VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...

 
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
VACCINATION
CONTRE L’INFLUENZA
              Formation destinée aux vaccinateurs
             de la région de Chaudière-Appalaches
                                        2019-2020

         1
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
VISIONNEMENT

ASSUREZ-VOUS DE VISIONNER LE POWERPOINT EN
MODE DIAPORAMA POUR AVOIR ACCÈS AU
QUESTIONNAIRE SURVEYMONKEY À LA FIN

  Cliquez en haut sur l’onglet « Diaporama »
  Cliquez ensuite sur l’icône « À partir du début »

                                    2
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
VACCINATION CONTRE L’INFLUENZA

PLAN DE FORMATION
   Objectifs de la formation
   Informations générales sur le programme et la clientèle visée
   Informations sur les vaccins contre l’influenza et le pneumocoque
   Préparation et administration des produits immunisants :
     Matériel requis pour la vaccination
     Transport des vaccins vs bris de chaine de froid
     Techniques d’administration des vaccins
     Réactions possibles suite à une vaccination
     Formulaires et outils
 Contribution de l’infirmière auxiliaire

                                         3
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
VACCINATION CONTRE L’INFLUENZA

OBJECTIFS DE LA FORMATION
 Acquérir les connaissances spécifiques sur le programme influenza, sur les
  vaccins contre l’influenza et le pneumocoque, ainsi que sur la vaccination
  sécuritaire;
 Connaître les informations générales, les différents types de vaccins
  antigrippaux et le vaccin contre le pneumocoque;
 Connaître les particularités pour le transport des vaccins et la procédure en
  cas de bris de la chaine de froid;
 Connaître les techniques d’administration selon les différents types de vaccins
  et leurs particularités;
 Connaître les réactions possibles suite à la vaccination;
 Connaître les outils et formulaires disponibles;
 Connaître la contribution de l’infirmière auxiliaire en campagne de vaccination

                                         4
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
INFORMATIONS GÉNÉRALES
  SUR LE PROGRAMME DE VACCINATION CONTRE L’INFLUENZA

Campagne influenza 2019-2020
 Le but du programme d’immunisation contre l’influenza est d’assurer une protection
  aux personnes à risque élevé de complications associés à l’influenza, avec l’objectif
  principal de réduire les hospitalisations et les décès associés à l’influenza
 L’efficacité vaccinale contre la grippe varie d’une année à l’autre en raison des
  caractéristiques inhérentes aux virus de l’influenza
 Immunité maximale acquise est généralement de 14 jours après la vaccination
 La durée de l’immunité persiste de 6 à 12 mois

                                            5
VACCINATION CONTRE L'INFLUENZA - Formation destinée aux vaccinateurs de la région de Chaudière-Appalaches 2019-2020 - CISSS de ...
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME
        Changement au programme de gratuité

Les groupes visés habituellement ont été modifiés en 2018 ( voir avis du comité
d’experts en immunisation du Québec : https ://www.inspq.qc.ca/publications/2415

Deux groupes sont maintenant retirés du programme de gratuité en raison de leur
faible risque de complications lié à l’influenza :
 Les enfants âgés de 6 à 23 mois en bonne santé
 Les personnes âgées de 60 à 74 ans en bonne santé

Changement progressif : la gratuité du vaccin se poursuit pour la saison 2019-
2020; ces deux groupes ciblés antérieurement pourront être vaccinés gratuitement
cette année, si elles le désirent

                                        6
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME
             Épidémiologie de la grippe

 Les virus de l’influenza de type A et B sont responsables des épidémies de grippe qui
  se produisent principalement l’hiver en Amérique du Nord
 Selon l’OMS, chaque année, de 5 à 10 % des adultes et de 20 à 30 % des enfants
  souffrent de la grippe
 Au Québec, entre 2011 et 2016, on a dénombré :
   En moyenne, plus de 6 000 hospitalisations pour grippe par année, dont la moitié
     chez les personnes de 75 ans et plus
   Près de 300 décès par année attribuables à la grippe, la majorité (80 %) étant
     survenue chez des personnes de 75 ans et plus ayant une maladie chronique ou
     chez des personnes résidant en CHSLD

                                           7
Responsabilités du vaccinateur selon les recommandations de vaccination
    Signification des lettres correspondant aux différentes
     recommandations de vaccination décrite dans le PIQ
  Gratuit
  Vaccin soutenu financièrement par le MSSS dans le cadre du PQI
   Vaccin inclus dans un programme de vaccination
   Le vaccinateur doit recommander le vaccin selon les indications

  Recommandé
  Vaccin recommandé par un organisme consultatif canadien en vaccination (CCNI ou CIQ)
   Vaccin non soutenu financièrement par le MSSS
   Peut être financé par d’autres instances (ex. : CNESST, gouvernement fédéral, employeur)
   Le vaccinateur doit informer les personnes visées sur une base individuelle
   Lorsque les recommandations du CIQ et du CCNI sont différentes, la recommandation du CIQ
     a prépondérance

  Autorisé
  Vaccin autorisé à être administré selon les indications de la monographie inscrites dans le PIQ
   Vaccin homologué, mais n’ayant pas fait l’objet de recommandation par un organisme
     consultatif canadien en vaccination
   Le vaccinateur peut informer les personnes visées

                                                8
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME

            CLIENTÈLES VISÉES PAR LA GRATUITÉ
                     Saison 2019-2020

Les personnes à risque élevé en raison de leur âge ou de leur état de santé, soit :
    Les personnes âgées de 75 ans et plus;
    Les personnes âgées de 6 mois à 74 ans et plus, atteintes d’une condition ou
      une maladie chronique, selon les indications du Protocole d’immunisation du
      Québec;
    Les résidents de tout âge des centres d’hébergement et de soins de longue
      durée ainsi que des ressources intermédiaires;
    Les enfants et adolescents (âgés de 6 mois à 17 ans) sous traitement prolongé à
      l’acide acétylsalicylique (qui peut accentuer le risque de syndrome de Reye après
      une grippe);

                                          9
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME

             CLIENTÈLES VISÉES PAR LA GRATUITÉ
                      Saison 2019-2020

Les personnes à risque élevé en raison de leur âge ou de leur état de santé, soit :
    Les femmes enceintes présentant une maladie ou une condition chronique tel
      que décrit dans le PIQ (le vaccin peut être administré, quel que soit le stade de
      grossesse);

    Les femmes enceintes en bonne santé durant les 2e et 3e trimestre de leur
     grossesse (13 semaines et plus);

    Les voyageurs qui présentent une maladie ou une condition chronique et qui se
     rendront dans une région où les virus de l’influenza circulent (région des
     tropiques : à l’année, hémisphère sud du mois d’avril au mois de septembre);

    Les personnes vivant dans des communautés éloignés ou isolées

                                           10
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME

         CLIENTÈLES VISÉES PAR LA GRATUITÉ
                  Saison 2019-2020

Les personnes susceptibles de transmettre la grippe à des personnes à risque
élevé de complications :
    Les travailleurs de la santé (TdS), la priorité dans l’offre de vaccination
     devrait être mise sur ceux qui donnent des soins directs aux patients en
     centre hospitalier et CHSLD

   Les personnes vivant sous le même toit que des personnes faisant partie
    des groupes à risque élevé de complications (incluant les enfants âgés
    de 0 à 6 mois qui ne peuvent être vaccinés) et celles qui en prennent
    soin à leur domicile (aidants naturels)

                                        11
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME

CLIENTÈLES VISÉES PAR LA RECOMMANDATION
              Saison 2019-2020

Vaccination recommandée mais non gratuite
   Vacciner les personnes qui, dans l’exercice de leurs fonctions, rendent
     des services essentiels dans la communauté

   Vacciner les voyageurs en bonne santé qui quittent le Canada pour se
    rendre dans une région où une activité grippale est en cours ou est
    prévue

                                     12
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE PROGRAMME

     CLIENTÈLES VISÉES PAR L’AUTORISATION
                Saison 2019-2020

Vaccination autorisée mais non gratuite
   Vacciner les personnes qui souhaitent réduire leur risque de contracter la
     grippe ou de la transmettre

                                     13
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA DISTRIBUÉS AU CANADA
            POUR LA SAISON 2019-2020

Vaccins gratuits disponibles pour la campagne 2019-2020 :

1- Fluzone Quadrivalent : fiole multidoses de 5 ml (10 doses de 0,5 ml)

2- Flulaval Tetra : fiole multidoses de 5 ml (10 doses de 0,5 ml)

3- Afluria Tetra* : en boîte de 10 doses uniques / 0,5 ml seringues préremplies (aiguille
non fournie)

*(le vaccin est indiqué pour les personnes de 5 ans et plus)

                                            14
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS
               COMPOSITION DES VACCINS

Sur la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé, le
vaccin antigrippal 2019-2020 contiendra les souches suivantes,
dont deux sont nouvelles par rapport aux souches de l’an dernier :
 A/Brisbane/02/2018(H1N1) pdm09, nouvelle souche;
 A/Kansas/14/2017 (H3N2), nouvelle souche;
 B(Victoria)/Colorado/06/2017,
 B(Yamagata)/Phuket/3073/2013, souche présente seulement
  dans les vaccins quadrivalents

                                 15
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA DISTRIBUÉS AU CANADA
            POUR LA SAISON 2019-2020

 Les trois vaccins contre l’influenza disponibles pour le PIIQ (vaccins
  gratuits) sont des vaccins quadrivalents
 Aucun vaccin ne sera réservé exclusivement pour une
  clientèle en particulier
 Le Flumist quadrivalent ne sera pas offert au Canada pour la
  campagne de vaccination contre l'influenza 2019-2020.

Tous les vaccins administrés au Québec, y compris ceux offerts sur le
marché privé, seront inscrits dans le Protocole d’immunisation du
Québec (PIQ).

                                   16
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS
       VACCIN ET CLIENTÈLE VISÉE

                  17
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA

Conservation des fioles multidoses entamées :
   Une fiole entamée de Flulaval Tetra peut être utilisée pendant un maximum de
    28 jours suivant sa date d’ouverture pourvu que la chaîne de froid et les
    mesures d’asepsie soient respectées

   Une fiole entamée de Fluzone Quadrivalent peut être utilisée jusqu’à la date de
    péremption, pourvu que la chaîne de froid et les mesures d’asepsie soient
    respectées

                                         18
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA
                 CONTRE-INDICATIONS – PRÉCAUTIONS
                        VACCINS INACTIVÉS
Contre-indications
    Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre
      produit ayant un composant identique
      (L’anaphylaxie aux œufs n’est plus considérée comme une contre-indication pour les
      vaccins contre l’influenza)
Précautions à la vaccination
    Syndrome de Guillain et Barré (SGB) survenu dans les 6 semaines suivant une
      vaccination antigrippale; il serait prudent d’éviter de redonner le vaccin à ces personnes.
    Syndrome oculorespiratoire (SOR) avec symptômes respiratoires graves (difficulté à
      respirer, respiration sifflante, oppression thoracique) lors de la dernière vaccination contre
      la grippe; ces personnes doivent être vaccinées après évaluation des risques et des
      bénéfices de la vaccination pour elles
    Maladie grave en phase aigüe : évaluer la possibilité de reporter la vaccination

                                                    19
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA

                          INTERCHANGEABILITÉ

Les vaccins injectables contre la grippe saisonnière sont interchangeables

En l’absence de données sur l’interchangeabilité des vaccins injectables et du vaccin
intranasal contre la grippe saisonnière, le même vaccin devrait être utilisé pour la
primovaccination des enfants âgés de moins de 9 ans. Toutefois, la vaccination ne devrait
pas être reportée si le vaccin déjà utilisé n’est pas connu ou n’est pas disponible. Dans
une telle situation, on complétera la vaccination avec le produit disponible (quadrivalent
ou trivalent)

                                           20
VACCINS INACTIVÉS CONTRE L’INFLUENZA

                     MANIFESTATIONS CLINIQUES OBSERVÉES
Fréquence            Réactions    Réactions systémiques
                     locales
                                                                               (1) Ces symptômes sont rapportés chez
Dans la majorité des Douleur      s.o                                           des enfants âgés de moins de 5 ans.
cas                                                                            (2) La fièvre, les frissons et les autres
(50 % ou plus)
Très souvent         Érythème     Myalgie                                       réactions systémiques affectent le plus
(10 à 49 %)          Oedème       Céphalée                                      souvent les personnes qui sont
                                  Fatigue                                       vaccinées pour la 1re fois contre la
                                  Douleur articulaire
                                  Perte d’appétit, irritabilité, somnolence     grippe. Ces réactions apparaissent le
                                  (1)                                           plus souvent de 6 à 12 heures après la
Souvent               Ecchymose   Fièvre, frissons ou malaise(2)                vaccination et peuvent persister pendant
(1 à 9 %)             Prurit      Nausées, vomissements, diarrhée,
                                                                                1 ou 2 jours. Chez les enfants âgés de
                                  douleurs abdominales
                                  Rougeur oculaire, mal de gorge,               moins de 2 ans, la fièvre est plus
                                  toux, gêne respiratoire(3)                    fréquente, mais elle est rarement forte.
Parfois               ―           Oedème facial(3)
(1 à 9 sur 1 000)                 Étourdissements
                                                                               (3) Ces symptômes peuvent être
                                  Éruption ou urticaire                         associés au SOR (voir la section Risque
                                  Lymphadénopathie(4)                           attribuable au vaccin [RAV]).
Rarement              ―           Convulsions
(1 à 9 sur 10 000)                Paresthésie                                  (4) La lymphadénopathie est rapportée
                                  Névralgie                                     chez des adultes.
Très rarement         ―           Réaction allergique
(1 à 9 sur 100 000)               de type anaphylactique
                                                                       21
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA
                                     ADMINISTRATION
    Calendrier d’Agriflu, Afluria Tetra, Fluad, Fluad Pédiatrique, Flulaval Tetra,
      Fluviral, Fluzone Haute dose, Fluzone Quadrivalent et Influvac Tetra

Administrer le contenu du format unidose ou 0,5 ml du format multidose par voie IM.
Si le Fluad Pédiatrique est utilisé chez un enfant âgé de 6 à 23 mois, administrer 1 dose de
0,25 ml par voie IM

Le calendrier régulier prévoit l’administration annuelle du vaccin aux personnes âgées de 75 ans et plus
  Âge à la 1re dose    Nombre de doses                              Précisions
    6 mois à 8 ans               2           Intervalle recommandé et minimal : 4 semaines
                                             La seconde dose n’est pas requise si l’enfant
                                             a reçu 1 dose dans le passé.
                                             L’Afluria Tetra est homologué chez les personnes âgées
                                             de 5 ans et plus

    9 ans ou plus               1            L’Influvac Tetra est homologué chez les personnes
                                             âgées de 18 ans et plus
                                             Le Fluad et le Fluzone Haute dose sont homologués
                                             chez les personnes âgées de 65 ans et plus

                                                   22
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA

                 Immunogénicité

• Les titres d’anticorps sont généralement élevés 2 semaines
  après la vaccination
• La durée de l’immunité après l’administration du vaccin inactivé
  peut varier d’une personne à l’autre, mais un titre d’anticorps
  protecteur persiste plusieurs mois chez la grande majorité des
  personnes ayant fait une séroconversion après la vaccination
• Les enfants peuvent développer des anticorps protecteurs à
  partir de l’âge de 6 mois, et la réponse immunitaire s’améliore
  avec l’âge

                                 23
VACCINS CONTRE L’INFLUENZA
                       EFFICACITÉ VACCINALE

D’après l’ensemble des données de la littérature, la vaccination contre la grippe
amène :
 Une réduction de la grippe de l’ordre de 30 à 60 %. L’efficacité vaccinale est de
   l’ordre de 60 % contre la grippe A(H1N1) et la grippe B, alors qu’elle est moindre
   contre la grippe A(H3N2) (autour de 30 à 40 %)
 Un bénéfice chez les personnes présentant des risques élevés de complications
  et de décès, soit les personnes âgées et celles avec des maladies sous-jacentes
 Une baisse de l’absentéisme au travail ainsi que diminution du recours aux
  services de santé, incluant l’utilisation d’antibiotiques
 Il est raisonnable de croire que la vaccination contre la grippe des travailleurs de
  la santé permet de réduire la transmission de la maladie aux personnes
  vulnérables ainsi que les complications qui s’ensuivent

                                          24
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS

   VACCIN POLYSACCHARIDIQUE
    CONTRE LE PNEUMOCOQUE

Vaccin polysaccharidique 23-valent
     contre le pneumocoque
         Pneumovax-23

                    25
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS

                  VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE

Puisque les groupes visés par la vaccination antigrippale et la vaccination contre le
pneumocoque sont très semblables, on peut profiter de l’occasion de la vaccination
antigrippale pour administrer, s’il est indiqué, le vaccin contre le pneumocoque (voir PIQ,
vaccin Pneu-C et le vaccin Pneu-P)

En campagne de vaccination massive antigrippale, les personnes ciblées pour la
vaccination contre le pneumocoque sont :
 Les personnes âgées de 65 ans et plus

Pour les personnes de 2 à 64 ans à risque accru d’infection invasive à pneumocoque
tel que décrit dans le PIQ, n’ayant pas reçu le vaccin :
Ces personnes doivent être référées afin qu’une évaluation de leur statut vaccinal soit
réalisée, ils pourront recevoir tous les vaccins dont ils ont besoin selon leurs conditions
médicales

                                              26
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS

                 VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE

Vaccin : PNEUMOVAX 23 (Pneu-P-23) se présente en fiole unidose ou multidose ou seringue
unidose de 0.5 ml
Clientèle visée par la gratuité (voir fiche indicative du MSSS)
    Les personnes âgées de 65 ans et plus
    Les personnes âgées de 2 à 64 ans à risque accru d’infection invasive à pneumocoque
     (voir PIQ ou fiche indicative concernant la vaccination gratuite contre la grippe et contre
     les infections invasives à pneumocoque publié par le MSSS)
Calendrier régulier
    Comprend une seule dose de vaccin à partir de l’âge de 65 ans

Revaccination
    Les personnes ayant reçu le vaccin avant l’âge de 65 ans doivent recevoir une dose de
     Pneu-P-23 à partir de l’âge de 65 ans, au moins 5 ans après la dernière dose reçue, peu
     importe le nombre de doses reçues dans le passé

                                                 27
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS

                 VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE
                     Contre-indications / précautions / interactions

Contre-indications
  Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre
    produit ayant un composant identique.

Précautions
   Maladie aiguë, modérée ou grave, avec ou sans fièvre
   Manifestation compatible avec une réaction allergique d’hypersensibilité de type I suivant
    l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre produit ayant un
    composant identique

Interactions
   S’il est indiqué d’administrer le vaccin Pneu-C et le vaccin Pneu-P, administrer le vaccin
     Pneu-C en premier en observant un intervalle minimal de 8 semaines avec le vaccin Pneu-P.
   Si le vaccin Pneu-P a été administré en premier, le CIQ recommande d’attendre 1 an avant
     d’administrer le vaccin Pneu-C.
                                                28
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS

                               VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE

Manifestations cliniques observées

               Fréquence                                              Réactions locales        Réactions systémiques

Dans la majorité des cas             -Sensibilité            -Érythème
                                                                                                           ―
(50 % ou plus)                       -Œdème
       Manifestations cliniques observées
                                     -Induration locale durant moins de 48 h

Souvent                                                                                   -Fièvre légère ou modérée
                                                                             ―
(1 à 9 %)                                                                                 -Myalgie        -Céphalée

Très rarement                                          Réaction ressemblant aux           -Fièvre élevée        -Malaise
(1 à 9 sur 100 000)                                    symptômes d’une cellulite ou       -Lymphadénopathie
                                                       à un phénomène d’Arthus (1)        -Arthralgie, arthrite
                                                                                          -Éruptions cutanées ou urticaire

       (1) Voir PIQ, Manifestations cliniques après la vaccination.

                                                                            29
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS
                   VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE
                            Administration
                                                    Pneumovax 23*
Dose (1)                                  Âge (2)
    1re                                   2 ans ou plus
Précisions :
• Administrer 1 dose additionnelle de Pneu-P, 5 ans plus tard, chez les personnes présentant une asplénie, un état
    d’immunodépression, une insuffisance rénale chronique ou un syndrome néphrotique.
•      Administrer 1 dose de vaccin aux personnes âgées de 65 ans et plus, peu importe le nombre de doses reçues avant
      l’âge de 65 ans, en respectant un intervalle de 5 ans depuis la dernière dose

Lorsque le vaccin Pneu-C est également indiqué (voir le Tableau synthèse des vaccins contre le pneumocoque et la Liste
des autres conditions), administrer le vaccin Pneu-C en premier en observant un intervalle minimal de 8 semaines avec le
vaccin Pneu-P. Si le vaccin Pneu-P a été administré en premier, attendre 1 an avant de donner le vaccin Pneu-C.

*Administrerle vaccin par voie IM ou SC
*Conservation d’un format multidose entamée est de 48 heures

                                                            30
INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES VACCINS
          VACCIN CONTRE LE PNEUMOCOQUE
                  IMMUNOGÉNICITÉ

Réponse au vaccin
Immunogénicité
Plus de 80 % des adultes en santé auront des anticorps de 2 à 3 semaines
après l’administration du vaccin

Efficacité
Chez les adultes immunocompétents, l’efficacité à court terme du
vaccin Pneu-P pour prévenir les infections invasives causées par des
sérotypes inclus dans le vaccin est de l’ordre de 80 %. Un effet protecteur
chez les personnes avec une déficience immunitaire, incluant les
personnes très âgées, est incertain

                                    31
PRÉPARATION ET ADMINISTRATION
               DES PRODUITS IMMUNISANTS

Préparation et administration des produits immunisants :
  Transport des vaccins
  Chaîne de froid
  Préparation avant l’administration d’un vaccin
  Techniques d’administration des vaccins
  Anaphylaxie et autres réactions
  Formulaires à compléter
  Outils du MSSS disponibles

                                     32
TRANSPORT DE VACCIN

Transport et emballage des produits
 Lors du transport, les vaccins doivent être emballés en fonction de
   plusieurs éléments, notamment le volume, la quantité, la distance
   et la saison.
 On ajoutera un dispositif de surveillance de la température pour
   s’assurer que la température est demeurée entre 2 et 8 °C pendant
   toute la durée du transport.
 Avant le transport, le responsable de la préparation doit s’assurer
   qu’une personne sera avisée de l’arrivée des colis et respectera la
   procédure de réception des vaccins.

                                        33
CHAINE DE FROID
                   Conservation des vaccins

Pour une conservation optimale des vaccins lors d’une clinique de vaccination
de masse :
 Les produits doivent toujours être conservés entre 2 et 8 °C

 Éviter de préparer des seringues à l’avance : stabilité dans la seringue
  inconnue, risque de contamination ou d’erreur d’administration et pertes
  de vaccin

                                     34
CHAÎNE DE FROID

Tout bris de la chaîne de froid peut entrainer une diminution de l’efficacité du
produit immunisant. En cas de bris de la chaîne de froid :
 aviser le responsable de la clinique de vaccination
 ne pas utiliser les vaccins avant d’avoir reçu l’autorisation de la Direction
   de la santé publique
 Mettre les vaccins en quarantaine entre 2 et 8 °C

                                        35
PRÉPARATION AVANT L’ADMINISTRATION D’UN VACCIN

 Vérifier le statut vaccinal de la personne
 Déterminer les vaccins à administrer tout en tenant compte des contre-indications
  et des précautions de la vaccination (voir questionnaire pré-vaccinal)
 Prendre connaissance dans le PIQ des caractéristiques du produit à administrer
 Préparer le matériel requis pour procéder à la vaccination :
      dossier et carnet de vaccination de la personne
      seringues et aiguilles stériles
      tampons antiseptiques
      tampons d’ouate ou compresses
      produits immunisants
      2 ampoules d’adrénaline (1:1 000)
      contenant pour déchets non anatomiques
      matériel d’urgence pour la réanimation cardiorespiratoire
                                              36
TECHNIQUES D’ADMINISTRATION

 Éviter d’injecter un vaccin dans un site présentant :
   De l’inflammation, une démangeaison, une cicatrice, des nodules, une
     sensibilité, une induration, une douleur
   Si le membre est paralysé, inactif
   Si le membre est affecté par un problème du système lymphatique
     (lymphœdème ou mastectomie avec évidement ganglionnaire)
   Présence d’un accès vasculaire d’hémodialyse ou d’un cathéter central introduit
     par voie périphérique

 On peut injecter un vaccin dans un tatouage, sauf par voie intradermique (ID)

 L’aspiration est déconseillée pour l’administration des vaccins

                                          37
TECHNIQUES D’ADMINISTRATION

                                                 Injection Intra-musculaire (I/M)
      Âge               Site d’injection               Aiguille                                       Procédure
< 12 mois         Muscle vaste externe          Calibre 25               Utiliser une aiguille assez longue pour pénétrer dans le muscle.
                  Muscle fessier antérieur      ≥ 2,2 cm (⅞ po)          Bien désinfecter le site à l’aide d’un tampon d’alcool.
≥ 12 mois         Muscle deltoïde                                        Tendre fermement la peau entre l’index et le pouce.
                                                Calibre 25
et adulte         Muscle vaste externe                                   Enfoncer l’aiguille d’un mouvement sûr et rapide.
                                                ≥ 2,5 cm (1-1 ½ po)
                Muscle fessier antérieur                                 Ne pas aspirer.
Vidéo disponible sur le site du Ministère :                              Injecter rapidement le produit.
www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/vaccination/index.php?formations.

                                                                                                                        Angle d’insertion de
                                                                         90˚
  Le muscle deltoïde est à prioriser pour la vaccination chez les enfants âgés de plus de 12 mois
  ainsi que chez les adultes

                                                                        38
TECHNIQUES D’ADMINISTRATION

                                                      Sites d’injection IM

                Muscle vaste externe                                                   Muscle deltoïde

Quantité maximale :                                          Quantité maximale :
1 ml chez l’enfant                                           1 ml chez l’enfant
5 ml chez l’adulte                                           2 ml chez l’adulte

                                                                                             Adapté de Barbara KOZIER et autres,
Le point d’injection se situe du côté externe de la cuisse                                   Soins infirmiers : théorie et pratique

au milieu de l’espace compris entre le grand trochanter      Délimiter le site en traçant un triangle dont la base se situe au bord
du fémur et le dessus du genou.                              inférieur de l’acromion et le sommet, au-dessus du point d’insertion du
                                                             muscle deltoïde.
Ce site peut être également utilisé chez l’adulte.
                                                             Chez l’adulte, la zone créée mesure environ 5 cm x 5 cm et est
                                                             située à 4 travers de doigt sous l’acromion dans la partie externe du
                                                             bras.

                                                                 39
POSITIONNEMENT DE L’ENFANT

Injection dans le muscle vaste externe ou le muscle deltoïde

    Demander au parent de dénuder la jambe ou le bras. L’enfant plus vieux peut être assis
     différemment, mais les bras et les mains doivent être tenus fermement par le parent.
    Placer un des bras dans le dos du parent, sous le bras du parent.
    L’autre bras est maîtrisé par le bras et la main du parent.
    Les jambes et les pieds de l’enfant sont tenus fermement entre les cuisses du parent.
     Chez les plus petits, les jambes sont maîtrisées par l’autre main du parent.

                                               41
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

 ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

               42
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

               43
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

 Syncope vasovagale survient avant ou quelques secondes ou quelques
  minutes après la vaccination (une sensation de perte de conscience, des
  étourdissements, une hypotension, un teint pâle, une bradycardie, une peau
  froide, de la diaphorèse, des nausées et des vomissements de même qu’une
  perte de conscience).

 Crise d’anxiété (transpiration, étourdissement, vertiges, engourdissements et
  picotements au visage et aux extrémités, hyperventilation).

 Spasmes du sanglot (rougeur au visage, cyanose péribuccale, brève perte de
  conscience).

                                        44
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

L’anaphylaxie :
    Un début soudain;
    Une progression rapide de signes et symptômes;
    L’atteinte d’au moins 2 systèmes :
       dermatologique : urticaire, érythème, angio-oedème progressif localisé (visage,
         bouche) ou généralisé, prurit généralisé avec rash, rougeur et démangeaison des
         yeux;
       circulatoire : tachycardie, hypotension allant jusqu’au choc, perte de conscience;
       respiratoire : oedème des voies respiratoires supérieures (enrouement ou difficulté à
         avaler), toux persistante, bronchospasme, stridor, voix rauque, détresse respiratoire
         avec tachypnée, tirage, cyanose;
       digestif : vomissements, diarrhée, douleur abdominale.

       Survient dans les 30 minutes après la vaccination (souvent quelques minutes après
       l’injection).

                                              45
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS

                                              Signes et symptômes de l’anaphylaxie
                                            selon l’évolution et l’intensité de la réaction

Évolution clinique                         Signes et symptômes                                                         Intensité de la réaction
                                           Démangeaisons cutanées, éruption et oedème au point d’injection,
Signes bénins d’alerte précoce             étourdissements, sensation générale de chaleur.                             Bénigne

                                           Oedème indolore de certaines parties du corps (visage, bouche), flushing,
                                           prurit, congestion nasale,                                                  Bénigne à modérée
                                           éternuements, larmoiement.

                                           Voix rauque ou enrouée, sensation de malaise, vomissements, œdème de
                                           la langue ou de la gorge,                                                   Modérée à grave
                                           difficulté respiratoire, douleurs abdominales.

Symptômes mettant la vie en danger Respiration sifflante, bruyante, difficile, collapsus cardiovasculaire, chute de
                                   la tension artérielle, pouls                                                     Grave
                                   faible et irrégulier.

                Adapté de DÉPARTEMENT VACCINS ET PRODUITS
                BIOLOGIQUES. Informations complémentaires sur la sécurité
                des vaccins – Première partie : problèmes rencontrés sur le   46
                terrain, Genève, Organisation mondiale de la santé, 2001.
ANAPHYLAXIE ET AUTRES RÉACTIONS
                      Signes et symptômes de la réaction vasovagal e et de la réaction anaphylactique
                                                 Réaction vasovagale                                                        Réaction anaphylactique
Délai                       Parfois avant, mais habituellement de quelques secondes à                Dans les 30 minutes qui suivent l’administration du produit. Les
(après l’injection)         quelques minutes après l’administration du produit.                      réactions les plus graves surviennent dans les 15 premières minutes.
État de conscience          Sensation de perte de conscience, étourdissements, perte de              Anxiété au début et évolution vers la perte de conscience dans les cas
                            conscience ou même convulsions dans certains cas.                        graves.
Respiration                 Respiration ralentie, apnée de quelques secondes dans certains           Difficultés respiratoires : toux, éternuements, dyspnée, respiration sifflante,
                            cas.                                                                     stridor.
Pouls                       Ralenti et faible, mais régulier.                                        Rapide, faible et irrégulier.
Peau, téguments             Diaphorèse, peau froide, teint pâle.                                     Peau chaude au début, évolution vers la pâleur et la froideur des
                                                                                                     téguments. Prurit et urticaire (> 90 % des cas).
                                                                                                     Oedème facial, oedème de la langue.
TA                          Hypotension.                                                             Hypotension (pression systolique < 90 mm Hg) et évolution possible vers le
                                                                                                     collapsus cardiovasculaire.
Système gastrointestinal    Nausées, vomissements.                                                   Nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée.
Traitement                  Coucher la personne sur le dos, les jambes soulevées (ou la faire        Voir les diapositives suivantes: Urgence lié à la vaccination.
                            asseoir la tête entre les jambes).
                            Bien aérer la pièce.
                            Placer une serviette humide et froide sur le visage de la personne.
                            Rassurer la personne.
                            Prendre les signes vitaux de la personne.
Prévention                  Ne jamais vacciner une personne lorsqu’elle est debout. Avant la         Avant la vaccination, demander à la personne si elle a déjà fait une
                            vaccination, lui demander si elle a tendance à s’évanouir; si oui, lui   réaction allergique à un produit quelconque; dans l’affirmative, vérifier
                            demander de prendre la position allongée.                                l’histoire clinique, lui demander le nom de ce produit et prendre la décision
                            Il est possible de réduire le risque d’évanouissement en prenant des     appropriée.
                            mesures pour atténuer le stress (diminuer la période d’attente,
                            préparer les vaccins à l’abri des regards, vacciner la personne
                            rapidement).

                                                                                  47
URGENCE LIÉ À LA VACCINATION

Intervention d’urgence :
    Administrer l’adrénaline dans un site autre que celui ou ceux où les vaccins
      ont été administrés ou à 2,5 cm du point d’injection d’un vaccin.
                                Adrénaline 1:1 000

                          Âge                      Posologie
                                                               Répéter toutes les 5 à 15 minutes
            2 à 6 mois                   0,07 ml
                                                               selon l’état clinique s’il n’y a pas
            7 à 17 mois                  0,1 ml                d’amélioration des signes vitaux.
            18 mois à 4 ans              0,15 ml

            5 ans                        0,2 ml

            6 à 9 ans                    0,3 ml

            10 à 13 ans                  0,4 ml

            ≥ 14 ans                     0,5 ml
                                                       48
FORMULAIRES À COMPLÉTER

Questionnaire pré-vaccinal :
Il est important de bien compléter toutes les sections du formulaire applicables à votre situation
afin d’avoir toute l’information légale demandée.

Formulaire d’enquête pour les manifestations cliniques survenues après une vaccination :
Vous devez compléter le Rapport de manifestations cliniques survenues après une vaccination
et le formulaire d’enquête complémentaire. Ces 2 formulaires doivent être acheminés à la
Direction de santé publique.

Réaction anaphylactique :
Vous devez compléter le formulaire « Réaction allergique de type anaphylactique suite à un
vaccin.

Incident ou accident lors d’une vaccination :
(mauvais vaccin, mauvais site, piqûre accidentelle avec une aiguille souillée)
Vous devez compléter le formulaire « Rapport de déclaration d’incident ou d’accident AH-223

                                                49
OUTILS DU MSSS MIS À LA DISPONIBILITÉ DES
             PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

Outils disponibles :
 Fiche indicative concernant la vaccination gratuite contre la grippe et contre les
  infections invasives à pneumocoque du MSSS
 Tableau descriptif des vaccins contre la grippe de l’par le MSSS dans le cadre du
  programme de santé publique
 Formulaire de vaccination contre l’influenza-pneumocoque
 Aide-mémoire pour les règles de saisie au registre de vaccination
 Feuillets du MSSS à remettre aux usagers

                                           50
CONTRIBUTION DE L’INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

 En collaboration avec le vaccinateur (infirmière, médecin, sage femme), l’infirmière
  auxiliaire peut, entre-autre :
    Contribuer à la collecte de l’information prévaccination à l’aide d’un questionnaire;
    Après autorisation de l’infirmière, préparer et administrer le vaccin en respectant la
     posologie, la voie d’administration, la technique d’injection et le calendrier
     d’immunisation;
    Respecte les consignes pour la manipulation et la conservation des vaccins;
    Note les vaccins au dossier/carnet vaccinal/registre de vaccination;
    Contribue à la surveillance après la vaccination et applique les mesures d’urgence
     décidées par l’infirmière en cas de réaction post-vaccinale.

                                             51
Afin que votre formation soit indiquée à votre profil de
formation et qu’elle soit comptabilisée par l’organisation,
      veuillez s.v.p. compléter le formulaire suivant :

https://fr.surveymonkey.com/r/3D9FLZC
         Si le lien ne fonctionne pas, le copier/coller
                  dans votre Internet Explorer

N’oubliez pas de codifier 30 minutes à votre feuille de temps
avec le code de paie « FoORG » et inscrire le code du centre
              d’activité au relevé de présence.

                                52
RÉFÉRENCES

 Ministère de la Santé et des Services sociaux. Protocole d’immunisation du Québec,
  Édition 7. Québec, 2018, MAJ septembre 2018 :
  http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/vaccination/protocole-d-immunisation-du-
  quebec-piq/
 Ministère de la Santé et des Services sociaux. Guide des normes et pratiques de
  gestion des vaccins. Québec, 2016. Site : www.msss.gouv.qc.ca section Publications

                                          53
VACCINATION CONTRE L’INFLUENZA

             FIN

        Merci de votre
        participation!

                54
Vous pouvez aussi lire
Diapositive suivante ... Annuler