ou la contrebasse, la batterie fait partie de la section
rythmique d’un groupe de musique. Elle est donc utilisée dans la plupart des                         PLUS COMPLEXES
genres musicaux actuels pour marquer le rythme. Les principaux éléments
qui la composent (grosse caisse, caisse claire, cymbales, percussions...) sont
déjà présents dans les marching band, fanfare de type déambulatoire au
début du XXème aux Etats Unis.

A cette époque chaque élément/instrument était joué par un seul et même
musicien. C’est à cette période que la batterie va apparaître en regroupant
une grosse caisse, une caisse claire et un charleston. Le percussionniste/
batteur utilisera à partir de là non seulement ses deux mains mais aussi
ses deux pieds pour pouvoir jouer, seul, de ces trois instruments. Depuis,
la composition des éléments d’une batterie s’est beaucoup complexifiée.
                                                                                                     Certains batteurs ont fait de la
                      ÉLÉMENTS D’UNE BATTERIE
                                                                                                     complexité de leur batterie une
          Les fûts : la caisse claire, la grosse caisse, les toms. Les fûts vraie marque de fabrique.
                                         représentent          la      partie       la      plus
                                         volumineuse de la batterie, et sont
                                         composés            généralement          de       bois,
                                         mais aussi de métal ou encore de matériaux composites.
                                         La taille des fûts peut dépendre du style de musique joué
                                         par le batteur (souvent on utilise des gros fûts pour le
                                         rock/hip- hop/funk et des petits fûts pour le jazz). Les
                                         toms sont le plus généralement au nombre de deux ou
                                         trois (avec le tom médium, mais il n’y a pas de limite) : le
                                         tom alto, le tom médium, la grosse caisse, le tom basse.

          La charleston ou Charley, est un accessoire permettant au musicien de créer la pulsation
                                         rythmique d’un morceau. Il est composé d’une paire de
                                         cymbales accrochée à un pied à pédale. En appuyant sur
                                         la pédale de la charleston, le batteur referme la cymbale
                                         du dessus sur celle du dessous et établit ainsi le contact
                                         entre les deux cymbales.

          Les   cymbales    sont   d’une    forme        circulaire          parfaite.      Leurs      matériaux     sont
                                         multiples           apportant            chacun            leurs     spécificités
                                         sonores         :          étain,        argent,           métal,     bronze….
                                         Les principales cymbales sont la cymbale crash et la
                                         cymbale ride.
                                                                                                                                        13
LES MUSIQUES INDÉPENDANTES
                                              VUES PAR VOLLEYEURS
                                    On peut parler de rock indépendant pour les 3 styles folk, pop et rock que
UNDERGROUND                         nous pratiquons avec VOLLEYEURS.

                                    Plus qu’une notion musicale, les musiques dites « indépendantes » désignent
                                    les artistes ou groupes distribués par des petits labels et non par de grandes
                                    maisons de disques, plus communément appelées Major.

                                    Cette notion est née avec le mouvement punk en Angleterre il y a 35 ans, et
                                    est liée à la réalité sociale de l’époque contre l’establishment (Cf. chômage,
                                    luttes sociales notamment dans les milieux ouvriers,...). Cela s’est traduit
                                    dans le secteur musical par la volonté de « faire soi-même » (DIY : Do It
                                    Yourself), de contrôler la production et distribution de leur musique, et
                                    cela légitime une façon de vivre (underground, contre culture).

«Underground» en anglais signifie   Ces styles définissent globalement une musique dont l’écriture n’est
«sous-terrain». Il peut désigner    pas basée sur les schémas commerciaux des majors comme par
                                    exemple : morceau single de 3 minutes pour passage radio, répétition
le métro de Londres mais
                                    couplet-refrain, mélodies faciles à retenir, paroles simples et production
également une culture qui se        sonore standardisée.
développerait sous-terre,
                                    Le rock, la pop et la folk sont des musiques différentes et évoluent chacune
à l’abri des regards....            vers le grand public mais aussi l’underground. Certains groupes fondés sur
                                    cette notion d’indépendance ont connu un succès tel qu’ils sont devenus
                                    grand public : U2, Depeche Mode, Nirvana, The Black Keys, Gossip...

