Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France

 
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Mercredi 11 septembre à Lille
: Action #BoycottPuma
Lille le 16 septembre 2019

Par AFPS 59/62

Pour notre première action sur la campagne de boycott de Puma,
4 militantes de l’AFPS 59/62 ont distribué entre 18 et 19h ce
mercredi 11 septembre, au carrefour de rues piétonnières du
centre de Lille, 200 tracts et fait signer 50 « cartes »
pétition (format papier) adressées à Richard Teyssier,
directeur général de la branche française.
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Lieu ciblé car à l’intersection de 3 magasins de sport. Sauf
que ce Décathlon ne vend pas de Puma (sauf sur commande), le
second a fermé ses portes mais le 3ème nous a très bien
accueillies et pris le dossier à remettre au responsable du
magasin.

Dossier comprenant : le courrier postal envoyé le 28 août à
R.Teyssier par la présidente de notre groupe local, le tract,
la carte/pétition, la charte éthique de Puma, le texte
d’Amnesty International Pensez-y à deux fois et l’alerte de
l’ONU de mai 2019.
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Très bon accueil des passants, des échanges qui confirment une
curiosité pour la « question » palestinienne et un élan de
sympathie et de solidarité avec le peuple palestinien, une
écoute très intéressée pour les non informés… Seuls 3 jeunes
dans le négationnisme total de la colonisation et de
l’apartheid, récusant même le droit international, nous ont
cassé un peu les oreilles.

Nous nous inscrirons sans doute dans la 2ème          journée
internationale d’action Puma en octobre :

Campagne BDS France – Boycott Désinvestissement Sanctions
contre Israël
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Source : AFPS Nord Pas de Calais

Un festival de propagande
israélienne annulé dans une
université française

Par Ali Abunimah, Electronic Intifada

Les militants célèbrent une victoire pour les droits des
Palestiniens après qu’un festival faisant la promotion
d’Israël ait été annulé à l’université de Lille, dans le nord
de la France, la semaine dernière.

Pendant ce temps, le gouvernement continue d’être complice des
colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, qu’il prétend
dénoncer.
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Le festival Escale en Israël devait se dérouler du 14 au17
Février, avec des conférences, de la musique, des films, des
dégustations de vins et de gastronomie. Il était sponsorisé
par l’université et plusieurs entreprises privées.

 Lille | L’Université Lille 1 dit non à l’apartheid israélien
 !
 Le festival « Escale en Israël », en lien avec l’Institut
 Français et sa « Saison croisée France-Israël », a été annulé
 suite aux protestations écrites et à l’intervention des
 militants.https://t.co/ghSk2yJBtS pic.twitter.com/t7Tpa5UbUK

 — BDS France (@Campagnebds) 17 février 2018

En apparence organisé par des étudiants de commerce de
l’université, le festival faisait aussi partie de la Saison
France-Israël 2018, une série d’évènements de propagande
soutenu par l’Institut Français, la branche culturelle du
gouvernement français à l’international, en collaboration avec
Israël.

La Saison France-Israël a pour objectif de célébrer les 70 ans
du nettoyage ethnique de la Palestine en 1948, qui servit à
créer « l’état juif » sur les ruines des vies, des villages et
des villes des Palestiniens.

La branche locale de l’Association France Palestine Solidarité
(AFPS) a écrit au président de l’université pour demander
l’annulation du festival Escale en Israël.

L’association écrit que “bien qu’il prétend avoir lieu à des
fins culturelles,” le festival “masquerait les crimes
régulièrement commis par cet état colonial, à Jérusalem, en
Cisjordanie, à Gaza ou à l’intérieur même d’Israël.”

Deux professeurs ont également écrit au président, exhortant
l’université d’annuler un festival qui a pour objectif de
“blanchir la politique israélienne d’apartheid et de
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
colonisation.”

L’AFPS a appelé à manifester sur le campus le soir où le
festival devait commencer.

Des militants sont venus avec des drapeaux palestiniens et des
posters demandant la libération d’Ahed Tamimi, l’adolescente
victime d’un simulacre de procès par les autorités militaires
israéliennes pour avoir giflé et bousculé des soldats
d’occupation lourdement armés après que l’un d’entre eux ait
tiré sur son cousin, à la tête.

D’autres tenaient des posters soutenant Salah Hamouri, le
défenseur franco-palestinien des droits humains qui est
emprisonné par Israël sans charge ni procès depuis le mois
d’Août.

Réalisant qu’ils faisaient face à une opposition déterminée de
défenseurs des droits humains, les organisateurs du festival
décidèrent d’y mettre fin.

“Les manifestants nous ont dit qu’ils viendraient protester à
chacun de nos évènements, alors nous avons décidé d’arrêter,”
a déclaré à la presse Gaëlle Robin, une étudiante en marketing
qui avait aidé à l’organisation du festival pro-israélien.
“Nous ne voulions pas créer plus de polémique à ce sujet.”

BDS France, un groupe militant qui soutient la campagne de
boycott, désinvestissement et sanctions pour les droits des
Palestiniens, a qualifié l’annulation “de belle victoire
contre la normalisation de l’apartheid israélien.”

La colère de l’ambassade israélienne

L’ambassadrice d’Israël à Paris, Aliza Bin Noun, a exprimé son
indignation et a demandé la condamnation par les dirigeants
français des étudiants et des professeurs qui soutiennent les
droits des Palestiniens.

Dans une lettre ouverte au président de l’université de Lille,
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Mme Bin Noun affirme que le mouvement BDS est illégal en
France et que l’annulation “nourrit l’incitation à la violence
et à la haine d’Israël.”

La demande de Mme Bin Noun aux autorités est compréhensible
puisqu’il semblerait qu’en France, comme dans d’autres pays,
les jeunes gens sont bien plus ouverts aux droits des
Palestiniens que les élites de l’état, alignées sur Israël.

Mme Bin Noun le sait pour s’y être confrontée : en Mars
dernier une grande partie des étudiants de la prestigieuse
université de Sciences Po Rennes ont quitté leur amphi alors
que l’ambassadrice donnait une conférence sur leur campus,
scandant “Liberté pour la Palestine.”

