TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1

 
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1

              TROP PUISSANT
              LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page2
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page3

             ÉDITORIAL
                                              Pour nous, en Provence-Alpes-Côte           Avec ce livret pédagogique, nous
                                              d’Azur, la culture n’est pas une option,    souhaitons expliquer, informer, faire
                                              c’est vital. En tant que Président de la    comprendre les risques encourus et
                                              Régie culturelle régionale, je souhaite     proposer des solutions de protection.
                                              conduire une politique ambitieuse et        En outre, il peut être utilisé comme
                                              créative, accessible en particulier aux     outil éducatif de prévention par les
                                              jeunes. Je suis évidemment très atta-       professionnels concernés : organisa-
                                              ché, aussi, à la protection et à la santé   teurs de concerts, musiciens, média-
                                              de notre jeunesse. C’est pourquoi la        teurs…
                                              Région a mis en place l’opération Trop      Une tournée pédagogique de prévention
                                              Puissant avec la Régie culturelle. Cette    contribuera également à la sensibilisa-
                                              initiative a pour but de sensibiliser       tion du jeune public lors des 29 anima-
                                              les lycéens et les apprentis aux risques    tions-concerts programmées dans
                                              auditifs.                                   12 lieux de diffusion partenaires en
                                              L’évolution des technologies et l'aug-      2017. Chaque année, près de 5 000
                                              mentation du niveau des volumes             lycéens et apprentis de Provence-Alpes-
                                              sonores induisent des effets dangereux      Côte d’Azur sont touchés par cette
                                              pour la santé des jeunes et des musi-       opération.
                                              ciens. Certains troubles et traumatismes    Parce que je veux faire de ce territoire
                                              auditifs peuvent même s'avérer irréver-     un lieu où la créativité des artistes
                                              sibles. Les jeunes sont plus particuliè-    est encouragée, je continuerai d'agir
                                              rement exposés à ces risques lors de        pour favoriser la pratique et l'écoute
                                              concerts, de répétitions, dans les disco-   musicales sans danger pour les jeunes
                                              thèques ou par l'utilisation d’écouteurs.   de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

                                                                                 Christian ESTROSI
                                                                                 Président de la Région
                                                                              Provence-Alpes-Côte d’Azur

                                                                      3
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page4

                                                SOMMAIRE
              Éditorial ............................................................................................................................................. p. 3
              Introduction ...................................................................................................................................... p. 5
              Chapitre 1 : L’évolution des musiques et des technologies ..................................................... p. 7
              Les musiques actuelles
              L'évolution des courants musicaux et des technologies
              Les effets de l’amplification sonore
              Chapitre 2 : Qu’est-ce que le son ? ............................................................................................ p. 17
              Le son en huit questions
              L’amplification et la diffusion du son
              Chapitre 3 : L’oreille et la gestion de l’environnement sonore .............................................. p. 27
              L’oreille et l’ouïe
              La dose de bruit tolérable hebdomadaire
              Les traumatismes
              Les risques auditifs liés aux sonorités amplifiées
              Les bons réflexes pour préserver ses oreilles
              Infos Législation ............................................................................................................................. p. 38
              Une initiative de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ........................………..............…. p. 38
              Les partenaires .................................................................................................................……….. p. 40

              Le livret pédagogique « Trop Puissant » est une initiative de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, réalisé par la Régie Culturelle
              Régionale - Carrefour de la Malle - CD 60 D - 13320 Bouc-Bel-Air - Tél. 04 42 94 92 00 - Fax 04 42 94 92 01.
              contact@laregie-paca.com. Directeur de publication : Laurent Genre. Coordination générale : Catherine Béja. En collaboration avec
              l’ARCADE (Pôle régional des musiques actuelles), l’association URAPEDA PACA-Corse et le Réseau Canopé des Académies d'Aix-
              Marseille et Nice. Dépôt légal décembre 2016.

                                                                                          4
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page5

              Introduction
              La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a initié en 2002 une opération de prévention visant à sensibiliser les
              lycéens et les apprentis aux risques auditifs liés à l'écoute et la pratique des musiques amplifiées.
              Reconduite chaque année, sa mise en œuvre, confiée à la Régie culturelle régionale, s'inscrit dans un
              contexte marqué par :
              - l'augmentation de l'écoute et des pratiques musicales notamment chez les jeunes ;
              - l'augmentation des niveaux sonores émis par les chaînes d'amplification (lecteurs MP3, locaux de répétition,
              concerts, clubs, radios) ;
              - la méconnaissance des risques et des moyens de protection ;
              - le nombre croissant de jeunes présentant des troubles auditifs.
              L'opération se concrétise par une tournée à destination des lycéens et des apprentis de la région Provence-
              Alpes-Côte d'Azur. Elle prend la forme de séances animées par des groupes de musique régionaux,
              alternant débats, vidéos, exposés, musique, tests, et encadrées par des professionnels de l'acoustique et de
              la prévention.
              Conçu comme un outil de sensibilisation, doublé d'une approche scientifique et pédagogique, ce livret a deux
              objectifs :
              - sensibiliser les jeunes aux dangers liés aux sonorités amplifiées, à l'écoute prolongée de la musique à haut
              niveau sonore et plus globalement aux environnements trop bruyants et les inciter à adopter des compor-
              tements de prévention ;
              - apporter un support aux enseignants travaillant autour de cette thématique, dans des disciplines telles que
              la biologie, la physique, la musique, les sciences socioculturelles.
              Après une introduction sur l'évolution des musiques et des technologies, ce document explique les aspects
              techniques du son et de l'acoustique, la physiologie de l'oreille et met l'accent sur les modes de protection,
              ainsi que sur la législation.
              L'édition et la diffusion de ce document sont réalisées en partenariat avec le Réseau Canopé, Réseau de créa-
              tion et d'accompagnement pédagogiques des Académies d'Aix-Marseille et de Nice et l'association de
              prévention URAPEDA PACA-Corse en lien avec IDOVA (R&D pour l’accessibilité et l’autonomie).

