LES TABLES RONDES ET LES CONFÉRENCES PLÉNIÈRES - Rencontres ...

 
LES TABLES RONDES ET LES CONFÉRENCES PLÉNIÈRES - Rencontres ...
BUCAREST 18 19 20 21 Juin 2019
INITIATIVE POUR LE DÉVELOPPEMENT DU NUMÉRIQUE
    DANS L’ESPACE UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE

                    LES TABLES RONDES ET
                 LES CONFÉRENCES PLÉNIÈRES

                                        RÉSUMÉS

    Évènement accueilli à Bucarest, organisé par le Ministère de l’Éducation Nationale de
 Roumanie et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et avec le soutien de la Secrétaire
        générale de la Francophonie, Son Excellence Madame Louise Mushikiwabo.
TABLE DES MATIÈRES

  TABLE RONDE 1                                   P.4
Transformation numérique de
l’espace universitaire francophone

 TABLE RONDE 2                                    P.6
Gouvernance universitaire à l’ère du numérique

 TABLE RONDE 3                                    P.8
Organisation et Gouvernance

 TABLE RONDE 4                                   P.10
Certifications de compétences et de diplômes

 TABLE RONDE 5                                   P.12
Innovations pédagogiques - limites juridiques

 TABLE RONDE 6                                   P.14
Ressources éducatives libres -
catalyseur d’innovation pédagogique

 TABLE RONDE 7                                   P.16
E-learning & projets de collaboration
Nord-Sud et Sud-Sud

 TABLE RONDE 8                                   P.18
Innovations pédagogiques et
professionnalisation des formations

 TABLE RONDE 9                                   P.20
Exploitation des données d’apprentissage
et amélioration pédagogique

 TABLE RONDE 10                                  P.22
Formation au numérique par le numérique

 TABLE RONDE 11                                  P.24
Innovation pédagogique et employabilité

 TABLE RONDE 12                                  P.26
Innovations pédagogiques -
Retours d’expériences

 TABLE RONDE 13                                  P.28
Ressources numériques en ligne

 CONFÉRENCES PLÉNIÈRES                           P.30
MARD I 18 J UI N

T ABLE RO NDE 1
9 H 15 - 10H45

T R AN S F O RM A T IO N N UMÉ RIQUE
D E L’E S P A C E U N IV E RSITAIRE F RANCOP H ONE
AN I MÉ E P AR : T H IERRY KOSCIELNIAK, DIRECTEUR
N A T IONAL D U NU MÉRIQUE, CONSERVATOIRE
N A T IONAL D ES ART S E T MÉTIERS (CNAM), PARIS, FRANCE
Définir les problématiques et enjeux des établissements de l’AUF face à la digitalisation des
formations professionnelles. Quels sont les acteurs de l’EdTech ? Comment trouver les
partenaires privés et institutionnels ?

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Yves CONDEMINE
Vice-président chargé de la stratégie numérique, Université Jean-Moulin Lyon III, France et
expert numérique auprès de l’Agence de mutualisation des universités et établissements
(AMUE)

Pédagogie Numérique et Nouveaux Espaces

La transformation numérique et de nouvelles approches en termes de pédagogie numérique
impliquent une réflexion approfondie sur l’agencement des espaces physiques et l’intégration des
équipements des étudiants au sein de l’écosystème numérique de l’université. Cette démarche
est confortée par les résultats de notre grande enquête du numérique pour les étudiants, l’une
des plus importantes conduites sur ce sujet par une université francophone. L’analyse de ces
résultats a contribué à impulser un ambitieux projet pluriannuel 2014 - 2020 de mise à disposition
d’espaces innovants de plusieurs types : Learning Lab, salle collaborative numérique de TD, espace
de cotravail étudiants, amphithéâtre équipé en système d’enregistrement automatique, salle de
e-TD Langues.

Yann BERGHEAUD
Responsable du pôle d’accompagnement à la pédagogie numérique, Université Jean-Moulin
Lyon III, France

Pour une approche systémique de la transformation numérique pédagogique

L’approche systémique s’avère extrêmement intéressante pour la mise en œuvre de la
transformation numérique pédagogique. Cette approche consiste à identifier l’ensemble des
facteurs permettant d’atteindre cette transformation et ensuite à les mettre en action de manière
coordonnée afin d’atteindre le meilleur retour sur investissement possible. Les facteurs sont
pour beaucoup connus (ressources humaines en ingénierie pédagogique, équipements, services
numériques...) mais bien souvent ils sont actionnés indépendamment les uns des autres et les
résultats sont jugés comme décevants par rapport à l’investissement consenti. Notre approche
à l’Université Jean Moulin Lyon 3 consiste à conjuguer ces différents facteurs afin d’atteindre un
résultat plus satisfaisant. Nous avons ainsi lancé plusieurs chantiers : la création d’un service de
pédagogie numérique avec l’ouverture de services numériques et la création d’espaces immobiliers
innovants (Learning Lab, espaces de coworking...). Les objectifs atteints sont largement à la
hauteur de nos espérances.

                                           4
Christophe PORLIER
Chargé de mission université numérique, Université de la Réunion, France

Transformation numérique des organisations – Les représentations, la motivation,
le changement comportemental au cœur de la dynamique du changement : le cas de
l’université de la Réunion

Les universités, comme toutes les organisations, sont soumises à la transformation globale des
modèles engendrés par la révolution numérique. Pour autant, on constate dans les établissements
une difficulté structurelle du passage à l’échelle, les innovations dans les pratiques, les modes
d’organisation, les postures restant le fait d’individus expérimentateurs. Pourtant, les incitations
institutionnelles à évoluer sont nombreuses, la prise de conscience des équipes de gouvernance
est réelle, les diagnostics stratégiques identifient clairement le numérique comme une opportunité
de renouvellement et développement des universités, tout autant que les risques et menaces
auxquels elles seraient confrontées si elles ne s’engageaient rapidement sur ce chemin. La
transformation numérique des universités dépendra de la capacité des acteurs à s’engager dans
le changement, à progresser sur le chemin de leur propre transformation. Cette étude s’intéresse
à l’influence des représentations sur la motivation et le changement comportemental des acteurs
dans un processus de dynamique de changement organisationnel.