L’assureur contesté

Un autre signe qui montre que les militants français ne se
laissent pas museler par la main de fer des autorités est
qu’ils ont manifesté dans une dizaine de villes plus tôt ce
mois-ci devant les bureaux du géant de l’assurance basé en
France, AXA.

Ceci fait partie d’une campagne en cours pour exiger de
l’entreprise qu’elle se retire des banques israéliennes qui
sont impliquées dans la construction des colonies illégales
israéliennes sur les terres palestiniennes occupées.

Le soutien de la France à l’économie des colonies israéliennes

Alors que les défenseurs des droits humains en France
continuent de dénoncer la complicité de leur pays avec le
régime d’occupation et de colonisation d’Israël, leurs
dirigeants continuent de la renforcer.

Ce mois-ci, l’ambassade de France à Tel-Aviv s’est encore une
fois associée à la chaîne de supermarchés Shufersal dans le
cadre de la semaine “So French So Food”, une “célébration” de
la gastronomie en Israël, soutenue par le gouvernement
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
français.

Les magasins Shufersal mettent en vue des produits français,
soulignant bien que la promotion est “en coopération avec
l’ambassade de France.”

Lors des mêmes promotions en 2016, ces publicités étaient
présentes aussi dans les magasins Shufersal des colonies
israéliennes en Cisjordanie occupée.
Toutes les colonies israéliennes sont illégales selon le droit
international et la France, comme d’autres pays européens,
affirme les rejeter.

Mais cette photo prise la semaine dernière par un militant
israélien montre bien les promotions soutenues par le
gouvernement dans le magasin Shufersal, au 17 Tzvia ve Yitzhak
Street de la colonie Gilo (voir plus bas).

On sait depuis longtemps que l’entreprise Shufersal tire
profit de la colonisation, et la presse israélienne a rapporté
qu’elle figure parmi les centaines d’entreprises de la liste
des Nations Unies de compagnies faisant du commerce dans les
colonies illégales.

Shufersal possède des branches dans les colonies à travers la
Cisjordanie, y compris Jérusalem Est occupée, selon Who
Profits, une association qui fait des recherches sur les
entreprises complices de l’occupation militaire et de la
colonisation israélienne.

Shufersal achète et distribue également des produits des
colonies.

Un ministre hollandais démissionne

En fin d’année dernière, l’ambassade hollandaise à Tel-Aviv a
signé un partenariat similaire avec l’entreprise dans les
colonies.

Questionné   sur   le   sujet   par   des   députés,   le   ministre
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
hollandais des affaires étrangères, Halbe Zijlstra, a trompé
le parlement en affirmant que la promotion chez Shufersal ne
concernait pas les colonies. Des photos montrent le contraire.

Une lettre obtenue par des parlementaires discrédite encore
plus l’affirmation de Zijlstra que l’ambassade de Hollande
avait découragé les entreprises hollandaises d’opérer dans les
colonies de Cisjordanie lorsqu’elle leur a demandé de
participer à la promotion de Shufersal.

Des parlementaires ont soumit des questions complémentaires,
mais Zijlstra ne sera pas tenu responsable en tant que
ministre des affaires étrangères.

Il a démissionné de son poste plus tôt ce mois-ci après avoir
admit qu’il avait menti en disant avoir assisté à une
rencontre avec Vladimir Poutin en 2006 lors de laquelle,
affirmait Zijlstra, le président russe auait exposé une
stratégie d’expansion de la Russie.

Les représentants français semblent au moins aussi déterminés
que leurs homologues hollandais à se soustraire à toute
responsabilité.

Interrogé sur les raisons d’un nouveau partenariat entre la
France et une des principales entreprises qui tirent profit de
la colonisation, une source diplomatique française a déclaré à
The Electronic Intifada que le partenariat de l’ambassade avec
Shufersal “ne constitue en aucun cas un soutien à l’activité
des colonies.”

Les faits nous disent tout autre chose.

Traduction : Lauriane G. pour BDS France

Source                      :                      Electronic
Intifada https://electronicintifada.net/blogs/ali-abunimah/isr
ael-propaganda-festival-canceled-french-university
Mercredi 11 septembre à Lille : Action #BoycottPuma - BDS France
Lille: L’Université LILLE 1
dit   non   à   l’apartheid
israélien!
Jeudi 15 février

Belle et très encourageante victoire contre la banalisation de
l’apartheid israélien à Lille et Université Lille 1!

Le festival intitulé « Escale en Israël », monté par des
étudiants, en lien avec l’Institut français dans le cadre de
la « Saison croisée France-Israël » a été annulé suite aux
protestations écrites et à l’intervention des militants:

« Monsieur le président, autoriser une manifestation qui, sous
couvert d’ouverture culturelle, fait l’apologie de cet État
(Israël) nous choque profondément », ont écrit            deux
professeurs dans une lettre adressée au président de
l’université.

« Monsieur le Président, aurions-nous accepté d’organiser une
manifestation édulcorée sur l’Afrique du Sud, au temps de
l’Apartheid et de Mandela en prison ? » poursuivent-ils dans
cette même lettre.

La démarche des étudiants « met en valeur l’État d’apartheid
israélien en prétendant se placer sur le terrain culturel en
occultant les crimes commis régulièrement par cet état
colonial à Jérusalem, en Cisjordanie, à Gaza » explique
L’AFPS.
Compte rendu de l’AFPS 59/62 –
18-02- 2018
Mobilisation réussie contre l’ « escale israélienne » à Lille
!

Dimanche 11 février au soir,     l’AFPS 59/62 apprenait, par un
concours de circonstance,
l’existence d’une « Escale        israélienne » à Lille et à
l’Université Lille 1, dans       le cadre d’un
« festival culturel » organisé   par Pankultura, une association
d’étudiants en master de l’IAE
de Lille.

L’affiche du « festival
culturel » organisé par
Pankultura

Ce festival s’inscrivait dans la « saison France-Israel 2018 »
décrétée par l’Institut Français.
Outre plusieurs associations, on trouve parmi les sponsors de
l’opération, la Ville de Villeneuve d’Ascq (déjà épinglée par
l’AFPS 59/62, suite à l’affichage d’une banderole au fronton
de la mairie pour la libération de Gilat Shalit, caporal
franco-israélien dans l’armée d’occupation).

Un courrier de l’AFPS 59/62 est aussitôt adressé au président
de Lille 1 ; un communiqué rendu public et envoyé à la presse
suit.

Deux professeurs de Lille 1 s’adressent également au président
de Lille 1 demandant l’annulation de cette opération. Celui-ci
répond que l’université requière le retrait des logos de
l’Université de Lille 1 des supports de communication mais ne
sollicitera pas son annulation.
Tentatives de contacts avec les organisateurs du « festival »
via leur Facebook. Nos messages sont bloqués et ignorés.
L’AFPS 59/62 appelle à un rassemblement à la Maison des
Etudiants (MDE) le mercredi à partir de 18h30 pour exiger
l’abandon de cette « escale israélienne à Lille 1 ».
Radio Campus, radio locale non loin de la MDE et dont «
l’heure de l’mettre » chaque mercredi de 18h30 à 20h donne la
parole à ceux qui luttent, nous invite à intervenir en direct.
Le mercredi, devant la MDE, plus d’une cinquantaine de
personnes répondent à notre appel.
Echanges à l’intérieur de la MDE où se tient « l’exposition
photos » avec la quinzaine d’étudiants organisateurs du «
festival », pour lesquels la « culture » n’a rien à voir avec
la politique menée par l’Etat israélien… L’une des photos de
leur exposition représente un site du plateau du Golan ; les
étudiants en master ignorent que le Golan ne se trouve pas en
Israel. Tout comme le Dôme du Rocher sur leur affiche
publicitaire.
Puis prises de paroles de l’AFPS, de prof et d’étudiants, de
militants solidaires… rappelant que nous nous plaçons sur le
plan de la justice, du respect du droit international, des
droits humains, contre l’apartheid et les complicités de la
France avec la colonisation de la Palestine.

Des témoignages aussi, afin d’éclairer les jeunes étudiants de
l’IAE sur « la société israélienne contemporaine », thème de
la conférence qui devait être donnée par Emmanuel Persyn,
journaliste et enseignant à Lille 3.
Témoignages d’une jeune étudiante villeneuvoise expulsée dès
l’aéroport de Tel Aviv, d’un étudiant palestinien qui rappelle
la situation des réfugiés et du blocus criminel de Gaza,
témoignage aussi d’une jeune franco-israélienne qui dénonce la
violence coloniale et celle de l’occupation, ainsi que
l’endoctrinement de la société israélienne.

L’AFPS annonce que la mobilisation se poursuivra les jours
suivants, lors des « activités culturelles israéliennes,
culinaires et musicales ». Elle rappelle que cette action,
comme toute mobilisation contre la banalisation de
l’apartheid, s’inscrit dans la campagne internationale BDS.
Le rassemblement s’est déroulé dans le plus grand calme.
Les initiateurs de ce « festival », devant l’échec de leur
opération, décident de renoncer à leur « conférence et
dégustation de vins et mets israéliens ».

C’est un succès incontestable liée à la mobilisation rapide
des soutiens du peuple palestinien en particulier de l’AFPS
Nord-Pas de Calais et des universitaires de Lille 1.
A noter qu’il a été fait appel à la police nationale, alors
que la dispersion du rassemblement, devant l’échec de
l’opération pro israélienne, était en cours.
Nous n’avons toujours pas d’explication satisfaisante de cette
présence policière qui met en cause les franchises
universitaires. La responsable administrative du site nous a
assuré que le Président de l’Université n’a pas été sollicité
à ce sujet.

Suites immédiates de l’action :
L’Agence France Presse a communiqué rapidement sur         la
mobilisation et la décision de l’annulation du festival.
Communiqué repris par plusieurs médias nationaux et par le
Centre Palestinien d’Information.
Un journaliste de la voix du nord, présent à la MDE, n’a pas
jugé utile de nous entretenir sur les raisons de notre
mobilisation.
Ce 16 février, une quasi pleine page dans ce journal local
prête franchement à rire tant l’article est tendancieux.
L’auteur, Olivier Hennion, se demande, par exemple, « s’il y a
de la politique dans le fait d’admirer un paysage »…

ON EN PARLE DANS LA PRESSE:

     France Info
     La Voix du Nord
     Vozer
«    AXA    n’assurez     pas
l’apartheid israélien ! »
Mobilisation dans le Nord-Pas
de Calais AFPS Nord-Pas de
Calais
A Lille, le samedi 10 février 2018 de 11 h à 13 h, une
vingtaine de militants venus de tout le département ont
participé à une table à proximité d’EuraLille et des gares, en
solidarité avec le peuple palestinien. Ceci dans le cadre de
la journée nationale d’action visant le groupe assurantiel AXA
à l’initiative de BDS France et pour ce qui est du Nord : de
l’AFPS Nord-Pas de Calais, de la Communauté palestinienne du
Nord et de nos partenaires habituels (MRAP,
Coordination communiste, Front Uni des Immigrations et des
Quartiers Populaires…).

Au son de musique palestinienne, 600 tracts exigeant que «
BANQUES ET ASSURANCES FRANÇAISES METTENT FIN À TOUT LIEN AVEC
BANQUES ISRAÉLIENNES OU ENTREPRISES QUI PARTICIPENT À LA
COLONISATION » ont été distribués. Des passants ont même
participé à cette distribution.

Sur le stand, une centaine de cartes ont été signées en
direction des responsables d’AXA et des banques, et en
direction de la présidence de la République pour la libération
immédiate de Salah Hamouri. Les pétitions contre la complicité
des banques françaises avec la colonisation de la Palestine et
pour la libération de Salah ont continué à se remplir.

