Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon

 
Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon
Bien présenter son dossier de
création/reprise à son banquier
Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon
1. FINANCER LA CREATION REPRISE DE SON ENTREPRISE
         Introduction

         Les financements moyens longs termes classiques

         Le Prêt Bancaire aux Entreprises

         Les formules de location et de Crédit Bail

         Les prêts d’honneur

         Les garanties

         L’assurance décès invalidité

         Convaincre son banquier
             Etre accompagné et conseillé
             Présenter pour convaincre
             L’ouverture d’un compte
             Demande de financement
             Facteurs Clefs de la réussite                 2
Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon
Imaginer son Projet                                                                      Réaliser son projet

     matériel                                                                             Apport
                                                                                          personnel
 immobilier         véhicule
                                                                                                 subventions
                                                                        Comptes
  travaux      Frais de R & D                                           courants               Capital risque
                                                                        d’associés
 stock
                    Matières                                                                 Prêts d’honneur
    impôts          premières
                                                                                          Financement
         salariés                                                                         bancaire

                                                                                                                3
                           Financer la création reprise de son entreprise-introduction
Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon
1.1 Les financements moyens longs termes classiques

   Pour accompagner les créateurs, les Banques peuvent proposer des solutions de
   financement « classiques »

   Se caractérisant par
      Un taux pour définir les intérêts à rembourser : taux fixe
         Une durée de remboursement : elle est fonction du bien et de son amortissement

         Une périodicité : c’est le rythme de remboursement (mensuel, trimestriel etc)

         Un différé : total (il n’y a pas paiement d’échéance pendant cette période) ou
          partiel (il y a paiement des intérêts pendant cette période)

                                                                                                          4
                           Financer la création reprise-Les financements moyens longs termes classiques
Bien présenter son dossier de création/reprise à son banquier - CCI de Lyon
 Pour accompagner les créateurs, les Banques peuvent proposer des solutions de
 financement « classiques »

 Se caractérisant par
    Un mode/profil d’amortissement
         > Constant : à chaque échéance le montant de capital remboursé est le même 
            le montant total de l’échéance (capital + intérêts) diminue au cours du temps
         > In fine : le remboursement de la totalité du capital ne s'effectue qu'à la dernière
            échéance (très rare)

      Des options éventuelles : modulation des échéances et/ou pause dans le
       remboursement

                      Financer la création reprise de son entreprise-Les financements moyens longs termes classiques
                                                                                                                       5
 Ils sont destinés avant tout au financement des investissements mobiliers tels que le
 matériel ou des investissements de Fonds de Commerce – Droit au Bail.

 Ils peuvent financer l’objet jusqu’à 100 % HT du montant mais souvent limités à 80 %

 Ils sont complétés par

      Des garanties
      Une assurance

                     Financer la création reprise de son entreprise-Les financements moyens longs termes classiques
                                                                                                                      6
1.2 Les formules de location ou « leasing »

  Le crédit bail
    Il concerne les biens mobiliers et immobiliers
    Il fait intervenir 3 acteurs : le client, son fournisseur, la société de crédit bail
    Le client est locataire du bien mais peut l’acheter en fin de contrat pour un
        montant défini à l’origine (valeur résiduelle)

                                                        Fournisseur
         Le fournisseur
        vend le bien au
       crédit bailleur et                                    Le client choisit son                           Le fournisseur
                                   Le crédit bailleur
          transmet la                                          fournisseur, son                           livre le matériel au
                                   achète le bien et
        facture du bien                                      matériel et négocie le                               client
                                        règle le
        pour être réglé                                      prix et les modalités
                                      fournisseur
                                                                  de livraison

                                                      Le client paie les loyers
                   Société
                  crédit bail
                                                                                                                 Client
                                              Le crédit bailleur loue le bien au client
                                                     et lui facture les loyers
                                                                                                                                 7
                                Financer la création reprise de son entreprise-les formules de location ou « leasing »
 Le crédit bail

      En crédit bail mobilier les contrats ont une durée allant de 3 à 7 ans et en
       immobilier de 10 à 15 ans

      Les loyers sont payables à terme à échoir (= payables d’avance)

      Les loyers peuvent être linéaires, progressifs, saisonniers, à paliers etc

      En crédit bail mobilier le bien est financé à 100 % TTC

      En crédit bail immobilier, le bien est financé à 100 % de l’actif frais inclus moins
       subventions, aides et primes

                                                                                                                    8
                           Financer la création reprise de son entreprise-les formules de location ou « leasing »
 Le crédit bail

      De part son principe le crédit bail est bien adapté
          > Aux biens à obsolescence rapide : véhicule, matériel médical, informatique,
            etc
          > Aux entreprises disposant de peu d’apport personnel

      Le crédit bail présente des avantages fiscaux et comptables
          > Le bien étant en location il n’apparaît pas au bilan
          > Il ne nécessite qu’une seule écriture comptable (le loyer)
          > Les loyers constituent des charges entièrement déductibles du résultat
          > Financement 100 % du TTC pas d’avance de TVA

                                                                                                                    9
                           Financer la création reprise de son entreprise-les formules de location ou « leasing »
 Les autres formes de location

      La location financière : à l’identique du crédit bail mais sans offrir de possibilité
       d’achat du bien en fin de contrat

      La location longue durée :

          > Concerne les véhicules (utilitaires et de tourisme)
          > Prestation globale comprenant la location du véhicule et des services annexes
            tels que entretien du véhicule, pneumatiques, assurances etc

                                                                                                                        10
                               Financer la création reprise de son entreprise-les formules de location ou « leasing »
1.3 Les prêts d’honneur
    Les principaux organismes distribuant des prêts d’honneur sont

         Le réseau Initiative France qui regroupe 230 plateformes locales
              > 16 565 entreprises créées ou reprises en une année
              > 176 M€ de prêts à taux zéro, dont 138 M€ sur les fonds des plateformes et 38 M€ au
                titre du dispositif Nacre
              > 8 500 € : montant moyen du prêt d’honneur des plateformes
              > 1 043 M€ de financements bancaires associés aux prêts d’honneur
              > 87 % : taux de pérennité à trois ans des entreprises aidées

         Le réseau Entreprendre 72 implantations en France
              > Accès à un prêt d’honneur de 15 à 50 K€, au club des lauréats afin de partager ses
                expériences et à un réseau national unique de chefs d’entreprise prêts à aider le nouvel
                entrepreneur.
              > Un accompagnement de proximité et personnalisé à chacun de ses lauréats et
                cependant une durée de 2 à 3 ans
                                                                                                          11
                                     Financer la création reprise de son entreprise-les prêts d’honneur
 Les principaux organismes distribuant des prêts d’honneur sont

      L’ADIE
          > Accompagne les personnes au chômage ou au RMI, exclues du système bancaire classique et
            désireuses de créer leur propre emploi
          > Accompagne tout type de projet. Les critères de décision sont la viabilité du projet, la capacité et la
            détermination du porteur de projet
          > Le taux de pérennité des entreprises financées (64 % après 2 ans d'existence) est du même ordre que
            celui de la moyenne nationale pour la création d'entreprise
          > Est composée de 453 permanents et 1 338 bénévoles dans 246 permanences implantées
            notamment dans les quartiers sensibles

      Le réseau France Active
          > 41 structures de proximité appelées Fonds territoriaux
          > 550 salariés et plus de 2 000 bénévoles
          > En 2013, en dépit ou à cause de la crise, 6 590 entreprises individuelles ou solidaires ont été
            accompagnées ou financées et 36 000 emplois ont été ainsi créés ou consolidés.