                                    Chacun de ces styles développe une ou plusieurs esthétiques qui lui
                                    sont propres en matière de look, de modes vestimentaires (ex : couleurs,
                                    marques), de langages, de références artistiques…

                                            la pop dans l’indé
                                    L’indie pop est un dérivé du rock indé, avec les mêmes idées et démarches,
                                    mais une musique souvent plus mélodique, moins saturée. Elle se définit
                                    aussi en ayant une orchestration plus travaillée et un instrumentarium
                                    souvent plus étonnant et moins attendu que dans le rock, ou bien souvent
                                    beaucoup plus d’instruments et de musiciens que dans le format classique
                                    rock (basse, guitare, batterie) : chorale, mélange d’instruments électriques,
                                    boite à rythmes, synthétiseurs...

                                    Il y a tout autant une recherche de son propre à chaque groupe que dans le
                                    rock indé mais ce sont des sons beaucoup plus travaillés, avec plus d’effets
                                    que le son brut du rock.
                                                   L’ÉQUIPE VOLLEYEURS AIME
                                         Arcade Fire, Bertrand Belin, Blonde Redhead, David Bowie, Katerine, Talking
                                         Heads, Yo la Tengo, Deerhoof...

14
le rock dans l’indé
Le rock’n’roll est né dans les années 50 aux Etats-Unis, une dérivation          ELVIS PRESLEY - LE KING
sauvage de la musique noire le blues, et popularisé par le « King » Elvis
Presley et les disques du label Sun Records à Chicago. Il fait scandale
dans une société très établie malgré les phénomènes sociaux et culturels
qui en découlent auprès de la jeunesse de l’époque. C’est aussi la première
musique qui réunit les noirs et les blancs sur la même piste de danse.

Mais le phénomène est vite rattrapé par l’appât du gain, et rapidement,
la musique rock devient un produit commercial comme un autre
(cf. notions définies plus haut) et en quelques sortes les artistes deviennent   Dans les années 50, le King et
une marque, un produit : habits, attitude, coupe de cheveux...
                                                                                 le rock’n’roll font scandale aux
Devant cette uniformité, des artistes réagissent et vont produire un rock        Etats-Unis.
revendicatif qui, dans les années 80, explose les standards : le punk, le
hardcore, le post rock, le garage, la new wave... bref, encore plein de styles
différents se retrouvent sous cette notion de rock.

Les instruments plus communément utilisés sont la guitare et la basse
(électriques), la batterie, des claviers. Le tout joué avec des sons souvent
distordus, et la recherche sonore avec des amplis, pédales d’effets, voix
trafiquées, une façon particulière de chanter, qui vont donner une identité
propre à chaque groupe.

                L’ÉQUIPE VOLLEYEURS AIME
    Fugazi, Sonic Youth, Joy Division, Thee Oh Sees, Nirvana, The Velvet
    Underground, Pavement...

        la folk dans l’indé
La folk indé se nourrit à la base de la musique traditionnelle folk anglo-
saxonne, une musique jouée en acoustique racontant des histoires
(songwriting) en poésie sur son pays, ses racines, sa famille, ses amis, et
selon certaines périodes politiques (ex : Guerre du Vietnam,...), la folk est
parfois contestataire.

La folk indé naît en suivant le même fonctionnement que le punk et le rock
indé, en sortant des sentiers battus : technique limitée, textes ne suivants
pas forcément une métrique, chant imparfait mais touchant, sensible... Les
instruments utilisés sont les mêmes que pour la musique folk : guitare
acoustique, basse, batterie, orgue, claviers, voix et choeurs, le tout plus ou
moins bien joué !

                L’ÉQUIPE VOLLEYEURS AIME
    Bob Dylan, Leonard Cohen, Neil Young, Low, Bonnie Prince Billy,
    Bill Callahan, Kurt Vile...

                                                                                                                    15
CHRISTINE AND THE QUEEN’S
                                            «Paradis perdus» à la façon de :
                                              BERTRAND BELIN

 SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
 AU MORCEAU
 UN SENTIMENT :
  Nostalgie
 UNE ÉMOTION :
  Intensité
 UNE COULEUR :
  Noir et blanc lumineux
 UNE IMPRESSION :
 Contemplation de la nature

                                       Pays d’origine : France                    Débuts : 1996
                                       Guitariste émérite évoluant auprès de la scène parisienne au début des
 INSTRUMENTS PRÉSENTS                  années 2000, dans un large registre entre chanson et rock (Cf. Néry, Bénabar,
 Guitares, basse batterie,             Sons of the Desert) ou en musique du monde novatrice (Cf. Les enfants des
 chœurs féminins,
 claviers plus rares                   autres), Bertrand Belin s’est lancé dans une carrière solo à partir de 2004
                                       en tant qu’auteur- compositeur-interprète sans pour autant abandonner les
                                       collaborations artistique (Cf. Olivia Ruiz en 2006). Récompensé via l’album
                                       Hypernuit (2010) par le Grand prix de l’Académie Charles Cros (prix saluant les
                                       grands noms de la chanson française), il s’illustre notamment par une écriture
 ARTISTES ASSOCIÉS                     aventureuse, sensuelle et surréaliste où la guitare électrique, influencée tant
 GRAND PUBLIC :                        par le blues cajun de ses débuts que par la folk-rock américaine, sert une
  Alain Bashung (Fr - Chanson)         diction lente, accrocheuse, nonchalante et atonale, portée par une voix grave
  Tom Waits (E.U - folk)               et très reconnaissable. Son quatrième album, Parcs, est sorti en 2013 sur le
  Miossec (Fr - Chanson rock)
                                       fameux label indépendant français Cinq7. Fort de multiples influences (de
 MOINS CONNUS :                        Ravel à Tom Waits, en passant par Dominique A, Philip Glass, Elvis Costello
     Bill Calahan (E.U - pop folk)     et Gotan Project), Bertrand Belin a en commun avec ces artistes de proposer
     Elvis Costello (R-U - Rock)       un ton unique, personnel et à forte densité émotionnelle.
     Jean Louis Murat (Fr - Chanson)
                                       Contexte : Après la vague « Nouvelle Chanson Française » qui a déferlé entre le
                                       milieu des 90ies et 2000ies, des musiciens parisiens (Ex : Bertrand Belin, Albin
                                       de la Simone, voire Mathieu Boggaert,..) gravitant ou issus de cette même scène
                                       sortent de l’ombre et proposent des chansons à texte aux tonalités plus rock, blues,
                                       internationale.

                                       Un genre : Chanson pop

                                       Les différentes périodes :
                                         1998-2003 : collaboration en tant que compositeur interprète
                                         2004-2009 : ses débuts en tant qu’auteur-compositeur-interprète
                                         2010-... : la maturité artistique
                                       Volleyeurs aime :
                                         l’album “Bertrand Belin” (2005) / morceau extrait : «Porto»
                                         l’album : “Hypernuit” (2010)
16
DAVID GUETTA «Dangerous»
     à la façon de :
       THEE OH SEES

                                                                                       SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
                                                                                       AU MORCEAU
                                                                                       UN SENTIMENT :
                                                                                        Folie joyeuse
                                                                                       UNE ÉMOTION :
                                                                                        Joie
                                                                                       UNE COULEUR :
                                                                                        Arc en ciel
                                                                                       UNE IMPRESSION :
                                                                                       Frénésie