Malgré le froid, un beau temps sec a permis des échanges avec
un public attentif et chaleureux à qui les perspectives
d’actions unitaires, en cours ou futures, ont été présentées :
soutien à la Résistance palestinienne à Hébron et à Gaza,
luttes    BDS,   solidarité     avec   les   prisonnier(e)s
palestinien(ne)s…

Mobilisation réussie à Lille
contre    la   collaboration
militaire franco-israélienne
Mobilisation réussie à Lille contre la collaboration militaire
franco-israélienne

AFPS 59/62 – Lille le 11 décembre 2016

Samedi 10 décembre 2016    après-midi, à proximité des gares et
d’Euralille à Lille, à     l’appel d’un collectif animé par la
Communauté palestinienne   du Nord et l’AFPS Nord-Pas de Calais,
plus de 50 personnes se    sont réunies pour exiger : « Halte à
la collaboration militaire franco-israélienne ».
Il s’agissait de la première réplique publique marquante dans
le Nord-Pas de Calais, à l’annonce d’un engagement militaire
commun franco-israélien, suite aux révélations de manœuvres
aériennes communes précédées de manœuvres navales, conduisant
à une journée nationale d’action avec BDS France (en liaison
avec le projet d’achat de drones israéliens par l’armée
française).
Rejoints par un public nombreux et chaleureux, les militants
de l’AFPS, de la Communauté palestinienne du Nord, du MRAP, de
Survie, de Jeunes Communistes, du PCF et de la Coordination
communiste se sont retrouvés autour du stand de l’AFPS avec
des drapeaux palestiniens et la banderole BDS sur fond de
musique palestinienne. Ils ont crié leur colère contre les
crimes israéliens, leur volonté que cesse la collaboration
militaire avec l’État criminel israélien dont le boycott est
nécessaire pour que triomphe le droit. Plus de 1000 tracts ont
été distribués, près de 200 signatures exigent l’embargo
militaire contre Israël, tandis plus de 100 exigent
l’abrogation des circulaires criminalisant BDS. Deux adhésions
à l’AFPS ont été réalisées, tandis que le stand militant de
l’AFPS Nord-Pas de Calais a recueilli un grand succès.

La profondeur des liens qui unissent autorités françaises et
autorités d’occupation israélienne, jusque dans une
collaboration militaire belliciste via l’engagement français
dans l’OTAN et son commandement intégré, conduit à poursuivre
l’action. De nouvelles initiatives, notamment en direction des
élus, se préparent. Le stand militant, Place des Buisses à
Lille, est appelé à se tenir régulièrement.

IAW 2016 : Participez dans
votre ville!
Un an après le succès de la semaine contre l’apartheid
israélien 2015, la campagne BDSFrance vous invite à participer
à l’édition 2016 dans votre ville!
Cette semaine contre l’apartheid
(IAW), commencée en 2005, a lieu dans
plus de 150 villes dans l’objectif de
dénoncer le projet colonial israélien
et développer la campagne de Boycott,
Désinvestissement, Sanctions.

Depuis octobre dernier, des dizaines de milliers de
Palestiniens se soulèvent contre le régime colonial israélien
à travers toute la Palestine historique. Ce soulèvement, mené
par les jeunes palestiniens dont de nombreux étudiants, est
une réponse à l’intensification du nettoyage ethnique et à la
politique d’oppression mise en place par Israël à Jerusalem
(capitale de la Palestine) et dans tout le pays.

Alors que le gouvernement français, soutien officiel du régime
sioniste, réprime le mouvement de soutien au peuple
palestinien, ces évènements seront l’occasion d’envoyer un
message clair: face à la répression et aux intimidations, nous
continuerons à affirmer notre solidarité avec la résistance du
peuple palestinien et à soutenir l’appel au Boycott,
Désinvestissement, Sanctions lancé par la société civile
palestinienne elle-même.

Au programme actions de rue, expositions photos, conférences,
projections et rencontres !
IsraeliApartheidWeek en France
IsraeliApartheidWeek international

#IsraeliApartheidWeek 2016: le programme complet!

Bordeaux (Plus d’infos à venir)
*14 mars à 18H : Conférence avec Yasser Qous, Kristian Davis
Bailey et Siham Assbague
*16 mars à 18H : Conférence avec Julien Salingue, Naji Owdah
et Wadia Layla
Université de Bordeaux

Grenoble (Plus d’infos à venir)
*16 mars : Défilé anti-apartheid avec une troupe de Batucada
dans le quartier de la Villeneuve
20h : Conférence « histoire populaire des luttes anti-
apartheid » avec Kristian Davis Bailey, Kenjah Comité Traite
Négrière Esclavage (CTNE)
salle polyvalente des Balladins
Organisateurs: BDS, FUIQP, Comité Traite Négrière Esclavage
(CTNE)

Lille (Plus d’infos à venir)
*8 mars à 19h: »la lutte des femmes ici et ailleurs » A la
salle concorde de Lille, 65 rue Saint Bernard 59000 Lille
(métro porte des postes) avec Fatiha Ajbli, Docteure en
Sociologie spécialisée sur les problématiques d’emploi des
nouvelles générations de Françaises musulmanes
*9 mars à 18H: Conférence « Les violences d’Etat » avec
Kristian Davis Bailey Yasser Qous et Said Bouamama – MDE de
Lille1 avenue Carl Gauss Villeneuve d’Ascq – Metro Cité
Scientifique + buffet et concert
Organisateurs : Generation Palestine Lille
Plus                         d’infos                      :
https://www.facebook.com/events/957360547646687/

Marseille (Plus d’infos à venir)
Expositions Photo
Projection : Les prisonniers Palestiniens
*17 mars : Conférence « solidarité et militantisme en milieu
universitaire »

Montpellier (Plus d’infos à venir)
*1er Mars 20h – cinema Utopia : « Roadmap to Apartheid » à
l’initiative du comité BDSFrance34
*12 mars – Action de boycott contre l’apartheid
*13 mars 15h – Cimade – Liberté pour les prisonniers
palestiniens avec Shadid Atili (ex ministre de l’eau), Raed
Amer (Pdt du club des prisonniers Palestiniens) et Issa Qaraqe
(Responsable du comité pour les prisonniers palestiniens)
*17 mars : Université Paul Valery
Co-organisé par Solidaires Etudiant-e-s (Univ. Paul Valéry) et
le Comité BDSFrance 34.
– 12h-14h Animations, stand, prises de parole, diffusion de
tracts…sur le campus.
– 18h L’apartheid israélien : Témoignages Palestiniens
– Wadia Layla, étudiant, réfugié, camp de Deishe (au sud de
Betléem)
– Naji Owdah, animateur, réfugié, Camp de Deishe.
Soutenue par (premiers signataires) : Alternative
Libertaire (AL), Association des Palestiniens du Languedoc-
Roussillon,(APLR), ATTAC Montpellier, Campagne Civile
internationale pour la Protection du Peuple Palestinien
( CCIPPP34), CIMADE L.R, Collectif des musulmans de france
(CMF), Comité de soutien à Georges Ibrahim Abdallah (CSGIA),
Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), Tricoteuses
en furie (TF), Union Juive Française pour la Paix (UJFP),

Nantes (Plus d’infos à venir)
*9 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censive) :
« Colonisation et Apartheid vus du ciel », par Génération
Palestine,
*11 Mars à 12h30, Amphi A (Tertre) : « La résistance de la
jeunesse palestinienne », avec Kristian Davis Bailey
(Black4Palestine) et Wadia Layla (Militant palestinien),
*12 Mars à 18h, à B17 : « Répression des luttes aux Etats-
Unis, en Palestine et en France », avec Kristian Davis Bailey
(Black4Palestine) et le collectif « Nantes en résistances »,
*14 Mars à 12h, Amphi C (Tertre) : « Le mouvement BDS en
France », avec Marie-France Cohen-Solal (Campagne BDS),
*16 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censice) : Projection
de « Roadmap to Apartheid », de Ana Nogueira et Eron Davidson.
Organisateurs   :   Solidaires   Etudiant-e-s   et   Generation
Palestine 44
Plus                                            d’infos
: https://www.facebook.com/events/462993230570098/

Nîmes (Plus d’infos à venir)
* 2 mars :
– de 11h30 à 14h30 => stand d’information et saynettes de
rue, à l’entrée de la Faculté Vauban, Montée du Fort
– de 17h30 à 19 h => rassemblement de solidarité avec les
prisonniers palestiniens et saynettes de rue, avenue Feuchères
(près de la gare SNCF)
co-organisée par le Comité BDSF30, l’AFPS Nîmes, Femmes en
Noir, UJFP, Europalestine

Paris (Plus d’infos à venir)
*14 mars, « Education contre l’occupation », 18H30 – 21H00:
Projection du film « Depuis que je suis né » à l’université
Paris 8, suivie d’un échange avec la réalisatrice puis d’une
conférence débat avec Nadji Owdah et Wadia Layla. Organisée
par le Collectif Palestine Paris 8 et le syndicat Solidaires
Etudiant-es.
https://www.facebook.com/events/921188327970620/
*19 mars, Soirée de soutien à Georges Ibrahim Abdallah, 19h,
au CICP, suivi d’un concert de Rap
*20 mars, match amical organisé par le Ménilmontant Football
Club 1871 (AFA) et Generation Palestine Paris dans l’après
midi suivi d’un débat/échange avec Kristian Davis Bailey et
les militants.
*22 mars, conférence sur « Lutter contre l’apartheid à
l’université », à partir de 18h à l’université Paris 8.
Organisée par Generation Palestine Paris et le Collectif
Palestine Paris 8. Kristian Davis Bailey et unE militantE du
collectif seront les principaux intervenants.
https://www.facebook.com/events/209980499355607/
*23 mars : Soirée sur le thème « Racisme structurel et
institutionnel, cas des USA, de la France et de la
Palestine », organisée par Generation Palestine Paris à la
Maison de la citoyenneté, Ivry, à partir de 18H30. Les invités
sont Kristian Davis Bailey, Marjorie Moya et unE militant de
GP
https://www.facebook.com/events/197770277245966/

Rennes (Plus d’infos à venir)
*14 mars Porteur de Parole – métro Villejean-Université
*15 mars à partir de 17h30 : conférence avec Nadji Owdah et
Wadia Layla – Université de Rennes 2, amphi E3
*16 mars à partir de 17h30: ciné-débat, présentation et
diffusion entre autre d’un court métrage réalisé par un groupe
de jeunes partis l’été dernier en Palestine – Université de
Rennes 2, amphi E3
*19 Mars : action BDS
*23 mars : conférence avec Julien Salingue présentation de son
dernier ouvrage, la Palestine des ONG – IEP de Rennes

Rouen (Plus d’infos à venir)
Programme du Groupe AFPS et CRPJDPI (Collectif Rouennais pour
une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens)
* 2 mars – 18h – Maison de l’université – Mont Saint Aignan –
Amélie LEFEBVRE, avocate au barreau de Paris, spécialiste de
la CPI : « La cour pénale internationale et la Palestine. Etat
de droit ou loi de la jungle? »
* 19 mars – 14h30 – Action BDS- camp de Gaza, Parvis Saint
Sever, Rouen gauche
* 30 mars : Bernard Pellegrin. Les relations diplomatiques
France / Israël de 1945 à 2012. De la fission au fusionnel.
Une relation compliquée! !
* 23 avril – 14h30 – Action BDS- camp de Gaza, Parvis
Cathédrale Rouen,

Saint-Etienne (Plus d’infos à venir)
BDS42 et Union des étudiants communistes Loire
* 1er Mars à partir de 18h à l’université Jean Monnet =>
Projection Les Panthères Noires d’Israël parlent »
* 12 mars Conférence – débat avec Mustafa Muhammad
* 22 mars conférence débat avec Eric Hazan
(Plus d’infos à venir) : Diffusion de « Roadmap to Apartheid »
suivi d’une discussion et présentation de la campagne BDS

Toulouse (Plus d’infos à venir)
* 15 mars – 12h30 – Université Jean Jaurès/Mirail amphi 9    =>
rencontre avec Kristian Davis Bailey (Black for Palestine)
* 15 mars – 20h30 – Maison de Quartier de Bagatelle =>
rencontre avec Kristian Davis Bailey (Black for Palestine)
« L’apartheid universitaire en Palestine et les luttes de la
jeunesse en Palestine, aux Etats-Unis et en France ».
* 16 mars – 12h30 – Université Jean Jaurès/Mirail amphi 9 =>
Projection/débat autour du film Roadmap to Apartheid
* 17 mars – 12h30/14h – Université Jean Jaurès/Mirail =>
interventions artistiques en solidarité avec la Palestine
(cirque, graf’, buffet)
* 18 mars – 18h – terrain de foot de l’Université Jean
Jaurès/Mirail => tournoi de foot en solidarité avec la
Palestine
Organisateurs : BDS France Toulouse
Plus                         d’infos                       :
https://www.facebook.com/events/754776691289453/

Actions  #SolidarityWaveBDS
16-18 octobre en France
Répondant à l’appel du BNC pour une vague internationale de
solidarité avec la Palestine, plusieurs villes françaises se
sont mobilisés pour exprimer leur solidarité avec les
Palestiniens et pour le boycott d’Israël : #SolidarityWaveBDS

Voici un tour de France de ces mobilisations

     Clermont-Ferrand

Jeudi 15 octobre devant les locaux de France Bleue Pays
d’Auvergne plus d’une centaine de personnes d’horizons divers,
militants politiques, syndicaux et associatifs, sympathisants
ou simples citoyens ont répondu à l’appel de l’afps 63 pour la
protection du peuple palestinien et la prise de sanctions
contre l’État d’Israël.

Photos et compte rendu sur la page de Palestine 63
Solidarité:https://www.facebook.com/Palestine63Solidarite?fref
=ts

     Marseille (17 Octobre)

     Montpellier (17 Octobre)

200 personnes défendent le BDS Palestinien et la liberté
d’expression du comité BDS France 34

https://bdsf34.wordpress.com/2015/10/17/la-liberte-dexpression
-du-comite-bds-france-34-sest-imposee-ce-17-octobre-place-de-
la-comedie/

     Strasbourg (17 Octobre)
Lyon (17 Octobre)
‪Lyon‬ : 500 personnes étaient présentes samedi au
rassemblement de solidarité. Ce rassemblement
était placé dans le cadre de la campagne
internationale #‎SolidarityWaveBDS‬.
    Paris (17 Octobre)
Perpignan (17 Octobre)

Lille (18 Octobre)
Rassemblements en soutien à
la Palestine !

Samedi 17 octobre :

Lyon

15h Place de la République
http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article931
https://www.facebook.com/events/1126875447343096/

Marseille

15h Vieux Port

Montpellier
14h Place de la Comédie
https://bdsf34.wordpress.com/2015/10/15/16-18-octobre-vague-in
ternationale-bds-de-solidarite-avec-la-resistance-populaire-
palestinienne/

Metz

14h Colonne Merten

Nîmes

10h30 Place de l’Horloge

Paris

A l’appel du BNC pour une vague d’actions BDS, une
mobilisation BDS aura lieu samedi à Paris. Pour plus
d’informations : campagnebdsfrance@yahoo.fr

Toulouse

16h Square Charles de Gaulle

Tours

15h Place Jean Jaurès

Dimanche 18 octobre :

Lille

11h Métro Wazemmes

Vendredi 16 octobre :

Strasbourg

18h Place Kleber

Jeudi 15 octobre :

Clermont-Ferrand
18h Boulevard François Mitterand
Tournée du journaliste Ben
White en Belgique et en
France du 28 septembre au 2
octobre
Ben White, l’auteur de « Israeli Apartheid, a Beginner’s
Guide » (2008, 2014, Pluto Press), sera en Belgique et en
France du 28 septembre au 2 octobre à l’occasion de la sortie
en français de son livre « Palestinians in Israel –
Segregation, Discrimination and Democracy » (2011, Pluto
Press) sous le titre « Etre Palestinien en Israël –
Ségrégation, discrimination et démocratie » (Editions la
Guillotine, 2015, avec la soutien de BDS France).

Cette tournée le conduira à Bruxelles, Lille, Paris, Toulouse
et Gaillac. A Paris, Ben White sera un des intervenants de la
soirée « Palestiniens, citoyens d’Israël ? » organisée à
l’INALCO avec les présences d’Ilan Pappe, Ben White, Mirvat
Abd El-Ghani, Alaa Ashkar et Tal Dor le mercredi 30 septembre
(voir l’affiche de présentation).

A Bruxelles, Lille, Toulouse et Gaillac, Ben White présentera
« Etre palestinien en Israël » (voir l’affiche) et la part
montante des Palestiniens d’Israël dans la contestation du
régime d’apartheid imposé à la moitié de la population « de la
mer à la rivière ».

Bruxelles, lundi 28, 19 heures à Le Space,
Lille, mardi 29, 19 heures à la Maison régionale de
l’environnement et des solidarités,
Toulouse, jeudi 1er octobre, 12h30 à l’université Jean Jaurès,
amphi 9
Gaillac, jeudi 1er octobre, 20 heures salle Dom Vayssette

Ben White est un journaliste dont les travaux ont été publiés
dans The Guardian, The New Statesman, Al Jazeera et The
Electronic Intifada.

Voir la présentation du livre « Etre Palestinien en Israël »
et les moyens de le commander, sur le site de BDS France :
http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=art
icle&id=3653

Eurobasket 2015 à Lille :
rassemblement de Génération
Palestine contre la présence
d’Israël !
Génération Palestine a organisé un rassemblement devant
l’entrée du stade Pierre Mauroy de Villeneuve d’Ascq ce
dimanche 13 septembre 2015 à l’occasion du match basket
d’Israël à l’Eurobasket 2015. Malgré la pluie battante, les
militants étaient présents pour dénoncer la participation
d’Israël : nous ne pouvons tolérer, chez nous, dans notre
stade, la présence d’un état qui pratique l’apartheid et qui
colonise impunément la Palestine.

#OnNeJouePasAvecLApartheid
Campagne EuroBasket 2015 :
#OnNeJouePasAvecLApartheid
CAMPAGNE EUROBASKET 2015
MONTPELLIER – LILLE
#OnNeJouePasAvecLApartheid
Du 5 au 20 septembre 2015, les 24 meilleures équipes
européennes et leurs plus grandes stars s’affronteront pour le
titre continental. Parmi elles, Israël (qui ne fait pas partie
de l’Europe) figure dans le groupe A avec la France, la
Pologne, la Finlande, la Bosnie Herzegovine et la Russie dont
les matchs se dérouleront à Montpellier en France.
BOYCOTT ISRAËL : UN APPEL DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PALESTINIENNE
En 2005 la société civile palestinienne a lancé un appel pour
un mouvement BDS (Boycott, Désinvestissements et Sanctions) à
travers le monde : « Nous, représentants de la Société civile
palestinienne, invitons les organisations des sociétés civiles
internationales et les gens de conscience du monde entier à
imposer de larges boycotts et à mettre en application des
initiatives de retrait d’investissement contre Israël tels que
ceux appliqués à l’Afrique du Sud à l’époque de l’Apartheid.
Nous faisons appel à vous pour faire pression sur vos états
respectifs afin qu’ils appliquent des embargos et des
sanctions contre Israël, […] Ces mesures de sanction non-
violentes devraient être maintenues jusqu’à ce qu’Israël
honore son obligation de reconnaître le droit inaliénable des
Palestiniens à l’autodétermination et respecte entièrement les
préceptes du droit international […] »
C’est pourquoi nous refusons la participation de l’Equipe de
basketball israélienne à l’Eurobasket 2015. De plus certains
joueurs cadres de l’équipe d’Israël vont jusqu’à faire l’éloge
et à soutenir publiquement l’armée israélienne et l’attaque de
l’été 2014 contre la population civile de la Bande de Gaza, au
cours de laquelle en 51 jours 2200 Palestiniens dont 570
enfants ont été massacrés.

ISRAËL UTILISE LE SPORT COMME PROPAGANDE
Le Ministère israélien de la Culture et des Sports, dont
dépend la fédération israélienne de basket, reconnait lui-même
que les événements sportifs permettent à Israël « d’améliorer
son image ».
En effet, la participation d’Israël aux compétitions sportives
internationales est une occasion pour cet Etat de se présenter
aux yeux du monde comme « fair-play », alors qu’il viole
impunément les droits Humains, les lois internationales et les
résolutions de l’ONU depuis plus de soixante ans. Qu’il ne
respecte en rien les valeurs du sport, qu’il détruits les
équipements sportifs palestiniens, empêche les sportifs
palestiniens de circuler en Palestine et d’aller à l’étranger.
Accepter la participation d’Israël c’est normaliser les
politiques d’occupation, de colonisation et d’apartheid que
fait subir le régime sioniste à l’ensemble du peuple
palestinien.
C’est pourquoi cette équipe doit être considérée comme une
« ambassadrice » de l’Etat d’apartheid et colonial d’Israël et
traitée comme telle.

ON NE JOUE PAS AVEC L’APARTHEID
A ce titre l’équipe de basket d’Israël mérite le même
traitement que l’équipe de rugby d’Afrique du sud de
l’apartheid, les Springboks, quand elle était la cible, lors
de ses déplacements, de contestations populaires à cause de
son rôle de représentant d’un état d’apartheid. L’Afrique du
Sud avait logiquement été exclue des instances sportives
internationales notamment du Comité International Olympique.

C’EST POURQUOI NOUS APPELONS
– la FIBA et plus généralement les instances sportives
internationales (notamment le CIO et la FIFA) à exclure Israël
jusqu’à ce que cet Etat respecte le droit international.
– Toutes les personnes de conscience, citoyens, supporter,
joueurs, officiels, à se mobiliser contre la venue de l’équipe
israélienne de basket à Montpellier en solidarité avec le
peuple palestinien.
– Les équipes participantes à boycotter la compétition et à
refuser de jouer contre l’équipe d’Israël. Un match contre
Israël ne doit pas être considéré comme normal.
La    Campagne     BDS   France     –   25    août    2015 –
http://www.bdsfrance.org/ – campagnebdsfrance@yahoo.fr –
#OnNeJouePasAvecLApartheid

EUROBASKET 2015 CAMPAIGN
MONTPELLIER – LILLE
#DontPlayWithApartheid
From 5 to 20 September, the 24 best European teams with their
biggest stars will compete to win the continental title. Among
them is Israel (which is not part of Europe), which has been
placed in group A with France, Poland, Finland, Bosnia and
Russia, whose matches will be held in Montpellier, France.

BOYCOTT ISRAEL : A CALL FROM THE PALESTINIAN CIVIL SOCIETY
In 2005, Palestinian civil society launched a call for a
worldwide BDS movement : « We, representatives of Palestinian
civil society, call upon international civil society
organizations and people of conscience all over the world to
impose broad boycotts and implement divestment initiatives
against Israel similar to those applied to South Africa in the
apartheid era. We appeal to you to pressure your respective
states to impose embargoes and sanctions against Israel . […]
These non-violent punitive measures should be maintained until
Israel meets its obligation to recognize the Palestinian
people’s inalienable right to self-determination and fully
complies with the precepts of international law […] »
Therefore we refuse to accept the participation of the Israeli
basketball team in the EuroBasket 2015 tournament. Furthermore
some of the key players of the israeli team go as far as
praising and openly supporting the Israeli occupation army and
the summer 2014 attack against the civilian population of the
Gaza Strip, during which 2,200 Palestinians were killed
including 570 children in 51 days.

ISRAEL USES SPORTS AS PROPAGANDA
The israeli Ministry of Culture and Sport, supervisory
authority ot the Israel Basket Association, recognizes itself
that the sport events « can improve Israel’s image in the
world ».
Indeed, such events allow the state of Israel to appear in the
eyes of the world as one that is fair play, while this same
state is violating international law and UN resolutions with
total impunity for more than sixty years. While it in no way
respects the values of sport, destroys palestinian sports
facilities, and prevents palestinians athletes in Gaza from
travelling in Palestine or abroad.
Accepting the participation of Israel is normalizing its
politics of occupation, colonisation and apartheid that the
zionist regime imposes on the entire Palestinian people.
That is why this team has to be considered as an
« ambassador » of the apartheid and colonial state of Israel
and has to be treated as such.

DON’T PLAY WITH APARTHEID
We therefore consider that the Israeli basketball team
deserves the same treatment as that faced by apartheid South
Africa’s rugby team, the Springboks. When travelling in the
past it was the target of mass protests due its role as
representative of an apartheid state. South Africa had
logically been excluded from international sporting bodies
including the International Olympic Committee.

THAT’S WHY WE CALL UPON
– FIBA Europe and, more generally, international sports bodies
(including IOC and FIFA) to exclude Israel until that state
respects international law.
– All people of conscience, citizens, supporters, players and
officials, to mobilize, in solidarity with the Palestinian
people, against the visit of the Israeli basketball team to
Montpellier.
– The participating teams to boycott the competition and
refuse to play against the Israeli team. A match against
Israel cannot be considered as a normal match like any other.

French     BDS    campaign      –   25    August     2015   –
http://www.bdsfrance.org/ – campagnebdsfrance@yahoo.fr –
#DontPlayWithApartheid

Comptes rendus des actions
BDS « Orange » du 20 décembre

Action Nationale BDS réussie au HAVRE contre Orange !
Action Nationale BDS réussie à GRENOBLE contre Orange !!

Une quinzaine de personnes des différentes organisations du
groupe de coordination BDS grenoblois se sont retrouvés au
centre ville de Grenoble, au nouveau et très chic centre
commercial « Caserne de Bonne » pour une action contre le
contrat entre Orange et la société de téléphonie israélienne
Partner qui installe ses antennes et ses boutiques en
Palestine occupée et vend ses services aux colons et à
l’armée. La galerie commerciale étant privée, nous n’étions
pas devant mais à 50m de la boutique Orange. En effet si on
s’installe devant la boutique on est viré par la police, ce
qui ne nous laisse pas assez de temps pour travailler
tranquillement.

En effet à Grenoble on ne fait pas beaucoup de bruit lors de
nos animations, mais on distribue des tracts (350 ce coup là),
on discute beaucoup avec les gens (très réceptifs quoique ce
samedi pressés par leurs courses de noëëël), et on fait signer
beaucoup de cartes postales, 101 ce samedi, score correct en
une heure et demie de présence. Nous avions l’autorisation de
la Mairie, pompiers et policiers municipaux étaient très
aimables.

Trois d’entre nous sont passés dans la boutique. Nous avons
expliqué au responsable du magasin ce qu’on faisait devant
chez lui, on lui a suggéré de faire remonter ça à sa
hiérarchie, et il nous a dit que tant qu’il n’y a pas de
trouble dans sa boutique il n’était pas obligé. On lui a dit
que « alors d’accord, si vous insistez, on passera foutre le
bordel, mais pas aujourd’hui, désolé« .

Entre samedi 13 et samedi 20 décembre il y a eu 15 actions
contre Orange en France. Il faut maintenir et augmenter la
pression contre Orange pour que les discussions avec la
direction aboutissent.

Les cartes postales ont été envoyés au PDG et à l’agence
régionale aujourd’hui, avec la lettre d’accompagnement.
Le groupe de coordination BDS à Grenoble :        Union Juive
Française pour la Paix ; Centre d’Information Inter Peuples,
Cercle Juif pour une Paix Juste, Confédération Nationale du
Travail, Échirolles Palestine Solidarité, Fédération Syndicale
Unitaire, Association France Palestine Solidarité de l’Isère ;
Les Alternatifs-Isère, Nouveau Parti Anticapitaliste, Pour une
Alternative     à   Gauche   38,   Solidaires     Étudiants.
bds.gre.38@gmail.com

Action Nationale BDS réussie à Nîmes contre Orange !!
ORANGE DOIT   CESSER      SA   COMPLICITEAVEC   LA   COLONISATION
ISRAELIENNE

Double action à Nîmes :

– devant la boutique Orange où nous avons eu un impact fort
puisqu’elle a baissé le rideau tout le temps de notre
intervention. 300 tracts distribués, environ 200 signatures,
et dans l’ensemble un bon accueil et des échanges intéressants
avec les personnes interpelées. Le courrier que nous avions
préparé sera adressé directement au PDG.
– dans le magasin Carrefour où nous avons ciblé sur
Sodastream, dattes Medjoul, avocats Mehadrin …
Nous avons été cernés par un groupe impressionnant de membres
de « la sécurité » qui nous ont empêchés de circuler et
voulaient nous faire sortir.

Alors qu’ils voulaient nous isoler, ils ont produit le
contraire car nos voix ont largement porté et les clients se
sont attroupés, et pour la plupart, solidaires.

200 tracts et listes boycott diffusés.

Ils ont fait venir un huissier pour faire le constat de notre
action … de même que la police (en petit nombre). Une plainte
de Carrefour pourrait suivre …

PS – le directeur qui a refusé de prendre notre courrier nous
a dit qu’on était pas sympas un jour pareil où ils attendaient
15000 personnes ! hi hi ! c’est bien pour ça qu’on était là !

Action Nationale BDS réussie à Paris Chatelet contre Orange !!
Nous étions une quinzaine de militant-e-s à être intervenus
ce samedi 20 décembre à Paris, à la boutique Orange rue de
Rivoli (Chatelet).
Vous pouvez aussi lire