Pascale BLANC
Coordonnatrice, Vitrine technologie-éducation, Montréal, Québec, Canada

Tour d’horizon des environnements numériques d’apprentissage (ENA) et tendances
futures

Au fil des années, les ENA sont devenues des systèmes incontournables pour les cours en
présentiel et les cours hybrides. Aujourd’hui, l’intérêt croissant pour les approches centrées
sur l’apprenant et l’omniprésence des technologies génèrent une augmentation des pratiques
pédagogiques innovantes et des expérimentations de technologies émergentes, qui peuvent
ainsi compléter l’usage de l’ENA. Le marché actuel des ENA et l’avènement possible d’une nouvelle
écologie d’apprentissage seront présentés dans cette intervention.

Michel ALLEMAND
Directeur du projet PC-Scol AMUE & Association Cocktail, Marseille, France

Un projet agile de co-construction d’un SI Scolarité (Système d’Information)

Le projet PC-Scol est un projet français de refonte du système d’information scolarité et vie
étudiante. Ce projet est piloté par l’AMUE et l’Association Cocktail, les deux éditeurs publics de
solutions SI pour l’enseignement supérieur et la recherche. Ce projet s’inscrit dans un cadre
de travail collaboratif en co-construction avec des établissements de l’ESR. Nous décrirons
l’organisation opérationnelle qui a été mise en place pour gérer un projet de co-construction
d’une solution logicielle de cette ampleur en mode agile, les méthodes agiles que nous utilisons,
comment nous les utilisons ainsi que l’usine logicielle et l’architecture technique retenues. Les
difficultés que nous avons rencontrées, les accompagnements que nous avons proposés et les
évolutions de l’organisation qui ont été réalisées seront également présentés. Des perspectives
dans la co-administration des solutions concluront notre exposé.

                                                      5
T ABLE RO NDE 2
9 H 15 - 10H45

L A GO U V E R N A N C E UNIVE RSITAIRE À L’È RE DU
NUM É RIQ U E
AN I MÉ E P AR : MARIA NICULESCU, DIRECTRICE, ÉCOLE SUPÉRIEU RE
D E LA FR ANCOP H ONIE POUR L’ADMINISTRATION ET LE
M ANAG EME NT ( E S FAM) , AUF, SOFIA, BULGARIE - BERNARD
ZU P P ING ER, D IR E CT E U R, INSTITUT DE LA FRANCOPHONIE
P O U R LA G O U V ERNANCE UNIVERSITAIRE (IFGU), AUF, YAOUNDÉ,
C A MEROU N - JE AN-P H IL IPPE THOUARD, DIRECTEUR TECHNIQUE,
I F G U , AU F, YAOU ND É , CAMEROUN

Comme le récent colloque organisé par l’AUF dans le cadre de l’Initiative pour la Gouvernance
dans le Nouvel Espace Universitaire Francophone (IGNEUF) à Sofia sur le sujet l’a montré, la
transformation numérique présente des opportunités qui dépassent la question des systèmes
d’information et des outils du numérique et doivent prendre en compte les stratégies, le pilotage,
et la conduite du changement, et ce de l’établissement à l’échelle nationale ou régionale. Cette
table ronde présente trois expériences menées à divers niveaux en Algérie, au Vietnam et
en France, ainsi que des pistes d’action pouvant être menées à l’échelle de la Francophonie
universitaire, issues de la réflexion d’un groupe de travail constitué à l’issue du colloque de Sofia.

                            L E S INTE RVE NANT.E .S

Hamza CHEHILI
Responsable de la cellule de généralisation de PROGRES, Université de Constantine 1,
Algérie

Vers un écosystème numérique pour favoriser le partenariat universitaire en Algérie

Dans le cadre d’un partenariat, le ministère algérien de l’enseignement supérieur et de la recherche
scientifique et l’union européenne ont initié le développement d’un système d’information intégré
multi-établissements. Cette présentation discutera des enjeux de l’adoption d’un tel système
dans la perspective d’un pilotage à plusieurs niveaux (département, faculté, université, région
et ministère) et avec l’objectif de mutualiser les ressources dans un cadre de gouvernance en
fédération.

Alain DINTILHAC
Directeur général des services adjoints, Université Toulouse Jean Jaurès, France

Système automatisé de gestion des heures d’enseignements (SAGHE) : outil de pilotage et
de gouvernance

La gestion des heures d’enseignement est un enjeu stratégique, central et structurant pour
un établissement universitaire. Cette présentation montrera comment le développement et la
mise en œuvre de SAGHE a pu conjuguer efficacité et fort niveau d’acception dans une logique
d’intégration aux systèmes d’information existants.

                                             6
Dominique KERVADEC
Professeur, Vice-président, Université de Caen Normandie, France

Nathalie HAUCHARD-SEGUIN
Directrice générale des services, Université de Caen Normandie, France

La gouvernance universitaire à l’ère du numérique : quelles actions dans l’espace
francophone ?

L’intervenant présentera les résultats des travaux du groupe de travail sur la gouvernance
universitaire à l’ère du numérique et notamment les actions structurantes qui pourraient être
menées dans ce domaine à l’échelle de la Francophonie universitaire.

                                                  7
T ABLE RO NDE 3
1 1 H30 – 13H00

OR G A N IS A T IO N E T GOUVE RNANCE
AN I MÉ E P AR : XAV IE R MAILHOS, DIRECTEUR DES SYSTÈMES
D ’I N FO R MAT ION, U NIV ERSITÉ DE TOULON, FRANCE

Le numérique irrigue l’ensemble des missions d’une université, il est à la fois au cœur de ses
activités et un levier essentiel de transformation de nos établissements. La multiplicité des
acteurs, la complexité des organisations, nécessitent la définition et la mise en œuvre d’une
stratégie numérique partagée au sein de nos structures universitaires. Elle doit être portée
politiquement au plus haut niveau et engager l’ensemble des intervenants : pédagogues,
chercheurs, apprenants, administratifs. Elle peut se matérialiser par un schéma directeur du
numérique, piloté par une gouvernance du numérique adaptée au contexte local. Il s’agit dans
cette table ronde d’évoquer les enjeux, les bénéfices et les organisations envisageables pour
répondre à ce double objectif : définir et organiser une gouvernance du numérique.

                          L E S INTE RVE NANT.E .S

Marie-Noëlle SERGERIE
Conseillère experte en développement du numérique en enseignement supérieur -
responsable du projet eCampus Québec, Canada

Le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur du Québec : une
gouvernance repensée par et avec le numérique

Le Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur du Québec vise une
intégration efficace et une exploitation optimale du numérique au service de la réussite de toutes
les personnes, qui leur permettent de développer et de maintenir leurs compétences tout au long
de leur vie. Pour ce faire, le gouvernement du Québec préconise 4 principes pour une gouvernance
plus ouverte, inclusive et adaptée au contexte de la société numérique, soit la collaboration, la
flexibilité, la mutualisation et l’équité. Deux exemples de cette gouvernance renouvelée par et
avec le numérique seront présentés, soit : le cadre de référence de la compétence numérique et
le projet eCampus, une vitrine pour l’offre de formation à distance québécoise.

Thierry KOSCIELNIAK
Directeur du numérique, Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), Paris, France

Les innovations numériques au service de l’enseignement universitaire

Le monde de l’EdTech est actuellement en pleine effervescence. Des start-ups proposent des
services en cloud innovants et les enseignants sont sollicités pour utiliser ces outils. Mais avec
quels modèles économiques ? Doit-on innover à tout crin ou bien stabiliser et généraliser des
usages numériques avec les plateformes de cours en ligne ? Quelle est la place pour les MOOCs?
Cette présentation est conçue pour donner des clés de décisions aux responsables exécutifs et
aux responsables du numérique dans l’enseignement supérieur.

                                           8
Michel ALLEMAND
Directeur du projet PC-Scol AMUE & Association Cocktail, Marseille, France

Le projet PC-Scol de construction d’une solution pour la scolarité et la vie étudiante

Le projet PC-Scol est un projet national français de refonte du système d’information scolarité et
vie étudiante à destination de l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur et de
la recherche.

Ce projet, piloté par l’AMUE et l’Association Cocktail est réalisé en co-construction avec des
établissements de l’ESR français en utilisant des méthodes Agiles, ce qui permet de proposer une
solution la plus en adéquation possible avec les besoins.

Messaoud HAMIANE
Directeur du Centre des Réseaux et Systèmes d’Information et de Communication et
enseignant, Université M’Hamed Bougara de Boumerdès, Algérie

TIC et numérique au service du développement des universités cas de l’Université de
Boumerdes (UMBB), Algérie

Les technologies numériques ont ouvert de nouvelles perspectives dans la pédagogie, la
recherche, la formation, la communication, le rapprochement des universités au secteur socio-
économique et les collectivités territoriales. La stratégie numérique de l’enseignement supérieur
et de la recherche scientifique en Algérie est au centre de ses actions.
Lancée en (2015-2016), le système numérique permettra de suivre d’une manière détaillée le
cursus de l’étudiant depuis l’obtention de son baccalauréat jusqu’à la fin de son cursus, mais aussi
les enseignants et la gestion de l’université avec ses différentes structures, ressources humaines
et service comptable et financier.

Dans cet article nous allons décrire la place et la mission du numérique à l’UMBB et son influence
sur le progrès de l’Université.

L’analyse des résultats et des statistiques ont montré que les TIC et numériques améliorent
la gouvernance, favorisent l’interactivité, réduisent les difficultés spatiales et temporelles,
augmentent la visibilité au national et à l’internationale et assurent une gestion transparente et
rigoureuse au sein de l’université.

                                                      9
T ABLE RO NDE 4
1 1 H30 – 13H00

CERT I F I C A T I O N S D E COMP É TE NCE S E T DE DIP LÔME S
AN I MÉ E P AR : OMNE YA SHAKER, RESPONSABLE DU NUMÉRIQUE
D R E MO , D IRE CT RICE D U DÉPARTEMENT FORMATIONS À DISTAN C E
& T I C E, U NIV E RS IT É S E NGHOR, ÉGYPTE

La hausse du nombre d’étudiants francophones, leur mobilité internationale, leur employabilité,
le rayonnement des formations délivrées : autant de défis auxquels l’espace universitaire
francophone est confronté ! Cette table ronde abordera les apports de la digitalisation et de
la sécurisation des diplômes pour relever ces défis. Les échanges partiront de l’expérience de
transformation digitale de l’Université Alioune Diop de Bambey, pour s’intéresser ensuite aux
solutions digitales innovantes disponibles au sein de l’AUF. On tentera de donner enfin une vue
plus large sur l’utilisation de ces nouvelles technologies de digitalisation des diplômes tout au
long de la vie professionnelle.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Luc JARRY-LACOMBEE
Président, CEO BCDIPLOMA, Paris, France

L’authenticité des diplômes : un enjeu numérique majeur pour la mobilité des étudiants

Le nombre d’étudiants va doubler d’ici 2030 (de 200 millions, on passera à 400 millions). La
mobilité physique ou virtuelle (à travers la formation à distance) va s’accentuer. Le traitement
des dossiers des étudiants, pour une poursuite d’étude ou un emploi, sera un point critique. Or,
le problème des faux diplômes est endémique et mondial : comment permettre aux universités
francophones et aux recruteurs de faire face au défi qui touche à la fois la mobilité mais également
l’employabilité de ses nombreux diplômés ? Cette table ronde réunira BCDiploma, spécialiste
francophone de la certification blockchain des diplômes, et un panel d’utilisateurs - universitaires
et/ou professionnels du recrutement. La table ronde abordera : les solutions disponibles, leurs
avantages et leurs limites.

Marc ALPEROVITCH
Président d’Isograd, Paris, France

Le défi de la reconnaissance internationale pour les certifications

Qu’est-ce que reconnaissance veut dire pour une certification ? Qui ou quoi reconnaître ? La
certification ou le certificateur ? Exemples de modèles de cadres réglementaires : en Europe en
Amérique du Nord. Quels sont les critères de réussite ?

                                           10
Kasse YOUSSOU
Enseignant Chercheur, Directeur du centre de ressources informatiques , Université
Alioune Diop de Bambey (UADB), Sénégal

La transformation numérique à l’UADB

Situation et enjeux, politique de l’université.
En quoi l’action de l’AUF et en particulier l’opération BCDiploma participe à :
1/ une meilleure administration,
2/ un meilleur service aux étudiants pour leur employabilité,
3/ un rayonnement régional et international accru.

Yves VALENTIN
Directeur Général, Éditions Techniques de l’Ingénieur, Saint-Denis, France

La certification des parcours en ligne

L’apport des contenus de formation en ligne pour un apprentissage tout au long de la vie, aussi
bien en formation initiale qu’en situation professionnelle. La nouvelle plateforme de formations
de Techniques de l’Ingénieur : en quoi des certificats blockchain favorisent alors l’employabilité ?

                                                      11
T ABLE RO NDE 5
1 4 H30 – 16H00

I NN O V A T IO N S P É DAGOGIQUE S - LIMITE S JURIDIQUES
AN I MÉ E P AR : ANT ONIA TRIPA, DIRECTRICE INITIATIVES
S T R A T É G IQ U E S E T INNOVATION, MONTRÉAL, QUÉBEC, CANADA

Les innovations pédagogiques et les retours d’expériences qui en découlent permettent de
résoudre des problématiques que l’introduction de la technologie en milieu éducationnel a
créées. Les avantages de la formation à distance et ses retombées en termes d’accessibilité et
de flexibilité ne peuvent pas, à eux seuls, répondre à tous les besoins particuliers d’un milieu
pédagogique, de ses étudiants et de la cause servie. Pour cette table ronde, nous explorerons
des modalités autres qu’un enseignement strictement en ligne, des stratégies numériques qui
permettent l’enseignement de sujets moins connus et des tuteurs virtuels qui façonnent un
parcours d’apprentissage sur mesure. Nous explorerons ensemble comment des innovations
pédagogiques façonnent des retours d’expériences dans trois universités différentes.

                            L E S INTE RVE NANT.E .S

Moussa LO
Coordinateur, Université Virtuelle du Sénégal, Dakar, Sénégal

TutorBot : un agent virtuel intelligent pour le tutorat en ligne

Cette étude présente une approche permettant la mise en place d’un agent virtuel intelligent,
TutorBot. Il sera capable d’assurer le rôle de tuteur pédagogique, dans le contexte de l’apprentissage
en ligne, au sein de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS). TutorBot offrira à l’étudiant un parcours
d’apprentissage personnalisé. L’approche proposée est composée de quatre étapes majeures : la
modélisation d’un cours en unités d’apprentissage, la modélisation de l’état de connaissance d’un
étudiant, l’amélioration de l’état de connaissance d’un étudiant et la construction de TutorBot.
La méthodologie décrite allie l’ingénierie pédagogique, l’utilisation de technologies éducatives
et l’apprentissage automatique. La contribution majeure de l’étude est la mise en place d’un
dispositif fonctionnel pour tous types de curricula délivrés par l’UVS.

Marc GHEZA
Directeur des affaires générales, Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), Paris,
France

Réflexions sur la confluence du phénomène « numérique » et de la sphère juridique

Le phénomène - « révolutionnaire ? » - de transition numérique instille avec une force certaine
la mise en place d’une culture numérique, à laquelle nul ne saurait désormais échapper.
Concrètement, l’impact de ce phénomène touche directement le fonctionnement et, in fine, sans
doute peut-être aussi l’organisation de toute structure, publique ou privée, quel que soit son
domaine d’activité. Le champ de la formation n’y fait évidemment pas exception. Or, à l’inverse de
ce qui aurait dû en être du point de vue de la bonne orthodoxie juridique en la matière, à savoir
que le droit précède la pratique, le droit semble « être à la peine » à jouer ses rôles de fixateur
de cadre et, ou d’outil de régulation. Dit autrement, « qui fait encore la loi » dans le domaine
numérique avec le spectre d’un risque où c’est le producteur de digital qui fasse sa propre loi… ?

                                            12
Moussa LO
Coordinateur, Université Virtuelle du Sénégal, Dakar, Sénégal

UVS : Un modèle pédagogique innovant avec des outils pédagogiques adaptés

Le e-learning offre une flexibilité d’horaires et n’exige aucun déplacement, à l’exception de ceux
requis pour les évaluations sommatives. Cette définition est valable pour des apprenants motivés,
autonomes et qui ont une maîtrise de l’outil informatique. Elle s’applique aussi pour une bonne
connectivité. Après trois années d’expérience (2013-2016), nous avons constaté que nos étudiants
ne sont pas autonomes, sont peu motivés et n’ont pas toutes les connaissances informatiques
nécessaires pour débuter une formation basée sur le e-learning. L’UVS décide alors de changer
de modèle pédagogique et adopte le COMODAL. Ce dernier est une formation où coexistent de
façon simultanée les modes de formation en présentiel et à distance. Des recherches basées
sur les bonnes pratiques des universités pratiquant les cours hybrides montrent que chaque
cours hybride est unique et différent. Notre communication porte sur le COMODAL adapté qui
est le nouveau modèle pédagogique de l’UVS. Ce modèle essaye de régler les problèmes liés à
la technologie, à la difficulté de connectivité, à l’autonomie et la motivation des apprenants. Le
modèle adopté consiste à :
1/ enregistrer le Cours Magistral à l’avance,
2/ le Professeur avec un Tuteur fait le modèle de TD/TP à l’avance, les Tuteurs relais font les TD/
   TP en synchrone avec enregistrement,
3/ les étudiants en salle suivent les cours vidéo et font des séances de classe virtuelle,
4/ un moniteur accompagne les apprenants et un tuteur répond en ligne aux questions des
   étudiants.
Depuis 2017, le modèle pédagogique évolue avec la création de nouveaux outils pédagogiques
adaptés comme le livre multimédia interactif (mBook) qui nécessite qu’une connexion minimale
uniquement pour les interactions et pour les tests de connaissances et déposer les travaux des
étudiants. D’autres outils et approches sont aussi mis en place (l’utilisation approfondie du GSuite
et des Cours Studio à l’Espace Numérique Ouvert-ENO).

Pierre-Jean VIGNY
Directeur du Système d’Information, Institut national des langues et civilisations orientales
(Inalco), Paris, France

FOAD hybride et enseignement à distance des langues rares, un choix stratégique pour
l’Inalco

Certaines problématiques sont spécifiques à l’établissement. La diversité de l’offre de formation
de l’Inalco, avec plus de 100 langues enseignées à travers une approche langue-culture, est à
prendre en compte. Pour les langues rares (à petits effectifs), la pérennité de ces enseignements,
l’étude et la transmission des savoirs autour de celles-ci représentent un véritable enjeu dans un
contexte universitaire concurrentiel et un cadre financier contraint. Les objectifs visés sont les
suivants :
• préserver les formations autour de nos langues à petits effectifs,
• promouvoir la pluridisciplinarité au sein de nos formations et promouvoir la transversalité de
   notre plan de formation (aires géographiques),
• valoriser l’expertise de l’Inalco via ses approches linguistiques et culturelles,
• continuer à prendre en compte les étudiants en présentiel,
• élargir nos berceaux d’apprenants, Renforcer l’adhésion et lutter contre le décrochage (loi ORE).
Propos : En partant de dispositifs numériques déjà en place au sein du SI de l’établissement
(FOAD hybrides pour l’inuktitut, le swahili, l’estonien), le propos posera les enjeux technologiques
mais aussi didactiques au regard d’une stratégie numérique d’un établissement tel que l’Inalco.

                                                     13
T ABLE RO NDE 6
1 4 H30 – 16H00

R ES S O U RC E S É D U C ATIVE S LIBRE S ( RE L) - CATALY SE U R
D ’ I N N O V A T I O N P É DAGOGIQUE
AN I MÉ E P AR : MOK H T AR BEN HENDA, MAÎTRE DE CONFÉRENCES
H DR , U NIV E RS IT É BORDEAUX MONTAIGNE, FRANCE

Les ressources éducatives libres (REL) prennent progressivement une place stratégique dans
le paysage de l’enseignement comme une nouvelle forme de soutien à l’éducation ouverte. Or,
selon l’Unesco, « le problème fondamental est que les REL, après 10 ans de plaidoyer dans le
monde entier, restent à intégrer plus pleinement dans les politiques et les pratiques éducatives »
(UNESCO, 2016, p.3). L’objectif de cet atelier est justement de permettre une discussion et un
débat entre des acteurs et décideurs de différentes organisations éducatives (par la réflexion
ou le retour d’expérience) en mesure de décrire les problèmes complexes qu’ils rencontrent en
rapport avec les REL et de discuter les mesures et solutions qui peuvent les résoudre.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Mokhtar BEN HENDA
Maître de Conférences-HDR, Université Bordeaux Montaigne, France

Les REL au croisement des exigences de l’action pédagogique et du formalisme de l’objet
de recherche

Les REL, comparées aux produits de la recherche, sont encore sous-utilisées dans la pratique
de l’enseignement. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer, notamment le fait que la plupart des
référentiels REL s’appuient sur des modèles antérieurs de référentiels de recherche qui cadrent
de moins en moins avec les pratiques pédagogiques actuelles. Il s’agit dans cette intervention
de s’arrêter sur les différences entre documents de recherche et ressources éducatives et de
préparer pour les sujets plus ciblés des interventions suivantes.

Gilbert PAQUETTE
Professeur émérite, Télé-université du Québec, Fondateur du Centre de recherche LICEF,
Montréal, Québec, Canada

Les REL, comme base d’une ingénierie des environnements d’apprentissage

Les référentiels de ressources éducatives libres (REL) présentent de nombreux avantages
potentiels mais qui sont encore insuffisamment exploités. L’atteinte d’une masse critique de
ressources de qualité est un élément important. Un autre élément est la qualification des REL
selon le type d’usage que l’on peut en faire pour l’ingénierie des environnements d’apprentissage
(IEA). Finalement l’ingénierie des EA au moyen des REL doit être facilitée à ses usagers, tant au
plan technique et qu’au plan méthodologique, pour que les référentiels soient pleinement utilisés.

                                          14
Serge ALLARY
Directeur général, Service de soutien à l’information, Université de Sherbrooke, Québec,
Canada

Le projet « Fabrique »

Le projet de « Fabrique » vise le développement d’une structure interuniversitaire, soutenue par
un partenariat entre l’Université de Montréal, l’Université Laval et l’Université de Sherbrooke,
pour la conception et la production de REL ainsi que l’accompagnement des enseignants de
l’enseignement supérieur du Québec à ces fins.

La présentation permettra de diffuser les premiers résultats d’une étude menée dans quatre
établissements universitaires du Québec qui permettent un portrait de la situation actuelle de
l’utilisation/création de REL dans le milieu universitaire francophone québécois.

Adel BEN TAZIRI
Coordinateur pédagogique, Université Virtuelle de Tunis, Tunisie, Vice-Président,
Association Tunisienne du e-learning : ATeL, Tunis, Tunisie

Les Open Badges pour authentifier les traces d’apprentissages autour du référentiel de
compétences REL

Cette intervention propose un retour d’expérience d’une formation à distance autour du référentiel
de compétences REL. Publié par l’OIF en partenariat avec l’UNESCO, l’ALECSO, l’Open Education
Consortium, l’Université virtuelle de Tunis et l’Université virtuelle africaine, ce référentiel de
compétence s’adresse à la communauté éducative et a pour but de contribuer à l’amélioration de
la qualité des enseignements.

Nous dressons un portrait des badges numériques, de leur utilité et de leur mode de
fonctionnement dans le cadre de la formation de formateurs de l’UVT autour de ce référentiel.
Ainsi, nous présentons les modalités d’évaluation et les règles d’attribution des badges créés ainsi
que des champs d’application potentiels.

                                                     15
ME RCREDI 19 J UI N

T ABLE RO NDE 7
9 H 15 - 10H45

E- L E A R N I N G & P R O J E TS DE COLLABORATION
NOR D-S U D E T S U D-SUD
AN I MÉ E P AR : JILANI LAMLOUMI, PROFESSEUR, UNIVERSITÉ
D E T U NIS , T U NIS IE, V ICE- PRESIDENT, ASSOCIATION ESPACE
N UMÉRIQU E OU V E RT P OUR LA MÉDITERRANÉE (E- OMED)

Le développement du numérique et la mise en place des stratégies numériques nationales
dans les pays francophones nécessitent, en partie, la mise en mouvement des différents
acteurs publics et privés du numérique, ainsi que les structures associatives d’institutions de
recherche et d’enseignement supérieur, de façon coordonnée et déterminée. La mise en œuvre
de partenariats entre les structures associatives doit être soutenue et appuyée. Les points qui
peuvent être soulevés dans cette table ronde :

  Rôle des structures associatives dans le développement du numérique, de l’ingénierie de la
  formation en ligne et l’amélioration de la qualité des enseignements.

  Présentation des activités des associations en e-learning.

  Positionnement des structures associatives dans le développement de la collaboration
  Nord-Sud et Sud-Sud.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

François HENN
Professeur, Université de Montpellier, France - Président, association espace
numérique ouvert pour la méditerranée (e-omed)

Rôle des associations institutionnelles dans la coopération internationale et le
développement des TICE

Nombreux sont les établissements qui développent leurs outils numériques à l’usage de la
formation ou de la recherche, en se focalisant prioritairement sur leurs besoins propres, à leurs
propres frais - s’ils en ont les moyens - et/ou en s’appuyant sur des plateformes crées aux échelles
nationales.

Beaucoup moins nombreux sont ceux qui pensent et mettent en place leur politique dans ce
domaine en s’inscrivant dans une vision transfrontalière.

À côté d’organismes internationaux comme l’AUF qui peuvent stimuler la coopération en ouvrant
des programmes spécifiques, il nous semble donc qu’une place importante peut être jouée par
les associations institutionnelles spécifiquement dédiées ou non au numérique ; leur rôle étant
d’assurer par le biais de relations inter-établissements bien établies, un maillage plus resserré de
collaborations ouvertes à l’international.

                                           16
Jilani LAMLOUMI
Professeur, Université Virtuelle de Tunis, Tunisie, Vice-Président, Association Espace
Numérique Ouvert pour la Méditerranée (e-omed)

Apport de l’association internationale Espace Numérique Ouvert pour la Méditerranée
« e-omed » dans le développement des TICE

L’association e-omed a été créée dans le but de participer à construire graduellement un
espace méditerranéen de mutualisation des ressources numériques (contenus, expériences
pédagogiques, outils et architectures technologiques), avec des mécanismes de promotion
de l’usage des ressources mutualisées et créant un environnement collaboratif favorable à la
coproduction par l’adaptation pédagogique, linguistique et culturelle, l’enrichissement et le
développement de l’existant ; et ce à des fins de formation, de recherche et d’échanges culturels.
Les activités et les différents projets d’e-omed seront présentés.

Adel BEN TAZIRI
Professeur, Université Virtuelle de Tunis, Vice-Président, Association Tunisienne du
e-learning : ATeL

Partenariat associatif pour le développement du numérique éducatif en Tunisie : le cas de
l’ATeL

Dans cette intervention, nous présentons les différentes actions de l’Association Tunisienne
du e-learning en collaboration avec d’autres partenaires du nord. Il est intéressant de noter
que la formation des enseignants au et par le numérique éducatif est une priorité en termes
d’orientations dans la majorité des projets menés par l’ATeL au niveau local. Nous analysons les
rapports de l’ATeL avec certaines ONG du Nord et partenaires du Sud.

Jacqueline DUBE
Présidente, Comité du rapport sur l’état et les besoins de l’éducation 2018-2020, Conseil
supérieur de l’éducation, et Présidente-directrice générale sortante du CEFRIO, Québec,
Canada

Les compétences numériques au cœur du virage technologique de nos entreprises et
organisations

Comme toutes les organisations qui prennent le virage numérique et veulent en exploiter tous
les avantages, les universités ont besoin d’utilisateurs compétents autant chez les professeurs
que chez les étudiants. Or, l’utilisation de la technologie n’est qu’un aspect des compétences
numériques. Celles-ci représentent une combinaison de compétences technologiques, sociales
et collaboratives de même que cognitives, qui se traduisent concrètement en manipulation
adéquate, judicieuse et responsable des ressources numériques.