Pays d’origine : Etats-Unis                Débuts : 2006
John Dwyer, musicien sur actif de la scène punk de San Francisco en
Californie depuis les années 1990, est à l’origine de Thee Oh Sees. Ce                 INSTRUMENTS PRÉSENTS
fut d’abord ce projet solo, puis peu à peu, il s’entoure d’un batteur, d’un            Guitare électrique, guitare
                                                                                       baryton, claviers, batterie,
guitariste et d’une clavieriste. Ils vont parcourir le monde entier car ils            voix et des effets !
acquièrent au fil des tournées et albums la réputation de meilleur groupe
de rock indépendant du monde ! Pourquoi ? Peut-être parce que Thee Oh
Sees arrive avec une spontanéité et une joie communicative qui permet au
public de « lâcher les chevaux ». Leur musique mélange le rock garage, et
la frénésie répétitive du krautrock lui donnant une couleur psychédélique.             ARTISTES ASSOCIÉS
Ils sont très prolifiques et sortent depuis 2006 un à deux disques par an ! Ils        GRAND PUBLIC :
sont les chefs de file d’un nouveau rock psychédélique dans le monde de la              The Cramps (E.U / punk-rockabilly)
                                                                                        Stray Cats (E.U / rockabillly)
musique indépendante.                                                                   AC/DC (AUS / heavy rock)
Contexte : La révolution numérique ouvre aussi de nouvelles possibilités de            MOINS CONNUS :
diffusion de la musique pour les producteurs de musique indépendantes comme
                                                                                         Ty Segall (E.U / garage rock)
les labels. John Dwyer, leader de Thee Oh Sees, en est un très bon exemple. Suivant      Can (ALL / krautrock)
le principe du « Do It Yourself » (« fais le toi-même »), hérité des années punk, il     JC Satan (FRA / garage rock)
sort les disques sur son propre label Castle Face et développe une utilisation très
intelligente des nouveaux modes de diffusions de la musique (ex : réseaux sociaux,
plate formes numérique, etc...)

Un genre : Garage rock

Les différentes périodes :
  2006-2013 : Groupe installé à San Francisco en quatuor...
  2014 : Fatigués par les interminables tournées, ses 3 musiciens veulent freiner.
  John Dwyer, seul, s’en va à Los Angeles et engage deux nouveaux musiciens.
  2015 : Sortie prévue d’un nouvel album de Thee Oh Sees
Volleyeurs aime :
  2013 : « Floating Coffin » / titre extrait « I Come from the Moutain»
  2011 : « Castlemania » / titre extrait «I Need Seed»
  2009 : « Help » / titre extrait « Ruby Go home»
                                                                                                                             17
MARK RANSON FEAT BRUNO MARS
                                             «Uptown Funk» à la façon de :
                                               THE VELVET UNDERGROUND

 SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
 AU MORCEAU
 UN SENTIMENT :
  Trouble
 UNE ÉMOTION :
  Spleen
 UNE COULEUR :
 Noir brouillé
 UNE IMPRESSION :
 Planant

                                        Pays d’origine : Etats Unis                Débuts : 1965
                                        Groupe américain, formé à New York au milieu des années 60, lié à l’aventure
 INSTRUMENTS PRÉSENTS                   de la Factory (célèbre atelier d’artistes) dont Andy Warhol (artiste touche à
 Guitare, basse, batterie,              tout et figure du Pop Art) est à l’origine. D’abord connu des seuls milieux
 piano, chœurs, voix
                                        underground new-yorkais, son influence n’a cessé de croître après sa
                                        dissolution. Ce groupe a beaucoup inspiré des artistes comme David Bowie,
                                        Bob Dylan ou Syd Barrett (fondateur de Pink Floyd), entre autres !
                                        Composé de Lou Reed, Sterling Morrison, John Cale, Moe Tucker et
                                        temporairement Nico, puis Doug Yule, le groupe a connu, malgré sa brève
 ARTISTES ASSOCIÉS                      existence, une grande fertilité musicale. Les thèmes abordés reflètent l’univers
 GRAND PUBLIC :                         de Lou Reed, l’auteur principal des morceaux : drogues, sexualité trouble,
  David Bowie (R.U / pop)
  Bob Dylan (E.U / folk-rock)
                                        errance, pauvreté. L’influence du Velvet sur les générations suivantes est
  The Stooges (E.U / rock)              incontestable : le groupe inspirera le punk rock de la fin des années 70, ainsi
                                        qu’une partie du rock alternatif anglophone, du glam rock et de la new wave.
 MOINS CONNUS :
                                        Inventeurs d’un genre à part entière, les Velvet se réclament surtout d’artistes
     Bauhaus (R.U / rock gothique)      évoluant dans d’autres arts : principalement Jean Genet, Dostoievski, Pasolini,
     Echo and the Bunnymen (R-U / new
     wave)                              et Andy Warhol bien sûr.
     The Black Angels (E.U / rock
     psychédélique)                     Contexte : Le milieu des années 60 est une période charnière aux E.U. Parallèlement
                                        à l’engagement massif de l’armée américaine au Vietnam, une partie de la jeunesse
                                        américaine aspire à plus de libertés et découvre les concerts de masses (1ere
                                        tournée des Beatles aux E.U en 1964) tandis qu’une autre, minoritaire, plus « arty »
                                        imagine la rencontre entre le rock et le monde de l’art : The Velvet Underground
                                        en sera un des symboles.

