Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

1 Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins ! Conférence de presse : Patricia GRANDCHAMPS, Echevine de la Mobilité, 09/02/18

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

2 Introduction : Des milliers d’automobilistes se rendent quotidiennement à Namur. Il y a d’une part les travailleurs, d’autre part les visiteurs ou clients des magasins. Pour les accueillir, le centreville de Namur (Corbeille) compte actuellement 6000 places de stationnement en voirie et en parking sous-terrain. Les 2500 places en voirie sont, dans ce cadre, fortement convoitées par ces différents publics et la demande dépasse souvent l’offre, particulièrement dans l’hyper-centre.

L’usage des emplacements diffère pourtant en fonction du profil de l’utilisateur. La personne qui se rend à Namur pour faire une course ou, par exemple, pour des raisons administratives cherche un emplacement de courte ou de moyenne durée. Les visiteurs qui souhaitent profiter du centre-ville pour flâner cherchent un emplacement de moyenne à longue durée. Le public travailleur, lui, a besoin de stationner toute la journée durant les heures de bureaux.

Namur accueille de nombreux travailleurs au centre-ville (enseignants, commerçants, employés...) qui doivent eux pouvoir accéder à leur institution. Néanmoins, le stationnement d’un seul véhicule sur un même emplacement toute une journée n’est pas adaptée au centre-ville namurois et provoque le phénomène bien connu de saturation. Face à cela, l’objectif de la Ville est de libérer les emplacements du centre-ville un maximum de fois sur une même journée.

Outre la révision du fonctionnement des horodateurs, et les modalités de chaque zone au tarif progressif de la Corbeille (2h en zone rouge, 4h en zone verte, 8h en zone orange), il est important pour la Ville de rappeler les solutions existantes pour les travailleurs et les alerter sur des solutions à moindre coût comportant un accès facile et rapide au centre-ville garanti.

Ces solutions existent mais elles sont trop peu connues. Voilà pourquoi la Ville souhaite informer les travailleurs du centre-ville à travers une campagne d’information qui passera tant par l’envoi de courriers aux employeurs, les pages mobilité de la Ville et du référencement sur le terrain (panneaux).

Outre les solutions existantes (P+R), nous souhaitons à travers cette communication, mettre particulièrement en avant deux types de « parkings malins » pour accéder aujourd’hui à la Ville en tant que travailleurs : les poches de stationnement gratuit et les gares namuroises. A travers cette opération, la Ville souhaite être porteuse de solutions immédiates dans un contexte urbain qui ne cesse de se complexifier de par l’évolution du trafic, la concrétisation de plusieurs grands chantiers qui vont changer le visage de Namur dans le centre-ville et l’attractivité d’une ville Capitale pour différents publics.

Ces solutions seront complétées à moyen terme par l’offre des futurs parkings P+R dont celui de Bouge qui verra le jour en 2019. Sans attendre cette échéance, nous voulons rappeler qu’il y a de la place pour tout le monde à Namur et une place adaptée à chaque usage, autant le savoir !

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

3 1) Les parkings malins A) Les poches de stationnement gratuit : Grâce à un travail approfondi du Service Mobilité, la Ville de Namur a identifié différentes poches de stationnement gratuit et bien connectées au centre-ville grâce aux transports en commun et aux modes doux. Ces espaces de stationnement (parkings, voiries hors habitats riverains) constituent autant de solutions pour les nombreux travailleurs du centre-ville audelà de l’offre bien connue des Casernes et des P+R de Saint-Nicolas et Namur-Expo. Une soixante de sites, publics et privés, sont à l’étude. Nous en présentons aujourd’hui 6 d’une capacité totale de 325 places.

Ces 6 sites sont répartis équitablement sur différentes directions d’accès à la Ville. Ils seront complétés progressivement ces prochains moins. Leur présence sera visible tant sur les pages du service mobilité : http://mobilite.namur.be/parking-malin que physiquement à travers l’implantation d’un panneau référent « parking malin ». Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Les critères de la Ville sont double : d’une part, il faut que le site offre une bonne capacité de connexion au centre-ville ; d’autre part, il ne faut pas que le stationnement travailleurs gênent d’autres usages (riverains, clients, travailleurs hors centre-ville etc).

Moyennant le respect de ces critères et de la légalité, chacun est évidemment libre de trouver son parking malin hors des zones identifiées par la Ville. Les premières poches identifiées présentes ces caractéristiques : à distance proche ou raisonnable du centre, bien connectée aux lignes de bus ou stations Bia Vélo et permettant également une jonction à vélo ou à pied au centre-ville. Leur profil est de l’ordre du P+R ou P+marche/vélo.

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

4 Il s’agit, à ce stade, d’emplacements de parkings de hall sportif, peu fréquentés en journée, ou de stationnement en voirie sans conséquence pour les riverains et dont les caractéristiques offrent des assurances en matière de sécurité (pas de voiries de transit, largeur de la route etc...). Sur le plan financier, le coût pour l’utilisateur est donc limité au trajet en bus voir à l’éventuel abonnement Bia Vélo. Au niveau du bus, l’intervention patronale légale est de 68 %. Certains employeurs (ville, écoles,...) vont toutefois au-delà. La meilleure chose à faire est de vérifier ces conditions d’abonnement.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de frais limités, particulièrement au regard du coût du stationnement quotidien en voirie... Les premiers emplacements : A) Hall Octave Henry :  GRATUIT  70 Places  Bus : 9 minutes jusqu’à la gare. Ligne 1 (2 à 4 bus/heure) / lignes 32, 54, 822 (1 bus/heure)  Vélo : 8 minutes vers Namur via le Ravel L142. Parking vélo couvert + Station Bia Vélo.

Marche : 24 minutes jusqu’au centre de Namur

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

5 B) Centre sportif de la Plante :  GRATUIT  60 places  Bus : 13 minutes jusqu’à la gare. Ligne 4 (2 à 3 bus/heure) ; Ligne 3 (1 à 2 bus/heure).  Vélo : 13 minutes vers Namur via le Ravel de Meuse et l’itinéraire balisé « B ». Parking vélo et station Bia Vélo (auberge de Jeunesse).

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

6 C) Centre sportif de Jambes (cité souvenir) :  GRATUIT  70 places  Bus : 8 à 15 minutes jusqu’à la gare. Ligne 80 vers Namur : 1 à 2 bus/heure ; ligne 12 : 1 à 3 bus/heure.  Vélo : 14 minutes vers Namur via le Ravel de Meuse et l’itinéraire balisé « H »

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

7 D) Avenue Woitrin à Salzinnes  GRATUIT  40 places  Bus : 8 minutes jusqu’à la gare. Ligne 27 (4 à 5 bus/heure)  Vélo : 12 minutes vers Namur  Marche : 38 minutes vers Namur

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

8 D) L’Avenue du Parc à Bouge :  GRATUIT  25 places  Bus : 8 minutes jusqu’à la gare de Namur. Ligne 27 (4, 5 bus/heure) ; Ligne 816 et 821 (1 à 2 bus/heure)  Marche : 24 minutes jusqu’au centre-ville

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

9 D) La rue de Bauce (Malonne) :  GRATUIT  60 places  Bus : 11 minutes jusqu’à la gare de Namur. Ligne 6, 6b et 10 vers Namur (1 à 3 bus/heure)  Vélo : 23 minutes vers Namur via le Ravel de Sambre  Covoiturage : 13 minutes jusqu’au centre via la N90 

Travailler à Namur et stationner gratuitement grâce aux parkings malins !

10 B) Les gares namuroises : notre métro Les gares de la périphérie namuroise sont connectées en quelques minutes à la gare principale. Si l’image du train peut être lourde et être synonyme de longue distance, au niveau du territoire namurois, c’est un service aussi rapide, avec une fréquence qui peut être très élevée, à l’instar d’un métro. Les 8 gares namuroises offrent une solution de proximité et présentent des qualités diverses en terme de stationnement, souvent gratuit, ou d’intermodalité (connexion au réseau TEC). Sur le plan financier, il s’agit d’un excellent calcul. Si les abonnements pour de courte distance sont démocratiques, le pourcentage minimum de l’intervention patronale dans le remboursement de l’abonnement varie de 56 à 64,9% (en fonction du nombre de kilomètres parcourus) et peut aller jusqu’à 100% (Ville, personnel enseignant...).

Pour rejoindre quotidiennement le centre en quelques minutes, c’est assurément un bon plan. Les différentes gares namuroises reliées à la gare de Namur :

11  Gare de Jambes, place de la Gare Fleurie, 4 à 6 trains/heure. Le trajet est de 3 à 4 minutes jusqu’à la gare de Namur.  Gare de Jambes Est, Montagne Sainte-Barbe, 1 à 2 trains/heure. Le trajet est de 3 minutes jusqu’à la gare de Namur. L’abonnement mensuel est de 12,7 euros avec l’intervention de l’employeur (contre 35 sans intervention). Pas de train ? Les lignes de bus A (4 bus/heure) et 1 (4 bus/heure) permettent également de rejoindre le centre de Namur en 10 à 15 minutes.  Gare de Ronet, située Tienne de Ronet (Flawinne). 2 trains/heure. Le trajet est de 5 minutes jusqu’à la gare de Namur.

L’abonnement mensuel est de 12,7 euros avec l’intervention légale de l’employeur (contre 35 sans intervention).  Gare de Flawinne située rue Fernand Marchand. 2 trains/heure. Le trajet est de 8 minutes jusqu’à la gare de Namur. L’abonnement mensuel est de 12,7 euros avec l’intervention légale de l’employeur (contre 35 sans intervention).  Gare de Marche-les-Dames, rue du Roi Chevalier. 1 à 3 trains/heure. Le trajet est de 8 minutes jusqu’à la gare de Namur. L’abonnement mensuel est de 18 euros avec intervention légale de l’employeur (contre 51 sans intervention).

12  Gare de Dave Saint-Martin, rue Saint-Hubert (Dave). 1 à 2 trains/heure. Le trajet est de 8 minutes jusqu’à la gare de Namur. L’abonnement mensuel est de 15,5 euros avec intervention légale de l’employeur (contre 43,5 euros/mois sans intervention).  Gare de Naninne, rue de la gare, 124. 1 à 2 trains/heure. Le trajet est de 11 minutes jusqu’à la gare de Namur. L’abonnement mensuel est de 18 euros/mois avec intervention légale de l’employeur (contre 51 euros sans intervention). B) Les parkings P+R : Ces parkings destinés principalement aux travailleurs sont fort demandés. Néanmoins, il reste des emplacements disponibles pour des candidats aux abonnements dans les parkings de Namur Expo (qui peuvent être pris en charge par l’employeur) et des places à la journée pour le P+R de Saint-Nicolas.

Le P+R Saint-Nicolas (276 places), situé av. Albert Ier, accessible par la N80 (route de Hannut, E411 sortie n°14), relié au centre-ville par les bus 51 (renfort) et 5. La fréquence de ces bus varie de 7 (heures de pointes) à 15 minutes. Il faut impérativement valider sa carte Mobib dans un bus à l’aller ou au retour. Néanmoins, une fois cette opération faite, il est également possible de faire le trajet retour en vélo (station Bia Vélo) ou à pied (15 minutes de marche du centre au parking) ; -> Tarif : Les places réservées aux abonnées (10 euros/mois) sont complètes néanmoins, les utilisateurs occasionnels du P+R Saint-Nicolas payent 2 euros/jour

13 (480 euros/an pour une utilisation quotidienne). Les accompagnants ne payent pas le titre de transport ;  Le P+R Namur Expo (475 places), situé av. Sergent Vrithoff, face au Palais des Expositions, accessible par la N90 (chaussée de Charleroi), à 15 minutes à pied du centre-ville et relié à celui-ci par les bus 51 (renfort) et 27. Il est accessible aux travailleurs via abonnement ; -> Tarif : 10 €/mois, y compris l'accès gratuit à la navette bus vers le centre-ville, aller/retour. Les accompagnants, arrivant au P+R dans le même véhicule que l'abonné, peuvent également emprunter la navette vers le centre-ville au prix de 0,1 à 0,2 €/trajet selon la formule choisie.

D) Les abonnements dans les parkings en ouvrage : Outre le tarif quotidien, les parkings en ouvrage proposent des formules d’abonnement à destination des travailleurs du centre-ville Classement du moins cher au plus cher :  Parking SNCB 2 : boulevard du nord, abonnement mensuel : 34,1 euros pour les voyageurs SNCB ; 51,8 euros pour les autres usagers.  Parking SNCB 1 : boulevard du nord, abonnement mensuel : 45,3 euros pour les voyageurs SNCB ; 68,2 euros pour les autres usagers  Parking Gifar (My Park), rue des Echasseurs, abonnement 5j/7 du lundi 7h au vendredi 21h : 98,49 euros/mois  Parking Léopold (Q Park), square Léopold, 20, abonnement 5j/7 (accès/sortie 24h/24) : 100,92 euros/mois  Parking du Centre (My Park), rue de fer, 105, abonnement 5j/7 du lundi 8h au vendredi 20h : 125,69 euros/mois  Parking du Beffroi (Interparking), place d’Armes, abonnement 7j/7 : 180 euros/mois

14 Conclusions : Stationner gratuitement, toute la journée à proximité du centre de Namur, c’est possible. A travers, l’opération « parking malin », la Ville de Namur entend aider chaque travailleur à trouver un bon plan stationnement quelle que soit la direction dont il provient. Bouge, Wépion, Floreffe, Erpent, Marche-les-Dames : des solutions existent pour chaque utilisateur. Ces solutions de deux ordres. Aujourd’hui, nous levons le voile sur 325 places de stationnement gratuit disponibles issues de poches de stationnement bien connectées au centre-ville...et ce n’est qu’un début. Les différentes fiches disponibles sur le site de la Ville seront complétées de mois en mois par le service mobilité.

Nous rappelons également que le train n’est pas réservé aux navetteurs qui se rendent à Bruxelles, Charleroi ou à Liège : il s’agit également d’un outil de mobilité qui peut servir au niveau local et au quotidien. Ici aussi, chacune des 7 gares périphériques de Namur peuvent conduire l’usager au centre-ville en quelques minutes et à un prix démocratique ou gratuitement grâce au remboursement de l’employeur !

Bus, train, vélo, marche, covoiturage... autant d’outils de transport qui peuvent se combiner avec la voiture dans une logique intermodale. Cette logique de passer d’un mode de transport à l’autre s’appuie sur la volonté de la Ville depuis plus de 10 ans d’offrir un bouquet de mobilité aux Namurois.

Grâce aux vélos partagés notamment, cette possibilité s’est considérablement renforcée. Reste que sans attendre la concrétisation des P+R périphériques, dont les dossiers avancent à grands pas, nous pouvons d’ores et déjà proposer des solutions concrètes aux travailleurs du centre-ville. Nous souhaitons leur permettre d’expérimenter, grâce au référencement du service mobilité, une solution quotidienne pour rejoindre leur lieu de travail plus économique, moins génératrice de stress et plus écologique. Au-delà de la communication officielle, nous espérons également enclencher le bouche à oreille et la recherche personnelle de bons plans dont la Ville n’a pas le monopole !

15 Il y a de la place pour tout le monde à Namur et une place adaptée à chaque usage, autant le savoir et le faire savoir ! Face au défi de la mobilité, la Ville, à travers cette campagne « parkings malins » se place du côté des solutions et reste à l’écoute des préoccupations et besoins de ses travailleurs du centre-ville. Quelques chiffres... :  325 premières places « parkings malins »  6000 places de stationnement dans la Corbeille  8 gares à Namur  3 minutes de gare à gare entre Namur et Jambes  26 stations Bia Vélo réparties sur le territoire cyclable de la Ville  2 P+R pour les travailleurs  6 parkings privés  10 minutes pour travers la Corbeille de part en part à pied  Des bus toutes les 15 minutes sur les principales voies d’accès à la Ville et toutes les 7 minutes depuis les P+R

Vous pouvez aussi lire
Partie suivante ... Annuler