Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...

 
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
Catalogue de l’exposition

Agir pour l’avenir de nos enfants
29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement
climatique et améliorer les conditions de vie de celles
et ceux qui en subissent les effets.

                                       partenaire média
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
En soutenant l’exposition « Notre Terre » (Cool Globes), la fondation Hans            Des globes pour célébrer le 50e anniversaire de la création,
     Wilsdorf n’a pas seulement voulu marquer son fort attachement à la mis-               par Edmond Kaiser, d’un mouvement consacré à l’enfance?
     sion que poursuit Terre des Hommes Suisse depuis cinquante ans; elle a
     voulu également témoigner de sa grande préoccupation que notre monde                  Connue pour son combat en faveur des droits de l’enfant, pour que cha-            Ces globes suscitent la réflexion, la discussion et proposent des gestes que
     accomplisse son destin dans le respect de l’Homme et de son environne-                que enfant ait accès à la nourriture, à l’éducation, aux soins et à la justice,   chacune et chacun peut accomplir au quotidien pour la défense de l’envi-
     ment. En ce sens, cette exposition constitue une occasion extraordinaire que          Terre des Hommes Suisse pourrait peut-être paraître moins concernée par           ronnement et la solidarité internationale. Les droits de l’enfant, que nous
02                                                                                                                                                                                                                                                          03
     nous réfléchissions à la terre que nous nous préparons à léguer à nos en-             le développement durable. Et pourtant, loin de céder aux phénomènes               défendons depuis 50 ans, passent aussi par la qualité de vie sur notre terre
     fants, une heureuse parenthèse dans le déferlement des problèmes que                  de mode, Terre des Hommes Suisse est depuis longtemps engagée dans                qu’il nous incombe de préserver pour les générations futures.
     nous traversons actuellement, et enfin, une opportunité que tout un chacun            la bataille, au cœur même des projets soutenus autant au Sud (accès à la
     prenne conscience du rôle qu’il peut jouer concrètement pour que demain               terre, diversification des cultures, agriculture respectueuse de l’environ-       Doris Charollais
     nous puissions regarder nos enfants dans les yeux. Mais cette exposition              nement, sécurité alimentaire) qu’en Suisse, en encourageant des modes             co-présidente de Terre des Hommes Suisse
     est aussi l’expression artistique d’hommes et de femmes, à commencer par              de consommation responsable, en rendant attentif notre jeune public aux
     notre artiste local, Poussin, dont il convient de souligner le talent et l’enga-      conséquences de ses actions, même les plus anodines, sur les populations          Terre des Hommes Suisse remercie chaleureusement
     gement; qu’ils soient remerciés pour le fantastique message d’espoir qu’ils           du Sud.
     nous livrent aujourd’hui.                                                                                                                                               . La fondation Hans Wilsdorf
                                                                                           La préoccupation de Terre des Hommes Suisse est avant tout la vie des en-         . Le Département des constructions et de l’aménagement de la Ville
     Pierre Mottu, Président du conseil de la fondation Hans Wilsdorf                      fants, au sein de leur quartier, de leur communauté, de leur environnement.        de Genève
     L’exposition «Notre Terre» a été financée par la fondation Hans Wilsdorf              Présenter ces globes est donc un excellent moyen pour chacune et chacun           . Le Département de l’environnement urbain et de la sécurité
                                                                                           de réfléchir. Que pouvons-nous faire pour que la vie sur cette terre per-          de la Ville de Genève
                                                                                           mette à chaque enfant de s’épanouir? Notre planète pourra-t-elle continuer        . Cool Globes
                                                                                           à nourrir les générations futures si notre comportement ne change pas? La
                                                                                           pollution dans les grandes villes n’est-elle pas déjà un frein à une vie har-
                                                                 Pierre Mottu et Gérald    monieuse? Nos achats tiennent-ils compte du travail des agricultrices des
                                                                     Poussin, lors de la
                                                                 présentation du Globe     agriculteurs, de celui des ouvrières et ouvriers - parfois des enfants -, et du
                                                                  de l’artiste genevois.   transport pour nous les acheminer?
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
p. 7   Mon engagement

                         « Cool Globes : Hot Ideas for a Cooler Planet » est
                         une exposition grand public conçue pour réveiller les         p. 12    Dans ma maison
                         consciences face aux enjeux du changement climatique,
                         tout en offrant une palette d’astuces à mettre en prati-
                         que, individuellement ou collectivement. Cool Globes est       p. 16 Dans mon école
                         une organisation non gouvernementale fondée par la                                      01
04                                                                                                                    05
     militante écologiste Wendy Abrams. L’exposition, dès sa première présen-
     tation à Chicago en 2007, a reçu un accueil enthousiaste, avant de voyager     p. 21 Dans mon entreprise
     à travers les Etats-Unis. Elle a rejoint l’Europe à l’occasion du Sommet de
     Copenhague sur le changement climatique, en décembre 2009.
                                                                                          p. 27 Dans ma ville
     Et maintenant Genève… Cool Globes se réjouit beaucoup de cette étape
     et espère que les visiteurs de tout âge s’inspireront dans leur quotidien
     des solutions simples présentées dans cette exposition pour lutter contre le        p. 34 Sur ma planète
     changement climatique. Et que chacun rentre chez soi avec un message aussi
     clair que déterminé: « Je peux agir !»
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
Mon engagement
Lutter contre le changement climatique est l’affaire de tous, pas uniquement celle des dirigeants et des scientifiques.
                                                                                                                          07
                                                                                                                          05

Nos engagements personnels, même à petite échelle, peuvent faire la différence au quotidien, et servir d’exemples à
ceux qui nous entourent… Les petits ruisseaux font les grandes rivières!
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
1 Impossible                                                                                            2   Un enjeu
                                                                                                 de ne pas       mondial, de chacun                                                                          une préoccupation

       Aujourd’hui, tout le monde est concerné par tout: la politique, l’économie, la justice,
                                                                                                 savoir !        La protection de l’environnement est devenue un véritable enjeu de l’agenda politi-         artistique de Mr Imagination. Son globe est décoré de bouchons de bouteilles en
       l’environnement... Plus question de dire «je ne savais pas», tant l’information est                       que suite à une puissante mobilisation populaire. Par exemple, en 1970, les étudiants       PET découpés et placés stratégiquement pour indiquer les villes autour de la terre.
       accessible, voire même omniprésente. Impossible donc de fermer les yeux ou de                             américains instaurent le «Jour de la Terre», le 22 avril, un anniversaire qui se perpétue   La surface brillante des océans permet d’apercevoir son reflet comme dans un mi-
       hausser les épaules. Trop facile ensuite de clamer son mécontentement et de grossir                       depuis et mobilise des millions de personnes à travers le monde. Leur souci :               roir, un rappel visuel qui incite chaque personne à faire sa part pour recycler et
       les rangs des «y avait qu’à». S’impliquer est une question de choix… de priorités.                        comment préserver la nature? L’une des premières réponses a été de pro-                     préserver ainsi la planète.
                                                                                                                 mouvoir le recyclage et d’adopter le ruban de Möbius comme symbole.
08                                                                                                                                                                                                                                                                                                 09
       L’astuce Terre des Hommes Suisse : le bénévolat
       Personne ne pense avoir du temps pour s’engager. Et pourtant chacune et chacun                            L’astuce Terre des Hommes Suisse: 3-0 pour le développement durable
       peut trouver une heure, un ou plusieurs jours, voire davantage. Le bénévolat à Terre                      Le sigle qui permet de détecter le produit recyclé est devenu courant. Consommer
       des Hommes Suisse permet aux jeunes et aux moins jeunes de mettre leurs compé-                            conscient, c’est possible. Pour tous les paniers et dans un éventail de domaines très
       tences au service des actions du mouvement. Afin de réaliser des projets dans les                         variés. Il paraît même que c’est tendance! Dans le sport, par exemple, qui véhicule
       pays du Sud pour que des enfants et leur famille vivent sur une terre qui leur offre                      des valeurs, une bonne raison – s’il en fallait une – pour que ses accessoires soient
       un avenir digne.                                                                                          labellisés éthiques et écologiques.

       La démarche de l’artiste                                                                                  Acheter un ballon de football équitable et éco-certifié, c’est marquer des points
       Nancy Steinmayer explore les enjeux environnementaux à travers son art depuis                             avant même le match.
       une dizaine d’années, le changement climatique est son nouveau thème de prédilec-                         1-0: pour l’environnement préservé au Sri-Lanka où les producteurs de latex naturel
       tion. Ce globe révèle à quel point chaque acte individuel compte pour la réduction                        sont privilégiés.
       des émissions de CO2 dans l’atmosphère. Une reproduction du «Cri», la fameuse                             2-0: pour le commerce équitable au Pakistan où les ouvriers reçoivent un salaire
       œuvre d’Edward Munch, nous rappelle que la planète appelle à l’aide, alors que                            décent.
       l’image de l’oncle Sam nous interpellant «I want you» incite à agir.                                      3-0: pour la solidarité car le bénéfice des ventes offre à des centaines d’enfants
                                                                                                                 défavorisés l’accès à l’éducation et aux loisirs.

                                                                                                                 La démarche de l’artiste
                                                                                                                 L’utilisation de matériaux recyclés fait depuis longtemps partie intégrante du travail
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
3   Les 3R à pratiquer                                                                                               4   Oser
                                                                                                                                                                                     la décroissance
         Les habitants de la Suisse se placent dans le peloton de tête d’un classement euro-
                                                                                                        sans modération
                                                                                                                              Le constat est sans appel. En quelques décennies, nous engloutissons ce que la planète
                                                                                                                                                                                                                        volontaire
         péen peu glorieux. Nous sommes les cinquièmes plus gros producteurs de déchets                                       a mis des millions d’années à accumuler : sa capacité de régénération est largement
         avec 724 kilos par an et par personne. La Norvège fait pire ( 824 kg ), la Tchéquie                                  dépassée. Pire, nous assistons au pillage des ressources du Sud pour assurer le mode
         bien mieux ( 264 kg ). Pour y remédier, une règle s’impose : «réduire, réutiliser, recy-                             de vie élevé du Nord. Même en limitant la croissance économique à 2% par an, la
         cler» ou la stratégie des 3R. Elle suppose, comme consommateur ou consommatrice,                                     capacité de 30 planètes serait nécessaire pour poursuivre au même rythme jusqu’en
         de se poser chaque fois la question : «En ai-je besoin?» Ce qui permet de limiter le                                 2050. Notre empreinte écologique est trop profonde, il est indispensable de radica-
10                                                                                                                                                                                                                                   11
         gaspillage.                                                                                                          lement bouleverser nos habitudes.

         L’astuce : 4 gestes pour limiter les déchets!                                                                        L’astuce : redécouvrir la simplicité volontaire
         Avec quelques efforts, finalement pas si pénibles, on peut diminuer de 20%                                           Et si l’on osait un monde plus simple, désencombré du superflu? Diminuer serait
         la quantité de ses déchets.                                                                                          le maître mot. Diminuer les objets encombrants, sa consommation de viande, son
         1. Privilégier les produits avec le moins d’emballage possible et préférer les éco-                                  utilisation de la voiture pour des trajets ridicules, dépenser moins d’argent, tra-
         recharges.                                                                                                           vailler à temps partiel… Pratiquer la mesure pour grandir. Comme le dit Paul Ariès,
         2. Réutiliser ses sacs pour faire les courses, y compris pour les fruits et légumes en vrac.                         théoricien de la décroissance, «le consommateur doit disparaître pour que l’usager
         3. Refuser la publicité dans sa boîte aux lettres.                                                                   renaisse».
         4. Eviter de consommer des produits jetables (assiettes, lingettes, rasoirs, stylos, etc. )
                                                                                                                              La démarche de l’artiste
         La démarche de l’artiste                                                                                             Alice Sharie Revelski a conçu une planète recouverte d’une mosaïque de tuiles où
         Pour cette illustration ludique des 3R ( réduire, réutiliser, recycler ), Mitch Levin couvre                         chacune peut symboliser les démarches individuelles, qui en s’additionnant créent un
         la surface des océans de plus de 1000 fonds de cannettes d’aluminium et utilise une                                  grand mouvement en faveur de la décroissance. Les océans argentés sont un miroir
         centaine de containers en polyéthylène afin de recréer sur les continents un damier                                  qui nous met face à nos responsabilités et leur scintillement montre à quel point notre
         multicolore de terrains agricoles. Cessons de gaspiller, créons! Et pensons à de nou-                                planète peut redevenir belle et saine si nous agissons pour la protéger.
         velles façons de réduire nos déchets, de réutiliser nos produits et de recycler les pré-
         cieuses matières premières.
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
5 Le recyclage
                                                                                                                                                                                                                  contre
                                                                                                                                                                                                                  le gaspillage
                                                                                                                     Avec 724 kilos de détritus, l’habitant de la Suisse produit dix fois son poids moyen
                                                                                                                     de déchets par an. C’est beaucoup. Son rang de champion européen du recyclage

     Dans ma maison
                                                                                                                     rachète un peu ce lourd exploit : il trie 40% de ses ordures ménagères. Le verre est
                                                                                                                     sa récupération favorite. Chaque habitant consomme en moyenne 42 bouteilles de
                                                                                                                     verre d’un litre par année, 95% sont recyclées.
00                                                                                                                                                                                                                                13
                                                                                                                     L’astuce Terre des Hommes Suisse: une seconde vie pour les télépho-
     Nous disposons d’un grand nombre d’appareils électriques, tous ne sont pas indispensables et certains sont      nes portables
     parfois mal utilisés. Nous produisons une grande quantité de déchets ménagers et surchauffons souvent les       Papier, verre, PET… C’est connu! Mais, sait-on que sept millions de téléphones porta-
     pièces de nos maisons. Autant d’occasions de traquer ces mauvaises habitudes afin d’alléger notre empreinte     bles seraient utilisés en Suisse? Remplacés tous les 18 à 24 mois? Que faire des appa-
     écologique et de réduire nos émissions de C02.                                                                  reils usagés? Surtout ne pas les jeter! Solidarcomm, fruit d’un partenariat ONG-entre-
                                                                                                                     prises, leur offre une seconde vie. Les appareils sont collectés, triés par une entreprise
                                                                                                                     sociale et vendus dans des pays à faible pouvoir d’achat. Les bénéfices réalisés sont
                                                                                                                     versés à Terre des Hommes Suisse pour financer ses activités. Le parfait exemple de
                                                                                                                     développement durable – écologique, social, solidaire – à portée de tous.

                                                                                                                     La démarche de l’artiste
                                                                                                                     L’amas de téléphones attaché au globe de Faheem Majeed attire l’attention sur
                                                                                                                     l’importance du recyclage et de la communication. La plus-value de ce globe : il a
                                                                                                                     permis à l’artiste, lors de sa réalisation, de sensibiliser les jeunes du «Gary Comer
                                                                                                                     Youth Center» de Chicago au recyclage des déchets et au respect de l’environnement.
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
6   Ensemble                                                                                                7   Chaleur :
                                                                                                    chassons                                                                                                      ajustons
         Pourquoi moi? Pourquoi toi? Parce qu’ensemble, les ménages genevois consomment
                                                                                                    les watts!       En cinquante ans, la Suisse a quadruplé sa consommation d’énergie et donc sa pro-
                                                                                                                                                                                                                  le thermostat
         3300 kWh par an et qu’il est possible de réduire ce chiffre avec des comporte-                              duction de CO2, l’un des grands coupables du changement climatique. Impossible
         ments, au quotidien, qui ne coûtent rien. Les veilles, par exemple, représentent 12%                        de continuer ainsi : il faut inverser la tendance! Le plus gros dévoreur d’énergie en
         de la consommation électrique des ménages à Genève, la ventilation ou la climati-                           Suisse, c’est le chauffage des bâtiments – qui fonctionne à peu près 7 mois sur 12 – et
         sation 11%. Des exemples qui montrent qu’en agissant tous, les particuliers peuvent                         celui de l’eau. Il est responsable des deux tiers du CO2 émis, soit davantage que
         devenir le moteur d’un vrai changement.                                                                     les transports!
14                                                                                                                                                                                                                                15

         L’astuce : des conseils à appliquer tous les jours                                                          L’astuce : préserver la nature, alléger la facture
         Il y a quantité de gestes simples. Certains sont une évidence, comme éteindre les                           Se chauffer en douceur, c’est laisser respirer la nature et alléger ses dépenses. Les ha-
         veilles ou les lumières lorsque l’on quitte une pièce. On peut aussi remplacer toutes                       bitations sont souvent surchauffées, alors que 19-20 degrés pour les pièces communes
         les ampoules classiques par d’autres plus économiques: elles consomment 4 à 6 fois                          suffisent et 17-18 degrés pour les chambres et les couloirs. On peut aussi améliorer
         moins et durent 9 fois plus longtemps. D’autres attitudes à adopter : dégivrer régu-                        l’isolation, fermer les volets la nuit, installer des rideaux, dégager les radiateurs… Des
         lièrement le congélateur, couvrir les casseroles lors de leur utilisation, remplacer les                    petits riens? Et pourtant, l’impact est réel : abaisser d’un degré la température d’une
         appareils électroménagers trop vieux et dont les performances sont dépassées.                               pièce permet 7% d’économie d’énergie.

         La démarche de l’artiste                                                                                    La démarche de l’artiste
         Avec un style qui va du surréalisme à l’abstrait, Luz Maria Castillo détaille le pro-                       Le confortable pull à col roulé qui habille ce globe, tricoté à la main par Lindsay
         cessus pour rendre sa maison plus écologique. Le globe est divisé en pièces colorées                        Obermeyer nous rappelle que porter un pull et réduire le chauffage dans son ha-
         dont chacune présente une solution individuelle pour lutter contre le changement                            bitation en hiver peut économiser l’énergie de façon significative. L’utilisation d’un fil
         climatique. L’artiste exprime les nombreux gestes possibles à travers des techniques                        en polyester solide et résistant aux UV a permis à Lindsay Obermeyer de créer une
         variées comme manipuler les proportions des objets pour mettre l’accent sur leur                            texture adaptée aux pires conditions climatiques.
         importance. Inspiré du loto mexicain, Loteria, le globe de Luz Maria Castillo suggère
         que nous jouons à un jeu de hasard avec la planète.
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
8   La matière grise
                                                                                                                                                                                                                     au service
                                                                                                                          Une formation en environnement. Pourquoi pas? C’est s’ouvrir une palette de pers-
                                                                                                                          pectives novatrices pour sa carrière. Il existe en Suisse 150 filières qui permettent de
                                                                                                                                                                                                                     du vert
     Dans mon école
                                                                                                                          suivre un apprentissage, des hautes études ou une formation continue en la matière.
                                                                                                                          Toute une série de professions classiques se teintent de vert : on devient, par exemple,
                                                                                                                          ingénieur en gestion de la nature, architecte spécialiste en construction «minergie»,
                                                                                                                          agent de tourisme pour amoureux de la faune et de la flore…
00                                                                                                                                                                                                                                17

     Si les bons réflexes sont inculqués aux enfants dès leur plus jeune âge, il leur sera d’autant plus naturel, à       L’astuce : la spécialisation, un filon d’avenir
     l’âge adulte, d’adopter un comportement responsable envers la planète. Les parents, mais aussi l’école, ont          Plus qu’une envie, une urgence à étudier l’environnement, l’impact sur le climat, les
     un rôle important à jouer dans cet apprentissage. Les enfants sont confrontés au quotidien à des informations        conséquences sur le futur. Des mots prononcés lors de l’inauguration, l’an dernier,
                                                                                                                          du nouvel Institut des Sciences de l’Environnement à l’Université de Genève. Autre
     alarmantes concernant le changement climatique et ses ravages. C’est notre devoir de leur faire découvrir les
                                                                                                                          grande première, cette année à l’Université de Neuchâtel, la géothermie est en-
     enjeux du monde qui les entoure, de les aider à comprendre les conséquences de nos modes de vie sur                  seignée pour la première fois sur le continent. Auparavant, il fallait aller jusqu’en
     l’environnement, et de leur donner des pistes et des outils afin qu’ils agissent à leur échelle.                     Islande pour étudier cette branche.

                                                                                                                          La démarche de l’artiste
                                                                                                                          Le globe vibrant et vivant de Thaddeus Tazioli illustre l’impact positif que des grou-
                                                                                                                          pes de militants peuvent exercer sur l’environnement. La nouvelle génération mi-
                                                                                                                          litante d’étudiants de tous les pays est représentée par un collage d’images
                                                                                                                          et de textes qui évoque la capacité de transformation de cette génération,
                                                                                                                          localement et globalement.
Catalogue de l'exposition Agir pour l'avenir de nos enfants - 29 pistes de réflexion pour lutter contre le changement climatique et améliorer les ...
9   Le poids                                                                                               10 Effet de jeune

                                                                                                     des mots
                                                                                                                                                                                                                    contre
                                                                                                                                                                                                                    effet de serre
         La pression de l’opinion publique sur les décisions politiques ou commerciales est                        Aux toilettes de la bibliothèque municipale, section jeune, une dame sort sans éteindre
         importante. Des exemples? En 1993, le commerce équitable, l’un des piliers du                             la lumière. Une petite fille arrive et appuie sur l’interrupteur. «C’est du gaspillage!»
         développement durable, fait son apparition dans les grandes surfaces. Depuis lors,                        lui lance-t-elle avec un sourire. Un réflexe pour beaucoup de jeunes sensibilisés dès
         il ne cesse de se développer et aujourd’hui de nombreux produits tropicaux sont                           leur entrée à l’école aux messages de protection de la nature. L’éducation à l’envi-
         vendus avec ce label de qualité. La palme revient à la banane qui représente plus                         ronnement est une nécessité. Les enfants d’aujourd’hui sont les citoyens responsables
         de 50% des ventes en Suisse. En 2006, l’entreprise Nestlé crée une nouvelle ligne                         de demain.
18                                                                                                                                                                                                                                   19
         d’emballage de chocolat pour sa marque Cailler, emballage désastreux pour l’envi-
         ronnement. La multinationale devra finalement y renoncer sous le poids des critiques.                     L’astuce Terre des Hommes Suisse : une journée pour convaincre
                                                                                                                   Il existe quantité de projets scolaires, mais parfois, il est indispensabe de convaincre avant
         L’astuce Terre des Hommes Suisse: mobilisation d’enfants                                                  de se lancer. Une « Journée Solidaire » s’impose alors. Pendant 24 heures, l’ensemble d’une
         pour des enfants                                                                                          école s’engage à appliquer toutes les mesures possibles d’économie d’énergie : baisser la
         Les petites rivières font les grands fleuves, c’est également valable pour la solidarité.                 température d’un degré, éteindre consciencieusement les lumières et les veilles, etc. Le ré-
         La Marche de l’espoir, organisée à Genève en octobre par Terre des Hommes                                 sultat est souvent impressionnant: près de 35% d’énergie économisée. Une action valable
         Suisse, en est une magnifique démonstration. Depuis des années – 2010 connaîtra                           pour toute institution ou entreprise.
         la 19e édition – des milliers d’enfants se retrouvent au bord du lac pour marcher et
         récolter des fonds destinés à des projets en faveur de jeunes du Sud. En 2009, l’un                       La démarche de l’artiste
         des bénéficiaires était un réseau d’écoles associatives au Sénégal.                                       Les artistes John et Arthur Santoro présentent des œuvres réalisées par des enfants
                                                                                                                   du monde entier qui illustrent leurs idées pour lutter contre le changement climatique.
         La démarche de l’artiste                                                                                  Les enfants s’expriment, écoutons-les!
         L’artiste Paula Clayton démontre par ce globe que chaque individu a un rôle à
         jouer. En joignant nos mains et en faisant entendre nos voix, nous pouvons tous
         ensemble lutter contre le changement climatique et exiger plus de justice dans les
         relations Nord-Sud.
11 Les                               écoles relèvent

       Lancé après le Sommet de la Terre en 1992, l’Agenda 21 établit un programme d’ac-
       tion pour le développement durable. Dix-huit ans plus tard, les résultats sont mitigés,
                                                                                                    le défi
                                                                                                              Dans mon entreprise
       excepté dans le milieu scolaire où l’Agenda 21 remporte un franc succès. Les écoles se
       sont emparées du thème et les activités pédagogiques, toutes disciplines confondues, se
       déclinent aujourd’hui pour tous les âges afin que les élèves s’approprient ces connaissan-
       ces et surtout… qu’ils passent à l’action.
20                                                                                                                                                                                                                                                     00

       L’astuce Terre des Hommes Suisse : les programmes Robin des Watts                                      Que ce soit dans un petit commerce ou une multinationale, nous utilisons ordinateurs et photocopieurs, nous consommons du papier,
       Economiser au Nord pour investir au Sud, c’est le principe des programmes Robin des                    nous éclairons et chauffons notre lieu de travail, sans parler des déplacements entre notre domicile et notre lieu de travail. De plus
       Watt, soutenus par Terre des Hommes Suisse et Terragir. L’idée : traquer les pertes                    en plus d’entreprises mettent sur pied des programmes qui visent à réduire leur empreinte écologique. Mais sans l’implication et la
       d’énergie dans un bâtiment, y remédier et investir les économies réalisées dans un projet              participation active de tous les employés, aucune mesure n’est vraiment efficace!
       au Sud. Exemple à Carouge ( Genève ) : une école a réduit le chauffage dans ses classes.
       L’argent ainsi épargné, avec l’appui de la commune, a permis de placer un panneau
       solaire et de réaliser diverses installations simples pour isoler une école située à plus
       de 4000 mètres d’altitude dans les Andes péruviennes. Avec succès: la température
       en classe s’est élevée de plus de 5 degrés et l’école dispose d’un peu d’eau chaude et
       d’électricité. Un véritable miracle pour la région!

       La démarche de l’artiste
       Afin de mettre en lumière l’importance d’agir avec les écoles contre le changement
       climatique, le Service pour la jeunesse «Lawrence Hall» a utilisé une approche colla-
       borative pour réaliser ce globe. Les artistes ont collé des images envoyées par des
       écoles «vertes» de toutes les régions des Etats-Unis.
12 Les ordinateurs                                                                                           13   Ecologie
                                                                                                                       industrielle : optimiser
        La révolution informatique représente un prodigieux tournant. À peine se sou-
                                                                                                     wattivores        Plus d’un million de tonnes de déchets spéciaux par année, environ 50 000 sites pol-
                                                                                                                                                                                                                       et polluer moins
        vient-on d’avant! Début 1970, il n’existait que 277 ordinateurs dans tout Genève.                              lués… Lourde est la facture des industries en Suisse pour la nature. Mais ce secteur
        Aujourd’hui, rien que dans l’administration cantonale, on en compte environ 18 000.                            de l’économie intègre progressivement les valeurs de l’écologie industrielle. En un mot:
        Une progression aussi spectaculaire que les effets pervers qu’elle engendre : la                               optimiser et polluer moins. Par exemple: utiliser les déchets d’une industrie comme
        consommation d’électricité a vertigineusement grimpé. Un ordinateur consomme en-                               matière première pour l’autre, telles les boues d’épuration séchées, résidus du trai-
        viron 150 watts par heure, un écran cathodique 19 pouces en dévore 100, un écran                               tement des eaux usées à Genève, qui sont vendues à des entreprises de cimenterie
22                                                                                                                                                                                                                                        23
        plat 2 fois moins.                                                                                             pour être recyclées dans la construction de bâtiments. Les premiers résultats sont là,
                                                                                                                       de 1990 à 2000, les émissions de gaz à effet de serre générées par l’industrie ont
        L’astuce : une pause pour tout le monde                                                                        baissé de 3,4%.
        C’est simple, les ordinateurs sont éteints à midi, le soir et les jours de congé. Econo-
        mie estimée pour 9000 ordinateurs dans le canton de Genève : 4 500 000 kWh                                     L’astuce : «V» comme… venez voir à Vernier!
        par an, soit plus d’un million de francs! Mais ce n’est pas tout. Il faut bannir les jolis                     Première ville suburbaine de Genève, Vernier relève le délicat défi de mêler des
        dessins qui tournoient sur l’écran et le maintiennent en tension, et privilégier un vrai                       quartiers résidentiels à de vastes zones industrielles. Cette commune a développé
        mode veille qui noircit l’écran automatiquement. Et pourquoi pas, programmer la                                une série de programmes «verts».
        coupure d’alimentation électrique par une horloge qui, elle, n’oubliera pas?                                   1. Energie durable : le label européen « Cité de l’Energie Gold » est décerné à
                                                                                                                       Vernier en 2009.
        La démarche de l’artiste                                                                                       2. Mobilité douce: on reconnaît à Vernier une vision politique pionnière et des
        Les couleurs sur le globe de Robert Chambers représentent la menace imminente du                               actions efficaces.
        changement climatique. Les taches vertes symbolisent le potentiel de changement :                              3. Consommation responsable: les écoles servent des repas préparés avec des pro-
        plus un continent affiche de vert, plus ses habitants sont concernés par les enjeux                            duits locaux.
        environnementaux. Les points rouges indiquent les endroits les plus vulnérables et
        soulignent la nécessité d’accélérer le processus de changement vers un monde plus                              La démarche de l’artiste
        écologique.                                                                                                    L’œuvre de Karen Ami évoque des usines dont les cheminées fleurissent et répandent la
                                                                                                                       nature: des plantes et des fleurs. L’idée est de créer un équilibre entre l’industrialisation
                                                                                                                       moderne et notre mère la Terre.
14   Le virtuel, meilleur ami                                                                              15   Une stratégie
                                                                                                                     gagnante                                                                                      à tous
          Il suffit de se rendre dans un aéroport européen un lundi matin pour constater com-
                                                                                                    du climat        L’entreprise soucieuse de développement durable a tout compris. Non seulement, elle
                                                                                                                                                                                                               les coups
          bien d’hommes et de femmes d’affaire prennent encore l’avion pour un aller-retour                          respecte l’environnement dans lequel elle agit, mais – argument plus terre-à-terre –
          vers une capitale. Un désastre pour le réchauffement de la planète. Si 20% de ces                          cela peut lui rapporter gros. En effet, elle possède d’emblée une longueur d’avance
          voyages aériens étaient supprimés, les émissions de CO2 seraient réduites de 22,35                         en matière de normes ou d’image auprès du public. De plus, mener une gestion ri-
          millions de tonnes par an : l’équivalent de la moitié du rejet annuel de CO2 de toute                      goureuse, sans gaspillage d’énergie, d’eau ou de matières premières permet, à long
          la Suisse!                                                                                                 terme, de substantielles économies. Intelligent. Performant.
24                                                                                                                                                                                                                          25

          L’astuce : la vidéo-conférence, une technologie branchée                                                   La démarche de l’artiste
          Les coûteuses et polluantes réunions loin de son lieu de travail ont trouvé leur so-                       Dan et Cathryn Colcer ont divisé leur globe en deux hémisphères qui juxtaposent
          lution: la vidéo-conférence. Il suffit d’un ordinateur et d’une webcam pour que les                        deux villes : l’une ignore la nécessité de réduire ses émissions de carbone, l’autre
          participants puissent se voir et se parler. Fini les trajets épuisants et les montagnes                    agit pour alléger son empreinte écologique. Sur une moitié, les artistes peignent
          de papier! Inutile d’apporter des documents, tout peut s’envoyer par courrier élec-                        une cité dont les habitants se déplacent seuls en voiture et laissent leurs appareils
          tronique. Reste ensuite à ne pas les imprimer inutilement!                                                 électriques allumés en permanence. L’autre moitié expose les efforts d’une ville pour
                                                                                                                     devenir «verte». Une ville dont la population utilise les transports publics et recycle
          La démarche de l’artiste                                                                                   ses déchets. Les artistes suggèrent que l’impact des choix d’une communauté sera
          Latitudes et longitudes couvrent le globe de Sharka Glet. La partie inférieure évo-                        aussi visible que le contraste entre les deux hémisphères de ce globe.
          que les moyens de communication et de transport du passé alors que la partie
          supérieure illustre les nouvelles technologies de communication. La représentation
          des technologies «vertes» connectées entre elles par Internet sont pleines de vitalité,
          elle suggère qu’une bonne communication entre les êtres humains les aident à lutter
          ensemble pour une planète plus saine.
16   L’énergie
          renouvelable : une performance
          Elle a tout pour plaire : sa performance environnementale est la meilleure par kWh
                                                                                                   olympique
          consommé, elle est d’origine suisse, dont une partie produite par les Services In-

                                                                                                               Dans ma ville
          dustriels de Genève (SIG). Mais surtout, elle est la plus écologique. Qui est-ce? La
          gamme d’énergie électrique SIG Vitale Vert proposée à Genève. Elle est composée
          d’énergie hydraulique et d’au moins 2,5% de nouvelles énergies renouvelables (ins-
          tallations photovoltaïques et biomasse).
26                                                                                                                                                                                                                  00

          L’astuce : faire le bon choix                                                                        Circulation, éclairages publics, feux de signalisation, chauffage des bâtiments administra-
          Aujourd’hui, 85% de l’énergie distribuée à Genève est verte. Les habitants de Ge-                    tifs… Les villes font face à de multiples enjeux environnementaux. Et de fait, les municipalités
          nève ne s’y sont pas trompés : 1 sur 6 a choisi SIG Vitale Vert, confortant le canton                réalisent de plus en plus d’efforts pour alléger leur empreinte écologique : architecture «verte»,
          dans sa politique en faveur de l’environnement et de la recherche dans le domaine
                                                                                                               programmes d’économies d’énergie pour les bâtiments publics, utilisation des énergies re-
          des énergies renouvelables. Désormais, le canton peut s’enorgueillir d’une capacité
          de production solaire photovoltaïque de 5 MWc qui équivaut à l’approvisionnement
                                                                                                               nouvelables, promotion de la mobilité douce, développement des transports publics, éco-
          en électricité d’environ 1500 ménages par an. Il compte tripler ce chiffre dans les 7                quartiers… Engageons-nous à soutenir et à optimiser ces efforts par des comportements de
          prochaines années. Si vous le voulez bien…                                                           citoyens responsables.

          La démarche de l’artiste
          La graphiste Angelina Villanueva a conçu un globe qui illustre les différentes sour-
          ces de production d’énergie renouvelable, à travers des symboles et des mots. Ce
          globe incite les visiteurs à s’informer sur ces formes d’énergie et à en développer la
          production et la consommation afin de freiner le changement climatique.
17   Feu vert pour                                                                                                 18   Une touche
                                                                                                     des déplacements                                                                                                  de naturel
          Avec plus d’un véhicule pour deux habitants, les Suisses apprécient la voiture. Deux
                                                                                                     plus écolos             La Suisse s’urbanise… 1 m2 par seconde. Faut-il s’en inquiéter? Si l’on additionne
                                                                                                                                                                                                                       dans la cité
          tiers l’utilisent comme moyen de transport privilégié, la plupart du temps pour pra-                               habitat et infrastructure, chaque habitant de la Confédération dispose en moyenne
          tiquer un loisir : on va au fitness en voiture, en balade en voiture, au cinéma en                                 de 400 m2, l’équivalent de 2 courts de tennis. Mais la pression démographique
          voiture… Or, 30% de ces trajets ne dépassent pas 3 kilomètres, l’équivalent d’une                                  pèse au fil des ans et grignote les 93% du territoire helvétique aujourd’hui encore
          bonne demi-heure de marche. Pensons également aux transports publics. Un seul bus                                  couverts de champs, de lacs et de montagnes. Il convient de freiner la tendance et
          peut transporter autant de passagers que 60 voitures.                                                              de préserver des espaces verts au cœur des cités.
28                                                                                                                                                                                                                                    29

          L’astuce : rouler au moins «écolomique»                                                                            L’astuce : Genève, la nature en ville
          Se déplacer en voiture, c’est émettre du dioxyde de carbone, un puissant polluant                                  Le canton de Genève dispose d’un espace exigu. Pourtant l’on y découvre – et jusqu’en
          de l’air. Mais si la seule option est d’utiliser un véhicule motorisé, adoptons au moins                           pleine ville – 75% des oiseaux nicheurs ou des batraciens de notre pays et 40% de
          une conduite écologique et économique. Quelques idées pour réduire pollution et                                    toutes les espèces de la flore helvétique. Afin de préserver ce patrimoine naturel, il
          consommation de carburant: abolir la climatisation ( -10 à -30% ), gonfler correc-                                 est impératif de créer, à chaque recoin du canton, des refuges pour la biodiversité
          tement ses pneus ( -3 à -4% ), pratiquer l’écoconduite ( -10% ), entretenir régulière-                             et de réparer ainsi les erreurs du passé. Genève a investi 45 millions de francs pour
          ment sa voiture ( -10% ).                                                                                          la renaturation des cours d’eau, la reconstitution de zones humides et de réserves
                                                                                                                             naturelles.
          La démarche de l’artiste
          Par l’utilisation des graffiti, Ian Ray évoque aux jeunes générations les enjeux                                   La démarche de l’artiste
          du changement climatique. Plusieurs tableaux dessinés représentent des conduc-                                     Les artistes expriment, avec ce globe rempli de véritables plantes, que notre fragile
          teurs pratiquant l’écoconduite et limitant ainsi leur empreinte écologique. Ian                                    environnement constitue un laboratoire écologique vivant. L’institut Stockyard est un
          Ray exprime l’idée que les citoyens de tout âge peuvent contribuer au quotidien                                    collectif d’artistes qui travaillent avec les habitants du quartier d’Austin à Chicago.
          à la cause environnementale, sans forcément rejoindre un mouvement organisé,                                       Le groupe a choisi ce globe/ terrarium pour véhiculer sa vision holistique des effets
          politique ou associatif.                                                                                           du changement climatique.
19   L’éclairage                                                                                              20   “ Voitures
          public:
          En Suisse, l’éclairage public coûte plus de 150 millions de francs par an. C’est un
                                                                                                     un gisement
                                                                                                     d’économies
                                                                                                                           propres ” : attention à ne pas
                                                                                                                        Pour uniquement stabiliser le climat, il faudrait diviser par trois les émissions de
                                                                                                                                                                                                                      rétrograder
          gouffre à énergie, mais nécessaire car personne ne voudrait d’une ville ou de routes                          dioxyde de carbone, principalement évacuées par les pots d’échappement. Sans
          mal éclairées. Cependant si tout le système était modernisé, plus de 30% d’écono-                             parler des particules fines, nocives pour la santé et les écosystèmes. Pourtant, les
          mies pourraient être réalisées. L’ampoule LED a ici un rôle à jouer. Elle séduit déjà                         progrès technologiques et les incitations pour rendre les voitures «plus propres» ne
          les privés par sa consommation infime et son étonnante durabilité, sans parler de                             manquent pas! Mais le nombre de véhicules explose au point d’annuler leurs effets
          son excellente qualité de lumière.                                                                            positifs. En 2009, Genève comptait 295 000 véhicules immatriculés: plus d’un véhi-
30                                                                                                                                                                                                                                  31
                                                                                                                        cule pour 2 habitants!
          L’astuce : des LEDs cachées dans les feux rouges, oranges, verts
          À Genève, ce sont près de 50 000 luminaires qui éclairent rues et bâtiments publics.                          L’astuce : les voitures hybride, covoiturage et autopartage
          L’effort pour réduire la consommation électrique est constant. Les LEDs ont investi                           Ingénieux procédé, la voiture hybride possède un moteur électrique pour les démar-
          tous les feux de signalisation et les passages piétons du canton, un investissement qui                       rages et les vitesses lentes qui bascule sur le moteur à explosion lors d’un besoin de
          a divisé par deux la dépense d’énergie de ce secteur, 4 millions de kWh en moins                              puissance accrue. La consommation de carburant est inférieure de 30% par rapport
          par an, un million de francs d’économisé! Pour le reste, les LEDs sont pour l’instant                         à une voiture classique.
          marginalement utilisées, mais l’avenir, dit-on, leur réserve une place… lumineuse.
                                                                                                                        Autres astuces pour préserver l’environnement. Lorsque l’on ne peut se passer de voi-
          La démarche de l’artiste                                                                                      ture : le covoiturage ou l’utilisation d’un seul véhicule, à tour de rôle avec ses voisins,
          Alimenté par un panneau solaire, le globe de Lee Strickland présente des lampes                               pour se rendre au même endroit. Ou encore l’autopartage : plusieurs personnes se
          qui se transforment en fruits et en plantes pour nous signifier que leur énergie est is-                      partagent la propriété, la gestion et l’utilisation d’un même véhicule. Avec Mobility,
          sue d’une source renouvelable. Avec l’ajout de lampes et de panneaux signalétiques                            la Suisse possède l’organisation d’autopartage la plus importante d’Europe : plus de
          de divers pays, Strickland illustre comment les LEDs, peu gourmandes en énergie,                              2500 véhicules sont à disposition sur plus de 1000 emplacements – en particulier dans
          permettront de s’éclairer partout dans le monde.                                                              toutes les localités de plus de 10 000 habitants.
21   Le vert à la                                                                                               22 À pied, à vélo,
          mode jusque dans                                                                                                                                                                                            à trottinette,
          Les toitures végétalisées ne sont guère un phénomène nouveau. Avec la raréfaction
                                                                                                    l’architecture      La mobilité douce, tout moyen de déplacement qui n’implique aucun moteur, est
                                                                                                                                                                                                                      zéro pollution!
          des espaces verts en milieu urbain, elles ont suscité un intérêt à leur égard dans les                        évidemment la plus respectueuse de l’environnement et également de l’être humain
          années 1970-80 surtout au nord de l’Europe. En Suisse, le procédé s’est enraciné                              puisqu’elle préserve sa santé. Saviez-vous, par exemple, que la Suisse compte 4
          dans plusieurs cantons alémaniques, notamment Zurich ou Bâle-Ville, qui l’imposent                            millions de vélos? Que l’on peut pédaler à travers le pays sur un réseau cyclable de
          à certaines conditions. La Suisse romande n’en est pas encore là. Genève étudie au                            8500 km? Bon à savoir, d’autant que les études montrent que la petite reine perd
          cas par cas les projets de végétalisation des toitures.                                                       de son attraction auprès des jeunes qui lui préfèrent le bus.
32                                                                                                                                                                                                                                      33

          L’astuce : le bonheur est sur les toits                                                                       L’astuce : du Pédibus au Vélobus…
          Qui l’aurait cru! Un toit en pleine ville peut devenir un espace vital pour des espèces                       Se rendre à l’école à pied, en toute sécurité, avec ses amis et accompagné d’adultes
          de papillon ou de plante en danger. Végétaliser un toit consiste à y déposer une                              tout en évitant l’encombrement de voitures autour de l’établissement scolaire, tels
          couche de gravier, de terre et à laisser pousser des plantes locales. Nombreux sont                           sont les avantages du Pédibus. Le système est simple: un parcours, un horaire et des
          les avantages: isolation thermique, protection contre le bruit, stockage du CO2 et                            arrêts où les enfants peuvent rejoindre la petite troupe de marcheurs. Il existe 250
          filtre à air naturel, réduction des risques d’inondation… et petit coin de verdure                            lignes en Suisse romande. Pour les plus grands, sur le même modèle mais sur deux
          pour le plus grand bonheur des hommes et des animaux.                                                         roues : le Vélobus.

          La démarche de l’artiste                                                                                      La démarche de l’artiste
          Afin d’illustrer le développement rapide des toits végétalisés à travers le monde, et                         Avec cette œuvre colorée et joyeuse, Bob Anderson encourage les individus à utiliser
          notamment à Chicago, Ingrid Albrecht présente 22 villes «sœurs», interconnectées                              la force de leurs muscles plutôt que celle d’un moteur. Les personnages qui se promè-
          par des images et des informations sur les avantages des plantations indigènes,                               nent sur ce globe insufflent un esprit festif et positif qui est contagieux. En choisissant
          des jardins potagers familiaux et des toits végétalisés, autant de biotopes pour les                          de marcher, courir, faire du vélo ou du roller, ils participent à la lutte contre le chan-
          oiseaux et les insectes.                                                                                      gement climatique, tout en s’amusant et en prenant soin de leur santé.
23   L’atout cœur
                                                                                                                                                                                                                  d’un projet
                                                                                                                     Un projet solidaire ne se construit pas à la légère, les bonnes intentions ne suffisent
                                                                                                                                                                                                                  solidaire
                                                                                                                     pas. Offrir du matériel informatique à une école sans électricité, c’est inutile. Sensi-

     Sur ma planète
                                                                                                                     biliser au sida en brandissant des préservatifs peut parfois plus choquer qu’aider.
                                                                                                                     Construire un puits et s’en aller sans former quelqu’un à son entretien est impro-
                                                                                                                     ductif. Le dialogue avec les partenaires locaux bâtit le socle sur lequel le projet se
01                                                                                                                   construit… dans la durée.
                                                                                                                                                                                                                                35

     En Suisse, nous pouvons constater quelques effets visibles du changement climatique: recul des gla-             L’astuce Terre des Hommes Suisse : les partenaires
     ciers ou hausse des températures. Même si ces signes visibles nous alertent, ils n’ont aucune consé-            De véritables héros, les partenaires locaux de Terre des Hommes Suisse. Ils tra-
                                                                                                                     vaillent avec les familles paysannes à la diversification et à l’amélioration de la
     quence à court terme sur notre vie quotidienne. Il en va différemment sur d’autres parties du globe, où
                                                                                                                     production agricole, dans les bidonvilles pour contrer un environnement hostile, dans
     ces effets sont amplifiés et font des ravages environnementaux, mais aussi sociaux et économiques.              les écoles pour enseigner la justice et la solidarité. Malgré des conditions souvent
     Ce sont souvent les régions les plus démunies, dont l’empreinte écologique est pourtant faible, qui             difficiles et dangereuses, ils croient à l’avenir du monde. Et lorsque tout s’effondre
     subissent les conséquences les plus désastreuses du changement climatique.                                      – comme en Haïti cette année – ils recommencent et font face inlassablement.

     Terre des Hommes Suisse, qui s’investit depuis 50 ans dans la protection des droits de l’enfant en              La démarche de l’artiste
                                                                                                                     Ce globe met en lumière des actions qui, de par le monde, ont allié humanitaire et
     Afrique, en Amérique latine et en Asie, a vu son action se modifier au fil des ans et de nouveaux enjeux
                                                                                                                     réduction des émissions de CO2. Des forêts en relief alternent avec les portraits de
     apparaître avec la dégradation de l’environnement: de plus en plus de catastrophes naturelles et d’aide         citoyens qui ont contribué à la protection de l’environnement, sur les lieux où ces ac-
     d’urgence à apporter, l’apparition de réfugiés climatiques ou économiques dus à la déforestation, à la          tions ont vu le jour. Andrea Harris illustre le rôle de l’être humain dans la préservation
     surpêche ou à l’érosion des sols.                                                                               des forêts et la plantation de nouveaux arbres pour améliorer la qualité de l’air en
                                                                                                                     y apportant de l’oxygène.
24   La forêt disparaît                                                                                         25   Le bio pour
                                                                                                                                                                                                                      un monde
          Un terrain de football toutes les deux secondes, c’est aujourd’hui le rythme effréné de
                                                                                                      réagissons !        L’agriculture biologique est la seule qui soit vraiment respectueuse de la nature. La
                                                                                                                                                                                                                      plus beau
          la déforestation. Un désastre. Détruire les forêts tropicales, c’est menacer la biodiver-                       Suisse fut pionnière en la matière, elle fut, par exemple, la première à interdire l’éle-
          sité, mais pas uniquement : l’abattage des arbres est responsable de 20% du change-                             vage de poules en batterie. Avec 11% de cultures biologiques, la Suisse partage avec
          ment climatique. Trouver des solutions n’est pas simple. Dans l’urgence, des pays créent                        l’Autriche le premier rang des pays européens qui y consacrent le plus de terres. En
          des réserves protégées, mais cela ne suffit pas. L’avenir passe par une transformation                          revanche, seulement 2% des surfaces agricoles mondiales sont consacrées au bio.
          radicale de l’exploitation des forêts.
36                                                                                                                                                                                                                                37
                                                                                                                          L’astuce Terre des Hommes Suisse : la sécurité et la qualité
          L’astuce Terre des Hommes Suisse : protéger forêt amazonienne                                                   La sécurité alimentaire, une finalité pour laquelle Terre des Hommes Suisse s’engage
          et droits de l’enfant                                                                                           au Brésil, dans une commune rurale de l’Etat de Bahia où 80% de la population
          Sauver les forêts en défendant les droits de l’enfant: un projet original. Au sud du                            est particulièrement démunie. L’objectif est d’aider les communautés villageoises à
          Pérou, la pauvreté pousse des milliers de personnes à rejoindre l’industrie du bois                             s’organiser, à se former afin qu’elles diversifient leur production agricole, amélio-
          ou à extraire de l’or dans la forêt amazonienne. Parmi elles, de nombreux enfants à                             rent leur alimentation et augmentent leur revenu ; en valorisant les connaissances
          la recherche d’une vie meilleure… finalement victimes d’exploitation, de prostitution                           traditionnelles et techniques respectueuses de l’environnement. Une recette qui mêle
          ou d’abus sexuels. En finançant un foyer d’accueil, Terre des Hommes Suisse aide les                            savoirs anciens et procédés modernes.
          enfants et sensibilise les adultes, tous acteurs du développement de leur région.
                                                                                                                          La démarche de l’artiste
          La démarche de l’artiste                                                                                        Les deux illustrations du globe de Vicki Tesmer figurent l’importance des céréales
          Le globe de Sandra Bacon, Andrea Harris et Ann Bingham-Freeman représente les                                   biologiques pour la préservation de l’environnement et de notre santé. Une face
          écosystèmes de la planète, à travers de grandes peintures de végétation, forêts et man-                         propose un luxuriant tableau de fruits et légumes dont les racines transpercent la
          groves. De nombreuses textures ont été utilisées pour donner à cette œuvre son relief et                        terre. L’autre face illustre les champs vallonnés d’une ferme biologique. Un oiseau,
          ses effets en trois dimensions.                                                                                 une «graine de vie» dans son bec et le soleil au loin, symbolise la nature dans sa
                                                                                                                          forme la plus authentique.
Vous pouvez aussi lire