                                                                                                               12
                                       Financer la création reprise de son entreprise-les prêts d’honneur
1.4 Les garanties
     Elles permettent de consolider le dossier et facilite ainsi l’accès au crédit pour le
     créateur

     Il existe 2 grandes familles
         Les sûretés réelles : elles portent sur un bien
         Les sûretés personnelles : elles font intervenir une caution
     Sûretés réelles
        L’hypothèque
        Le PPD
        Le nantissement
        Le gage
     Sûretés personnelles
        Caution personnelle du dirigeant
        Caution des associés, co-emprunteur, conjoint                                        13
                               Financer la création reprise de son entreprise-les garanties
 Les garanties réelles ne suffisent pas en général à couvrir le risque pris par le banquier

 La caution personnelle du dirigeant est donc quasi-systématiquement demandée

 Mais le chef d’entreprise prend un risque : perdre tous ses biens

 Pour y remédier, il existe des cautions mutuelles qui viennent se substituer à la caution
 du dirigeant : la banque bénéficie directement de la caution

                                                                                                  14
                                   Financer la création reprise de son entreprise-les garanties
 Les principales cautions mutuelles sont :
    BPI France
    FGIF
    France Active
    SIAGI
    SOCAMA
    Fonds de garantie régionaux et départementaux
Elles donnent leur garantie à la banque

 Les interventions de chaque caution mutuelle sont différentes
    Quotité : c’est la part du financement qui est garantie par la caution
    Tarification : il s’agit d’un % appliqué au montant garanti, ou au montant global du
      crédit, ou sur le capital restant dû

                                                                                             15
                              Financer la création reprise de son entreprise-les garanties
 BPI
        La quotité garantie en création est de 70 % et elle est de 50 % pour les projets de reprise

 FGIF
        Concerne les projets de création et reprises portés par des femmes
        La garantie porte sur des prêts à partir de 5 000 € sur des durées de 2 à 7 ans
        La quotité garantie est de 70 % dans la limite de 27 000 €

 France Active
     s’adresse aux entreprises créées par des personnes sans emploi ou en situation de précarité
      économique, entreprises solidaires (entreprises adaptées, entreprises en difficulté reprises
      par leurs salariés, entreprises d'utilité sociale, etc. )
     Prêts d’une durée allant de 6 mois à 5 ans
     Quotité garantie de 65% pour les entreprises en création ou de moins de 3 ans et de 50%
      dans les autres cas
     Le montant garanti est limité à 30 500 € (45 000 € pour les régions Centre et PACA)

                                                                                                       16
                                    Financer la création reprise de son entreprise-les garanties
1.5 L'assurance décès invalidité

   Il s’agit d’un élément clef de protection du chef d’entreprise mais aussi de ses proches

   Elle est rattachée à une opération de crédit

   Elle protège le dirigeant contre les risques de décès, d’invalidité, d’incapacité qui
   entraînent des pertes de revenus donc des difficultés de remboursement = remise en
   cause de la pérennité de votre projet voire transmission de votre dette à vos proches

   En cas d’aléa, l’assurance prend en charge le remboursement de vos échéances ou solde
   votre dette

   Vous définissez le niveau de votre quotité = le niveau de prise en charge

   Les conditions d’assurance varient en fonction de l’âge, de la quotité, des modalités du
   crédit etc
                                                                                                           17
                            Financer la création reprise de son entreprise-l ’assurance décès invalidité
2. PRESENTER SON DOSSIER AUX BANQUES                               Sommaire

                  Être accompagné et conseillé

                    Présenter pour convaincre

                     L’ouverture d’un compte

                    Demande de financement

                   Facteurs Clefs de la réussite

                                                                              18
                      Présenter son dossier aux banques-sommaire
2.1 Savoir s’entourer
     De 50 à 80% de réussite avec

o Des réseaux d’accompagnement de proximité                       :

                                         - CCI : Espace Entreprendre
                                         - Chambre de Métier : SPI

o   Des aides spécifiques pour mener à bien et développer votre projet :

           -
                     Réseau Entreprendre                                               France Active
                     France Initiative                                                 ADIE-RDI

                             Organisations professionnelles                            Réseau (PFIL)
                                                                                                   19
                                 Présenter son dossier aux banques-savoir s’entourer
2.2 Présenter pour convaincre

 Le 360° du projet
                                        Approche
                                       économique

               Approche financière                                 Porteur du Projet

                        Données
                       de Risque                 Volet réglementaire

  28/03/2019                                                                                20
                              Présenter son dossier aux banques-présenter pour convaincre
 Le porteur du Projet

- Votre expérience professionnelle

- Le savoir faire

- Vos motivations

- La famille et les associés

     Les risques d ’échecs sont plus élevés lorsqu’on démarre dans un métier ou
        dans un secteur d’activité que l’on ne maîtrise pas (techniquement et
                                  commercialement)

                                                                                             21
                               Présenter son dossier aux banques-présenter pour convaincre
 L’ Étude de marché

- L’activité (produits, service, négoce…)
- La concurrence (qui, combien…)
- La distribution (comment vendre, se faire connaitre…)
- Vos clients ( type , délai de règlement , nombre…)

       Il existe une confusion fréquente entre les besoins potentiels et les
                          demandes réelles du marché .
  Il est vivement souhaitable que le futur créateur réalise lui-même une partie
                       significative de l’étude de marché

                                                                                          22
                            Présenter son dossier aux banques-présenter pour convaincre
 Les prévisions financières

-Le plan de financement
• Comment financer les besoins : frais d’installation , investissements ,exploitation (BFR)
• Quelle est la nature des ressources : Fonds propres, prêt bancaire, subvention ou aides…

-Le compte de résultat prévisionnel
• Prévisionnel sur 3 ans : CA et charges
• Permet de déterminer la rentabilité et faisabilité du projet
• Mettre en évidence l’équilibre ou déséquilibre entre encaissements et décaissements
-Le plan de trésorerie

    Le plan de financement doit tenir compte du besoin en fonds de roulement.
       Le BFR découle des stocks nécessaires, du délai de règlement clients et
             fournisseurs (délais de paiement aux jeunes entreprises).

                                                                                             23
                               Présenter son dossier aux banques-présenter pour convaincre
 Ce qui intéresse le banquier dans un dossier

Dans le cas d’une création ou d’une reprise:
- Le professionnalisme du créateur
- L’activité
- L’objectivité du compte de résultat prévisionnel
- La concurrence
- Le plan de financement et de trésorerie
- Les garanties

Dans le cas d’une reprise :
- Analyse de la situation financière du vendeur
    (Étude des éléments comptables pour les 3 derniers exercices)
                                                                                            24
                              Présenter son dossier aux banques-présenter pour convaincre
2.3 L’ ouverture d’un compte

  Le compte courant professionnel

 - Pourquoi ouvrir un compte professionnel
        • Gestion dans le cadre de votre activité quotidienne , il est nécessaire
        pour encaisser les règlements, payer vos salariés, vos fournisseurs ou vos
        charges…
        • La nature juridique de ce compte dénommé « compte courant »
        autorise des opérations différentes de celles des particuliers

 - L’ouverture
        • C’est le point de départ d’une relation professionnelle avec la banque
        • Le choix de l’établissement peut être différent de celui détenant votre
          compte personnel
        • Une banque n’est pas obligée d’accepter la demande d’ouverture de compte
                                                                                            25
                                  Présenter son dossier aux banques-l’ouverture du compte
 Le fonctionnement
1.    Adhésion à l’essentiel des services (Convention)
        Chéquier,
        Carte Visa Business, Assurance moyen de paiement
        Service bancaire à distance (Internet)
        Convention de Paiement (LCR-BOR)
2.   Échange de données informatisées
       Effet de commerce ( remise par Internet)
3.   Équipement monétique
        Sécuriser les paiements :
         - TPE GPRS mobile (comptoir de vente)
         - SP Plus (commerce sur Internet)
4.   Gestion du cycle d’exploitation
           Besoin de trésorerie : Facilité de caisse, Découvert, Escompte
           Excédents de trésorerie: rémunération du compte, FCP monétaires, …

                                                                                26
2.4 La demande de financement
  Les crédits

                                                   % de
      OBJETS                    NATURE                           DUREE
                                               FINANCEMENT

     Matériels
                                               Entre 70% et
     Véhicules          Prêt à moyen terme                      2 à 7 ans
                                               100% HT maxi
    Agencement
 Fonds de commerce
                                                Entre 70% ET
                        Prêt à moyen terme                      5 à 7 ans
                                                100% HT maxi
     Parts de Ste
   Acquisition de
                         Prêt à long terme      Maxi 100% HT    8 à 15 ans
     murs pros

    Financement           Facilité de caisse
                                                                   1 an
      du besoin              Découvert         A déterminer
                                                               renouvelable
    d’exploitation        Escompte (LCR)
                                                                              27
 Le Plan de financement :
               Besoins                                                             Ressources
Investissement en immobilisations                             Apport personnel :
   - Fds de commerce                                          - Capitaux propres
   - Matériels                                                - Apport en Compte Courant d’associés
   - Travaux, Agencement, etc.…                               - Subvention /Prime
   - Véhicule                                                 - Prêt d’honneur / Avance remboursable

                                                              Crédits :
Frais
                                                              - Crédit vendeur
   - Frais d’établissement
                                                              - Prêt bancaire non réglementé (classique)
   - Actes notariés
                                                              - Prêt réglementés
   - Honoraires
                                                                  Prêt bancaire aux entreprises (PBE)
                                                                  Crédit Express Pro
Besoin en fonds de roulement
                                                              -*( Crédit Bail )
                                                              - Crédit TVA
TVA

* Le bien financé n’appartenant pas à l’entreprise et non repris au bilan
                                                                                                           28
                                         Présenter son dossier aux banques-la demande de financement
 L’entrée en relation, pièces nécessaires:

 Pièce d’identité
 Statuts (pour une société)
 K Bis ( RCS , RM…)
 Copie des diplômes
 Bulletins de salaire ,Avis d’imposition
 Contrat de prêt + TA (à titre privé)
 Relevés de compte bancaire des 3 derniers mois
 Justificatif de domicile

                                                                                          29
                            Présenter son dossier aux banques-la demande de financement
 Le dossier de financement (1/2) :

- Un résumé du projet
- Votre CV (mettre en évidence les expériences antérieures pouvant étayer le projet)

Partie économique :
- Étude de marché
- Moyens commerciaux, matériels, humains

                                                                                       30
                      Présenter son dossier aux banques-la demande de financement
 Le dossier de financement (2/2) :

Partie financière :
- le compte de résultat prévisionnel (3 ans)
- le plan de financement initial
- le plan de trésorerie (12 mois)

Partie juridique :
- Expliquer le choix retenu concernant le statut juridique (en indiquant la
répartition du capital et des pouvoirs)

                                                                                    31
                      Présenter son dossier aux banques-la demande de financement
2.5 Facteurs Clefs du succès

 A la création comme après :

- Compétence de l’exploitant dans son activité

- Communiquer, échanger, anticiper avec votre banque

- Considérer le banquier comme un véritable partenaire
                                           =relation de confiance

- Tenue des tableaux de bord
    - Poste clients (Maîtrise :délais de règlement, suivi de la facturation…)
     - Activité (CA, marge, rentabilité,…)
                                                                                                 32
                                     Présenter son dossier aux banques-facteurs clés de succès
Conclusion

 C’est la crédibilité et la conviction du porteur de projet ainsi que la
viabilité de l’entreprise qui permettent d’obtenir un avis favorable

 Un bon projet bien présenté trouvera une banque pour l’accompagner

 Créer son entreprise c’est avant tout créer une relation de partenariat
avec sa Banque

                                                                            33
Créer son entreprise
    c’est créer une
relation de partenariat
    avec sa Banque

                          34
Vous pouvez aussi lire