                                        Un genre : Rock psychédélique avant gardiste

                                        Les différentes périodes :
                                          1965-1967 : sans Nico
                                          1967-70 : avec Nico
                                          1971-1976 : sans Lou Reed, Nico ni John Cale
                                        Volleyeurs aime :
                                          Album The Velvet Underground” (1967) / Titres extraits “Heroin” et
18                                        “Sunday Morning”
MAJOR LAZER «Lean On»
     à la façon de :
       THE CURE

                                                                                   SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
                                                                                   AU MORCEAU
                                                                                   UN SENTIMENT :
                                                                                    Victorieux
                                                                                   UNE ÉMOTION :
                                                                                    Rage positive
                                                                                   UNE COULEUR :
                                                                                    Rouge
                                                                                   UNE IMPRESSION :
                                                                                   Stroboscopique

Pays d’origine : Anglettere              Débuts : 1976
The Cure est un groupe de rock anglais crée en 1976. Fers de lance du
mouvement New Wave comme Joy Division ou encore Depeche Mode et                    INSTRUMENTS PRÉSENTS
New Order, dans un registre plus pop électronique, le groupe développe un          Batterie, guitares, claviers, voix
style qui lui est propre, fait de morceaux aux ambiances atmosphèriques
sombres, mélancoliques et/ou psychédéliques. La basse y tient un rôle
particulier en étant utilisée à la fois comme instrument rythmique et
mélodique. Leur musique est renforcée par une identité visuelle forte,
incarné par son leader, Robert Smith (guitare/chant), compositeur et
parolier qui reste le seul membre à être présent depuis l’origine de The           ARTISTES ASSOCIÉS
Cure. Avec son look gothique (vêtements noirs, maquillage outrancier,
                                                                                   GRAND PUBLIC :
coupe de chaveux), il constituera une figure emblématique pour toute une
                                                                                     Joy Division (R.U / cold wave)
génération de jeunes au cours des années 80 allant même jusqu’à générer              Placebo (R.U / rock glam)
une « Curemania » lors de leur virage pop, élargissant toujours plus leur            Depeche Mode (R.U / new wave)
cercle de fans.                                                                    MOINS CONNUS :
Contexte : The Cure émerge dans une Angleterre froide et sombre marquée par          La Femme (FR / surf pop électronique)
un contexte politique et social plus que difficile (crise industrielle, chômage,     Siouxie & the Banshees (R.U / post
conflit extérieur, politique libérale de Mme Thatcher).                              punk-cold wave)
                                                                                     Cocteau Twins (R.U / dream pop)
Un genre : New Wave version Cold Wave

Les différentes périodes :
1978-1980 : Les débuts liés au label Fiction Records
1980-1983 : Période cold-wave et premiers succès
1984-1993 : Période pop et Curemania
1994-1999 : Période plus délicate et incertaine
2000-2004 : Retour sur le devant de la scène
Depuis 2005 : 1 album en 10 ans mais de nombreux concerts à travers le monde

Volleyeurs aime :
Album “Seventeen Seconds” (1980) / Titre extrait : « Forest »
Album : “Pornography” (1982) / Titre extrait « The Hanging Garden »
Album : “Desintegration” (1989) / Titre extrait « Lullaby »
                                                                                                                             19
ADELE «Hello»
                                                à la façon de :
                                                   FUGAZI

 SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
 AU MORCEAU
 UN SENTIMENT :
  Sincérité brute
 UNE ÉMOTION :
  Rage libératrice
 UNE COULEUR :
  Lumière blanche électrique
 UNE IMPRESSION :
  Fédérateur

                                           Pays d’origine : Etats- Unis    (Washington)   Débuts : 1987
                                           Fondé par Ian Mc Kaye sur les cendres encore chaudes de l’éphémère mais
 INSTRUMENTS PRÉSENTS                      mythique groupe de punk hardcore Minor Threat, Fugazi commencera à
 Chant, guitares, basse, batterie          tourner à partir de 1988 et jouera entre 1987 et 2003 plus de 1000 concerts
                                           à travers tous les Etats Unis ainsi que dans le monde entier. Il développe
                                           un son expérimental, unique, très influant pour les groupes de punk et
                                           de grunge en mariant des éléments de noise avec une musique syncopée
 ARTISTES ASSOCIÉS                         originale agrémentée à l’occasion d’influences reggae et dub. Le groupe
 GRAND PUBLIC :                            a également incorporé, dans les mélodies, des accords et des progressions
  Sonic Youth (E.U - noise rock)           musicales étrangement inhabituelles et dissonantes pour la scène punk
  At the Drive Inn (E.U/MEX - noise émo)
                                           rock. Les paroles de Fugazi ont la particularité de mettre fortement l’accent
 MOINS CONNUS :                            sur les émotions. Les thèmes les plus courants sont écrits en réactions :
     Ten Grand (E.U -émo hardcore)         à la politique américaine, aux abus de pouvoirs, et inégalités sociales, au
     Minor Threat (E.U - punk hardcore)    racisme et la drogue. C’est un autre de groupes qui a réussi à être connu,
     Envy (JAP - émo hardcore)
                                           tout en restant fidèle l’éthique DIY : fidélités aux labels et distributeurs
                                           indépendants, limitation du prix d’entrée à leurs concerts et de leurs
                                           disques (pas plus de 10 dollars) et ouverts à tous les âges.
                                           Contexte : A la fin des 80ies , alors que les Etats Unis et l’URSS cherchent enfin une
                                           entente commune à travers les négociations sur les armes nucléaires, la scène Punk-
                                           Hardcore de Washington DC (capitale des Etats Unis), particulièrement florissante ,est
                                           principalement menée et inspirée par Minor Threat. Le 1er groupe de Ian McKaye,
                                           revendiquait , prônant l’égalité des droits entre les peuples et leurs différentes origines.

                                           Un genre : (Post) Hardcore tendance émo

                                           Les différentes périodes :
                                             1987- 1989 : Les débuts, Piccioto n’est pas encore le chanteur leader,
                                             1990- 1995 : Picciotto et McKaye, en se prépartissant le chant l’écriture des
                                             morceaux affirment le son si singulier du groupe
                                             1998-2002 : Ecriture du groupe évolue dans une dimension plus pop avec
                                             l’incorporation de différents instruments (piano, sax, clarinette...).
                                           Volleyeurs aime :
                                             Album «Repeater» (1990) / Titre extrait «Repeater»
                                             Album « The Argument » (2001) / Titre extrait : « Strangelight »
20                                           Film documentaire «Instrument» (1999) : Pour aller plus loin sur Fugazi
MADCON «Don’t Worry»
     à la façon de :
       THE BLACK KEYS

                                                                                   SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
                                                                                   AU MORCEAU
                                                                                    UN SENTIMENT :
                                                                                     Libertaire
                                                                                    UNE ÉMOTION :
                                                                                     L’authenticité
                                                                                    UNE COULEUR :
                                                                                     La rouille
                                                                                    UNE IMPRESSION :
                                                                                     Etre dans un bain de son et
                                                                                     prendre la route à travers l’Amérique
Pays d’origine : Etats Unis (Ohio)        Débuts : 2001
Tout début des années 2000, The Black Keys, duo américain originaire de
l’Ohio composé de chanteur /guitariste Dan Auerbach et du batteur Patrick          INSTRUMENTS PRÉSENTS
Carney débarque sur la scène rock. A eux deux, ils vont remettre au goût du         Guitare, batteries, claviers vintage,
                                                                                    voix
jour un style vieillissant, le blues rock. Comment ? En se privant de basse
(ce qui constitue une rupture avec le blues rock traditionnel), en n’hésitant
jamais à inscrire un refrain dans un volume sonore plus puissant que le
couplet, en s’appuyant enfin sur leur passion pour les guitares, claviers,         ARTISTES ASSOCIÉS
amplificateurs et effets vintage. A l’arrivée, The Black Keys propose un son       GRAND PUBLIC :
épuré, authentique et singulier, avec une consonance «garage», (surtout             The White Stripes (E.U - rock) garage
                                                                                    Led Zeppelin (R.U - rock heavy)
sur les premiers albums) tout en développant un sens mélodique aiguisé              Beck (E.U - pop/hip hop/folk blues)
! Reconnu surtout comme auteur de grands tubes blues-rock, le duo signe
                                                                                   MOINS CONNUS :
aussi des ballades bluesy non moins percutantes dont nous nous sommes               Junior Kimbrough (E.U - Blues)
inspirés pour revisiter «Don’t Worry». Groupe à l’esprit indépendant, le duo        John Spencer Blues Explosion (E-U-
                                                                                   Heavy glam blues)
s’est longtemps débrouillé par lui même pour faire des concerts. Sa route
                                                                                    Sebadoh (E.U - rock indé lo-fi)
croisera des labels indépendants (Alive records puis Fat Possum Records)
avant de connaître la consécration en étant élu meilleur album rock aux
Etats-Unis en 2011.
Contexte : Issu du croisement entre le blues et le rock’n’roll par les musiciens
anglais, le blues rock a connu ses heures de gloire pendant les années 60 et
70. A la fin des 90ies, la musique sort de la fulgurance grunge et le blues
rock à papa ne fait plus recette hormis dans les festivals de jazz.
Un genre : Blues rock garage

Les différentes périodes :
  2001-2010 : blues rock indépendant
  Depuis 2010 : virage plus pop.

Volleyeurs aime :
  Album «Magic Potion» (2006) / titre extrait « Modern Time»
  Album « Attack and Release » (2008) / Titre extrait : « Psychotic Girl »
  Album « Brothers » (2010) / Titre extrait : « ISI »

                                                                                                                            21
JOSEF SALVAT «Diamonds»
                                              à la façon de :
                                                BLONDE REDHEAD

 SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
 AU MORCEAU
 UN SENTIMENT :
  Mélancolie
 UNE ÉMOTION :
  Fragilité
 UNE COULEUR :
  Nuit étoilée
 UNE IMPRESSION :
  Frisson

                                         Pays d’origine : Etats Unis (New York)      Débuts : 1990
                                         Blonde Redhead est un groupe de rock et pop expérimentale new yorkais
 INSTRUMENTS PRÉSENTS                    formé au début des années 90 par deux jumeaux d’origine Italienne, les
 Guitares/Clavier/Batterie/Chant         frères Pace et diverses bassistes éphémères. L’arrivée de Kazu Makino, elle
                                         d’origine japonaise, scellera le line-up définitif du groupe caractérisé par
                                         l’absence de basse (hormis quelques titres) et des textes pas seulement en
                                         anglais mais aussi en italien et en français ! Le nom du groupe provient de
 ARTISTES ASSOCIÉS                       la chanson « Blonde Redhead » du groupe culte DNA d’Arto Lindsay.
 GRAND PUBLIC :                          Leurs deux premiers albums, sortis en 1994 et 1995 furent publiés par le
 Kate Bush (R.U / pop baroque)
 Sonic Youth (E.U / rock noise)          label du batteur de Sonic Youth, autre groupe mythique de la scène noise
                                         rock expérimentale du New York des 80ies. Blonde Redhead fut d’ailleurs
 MOINS CONNUS :
                                         longtemps comparé à ce groupe pour leur intérêt commun envers la
     TV on the Radio (E.U / rock soul)   dissonance et l’expérimentation sonore. Dans les 2000ies, le groupe se
     Pavement (E.U - rock indé)
                                         démarquera finalement de leurs illustres ainés en prenant un virage plus
                                         pop, plus rêveur et moins rageur. Clairement inspiré notamment par un
                                         certain Serge Gainsbourg, leur musique, alterne toujours la douceur et
                                         la violence et recèle encore de belles dissonances, la voix enfantine de la
                                         chanteuse plongeant souvent l’auditeur dans un univers à la frontière de
                                         l’onirique.
                                         Contexte: Les Blonde Redhead emboîtent dignement le pas de leurs aînés issus de la
                                         scène rock expérimentale et « arty » new yorkaise, une tradition perpétuée depuis les
                                         années 60 (ex : Sonic Youth depuis le milieu des années 80, Talking Heads dans fin
                                         70ies début 80ies & The Velvet Underground lors des années 60-70).

                                         Un genre : Pop rock expérimentale

                                         Les différentes périodes :
                                           1994-1999 : Inspiration bruitiste et expérimentale
                                           2000-… : pop aérienne
                                         Volleyeurs aime :
                                           1998 : In an Expression of the Inexpressible / Titre extrait “Futurism VS Passeism
                                           part 2
                                           2000 : Melody of Certain Damaged Lemons / Titre extrait « In particular”
22                                         2004 : ‘Misery Is A Butterfly’ / Titre extrait “Melody”
SIA «Chandelier»
     à la façon de :
       DEERHOOF

                                                                                      SENSIBILITÉ ASSOCIÉE
                                                                                      AU MORCEAU
                                                                                       UN SENTIMENT :
                                                                                        Joie
                                                                                       UNE ÉMOTION :
                                                                                        Naïveté
                                                                                       UNE COULEUR :
                                                                                        Arc en ciel
                                                                                       UNE IMPRESSION :
                                                                                        Enfance

Pays d’origine : Etats Unis (S.Fransisco)   Débuts : 1993
Deerhoof est un groupe de rock indépendant formé en 1993 à San Francisco.
Son esprit «do it yourself», son univers sonore étrange et les panachages             INSTRUMENTS PRÉSENTS
stylistiques proposés (combinaison de mélodies doucereuses et de noise                 Guitares, batterie, basse,
                                                                                       chant
rock) l’ont rendu célèbre au-delà de la scène underground dont il est issu.
Pendant les dix premières années, le line-up du groupe sera relativement
fragile et changeant. La base solide et l’identité du groupe dépendront
longtemps de l’association du batteur athlétique Greg Saunier et de
                                                                                      ARTISTES ASSOCIÉS
l’humoristique chanteuse Japonaise Satomi Matsuzaki. Malgré la                        GRAND PUBLIC :
                                                                                       Sonic Youth (E.U / rock noise)
persévérance, les efforts, l’inventivité musicale et une discographie vite             The Beatles (R.U / pop)
conséquente, le groupe restera pendant longtemps dans l’ombre. C’est
suite à l’arrivée au début des années 2000 de John Dietrich et Chris Cohen,           MOINS CONNUS :
deux guitaristes aux techniques singulières, que le groupe prendra une                Animal Collective (E.U / post-pop
forme stable. L’intérêt alors porté au groupe par d’autres artistes tels que           psychédélique)
                                                                                       Yo La Tengo (E-U - pop noise)
David Bowie, Radiohead ou encore The Roots amènera Deerhoof vers le                    Papier Tigre (FR - rock indé)
succès et la reconnaissance de la part du public et de la critique.
Contexte : San Francisco, ville d’appartenance de Deerhoof à l’Ouest des Etats
Unis est connue pour sa scène musicale psychédélique et expérimentale des 60ies
et début 70ies (ex : Grateful Dead, Jefferson Airplane…). Vingt ans plus tard,
cette touche se retrouve dans la musique rock pop de ce groupe californien. Plus
joyeuse et insouciante que la musique des groupes de la côte Est dont ils sont
artistiquement proches (ex : Blonde Redhead, Animal Collective ou Yo La Tengo),
la musique de Deerhoof se situerait entre le rock déstructuré et dissonant de Sonic
Youth et les harmonies des groupes de pop anglaise comme The Beatles.
Un genre : Rock pop indépendant

Les différentes périodes :
  1993-2001 : groupe en trio puis en quartet
  2002- 2007 : Arrivée de Chris Cohen et John Dietrich
  Depuis 2008 : Sans Chris Cohen remplacé par Ed Rodriguez
Volleyeurs aime :
  2004 : Milk Man / Titre extrait : “Milk Man”
  2008 : Offend Maggie / Titre extrait : « Basket Ball Get your Groove Back”                                              23
Vous pouvez aussi lire