                                                                      5
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page6

               Photo : Gettyimages.fr

                                                                      6
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page7

                                     CHAPITRE 1
                      L’évolution des musiques
                         et des technologies

                                                                      7
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page8

              Les musiques actuelles                                           Ainsi, au début du siècle dernier, l’introduction du
                                                                               microphone va-t-elle permettre de diffuser devant une
                                                                               large audience de petites formations de musiciens.
              Le terme générique « musiques actuelles », apparu en
              1992 dans un rapport au ministre de la Culture, désigne          De même, l’amplification électrique des guitares au
              ce que l’on appelait jusqu’alors indifféremment les              cours des années 40 se révélera une étape fondamentale
              « musiques populaires », « musiques jeunes » ou « mu-            dans la naissance du rock’n’roll.
              siques pop ». Cette expression recouvre un vaste champ
                                                                               Au début des années 60, les compositeurs de musique
              artistique et rassemble :
                                                                               contemporaine vont eux aussi utiliser l’électricité
              - la chanson                                                     comme support de création : l’ordinateur, encore à
                                                                               l’heure de ses premiers balbutiements, devient l’outil de
              - le jazz et les musiques improvisées ;
                                                                               production des musiques dites électro-acoustiques.
              - les musiques amplifiées (rock, hip-hop, reggae,
                                                                               Dès lors, l’amplification va s’appliquer à de nombreux
                musiques électroniques...)
                                                                               instruments : basses, claviers, voire violons ou clari-
              - les musiques traditionnelles et du monde.                      nettes... Vers la fin des années 70, le piano, qui s'était
                                                                               électrifié entre temps, se transforme en synthétiseur
              Même si cette appellation générique est forcément
                                                                               numérique. Ces sonorités inédites marqueront l’évolu-
              réductrice, gommant les éléments de différenciation
                                                                               tion de la musique.
              entre les différentes esthétiques musicales, elle reste
              cependant la plus communément utilisée, notamment
              par les institutions, pour définir l’ensemble des courants
              du monde musical actuel.

              L’évolution des
              courants musicaux et
              des technologies
              L'application du numérique et des nouvelles technolo-
              gies à l'expression musicale va provoquer l'apparition
              d'une nouvelle génération d’instruments intégrant

                                                                                                                                       Photo : Région / Jérôme Cabanel
              l’amplification électrique.
              L’utilisation de ces instruments et, simultanément, de
              nouveaux supports de diffusion, seront décisives dans
              la genèse de ce que l’on nomme les « musiques
              actuelles ».

                                                                           8
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page9

                 ÉVOLUTION DES MUSIQUES, INSTRUMENTS ET TECHNOLOGIES
               Périodes Courants musicaux                                 Technologies des instruments                       Supports de diffusion

               1890-1910   Apparition des différentes formes de           Premiers essais d'amplification                    Conception du phonographe par Thomas
                           blues, prémices du jazz.                       sonore mais la musique reste largement             Édison (1878), appareil lisant et amplifiant
                                                                          acoustique.                                        la musique gravée sur des cylindres de
                                                                                                                             cire. Création du gramophone par Berliner
                                                                                                                             (1898) : le cylindre est remplacé par un
                                                                                                                             disque de métal.

               1910-1930   Le jazz devient la musique la plus écoutée     Généralisation de l'amplification, développement   Développement du marché phonographique,
                           sur le continent américain et pénètre          des microphones électro-magnétiques.               guerre commerciale entre les principales
                           progressivement en Europe.                                                                        firmes pour imposer un support standard.

               1930-1950   Apparition du rythm'n blues et du              Systèmes d'amplification intégrée aux              Apparition du disque vinyle (1948) qui devient
                           boogie woogie qui annoncent la création        instruments acoustiques : création de la           le standard mondial. Mise au point des
                           du rock'n'roll.                                guitare électrique.                                techniques de stéréophonie et de quadriphonie.

               1950-1965   Apparition du rock'n'roll aux États-Unis qui   Perfectionnement des électrophones.                Développement du disque 45 tours qui
                           va révolutionner les musiques populaires.      Création de la basse et du clavier                 devient le support le plus vendu. Apparition
                           En Angleterre, se développe la pop music.      électrique. Prémices de l'informatique             de la technologie des transistors qui permet
                                                                          musicale.                                          la miniaturisation des appareils de lecture.

               1965-1980   Foisonnement de nouveaux courants              Avancées technologiques permettant                 Commercialisation des premières cassettes
                           musicaux : reggae, hard-rock, disco,           la sonorisation de concerts géants.                à bande magnétiques, création du walkman
                           funk, etc.                                     Création des premiers synthétiseurs.               à la fin des années 1970.

               1980-1995   Apparition du rap. Fin des années 1980,        Création des boîtes à rythmes.                     Commercialisation du Compact-Disc en
                           les musiques électroniques (techno et          Développement des instruments électroniques.       1983, qui s'impose en quelques années
                           house principalement) commencent               Apparition du home studio : échantillonneur,       comme le support standard au niveau
                           à animer les « dancefloors ».                  expandeur, séquenceur.                             mondial.

               1995        Explosion des musiques électroniques           Généralisation de la MAO (Musique Assistée         Développement de nouveaux supports
                           et du rap. Diversité toujours plus grande      par Ordinateur). Perfectionnement des              numériques (DAT, DCC, Minidisc).
                           des styles musicaux.                           platines pour les DJ.                              Dématérialisation des supports musicaux
                                                                                                                             (fichiers MP3). Apparition du baladeur.

                           Développement des musiques électro-            Développement d’applications numériques,           Les téléphones portables et lecteur MP3
               Aujourd’hui niques. Apparition des musiques numé-          connectées qui ne sont pas tant de nou-            restent les appareils nomades pour écou-
                           riques qui mêlent son, images, vidéo,          veaux instruments mais de nouvelles façons         ter la musique. L’écoute en ligne, le strea-
                           système 3D.                                    d’aborder le son pour une autre façon de           ming musical se développe avec les sites
                                                                          faire de la musique. Interaction musique /         et plateformes tels que Youtube, Spotify,
                                                                          technologie.                                       Deezer ou encore Soundcloud pour des
                                                                                                                             mixes de DJ, de la musique electro en
                                                                                                                             général et des podcasts.
                                                                                                                             En parallèle on assiste à une relance du
                                                                                                                             marché du vinyle.

                                                                                         9
TROP PUISSANT LES RISQUES AUDITIFS LIÉS AUX MUSIQUES AMPLIFIÉES - plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page1
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page10

                                       LA GÉNÉALOGIE DES COURANTS MUSICAUX

                                                                     10
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page11

                                                                     11
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page12

              Le système Midi (Musical Instrument Digital Interface),             décline en de multiples esthétiques : ambient, jungle,
              né au début des années 80 est le point de départ                    trip-hop… Les musiques électroniques vont de plus en
              de l’informatique musicale appelée désormais MAO                    plus se développer.
              (Musique Assistée par Ordinateur).
                                                                                  Ce mouvement relance la mode des grands rassemble-
              Le système Midi, conçu à l’origine pour connecter plu-              ments à travers les rave, free et techno parties ainsi
              sieurs synthétiseurs, s’applique aujourd’hui à tous les ins-        que les DJ's parties.
              truments acoustiques (guitare, percussion, accordéon…).
              Construit autour d’un environnement home studio com-                Les effets de
              prenant synthétiseurs, expandeurs, échantillonneurs
              et autres boîtes à rythmes, ce système piloté par ordi-             l’amplification sonore
              nateur grâce à un logiciel musical, dit séquenceur,
              permet de composer en choisissant sur un multipiste                 Si les développements technologiques ont apporté un
              virtuel les sonorités de son choix.                                 véritable renouvellement des formes musicales, ils ont
                                                                                  également permis l'augmentation considérable du
              Au début des années 80, les musiques disco et new                   volume sonore des prestations scéniques.
              wave utilisent largement les synthétiseurs. À la même
              période, l’apparition des boîtes à rythmes électro-                 L’écoute et les pratiques musicales à haut niveau
              niques permet la création d’un beat qui, avec les tech-             sonore sont devenues un véritable phénomène de
              niques du scratch et du mix développées par les DJ’s,               société. On peut parler aujourd’hui d’une culture du
              seront les signes distinctifs du rap. Les platines utilisées        « tout à fond ».
              pour la lecture des disques vinyls s'adaptent et devien-            La multiplication des techniques d’amplification, des
              nent des instruments de musique à part entière.                     lieux et modes d’écoute à fort volume ont contribué
              Outre l'apparition de cette culture urbaine portée par le           à l'augmentation de l'exposition quotidienne de
              mouvement hip-hop qui englobe la danse (smurf, break                chacun d’entre nous à des niveaux sonores souvent
              danse…) et l’expression graphique (le graff), les années            excessifs, pouvant constituer un véritable danger pour
              80 voient l'arrivée de la world music, caractérisée par la          nos oreilles.
              redécouverte des musiques ethniques, qui joueront un                Par leur comportement d’écoute et de pratique musi-
              rôle important dans l'évolution des rythmes.                        cale, les jeunes sont aujourd’hui les plus exposés aux
              Conçue pour les clubs et apparue en 1986 à Chicago,                 décibels : concerts, clubs, locaux de répétition...
              la house music généralise l’emploi du sampler, du
              remixage, des séquenceurs et des rythmes synthétiques.
              Elle ouvre la voie aux musiques électroniques qui mar-
              queront les années 90.
              La techno va exploiter et explorer tous les possibles
              désormais offerts par ces mutations technologiques.
              Phénomène musical majeur de la fin du XXe siècle, elle se

                                                                             12
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page13

                                                                                                       Photo : Région / Jean Pierre Garufi
                  REPÈRES

                 En France, un jeune sur huit est atteint d’une déficience auditive, notamment due à
                 une exposition plus ou moins longue à un niveau sonore élevé.

                                                                     13
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page14

              Quelques références bibliographiques :                        - La fête techno-approche sociologique,
                                                                            médicale et juridique, actes du colloque de
              - Les éditions Le mot et le reste                             Poitiers des 5 et 6 juin 1997, Confort Moderne, 1998.
              lemotetlereste.com
                                                                            - Le développement des musiques amplifiées au
              Une des plus grosses maison d'éditions en matière
                                                                            XXe siècle,
              de musiques actuelles.
                                                                            G. Guibert, 2001.
              - Artistes 2020,
              ouvrage collectif, Irma, Paris, 2009.                         En savoir plus :
              - Musiques actuelles : ça part en live,
              Gérôme Guibert et Dominique Sagot-Duvauroux,                  www.irma.asso.fr
              Irma Paris, 2006.                                             Centre d'information et de ressources pour les
                                                                            musiques actuelles
              - Des jeunes et des musiques,
              Anne-Marie Green, L’Harmattan, 2000.                          www.fedelima.org
                                                                            Fédération des lieux de musiques actuelles.
              - Bruyante techno,
              Emanuel Grynszpan, Éditions Mélanie Séteun, Paris,            www.prodiss.org
              1999.                                                         Union du spectacle vivant : producteurs, diffuseurs,
                                                                            salles de spectacles.
              - Motown soul & glamour,
              Florent Mazzoleni et Gilles Bénard, Dilecta, Paris,           www.surdi.info
              2008.                                                         Centre national d’information sur la surdité

              - Guide des musiques d’aujourd’hui,                           mediatheque.cite-musique.fr
              Nathalie Kaufmann, Édouard Bertaud, Manitoba,                 www.jeudelouie.com
              Paris, 1996.                                                  Le Jeu de l'ouïe est le programme d'éducation
              - Une histoire du rap en France,                              artistique et culturelle de l'Association Trans Musicales
              Karime Hammou, La découverte, Paris, 2012.                    de Rennes.
                                                                            Il invite tous les publics à découvrir les musiques
              - Le disque à l’heure d’internet,                             actuelles tout au long de l'année.
              Aymeric Pichevin, L’Harmattan, 2000.
                                                                            www.cnv.fr
              - L’officiel de la musique 2009,                              Centre national de la chanson, des variétés et du
              Irma, Paris, 2008.                                            jazz.
              - Techno rebelle, un siècle de musiques éléctroniques,
              Aryel Kirou, Denoël, 2002.

                                                                       14
Photo : Région / Y. Bouvier    Photo : Région / Régis Cintas-Florès

15
                                                                           plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page15

     Photo : Région / J. Cabanel.   Photo : Région / Pierre Ciot
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page16

               Photo : Gettyimages.fr

                                                                     16
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page17

                                     CHAPITRE 2
                           Qu’est-ce que le son ?

                                                                     17
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page18

              Le son en huit questions                                          La définition du son est ici purement physique : c’est une
                                                                                onde produite par tout corps qui entre en vibration,
                                                                                se propage dans un milieu élastique, principalement
              1. Bruit ou son ?                                                 l’air, et se transmet à notre tympan puis à l’oreille
                                                                                interne.
              Comment distinguer le bruit du son ? La différence entre
              le bruit et le son est très subjective et fait appel à une        Ce principe peut être comparé à un caillou jeté dans des
              appréciation personnelle : un bruit est souvent jugé              eaux tranquilles, provoquant aussitôt des cercles
              désagréable, gênant ; un son implique une notion                  concentriques qui se développent à partir du point
              d'esthétique, une sensation de plaisir.                           d’impact.

              Dans la réalité, nous avons tendance à juger différem-            Chaque cercle correspond à une perturbation pério-
              ment le bruit que nous faisons de celui que nous subis-           dique, c’est-à-dire une onde, qui se propage dans un
              sons. Par exemple, un concert de hard-rock sera                   milieu (ici, l’eau).
              considéré comme une musique divine pour ses fans et               Il n’y a pas de transmission de matière, mais simple
              un vacarme infernal pour l'amateur de Mozart. On pour-            propagation d’un mouvement périodique s’effectuant
              rait dire que « le bruit, c'est le son des autres ».              d’une molécule à l’autre.

              2. Qu’est-ce que le son ?                                         3. Quels sont les paramètres
              Trois éléments permettent l’existence d’un son :                  qui caractérisent le son ?
              • une source, produisant une vibration mécanique ;                Le son se caractérise principalement par trois paramè-
              • un milieu porteur transmettant cette vibration ;                tres physiologiques :

              • un récepteur (l’oreille) qui reçoit cette vibration.            • la fréquence (ou la hauteur : du grave à l’aigu) ;
                                                                                • l’intensité (ou le volume sonore) ;
                                                                                • le timbre (ou la « richesse » du son).
                                                                                L’étude du son doit également prendre en compte deux
                                                                                autres facteurs : la vitesse et la propagation du son.

                                                                                4. Quelle est l'unité
                                                                                de fréquence ?
               Photo : Gettyimages.fr

                                                                                L’unité de mesure de la fréquence est le hertz (Hz).
                                                                                La fréquence correspond au nombre de vibrations
                                                                                par seconde de la source sonore.

                                                                           18
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page19

              À cette notion physique correspond la notion physiolo-
              gique de hauteur du son : plus un son est haut (ou aigu),
                                                                                  5. Quelle est l'unité
              plus sa fréquence est élevée.                                       de l'intensité sonore ?
              Une corde qui vibre 100 fois en une seconde produit
                                                                                  L'intensité sonore se mesure en décibels (dB).
              un son grave. Si elle vibre 3 000 fois à la seconde, elle
              produit un son aigu.                                                Les décibels ne s'additionnent pas de façon arithmé-
                                                                                  tique, mais selon une progression logarithmique. Cela
              Les branches du diapason vibrent 440 fois
                                                                                  signifie que lorsqu'une source sonore est multipliée
              à la seconde, ce qui correspond à la note La (440 Hz),
                                                                                  par deux, le niveau sonore n'augmente que de 3 dB.
              employée comme référence par les musiciens pour
                                                                                  Ainsi, par exemple, deux conversations identiques et
              accorder leurs instruments. C'est aussi la fréquence de
                                                                                  simultanées dont le niveau sonore est de 50 dB, ne
              la tonalité du téléphone.
                                                                                  donnent pas 100 dB mais 53 dB.
              L'oreille humaine perçoit des sons dont la fréquence
              varie entre 20 Hz et 20 000 Hz.
              À niveau sonore égal, notre oreille est plus sensible aux
                                                                                     REPÈRES
              sons aigus qu'aux sons graves. Une voix de soprano
              (autour de 1 000 Hz) prendra par exemple le dessus sur                50 dB + 50 dB = 53 dB
              une voix de basse (250 Hz).
              En dessous de 20 Hz, on parle d'infrasons et au-delà de
              20 000 Hz, d'ultrasons. Ils ne sont pas perçus par l'oreille
              humaine mais uniquement par certains animaux tels que
              les dauphins, les chiens, les chauve-souris…

                      FRÉQUENCES HERTZ PERÇUES PAR L’OREILLE HUMAINE

                                                                             19
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page20

                                                                                      L'échelle des décibels donne un éventail des bruits de

               Photo : Gettyimages.fr
                                                                                      la vie quotidienne, classés par degré d'intensité.
                                                                                      La mouche qui vole émet un niveau sonore qui se situe
                                                                                      autour du seuil d'audibilité (0 dB), considéré comme un
                                                                                      silence inhabituel.
              Autre conséquence de la progression logarithmique des
              décibels : ajouter 10 dB revient à multiplier par 10 le                 6. Qu'est-ce que
              niveau sonore. Par exemple, un chef d'orchestre qui
              souhaite doubler la sensation de puissance sonore devra
                                                                                      le timbre ?
              multiplier par 10 le nombre de ses musiciens.                           Le timbre est la qualité spécifique du son qui
                                                                                      permet de distinguer les sons obtenus en jouant la
                                                                                      même note sur deux instruments différents (piano et ac-
                                        REPÈRES                                       cordéon par exemple). C'est une notion essentielle en
                                                                                      musique.
                                   1 musicien + 10 dB = 10 musiciens
                                                                                      Chaque son est formé d'une fréquence fondamentale
                                                                                      et de fréquences harmoniques. On dit qu'un son est
              Cependant, l'acoustique ne se limite pas à une                          riche, agréable à entendre, lorsqu'il contient de nom-
              mesure « physique » des sons. Le son est pour l'oreille                 breux harmoniques. Un son pauvre en harmoniques
              humaine à la fois une notion objective et subjective.                   paraîtra terne à notre oreille.
              L'oreille n'a pas la même sensibilité pour toutes les
              fréquences audibles. En effet, un son de 50 dB et de fré-               Un son ne comprenant qu'une seule fréquence est
              quence 1 000 Hz produit une sensation auditive plus                     appelé son pur (extrêmement rare dans notre environ-
              forte qu'un son de 50 dB à la fréquence 100 Hz, on parle                nement quotidien). Les sons musicaux sont des sons
              alors de « force sonore ». Pour tenir compte de cette                   complexes, mélanges de sons graves et aigus. Le son
              particularité de l'oreille humaine, la mesure de force                  musical est la superposition d'un son fondamental et
              sonore (au sens physiologique), utilise des filtres                     d'harmoniques dont les fréquences sont multiples de la
              qui possèdent les niveaux sonores en fonction des                       fréquence fondamentale.
              fréquences. La mesure est alors exprimée en Décibel A
              ou dB(A).

                                        Le son commence à être dangereux pour l'oreille à partir de 85 dB
                                        (radio très puissante, circulation intense, tondeuse à gazon). Le seuil de douleur
                                        est atteint à partir de 120 dB. À ce stade, il y a un risque de lésions irréversibles
                                        pour l'oreille.

                                                                                 20
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page21

              7. Peut-on mesurer                                                  ÉCHELLE DES DÉCIBELS
              la vitesse du son ?
              En 1822, les physiciens français Louis-Joseph Gay-Lussac
              et François Arago tentèrent de mesurer la vitesse du son
              dans l'air. Munis d'un chronomètre et d'une longue-vue,
              les deux savants se postèrent en haut d'une tour distante
              de 20 kilomètres d'une batterie de canons.
              Le temps s'écoulant entre la perception de la lueur
              s'échappant de la bouche du canon et celle de la déto-
              nation leur permit effectivement de déterminer la vitesse
              de propagation du son.
              La vitesse de propagation du son dans l'air est de
              340 mètres par seconde.
              Il est intéressant de noter que dans l'eau, le son se
              propage quatre fois plus vite, soit à 1 340 mètres par
              seconde.

              8. Comment le son
              se propage-t-il dans l'air ?
              Le son se propage dans l'air selon la loi de la dispersion.
              L'onde sonore émise dans l'air (milieu homogène)
              se propage autour de la source émettrice selon une
              sphère.
              Plus l'éloignement par rapport à la source est grand, plus
              la surface de la sphère augmente. L'énergie sonore étant
                                                                                 REPÈRES
              répartie sur des surfaces de plus en plus grandes, elle
              diminue au fur et à mesure de l'éloignement.                       L'intensité sonore s'atténue de 6 dB
              Par exemple, lorsqu'un moteur de formule 1 émet 115 dB             chaque fois que l'on double la
              à un mètre du capot, il n'émet plus que 109 dB à deux              distance entre la source émettrice
              mètres, 103 dB à quatre mètres, 97 dB à huit mètres...             et le point d'écoute.
              D'autres facteurs entrent en ligne de compte, comme le

                                                                            21
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page22

              vent, la température, la végétation. Un épais rideau d'ar-          sonorisation façade. Ce sont des haut-parleurs qui
              bres d'une forêt tropicale peut constituer un excellent             amplifient et diffusent la musique produite sur scène en
              absorbant de l'intensité du son. Le brouillard, quant à lui,        direction du public. Le technicien son qui gère ce
              favorise la transmission du son. De plus, certaines                 système de sonorisation est généralement placé au
              fréquences s'atténuent plus rapidement que d'autres                 milieu du public, centré dans l'axe de diffusion des haut-
              dans l'air. On peut constater le phénomène pendant un               parleurs. Son rôle est de traiter et mixer les différents
              concert en plein air : à quelques centaines de mètres de            sons afin d'obtenir la qualité d'écoute souhaitée pour le
              la scène, la guitare basse ou la grosse caisse (fréquences          public.
              basses) restent audibles, quand guitare solo, flûtes et
                                                                                  Parallèlement, un deuxième système de diffusion est
              voix (hautes fréquences) ne le sont plus.
                                                                                  destiné spécifiquement aux musiciens : la sonorisation
                                                                                  retour.
              L’amplification                                                     En effet, l'espacement entre les musiciens rend difficile
              et la diffusion du son                                              pour eux l'écoute de l'ensemble. De plus, le système de
                                                                                  diffusion façade provoque un fort retour du son de la
                                                                                  salle vers la scène qui vient masquer le son directement
              Le renforcement sonore                                              produit par les musiciens.

              électroacoustique                                                   Pour éviter ce phénomène, des haut-parleurs dirigés vers

              Tout au long de son histoire, l'homme a eu besoin de
              s'exprimer et de se faire comprendre d'un grand nombre
              de personnes. Pour cela, il a fallu faire appel à des                   SPHÈRE CONCENTRIQUE
              artifices de renforcement sonore pour que les messages
              soient correctement perçus (porte-voix, architecture des
              théâtres grecs). Le renforcement sonore électroacous-
              tique apparaît au début du XXe siècle.

              L'exemple de sonorisation
              en concert
              La sonorisation d'un concert a pour objectif de rendre
              l'écoute possible à un grand nombre de personnes, par
              le biais de la chaîne d'amplification.
              En situation de concert, les musiciens jouent sur scène
              face au public.
              De chaque côté de la scène, se trouve le système de

                                                                             22
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page23

              chaque musicien sont installés sur scène : couramment              par l'architecture même de la salle. Plus la réverbération
              appelés des retours. Le technicien du son, chargé du sys-          est forte, plus l'intelligibilité du son devient difficile. Dans
              tème de sonorisation retour, est généralement placé                les salles destinées à la diffusion musicale, des études
              à proximité de la scène du côté des musiciens. Son tra-            sont généralement effectuées quant à l'architecture du
              vail consiste à équilibrer le son sur scène pour chaque            lieu et au pouvoir plus ou moins absorbants des maté-
              musicien.                                                          riaux utilisés dans ces espaces. En revanche, pour les
                                                                                 concerts organisés dans des lieux non adaptés spécifi-
              L'acoustique des salles                                            quement à la diffusion musicale (salle des fêtes, hangars),
                                                                                 l'écoute est souvent difficile.
              de concert : la réverbération
              du son
              Dans un concert en plein air, le son n'est arrêté par
              aucune paroi. À contrario, dans une salle de concert, le
              son est contenu. On peut alors voir apparaître des pro-
              blèmes liés à la réverbération du son. Cette réverbéra-
              tion est due au fait que face à certains matériaux durs
              tels que le béton lisse ou les vitres, le son se réfléchit.
              Cette réflexion peut aussi être provoquée ou accentuée

                  REPÈRES
                • Source émettrice : les instruments
                de musique (batterie, guitares,
                synthétiseur, voix, etc.) produisent des
                sons qui sont captés et reproduits par
                un système de sonorisation.
                • Milieu porteur : le volume d'air
                de la salle de concert ou, dans le cas
                d'un concert en plein air, l'environnement.
                • Récepteur : le public.

                                                                            23
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page24

                                            LA CHAINE D’AMPLIFICATION

                 SOURCE CAPTEUR          AMPLIFICATEUR             CONSOLE     HAUT-PARLEURS            AUDITEURS
                     (guitare)

                 LA RÉVERBÉRATION DU SON DANS UNE SALLE DE CONCERT

                                                                       is
                                                                  fléch
                                                                ré                             Source
                                                           ns                                  sonore
                                                         So
                                                                           t
                                                                  Son direc
                       Spectateurs

                                                                                                    Scène

                                                                     24
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page25

              Quelques références bibliographiques :                         www.ecoute-ton-oreille.com
                                                                             Informations et prévention de l'Agence nationale
              - Les mondes sonores,
                                                                             de santé publique
              Denis Fortier, Presse Pocket, 1992.
              - Le livre du son (avec CD audio),
              Max Cidron et Michel Sigwalt, Éditions Joseph
              Béhar, Musicom, 1994.
              - Le livre des techniques du son,
              Sous la direction de Denis Mercier, Éditions Dunod,
              Troisième édition 2007.
              - Guide pratique de la sonorisation,
              André Richard, Edition Eyrolles, 1999.
              - Acoustique et techniques,
              Revue trimestrielle des professionnels de l’acoustique,

                                                                                                                           Photo : Région / Y. Bouvier
              Édition CIDB.
              - Bruit ou ambiance sonore ?
              brochure éditée par le CIDB.
              - L’audition,
              André Gribenski, P.U.F., Que sais-je n°484.
              - Les mondes sonores,
              Denis Fortier, Cité des Sciences et de l’Industrie,
              Press Pocket,1992.
              - Petite histoire de l’acoustique : bruits, sons et
              musique, Pierre Liénard, Hermés science publica-
              tions, Édition Lavoisier.

              En savoir plus :
              www.cite-sciences.fr

                                                                                                                           Photo : Région / Y. Bouvier
              Cité des Sciences et de l’industrie
              www.bruit.fr
              Centre d'information et de documentation sur le
              Bruit

                                                                        25
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page26

                                                                            Photo : Gettyimages.fr
                                                                     26
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:49 Page27

                                     CHAPITRE 3
                         L’oreille et la gestion de
                         l’environnement sonore

                                                                     27
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page28

              L’oreille et l’ouïe
              L’ouïe est l’organe de perception des sons qui nous permet de communiquer, de percevoir notre environnement et de
              maintenir notre équilibre. L’oreille est constamment en alerte, elle a un rôle déterminant dans notre capacité à nous
              situer dans le monde qui nous entoure. Nous ne sommes cependant pas tous égaux face au bruit : l’organisme auditif
              de chacun réagit et supporte différemment une exposition à des niveaux sonores élevés. Capital essentiel, notre système
              auditif vaut d’être préservé.
              Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre au nerf auditif, puis au cerveau qui va
              interpréter et comprendre le message.
              Le système auditif se divise en trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Autrement dit :
              un capteur, un micro et un ampli-tuner.

                                   LE SYSTÈME AUDITIF

                                                                                                    1   Le son arrive dans le
                                                                                                        conduit auditif
                                                                                                    2   Le son fait vibrer le tympan
                                                                                                    3   Le marteau et l’enclume
                                                                                                        transmettent les vibrations
                                                                                                    4   L’oreille interne transforme
                                                                                                        le son et transmet ces
                                                                                                        signaux au nerf auditif
                                                                                                    5   Le nerf auditif véhicule
                                                                                                        l’influx nerveux vers
                                                                                                        le cerveau
                                                                                                    6   Le cerveau interprète
                                                                                                        les sons

                                                                         28
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page29

              L’oreille externe : un capteur                                        LES CELLULES CILIÉES
              L’oreille externe, composée du pavillon et du conduit
              auditif, capte les ondes sonores et les transmet vers le
              tympan (petite membrane qui vibre comme la peau d’un
              tambour). Seule partie en communication directe avec
              l’extérieur, l’oreille externe a un rôle de transmission,           AVANT
              de protection et de résonance.

              L’oreille moyenne : un micro                                                      CELLULES AUDITIVES AVEC CILS INTACTS

              L’oreille moyenne est une cavité remplie d’air, compre-
              nant trois osselets (le marteau, l’enclume et l’étrier) qui
              transmettent les vibrations du tympan à l’oreille interne.
                                                                                  APRÈS
              L’oreille interne :
              un ampli-tuner                                                                   CELLULES AUDITIVES AVEC CILS DÉTRUITS

              L’oreille interne est composée de l’appareil récepteur
              auditif, la cochlée (tube d’environ 35 mm de long,
              appelé aussi limaçon car sa forme rappelle celle d’une             Ces cellules sont fragiles et ne se
              coquille d’escargot) et du vestibule (canaux semi-circu-
                                                                                 régénèrent pas. Une exposition trop
              laires responsables de notre équilibre dans l’espace).
                                                                                 longue à un niveau sonore trop élevé
              L’analyse des sons se déroule dans l’oreille interne,
                                                                                 entraîne leur altération. Une fois
              tapissée de cellules ciliées (environ 15 000) qui, baignant
              dans un liquide, vibrent en fonction des sons reçus.               abîmées ou détruites, de manière
              Sortes d’algues qui vont et viennent sous l’effet d’une            brutale ou progressive, elles n’assurent
              vague, ces cellules amplifient les vibrations sonores et           plus leur fonction de préamplificateur.
              les sélectionnent par fréquence, de la plus grave à la plus
                                                                                 Si après un concert ou une répétition,
              aiguë. Ces vibrations sont enfin transformées en influx
              nerveux qui se propage le long du nerf auditif jusqu’au            les oreilles sifflent ou bourdonnent,
              cerveau qui décode et interprète le message reçu.                  cela signifie que les cellules ciliées
                                                                                 ont été endommagées, le plus sou-
                                                                                 vent temporairement, mais parfois
                                                                                 définitivement.

                                                                            29
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page30

              La dose de                                                          Les différents degrés de traumatismes auditifs
                                                                                  Les dégâts causés par un excès de bruit se traduisent
              bruit tolérable                                                     principalement de trois façons :

              hebdomadaire                                                        • Acouphènes
                                                                                  Les acouphènes sont des sifflements ou des bourdon-
                Le danger représenté par une exposi-                              nements dans l'oreille subis de manière continue.
                tion au bruit dépend du niveau sonore                             L'acouphène n'est pas une hallucination auditive. Il est la
                                                                                  conséquence d'une exposition à une dose de bruit trop
                et de la durée d'exposition.
                                                                                  longue et trop forte non tolérée par notre organisme.
                                                                                  Cette exposition peut être d'origine professionnelle
              En dépassant régulièrement la dose de bruit tolérable,              (tôleries, chaudronnerie, verrerie, etc.) ou intervenir dans
              on use progressivement ses oreilles. Pour éviter de faire           un contexte de loisirs (discothèques, concerts, rave-
              subir à vos oreilles des lésions qui peuvent être irréversi-        parties, écoute du baladeur volume à fond).
              bles, référez-vous aux équivalences présentées ci-des-
              sous. À chaque niveau sonore, correspond une durée
              maximale journalière d'exposition tolérable :
                                                                                     REPÈRES
                             8 heures à 75 dB                                       Après une exposition à risque, si ces
                                    =
                             2 heures à 88 dB
                                                                                    symptômes ne disparaissent pas au
                                    =                                               bout de 12 heures, il est impératif de
                15 min à 100 dB > baladeur volume à fond                            consulter un médecin, voire d'être
                                    =                                               hospitalisé immédiatement. En effet,
                    3 à 4 min à 105 dB > discothèque                                sous 24 heures, toutes les chances
                                                                                    de guérison restent possibles.
              Les traumatismes                                                      Sous 8 jours, les chances de guérison
                                                                                    deviennent quasiment nulles.
              Les traumatismes sont plus ou moins sévères, selon
              qu'ils se traduisent par des lésions de l'oreille
              externe, moyenne ou interne. Les cellules ciliées ne
              se renouvellent pas, les lésions de l'oreille interne               • Hyperacousie
              sont définitives. En revanche, la chirurgie permet
              d'intervenir sur le tympan et l'oreille moyenne.                    L'hyperacousie correspond à une hypersensibilité de
                                                                                  l'oreille à certains sons. Souffrir d'hyperacousie, c'est

                                                                             30
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page31

              percevoir les sons plus forts qu'ils ne le sont vraiment.
              Si les cellules ciliées sont endommagées ou détruites,
                                                                                • Les traumatismes extra-auditifs
              certains bruits deviennent insupportables (bruits métal-          Les effets du bruit ne se limitent pas à des lésions audi-
              liques, appareils électroménagers, ou même dans des               tives. Le bruit agit également sur notre état de santé.
              cas extrêmes le timbre d'une voix).                               De manière immédiate, des stimulations sonores
                                                                                intenses et répétées entraînent une augmentation
              • Fatigue auditive et surdité                                     du rythme cardiaque et de la tension artérielle, une
                                                                                diminution de l'attention et des capacités de mémorisa-
              La fatigue auditive survient par exemple à la suite d'un          tion, un comportement agité, voire des troubles visuels
              concert fortement sonorisé. L'impression d'entendre               ou gastro-intestinaux.
              moins bien est très nette : les oreilles sifflent, on fait
              répéter certains mots, on parle plus fort. Un temps de            À plus long terme, ces stimulations peuvent provoquer
              récupération dans une ambiance calme est alors indis-             des états de stress : fatigue physique et nerveuse,
              pensable.                                                         insomnie, boulimie, hypertension artérielle chronique,
                                                                                anxiété.
              Cette fatigue auditive constitue un signal d'alarme.
              Sa gravité dépend du niveau sonore et de la fréquence
              du bruit entendu, ainsi que de la durée d'exposition.
                                                                                • Barème indicatif de la surdité
              Si l'expérience se renouvelle trop souvent, la surdité            La mesure utilisée est le décibel A ou dB(A) qui module
              s'installe : c'est la surdité progressive.                        les phénomènes physiques en donnant moins d’impor-
              Il existe aussi la surdité traumatique due à une exposi-          tance aux basses fréquences. En effet, notre oreille est
              tion à des bruits violents de façon répétée ou prolongée,         plus sensible aux sons aigus qu’aux sons graves.
              voire à une seule exposition à un niveau sonore très
              élevé (pétards, armes à feu, sons aigus échappés d'une            Comment mesurer sa capacité auditive ?
              sono lors d'un réglage de concert).                               L’audiogramme est le moyen le plus connu. C’est un
                                                                                examen qui consiste à mesurer la sensibilité de chaque
              Ces surdités sont provoquées par la destruction défini-
                                                                                oreille à des sons de fréquence et d’intensité différentes.
              tive d'un certain nombre de cellules ciliées.
                                                                                La réalisation de cet examen chez un médecin est simple
                                                                                et rapide (environ 10 minutes pour explorer les deux
                                                                                oreilles).

                 REPÈRES
                La surdité ne veut pas dire ne plus rien entendre, mais ne plus comprendre ce que
                l'on entend.

                                                                           31
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page32

                 REPÈRES                                                    Les risques auditifs liés
                                                                            aux sonorités amplifiées
                Perte de 25 à 40 dB(A) : Gêne modérée quand
                il y a des bruits de fond.                                  Les jeunes, amateurs de musiques amplifiées, sont
                                                                            les personnes les plus exposées, même involontaire-
                (murmures et bruissements ne sont plus entendus)
                                                                            ment, à des niveaux sonores de plus en plus élevés.
                Perte de 40 à 50 dB(A) : Conversation normale
                                                                            Les niveaux sonores diffusés pendant les soirées,
                difficile à suivre.
                                                                            les rave-parties ou en clubs peuvent représenter un
                Perte de 60 dB(A) : Usage du téléphone difficile,           véritable danger pour les oreilles : on constate couram-
                mauvais contrôle de la voix.                                ment des valeurs atteignant 110, 120 décibels, seuil à
                                                                            partir duquel des lésions irréversibles peuvent
                Perte de 90 dB(A) : Surdité totale aux paroles.             apparaître si le temps d’exposition tolérable pour les
                                                                            oreilles n’est pas respecté.
                                                                            Avec l’exposition grandissante des jeunes aux musiques
                                                                            amplifiées, on voit des surdités se manifester de plus en
                                                                            plus tôt.
                           AUDIOGRAMME
                                                                            Les principales causes de
                                                                            traumatismes auditifs identifiées
                                                                            chez les jeunes :
                                                                            • Les lecteurs MP3
                                                                            Le lecteur MP3 ou baladeur, adopté aujourd’hui par
                                                                            l’ensemble des jeunes, ne présente pas de danger pour
                                                                            l’oreille s’il est écouté à 70 décibels (dB).
                                                                            En revanche, l'écoute du baladeur volume à fond
                                                                            (95-100 dB) met vos oreilles en danger au bout de
                                                                            15 minutes !
                                                                            Une écoute prolongée et quotidienne à un niveau
                                                                            sonore élevé du baladeur endommage progressivement
                                                                            vos oreilles et peut provoquer des troubles auditifs

                                                                     32
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page33

              durables. Pour éviter des pertes d'audition irréversibles,
              il est indispensable de faire des pauses régulières et             Les bons réflexes pour
              de contrôler le volume.
                                                                                 préserver ses oreilles
              • Les concerts
                                                                                 • Les protections auditives
              Lors de certains concerts de musiques amplifiées
              (techno, rock, house…), des pointes de 138 dB peuvent              Les traumatismes auditifs ne doivent pas être une fata-
              être atteintes devant la scène et jusqu’à 139,5 dB à proxi-        lité. Que ce soit dans un contexte professionnel ou de
              mité des enceintes (équivaut au niveau sonore d’un                 loisirs (notamment en lien avec l'écoute et la pratique
              turbo-réacteur au banc d’essai !). Une étude réalisée              des musiques amplifiées), les protections auditives sont
              auprès de 400 musiciens de rock jouant à un niveau                 des solutions efficaces pour préserver son capital
              sonore similaire à celui de la techno, a démontré que              auditif.
              70 % de ces musiciens souffraient de troubles auditifs.
                                                                                 Il existe plusieurs sortes de protections auditives (cou-
                                                                                 ramment appelées bouchons d'oreilles) et en particulier :
              • Les soirées et boîtes de nuit
                                                                                 - les plus simples et les moins coûteux (environ 0,50 euros)
              On sait aujourd’hui que chez un groupe de jeunes                   sont des bouchons jetables à usage unique en mousse
              exposé à des volumes sonores de 110 dB en disco-                   (vendus en pharmacie ou en grande surface). Ils atté-
              thèque, 12 % d’entre eux risquent une perte d’audi-                nuent les fréquences aiguës tout en conservant une qua-
              tion de 10 dB. Au bout de 5 heures dans de telles                  lité d’écoute. Il suffit de les écraser entre ses doigts puis
              conditions, un jeune peut se retrouver avec l’oreille              de les placer dans le conduit auditif dans lequel ils vont
              d'une personne âgée. Il ne récupérera son audition                 s’expanser.
              initiale qu’au bout de 10 heures, dans le meilleur des cas.
                                                                                 - les bouchons en silicone, réalisés sur mesure par
                                                                                 les audioprothésistes (prix pratiqués en moyenne,
                                                                                 180 euros), sont généralement utilisés par les musiciens
                                                                                 et les techniciens.
                                                                                 Confortables, ils agissent sur l’atténuation du volume
                                                                                 sonore sans trop modifier la clarté du son.
                                                                                 - les casques de protection antibruit professionnels.
               Photo : Région / Jean Pierre Garufi

                                                                                 Il en existe de plusieurs sortes et sont utilisés sur les lieux
                                                                                 de travail bruyants.

                                                                            33
plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page34

              • Vous êtes public de concert                                       • Vous êtes musicien,
               ou de boîtes de nuit                                                 sonorisateur, DJ
                                                                                  Habituez-vous à gérer vos temps de répétition.
              - Respectez des temps de pause : environ 15 minutes
                                                                                  Par exemple, sachez que lorsqu'un batteur joue en
                toutes les heures dans un endroit plus calme.
                                                                                  situation de répétition, le niveau sonore moyen qui lui
              - Éloignez-vous le plus possible des enceintes.                     parvient à l'oreille s'élève à 105 dB. En règle générale,
                                                                                  dans un local de répétition mal adapté, il est souvent
              - Utilisez des bouchons d'oreilles surtout si vous
                                                                                  difficile pour un groupe de musique amplifiée de jouer
                restez à proximité de la source sonore.
                                                                                  en dessous de 100 dB, voire 110 dB.
              Si à l'issue d'une soirée, d'une rave party, d'une sortie en
                                                                                  D'où l’importance d'effectuer des pauses régulières
              discothèque ou en concert, vous ressentez une perte
                                                                                  et d'utiliser des protections auditives.
              auditive, des bourdonnements ou sifflements qui per-
              sistent même après un temps de repos, allez consulter
              un médecin sous 12 heures. N'attendez pas ! En effet,               • Vous travaillez dans un milieu
              il faut savoir que les lésions peuvent êtres irréversi-
              bles sous 24 heures. Sous 8 jours, les chances de gué-
                                                                                    professionnel bruyant : en ate-
              rison sont quasi nulles.                                              lier en CFA, ou en situation pro-
              • Vous êtes utilisateur                                               fessionnelle en entreprise des
                de lecteur MP3                                                      domaines agricoles, forestiers,
              Plus de 15 minutes par jour au niveau sonore maximum,                 industriels, du bâtiment ou des
              vous endommagez progressivement vos oreilles. En di-
              minuant le volume sonore, vous pourrez ainsi écouter
                                                                                    travaux publics
              plus longtemps en minimisant les risques.                           Comme tout Équipement de Protection Individuelle
                                                                                  exigé, ayez le réflexe de porter un casque de protection
                                                                                  antibruit professionnel.

                Pensez à contrôler son volume.
                En effet, si vous écoutez votre
                baladeur, volume à fond (95-100 dB),
                vos oreilles sont en danger au bout
                de 15 minutes.

                                                                             34
Photo : Région / Pierre Ciot        Photo : Gettyimages.fr

35
                                                                       plaq-carree-TROP PUISSANT-2017.qxp_Mise en page 1 21/12/2016 16:50 Page35

     Photo : Région / R. Cintas Flores   Photo : Région / Y. Bouvier
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler