ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3

ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3

ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3

Parc d’Activité Vert Castel 2 Mérignac Commercialisation en cours 05 57 92 20 03 www.progefim.com 62E ANNÉE - NOS 6490-6491 - VENDREDI 23 MARS 2018 - 1,50 € ET VOGUE LE VÉGAN TENDANCE P.3 © Fotolia

ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3

VENDREDI 23 MARS 2018 2 LES ECHOS JUDICIAIRES GIRONDINS - N° 6490-6491 OLIVIER ROUGIER EXPERT EN ÉVALUATION IMMOBILIÈRE RCS BORDEAUX 828 300 582 000 16 06 62 50 87 65 expertiprobitas@gmail.com OLIVIER ROUGIER EXPERT EN ÉVALUATION IMMOBILIÈRE RCS BORDEAUX 828 300 582 000 16 06 62 50 87 65 expertiprobitas@gmail.com http://www.expertiprobitas.com/

ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3

VENDREDI 23 MARS 2018 3 LES ECHOS JUDICIAIRES GIRONDINS - N° 6490-6491 EditeurdeProgicielsdegestion Multisociétés.Multisuccursales Pour et au service des : Concessions Automobiles Grossistes en pièces détachées Négoce de Matériaux Tous négoces… Profitez de notre expérience et de nos innovations.

Solutions clés en main Récupération de vos données Formation, Assistance 36, Rue Emile Zola 33150 CENON Tél. 05.56.32.75.32 www.soubabere.fr TENDANCE ET VOGUE LE VÉGAN La tendance végane a le vent en poupe. Si le secteur est en pleine croissance, il recoupe plusieurs réalités. Des personnes - de plus en plus nombreuses - qui privilégient une consommation de matière animale raisonnée et de qualité aux vrais végans, qui sont végétaliens et n’achètent aucun produit d’origine animale : cuir, soie, laine, miel et non testés sur des animaux, il y a un grand écart. Qu’importe, les industriels surfent sur la vague.

Végan. Derrière ce mot, militant, se cache une philosophie de vie qui a bien évolué ces dernières années. Car si les Végans sont bien souvent taxés de totalitarisme, force est de constater qu’il a muté en un mouvement attractif, soucieux de la planète et du bien-être animal. Le Végan est un végétalien qui élargit sa façon de consommer à tous les produits : pas de cosmétiques testés sur les animaux, pas de miel ou d’animaux de compagnie, pas de chaussures de cuir ou de chapka en fourrure. Bref, plus qu’une tendance culinaire, c’est un véritable mode de vie, avec sa propre philosophie. Il faut dire qu’entre les vidéos coup de poing du mouvement L214, les ouvrages tels que « Faut-il manger des animaux ? » de Jonathan Safran Foer, le film de Gary Yourofsky « Le discours le plus important de votre vie » ou encore les nombreuses déclarations de célébrités concernant le végétarisme, la tendance s’emballe.

Côté alimentation, dans les pays anglo-saxons et nordiques, il y a belle lurette que le végétarisme a la part belle. En France, le phénomène s’implante durablement. « Avant c’était vraiment difficile de concilier le véganisme avec une vie sociale », témoigne Nadège, à la tête du blog bordelais Veggie Bulle. À Bordeaux, l’offre de nouveaux restaurants s’étoffe depuis 4/5 ans. Même les chefs s’y mettent ! La société elle-même se montre plus conciliante envers les végétariens, alors qu’ils étaient bien souvent raillés il y a encore quelques années. Pour les vêtements, chaussures, cosmétiques et autres produits, 5 à 6 sites sur Internet sont entièrement végans et la mention se fait de plus en plus fréquente sur les étiquettes.

Une jeune Bordelaise, Marie Viard, a même lancé « Minuit sur Terre », une marque de chaussures 100 % véganes, en simili cuir ou daim, tout en restant très tendances. LES INDUSTRIELS SURFENT SUR LE PHÉNOMÈNE Qu’ils le soient rarement ou réellement, les industriels utilisent cette appellation qui véhicule des valeurs de nourriture saine et de respect de la planète pour appâter le consommateur. Il faut le reconnaître, l’alimentation veggie est la tendance numéro 1 cette année. Il suffit de regarder n’importe quelle carte de restaurant, taper le hashtag vegan/veggie ou encore consulter les derniers succès d’édition.

Dans les supermarchés, tous les distributeurs s’y mettent, des « Vegan Deli » de Monoprix au « Veggie » de Carrefour, sans compter les marques spécialisées qui gagnent du terrain (Soy, Bjorg…) ou celles qui s’y mettent : Herta. Pas un qui ne nous propose son burger au tofu, sa salade aux graines ou encore ses smoothies au lait d’amande. Et bien sûr, nos producteurs locaux leur emboîtent le pas : sorbets bios et végans (sans aucune matière animale) au Sorbet d’amour ou cuvée végane au château Dauzac, avec remplacement du collage traditionnel au blanc d’œuf par de la pâte de petits pois, sans oublier les accords mets/vin végan.

Alors, le phénomène végan, mode ou tendance profonde ? Ce qui est sûr, c’est que ce marché a encore de beaux jours devant lui !

Nathalie VALLEZ VEGGIE MODE D’EMPLOI Végétarien : les végétariens excluent toutes viandes et poissons de leur alimentation. Végétalien : version plus stricte du végétarisme qui inclut tous les aliments d’origine animale : œufs, lait et produits laitiers, miel. Végan : les végans sont des végétaliens qui ont banni tous les produits d’origine animale de leur consommation, ainsi que tous les produits testés sur des animaux. Flexitarien : ces végétariens peuvent consommer de la viande ou du poisson de manière occasionnelle (1 à 2 fois/semaine), ou dans des occasions sociales (invitations, restaurants).

L’épicerie végane Un Jour Vert à Bordeaux. En 2016, les ventes de produits végans ont augmenté de 82 % en France ! © Un jour vert

ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3 ET VOGUE LE VÉGAN - TENDANCE P.3