                                                    17
T ABLE RO NDE 8
9 H 15 - 10H45

I NN O V A T IO N S P É DAGOGIQUE S E T
P R O F E S S I O N N A L IS ATION DE S F ORMATIONS
AN I MÉ E P AR : ROBE RT BEAUCHEMIN, DIRECTEUR, KNOWLEDGE
O N E , INIT IAT IV ES S T RATÉGIQUES ET INNOVATION, MONTRÉAL ,
Q U ÉBE C, CANAD A

« Les innovations pédagogiques au service de la professionnalisation des formations » est un
sujet d’actualité pour beaucoup de pays où le contexte socio-économique requiert la revue
de la dynamique formation-emploi. Il s’agit, indique R. Wittorski, « d’intégrer dans un même
mouvement l’action au travail, l’analyse de la pratique professionnelle et l’expérimentation de
nouvelles façons de travailler (…) Cela engage un ancrage plus fort des actions de formation
par rapport aux situations de travail ». C’est dans cette perspective que cette table ronde va
explorer les ramifications de ce sujet à travers des efforts de collaborations entre universités
en proximité géographique à travers la Roumanie, la Moldavie et le Mexique, et l’Amérique du
Sud. Ces collaborations interuniversitaires se veulent bénéfiques à l’insertion professionnelle de
sa population étudiante dans un marché du travail évolutif. L’objectif ultime de tout un chacun
étant de se tenir à jour et à l’affût des possibilités d’augmenter le potentiel économique et la
qualité de vie de la population des régions concernées.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Cristina POCOL
Professeure, Université des Sciences Agronomiques et Médecine Vétérinaire (USAMV), Cluj-
Napoca, Roumanie

Renforcement des capacités des CRU’s Clujois pour intensifier le dialogue entre le milieu
universitaire et le monde socio-économique francophone de la Transylvanie pour une
meilleure insertion professionnelle

Ce projet synergique s’inscrit dans la dynamique entre les quatre CRU’s des Universités de Cluj-
Napoca, l’Agence universitaire de la Francophonie en Europe Centrale et Orientale et les milieux
socio-économiques francophones.

Alina GANEA
Professeure, Université Dunarea de Jos din Galati (UGAL), Roumanie

Mise en place d’un Laboratoire Inter-Universitaire pour la professionnalisation des
étudiants : LIPE

Proposition de dispositifs pour la professionnalisation des diplômés des filières francophones
afin d’accroître leur employabilité dans le département de Galati et la région du Sud-Est de la
Roumanie. Le LIPE est un centre d’expérimentation d’orientation et d’insertion professionnelle.

                                          18
Cristian COSMIN
Professeur, Université des Sciences Agronomiques et Médecine Vétérinaire (USAMV),
Bucarest, Roumanie

Renforcement de l’employabilité et de l’insertion professionnelle en Roumanie et en
Moldavie

Ces projets synergiques entre plusieurs universités de Bucarest et des universités de Moldavie
visent à un meilleur rapprochement du milieu universitaire avec les milieux professionnels pour
une meilleure adéquation de la formation de la recherche et de l’insertion professionnelle.

Celia Cristina CONTRERAS ASTURIAS
Directrice, École pour les Étudiants Étrangers à l’Universidad Veracruzana, Mexique

L’implantation d’un espace francophone en milieu francophile : Méthodes et développement

Le centre en question fait partie d’un réseau d’espaces francophones en Amérique latine, RÉFRA.

Méthode : le réseau (Mexique, Argentine, Bolivie, Pérou, Brésil), espaces physiques dotés de
moyens technologiques en vue du développement d’une pédagogie enrichie s’appuyant sur le
numérique et visant l’insertion professionnelle. L’enseignement du français et en français est
orienté vers les métiers.

Développement : formation du réseau des responsables des centres par KnowledgeOne,
ouverture de cet espace sur le milieu environnant et plan de démultiplication de ce centre dans
chacun des 5 campus de l’Université Veracruzana. Travail collaboratif au sein du réseau.

                                                   19
T ABLE RO NDE 9
1 1 H30 – 13H00

EX P L O IT A T IO N D E S DONNÉ E S D’AP P RE NTISSAGE E T
A M É L I O RA T I O N P É DAGOGIQUE
AN I MÉ E P AR : ALAIN MAYEUR, DIRECTEUR DES SYSTÈMES
D ’I N FO R MAT ION, U NIV ERSITÉ POLYTECHNIQUE HAUTS- DE-
F R A NCE, CONS E ILLE R P OUR LE NUMÉRIQUE, MIPNES- MESRI,
F R A NCE

Les usages du numérique dans le domaine de l’éducation entraînent une production importante
de données sur les comportements des apprenants, qu’il est possible de croiser avec d’autres
données (profil, scolarité...) disponibles dans les systèmes d’information des établissements.
Cette table ronde permettra de comprendre l’analyse et l’usage des traces d’apprentissage
facilité(s) par les dispositifs « Learning Analytics » pour le pilotage, l’évolution des modalités de
formation, d’accompagnement pédagogique et plus généralement l’aide à l’engagement et la
réussite de l’apprenant.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Vanda LUENGO
Directrice, CAPSULE, LIP6 , Sorbonne Université, Paris, France

Introduction à la thématique « Learning Analytics »

Cette intervention fera une introduction aux learning analytics, les concepts principaux illustrés
par quelques exemples ainsi que le positionnement de cette recherche vis-à-vis des domaines
proches (Educational Data Mining, Artificial Intelligence in education).

Azim ROUSSANALY
Maître de conférences, LORIA, laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses
applications, Université de Lorraine, France

Exemples de projets permettant de montrer les apports de la démarche Learning Analytics
et son impact sur les usages (ex. : PERICLES)

Cette intervention portera sur des exemples concrets de projets de recherche menés au Laboratoire
lorrain d’informatique et ses applications (LORIA) sur la valorisation des données d’apprentissage
pour concevoir des applications au service des apprenants et des formateurs. Ces applications
reposent sur une modélisation des utilisateurs basée sur des techniques d’intelligence artificielle
et plus particulièrement de Machine Learning.

Un focus plus particulier sera fait sur le projet PERICLES qui a permis de mettre au point un
système de recommandations de ressources éducatives libres en collaboration notamment avec
les Universités numériques thématiques en France.

                                            20
Ezzeddine ZAGROUBA
Vice Président, Université Virtuelle de Tunis, Tunisie

Importance des systèmes de recommandation et/ou des systèmes adaptatifs pour
l’apprentissage en ligne

Récemment, avec l’avènement du Web et des plateformes d’apprentissage en ligne, chaque
personne est devenue capable d’étudier n’importe où et n’importe quand. L’apparition de l’e-
learning a résolu de nombreux problèmes tels que le temps, le lieu, etc. Cependant, la différence
entre les connaissances, les styles et les préférences d’apprentissage ont assumé plusieurs défis
dans l’apprentissage en ligne, qui a entraîné une augmentation des taux d’abandon scolaire et
l’échec des apprenants.

En conséquence, l’amélioration et la personnalisation des connaissances sont devenues le centre
d’intérêt pour les chercheurs dans le domaine de l’éducation. La plupart des travaux proposés
dans la littérature ont construit ou utilisé des systèmes de recommandation et / ou des systèmes
adaptatifs pour résoudre ce problème. Dans cet exposé nous abordons le rôle de chaque méthode
qui personnalise l’apprentissage en ligne. Nous mettons en exergue non seulement le but de ces
systèmes, mais aussi le rôle de tous les composants qui aident à fournir l’apprentissage contenu
dont chaque apprenant a besoin.

Pascale BLANC
Coordonnatrice, Vitrine technologie-éducation (VTE), Québec, Canada

L’analyse de l’apprentissage : l’enjeu de l’usage responsable et éthique des données

La démonstration de l’intérêt d’exploiter des données concernant les étudiants pour soutenir leur
persévérance et leur réussite n’est plus à faire. Toutefois, la collecte de données sur un apprenant
soulève des questions importantes de protection des données personnelles et de respect de la
vie privée. Des problématiques d’usage préoccupantes peuvent également apparaître lorsque la
collecte massive de données nourrit des analyses prédictives. Quelques pistes pour se doter d’un
code de conduite seront présentées. ​

                                                     21
T ABLE RO NDE 10
1 1 H30 – 13H00

FORM A T IO N A U N UMÉ RIQUE P AR LE NUMÉ RIQUE
AN I MÉ E P AR : ABD O U K A RIM MBENGUE, DIRECTEUR RSE GROUPE
S O N AT E L, D AK AR, S É NÉ GAL

Afin de répondre aux besoins en compétence numérique, renforcer l’employabilité des jeunes,
ainsi que l’innovation et la créativité, Le Groupe Sonatel et Orange souhaite tirer profit des
meilleures synergies possibles avec les acteurs de l’écosystème de formation pour lancer des
programmes d’apprentissage les plus adéquats possibles dans le numérique et le digital.

                           L E S INTE RVE NANT.E .S

Moussa LO
Coordonnateur, Université Virtuelle du Sénégal (UVS), Dakar, Sénégal

L’UVS : une Université numérique qui s’intègre dans le tissu socio-économique du pays

Créée en 2013, l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) est la première université sénégalaise
numérique avec un modèle d’enseignement et d’apprentissage qui repose sur les TIC.

Dans notre plan stratégique de développement 2018-2022, la vision est d’exploiter les opportunités
offertes par les TIC pour : Rendre les savoirs accessibles à tous et être source d’innovation pour
un développement durable avec un objectif d’au moins 50 000 étudiants en formation initiale en
2022. Cette vision se décline à travers entre autres missions :
1/ délivrer au moyen des Technologies de l’information et de la communication (TIC), des
   formations adaptées aux besoins des communautés d’apprenants,
2/ favoriser l’accès aux connaissances partout, tout au long de la vie.

L’offre de formation initiale et continue s’articule, entre autres, autour des métiers du numérique
et est constituée de licences, master et certificats dans des domaines de plus demandés sur
le marché de l’emploi : communication digitale, multimédia, arts graphiques et numériques,
développement d’applications web, mobiles et gaming, legaltech, etc.

L’infrastructure principale de l’UVS pourrait se réduire aux centres de données qui hébergent les
contenus pédagogiques et un minimum d’infrastructure physique. Toutefois, la prise en compte
des enseignements tirés des leçons apprises et des contraintes liées au déploiement d’une telle
innovation dans le contexte sénégalais, ont abouti à la mise en œuvre d’un modèle d’université
numérique original dont l’Espace Numérique Ouvert (ENO) constitue la pièce maîtresse. En plus
de sa fonction pédagogique, l’ENO permet d’intégrer l’UVS au sein du tissu socio-économique du
pays. A terme, le dispositif infrastructurel de l’UVS au plan national sera constitué du siège situé
dans la cité du savoir dans la nouvelle ville de Diamniadio et de 50 ENO répartis dans toutes les
capitales départementales du pays. L’ENO assure deux fonctions principales. Une première liée
au bon fonctionnement des activités pédagogiques de l’université et une seconde liée à la mission
de l’UVS en direction des communautés au sein desquelles les ENO sont implantés.

                                           22
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler