PROJET EDUCATIF DE TERRITOIRE 2018/2021 1 - Ville de Grand Quevilly

 
PROJET EDUCATIF DE TERRITOIRE 2018/2021 1 - Ville de Grand Quevilly
PROJET EDUCATIF DE
    TERRITOIRE

    2018/2021

                     1
PROJET EDUCATIF DE TERRITOIRE 2018/2021 1 - Ville de Grand Quevilly
Projet Éducatif Territorial (PEDT) labélisé Plan Mercredi

Collectivité territoriale : Ville de Grand Quevilly
Adresse                                               Esplanade Tony-Larue 76120 Grand Quevilly
Téléphone                                             02 35 68 93 00
Adresse électronique                                  mairie@ville-grand-quevilly.fr

                                                                                                  2
Table des matières
  PARTIE 1 LE CONTEXTE .............................................................................................................................. 6
   •      La population ..................................................................................................................................... 6
   •      Le PEDT .............................................................................................................................................. 7
   PARTIE 2 PANORAMA DES EQUIPEMENTS ET DISPOSITIFS DE LA VILLE ................................................... 9
   1.     La Richesse des équipements .......................................................................................................... 10
   •      Les établissements scolaires (Données au 26 sept 2018) ............................................................... 10
   •      Les équipements culturels............................................................................................................... 11
   •      Les équipements sportifs ................................................................................................................ 11
   •      Les équipements de la petite enfance ............................................................................................ 11
   •      Les équipements socioculturels ...................................................................................................... 12
   2.     La complémentarité éducative des actions scolaires et périscolaires : .......................................... 13
   2.1. Les dispositifs scolaires..................................................................................................................... 13
   •      Le soutien à l’apprentissage et à la pédagogie numérique ............................................................. 13
   •      Le soutien aux équipes éducatives .................................................................................................. 13
   •      La sensibilisation au développement durable ................................................................................. 14
   •      Une journée à… ............................................................................................................................... 14
   •      Les actions culturelles sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires .............................. 14
   •      La politique sportive de la ville ........................................................................................................ 16
   2.2 Les dispositifs et structures jeunesses péri et/ou extra scolaires ..................................................... 16
   •      Le contrat de respect....................................................................................................................... 16
   •      L’accompagnement à la scolarité .................................................................................................... 17
   •      L’accueil ludo-éducatif (Accueil périscolaire) .................................................................................. 17
   •      Les centres de loisirs (Mercredis et Vacances)................................................................................ 18
   •      L’opération Espaç’ados et les séjours ............................................................................................. 18
   •      Les actions de prévention ............................................................................................................... 19
   2.3. Les dispositifs citoyens ..................................................................................................................... 19
   •      Le Conseil Des Jeunes (CDJ)............................................................................................................. 19
   •      Le Conseil des Ados Citoyens (CAC)................................................................................................ 20
   •      Le Relais Partenaires Jeunes (RPJ) ................................................................................................... 20
   •      Quevilly Etudes ................................................................................................................................ 21

                                                                                                                                                                3
3.     La politique tarifaire : des tarifs accessibles pour tous les quevillais Annexe 1 .............................. 22
 PARTIE 2 SYNTHESE DU BILAN ET EVALUATION DU PRECEDENT PEDT et PERSPECTIVES ...................... 22
 PARTIE 3 PEDT 2018/2021 LES OBJECTIFS STRATEGIQUES ..................................................................... 29
 1.     Favoriser l’égalité des chances ........................................................................................................ 30
 2. Permettre à chaque enfant un épanouissement personnel harmonieux dans le respect de ses
 besoins et intérêts spécifiques ................................................................................................................ 31
 3.     Apprendre la vie en collectivité dans le respect de soi et des autres, facteur de socialisation...... 32
 4.     Favoriser l’échange et la communication dans une logique de continuité éducative .................... 33
 5.     Objectif transversal : Découvrir et apprendre l’autonomie (Processus)......................................... 34
 PARTIE 3 AXES PRIORITAIRES DU PEDT 2018/2021 ................................................................................ 35
 Priorité 1. Permettre à chaque enfant un épanouissement personnel harmonieux dans le respect de
 ses besoins et intérêts spécifiques (Cf. Objectif stratégique 2) .............................................................. 35
 Priorité 2 Apprendre la vie en collectivité dans le respect de soi et des autres, facteur de socialisation
 (Cf. Objectif stratégique 3) ...................................................................................................................... 35
 Priorité 3 Favoriser l’échange et la communication dans une logique de continuité éducative (Cf.
 Objectif stratégique 4)............................................................................................................................. 36
 PARTIE 4 Plan Mercredi ........................................................................................................................... 37
 •      Cadre général : ................................................................................................................................ 37
 •      Un accueil de qualité ....................................................................................................................... 37
 •      Structuration de l’offre d’activités éducatives et les apports de la rentrée 2018 .......................... 38
ANNEXE 1 LA POLITIQUE TARIFAIRE ......................................................................................................... 44
ANNEXE 2 ARBRE DE PROJET .................................................................................................................... 49

                                                                                                                                                         4
Introduction

Depuis de nombreuses années, la Ville de Grand-Quevilly a fait de l’éducation l’une de ses priorités. Cet
engagement repose sur un socle de structures, de dispositifs, d’actions et d’animations, individuelles ou
collectives, qui accompagnent, soutiennent et complètent les missions éducatives des équipes
enseignantes et l’engagement des familles.

Cette complémentarité éducative, qui vise à favoriser pour chaque enfant un parcours éducatif cohérent
et de qualité avant, pendant et après l’école se traduit en actions via le soutien aux écoles, les crèches,
les centres de loisirs, les animations extra et/ou périscolaires, les structures adolescentes, le soutien à la
parentalité ou à la vie associative locale.

Pour chaque tranche d’âge (de 0 à 25 ans), des structures et des dispositifs sont adaptés aux besoins de
la population et aux priorités fixées par la Ville.

L’élaboration du PEDT, initialement mis en place dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires,
permet de clarifier la stratégie éducative de la politique enfance-jeunesse avec l’ensemble des acteurs
en formalisant les démarches, les outils, les moyens….

                                                                                                            5
PARTIE 1 LE CONTEXTE

Grand-Quevilly est une ville jeune, son urbanisation récente est directement liée au développement de
l’industrie dans les années d’après-guerre. Cela lui offre la particularité d’un habitat essentiellement
collectif (74,3% du parc immobilier) comprenant 67,7 % de logements sociaux. En effet, seulement
24,9 % de la population est propriétaire alors que le taux est de 53 % en seine maritime et 57,6 % en
France.

Le Taux de chômage est de 14,6 % proche du taux national à 14 % (15,2 % en Seine maritime). On notera
aussi que 19 % de la population a moins de 18 ans et que les 18/ 24ans représentent 7, 5% de la
population.

•   La population

POP1A – Population regroupée par      sexe et âge
2014
           Hommes     Femmes           Ensemble
Moins de 381          356              737
3 ans
3 à 5 ans  359        394              753
6 à 10 ans 715        718              1433
11 à 17 958           986              1944
ans
18 à 24 939           969              1908
ans
25 à 39 2087          2235             4322
ans
40 à 54 2297          2633             4930
ans
55 à 64 1500          1902             3402
ans
65 à 79 1531          2347             3878
ans
80 ans ou 629         1337             1966
plus
Ensemble 11395        13878            25273

Grand Quevilly est une ville avec un faible renouvellement de la population, en 2014 seulement 9,8% des
ménages sont sur la commune depuis moins de 2 ans.

                                                                                                      6
tableau FOR G1 - Taux de scolarisation
selon l'âge

FOR G1 - Taux de scolarisation selon l'âge
                  2009          2014
2 à 5 ans         73,4          73,6
6 à 10 ans        96,4          98,9
11 à 14 ans       97,4          99,4
15 à 17 ans       97,8          94,7
18 à 24 ans       43,8          41,2
25 à 29 ans       4,4           4,9
30 ans ou plus    0,6           0,6

La cartographie INSEE découpe le territoire en 11 Zones IRIS1 : Le Bourg, Verdun, Parc des Provinces,
Sainte Lucie, Roosevelt Est, Chêne à Leu, Delacroix, Gendarmerie, Plaine de jeux, Le Village scolaire.

Cette cartographie se recoupe en 6 secteurs scolaires pour un ensemble de 8 écoles maternelles, 7
élémentaires, 3 collèges, 1 lycée général et 1 Lycée professionnel ainsi qu'un Etablissement pour Enfants
et Adolescents Polyhandicapés (EEAP) 2.

•    Le PEDT

Le PEDT 2013-2016 a été élaboré dans le cadre de la réforme de l’aménagement des rythmes scolaires
qui se caractérisait par une nouvelle organisation du temps scolaire, en réduisant la durée d’une journée
et en réintroduisant la semaine sur 9 ½ journées, elle instaurait de nouveaux temps périscolaires (les
TAP). La ville a alors engagé une large et complète concertation avec l’ensemble des acteurs concernés :
élus, directeurs, enseignants, parents d’élèves, DDEN, personnel municipal, associations locales,
assistantes maternelles, prestataires extérieurs… pour mettre en œuvre, évaluer puis renouveler le PEDT
en 2016.

Le ministère de l'Éducation nationale autorisant de manière dérogatoire les communes à revenir à la
semaine de 4 jours, la commune a organisé une large concertation sur le territoire pour consulter
l’ensemble des partenaires. Avec presque 60% de parents favorables au retour à la semaine de 4 jours, la

1Afin de préparer la diffusion du recensement de la population de 1999, l'INSEE avait développé un découpage du territoire en mailles de taille
homogène appelées IRIS2000. Un sigle qui signifiait « Ilots Regroupés pour l'Information Statistique » et qui faisait référence à la taille visée de 2
000 habitants par maille élémentaire. Depuis, l'IRIS (appellation qui se substitue désormais à IRIS2000) constitue la brique de base en matière de
diffusion de données infra-communales. Il doit respecter des critères géographiques et démographiques et avoir des contours identifiables sans
ambigüité et stables dans le temps.

L’EEAP accueille des enfants avec un handicap dès l’âge de 4 ans et jusqu’à l’âge de 20 ans.
2

                                                                                                                                                    7
ville a formulé sa demande auprès du Directeur Académique. Après un avis favorable, les services se sont
réorganisés en conséquence pour la rentrée 2018.

Les partenaires accompagnateurs et ou acteurs de la politique éducative

     Les services de l’Etat :
       ■ la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, dans le cadre de l’élaboration du PEDT
             et les démarches d’habilitation en accueil de mineurs des structures
       ■ l’Education Nationale au travers des échanges avec l’Inspecteur de l’Education Nationale
             et les enseignants de la ville.
     Les associations locales, sportives, culturelles et de loisirs, par leur participation dans les
      différents dispositifs de la ville.
     Les parents d’élèves au travers du Conseil d’école et autres instances participatives.
     Les services municipaux qui participent à la mise en œuvre des conditions matérielles (moyens
      humains, matériels et logistiques) pour que les dispositifs puissent fonctionner.

Les partenaires financiers

     La CAF de la Seine Maritime dans le cadre des dispositifs contractuels que sont :
        ■ le Contrat Local d’Accompagnement Scolaire (CLAS)
        ■ le Contrat Enfance Jeunesse (CEJ)
        ■ le Contrat partenaires jeunes (CPJ).
     L’Etat, via la DRAC pour la Résidence territoriale Triennale (avec l’Education Nationale)

Les Conventions en lien avec l’éducation et les jeunes:

       Collèges/ville
       APRE
       Les associations de la ville
       L’UNICEF (Charte Ville amie des enfants)
       La Mission Locale

                                                                                                      8
PARTIE 2 PANORAMA DES EQUIPEMENTS ET DISPOSITIFS DE LA VILLE

                                           Diagnostic du territoire

Territoire concerné (en indiquant le cas échéant le nom des différentes communes participant au projet) :

Commune(s)                                             Nombre d’habitants
- Grand Quevilly                                       25273

Précision sur les domaines de compétence acquis
Commune                                                EPCI
                          Scolaire

                          Périscolaire

                          Restauration scolaire

                          Extrascolaire

Avant la mise en place du plan mercredi, offre du territoire
Garderie périscolaire (service de surveillance, pas d’obligation de déclaration à
la DDCS, aucune norme d’encadrement)
Accueil périscolaire (diversité d’activités organisées dans la notion de projet, 
fréquentation régulière, respect des dispositions du Code de l’action sociale et
des familles)
Précédent PEDT signé et validé le :
    - Validation DSDEN / DRDJSCS courrier du 07 juillet 2016
    -  Validation Conseil Municipal du 14 octobre 2016
    - Signé le 26 octobre 2016

Indiquer la date à laquelle les éventuelles dérogations à l’organisation scolaire ont été accordées :
28/05/2018.

 Chiffres au 13 /11/2018              Nombre           Nombre prévisionnel d’enfants fréquentant les
                                      global           activités périscolaires
                                      d’enfants
                                                       mercredi                     autres jours
                                      scolarisés
Niveau maternel :                     877              160                          310

Niveau élémentaire :                  1473             210                          490

                                                                                                       9
Nombre d’établissements scolaires concernés
École(s) maternelle(s)                              8 pour 35
École(s) primaire(s)                                7 pour 59 + 1 Classe ULIS

Organisation en groupement scolaire ?

Oui                Non

    1. La Richesse des équipements

•   Les établissements scolaires (Données au 26 sept 2018)
Horaires types d’une journée d’un enfant en période scolaire

                                       Ecoles Maternelles
                            Ludo Matin Cours Matin Pause               Cours Après Ludo Soir
                                                      méridienne       midi
Ecole Jean Moulin
Ecole Jean Cavaillès        7h30 à 8h30 8h30         à 11h30        à 13h15     à 16h15 à 18h30
Ecole Césaire Levillain                 11h30          13h15          16h15
Ecole Charles Calmette
Ecole Jean Zay
Ecole Anne Frank
Ecole Louis Pasteur         7h30 à 8h45 8h45         à 11h45        à 13h30     à 16h30 à 18h30
Ecole Charles Perrault                  11h45          13h30          16h30

                                      Ecoles Elémentaires
                            Ludo Matin Cours Matin Pause               Cours après Ludo Soir
                                                      méridienne       midi
Ecole Jean Moulin
                                          8h30       à 11h45        à 11h45     à
                                          11h45        13h30          13h30
                            7h30 à 8h30                                             16h15 à 18h30

Ecole Jean Cavaillès
Ecole Césaire Levillain                   8h30       à 11h30        à 13h15     à
Ecole Roger Salengro                      11h30        13h15          16h15
Ecole Maryse Bastié
Ecole Henri Ribière
Ecole Jean Jaurès

                                                                                                  10
Collèges          3                 Edouard Branly (487 élèves), Claude Bernard (446 élèves) et
                                        Jean Texcier (382 élèves).

    Lycées            2                 Lycées « Val De Seine » composés d’un établissement général et
                                        d’un établissement professionnel représente 1950 élèves

•    Les équipements culturels
     -   La Médiathèque municipale a fait l’objet de travaux importants de restructuration pour un
         meilleur accueil et une meilleure adéquation avec les attentes du public, la réouverture s’est
         opérée en février 2017.
     -   La Maison des Arts, située au centre-ville de Grand Quevilly, propose un espace d'exposition de
         200 m² dédié à la diffusion de l'art moderne et contemporain. Elle offre un aperçu significatif des
         différentes pratiques et réflexions esthétiques du XXe siècle et d'aujourd'hui.
     -   Le Théâtre Charles Dullin
     -   L’EmAG (école de musique)

•    Les équipements sportifs
     -   1 Salle de Danse Charles Calmette
     -   9 gymnases : J.Texcier, E.Branly, C.Bernard, M..Bastié, P.Maimberte, Tabarly, Géo André, Val de
         Seine, Milon dédié au basket ball
     -   Salle Henri Bartlet dédiée au tennis de table uniquement
     -   1 Terrain de Rugby au Stade Géo André
     -   3 Complexes de football : stade Chêne à Leu, stade Delaune et C.loisirs. Depuis 2017, la
         restructuration des terrains du Chêne à Leu est en cours avec la construction d’un terrain
         synthétique pour les entraînements sportifs et la construction des vestiaires est en cours
     -   2 Dojos : Philippe Mainberte et Judo Club
     -   1 Piscine municipale
     -   Autres : 1 skate parc, 2 city stade, 9 plateaux de basket, - Tennis club et Terrains de pétanque
         (couvert à Géo André et extérieurs à l'Amicale)

•    Les équipements de la petite enfance
Les équipements représentent une offre d’accueil pour les enfants de 0 à 4 ans sur l’ensemble du
territoire. Ils permettent aux parents de concilier vie professionnelle et vie familiale et offrent la même
chance à tous les enfants accueillis tant socialement que culturellement quelles que soient les situations
familiales (réinsertion professionnelle, situation de pauvreté…). Pour favoriser cette mixité sociale, les
crèches développent des accueils réguliers et occasionnels.

     -   La Crèche Ile aux enfants est une structure de 87 berceaux (ouverte en 1978 et municipalisée
         en 2011), dont une place sociale. Cette place créée en 2008 a pour vocation particulière de faire

                                                                                                         11
de la prévention auprès de familles en difficulté en favorisant le développement de l’enfant, en
        renforçant le lien parent/enfant, en menant des actions de prévention précoce et en menant des
        actions de soutien à la fonction parentale.
    -   La Crèche Delacroix (40 berceaux) est inaugurée en 2012
    -   Le relais assistantes maternelles (RAM), ouvert à l’île aux enfants en 2005, est un lieu
        d’information, de rencontre et d’échange au service des parents, des assistantes maternelles et
        des professionnels de la petite enfance . Il permet également d’accompagner les Assistantes
        Maternelles dans l’exercice de leur métier.

Les structures développent, dans le respect du rythme de l’enfant et en complément de l’accueil
individualisé, de nombreux projets afin de participer à la création du lien social et du soutien à la
parentalité. Ainsi, de nombreuses actions sont proposées: fête de noël, soirées parentalité (sommeil,
autorité dans l'éducation, acquisition du langage, propreté…), fête de la crèche, semaine de la petite
enfance… Les crèches développent et participent également à de nombreux projets transversaux avec
les autres services de la ville : semaine du goût, fête du jeu, ateliers cuisines, ateliers autour du livre…

Le soutien et l’accompagnement développés dans le cadre du RAM se matérialisent par un certain
nombre d’actions d’information, d’orientation envers les assistantes maternelles et les familles telles
que les réunions thématiques (bronchiolite, le portage de l'enfant, motricité libre…).Ces actions ont
également vocation à favoriser la professionnalisation des assistantes maternelles. Les ateliers éducatifs
proposés constituent également des temps d’éveil et de socialisation pour les enfants accueillis par des
assistantes maternelles. De nombreux projets viennent compléter ce travail : la participation à la journée
nationale des assistants maternels, des rencontres intergénérationnelles dans le cadre du vivre
ensemble avec 3 dates (mars, avril, mai), un projet potager en partenariat avec la crèche, la métropole et
l'association "la boite à vers » …

•   Les équipements socioculturels
La Ville dispose de locaux pour l’accueil des différents publics en fonction de leur âge et de leurs besoins
de prise en charge :

    -   Le centre de loisirs dédié et doté d’installations sportives d’une capacité totale de 300 places
        pour les enfants de 6 à 12 ans, et de 110 places pour les enfants à partir de la moyenne section
        jusque 6 ans. Depuis 2015, la ville a créé un accueil de loisirs pour les enfants scolarisés de
        moins de 4 ans. En 2017, cet accueil s’est structuré pour les enfants scolarisés en toute petite et
        petite section de maternelle (équipe spécifique, fonctionnement adapté…).Pour répondre aux
        besoins des familles dans le cadre du retour à la semaine de 4 jours, il a déménagé à l’école
        maternelle Jean Moulin pour une capacité d’accueil de 56 places.
    -   Un Espace Jeunesse qui accueille respectivement les adolescents de 12 à 15 ans, de 15 à 17 ans
        et de 18 à 25 sur un programme d’activités et une offre de service (formation, conseils,…)
        adaptés à chaque tranche d’âge. Equipement destiné aux 12-25 ans, l’Espace jeunesse s’inscrit
        dans une démarche pluridisciplinaire. Animation et loisirs, prévention des conduites à risques,
        citoyenneté et information jeunesse sont autant de champs sur lesquels l’équipe de l’Espace
        jeunesse œuvre au quotidien

                                                                                                         12
La démarche éducative et pédagogique de ces structures est principalement orientée vers
l’épanouissement de l’enfant. L’accent est également mis sur l’information et la formation des
animateurs, la veille réglementaire et l’élaboration des projets pédagogiques.

La Ville dispose également d’espaces verts aménagés, parfois remarquables comme la roseraie, dont
peut profiter toute la population et qui accueille régulièrement des manifestations pédagogiques ou
festives.

    2. La complémentarité éducative des actions scolaires et périscolaires :

2.1. Les dispositifs scolaires

•   Le soutien à l’apprentissage et à la pédagogie numérique
La ville travaille en partenariat avec l’Education Nationale et réunit également un Copil TICE afin d’avoir
une réflexion globale et partagée, cohérente avec les programmes scolaires autour de la pédagogie
numérique mise en place dans les écoles de la ville. Ce comité de pilotage associe les services
municipaux des affaires scolaires et informatiques, les élus, l’IEN, le référent E-Run.

Dès 2013, la Ville a mis en place une expérimentation avec l’Education Nationale d’une classe dotée d’un
vidéo projecteur interactif (VPI). Suite à cette expérimentation, 35 classes, soit 58%, réparties dans
toutes les écoles élémentaires sont désormais dotées de cet outil numérique, développant ainsi une
pédagogie participative et des apprentissages en lien avec ce nouveau matériel. Cet équipement
s’accompagne d’une démarche, conjointe avec l’Education Nationale, de sensibilisation et de formation
des équipes enseignantes afin de généraliser l’utilisation de ces nouveaux supports d’enseignement
(sous réserve du volontariat).

Lors du dernier Copil de mars 2018, de nombreux sujets ont été abordés les investissements autour des
Vidéos Projecteurs Interactifs (VPI), le renouvellement des salles informatiques, les expérimentations
concernant l’utilisation des tablettes ou la robotique.

•   Le soutien aux équipes éducatives
La Ville vote chaque année au sein de son budget de fonctionnement des crédits pour :

     alimenter les coopératives scolaires : 7,35 € par élève,
     assurer l'achat des fournitures scolaires : 32 € par élève,
     soutenir les projets d'école : les sommes consacrées à ce dernier poste de dépense sont fixées
      en fonction des projets des écoles.
     participer à l'organisation de classes de découverte : 3,50 € par jour et par enfant, pour les
      écoles maternelles et élémentaires.

                                                                                                        13
•   La sensibilisation au développement durable
La Ville s’est inscrite dans une démarche collective de COP 21 locale initiée par la Métropole Normandie
avec ses 71 communes membres. Ainsi, la Ville favorise les initiatives des enseignants dans ce domaine
et une aide leur est apportée pour :

     la mise en place de récupérateurs d'eau de pluie,
     La réalisation de jardins, équipés d'un matériel de compostage pour le traitement des déchets,
     La mise en valeur de l'environnement : jardin écologique (Roseraie de Grand-Quevilly), espace
      des papillons (rue Arthur Rimbaud), espace naturel près de l'école de musique, spirale du temps
      (Bois Matisse), le tri sélectif dans les écoles.
     La Spirale du temps : participation à la plantation d’un chêne Cessile chaque année par une école
      depuis 2010

Par ailleurs, avec l’accord de l’Education Nationale, la Ville de Grand-Quevilly propose un projet
pédagogique sur le thème du développement durable : l’Association CARDERE a été choisie pour mener
cette initiative. En 2018/2019 ce sont 28 ½ journées d’interventions qui sont proposées aux écoles
volontaires sur les thématiques de la biodiversité. Un recensement des sites naturels, situés à proximité
des écoles, a été réalisé en relation avec les services techniques de la Ville.

   • Une journée à…
La Ville a inité et pris en charge l’intégralité des opérations :
    « une journée au musée » pour les écoles élémentaires. Poursuivant l’objectif de faciliter l’accès
         à la culture des enfants, ce dispositif consiste à proposer à toutes les classes de fin de premier
         cycle (CM2 et CM1/CM2) de bénéficier d’une sortie dans un musée national ou un site culturel
         parisien
    « une journée à la ferme » pour les classes de Grande Section dans les écoles maternelles afin
         de répondre aux enjeux des programmes en accompagnant la thématique de la connaissance du
         vivant par une rencontre pratique et concrète

•   Les actions culturelles sur les temps scolaires, périscolaires et extrascolaires

    -   La Médiathèque

La structure est avant tout un lieu d’accueil pour les familles et les jeunes. Ces derniers l’investissent
pour des temps formalisés (emprunts, animations..) mais aussi pour des temps informels. C’est une
offre culturelle hors dispositifs et statistiques. La médiathèque travaille en partenariat avec les différents
établissements scolaires. En 2018/2019, les projets développés avec les collèges et les lycées sont sur le
Centenaire 14/18, l’organisation de visites … et avec les écoles primaires dans le cadre de propositions
d’animations : 7 à lire, ateliers numériques, BD, le conte… . L’équipement propose également pour tous
une programmation variée et complémentaire:

                                                                                                           14
   Les Rendez-vous autour de la littérature pour enfant :
    o   Soirées pyjama, pour les enfants de 3 à 10 ans / 4 soirées par an
    o   Mangeurs d’histoires, pour les enfants de 4 à 10 ans / 1 à 2 rdv par mois
    o   Raconte-moi une histoire, pour les enfants de 0 à 3 ans / 1 rdv par mois

     Animations autour du jeu :
    o A vous de jouer ! Tout public dès 3 ans. Animation autour du jeu de société / 1 rdv par mois
    o Jeux vidéo, pour les enfants de 5 à 16 ans / 2 rdv par semaine

       Autres :
    o   Ciné Mômes – Projection d’un film jeune public / 1 projection à chaque vacances scolaires
    o   Ateliers créatifs et participatifs / 4 à 8 ateliers par an
    o   2 à 3 spectacles vivants sont programmés chaque année à destination du jeune public

La médiathèque est également un partenaire privilégié des structures et dispositifs des publics de la
petite enfance à la jeunesse de la ville (accueil des crèches, des centres de loisirs, projets Conseil des
Ados…)

    -   La Maison des Arts

Attentive à la nécessité d'une approche pédagogique de l'art contemporain, la Maison des arts assure à
la fois l'accueil du grand public, des élèves des écoles et des étudiants. D'autres groupes (ateliers d'art,
personnes en situation de handicap, associations, etc…) peuvent également être guidés par une
conférencière spécialisée.

Dans le cadre de l’accueil des enfants, elle propose des ateliers de médiations adaptés, en prenant en
compte les cycles scolaires. En moyenne ce sont 3 classes par jour qui sont accueillies par exposition. En
complément, des actions sont menées à destination des familles et/ou des centres de loisirs sur des
temps périscolaires (ateliers spécifiques, manipulation d’objets…)

    - Le théâtre Charles Dullin
Cet équipement est géré en délégation de Service public. Dans ce cadre, 3 spectacles par an sont
programmés (1 par cycle) et proposés aux écoles par l’envoi d’un dossier pédagogique.

    - L'Ecole de Musique
Cette structure est une association ouverte à tous, enfants (à partir de 5 ans) et adultes, sans condition
préalable de niveau. Vingt-cinq professeurs spécialisés assurent plus de 230 heures de cours par
semaine. L'école est ouverte à tous les styles, elle propose de découvrir et pratiquer la musique à travers

                                                                                                         15
une très grande diversité de cours. L'enseignement repose à la fois sur la formation musicale et les cours
individuels d'instruments. Mais on y vient aussi et surtout découvrir et pratiquer la musique en groupe…

L’EmAG est un partenaire privilégié de la ville qui après être intervenu dans la cadre des TAP en
maternelle et en élémentaire, intervient sur le temps scolaire autour de différents projets (chorale…) et
sur le Centre de loisirs les mercredis mais aussi dans de nombreux projets partenariaux.

•   La politique sportive de la ville

Elle s’appuie sur un tissu associatif local, qui propose de nombreuses disciplines, soutenu par la ville par
le biais de subventions et de mises à dispositions de locaux avec un engagement toujours constant
comme en témoigne les derniers projets d’investissement.

Mais elle est également développée par le biais de dispositifs tels que tickets sport loisirs sur les
vacances ou encore les bourses pour les athlètes « espoirs ».

De plus, différentes actions sont menées en partenariat avec l’éducation nationale, grâce à l’éducateur
sportif mis à disposition par la ville sur le temps scolaire à hauteur de 20h par semaine en élémentaire.
Dans ce cadre, il développe des interventions autour de la motricité et de la découverte de nouveaux
sports comme le poull ball. En plus de ces interventions, il participe et/ou coordonne avec le conseiller
pédagogique de nombreuses actions telles que le triathlon, le cross intercommunal, le sport en boule
sur le cycle 2… En 2018/2019 un projet autour du sport et du handicap devrait être développé en
transversalité avec le RPJ et d’autres dispositifs et associations locales.

De plus, Les gymnases et la piscine de Grand-Quevilly réservent des plages horaires importantes pour
recevoir les écoles et le(s) Centre(s) de loisirs. Ces mises à disposition d’équipements sportifs permettent
à la fois de faciliter l’acquisition de certaines aptitudes scolaires (savoir nager avant l’entrée au collège),
d’offrir un confort de pratiques (toutes les écoles ont accès à un gymnase) et de permettre une diversité
des disciplines.En fonction de leur éloignement, la Ville finance le transport des élèves vers ces différents
équipements tout au long de l’année.

2.2 Les dispositifs et structures jeunesses péri et/ou extra scolaires

•   Le contrat de respect

La ville de Grand-Quevilly s’est engagée dans un projet éducatif autour du temps scolaire (matin, midi et
soir) et en dehors (mercredi, week-end, vacances) qui regroupent différentes actions et dispositifs :
restauration scolaire, accompagnement scolaire, accueil de loisirs, … Ces différents moments de la vie de
l’enfant sont des temps éducatifs et se déroulent dans un cadre organisé où la notion de respect doit
être valorisée. En concertation avec les enfants, les parents et les adultes intervenants, il est apparu

                                                                                                            16
nécessaire de créer un outil. Le contrat de respect est distribué à tous les enfants inscrits. Il a pour
objectif d’établir des règles de comportement à respecter, un engagement des parties et un meilleur
dialogue entre tous.

•   L’accompagnement à la scolarité

L’accompagnement à la scolarité, cofinancé et configuré par la Caisse d’Allocations Familiales, reconnaît
le rôle central de l’école et propose activités diversifiées. Ces actions qui ont lieu en dehors du temps
scolaire, sont centrées sur l’aide aux devoirs et les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire. Les
parents viennent inscrire leur enfant de leur propre initiative ou sont orientés par les enseignants. Cet
accompagnement à la parentalité vise à les rapprocher de la scolarité de leur enfant et a pour objectif de
les conforter dans leur rôle.

On désigne par accompagnement à la scolarité l’ensemble des actions visant à offrir au côté de l’école,
l’appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir leur scolarité. Les objectifs sont :

     aider les jeunes, en utilisant les technologies de l’information et de la communication
      notamment, à acquérir des méthodes, des approches, des relations susceptibles de faciliter
      l’accès au savoir,
     élargir les centres d’intérêt des enfants, en vue de promouvoir l’apprentissage de la citoyenneté
      qui passe par une ouverture sur les ressources culturelles, sociales et économiques de la ville ou
      de l’environnement proche,
     valoriser leurs acquis afin de renforcer leur autonomie personnelle et leur capacité à s’intégrer à
      la vie collective, notamment en développant et encourageant la pratique de l’entraide et le
      tutorat entre les jeunes.

Les élèves éprouvant des difficultés d’apprentissage ou ayant un environnement familial non favorable à
la réalisation des leçons dans les meilleures conditions possibles peuvent en bénéficier. En moyenne 200
enfants par an s’inscrivent dans le dispositif placé sous la responsabilité de la Ville. Cette mission est
confiée à des enseignants volontaires qui signent un contrat avec notre collectivité et à des étudiants.

•   L’accueil ludo-éducatif (Accueil périscolaire)

La ville propose un temps d’accueil périscolaire à la fois éducatif et ludique pour les enfants des écoles
maternelles et élémentaires. Cet accueil est proposé les lundi, mardi, jeudi et vendredi.

Ces accueils sont encadrés par des animateurs dans le respect des quotas de diplômes BAFA exigés par
la DDCS. Le taux d’encadrement est d’un animateur pour 10 enfants de – de 6 ans, et un animateur
pour 14 enfants de + de 6 ans. Néanmoins, la mise en place du PEDT permet l’utilisation des taux
dérogatoires de 14 enfants de – de 6 ans, et un animateur pour 18 enfants de + de 6 ans. Toutefois, une

                                                                                                            17
attention particulière doit être apportée aux conditions d’accueil des enfants (goûter servi aux enfants,
gestion des départs et des arrivées…).

Dans les écoles maternelles, les animateurs mettent en place des coins permanents (coin voiture, coin
poupée, coloriage, puzzle…) pour permettre à l’enfant de jouer sans contrainte après une journée
d’école. De plus, pour les enfants qui le souhaitent, les animatrices proposent des activités manuelles ou
des jeux de société. Les parents peuvent récupérer les enfants quand ils le souhaitent.

Dans les écoles élémentaires, les animateurs proposent diverses activités : activités manuelles, jeux de
société ou des activités sportives. Les enfants ont la possibilité de faire leurs devoirs les lundis, les mardis
et les jeudis avec un animateur, une salle de classe étant à leur disposition. Afin d’assurer un meilleur
fonctionnement et garantir la sécurité des enfants, des heures de sorties sont mises en place.

•   Les centres de loisirs (Mercredis et Vacances)

Nous favorisons, dans la mesure du possible, la stabilité entre nos équipes périscolaires et extrascolaires
pour une meilleure connaissance des publics accueillis.

Le centre de loisirs Léo Lagrange symbolise historiquement la politique jeunesse de la ville. Cet
équipement, qui regroupe les deux centres (maternel et élémentaire), a été créé en 1967 et accueille les
enfants scolarisés de la moyenne section à 11 ans révolus. Disposés en « Camaraderie », les bâtiments
sont répartis sur le site en deux accueils de loisirs (maternels et primaires). La capacité d’accueil des
structures (300 enfants en élémentaire, 110 enfants en maternel) nécessite un fonctionnement et une
organisation rigoureuse des deux directeurs en place. Un ramassage en car est proposé sur la ville sur 7
lieux, un accueil échelonné est également mis en place. Les enfants déjeunent sur place ou à proximité
dans des locaux dédiés avec une restauration municipale de qualité. Le goûter est également fourni par
la ville sauf dans le cas de PAI spécifique. La sieste est possible pour tous les enfants scolarisés en
maternelle qui en éprouvent le besoin.

Le Centre de loisirs Les tout-petits : La mise en place de « l’annexe » en 2015 fut une première étape
pour un accueil plus adapté dans son fonctionnement (horaires, rythme..) aux enfants scolarisés de
moins de 4 ans. Depuis la rentrée 2017, un fonctionnement spécifique a été formalisé pour les enfants
de Toute petite et petite section. A l’été 2018, la structure a déménagé pour être hébergée dans une aile
dédiée dans l’école maternelle Jean Moulin.

•   L’opération Espaç’ados et les séjours
En lien avec le projet éducatif de la ville, l’Espace jeunesse dispose d’un projet de fonctionnement qui
reprend l’ensemble de ces orientations. L’organisation des sessions Espaç’ados (accueil de loisirs pour les
12-17 ans) et des séjours occupe une place importante dans le fonctionnement de la structure avec une
programmation adaptée et une équipe dédiée à ce public cible.

                                                                                                             18
•   Les actions de prévention
L’espace Jeunesse et le PIJ portent de nombreuses actions de prévention dans les collèges.

Ainsi la structure anime, depuis de nombreuses années avec notre partenaire « Commediamuse », des
séances de théâtre forum auprès des élèves de 4ème des trois collèges de la ville autour des thématiques
reprécisées ensemble chaque année. En 2017/2018, les ateliers s’articulaient autour des
cyberdépendances, de la discrimination et du harcèlement avec dans la mesure du possible une
restitution devant les classes. En accord avec les établissements, les mêmes thématiques sont
reconduites pour 2018/2019.

La PIJ développe des cafés infos jeunes, accompagne des projets de jeunes (création d’un kit santé) et
intervient auprès des classes de 6ème avec les infirmières scolaires sur la thématique de l’appartenance à
un groupe. En 2018/2019, un focus spécifique sera fait sur la mixité fille garçon afin de répondre aux
problématiques soulevées par les établissements scolaires lors du bilan partagé en juin 2018. Pour ces
animations, différents outils ont été donnés par l’IREPS autour du photo langage, des jeux de rôle…

De plus, depuis 2016/2017 la ville a accompagné différentes expérimentations autour de la thématique
des enfants et des écrans. L’objectif est d’associer et de sensibiliser les parents à une véritable prise de
conscience des risques pour la santé de leurs enfants. Ces actions ont été pérennisées par la conférence
de Serge Tisseron en 2018. En 2019, un nouveau colloque sera organisé et s’articulera autour du
harcèlement et des réseaux sociaux.

La Ville accompagne également d’autres actions, avec la Police Municipale, autour d’initiation aux
premiers secours avec le Conseil des Jeunes ou encore grâce aux interventions dans le cadre de la
prévention routière avec des séances autour des déplacements des piétons (du CP au CM2) articulant
théorie et pratique (l’apprentissage du vocabulaire, les éléments de sécurité…) et les déplacements des
vélos (CM1 et CM2) avec une partie théorique en classe développant la sécurité, le comportement, la
signalisation ,le port du casque… et une partie pratique avec une sortie en ville. Ces ateliers permettent
également de valider l’Attestation de Première Education à la Route (APER). De plus, le policier municipal
en charge de cette action accompagne les classes volontaires pour leur participation au rallye MAIF, en
partenariat avec le Conseiller Pédagogique Sportif de l’Education Nationale. Pour ce projet, il anime 5
ateliers d’1h autour du contrôle technique du vélo, ateliers freinage/équilibre/vitesse… et 3 sorties dont
le rallye. En 2018/2019, ce sont 22 classes qui vont bénéficier de ces interventions. L’ensemble des
enfants bénéficient donc au cours de leur parcours scolaire de ces différentes séances autour des
déplacements urbains piétons (comprenant les nouveaux moyens de déplacements tels que trottinette
et gyropode) et vélo sur le trottoir et/ou sur la chaussée en fonction de l’âge de l’enfant.

2.3. Les dispositifs citoyens

•   Le Conseil Des Jeunes (CDJ)
Le Conseil des Jeunes permet aux enfants élus des écoles élémentaires de la commune d'exprimer
directement et au nom de l'ensemble des élèves leurs souhaits auprès de la municipalité, d'émettre des
propositions et de mettre en place des projets, en tenant compte d'un budget. Il permet aussi de mieux

                                                                                                         19
connaître le fonctionnement et les activités d'une Mairie. Il y a 32 élus au total. Les élus sont répartis
dans 3 commissions : solidarité, environnement, sports/loisirs/culture.

Voici quelques exemples d’actions :

     Solidarité : collecte de jouets au profit des « Restos du Cœur », Téléthon, participation à solidair
      de fête…
     Environnement : participation à la semaine du développement durable, jury des balcons fleuris…
     Sports/Loisirs/Culture : rencontre inter-générations, quinzaine des fruits et légumes, Fête du jeu
      de société…

Le Conseil des jeunes est porteur de nombreux projets transversaux chaque année avec les services de la
ville mais aussi avec l’Education Nationale.

•   Le Conseil des Ados Citoyens (CAC)

Dans la continuité des objectifs fixés au Conseil des jeunes, un conseil de 11/17ans est créé en
septembre 2016 afin de permettre aux jeunes de s’inscrire dans une démarche citoyenne de
consultation, d’expression et de responsabilisation. Composé d’environ 36 jeunes résidents ou scolarisés
sur la commune de Grand Quevilly, ce conseil a pour rôle de s’impliquer dans la vie locale dans une
démarche de projet, avec l’accompagnement d’un professionnel. Ils ont la possibilité en fonction des
thèmes choisis de se réunir par commission ou par projet, de gérer le budget qui leur est alloué…. En
janvier 2019 de nouvelles modalités de fonctionnement seront mises en place : élections en année civile
pour 2 ans (en 5ème et en 2nd) avec possibilité de s’engager une année supplémentaire, appel à projet
dans les collèges…

Le conseil des Ados a développé en 2017/2018 un projet autour du harcèlement avec la compagnie Le
safran Collectif par le travail sur les textes de Thomas Rollin « Le monde se portera mieux sans toii »
joué à La Chapelle saint Louis à Rouen et à la médiathèque. L’objectif est de pérenniser cette action, la
réflexion est en cours pour jouer devant les classes de 6eme/5eme et 4eme avec le partenariat des
collèges. De plus, dans la continuité de cette action, les jeunes souhaitent développer un projet autour
d’un clip pour les CM2.

•   Le Relais Partenaires Jeunes (RPJ)

Ce dispositif, en partenariat avec la CAF de Seine Maritime, favorise l’accès aux loisirs des jeunes et leur
permet d’en être réellement acteurs. La signature du contrat est conditionnée par un Quotient Familial.
La démarche d’implication et de responsabilisation des jeunes s’opère en deux étapes. La première au
moment du choix de l’activité, les animatrices proposent des séances d’initiation de manière à ce que les
jeunes s’engagent en ayant une expérience du loisir qu’ils souhaitent pratiquer. La seconde se fait au
moment du choix de la contrepartie, les animatrices proposent aux jeunes différentes actions ainsi que
le calendrier du déroulement de ces projets. C’est donc le jeune qui, en fonction de ces contraintes et de

                                                                                                         20
ses aspirations, valide son engagement. Dans ce dispositif, les parents sont également fortement
associés au choix du loisir de leur enfant. Dans le cadre des contreparties mises en place, le RPJ
développe de nombreuses actions partenariales solidaires, culturelles et citoyennes. En 2017/2018, des
projets autour de l’alimentation et du sport avec l’Espace jeunesse, autour de la promotion de la culture
pour tous avec le centre Normandie Lorraine et le Fonds Régional d’Art contemporain. Ce dernier projet
a permis la participation des jeunes dans le cadre de la création d’outils accessibles au public déficient
visuel.

En 2017/2018, 130 contrats ont été signés pour des jeunes qui s’inscrivent pour 80% d’entre eux dans
des activités sportives. Parmi eux, 101 jeunes ont pu également bénéficier du Pass Jeunes 76. La
cérémonie fait partie de l’engagement et officialise la contractualisation avec la présence de 72% des
familles.

•   Quevilly Etudes

    -   Quevilly Etudes Secondaires

Des bourses sont accordées chaque année à des collégiens et lycéens habitant Grand-Quevilly afin de les
aider dans la poursuite de leurs études.

Il existe 2 types de bourses :

     bourse d'enseignement secondaire du 1er cycle (Collégien/CAP/BEP)
     bourse d'enseignement secondaire du 2ème cycle Lycéen (seconde, première, terminale).

Elles sont accordées en application d'un quotient familial barème ville qui diffère pour les collégiens et
les lycéens (QF 467 pour les collégiens et 532 pour les lycéens). Pour l'année 2017/2018, 127 collégiens
et 69 lycéens ont bénéficié de cette aide.

    -   Quevilly Etudes supérieures

Mis en place en 1999, le dispositif s'adresse à tout étudiant âgé de moins de 26 ans habitant Grand-
Quevilly depuis au moins deux ans, inscrit dans une formation post-bac non rémunérée, bénéficiaire ou
non d'une bourse de l'Etat, dont le quotient familial mensuel des revenus de la famille est inférieur à
1002 Euros. En 2017/2018, 135 jeunes ont bénéficié de ce soutien financier. Le minimum perçu était de
470€. L'aide financière, versée en trois fois dans le courant de l'année universitaire, pouvait s’élever
jusqu’à 7022€ pour des jeunes étudiants à l’étranger et 6536€ pour des jeunes étudiants en France. Une
aide complémentaire est attribuée aux étudiants bénéficiaires pour le financement de stages à
l’étranger.

En contrepartie, l'étudiant s'engage à faire preuve des efforts nécessaires à la préparation de ses
diplômes et à participer à des actions en faveur d’autres jeunes de la ville : aide aux devoirs pour les

                                                                                                       21
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler