Programme de travail international dans la DPSG Programme Justice internationale

 
International_fra.fm Seite 1 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

          Programme
          de travail international dans la DPSG

          Programme
          Justice internationale
International_fra.fm Seite 2 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      Sponsorisé par

      Herausgeber:
      Bundesleitung der Deutschen Pfadfinderschaft Sankt Georg.
      Postfach 221380, 41436 Neuss, www.dpsg.de
      Fotonachweis:
      Michael Scholl, Franz-Georg Wand, Christian Schnaubelt,
      Saskia Scholten, Frank Eichinger, Susanne Krogull
      Satz und Grafische Gestaltung:
      Online Cross Media GmbH, Dortmund
      Druck:
      Digitalprint, Neuss
      Copyright: Georgsverlag Neuss 2008

      2
International_fra.fm Seite 3 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                      Avant-propos

                    Programme de travail international
                    dans la DPSG

                    Avant-propos
          A l’aide de ce présent programme, l’association scoute catholique alle-
          mande, la Deutsche Pfadfinderschaft Sankt Georg (DPSG) décrit les
          fondements et les objectifs du travail international dans l’ensemble de
          l’association.
          Le programme doit servir d’orientation aux personnes responsables à
          tous les niveaux, branches et services de l’association pour leurs
          activités. De plus; il faut informer les partenaires de l’association sur le
          travail effectué par l’association dans la société, l’église, la politique et
          l’état. Pour la réalisation pratique, des documents de travail se tiennent
          de manière ciblée à disposition sur la base de ce programme (par ex.
          « Rencontres internationales », « Jamboree »).
          Le programme se base sur les fondements de l’association qui sont
          décrits dans les statuts de la DPSG. Les programmes des services com-
          plètent ce programme.

          Programme de travail international dans la DPSG                            3
International_fra.fm Seite 4 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      Avant-propos

      Le programme se structure comme suit :
      1. Fondements de l’association
      2. Les objectifs poursuivis par le travail international dans la DPSG
          2.1. Objectifs
          2.2. Unité cible
      3. Thèmes principaux du travail international
          3.1. Europe
          3.2. Apprentissage interculturel
          3.3. Intégration d’enfants et de jeunes ayant une origine migratoire
      4. Travail international dans les services de la DPSG
          4.1. Justice internationale
          4.2. Ecologie : vivre dans une optique durable
          4.3. Travail des personnes handicapées : vivre la fraternité
      5. Réalisation pratique
          5.1. Formes de concrétisation
          5.2. Mesures concrètes
          5.3. Travail en partenariat
      6. Structures
          6.1. Structures internationales
          6.2. Structures internes
      7. Perspectives

      4                       Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 5 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                               1. Fondements de l’association

                           1. Fondements de l’association
          L’identité de l’association scoute catholique allemande, la Deutsche
          Pfadfinderschaft Sankt Georg (DPSG) se base sur les idées du fondateur
          du mouvement scsout Lord Robert Baden-Powell of Gilwell. Il fut mû par
          l’idée de « travailler pour la paix » : « Une chose reste cependant
          essentielle pour la paix générale et durable, peu importe la forme
          qu’elle prend, à savoir le changement total d’esprit parmi les peuples,
          le passage à une compréhension mutuelle plus étroite, à une suppres-
          sion des préjugés nationaux et à la capacité de voir, avec une sympa-
          thie amicale, à travers les yeux des autres. » (Spuren des Gründers –
          Traces du fondateur, Neuss : 2007, page 32)
          Ceci est considéré jusqu’à aujourd’hui comme un principe important du
          travail des scouts. La DPSG est membre de l’« Organisation Mondiale
          du Mouvement Scout » (OMMS) via les Ring deutscher Pfadfinderver-
          bände (RdP – Fédération du scoutisme allemand) avec environ 28 mil-
          lions de membres dans 216 pays (mise à jour en 2006).
          Le message biblique forme en deuxième source le fondement et l’impul-
          sion de l’activité de la DPSG. La DPSG est l’association catholique des
          pionnières et pionniers en République fédérale d’Allemagne. En tant
          qu’association membre, elle participe activement à la Fédération de la
          jeunesse catholique allemande (BDKJ – Bund der Deutschen Katholis-
          chen Jugend). Elle est membre de la Conférence Internationale Catho-
          lique du Scoutisme (International Catholic Conference of Scouting,
          ICCS) qui est reconnue par le Saint Siège comme Organisation Interna-
          tionale Catholique.
          La DPSG œuvre pour « l’amitié et la solidarité internationales, le parte-
          nariat et la collaboration ainsi qu’une participation en ce qui concerne
          les questions de développement mondial et de la paix. La DPSG reprend
          des expériences quotidiennes de l’apprentissage interculturel et de la
          vie internationale dans son unité de vie. Elle invite des enfants et des
          jeunes ayant divers horizons culturels à devenir membre de
          l’association. » (Ordnung der DPSG – Statuts de la DPSG, Neuss : 2006,
          page 12)
          En s’intégrant dans un mouvement mondial, un engagement dans un
          cadre international représente une composante du travail des jeunes de
          toutes les associations de scouts. Cela s’effectue aussi bien à l’échelle
          locale par des partenariats concrets et des rencontres qu’à l’échelle
          nationale dans la collaboration internationale et la participation à un
          développement de la structure et du contenu de l’association mondiale.

          Programme de travail international dans la DPSG                                  5
International_fra.fm Seite 6 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      2. Les objectifs poursuivis par le travail international
      dans la DPSG

               2. Les objectifs poursuivis par le
                  travail international dans la DPSG

               2.1. Objectifs
      L’objectif du mouvement mondial des scouts est de contribuer au déve-
      loppement des jeunes afin qu’ils puissent prendre conscience de leurs
      pleines capacités corporelles, intellectuelles, sociales et spirituelles en
      tant que personnalités, citoyennes et citoyens conscients de leurs res-
      ponsabilités et en tant que membres de leur communauté locale, natio-
      nale et internationale. Une collaboration multinationale est par consé-
      quent une composante essentielle du travail des scouts. Les objectifs
      poursuivis par le travail international de la DPSG sont décrits dans ses
      statuts. Ce qui suit est particulièrement important :
      Créer des conditions de paix et la compréhension
           « La paix règne lorsque la justice et la tolérance existent entre
           les hommes. C’est pourquoi, nous nous engageons à créer des
           chances et des conditions de vie égalitaires pour tous. Par des
           rencontres interculturelles et internationales dans notre pays et
           à l’étranger, nous créons la base pour l’entente et la paix. »
           (Ibid., page 8)
      Favoriser le développement de la personnalité et
      l’apprentissage interculturel
            « Les rencontres internationales et le travail de partenariat per-
            mettent aux jeunes de faire des expériences enrichissant le dé-
            veloppement de leur personnalité. Elles contribuent d’une
            manière décisive à un vivre-ensemble pacifique. »
            (Ibid., page 11)
      Contribuer à la formation d’une mondialisation
           « La DPSG encourage l’apprentissage de compétences utiles pour
           apporter une contribution positive à la mondialisation. Dans ce
           but, elle renforce la compréhension des liens économiques, so-
           ciaux, écologiques et politiques internationaux existants. Elle
           soutient ses jeunes membres, les aide à se procurer des informa-
           tions, à apprécier leur diversité et à se faire une opinion person-
           nelle. La DPSG encourage la création de réseaux destinés à
           surmonter les dysfonctionnements de la mondialisation. Pour ce
           faire, elle mise aussi sur des partenariats et des relations
           mondiales. » (Ibid., page 6)

      6                       Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 7 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                            2. Les objectifs poursuivis par le travail international
                                                                      dans la DPSG

                    2.2. Unité cible
          Les enfants et les jeunes figurant dans les unités ainsi que les cheftai-
          nes et chefs de leurs unités forment l’unité cible du travail international
          de la DPSG.
          Les propagatrices et propagateurs qui sont actifs dans les branches
          d’âge ou les services à différents niveaux de l’association forment une
          interface importante pour accéder à cette unité cible.
          Chaque branche oriente son travail international selon les particularités
          et possibilités spécifiques à l’âge :
          Branche louveteaux : « Dans la découverte d’enfants d’autres pays
          et cultures, ils apprennent la diversité culturelle et religieuse de la
          société dans laquelle ils vivent ; cette diversité ils la vivent comme enri-
          chissante. Ainsi les enfants assument une responsabilité pour une orga-
          nisation durable de leur avenir. Les louveteaux et louvettes coorgani-
          sent le monde d’une manière active ! » (Ibid., page 13)
          Branche scoute : « Les scoutes et scouts rencontrent des personnes
          issues pays et cultures. Aainsi, ils apprennent à connaître la diversité
          culturelle et sociale de leur société ; cet apprentissage, ils le vivent
          comme un enrichissement. » (Ibid., page 17)
          Branche pionniers : « Lors de rencontres internationales, les mem-
          bres de cette branche apprennent de plus à intensifier la confrontation
          entre leur culture de vie et celle d’autrui. Ce faisant, ils contribuent per-
          sonnellement à davantage de paix et de tolérance entre personnes
          d’origines culturelles et sociales différentes. » (Ibid., pages 20, 21)
          Branche compagnons : « Les rencontres internationales offrent aux
          jeunes la chance de faire des expériences marquant leur vie. Dans
          l’action, ils apprennent à connaître des itinéraires, des carrières, des
          cultures et des mentalités inhabituelles, inconnues ; leur horizon de
          réflexion s’élargit énormément. Des compagnonnes et compagnons
          apprennent à agir, face au monde, en faisant preuve de responsabilité ;
          à intervenir comme acteur international au niveau du monde et à vivre
          la paix (il ne s’agit pas uniquement d’en parler, mais de la vivre). Les
          rencontres internationales constituent une des traditions les plus
          anciennes et une des plus grandes chances du scoutisme. » (Ibid.,
          page 25)

          Programme de travail international dans la DPSG                            7
International_fra.fm Seite 8 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      3. Thèmes principaux du travail international

               3. Thèmes principaux du travail
                  international

               3.1. Europe
      L’Europe est une partie intégrante indispensable de la vie quotidienne
      des jeunes. Leur environnement est influencé par l’Europe et l’Union
      Européenne règlemente pour eux, du moins partiellement, beaucoup
      des domaines qui sont aussi importants pour eux. Cependant étant
      donné les problèmes économiques et les défis auxquels le modèle euro-
      péen social et de société fait face, de nombreux jeunes portent un juge-
      ment très sceptique sur toute une série de développements se dérou-
      lant dans l’UE. Avec le livre de l’UE « Un nouvel élan pour la jeunesse
      en Europe » et le Pacte européen pour la jeunesse, les désirs des jeunes
      ont été placés au centre de la politique transversale européenne. Mal-
      heureusement celle-ci n’a pas eu jusqu’à aujourd’hui d’effet perceptible
      pour les jeunes.
      L’importance de l’intégration européenne s’est transformée pour les
      jeunes. L’objectif originel de garantir la paix en Europe n’est aujourd’hui
      plus pertinent pour beaucoup, des acquisitions comme la liberté de
      voyager sont perçues comme allant de soi. Au lieu de cela, l’Europe est
      vue par beaucoup plutôt comme un danger pour l’avenir propre et la
      concurrence européenne est perçue comme une menace pour le poste
      d’apprentissage propre ou l’emploi.
      La politique de l’Union Européenne est sans aucun doute très compli-
      quée. Elle doit être transposée au niveau des jeunes. Il faut montrer
      que l’Europe est plus que des textes de traités, des institutions et des
      domaines politiques, que cela concerne les jeunes dans leur vie quoti-
      dienne et que l’Europe peut être vécue et façonnée.
      De par sa situation géographique ainsi que ses événements de l’histoire
      et du présent, l’Allemagne joue un rôle important pour le processus uni-
      ficateur de l’Europe. Pour le travail des scouts en Europe, il s’agit de
      développer les contacts déjà existants et de contribuer activement à
      l’élargissement vers l’est. Pour faire de l’Europe également une expé-
      rience dans la DPSG, il faut augmenter considérablement les activités
      dans ce domaine. Au côté des séminaires thématiques et des rencon-
      tres multi et bilatérales, l’utilisation des possibilités d’effectuer un ser-
      vice de volontariat européen en fait également partie. Avec le pro-
      gramme de l’UE « JEUNESSE », des subventions sont mises à
      disposition. Elles doivent être développées de manière plus intense

      8                       Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 9 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                         3. Thèmes principaux du travail international

          pour les unités de la DPSG. Des procédures de demande compliquées
          et longues constituent un obstacle important pour de nombreux béné-
          voles.
          Dans les comités et structures du mouvement scout à l’échelle euro-
          péenne (OMMS-Europe), les pionnières et pionniers peuvent participer
          aussi bien à la politique européenne que faire des expériences de colla-
          boration internationale. Dans la collaboration, par ex. avec le forum
          européen de la jeunesse, un ascendant est pris ici sur les développe-
          ments de la politique de la jeunesse de l’UE et du Conseil Européen. La
          DPSG devrait également s’engager de manière plus intense dans la for-
          mation et l’organisation de manifestations multilatérales. Une autre
          plateforme à l’échelle européenne offre la collaboration dans la ICCS de
          la région Europe/Méditerranée.
          Les thèmes religieux et interculturels jouent en particulier un rôle
          important dans la collaboration avec les autres associations catholiques
          de scouts. L’accent est mis sur l’intégration des associations de l’Europe
          de l’est avec pour objectif de permettre l’organisation de rencontres.

          Programme de travail international dans la DPSG                           9
International_fra.fm Seite 10 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      3. Thèmes principaux du travail international

               3.2. Apprentissage interculturel
      La DPSG est intégrée dans le mouvement mondial des scouts et crée
      des contacts dans de nombreux pays et continents de notre monde. En
      étant en contact avec des personnes d’autres cultures, les membres de
      la DPSG étudient la culture respective des autres et leur propre culture.
      Ils apprennent quelque chose de nouveau, découvrent la communauté
      et apprennent à comprendre les horizons et à se faire aux différences.
      La culture englobe à ce propos la langue, les comportements, les nor-
      mes, les systèmes de valeurs et les coutumes. Elle établit la manière
      dont nous percevons, jugeons et faisons les choses et ce que nous
      attendons des autres.
      L’idée fondamentale de l’apprentissage dans le cadre du mouvement du
      scoutisme se base sur l’approche du « learning by doing » (« apprendre
      en faisant »). L’éducation scoute mise sur un apprentissage à partir de
      l’expérience vécue avec, comme composante, l’observation, l’expéri-
      mentation et le vécu personnel. Les expériences vécues sont relues au
      sein de l’unité, évaluées et recadrées dans des contextes personnels,
      sociaux et politiques plus vastes. Ainsi des idées et comportements
      nouveaux deviennent possibles.
      Un apprentissage interculturel de la DPSG signifie logiquement :
      • apprendre de chacun, avec chacun et sur chacun
      • connaître le fond des choses et comprendre les causes plus profon-
        dess’avancer avec curiosité vers les personnes d’une autre origine et
        culture et se mettre dans leur mode de vie (développer de l’empathie)
      • pouvoir supporter des situations étrangères et confuses
        (tolérance de l’ambiguïté)
      • développer une identité propre et l’élargir avec des comportements et
        valeurs
      • développer un système propre de valeurs qui est empreint de
        solidarité, respect, justice et paix.
      • observer de manière critique l’environnement vital personnel et y
        réfléchir pour contribuer à son organisation
      • chercher ensemble des voies, pour trouver la manière dont il est
        possible d’atteindre la paix, la justice et la solidarité
      Des thèmes comme la paix, la justice, la situation des jeunes, le com-
      merce écologique ou l’égalité des sexes sont aussi repris dans les con-
      textes internationaux et traités de manière interculturelle.

      10                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 11 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                         3. Thèmes principaux du travail international

          Au travers des différentes perspectives, on touche à un débat plus pro-
          fond et la conscience de la dimension internationale du commerce est
          renforcée.
          Le background commun des scouts et la fédération mondiale offrent des
          accès simples et des possibilités d’établir des contacts rapides.

                    3.3. Intégration d’enfants et de jeunes ayant une
                    origine migratoire
          L’unité cible des enfants et des jeunes a ainsi fortement changé ces der-
          nières décennies, si bien que l’Allemagne est devenu un pays d’immi-
          gration. Malgré de multiples efforts, on n’est toujours pas arrivé à per-
          mettre aux enfants et aux jeunes ayant une origine migratoire de
          participer avec les mêmes droits à toutes les secteurs de la société.

          Programme de travail international dans la DPSG                          11
International_fra.fm Seite 12 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      3. Thèmes principaux du travail international

      Ils sont fortement touchés, davantage que les autres, en particulier par
      la pauvreté éducative et matérielle. Depuis le début des années 60, la
      DPSG s’occupe du thème de « l’intégration des jeunes étrangères et
      étrangers ».
      Là où une intégration dans l’association s’avère difficile par ex. en
      raison de l’appartenance religieuse, un changement de paradigme
      s’effectue. Dans ces cas-là, la DPSG met l’accent sur l’encouragement
      de l’auto-organisation des propres associations de scouts. C’est ainsi
      qu’un contact étroit avec le BMPD (Bund Muslimischer Pfadfinder
      Deutschland – Fédération du scoutisme musulman en Allemagne) a
      marqué les activités.
      L’ouverture interculturelle de la DPSG fera même partie à l’avenir des
      défis importants. Elle offrira des opportunités aux enfants et jeunes
      ayant ou n’ayant pas de passé migratoire. En tant qu’association catho-
      lique, des opportunités particulières s’offrent à la DPSG dans le
      domaine du dialogue interreligieux qui est de plus en plus important.
      Cela est traité de façon sélective dans le service Justice internationale.

      12                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 13 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                              4. Travail international dans les services de la DPSG

                    4. Travail international dans les
                    services de la DPSG
          Dans l’esprit d’une fixation des priorités, la DPSG a défini consciemment
          trois services pour son travail et les a inscrits dans ses statuts. Le travail
          effectué dans ces services ouvre une perspective internationale, étant
          donné que les enfants et les jeunes reconnaissent que leurs actions sur
          place ont des effets sur les personnes vivant en dehors de l’Allemagne
          et de l’Europe. Ils apprennent dans le même temps que les développe-
          ments mondiaux influencent aussi leur vie.

                    4.1. Justice internationale
          La collaboration avec les associations de scouts dans le cadre de
          l’apprentissage de la politique du développement est la plus importante
          dans la DPSG depuis les années 50. Les fondements actuels de ce tra-
          vail sont décrits dans le programme de justice internationale qui com-
          plète le programme international.
          Le service Justice internationale (autrefois questions de développe-
          ment) relie les aspects nationaux et internationaux de thèmes qui ont
          à voir avec la justice et l’injustice. Les contenus sont toujours considé-
          rés des deux perspectives car les problèmes d’aujourd’hui ne peuvent
          plus être vus d’un point de vue purement national. Concrètement, ces
          contenus ont été transformés entre autres en actions annuelles de
          l’association, pour lesquelles l’association est active à tous les échelons
          en utilisant des mesures de travail de formation, de solidarité, de lob-
          bying et de relations publiques. A ce propos, la collaboration avec des
          associations d’autres pays, en particulier avec les associations partenai-
          res de la DPSG, joue un rôle important pour favoriser un apprentissage
          exemplaire.
          Très tôt déjà, la DPSG a essayé d’établir un dialogue d’égal à égal avec
          les associations de scouts du monde entier pour combattre l’attitude de
          n’être que le financier de projets et d’organisations dans ce que l’on
          appelle le tiers monde. Les partenariats à long terme avec des organi-
          sations de scouts en Bolivie, au Rwanda et au Bénin (voir page 32)
          reflète cela. La focalisation sur l’apprentissage réciproque ne se trouve
          pas uniquement au premier plan depuis les dernières évolutions de la
          mondialisation. Des thèmes critiques comme l’éducation, la pauvreté et
          la richesse, l’écologie et le développement, le VIH/SIDA et la santé ont
          été pris comme sujet entre les associations depuis le début.

          Programme de travail international dans la DPSG                           13
International_fra.fm Seite 14 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      4. Travail international dans les services de la DPSG

               4.2. Ecologie : vivre dans une optique durable
      « Organiser son propre univers dans une optique durable, cela signifie
      vivre de telle sorte que les besoins des générations actuelles puissent
      être satisfaits sans que les possibilités des générations futures en soient
      limitées. En nous engageant en vue d’une gestion responsable de la
      Création, nous répondons à notre responsabilité écologique et écono-
      mique. Notre manière de vivre est simple et respectueuse de l’environ-
      nement ; nous revendiquons un engagement en vue d’un avenir sûr,
      durable. Nous préservons notre santé et notre association préserve la
      santé de ses membres et de toutes les personnes que nous côtoyons. »
      (Ibid., page 8)
      L’engagement pour sauvegarder la Création de Dieu a toujours fait par-
      tie des champs d’activité essentiels de la DPSG. Le principe de « vivre
      simplement » trouve sa mise en application par exemple dans les cam-
      pements, dans la vie dans et avec la nature, ainsi que dans l’étude des
      thèmes que sont la pollution de l’environnement, la consommation
      d’énergie ou les déchets. L’enthousiasme pour l’environnement et la
      nature, l’engagement pour le maintien de la Création de Dieu doit se
      passer au-delà des frontières afin d’en montrer des effets. Pour ces
      raisons, elle joue un rôle important dans le travail international de
      l’association.

               4.3. Travail des personnes handicapées :
               vivre la fraternité
      « Cohabiter de manière équitable signifie pour nous que tous les hom-
      mes ont même valeur et mêmes droits. Partout dans le monde et dans
      notre entourage, nous nous solidarisons avec les personnes qui vivent
      dans des conditions inégales et injustes. Dans nos unités, personnes
      handicapées et personnes valides cohabitent de manière égalitaire. »
      (Ibid., page 8)
      Accueillir des enfants et des jeunes ayant un handicap dans les unités
      de la DPSG est une très longue tradition dans l’association et a aussi
      aujourd’hui une grande importance. Cet engagement lie la DPSG avec
      les associations et unités de scouts en Europe qui sont actifs dans ce
      domaine mais aussi dans un contexte mondial. La DPSG favorise
      l’échange et le transfert de travail de personnes handicapées et de leurs
      méthodes avec les associations de scouts étrangères. Elle apporte ainsi
      une contribution importante contre la discrimination et pour plus de
      tolérance.

      14                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 15 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                              4. Travail international dans les services de la DPSG

          Programme de travail international dans la DPSG                       15
International_fra.fm Seite 16 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      5. Réalisation pratique

               5. Réalisation pratique
               5.1. Formes de concrétisation
      Le travail international est mis en œuvre dans la DPSG de diverses
      manières :
      Travail d’éducation :
      • transmission de la compétence interculturelle
      • transmission du savoir sur les relations internationales et globales
        (voir aussi programme de justice internationale)
      • création d’une motivation pour façonner la société.
      Activités :
      • éxécution de mesures et de projets internationaux
      • entretien de partenariats en partie de longue date, en partie relatifs
        à des projets
      • ouverture interculturelle de l’association à l’intérieur de l’unité de vie
        en Allemagne, intégration offensive des enfants et des jeunes ayant
        une origine migratoire
      Représentation des intérêts et contribution à la formation
      politique :
      • représentation des intérêts des enfants et des jeunes dans des
        rapports internationaux à l’échelle européenne et mondiale
      • collaboration dans des réseaux internationaux du mouvement
        mondial des scouts et de l’église catholique
      Une composante essentielle de la pédagogie du scoutisme est la parti-
      cipation des enfants et des jeunes aux décisions de l’unité et de l’asso-
      ciation. C’est ainsi que des méthodes et des structures de cogestion et
      de participation font partie des fondements pédagogiques et conformes
      aux statuts. Ces derniers s’appliquent aussi bien dans les unités de vie
      quotidiennes que dans des mesures internationales et font partie des
      outils de travail naturels. A côté de cela, chaque branche d’âge utilise
      également la pédagogie spécifique à sa branche dans le travail interna-
      tional.

      16                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 17 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                5. Réalisation pratique

                    5.2. Mesures concrètes
          Rencontres internationales
          Les jeunes doivent faire l’expérience de la diversité culturelle, appren-
          dre de chacun et façonner ensemble la paix. C’est pourquoi les unités
          de l’association organisent des rencontres internationales et des projets
          en commun avec les associations de scouts d’autres pays. Le but est
          que chaque membre de la DPSG ait participé à au moins une rencontre
          de la jeunesse internationale à l’étranger et à une en Allemagne. On
          sous-estime précisément souvent une rencontre internationale organi-
          sée en Allemagne, elle offre cependant, de par son rôle inhabituel
          d’hôte, des possibilités d’apprentissage particulières.
          De nombreuses unités ont des doutes quant à l’organisation d’une ren-
          contre internationale et se limitent à des excursions à l’étranger ayant
          un caractère plutôt touristique. De telles excursions peuvent éveiller
          l’intérêt vis-à-vis du pays et de la culture, elles ne contribuent cepen-
          dant que peu à l’apprentissage interculturel. Dans le pire des cas, elles
          peuvent conduire à confirmer et à consolider en apparence les stéréo-
          types et préjugés.
          Il faut agir contre cela en éveillant l’envie de faire des rencontres, en
          dissipant les peurs du contact, en offrant des possibilités d’aide ainsi
          qu’en explicitant clairement les effets et les opportunités des rencon-
          tres. Cela peut avoir lieu par ex. en donnant des conseils personnels,
          par des publications et des documents de travails, des stands d’infor-
          mations, des rapports d’expérience, une formation continue des cadres,
          l’exploitation des partenariats, etc.
          Grandes manifestations internationales
          De grandes manifestations périodiques internationales du mouvement
          mondial des scouts, par ex. le World Scout Jamboree (organisé en com-
          mun avec et au sein de la branche scoute) ou le World Rover Moot
          (organisé en commun avec et au sein de la branche compagnons)
          offrent des espaces d’expérience qui seraient autrement impossibles.
          Il est important que ces espaces d’expérience soient aussi utilisés. Une
          bonne préparation et un bon suivi des cadres et des participants dans
          le domaine de l’apprentissage interculturel sont pour cette raison tout
          aussi nécessaires que l’ouverture aux contacts et rencontres en dehors
          de l’unité ou du pays propre.
          Internationalité dans les unités sur place
          La thématique internationale et interculturelle est omniprésente égale-
          ment dans l’unité de vie sur place. Il faut favoriser l’intégration des

          Programme de travail international dans la DPSG                           17
International_fra.fm Seite 18 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      5. Réalisation pratique

      enfants et des jeunes ayant une origine migratoire dans les unités de
      l’association.
      En Allemagne, le dialogue devrait être en outre renforcé avec des unités
      et des associations d’une autre appartenance ethnique et religieuse. La
      DPSG doit se consacrer dans les prochaines années à la manière dont
      il est possible de réussir cette « ouverture interculturelle ». La collabo-
      ration renforcée avec les unités et les associations locales qui traitent
      de cette thématique offre une possibilité. Un aspect important de
      l’apprentissage interculturel est l’étude réfléchie de l’identité culturelle
      propre, de l’origine propre, des valeurs, des traditions, de l’histoire et
      de la religion.
      Les expériences et les résultats des rencontres internationales et des
      mesures doivent être rapportés dans le travail local des unités et il faut
      les traiter afin que ces connaissances puissent porter leurs fruits.
      Actions annuelles
      Pendant les actions annuelles « Flinke Hände, flinke Füße » (« Mains
      agiles, pieds agiles ») de la DPSG, un thème commun est traité la plu-
      part du temps avec des partenaires à l’étranger. Grâce à cela la signi-
      fication générale des différents développements sociaux doit être expli-
      quée de manière exemplaire dans le domaine du travail éducatif. En
      même temps, l’argent est collecté pour des projets concrets et il est
      ainsi possible de travailler, en commun avec les associations partenai-
      res, à un monde plus juste.
      En outre, la DPSG intervient pratiquement et financièrement auprès de
      personnes se trouvant dans des régions en crise (par ex. en constituant
      une association de scouts afghane).
      Services de volontariat
      Il existe de plus en plus de jeunes adultes dans la DPSG qui sont inté-
      ressés par un service de volontariat individuel à court ou à long terme
      dans une association de scouts ou d’autres projets à l’étranger. La
      DPSG abordera de manière intensive la question de savoir dans quelle
      mesure elle offrira ou procurera elle-même des services de volontariat.
      Des volontaires allemands et internationaux sont selon leur service des
      propagatrices et des propagateurs de l’idée du scoutisme internatio-
      nale.
      Westernohe comme centre international
      Le centre fédéral de la DPSG se trouve depuis plus de 50 ans à Wester-
      nohe, un lieu où l’association peut vivre et où des accents sont mis de
      manière exemplaire pour le travail de l’association. Plus d’unités en pro-

      18                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 19 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                5. Réalisation pratique

          venance de l’étranger doivent se passionner à nouveau pour Wester-
          nohe et des rencontres internationales doivent avoir lieu à Westernohe.
          A ce propos il faut développer et faire aussi davantage la publicité à
          l’étranger des possibilités d’avoir des programmes ambitieux dans le
          domaine écologique et de la pédagogie de l’expérience.

          Formation, conseils et coaching
          Un des pivots pour un travail international réussi dans la DPSG est la
          bonne gestion des mesures de toutes sortes. C’est pourquoi des infor-
          mations et des compétences sont transmises dans le cadre de la forma-
          tion associative globale, elles doivent motiver les cheftaines et chefs et
          les rendre capable d’organiser des rencontres internationales en Alle-
          magne et à l’étranger. Les contenus de la formation se trouvent aussi
          bien dans des contenus d’organisation que de formation de la person-
          nalité, pédagogiques et interculturels.
          De plus, une formation continue pédagogique des cadres est nécessaire
          dans la thématique interculturelle et internationale. Les séminaires
          internationaux déjà existants à l’échelle fédérale et du diocèse sont
          complétés et continuent d’être développés et ancrés de manière con-
          ceptuelle.
          En complément, les possibilités de conseils personnels et de coaching
          de cadres et de programmes internationaux devraient être étudiées.

          Programme de travail international dans la DPSG                           19
International_fra.fm Seite 20 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      5. Réalisation pratique

               5.3. Travail en partenariat
      Sous le terme de partenariat, la DPSG comprend une relation de volon-
      tariat à une association ou une institution pour atteindre des objectifs
      communs et échanger des expériences. Les partenariats se caractéri-
      sent par une équivalence des partenaires, une fraternité dans la colla-
      boration et une participation mutuelle (conf. Chartre de Marrakech,
      page 1).
      Les deux partenaires profitent toujours l’un de l’autre par l’échange et
      la collaboration, le fait d’apprendre à faire connaissance des cultures et
      des contextes de vie des autres ainsi que par la réalisation de projets
      communs. Une importance particulière est accordée à ce propos aux
      partenariats envers des associations de scouts se trouvant dans ce que
      l’on appelle des pays en voie de développement. Dans ces partenariats,
      il est clair qu’il ne faut pas confondre l’équivalence avec l’égalité. Grâce
      au sérieux et à l’acceptation des diverses possibilités, la DPSG rencon-
      tre de manière ouverte et confiante ses partenaires sur une même lon-
      gueur d’onde. Avec ses partenaires, la DPSG essaye de surmonter les
      dépendances, l’injustice et les discordes pour ainsi « léguer un monde
      un peu meilleur » (Baden-Powell).
      La DPSG se consacre à ces partenariats séparément dans son service
      Justice internationale (conf. programme de justice internationale).
      La DPSG est conscient que les partenariats ne sont pas possibles sur
      une longue période indéfinie et n’ont pas la même intensité continuelle,
      mais ont besoin d’espace pour se développer différemment par phase.
      Des actions annuelles – prévues, organisées et réfléchies en commun –
      sont des formes adaptées pendant des périodes limitées pour faire
      l’expérience particulièrement dense du partenariat. En dehors de telles
      périodes denses, l’échange mutuel d’informations relatives à la vie au
      travail dans l’association peut être prioritaire.
      Cependant, la DPSG entretient consciemment aussi en même temps
      diverses formes de partenariat : des partenariats de projet à court
      terme, par exemple dans le soutien au travers d’actions annuelles, en
      passant par des contacts informels mais durables (Espagne, Pales-
      tine,…) jusqu’à l’échange très intensif et aux projets communs durant
      de longues années avec des partenaires européens et extra européens.
      Ces derniers sont surtout marqués par le travail du service Justice inter-
      nationale. En fait, non seulement les partenariats de l’association fédé-
      rale du monde entier, mais aussi les associations de la DPSG à l’échelle
      du diocèse, du district et du groupe social entretiennent des contacts
      avec d’autres associations de scouts.

      20                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 21 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                5. Réalisation pratique

          En outre, les partenariats à l’échelle fédérale de la DPSG sont mention-
          nés dans le détail :

          Collaboration franco-allemande
          Le partenariat de la DPSG est particulièrement intensif avec les Scouts
          et guides de France (SGDF). Ce partenariat a vu le jour après la
          Seconde guerre mondiale pour contribuer à la réconciliation des deux
          peuples. Une étroite collaboration des deux associations à tous les
          échelons a découlé de cela. L’apprentissage interculturel est ici rendu
          possible par :

          Des rencontres d’unités
          • un échange unique entre membres des deux associations, par ex.
            dans le cadre d’apprentissages ou de services de volontariat.
          • des séminaires de formation pédagogiques et linguistiques binatio-
            naux
          • une coopération institutionnelle de diocèses et de « territoires » ou à
            l’échelle fédérale et nationale.
          Le travail est subventionné financièrement et pédagogiquement par
          l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse (OFAJ) depuis sa création.

          Une justice internationale
          L’aspect de justice internationale est au premier plan lors des partena-
          riats suivants :
          • Association des Scouts du Rwanda (ASR) : collaboration depuis
            1978, plusieurs actions annuelles (1981, 1991, 2004/5), évacuation
            de parties de la direction nationale de là-bas pendant la guerre civile
            en 1944, voyages de rencontre et rencontres de retour (par ex. 2004,
            2005 et 2007).
          • Asociación de Scouts de Bolivia (ASB) : partenariat depuis 1964,
            plusieurs actions annuelles (1965, 1970, 1984, 1987, 1999)
          • Scoutisme Béninois (SB, Bénin) : partenariat depuis 1972, entre
            autres en 1974 coopération des membres de la DPSG pour la
            construction du centre national à Porto Novo, actions annuelles
            (1974, 1996)
          Tous ces partenariats se caractérisent par des contacts intensifs entre
          les responsables des directions nationales et un contrôle constant de la
          collaboration.

          Programme de travail international dans la DPSG                           21
International_fra.fm Seite 22 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      5. Réalisation pratique

      Contacts intensifs
      Des contacts intensifs existent en outre avec :
      • The Israel Catholic Scouts Association : construction du centre à
        Nazareth, rencontres d’unités, aides pour la participation internatio-
        nale
      • The Hebrew Scout Movement in Israel: séminaires interdépen-
        dants ayant pour thème la thématique et problématique d’une histoi-
        re commune et les défis au présent et à l’avenir
      • Palestinian Catholic Scout Association of St. John : aide pour la
        formation des cadres, rencontres aides pour la participation interna-
        tionale
      • Zwiazek Harcerstwa Polskiego (ZHP, Pologne) : séminaires
        communs, rencontres d’unités, aide pour les victimes des inondations
      • Movimiento Scout Católico (MSC, Espagne) : rencontres d’unités,
        échange régulier relatif à l’aide, aux contenus, programmes de ces
        rencontres, contacts traditionnels concernant le travail de développe-
        ment en Colombie et échange thématique, rencontre trinationale
        avec ASB
      • British Scouts in Western Europe : manifestations régulières com-
        munes, par ex. « Intercamp ».

      22                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 23 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                    6. Structures

                    6. Structures

                    6.1. Structures internationales
          La DPSG forme avec la Bund der Pfadfinderinnen und Pfadfinder (BdP –
          Fédération des scoutes et scouts) et la Verband Christlicher Pfadfinde-
          rinnen und Pfadfinder (VCP – Association chrétienne des scoutes et
          scouts) le Ring deutscher Pfadfinderverbände (RdP – Fédération du
          scoutisme allemand). La DPSG est membre de l’Organisation Mondiale
          du Mouvement Scout (World Organization of the Scout Movement
          WOSM) via la RdP avec environ 28 millions de membres dans 216 pays
          dans le monde (mise à jour en 2006). L’OMMS se considère comme une
          organisation apolitique (« non political ») et non gouvernementale
          (« non gouvernemental »). Elle dispose d’un statut consultatif au sein
          des Nations Unies (UN).
          En tant qu’association catholique, la DPSG fait valoir ses droits et
          devoirs lors la conférence catholique internationale du scoutisme
          (ICCS). 60 organisations de scouts des cinq continents sont organisées
          en ICSS.
          Elles sont reconnues par le Saint Siège comme organisation catholique.
          Aussi bien dans le mouvement de scouts que dans le cadre du ICCS, la
          DPSG est membre des conférences à l’échelle européenne et mondiale.
          Elle fait jouer en Allemagne de manière offensive ses expériences en
          tant qu’association scoute et contribue ainsi à ce que le mouvement
          continue de se développer ainsi qu’au positionnement face aux ques-
          tions sociétales.
          Elle s’engage en particulier pour les possibilités de participation et de
          formation des enfants et des jeunes, pour la justice et la paix ainsi que
          la sauvegarde de la Création. De plus, la DPSG s’engage via la Bund der
          deutschen katholischen Jugend (BDKJ – Fédération de la jeunesse alle-
          mande catholique) et de manière autonome dans les autres structures
          religieuses mondiales.

                    6.2. Structures internes
          Le travail international est dirigé par les commissaires généraux et par
          l’équipe fédérale à de la DPSG. Le ou la Commissaire International(e)
          est à ce propos en particulier responsable, il ou elle assume la repré-
          sentation de la DPSG dans les relations internationales. Il ou elle est
          aidé(e) par l’equipe de travail international. Le ou la Commissaire pour

          Programme de travail international dans la DPSG                       23
International_fra.fm Seite 24 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      6. Structures

      la Justice internationale est en même temps le ou la Vice-Commissaire
      International.
      Il existe à côté de cela le service franco-allemande, soutenue par la
      Commission Franco-Allemande. Dans le « Groupe de Maubeuge », les
      Commissaire généraux, les Commissaires Internationales et les char-
      gés de mission de la DPSG et des Scouts et Guides de France se ren-
      contrent régulièrement.
      Le groupe de pilotage international coordonne les aspects globaux du
      travail de ces trois services. Il est dirigé par le ou la Commissaire Inter-
      national(e). Au côté du Commissaire International, le ou la Commis-
      saire à la Justice internationale, les chargés de mission et le ou la Com-
      missaire Générale responsable des questions internationales en font
      partie.
      Tous les échelons de la DPSG effectuent des activités et exécutent des
      programmes pour atteindre les objectifs et mettre en œuvre le travail
      international de la DPSG. Les statuts de la DPSG et le présent pro-
      gramme servent à ce propos de fondement, complété par les statuts de
      l’OMMS à l’échelle internationale. On reçoit ensuite le feedback des
      délégués pour l’étranger à propos de la prise de contact avec des unités
      d’autres associations de scouts reconnues. Les contacts avec les asso-
      ciations non reconnues nécessitent l’accord des délégués pour l’étran-
      ger. L’équipe de travail international à l’échelle fédérale assiste les
      branches et initie par exemple des projets.
      La représentation extérieure de la DPSG à l’échelle internationale
      incombe en principe au Commissaire International. Il est également la
      représentation officielle vis-à-vis de l’OMMS au côté du ou de la Com-
      missaire Générale responsable des questions internationales.
      Pour mettre le travail international sur une base large, une structure de
      réseaux basée sur Internet est à disposition. Elle permet une mise en
      réseau étroite de tous les actifs dans ce domaine.
      De plus, une manifestation en réseau portant le titre « Interdate » est
      effectuée deux fois par an pour tous les échelons de la DPSG. Une des
      deux manifestations sert respectivement de mise en réseau de tous les
      domaines du travail international :
      Equipe de travail internationale, justice internationale et commission
      franco-allemande. L’autre manifestation ne s’adresse qu’au domaine
      international original. Les objectifs de ces rencontres sont l’échange
      d’expérience, la mise en réseau et la formation des actifs du service
      international.

      24                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 25 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                6. Structures

          Programme de travail international dans la DPSG                 25
International_fra.fm Seite 26 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

      7. Perspectives

               7. Perspectives
      L’objectif du travail dans la DPSG est de contribuer à ce que les enfants
      et les jeunes développent pleinement leurs capacités personnelles.
      Dans le présent programme, il est clair que la dimension internationale
      du scoutisme peut et doit apporter une contribution importante à ce
      sujet. Avec l’adoption de ce programme et du fondement existant de
      cette thématique dans les statuts et des parties de ses branches,
      l’ancrage programmatique est donc clôturé.
      A l’avenir, cette programmatique doit être élaborée à l’intérieur de et
      par l’association. Il existe certes déjà des activités importantes dans
      différents services, cependant il n’est pas encore question d’échange
      international dans les parties les plus importantes de l’association.
      L’équipe fédérale, les équipes des branches fédérales et des commis-
      sions spéciales fédérales, le groupe de pilotage international et les
      réseaux doivent veiller continuellement à une diffusion par des discours
      ciblés, des manifestations et des offres de formations spéciales. A ce
      propos, il est surtout important de développer des mesures et des acti-
      vités adaptées à chaque branche d’âge, qui n’exigent ni pas assez ni
      trop de chaque enfant et adolescent. Il faut tenir compte à ce sujet en
      particulier des points de vue linguistiques, culturels, organisationnels et
      pédagogiques. Une autre mission permanente est d’évaluer de manière
      critique le travail effectué dans ce service et le cas échéant d’adapter
      les programmes et les manières de procéder aux conditions cadres
      modifiées.

      Adoptés à l’assemblée fédérale de 2007 à Munster.

      26                      Programme de travail international dans la DPSG
International_fra.fm Seite 27 Mittwoch, 12. März 2008 5:55 17

                                                                    Avant-propos

                    Programme
                    Justice internationale

                    Avant-propos
          L’association scoute catholique allemande, la Deutsche Pfadfinderschaft
          Sankt Georg (DPSG) fait partie du scoutisme international et a sa place
          dans l’église catholique en tant qu’association d’enfants et d’adoles-
          cents. Tous les scouts et scoutes ont reçu la mission de Lord Robert
          Baden Powell, le fondateur du scoutisme international, de laisser ce
          monde un peu meilleure qu’ils ne l’ont trouvée. Nous nous engageons
          en même temps en tant que chrétiens et chrétiennes à accomplir dans
          ce monde la bonne nouvelle de Jésus du royaume de Dieu.
          « La DPSG s’engage en faveur de l’amitié, de la solidarité, du partena-
          riat et la coopération internationale, ainsi que pour l’interaction active
          en vue du développement et de la paix du monde. », c’est ce qui ressort
          de ces deux enracinements (Statuts de la DPSG, 2005, page 6).
          Le climat actuel est marqué à vrai dire par la guerre, les dépendances,
          l’injustice ainsi que la pauvreté, la faim et la maladie dans de nombreu-
          ses parties du monde. En tant que DPSG, pour nous « c’est dans l’action
          que la foi devient vivante » (Statuts de la DPSG, page 6). C’est pour-
          quoi nous considérons comme notre mission de ne pas rester passif,
          mais de combattre ce climat et d’œuvrer pour la justice internationale,
          la paix et la sauvegarde de la Création.
          A ce propos, ce programme se comprend surtout comme quelque chose
          d’intrinsèque à l’association qui offre à la commission Justice interna-
          tionale un fondement et une orientation pour ses activités. Les groupe-
          ments et les cercles de travail de cette commission de la DPSG doivent
          y trouver à tous les échelons un soutien et de l’orientation, mais aussi
          une affirmation de leur travail. Cela complète le programme de travail
          international et se comprend comme la suite du travail de la précédente
          commission Questions de développement.

          Programme Justice internationale                                       27
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler