2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be

 
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
APERÇU ANNUEL
DES ACTIVITÉS

                MAGAZINE ANNUEL                           FAITS E T
                                                         CHIFFRES

                     2017

                       AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
MAGAZINE ANNUEL 2017
                                                    02   Préface
                                                    04   Moments mémorables en 2017
                                                    06   2017 en chiffres
                                                    08   Mission & valeurs
                                                    09   Où travaillons-nous ?
                                                    10   Nos domaines d’action

                                                         5 HISTOIRES
                                                    18   Des entrepreneurs ambitieux
                                                         changent la vie des gens en Afrique
                                                    20   Fonds Vergnes : briser la spirale
                                                         de la pauvreté des enfants
                                                    22   Boost : un coup de pouce à
                                                         des centaines de jeunes talents
                                                    24   Collection Pozzo : de la brocante
                                                         au musée !
                                                    26   Quels choix de vie après 60 ans ?

La Fondation Roi Baudouin remercie tous ceux
qui, en 2017, lui ont apporté leur concours : les
membres de ses comités d’accompagnement,            29   Gouvernance
comités de gestion, jurys indépendants et,
commissions d’experts, ses partenaires et           32   Rapport administratif
bien entendu, ses nombreux donateurs. Parmi
ceux-ci, la Loterie Nationale qui, depuis 1982,     34   Gestion financière
soutient activement l’action de la Fondation.
                                                    36   Comptes annuels
                                                    40   Centre de Philanthropie
                                                    41   Colophon
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
PRÉFACE
C’est avec plaisir que je vous présente le Magazine annuel
2017 de la Fondation Roi Baudouin. Un magazine qui
dresse un aperçu – non exhaustif – de la diversité des
actions que nous entreprenons grâce à la confiance que
nous témoignent les nombreux donateurs, partenaires et
experts qui s’engagent jour après jour à nos côtés pour                                                   Luc Tayart de Borms
                                                                                                          Administrateur délégué
contribuer ensemble à un monde meilleur. Cette confiance
est pour nous primordiale. Elle est le reflet de notre volonté
d’indépendance et de pluralisme. Elle est au cœur de notre
action en faveur de davantage de solidarité, de justice
sociale, de démocratie et de respect de la diversité.

                               En ces temps mouvementés, où fake news et            L’enquête de perception menée en 2017
                               exploitations illégales de données privées           confirme par ailleurs la bonne santé de notre
                               s’emparent du débat public, le rôle des institu-     notoriété : plus de huit leaders d’opinion sur
                               tions apparaît plus que jamais fragilisé. Les        dix estiment que la Fondation Roi Baudouin
                               repères, que l’on croyait bâtis sur des bases        remplit bien sa mission et deux tiers d’entre
                               solides, s’effritent. Le doute s’installe. Dans ce   eux se disent influencés par ses actions.
                               contexte, la Fondation Roi Baudouin entend           Notre capital ‘sympathie’ se confirme égale-
                               plus que jamais capitaliser sur la confiance         ment auprès du grand public : la Fondation
                               qu’elle construit depuis plus de quarante ans et     est perçue de manière positive par plus de
                               qui lui permet aujourd’hui de mobiliser de nom-      deux tiers de la population belge. Des chiffres
                               breux experts bénévoles pour l’aider à remplir       qui restent assez stables au fil des années
                               ses missions.                                        et qui confortent l’assise et la légitimité de

2    Fonda t ion R o i Bau d o u in
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
la Fondation au sein de la société belge et sur     La Fondation Roi Baudouin a aussi les yeux
la scène européenne.                                tournés vers les nombreux défis engendrés
                                                    par l’évolution digitale. À l’étranger, le
Cette confiance se manifeste également à            Prix Roi Baudouin pour le Développement en
travers les missions que nous confient les          Afrique a récompensé en 2017 trois entrepre-
pouvoirs publics et l’engagement philanthro-        neurs qui exploitent les nouvelles technologies
pique de nombreux donateurs qui s’adressent         numériques pour apporter aux populations
à nous pour les aider à agir en faveur de l’inté-   locales des informations essentielles en
rêt général. Le Baromètre de la philanthropie       matière d’enseignement, de droits et d’agricul-
mené au printemps 2017 confirme par ailleurs        ture. Si la technologie peut accélérer le déve-
la générosité de nos concitoyens : pas moins        loppement de certains pays, elle ne doit pas
de huit Belges sur dix trouvent qu’un don           non plus délaisser les publics fragilisés en
contribue à un monde meilleur ; la philanthro-      Belgique. À cet égard, la Fondation Roi
pie est même un devoir moral pour 54% d’entre       Baudouin entend agir pour que l’accès au
eux. En tant que Fondation, nous ne pouvons         digital soit un droit pour tous.
que nous en réjouir.
                                                    Il me reste à remercier toutes celles et tous
Un bel exemple d’action philanthropique             ceux qui, en 2017, ont permis à la Fondation
menée en partenariat avec les pouvoirs publics      Roi Baudouin de soutenir 273 individus et
et le Ministre flamand de l’Aide sociale, de        2.286 organisations, à travers les 145 appels
la Santé et de la Famille, est celui du Fonds       projets que nous avons lancés et les 685
Bernard, Gonda et Emily Vergnes, présenté           Fonds dont nous assurons la gestion. Merci
dans ce Magazine. En s’associant avec Kind          du fond du cœur aux 2.602 experts bénévoles
& Gezin, le Fonds a créé le projet KOALA, qui       qui siègent dans nos jurys et comités indépen-
permet de créer 513 places d’accueil supplé-        dants, aux membres de notre Conseil d’admi-
mentaires pour les enfants en situation de          nistration et du Conseil d’avis, à la Loterie
pauvreté et de soutenir 18 projets d’activités      Nationale et à tous les donateurs qui œuvrent
parents-enfants. Une collaboration rendue pos-      à nos côtés pour un monde meilleur.
sible grâce au rôle de facilitateur de la Fonda-
tion Roi Baudouin. Un partenariat public-privé      Bonne lecture.
unique, qui permet d’investir structurellement
dans la lutte contre la pauvreté des enfants.

                                                                                  magaz i ne annu e l 2017   3
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
4.         avril

2017
                                        1.      janvier                    54 % des Belges considèrent
                                                                           la philanthropie comme un
    MÉMORABLES
                                      La motivation des donateurs de       devoir moral selon le dernier
                                      même que le mécénat culturel et      Baromètre de la Philanthropie,
                                      patrimonial sont au centre de la     présenté lors du Printemps de
     MOMENTS

                                      BRAFA, où la Fondation pré­          la philanthropie à Namur,
                                      sente ses dernières acquisitions.    Bruxelles et Anvers.

                                        2.       février
                                      Des personnes âgées qui
                                      s’engagent pour d’autres per­
                                      sonnes âgées plus vulnérables :
                                      les modèles suédois « Tubbe »
                                      et italien « Filo d’Argento »
                                      s’implantent en Belgique.

                                                                             5.         mai
                                        3.        mars
                                                                           Le Prix Reine Mathilde est
                                      Un baromètre de la précarité         octroyé au projet « Crossing
                                      énergétique alerte : un Belge        Music », un des 23 projets soute­
                                      sur cinq vit dans la pauvreté        nus par le Fonds Reine Mathilde.
                                      énergétique. Il s’agit en particu­
                                      lier de personnes isolées.

4    Fonda t ion R o i Bau d o u in
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
10.     octobre
  6.          juin                                                      Publié conjointement avec la Fédéra­
                                                                        tion du Notariat, un nouveau guide
Des moutons, des brebis et un                                           pratique accompagne les personnes
bélier sur l’île de Bohan pour                                          vivant seules, tant sur le plan
lui redonner son visage d’antan :      8.        août                   pratique que juridique.
telle est la mission de sauvegarde
de l’île, en collaboration avec      Avec 40 autres organisations,
les partenaires locaux.              l’asbl « Comme chez nous » à
                                     Charleroi reçoit un soutien du
                                     Digital Belgium Skills Fund
                                     destiné à combler la fracture
                                     numérique.

                                                                         11.   novembre
                                                                        Le Fonds Alphonse et Jean Forton
                                                                        soutient depuis 20 ans la recherche
                                                                        sur la mucoviscidose et ses traite­
                                                                        ments, avec plus de 8 millions
  7.        juillet                                                     d’euros investis dans 53 projets.

La nouvelle exposition perma­        9.     septembre
nente du musée BELvue a 1 an !
50.000 visiteurs ont déjà décou­     L’exposition interactive « La
vert le parcours interactif sur      Fabrique de la Démocratie »,
la Belgique et son histoire.         qui interpelle les jeunes sur
                                     l’identité, la citoyenneté et la
                                     diversité, s’installe au Parle­
                                     ment de la Communauté
                                     germanophone (Eupen).

                                                                         12.   décembre
                                                                        Le troisième rapport de New Pact
                                                                        for Europe présente un « accord glo­
                                                                        bal gagnant-gagnant » sur les défis
                                                                        socioéconomiques, la migration et la
                                                                        sécurité afin de redynamiser l’Europe.

                                                                                   magaz i ne annu e l 2017   5
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
2017
EN                                                                                     145
CHIFFRES                                                                     APPELS À PROJETS

                                                                           Oproepen                        Even

                                                       44.064.387 €
                                                                      DE SOUTIEN
                      63
                      PUBLICATIONS
                      (GRATUITES)

                                     49.500                                           2.286
                                 EXEMPLAIRES                                          ORGANISATIONS
                                   DISTRIBUÉS           273                           SOUTENUES
                                                        INDIVIDUS
                                                        SOUTENUS

                                                                                          ondersteunende
                                                                                          individuen
                                                     ondersteunende
                      59.000                         organisaties

                      CONSULTATIONS
                      DE NOS PUBLICATIONS
                      SUR KBS-FRB.BE
                                                ondersteunende
                                                individuen
                ondersteunende
6   Fonda t ion organisaties
                R o i Bau d o u in
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
70                                                                                    685
PARTENARIATS AVEC D'AUTRES                                             FONDS ACTIFS DE
ORGANISATIONS ET MISSIONS                                              PARTICULIERS ET
DES POUVOIRS PUBLICS                                                     D'ENTREPRISES

                                                                                      308
2.602                                                          COMPTES DE PROJETS
                                                              COLLECTANT DES FONDS
EXPERTS DANS NOS JURYS
ET COMITÉS INDÉPENDANTS                                           POUR DES PROJETS
                non
                                                                            LOCAUX
               non     oui
                      oui

   non
         oui

                             88
                             COLLABORATEURS
                             (ÉQUIVALENTS TEMPS PLEIN)

                                                         64.000.000 €
                                                         BUDGET ANNUEL
54
ÉVÉNEMENTS

                                                                magaz i ne annu e l 2017   7
2017 MAGAZINE ANNUEL FAITS ET - AGIR ENSEMBLE POUR UNE SOCIÉTÉ MEILLEURE - Bonnescauses.be
MISSION
     & VALEURS                                                                       Différentes
                                                                                     méthodes de travail
                                                                                   \\ La Fondation apporte un soutien financier
                                                                                      à des organisations et des citoyens qui
                                                                                      s’investissent pour une société meilleure.
    La Fondation Roi Baudouin a pour mission
    de contribuer à une société meilleure.                                         \\ Elle organise des débats sur des thèmes
                                                                                      sociétaux, des séminaires, des journées
                                                                                      d’étude ; elle rassemble souvent autour
    La Fondation est, en Belgique et en Europe, un
                                                                                      d’une même table des personnes aux
    acteur de changement et d’innovation au service                                   visions très diverses.
    de l’intérêt général et de la cohésion sociale. Elle
    cherche à maximiser son impact en renforçant                                   \\ Elle diffuse des connaissances et des résul-
                                                                                      tats de recherches dans des publications
    les capacités des organisations et des personnes.
                                                                                      (gratuites) pour la plupart destinées au
    Elle encourage une philanthropie efficace                                         grand public.
    des particuliers et des entreprises.
                                                                                   \\ Elle collabore avec les pouvoirs publics,
                                                                                      qui lui confient des missions, et avec
                                                                                      diverses institutions belges et internatio-
                                                                                      nales, des ONG, des centres de recherche,
                              Ses valeurs principales sont l’intégrité et la          des entreprises, d’autres fondations…
                              transparence, le pluralisme et l’indépendance,
                              le respect de la diversité et la promotion de        \\ Elle a développé des outils philanthropiques
                              la solidarité.                                          qui permettent de soutenir des initiatives au
                              Ses domaines d’action actuels sont la pauvreté          service de l’intérêt général : Fonds nominatifs,
                              et la justice sociale, la philanthropie, la santé,      Fonds d’entreprise, Fonds ‘Amis de’…
                              l’engagement sociétal, le développement des
                              talents, le développement durable, la démo-          \\ Elle stimule la philanthropie de proximité
                              cratie, l’intégration européenne, le patrimoine         (Fonds régionaux, comptes de projet).
                              et la coopération au développement.
                              La Fondation Roi Baudouin est une fondation          \\ Elle favorise la philanthropie transfrontalière
                              d’utilité publique. Elle a été créée en 1976, à         (Transnational Giving Europe, KBFUS, KBF
                              l'occasion des 25 ans de règne du roi Baudouin.         Canada).

8   Fonda t ion R o i Bau d o u in
OÙ TRAVAILLONS-
       NOUS ?                                                 En Belgique, en Europe,
                                                              à l’international

                                                              La Fondation Roi Baudouin agit à
                                                              tous les niveaux : de la petite initiative
                                                              de quartier aux grands projets
                                                              internationaux. Son ancrage dans
                                                              la capitale de l’Europe fait d’elle
                                                              une Fondation européenne active en
                                                              Belgique, en Europe, en Afrique, aux
                                                              États-Unis et depuis peu au Canada.

\\ En BELGIQUE, la Fondation soutient des projets locaux,   \\ En AFRIQUE , la Fondation met en avant des
   régionaux et fédéraux. Elle est donc présente à tous        personnes et des organisations dont le travail
   les niveaux. Souvent, elle collabore avec les com-          remarquable contribue à l’amélioration de
   munes, les Régions, les Communautés et les auto­            la qualité de vie des populations locales.
   rités fédérales.
                                                            \\ Aux ÉTATS-UNIS et plus récemment au CANADA ,
\\ En EUROPE, la Fondation développe de nombreuses             la Fondation dispose d’antennes pour stimuler
   collaborations avec diverses fondations et organi-          la philanthropie internationale.
   sations européennes, notamment pour renforcer
   le projet européen.

                                                                                        magaz i ne annu e l 2017   9
NOS
     DOMAINES D’ACTION

         PAUVRETÉ ET
         JUSTICE SOCIALE

                               Soutenir des initiatives qui aident les plus vulnérables à réaliser leurs
                               aspirations au bien-être. Stimuler de nouvelles approches pour diminuer
                               les risques de pauvreté et renforcer la cohésion sociale.

                               Concrètement : améliorer le bien-être des enfants issus de milieux
                               précarisés, soutenir les jeunes vulnérables, faciliter l’accès des publics
                               précarisés à un logement de qualité, lutter contre la pauvreté énergétique
                               et hydrique, améliorer la qualité de vie des personnes porteuses
                               d’un handicap, soutenir l’emploi des personnes issues de l’immigration...

10   Fonda t ion R o i Bau d o u in
PHILANTHROPIE
                                                                            Agir pour une philanthropie
                                                                            efficace et fiable, en Belgique
                                                                            et en Europe. À travers son
                                                                            Centre de Philanthropie, aider
                                                                            les philanthropes à concrétiser
                                                                            leur engagement au bénéfice
                                                                            de l’intérêt général.

                                                                            Concrètement : conseiller
                                                                            les philanthropes et dévelop­
                                                                            per des formules sur mesure,
                                                                            adaptées à leurs besoins et
                                                                            souhaits, mettre en valeur
                                                                            les résultats des projets des
                                                                            philanthropes au bénéfice
                                                                            de l’intérêt général …

Améliorer la qualité de vie des
patients, investir dans la qualité des
soins et soutenir la recherche            SANTÉ
scientifique.

Concrètement : mieux intégrer les personnes souffrant de troubles
psychiques dans la société, soutenir la promotion de la santé des jeunes,
renforcer l’autonomie et l’inclusion des personnes âgées, stimuler la
recherche scientifique sur les maladies rares...

                                                                                     magaz i ne annu e l 2017   11
ENGAGEMENT
     SOCIÉTAL

                 Stimuler l’engagement des citoyens et des associations,
                 et renforcer l’impact de leurs initiatives. Cartographier
                 l’engagement dans notre société.

                 Concrètement : améliorer la qualité de vie et la
                 dynamique sociale dans les quartiers, soutenir le
                 développement des associations et des entreprises
                 d’économie sociale, investir dans des projets durables
                 en faveur de l’environnement…

12     Fonda t ion R o i Bau d o u in
DÉVELOPPEMENT
                                   DES TALENTS

Donner à tous les talents
une chance de développer
leur potentiel, d’atteindre
l’excellence et de contribuer
à une société meilleure.

Concrètement : soutenir les individus qui sont des acteurs
de changement au service de l’intérêt général, contribuer à
l’amélioration de l’enseignement, soutenir les élèves de talent
issus de milieux fragilisés, aider les jeunes professionnels
talentueux à acquérir de l’expérience dans des projets inter­
nationaux de développement d’entreprises…

                                                                  Améliorer la confiance dans la
                                                                  démocratie et les institutions
                                                                  en stimulant la réflexion, le
  DÉMOCRATIE                                                      dialogue et la rencontre. Jeter
                                                                  des ponts entre les différentes
                                                                  Communautés en Belgique.

                                                                  Concrètement : proposer un
                                                                  centre d’animation interactif
                                                                  dédié à la démocratie et à
                                                                  l’histoire de la Belgique
                                                                  (musée BELvue), soutenir les
                                                                  projets et valoriser les initia­
                                                                  tives qui favorisent la ren­
                                                                  contre et l’échange entre les
                                                                  différentes Communautés du
                                                                  pays (Fonds Prince Philippe)…

                                                                        magaz i ne annu e l 2017   13
INTÉGRATION EUROPÉENNE

Favoriser la cohésion et créer des
ponts en Europe. Redynamiser la
démocratie européenne.

Concrètement : donner un nouvel
élan à l’avenir de l’Europe avec le
partenariat New Pact for Europe,
contribuer à l’élaboration de poli­
tiques migratoires européennes,
développer la philanthropie euro­
péenne, participer à des projets
transnationaux dans le domaine
de la santé, de la recherche, du
logement…

                                                                Conserver et protéger le
          PATRIMOINE                                            patrimoine. Permettre le
                                                                retour en Belgique d’œuvres
                                                                importantes et en faciliter
                                                                l’accès au grand public.

                                                                Concrètement : assister
                                                                les philanthropes dans le
                                                                domaine du patrimoine,
                                                                procéder à l’achat d’œuvres
                                                                majeures, stimuler l’intérêt
                                                                pour la protection du patri­
                                                                moine naturel et des sites
                                                                culturels, du patrimoine
                                                                architectural et mobilier,
                                                                de l’histoire et de l’archéo­
                                                                logie, de la musique et de
                                                                la création culturelle…

14    Fonda t ion R o i Bau d o u in
AFRIQUE ET COOPÉRATION
AU DÉVELOPPEMENT

        Renforcer le changement dans les pays du Sud par des
        appuis financiers, la promotion de bonnes pratiques
        et la mise en réseau. Soutenir les donateurs en Afrique.

        Concrètement : soutenir et récompenser les contri­
        butions remarquables de personnes ou d’organisations
        au travail de développement en Afrique, appuyer sur
        le long terme des projets en RDC et au Burundi,
        stimuler la philanthropie en Afrique, proposer des
        solutions aux donateurs qui veulent apporter leur
        soutien en Asie ou en Amérique latine…

                                                                   magaz i ne annu e l 2017   15
16   Fonda t ion R o i Bau d o u in
CINQ
    HISTOIRES
Des entrepreneurs ambitieux
changent la vie des gens
en Afrique
―

Fonds Vergnes : briser la spirale
de la pauvreté des enfants
―

Boost : un coup de pouce à des
centaines de jeunes talents
―

Collection Pozzo : de la brocante
au musée !
―

Quels choix de vie après 60 ans ?

                   magaz i ne annu e l 2017   17
HISTOIRE 1

                                                                                     Un secteur crucial
                                                                                  Un candidat lauréat au Prix ne peut être désigné
                                                                                  que sur proposition. Eric Osiakwan, investisseur
                                                                                  en Ouganda, a suggéré Farmerline, une start-up
                                                                                  dans laquelle il a cru dès la première heure.
                                                                                  « Farmerline s’adresse à un secteur crucial de
                                                                                  notre économie : les petits paysans. Grâce au
                                                                                  Prix et à son rayonnement, Farmer­line pourra
                                                                                  s’étendre à d’autres marchés en Afrique »,
                                                                                  commente Eric Osiakwan. Farmerline met
     DES ENTREPRENEURS                                                            aujourd’hui plus de 200.000 paysans en contact
                                                                                  avec des informations sur le marché, avec
     AMBITIEUX CHANGENT                                                           d’autres paysans et de grandes organisations.

     LA VIE DES GENS EN AFRIQUE
     L’Afrique fait face à de grands défis, mais                                Kenya), leurs droits (BarefootLaw en Ouganda)
                                                                                et l’agriculture (Farmerline au Ghana).
     compte de nombreux talents dont les initia­
     tives exceptionnelles changent la vie des                                  « Une fraternité ambitieuse »
     populations sur le continent. Trois entre­                                 Gerald Abila est le fondateur de BarefootLaw,
     preneurs ont reçu en juin 2017 le Prix Roi                                 qui procure une assistance juridique en ligne
     Baudouin pour le Développement en Afrique.                                 dans un langage simple et accessible à des
                                                                                Ougandais qui ne peuvent pas s'offrir les ser-
                                                                                vices d’un avocat. Ils peuvent ainsi comprendre
                                                                                et exercer leurs droits. BarefootLaw occupe
                                                                                22 jeunes avocats et spécialistes de
                                                                                la technologie, passionnés par les possibilités
                               La Fondation Roi Baudouin croit que l’esprit     qu’offrent les technologies de l’information pour
                               d’entreprendre et les nouvelles technologies     changer la vie des gens. Gerald Abila siège aussi
                               numériques et mobiles peuvent changer la         dans le Comité de sélection du prochain Prix.
                               société en Afrique. Les trois start-ups récom-
                               pensées exploitent les nouvelles technologies    Qu'est-ce que le Prix a changé pour BarefootLaw ?
                               pour apporter aux populations des informations   « Le Prix nous a donné confiance en ce que
                               essentielles. Leurs plateformes permettent à     nous faisons et a boosté notre légitimité.
                               des communautés d’obtenir et de partager des     Nous pouvons attirer de nouveaux partenaires
                               informations sur l’enseignement (Kytabu au       grâce à la crédibilité que le Prix nous apporte.

18   Fonda t ion R o i Bau d o u in
«	 L’accès à l’aide juridique, c’est aussi l’accès à la paix
  et au développement durable. »
 Gerald Abila, fondateur de BarefootLaw                                    ses services. Nous commençons à appliquer
                                                                           ces enseignements dans notre organisation. »

                                                                           Comment BarefootLaw contribue-t-il au
«	 L’agriculture est vitale pour les économies africaines.                 développement en Afrique ?
   Nous voulons qu’encore plus de paysans aient                            « L’accès à l’aide juridique, c’est aussi l’accès à
   directement accès au marché mondial, à des informations                 la paix et au développement durable. C’est un
   et des moyens financiers avec un système sur mesure. »                  moyen de résoudre les conflits de manière légale.
 Alloysius Attah, co-fondateur de Farmerline                               D’ici 2030, nous voulons toucher 50 millions de
                                                                           personnes en Afrique avec BarefootLaw. C’est
                                                                           un objectif ambitieux, mais grâce au Prix, nous
                     Nous avons un réseau que nous pouvons solli-          avons tout à coup l’impression de faire partie
                     citer. Le montant du Prix de 75.000 euros nous        d’une fraternité avec tous les précédents lau­
                     permet d’accroître notre capacité et d’adjoindre      réats. Il faut alors être ambitieux. Je suis en
                     à notre excellente équipe des spécialistes dans       contact permanent avec les autres lauréats et
                     certains domaines. Nous pourrons récolter             nous projetons de nous rendre visite mutuelle-
                     et étudier davantage de données pour savoir           ment et d'apprendre les uns des autres.
                     quelles informations fournir et quelles inter­        La Fondation a joué son rôle, c’est maintenant
                     ventions initier. »                                   à nous d’en recueillir les bénéfices. »

                                                                           Plus d’infos sur le Prix et les lauréats ?
                     Pour les lauréats, il y a aussi eu un voyage          www.kbprize.org
                     d’étude aux États-Unis, avec des rencontres
                     entre autres à la Banque mondiale, aux Nations
                     Unies, chez IBM, Google et dans une série d’im-
                     portantes fondations philanthropiques.               « Beaucoup d’étudiants sont privés ou sont bloqués
                     « J’ai beaucoup appris sur la bonne manière de         dans l’enseignement parce qu’ils ne peuvent pas
                     diriger une organisation auprès d’experts d’entre­     acheter de manuels scolaires. Notre appli est une
                     prises comme Google et IBM, mais aussi de              alternative aux manuels sur papier. »
                                                                           Tonee Ndungu, fondateur de Kytabu, donne la possibilité à
                     fondations. Par exemple, comment accroître
                                                                           11 millions d’élèves et d’étudiants en Afrique de l’Est de louer des
                     son impact et évaluer son action pour améliorer       manuels scolaires numériques par un système de paiement mobile.

                       Gerald Abila – BarefootLaw           Alloysius Attah – Farmerline            Tonee Ndungu – Kytabu

                                                                                                                  magaz i ne annu e l 2017    19
HISTOIRE 2

     FONDS VERGNES :
     BRISER LA SPIRALE DE
     LA PAUVRETÉ DES ENFANTS
     En tant que volontaire pour Médecins du Monde,
     Gonda Vergnes a vu la pauvreté de près. Elle en
     a été profondément touchée. « Nous avons eu de
     la chance dans la vie », dit-elle. « Nous voulions
     faire quelque chose en retour ». Pour la famille
     Vergnes, la lutte contre la pauvreté des enfants,                               UNE DIFFÉRENCE STRUCTURELLE
     qu’elle mène désormais en partenariat avec les
                                                                                   « Dans un projet que nous avons visité, les
     pouvoirs publics flamands, a été un choix                                     parents nous ont raconté à quel point leurs
     logique qui a guidé son action philanthropique.                               enfants avaient fait des progrès ». Cela a
                                                                                   incité la famille à vouloir faire la différence de
                                                                                   manière plus structurelle. La Fondation l’a mise
                                                                                   en contact avec Kind & Gezin, avec comme
                               Les premières années de la vie d’un enfant          résultat le projet KOALA. « Le partenariat avec
                               déterminent son développement. « La plupart         le Fonds Vergnes permet de doubler le nombre
                               des enfants de familles précarisées vivent iso-     de places d’accueil pour les enfants en situa-
                               lés, ce qui les prive des possibilités d’un déve-   tion de pauvreté », explique Katrien Verhegge,
                               loppement social, cognitif et culturel précoce »,   administratrice générale de Kind & Gezin.
                               explique Gonda Vergnes. « Des services              « Pour les pouvoirs publics, le fait que le Fonds
                               d’accueil de qualité peuvent remédier à cela ».     Bernard, Gonda et Emily Vergnes fasse cet
                               Sa fille Emily voit comment les heures passées      investissement à long terme représente
                               à la crèche stimulent ses propres enfants.          une grande plus-value. Nous pouvons ainsi
                               « Chaque enfant doit avoir la chance d’élargir      investir structurellement dans la lutte contre
                               son univers », dit-elle.                            la pauvreté des enfants ».

20   Fonda t ion R o i Bau d o u in
« KOALA s’inscrit pleinement dans notre philosophie :
                                                                       non seulement les enfants sont pris en charge,
                                                                       mais les parents aussi sont accompagnés. »
                  UN PARTENARIAT PLEIN D’OPPORTUNITÉS
                                                                       Gonda Vergnes, co-fondatrice du Fonds Vergnes

               « Kind & Gezin s’est avéré être le bon partenaire.
               Le projet KOALA s’inscrit pleinement dans
               notre philosophie », indique Bernard Vergnes.
               « Nous renforçons les enfants par des services
               d’accueil, mais nous renforçons aussi les               Dans de nombreux domaines de la vie, les
               parents en favorisant les rencontres, la                enfants issus de familles fragilisées ont moins
               maîtrise de la langue et l’orientation vers             d’opportunités que d’autres enfants. « Mais on
               l’emploi », ajoute Katrien Verhegge.                    peut s’attaquer à ce problème, entre autres en
                                                                       développant des services de base solides et
                  TENDRE LA MAIN AUX FAMILLES                          intégrés. Pour ce faire, collaborer avec le Fonds
                                                                       Vergnes est une opportunité unique que nous
               « C’est la magie de ce projet », estime Emily           apprécions au plus haut point », conclut
               Vergnes. « Le parent peut laisser son enfant au         Katrien Verhegge.
               service d'accueil l'esprit tranquille tout en étant
               accompagné vers une formation ou un emploi,
               ou en ayant accès à d’autres activités qui
               peuvent l’aider. Nous aidons ainsi des familles
               précarisées qui ne peuvent pas toujours s’en
               sortir avec leurs propres ressources. Avec ces
               projets, nous leur tendons la main ».

                                                                          Katrien Verhegge

                                                                       Plus d’infos ?
                                                                       Vous trouverez un aperçu des projets déjà soutenus
                                                                       par le Fonds Bernard, Gonda et Emily Vergnes sur
                                                                       www.kbs-frb.be

  KOALA : un partenariat public-privé unique dans la lutte contre la pauvreté des enfants
Plus de 12 % des enfants flamands en       rité à des enfants de familles précarisées,   munes. Les projets "KOALA" (Kind- en
bas âge grandissent dans la pauvreté.      verront le jour à partir du 1er mars 2018     Ouder­activiteiten voor Lokale Armoede­
Le Fonds Vergnes et le ministre flamand    dans 18 communes de Flandre et de la          bestrijding) sont sélectionnés par un
de l’Aide sociale, de la Santé et de la    Région de Bruxelles-Capitale, en com­         jury indépendant. L’investissement total
Famille Jo Vandeurzen ont uni leurs        binaison avec un soutien familial.            s’élève à 30 millions d’euros, dont un
forces pour inverser la tendance. Grâce    Les activités pour les enfants et les         tiers est financé par le Fonds Vergnes.
aux moyens supplémentaires du Fonds,       parents sont financées par les pouvoirs       Ce partenariat public-privé unique
513 places d’accueil, réservées en prio-   publics flamands dans ces 18 com-             s’étend sur une durée de 10 ans.

                                                                                                          magaz i ne annu e l 2017   21
HISTOIRE 3

               BOOST : UN COUP DE POUCE
               À DES CENTAINES DE JEUNES
               TALENTS
               Depuis sept ans, le programme Boost
               donne un précieux coup de pouce à des                             Imane Bakkioui (20 ans) est actuellement en
               jeunes talentueux issus de milieux socio-                         troisième année de bachelier à la KU Leuven.
               économiques fragilisés pour les aider à                           Les jeunes comme elle ont du talent, sont moti-
                                                                                 vés et enthousiastes, mais ils n’ont pas eu les
               développer leur potentiel. Quelque 350
                                                                                 mêmes chances de développer ce talent. Boost
               jeunes ont déjà pu en bénéficier dans                             est là pour aider les jeunes de milieux défavori-
               quatre villes belges (Bruxelles, Anvers,                          sés à progresser. À partir de la quatrième
               Liège et Verviers).                                               secondaire, ils bénéficient pendant quatre ans
                                                                                 d’un accompagnement professionnel (ateliers,
                                                                                 mentorat, coaching, bourse annuelle…), afin
                                                                                 de renforcer leurs compétences, passer dans
                               « On se moquait de moi à l’école à cause de       l’enseignement supérieur et faciliter la transi-
                               mes fautes de langue ; c’est pourquoi je man-     tion vers la vie professionnelle.
                               quais d’assurance. J’ai compris grâce à Boost        Imane : « J’ai eu des difficultés en 5e secon-
                               que faire des fautes était la meilleure manière   daire. Je n’avais pas confiance en moi. Je ne
                               d’apprendre et je suis plus sûre de moi. J’ose    voyais pas comment avoir de meilleures notes
                               à présent défendre mes droits et m’adresser       et plus de motivation. Mon mentor a fait en
                               à un auditoire, par exemple. Les cours d’été      sorte que j’aie un professeur particulier en éco-
                               que j’ai pu suivre grâce à Boost m’ont aussi      nomie. J'avais aussi des difficultés avec la
                               ouvert de nouveaux horizons. Je m’en suis         prise de notes et les synthèses. Les ateliers
                               donné à cœur joie et je me suis fait des          m'ont permis de m'améliorer sur ce point. Sans
                               amis dans le monde entier. »                      Boost, j’aurais redoublé ma 5e secondaire. »

22   Fonda t ion R o i Bau d o u in
« Sans le soutien de Boost, j’aurais certainement
  doublé ma cinquième secondaire et je ne serais
  pas là où je suis aujourd’hui ! »
 Imane Bakkioui, étudiante en Études arabes et islamiques

« Je me suis senti plus motivé que jamais. »
 Florent Maisse, étudiant en Ingénierie civile

                                                                        Imane Bakkioui                     Florent Maisse

                         ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

                      Boost a donné à Imane une idée plus claire              brillant étudiant de deuxième année : « Je me
                      de ce qu’elle voulait faire de sa vie. « J’ai           suis même déjà inscrit à des cours de troi-
                      d’abord voulu étudier le droit, mais l’école ne m'a     sième parce que je m’ennuyais un peu… »
                      peu soutenue dans cette voie. Grâce à Boost,
                      j’ai bénéficié de conseils et d’aide, sans qu’on          PARTENARIAT
                      me colle une étiquette. Après avoir beaucoup
                      parlé et réfléchi, je suis arrivée à la conclusion      Le concept de Boost est inspiré de Start, une
                      que des études arabes et islamiques me conve-           initiative menée en Allemagne, qui a fait ses
                      naient beaucoup mieux. Et aujourd’hui, je suis          preuves. Pour l’implanter en Belgique, la Fonda-
                      très heureuse de mon choix ! »                          tion Roi Baudouin s’est entourée de plusieurs
                                                                              partenaires clés : la Collibri Foundation à
                         DÉCLIC                                               Bruxelles, la Plateforme pour l'Éducation et
                                                                              le Talent (Sofina-Boël) à Liège et à Anvers,
                      En troisième secondaire, Florent Maisse (20 ans)        le Fonds Lokumo à Verviers. Nike participe
                      a connu une période difficile : « Je vivais seul        également à l’animation d’ateliers à Anvers.
                      avec ma mère, la vie n’était pas facile et j’ai raté
                      mon année. J’ai alors décidé de me reprendre
                      en main en me fixant comme objectif de faire               345 jeunes         81       171         82          11
                      des études d’ingénieur civil. Le directeur de              soutenus

                      l’école a perçu ma motivation et m’a proposé
                      de poser ma candidature au programme Boost.                                           ANVERS

                      J’ai été accepté. »
                          Cela a été le déclic, raconte-t-il. « Alors que                                  BRUXELLES
                      j’étais assez renfermé sur moi-même et que je
                                                                                                                       LIÈGE        VERVIERS
                      manquais d’assurance, des ateliers de théâtre
                      et d’expression m’ont appris à m’ouvrir aux
                      autres et à parler en public. J’ai aussi fait de très
                      belles rencontres avec d’autres participants que           Partenaires
                                                                                 philanthropiques
                      je fréquente encore aujourd’hui. Et j’ai pu passer         par ville
                      une journée avec une ingénieure industrielle, ce
                      qui m’a conforté dans mon choix d’études.                  Nike    Collibri Foundation Sofina-Boël       Fonds Lokumo
                      Bref, je me suis senti plus motivé que jamais ».
                          Boost a aussi financé l’achat d’un ordinateur
                      performant pour lui permettre d'entamer ses             Plus d’infos ?
                      études universitaires. Florent est aujourd’hui un       www.boostvoortalenten.be

                                                                                                               magaz i ne annu e l 2017        23
HISTOIRE 4

               COLLECTION POZZO :                                                    DE FIL EN AIGUILLE

               DE LA BROCANTE                                                      Sa passion l’a amené, de fil en aiguille, à se

               AU MUSÉE !                                                          retrouver en possession d’une impressionnante
                                                                                   collection de plus de 9.000 pièces. « Les carre-
                                                                                   lages sont faits pour être vus côte à côte, il
               Il y a quelques mois, Roberto Pozzo                                 fallait avoir plusieurs exemplaires d’un même
               a fait don à la Fondation Roi                                       modèle afin de donner une meilleure idée
               Baudouin d’une superbe collection                                   de l’effet produit. Certains doivent aussi être
                                                                                   assemblés dans un ordre précis pour former
               de céramique belge, qui est devenue
                                                                                   un motif d’ensemble, comme une fleur ou un
               l’un des fleurons du Musée Gilliot &                                paysage », précise-t-il.
               Roelants de Hemiksem.                                                  Si cette collection est centrée sur la produc-
                                                                                   tion belge, l’Art Nouveau y occupe une place
                                                                                   de choix. « L’âge d’or de la céramique en Bel-
                                                                                   gique s’étend grosso modo de 1840 à 1940.
                                                                                   Le graphisme a donc été fortement influencé
                               Il fut un temps où des dizaines d’ateliers pro-     par l’Art Nouveau. À l’époque, il y avait une bonne
                               duisaient en Belgique des carreaux en céra-         trentaine d’usines belges spécialisées : à La
                               mique qui ornaient les murs d’un grand nombre       Louvière avec les faïenceries Boch, dans le
                               de nos maisons. Roberto Pozzo a débuté sa           Brabant… Le principal centre de fabrication était
                               collection en arpentant les marchés aux puces.      cependant l’usine Gilliot, implantée près de l'an-
                               « C’était l’époque, dans les années 1970 et 1980,   cienne abbaye d’Hemiksem, non loin d'Anvers.
                               où beaucoup de vieilles maisons bruxelloises        Avec une capacité de production de 400.000
                               étaient rénovées. Les céramiques n’étaient          carrelages par jour, elle exportait jusqu’en
                               plus à la mode, alors on les mettait en vente. »    Amérique latine », explique Roberto Pozzo.

24   Fonda t ion R o i Bau d o u in
La passion du
«	 Dans les années 1970 et 1980,                                                                collectionneur
   beaucoup de vieilles maisons                                                             Les grands collectionneurs
                                                                                            ne sont pas forcément dotés
   bruxelloises ont été rénovées.                                                           de moyens financiers impor-
   Les céramiques n’étaient plus                                                            tants. Plus que l’argent, c’est
                                                                                            la passion qui les amène à
   à la mode, alors on les mettait
                                                                                            dénicher de belles pièces,
   en vente dans les brocantes. »                                                           parfois modestes, mais qui
                                                   Roberto Pozzo
 Roberto Pozzo, collectionneur                                                              peuvent être à la base de
                                                                                            collections exceptionnelles,
                                                                                            représentatives de notre
                                                                                            patrimoine.

                       PRODUCTION SEMI-ARTISANALE                         À LA DISPOSITION DU PUBLIC

                    Mais s’agit-il encore d’un artisanat ou bien       Cette collection est particulièrement impres-
                    d’un produit industriel ? « Les carrelages         sionnante de par son importance et sa diver-
                    proprement dits étaient pressés mécanique-         sité – formats, périodes, styles, types, tech-
                    ment. Ensuite, la décoration était généralement    niques et origines. Elle peut à présent être
                    confiée à des femmes, qui reproduisaient les       admirée au Musée Gilliot & Roelants. Un choix
                    motifs et apposaient les différentes couleurs.     logique : « C’est le seul musée de la céramique
                    C’était un travail en grande partie manuel. »      entièrement axé sur les carrelages en Belgique »,
                       Cette céramique semi-artisanale était alors     dit Luc Bouckaert, le bourgmestre de Hemiksem.
                    un élément décoratif très apprécié dans les        « Il est implanté près de l'ancienne abbaye, qui
                    maisons belges : sur les façades, dans les cages   abritait l’usine Gilliot et où a travaillé le célèbre
                    d’escalier, sur les murets de jardins… Et pas      concepteur de carreaux Joseph Roelants. Avec
                    seulement dans les demeures bourgeoises, car       la collection Pozzo, le nombre de pièces que
                    son usage s'était démocratisé. Mais au lende-      possède le musée a plus que triplé. Même si de
                    main de la Seconde Guerre mondiale, les goûts      nouvelles salles sont en cours d’aménagement,
                    ont changé et le marché s’est effondré.            nous devrons faire une sélection parmi les car-
                                                                       relages de la collection Pozzo, qui seront expo-
                                                                       sés à tour de rôle selon des choix thématiques
                                                                       ou autres. C’est vraiment un bel enrichisse-
                                                                       ment pour notre musée ! »

                                                                       Plus d’infos ?
                                                                       La collection Pozzo a été inventoriée et
                                                                       numérisée sur un site internet qui lui est dédié :
                                                                       www.pozzo.collectionfrb.be
                                                                       Musée Gilliot & Roelants
                                                                       www.gilliottegelmuseum.be

                                                                                                            magaz i ne annu e l 2017   25
HISTOIRE 5

                          QUELS CHOIX DE VIE
                          APRÈS 60 ANS ?
                          Quel regard les Belges de plus de 60
                          ans portent-ils sur cette phase de la                   bien-être qui se dégage de l’enquête : « Les
                                                                                  seniors interrogés évaluent en moyenne leur
                          vie ? Quelles dispositions prennent-
                                                                                  degré de bien-être à 7,4 sur une échelle de 1 à
                          ils – ou pas ? Comment envisagent-ils                   10. Certains jours, c’est plutôt 4 et d’autres jours
                          une éventuelle perte d’autonomie ?                      plutôt 9… Mais dans l’ensemble, 7 me semble
                          Un premier Baromètre présente des                       être une évaluation réaliste », estime Josiane.
                          éléments de réponses à ces questions.                   « On a un toit, on a à manger, on a du temps
                                                                                  pour soi, pour sa famille et ses amis… On ne vit
                                                                                  pas mal. Tant qu’on a la santé, bien sûr ! »

                                                                                    SERVICES D’AIDE
                               Une vaste enquête menée auprès de plus de
                               2.000 Belges âgés de 60 à 85 ans, qui ne sont      Ce qui a surtout surpris Josiane dans cette
                               pas en situation de dépendance, dévoile leur       enquête, c’est le peu de personnes qui pré-
                               vision de la vieillesse, leurs attentes et leurs   parent leurs vieux jours. « Même à 60 ans, les
                               préoccupations.                                    gens pensent encore très peu à leur retraite.
                                                                                  Moi, je m’y suis préparée très tôt : j’ai constitué
                                      BIEN-ÊTRE                                   un plan d’épargne, je me suis créé des hobbies,
                                                                                  comme la peinture sur porcelaine. Résultat :
                               Les résultats de l’enquête ont été présentés à     je me suis rapidement adaptée à la fin de ma
                               un groupe diversifié de seniors parmi lesquels     carrière. » Marc, lui, a fait des aménagements
                               Josiane Lechat (77 ans) et Marc Vandenberghe       dans sa maison, notamment dans sa salle
                               (71 ans). Ils partagent le sentiment global de     de bain.

26   Fonda t ion R o i Bau d o u in
« Même à 60 ans, les gens pensent encore très peu
                                                          à leur retraite. Moi, je m’y suis préparée très tôt :
                                                          j’ai constitué un plan d’épargne, je me suis créé
   Comme la grande majorité des personnes
                                                          des hobbies, comme la peinture sur porcelaine. »
interrogées, l’un et l’autre souhaitent pouvoir
                                                         Josiane Lechat, 77 ans
vivre chez eux le plus longtemps possible. S’il
devait perdre son autonomie, Marc précise :
« Je ferais appel à des services d’aide profes-
sionnels. Je sais que je pourrais aussi compter
occasionnellement sur l’aide de mes enfants. »
Josiane, elle, l’avoue carrément : « J’ai la
frousse d’aller en maison de repos ! Mon mari            partie d’un réseau local d’entraide à Courtrai,
                          souffre de la maladie          qui s’appelle ‘Buren voor Buren’, et je rends
                          d’Alzheimer, mais nous         régulièrement visite à des personnes très
                          sommes très bien               âgées, souvent malades ou isolées. »
                          entourés, par nos                 Réalisé par le bureau d’étude Indiville à la
                          enfants et petits-en-          demande de la Fondation Roi Baudouin, ce
                          fants et par nos amis.         Baromètre fera l’objet d’une nouvelle édition
                          Je continue à avoir une        tous les trois ans. Objectif : mesurer les évolu-
                          vie active, je m’occupe        tions dans les visions, les choix de vie et les
                          de la maison et du             besoins des personnes vieillissantes.
                          jardin, et je conduis
                          toujours. Le jour où
                          je ne pourrai plus le
                          faire, je me tournerai                                  Isolement social
vers des services existants : nettoyage, fourni-
                                                                Faible                                             Isolement
ture de repas à domicile, taxi social… Il existe            isolement                             23 %             social
                                                                social                                             important
pas mal de choses. »
                                                                             32 %
  UNE AIDE CONCRÈTE
                                                                                                                   Isolement
De nombreux seniors sont prêts à consacrer                                                 45 %                    social
du temps aux autres et à s’engager dans un                                                                         moyen
réseau local de quartier : sept répondants
à l’enquête sur dix disent vouloir le faire ou                      Par qui souhaiteriez-vous être soigné ?
le font déjà. C’est le cas de Marc : « Je fais
                                                                Inconnu
                                                          (professionnel
                                                            ou bénévole)                           72 %            Famille /
                                                                                                                   ami proche
  Le Baromètre sur les choix de vie des plus de                              41 %
  60 ans a suscité l’intérêt de plusieurs secteurs
  d’activités. La Fondation Roi Baudouin a été
                                                                                    11 %
  invitée à en présenter les résultats afin de nour-                                       2%
  rir la réflexion, notamment en matière d’usage
  des nouvelles technologies (87 % des seniors                      Inconnu
                                                                 (zone grise)                     Autres
  se disent prêts à les utiliser), d’habitat (inciter
  les personnes encore jeunes à adapter plus tôt
  leur logement en vue de leur vieillesse) ou
  encore d’autonomie (se préparer plus tôt à ses
  vieux jours pour limiter le risque de perdre son       Plus d'infos ?
  indépendance).                                         www.kbs-frb.be
                                                         Recherche : choix de vie (= ZOOM)

                                                                                                  magaz i ne annu e l 2017     27
EN IMAGE

                                      Musée BELvue,
                                        Bruxelles

28   Fonda t ion R o i Bau d o u in
GOUVERNANCE
CONSEIL D’ADMINISTRATION
 Sous la présidence d’honneur
 de la Reine Mathilde

PRÉSIDENT                               ADMINISTRATEURS                             PRÉSIDENTS HONORAIRES
Thomas LEYSEN, président du             Jean-Pol BOONE, entrepreneur dans           Baron de VOGHEL (†), ancien
 Groupe KBC, président d’Umicore         le secteur digital et de l’e-commerce,      ministre, vice-gouverneur honoraire
                                         Digital & ICT investment officer            de la Banque nationale de Belgique
                                         de Be Angels, membre du Comité             André MOLITOR (†), chef de Cabinet
VICE-PRÉSIDENTE                          d’Investissement de W.IN.G by               honoraire du Roi
Sabine LARUELLE, ancienne ministre       Digital Wallonia, fondateur et CEO         Andries KINSBERGEN (†), ministre
 des Classes moyennes, des PME,          d’Inoopa                                    d'État, gouverneur honoraire de la
 des Indépendants et de l’Agriculture   Laurence BOVY, commissaire du                Province d'Anvers
                                         Gouvernement auprès de l’ULg et            Chevalier BOURSEAUX, président-
                                         du Centre hospitalier universitaire de      administrateur délégué de
DEUXIÈME VICE-PRÉSIDENT                  Liège, directrice générale de Vivaqua       Kabelwerk Eupen
Karl-Heinz LAMBERTZ, sénateur           Hélène CASMAN, professeur émérite           Comte DIDISHEIM, chef de Cabinet
 de la Communauté germanophone,          de la VUB et de l’ULB, notaire honoraire    honoraire du Prince Albert,
 président du Comité européen des       Jean HILGERS, directeur de la                administrateur délégué honoraire
 Régions, membre du Parlement            Banque nationale de Belgique                de la Fondation Roi Baudouin
 de la Communauté germanophone          Vincent HOUSSIAU (depuis le                 Baron VANDEN BERGHE (†), vice-­
                                         01/11/2017), chef de Cabinet                recteur honoraire de la KU Leuven,
                                         du Roi, représente le Roi au sein           fondateur et ancien directeur du
ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ                   du Conseil                                  Centrum voor Menselijke Erfelijkheid
Baron TAYART de BORMS                   Yasmine KHERBACHE, députée                   (Centre de Génétique humaine) de la
                                         au Parlement flamand, membre                KU Leuven
                                         du Conseil communal d’Anvers               Baron QUADEN, gouverneur honoraire
                                        Baron van DAELE (jusqu’au 31/10/2017),       de la Banque nationale de Belgique
                                         chef de Cabinet du Roi, représente         Baron PIOT, directeur de la London
                                         le Roi au sein du Conseil                   School of Hygiene & Tropical
                                        Marleen VANDERPOORTEN, présidente            Medicine, ancien directeur exécutif
                                         du CPAS et échevine de la ville de          de l'ONUSIDA, ancien secrétéaire
                                         Lier, ancienne ministre flamande            général adjoint des Nations Unies
                                         de l’Enseignement, présidente              Baronne TULKENS, ancienne
                                         honoraire du Parlement flamand              vice-présidente et juge de la Cour
                                        Magali VERDONCK, directeur général           européenne des Droits de l’Homme,
                                         adjoint d’Innoviris                         professeur émérite de l’UCL,
                                                                                     membre associée de l’Académie
                                                                                     royale de Belgique

                                                                                                       magaz i ne annu e l 2017   29
CONSEIL D’AVIS

     PRÉSIDENT
     Thomas LEYSEN, président de la
      Fondation Roi Baudouin

     MEMBRES
     Magda AELVOET (jusqu’au                    l’Enseignement et de la Recherche        27/06/2017), vice-présidente
      27/06/2017), ministre d’État              scientifique, Fédération Wallonie-       honoraire du Conseil supérieur de
     Najat ARBIB (depuis le 28/03/2017),        Bruxelles                                la Justice, directrice des Relations
      juge au Tribunal de Première             Vincent HOUSSIAU (depuis le               externes et internationales de
      Instance de Liège                         01/11/2017), chef de Cabinet             l’Office de la Naissance et de
     Jamila BEN AZZOUZ, consultante RH,         du Roi                                   l’Enfance
      formatrice, coach, directrice scienti-   Danny JACOBS, directeur du Bond         André SAPIR (jusqu'au 27/06/2017),
      fique auprès d’ICHEC-Entreprises          Beter Leefmilieu Vlaanderen              professeur à l’ULB
     André BERGEN (jusqu’au                    Christ’l JORIS, présidente de la Fon-   Philippe STROOBANT, administrateur
      27/06/2017), ancien président             dation Gillès, présidente commu-         de sociétés
      du Groupe KBC, administrateur             nautaire de Rode Kruis-Vlaanderen,     Didier TSHIDIMBA, partenaire senior,
      de sociétés                               présidente d’Agoria, présidente du     membre du Conseil de surveillance
     Bruno COLMANT, responsable de la           Conseil d’administration d’ETAP          de Roland Berger
      recherche macroéconomique de la          Rachida LAMRABET, écrivaine, juriste    Baron van DAELE (jusqu’au
      Banque Degroof Petercam, membre          Luc LUYTEN, président de la Fédéra-       31/10/2017) chef de Cabinet du Roi
      associé de l’Académie royale de           tion Belge des Fondations Philan-      Bart van OPSTAL (jusqu’au
      Belgique                                  thropiques                               27/06/2017), notaire, président
     Chantal COOREMAN, directrice              Sylvie MARIQUE, secrétaire générale       honoraire de la Fédération royale
      du Service Requêtes et Affaires           du Service public de Wallonie            du Notariat belge
      sociales de la Maison du Roi             Baron MARQUET, directeur général        Katrien VERHEGGE (depuis le
     Baron DAOUST, administrateur               d’UNICEF Belgique                        28/03/2017), administratrice
      délégué de Daoust                        Denis MATHEN, gouverneur                  générale de Kind & Gezin
     Anne DE PAEPE, recteur honoraire           de la Province de Namur                Stéphane VERMEIRE (depuis le
      de l’UGent                               Michel MOORTGAT (depuis le                28/03/2017), general manager
     Michiel DETURCK (depuis le                 28/03/2017), CEO de Duvel                Private Banking & Wealth Manage-
      28/03/2017), partner chez                 Moortgat                                 ment de BNP Paribas Fortis
      Vendis Capital                           Chevalier NOEL, vice-président          Inge VERVOTTE, ancienne ministre,
     Lise-Anne HANSE, directrice                honoraire de la Fondation Roi            membre du Conseil d’administra-
      générale, Direction générale              Baudouin, président du Groupe            tion et présidente de la direction
      de l’Enseignement obligatoire,            NMC & HEC-Liège                          de l’asbl Emmaüs
      Administration générale de               Nicole ROLAND (jusqu’au                 Sami ZEMNI, professeur à l’UGent

30   Fonda t ion R o i Bau d o u in
COMITÉ DE NOMINATION        COMITÉ DES FINANCES                    CENSEURS 1

Hélène CASMAN, présidente   Peter DE PROFT (président depuis       Vincent BERTOUILLE, juge de paix
Clarisse ALBERT              le 19/09/1017), directeur général     Frank BUYSSENS, notaire à Zwijn­
 (jusqu’au 20/12/2017)       de la European Fund and Asset          drecht, professeur à la KU Leuven,
Jean-Pol BOONE               Management Association                 co-directeur du Centrum voor
 (depuis le 21/12/2017)     Baron DE KEULENEER,                     het Notariaat de la KU Leuven
Karl-Heinz LAMBERTZ          administrateur délégué de             Arnout SCHOTSMAN (depuis le
 (depuis le 21/12/2017)      Credibe, président du Conseil          21/12/2017), notaire honoraire
Olivier VANDERIJST           d’administration de l’ULB, adminis-    à Malines
 (jusqu’au 20/12/2017)       trateur délégué de la Fondation       Thierry VAN PEE (depuis le 19/09/2017),
                             universitaire                          notaire honoraire à Nivelles
                            Hugo LASAT (jusqu’au 08/03/2017),
                             chairman of the Management
COMITÉ DE RÉMUNÉRATION       Board, Petercam Institutional
                             Asset Management, co-CEO              DIRECTION
                             Institutional Asset Management,
André BERGEN, président      Banque Degroof Petercam
 (jusqu’au 20/12/2017)      Anne-Marie ROUMIEUX (depuis            Luc TAYART de BORMS,
Thomas LEYSEN, président     le 19/09/2017), senior partner         administrateur délégué
 (depuis le 21/12/2017)      Demou­celle, fondatrice et prési-     Dominique ALLARD, directeur
Laurence BOVY                dente de Demoucelle Parkinson         Françoise PISSART, directrice
 (depuis le 21/12/2017)      Charity, administratrice, membre      Gerrit RAUWS, directeur
Sabine LARUELLE              du Comité Audit & Risk de P&V         Jean-Paul WARMOES, directeur
Marleen VANDERPOORTEN        Assurances
                            Wim VERMEIR (depuis le
                             19/09/2017), CIO AG Insurance,
                             Group head of Investments Ageas
COMITÉ D’AUDIT

Jean HILGERS, président
Bruno COLMANT
 (jusqu’au 20/12/2017)
Yasmine KHERBACHE                                                  1 Les censeurs font rapport au Conseil
                                                                     d’administration sur la gestion des
Bart van OPSTAL
                                                                     successions confiées à la Fondation
 (jusqu’au 20/12/2017)                                               et examinent la façon dont celle-ci
Magali VERDONCK                                                      s’acquitte des charges testamentaires
 (depuis le 21/12/2017)                                              (voir aussi page 33).

                                                                                        magaz i ne annu e l 2017   31
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler