Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch

 
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Bilan phytosanitaire de la saison

                                                 arboricole 2017

                                                             Mauro Genini

1   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Bilan phyto 2017 - Sujets traités
          Drosophila suzukii en arboriculture
               Evolution des populations
               Monitoring des pontes
               Essais de lutte en laboratoire et sur le terrain

          Enroulement chlorotique de l’abricotier (ECA)
               Activités du SCA
               Essais et homologations
               Objets protégés

          Cochenille farineuse sur fruits
               Description
               Biologie et suivis
               Possibilités de lutte
               Activités 2018

          Autres ravageurs à suivre
2   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Piégeage de Drosophila suzukii en 2017
          Réseau cantonal de piégeage (sans vigne)
               20 pièges permanents dans différents milieux entre Martigny et Sierre
               Ajout de pièges à différentes altitudes sur le coteau (Saxon)
               Contrôlés chaque semaine durant la saison

          Situation en début de saison (nombre d’individus par piège)
               Première capture sur cerisier à fin mai

               > 90 % des captures sur abricotiers sont sur le coteau

3   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Evolution annuelle des populations de D. suzukii
          Réseau permanent de pièges sur différentes cultures
               Populations plus faibles que les années précédentes

          Les captures sur le coteau de Saxon (à droite)
               Sont élevées durant les récoltes des abricots
               Augmentent en fonction de l’altitude

4   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Monitoring des pontes sur abricots et cerises
          Monitoring des pontes sur cerisier (23.05 - 26.06.2017)
               50 fruits contrôlés dans 12 parcelles de différentes variétés en fonction du
               stade de maturité
               Au total 10 fruits avec pontes sont retrouvés en fin de récolte dans une
               parcelle de Fully => traitement avec Spinosad avant le dernier passage

          Monitoring des pontes sur abricotier (26.06 - 15.08.2017)
               4000 fruits contrôlés dans 128 parcelles de différentes variétés en fonction
               du stade de maturité
               Premières pontes trouvées à partir du 1er juillet
               Intensification des pontes dès la semaine du 14 juillet
               Pourcentage global de fruits avec pontes : 12.5 %

5   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Monitoring des pontes sur abricots : résultats

6   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Essais en laboratoire de produits «naturels»
          Essais en labo (dès fin mai) - Simon Lenaerts
               But : tester l’efficacité de plusieurs «produits naturels» directement sur fruits
               en lâchant 5 couples de D. suzukii dans une boîte aérée

          Procédé suivi lors des essais (3 protocoles)
               5 abricots traités et 5 abricots témoins avec 3 répétitions
               Contrôle des pontes après 3 jours
               Extraction des larves après 6 jours

7   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Résumé des effets des produits testés sur D. suzukii
          Nombre de pontes après 3 jours et de formes juvéniles à 6 jours

                                                          Nombre de pontes (moyenne)                Nombre de larves+pupes
     Produit testé                                     Témoin               Traité     Efficacité    Témoin         Traité
     Audienz                                              0.0                   0.5        *          0.0            2.3
     BNA Pro                                             18.1                   23.1                  11.9           14.1
     Boundary SW + Fence N                                4.3                   1.4      66.4         2.4            0.4
     HE Basilic                                           2.0                   1.3      37.1         1.2            1.1
     Manzincum + Nekapur                                  8.0                   11.8                  6.3            10.4
     Nekapur                                              6.9                   14.0                  8.2            14.0
     Sanoplant                                            4.8                   17.2                  4.0            13.2

          Commentaires
               Seuls Spinosad et l’huile essentielle de basilic ont provoqué une mortalité
               des adultes
               Efficacité partielle sur les pontes pour le mélange d’algues et l’extrait de
               basilic, à première vue

8   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Essais pratiques en verger
          Essai de traitement en verger - Luizet, Martigny
               But : tester les effets de la chaux (1.8 kg/ha) sur le terrain
               Résultat                                                                                                   Nb pontes
                                                                                                    Nb fruits   % fruits
                                                          Date           Parcelle     Procédé                             par abricot
                • Pas d’efficacité                                                                  contrôlés avec pontes
                                                                                                                            atteint
                                                       03.07.2017         toute     avant récolte      50          0
                                                       07.07.2017           L1        1 x chaux        30          0
                                                       07.07.2017           L3         Témoin          30          0
                                                       10.07.2017           L1       2 x chaux         32          0
                                                       10.07.2017           L2       1 x chaux         32          0
                                                       10.07.2017           L3        Témoin           32          0
                                                       14.07.2017           L1       3 x chaux         33         24.2        8.1
                                                       14.07.2017           L2       2 x chaux         34         29.4        4.7
                                                       14.07.2017           L3        Témoin           34         32.4        2.3
                                                       17.07.2017           L1      4 x chaux + E      32         40.6        15.1
                                                       17.07.2017           L2      3 x chaux + E      30         26.7         5.3
                                                       17.07.2017           L3         Témoin          30         30.0        5.7

          Autres essais de produits en verger
               Populations trop faibles dans les témoins pour tirer des conclusions

9   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Bilan phytosanitaire de la saison arboricole 2017 - Mauro Genini - vs.ch
Essais pratiques en verger (suite)
           Essai gestion des fruits sur le sol
                But :
                évaluer le potentiel de multiplication de D. suzukii
                sur des abricots attaqués tombés au sol pour
                confirmation des résultats 2016
                Méthode :
                abricots avec un nombre de pontes D. suzukii connu, écrasés et exposés en
                verger durant 1, 2 et 4 jours avant de compter les adultes émergés après
                14 jours d’élevage
                Résultat :
                                                                                   Adultes
                réduction d’environ 90 %
                                                              Nb initial de
                des émergences                       Variante   pontes
                                                                            Total D.      Autres
                                                                            suzukii    drosophiles
                Résultat comparable si les                       (à J0)
                fruits intacts sont aussi exposés J0 intacts       93         94           65
                                                                                 J1 broyés   86   6   0
                                                                                 J2 broyés   86   7   1
                                                                                 J4 broyés   77   9   275

10   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Conclusions pour D. suzukii
           Les abricots tardifs ont subi par endroit des attaques non
           négligeables, malgré la précocité des récoltes 2017 et les «faibles»
           populations constatées.
           Les mesures d’hygiène à la récolte semblent mieux appliquées
           qu’auparavant et demeurent indispensables pour réduire les dégâts.
           La chaux alimentaire appliquée seule n’a pas donné les résultats
           escomptés sur abricotier (pilosité des fruits ?), contrairement aux
           autres cultures.

11   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Conclusions pour D. suzukii
           Des stratégies basées sur des combinaisons entre produits répulsifs
           et insecticides à court délai d’attente doivent être testées en verger en
           2018.
           Pas de changements des insecticides autorisés par rapport à 2017
           par décision de portée générale du 24 janvier 2018

12   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier (ECA)
           Activités de l’OCA sur cette problématique
                Bref historique
                Symptômes et analyses
                Essais de lutte contre le vecteur

           Homologations d’insecticides pour cette indication
                Produits et précautions d’utilisation
                Autres stratégies de lutte
                Objets protégés

13   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Survol des activités OCA concernant l’ESFY
           Années 60 Découverte du phytoplasme en Valais (RAC)
           1998-2000 Suivi d’infestations sur div. parcelles (avec RAC)
                                      2.6 % - 4 % de mortalité annuelle (publication RAC)
           2001                       Campagne d’analyses (214)
                                      83 % de Luizet positifs et 67 % sur nouvelles variétés avec symptômes
           2001-2002 Frappages et biologie des psylles du prunier (avec RAC)
                                      Fortes populations sur prunelliers, faibles sur abricotier
           2009-2010 Campagnes d’analyses (420) et suivi de parcelles
                                      Matériel de multiplication (4.4 % positif), arbres atteints en vergers (57.1 % positif)
                                      Taux d’attaque en verger (3 - 5 %)
           2010-2014 Subventions cantonales pour l’arrachage précoce
                                      16’437 arbres éliminés chez 110 producteurs (l’équivalent d’environ 40 ha)
           2015-2017 Création d’objets protégés pour l’ESFY
                                      Sur 49 ha, 3.6 % d’arbres éliminés en 2015 et 4.8 % en 2016 sur 13.6 ha
           2016-2017 Participation aux essais de lutte d’Agroscope

14   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           Enseignements tirés de la campagne d’analyses de 2009
                Symptômes très variables selon les variétés, marquage des arbres «assez
                fiable», si effectué à la récolte et en fin de saison

                            ESFY
 Variété                -           +         Total       %
 Bergarouge            26           13         39        33%
 Chrisgold             9            4          13        31%
 Earlyblush                         2           2       100%
 Fantasme                           2           2       100%
 Farbaly               1            2           3        67%
 Goldrich              1            12         13        92%
 Hargrand              5            7          12        58%
 Hélor                 5            1           6        17%
 Kioto                 22           44         66        67%
 Orange Red            2            7           9        78%
 Tardif de Tain                     4           4       100%
 Tardirouge            4            4           8        50%
 Tom Cot               1            1           2        50%
 Total général         76          103        179        58%
                    % analyses positives

15   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier (2016-2017)
           Essais de lutte contre le psylle vecteur
                Effectués au printemps, en collaboration avec Agroscope, chez les
                producteurs avec différents insecticides (N = témoin non traité)
                Nombre de psylles au frappage plus élevé qu’en 2016 dans ces mêmes
                parcelles (températures plus élevées ?)

                                                                Nombre de psylles par 100 coups en 2017

                La fiabilité de ces essais «on farm» non randomisés n’est qu’indicative,
                certains facteurs n’étant pas maîtrisés (faibles populations, exposition, R).

16   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier (2016-2017)
           Essais long terme de lutte contre le psylle vecteur
                Parcelle vitrine, avec 4 variétés d’abricotiers plantées en 2012-2013
                Un traitement au débourrement avec du caolin appliqué chaque année
                Nombre d’arbres atteints après 4 ans de caolin (2016)

                En 2017, le caolin a été remplacé avec BNA
                Sur 50 bois analysés au printemps : 6 positifs (dont 4 dans le témoin), mais
                nombre d’arbres atteints en automne plus élevé dans la partie traitée (13)
                que dans le témoin (9)
                Total d’arbres éliminés après 5 ans : 14 % contre 20 % pour le témoin
17   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           Essais de lutte contre le psylle du prunier effectués par
           Agroscope
                Sur une parcelle mixte d’abricotiers et prunelliers
                Populations de psylles plus nombreuses
                Montrent les efficacités suivantes des insecticides testés

           En 2015 déjà, l’IFELV avait contacté les firmes concernées pour qu’elles
           déposent des demandes d’homologation et les a relancées en 2017.
18   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Homologation de produits contre le psylle du prunier
              Les homologations pour cette indication ont été obtenues à fin
              2017
                   Sur la base des essais effectués par Agroscope
                   Pour deux insecticides déjà homologués en Europe contre ce psylle
                                                                                       ?

               Karaté, Kendo, B.
     SPe 8: Dangereux pour les abeilles - Ne doit entrer en contact avec les plantes en fleurs ou exsudant du miellat
                                             qu'en dehors de la période du vol des abeilles, autrement dit le soir.
     Deux traitements par parcelle et par année au maximum.
     SPe 3: zone tampon non traitée de 100 m par rapport aux eaux de surface. Cette distance peut être réduite (tabelle Ofag)
     Sept jours d'intervalle entre les traitements.

                                                                                         ?

               Alanto, B.
      - Un traitements au maximum par parcelle et par année avec des produits du même groupe
      - Un traitement par parcelle et par année au maximum.
      - SPe 3: Pour protéger les organismes aquatiques des conséquences liées à la dérive, respecter une zone tampon non
        traitée de 50 m par rapport aux eaux de surface. Pour protéger des conséquences liées au ruissellement, respecter
        une zone tampon enherbée sur toute la surface de 6 m par rapport aux eaux de surface.

19      Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Homologation de produits contre le psylle du prunier
           Possibilités de réduction des distances de sécurité pour la dérive
            de 100 à 6 m                    3 pts de 100 à 20 m                           2 pts              de 50 à 6 m              2 pts

            Points       Buses                 Pulvérisateur                             Parcelle                           Exécution

                        Buses          Pulvérisateur à flux d’air horizontal     Filet de protection anti-     Volume air max. 30‘000 m3/h
                        antidérive     orientable avec limitation de hauteur     grêle fermé ou                ou
                                                                                 protection contre les         Pas d’utilisation du flux d’air vers
              0.5                      ou                                        intempéries
                                                                                                               l’extérieur dans les 5 rangs de
                                                                                                               bordure
                                       Pulvérisateur à flux tangentiel
                                                                                                               ou
                                                                                                               Pulvérisation uniquement vers
                                                                                                               l’intérieur dans les 5 rangs de bordure

                        ou             ou                                        ou                            ou
                                       Pulvérisateur à flux d’air                Ceinture végétale             Volume air max. 30‘000 m3/h et
                        Buse à         horizontal orientable ou                  continue d’au moins 3 m       pas d’utilisation du flux d’air vers
                        injection      pulvérisateur à flux tangentiel           de largeur aussi haute        l’extérieur dans les 5 rangs de bordure
               1                       avec un détecteur de                      que la culture traitée        ou
                                       végétation                                épaisseur et min.
                                                                                                               Volume air max. 30‘000 m3 et
                                                                                 hauteur culture)
                                                                                                               pulvérisation uniquement vers l’intérieur
                                       ou                                        ou                            dans les 5 rangs de bordure
                                                                                 Haie de protection            ou
                                       Traitement herbicide en bande
                                                                                 contre la dérive (hauteur     Traitement d’arbres isolés (haute-tige)
                                       sans capot de protection
                                                                                 culture +1m)
                                                                                                               avec atomiseur à dos ou gun

                                      ou
              1.5
                                      Pulvérisateur sous tunnel
                                      (recyclage de la bouille)

20   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           Etant donné les «inconvénients» des deux insecticides
           homologués
                Les utiliser avec toute précaution pour ne pas nuire aux abeilles et aux
                eaux superficielles (thèmes très sensibles actuellement)
                Pas d’applications préventives, c.-à-d. en absence du psylle visé
                (respect des principes PI, frappage conseillé)

                                                                                 X
21   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           La lutte insecticide contre le psylle du prunier permettra-t-elle de
           réduire à moyen terme la pression de l’enroulement en Valais ?
                Suivi de parcelles traitées (comparées aux témoins) les prochaines saisons
                pour le vérifier et pour évaluer ses effets secondaires
                Positionnement d’Alanto encore à tester (avant ou après floraison)

           Quid de l’homologation d’autres produits, moins efficaces, mais
           certainement plus «politiquement corrects» ?
                Surround, BNA, R..

           L’OCA va continuer à appliquer et évaluer sur le domaine une
           stratégie de protection «soft»
                Axée sur BNA ou argiles avant fleur, combinée au besoin avec Surround,
                ou aphicide dès la fin floraison
                Plus favorable pour les auxiliaires
                Plus conforme aux objectifs du PAN

22   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           Toute lutte contre le vecteur, doit aussi s’accompagner de
           mesures prophylactiques et d’une élimination systématique des
           arbres malades
                Entretenir correctement les repousses de porte-greffes (attractives)
                Eviter les variétés très sensibles à l’ECA
                Marquer les arbres atteints à la récolte et à l’automne pour les éliminer
                Enlever ou dévitaliser les souches dans les parcelles, etc.

           B et n’oublions pas que l’ECA n’est pas responsable de tous les
           dépérissements de l’abricotier (% estimé en plaine sur > 100 constats)
23   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Enroulement chlorotique de l’abricotier
           Objets protégés (OP)
                Ensemble de parcelles où les producteurs s’engagent pour 5 ans à
                contrôler et remplacer annuellement les abricotiers atteints par l’ECA, avec
                une contribution fédérale et cantonale.
                13 objets approuvés en 2015,
                 6 en 2016, aucun en 2017
                 Surface actuelle : 49 ha

           Il n’a pas été possible de créer de tels objets sur le coteau
                Critères fixés par la Confédération trop contraignants, notamment pour les
                distances par rapport aux forêts et pour la proximité avec le Luizet
                Avant d’envisager d’augmenter le nombre d’OP, une évaluation de
                l’efficacité et de l’efficience de ce système va être menée en 2018.

24   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse sur abricotiers, poiriers, pommiers
           Activités de l’OCA et renseignements disponibles
                Description de ce ravageur «exotique»
                Biologie et suivis
                Possibilités de lutte
                Activités prioritaires en 2018

                    Merci à Agroscope Changins pour la détermination de l’espèce
25   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse sur abricotiers, poiriers, pommiers
           La cochenille farineuse Pseudococcus comstocki
                Provoque d’importants dégâts sur fruits depuis 2016 et 2017
                Surtout dans la plaine de Riddes et Saxon
                Sur abricotiers en première génération
                Sur poiriers (Louise Bonne, en particulier) en deuxième génération
                Sur pommiers dans quelques parcelles en deuxième génération

         Photo INRA

26   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
15e Pseudococcus comstocki
                                                                                                     Photos INRA

27   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : origine et plantes-hôtes
           Pseudococcus comstocki
                Originaire de l’extrême Orient
                Signalée pour la première fois en Europe occidentale en 2004
                France (Languedoc et PACA)
                Italie (Veneto et Emilia Romana)
                Cause des dégâts en vergers de pommier et/ou poirier avec son miellat et
                surtout en colonisant les fruits

           Plantes-hôtes
                Polyphage : 62 plantes-hôtes répertoriées (Inra)
                Les principales sont :
                • Caféier, Figuier, Litchi, Bananier, Grenadier
                • Peuplier, Muriers, Pommiers ornementaux
                • Pommier, Poiriers, Prunus sp, Vignes

28   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : cycle biologique
           Pseudococcus comstocki : cycle de vie, hôtes et dégâts similaires
           à ceux de la cochenille des viornes (P. viburni)
                Cycle annuel dans le Veneto sur 2 années

                Différences de 2 à 3 semaines selon les années et les parcelles
                Cycle légèrement plus tardif en Valais
                Stades (N2) - N3 peu difficiles à combattre

29   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : suivi sur abricotiers en 2017
           Fin floraison (contrôles visuels et frappages dans 3 parcelles)
                Traces de colonisation de l’année précédente, quelques cadavres de
                femelles
                Oeufs difficiles à trouver car profondément protégés sous les écorces, les
                chancres ou les fissures des troncs

           Début mai
                Oeufs et stades larvaires N1 toujours abrités sous les écorces
                Production de miellat signalée par l’activité des fourmis
                autour des chancres et des crevasses sur branches et tronc

           Fin mai
                Premières larves sur feuilles, rameaux, plaies de taille
                Frappages impossibles car chute de fruits
                N1-N2 toujours bien protégées sous les écorces
                Sortie des abris hivernaux très étalée dans le temps

30   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse: suivi sur abricotiers
           Vers mi-juin
                Majorité de larves N3, premières femelles adultes
                et premières pontes

           Essais lutte insecticide, communiqué (20.06)
                Alanto : faible réduction des populations (ca. 40 - 50 %)
                • insuffisante pour empêcher la colonisation des fruits
                • application trop tardive ?

                Produits naturels à base de sucres ou d’algues
                • faible efficacité du sorbitol, efficacité partielle de Sweet Green
                • application trop tardive ?

                Mélange huile, savon noir, alcool
                Applications après récolte
                       • Insegar (2016), Movento SC, apparemment bonne réduction des populations
                          visibles. Evaluation en 2018

31   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse sur poiriers et pommiers
           Fin août - septembre
                Forte présence de N3 et femelles (2e génération) sur poiriers (Louise
                Bonne et Bosc surtout)
                Plus rarement sur pommier à Riddes et Saxon
                Sur les plaies de tailles, entre les fruits et dans la mouche
                • fruits non commercialisables même après brossage
                • salissure de la mouche demeure bien visible (air comprimé possible)
                • brunissement de la mouche et de l’intérieur du fruit possible sur pommes

32   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : possibilités de lutte
           Evaluation des produits disponibles pour d’autres indications
                Huile de paraffine (à la dose utilisée contre le Pou de San José)
                • faible efficacité sous les écorces, sauf peut-être sur jeunes arbres

                Blanc arboricole (chaux) juste avant débourrement
                • idem

                Huile de colza + Oleo-chlorpyriphos avant débourrement
                • faible réduction des populations sauf sur jeunes arbres

                Affirm, Movento SC 1.4 l/ha, Reldan 22 (fp)
                • bonne efficacité si appliqués au bon moment sur N1-(N2)
                • év. combinés avec la lutte contre le carpocapse (poiriers, pommiers)
                • phytotoxicité Movento sur abricots ? Résidus ? Délai d’attente sur abricots

                Alanto
                • efficacité partielle, à tester avec une application plus précoce ?

                Extraits d’algues (à tester), Majestic, autres ?
                Mélange savon noir + huile + (alcool) ou mouillants sur fruits à pépins
33   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : possibilités de lutte
           P. comstocki est difficile à combattre étant donné ses
           particularités biologiques
                Prolificité, abritement des oeufs sous les écorces, étalement des stades,
                protection cireuse, év. résistance à certains produits, R

           Une lutte chimique, même intensive, ne parviendra pas à elle
           seule à résoudre ce problème

           D’après les expériences faites en France et en Italie
                Une combinaison avec une lutte biologique est indispensable pour
                maîtriser durablement ses dégâts, mais elle nécessite :
                • l’identification ou l’importation d’espèces de parasitoïdes (micro-hyménoptères)
                    ou prédateurs (coccinelles) généralistes ou spécifiques
                •   mise en œuvre d’un élevage des meilleurs candidats
                •   mise en place d’un réseau de lâchers d’auxiliaires
                •   plans de traitement les ménageant
                •   suivi et monitoring sur plusieurs saisons

34   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Cochenille farineuse : activités prioritaires en 2018
           Cartographie des parcelles attaquées ces deux dernières années
             Formulaire d’enquête envoyé bientôt aux producteurs de la zone

           Sur cette base, organiser contrôles visuels spécifiques et suivis de
           traitements pour les producteurs concernés
              Etablir les moments d’applications (premières N2, scotch ?)
              Evaluer l’efficacité «on farm» de 3 - 4 produits

           Etant donné sa vitesse de propagation et peut-être son rôle de vecteur
           de viroses viticoles, P. comstocki pourrait faire l’objet de mesures
           phytosanitaires
             Demande à faire à l’OFAG

           La mise en place de la lutte biologique ne peut être faite par le SCA
             Nécessite l’appui du spécialiste d’Agroscope en la matière
             Ev. mandat sur quelques saisons avec d’autres institutions

35   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Autres ravageurs nécessitant un suivi dès 2018
           Punaise diabolique (ou marbrée) : Halyomorpha halys
                Très polyphage
                Bien présente au Tessin et Zurich, vraisemblablement aussi sur Vaud
                Réseau de piégeage, observations et signalements à organiser en 2018

                                                                                       Merci
                                                                                 de votre attention
                                                                                         et
                                                                                   bonne saison

36   Service de l’agriculture - Office d'arboriculture et cultures maraîchères
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler