PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE PROJET DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE

 
PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE PROJET DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE
PLATEFORME CITOYENNE
           JUSTICE & VERITE

PROJET DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE
       RECONCILIATION NATIONALE

           RAPPORT NARRATIF

          Email : justiceverite.tg@gmail.com

                                               1
PLATEFORME CITOYENNE JUSTICE & VERITE PROJET DE PARTICIPATION AU PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE
REMERCIEMENT

La Plateforme Citoyenne Justice & Vérité remercie l’Union Européenne pour son
soutien financier pour la réalisation de ce projet. Elle adresse aussi ses
remerciements au Programme des Nations Unies pour le Développement
(PNUD) pour son accompagnement technique qui a permis la mise en œuvre
effective dudit projet.

La Plateforme n’oublie pas d’adresser ses reconnaissances à la Commission
Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) pour sa collaboration tout au long du
projet. Enfin, elle adresse ses sincères remerciements à toutes ses organisations
membres pour leur engagement à accompagner le processus de justice
transitionnelle au Togo.

                           Dr. Kanny SOKPOH-DIALLO, la Présidente

                                                                                    2
I- RENSEIGNEMENT GENERAUX

Titre du projet : Implication des OSC pour une réconciliation durable au Togo

Nom de l’organisation qui exécute le projet : Plateforme Citoyenne Justice & Vérité

Adresse de l’organisation chargée de la coordination du projet : 351 angle Rue Okémédji,
Avenue de la libération, non loin de l’agence BIA Tokoin Ramco ;
08BP 8026/ Téléphone : +228 22 21 70 29/ 90 02 10 38/ 91 92 31 87
Email : justiceverite.tg@gmail.com

Durée du projet : Deux (02) mois

Période couverte : 22 Décembre au 24 février 2012

Période de rédaction du rapport : 05 mars au 10 mars

Auteur du rapport : L’équipe de coordination du projet

   II- RAPPEL DU PROJET

   1- CONTEXTE ET JUSTIFICATIF

En 2006, la classe politique Togolaise a signé l’Accord Politique Global (APG) pour trouver
une sortie à la crise qui la secoue depuis plusieurs années.. Il est prévu dans cet accord la
création d’une commission pour rétablir la vérité sur les violences et violations à caractère
politique survenues au Togo entre 1958 et 2005. Un décret pris en conseil de ministre en 2009
par le Président de la République met en place la Commission Vérité, Justice et
Réconciliation (CVJR), présidée par Mgr Nicodème BARRIGAH-BENISSAN.

Après le décès du président Eyadema Gnassingbé et la grave crise socio politique qui ont
découlé des élections de 2005, la création de cette commission était plus qu’une nécessité au
sein de la société togolaise.

Présentée comme un instrument populaire pour la recherche de la vérité, la commission vérité
justice et réconciliation du Togo devra permettre à toute la société togolaise de faire face aux
souffrances et d’affronter les pages les plus sombres d’un passé douloureux et violent.

Pour accompagner le processus de justice transitionnelle et les travaux de la CVJR, la
Plateforme Citoyenne justice & vérité qui est une coalition des Organisations de la Société
Civile togolaise (médias, confessions religieuses, syndicats, organisations de jeunes, de

                                                                                                   3
femmes, de défense des Droits de l’Homme et des personnalités) a initié un projet de
« participation de la société civile au processus de réconciliation ». Financé par l’Union
Européenne et sur appui opérationnel du Programme des Nations Unies pour le
Développement (PNUD) les activités du projet sont orientées autour de deux grands axes :

    Le renforcement de l’éducation des jeunes
    La sensibilisation et la mobilisation sociale des populations

Ce document présente le rapport de ce projet. Il en rappelle tout d’abord les objectifs et les
résultats attendus ensuite les activités menées ainsi que les difficultés rencontrées et enfin
les perspectives.

   2- OBJECTIFS DU PROJET

        2.1) Objectif général

L’objectif général du projet est d’assurer une participation des différentes composantes de la
société civile togolaise à la consolidation du processus de réconciliation au Togo.

       2.2) Objectifs spécifiques

   -    Renforcer les capacités des jeunes pour une implication efficace dans le processus de
        justice transitionnel au Togo
   -    Vulgariser la mission, les travaux et les acquis de la CVJR, et, plus largement les
        notions liées à la justice transitionnelle et à l’impératif d’une réconciliation durable ;
   -    Assurer la mobilisation sociale autour des actions de la CVJR et des initiatives de
        réconciliation prises par les différentes parties prenantes ;
   -    Renforcer un regroupement d’organisations de la société civile activement impliquées
        dans l’ensemble des activités de suivi et l’accompagnement des initiatives de
        réconciliation durable au Togo.

   3- RESULTATS ATTENDUS

   -    Les capacités des jeunes sont renforcées sur les enjeux, les défis et les moyens pour
        une forte implication dans la consolidation des acquis de la paix et de la cohésion
        sociale au Togo
   -    La population est mieux informée sur la mission, les travaux et les acquis de la CVJR,
        et, plus largement les notions liées à la justice transitionnelle et à l’impératif d’une
        réconciliation durable ;
   -    Différentes couches de la population sont mobilisées et contribuent à la réussite des
        actions de la CVJR et des initiatives de réconciliation prises par les différentes parties
        prenantes ;
   -    La Plateforme Justice et Vérité est opérationnelle et mène des activités à Lomé et dans
        toutes les régions du pays

   4- LES GROUPES CIBLES

Deux principaux groupes cibles sont concernés par les activités à savoir :

   -    les jeunes : lycées et grandes écoles, apprentis et autres jeunes du secteur informel

                                                                                                     4
-   population : leaders d’opinions, chefs traditionnels et responsables de confessions
        religieuses, membres des comités de développement de quartier et de village, grand
        public.

    III-     APPRECIATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

    1- Exécution du projet

Le projet a été exécuté par les membres de la Plateforme Citoyenne Justice & Vérité sous la
supervision du comité de coordination1 et sur la coordination opérationnel du Secrétariat
Exécutif2. Pour la mise en œuvre des activités des commissions ont été mise en place. Ces
commissions sont composées de personnes provenant des organisations membres de la
Plateforme. Chaque commission avait un Tdr et un chronogramme bien établit.

Pour l’intérieur du pays, la plateforme a mis sur pied des points focaux. Ces points focaux
sont essentiellement les OSC de l’intérieur membre de la Plateforme. Ils ont servi de relais
lors de la réalisation des activités, notamment les ateliers régionaux, la formation des
ASRED, la communication autour du concours, la diffusion des spots, la vulgarisation des
livrets. Ils sont appuyés dans leur activité par un membre de la coordination dépêché pour la
supervision des activités majeur sur le terrain. Ce dernier quitte Lomé quarante huit heurs
(48h) avant le jour-j de l’activité. Cette méthode permet de donner un appui aux points focaux
et de revenir avec les rapports une fois les activités terminées.

    1.1)      Description de la mise en œuvre des activités.

Pour le compte de ce projet sept (07) activités scindées en deux grands axes sont réalisées.

      Axe 1 : Mobilisation sociale de la population
    - Production d’affiches, de livrets sur la réconciliation
    - Production de spot publicitaire sur la réconciliation, le pardon et la paix
    - Ateliers régionaux des leaders communautaires (chefs traditionnels, responsables
       religieux et de CDQ/CVD)
    - Rencontre de sensibilisation à la base sur la réconciliation et les travaux de la CVJR
      Axe 2 : Implication des jeunes dans le processus de réconciliation
    - Concours national de dissertation sur la réconciliation
    - Concours national d’art oratoire sur la réconciliation
    - Formation des Agents de Sensibilisation pour une Réconciliation Durable (ASRED)

1
 Le comité de coordination est l’organe de suprême de la Plateforme Citoyenne & Vérité. Elle est composée de
quatre personnes conduite par Dr. Kanny SOKPOH-DIALLO
2
 Le Secrétariat Exécutif est l’organe opérationnel de la Plateforme Citoyenne Justice & Vérité. Il est composé
de cinq personnes et dirigé par M. André Kangni AFANOU

                                                                                                                 5
Pour la mise en œuvre de ces activités tous les membres de la Plateforme se sont fortement
impliqués à l’instar de la présidente qui a procédé à l’ouverture de plusieurs ateliers et au
lancement du concours, accompagné de l’équipe de coordination.

          1.1.1) Méthodologie de mise en œuvre

La réalisation du projet de participation de la société civile au processus de réconciliation
nationale a été faite par les membres de la Plateforme.

      La coordination

La coordination opérationnelle du projet est assurée par le Secrétariat Exécutif. L’équipe de
coordination du projet est composé comme suit :

     -    M. André Kangni AFANOU secrétaire exécutif de la plateforme, coordonateur du
          projet

     -    Bernard Anoumo Dodji BOKODJIN chargé de la communication et des relations
          publiques,

     -    Folly KPODAR Secrétaire-comptable

      Ils coordonnent l’exécution du projet. Ils sont aidés dans leurs tâches par des
     commissions. Ces commissions sont supervisées par les membres de la Plateforme.

      commission

Les commissions sont chargées de planifier et de mettre en œuvre les activités. Il y a quatre
(4) commissions à savoir :

     a-    commissions organisation des ateliers, des formations et des rencontres
     b-   commissions des concours
     c-   commissions production des livrets, dépliants et spot
     d-   commissions organisation de la soirée des lauréats

      Les points focaux

Les points focaux sont les organisations membres de la Plateforme qui sont dans les régions et
qui représentent cette dernière dans la mise en œuvre de ses activités. Le tableau ci-dessous
montre les noms de ces organisations et leur zone de couverture.

N°              REGION                                   ORGANISATION

01          MARITIME                  AGIR PLUS (TSEVIE)

                                      Comité Togolais pour la Survie de la Démocratie- Aného
                                       (ANEHO)

                                                                                                 6
02        PLATEAUX                  Observatoire Togolais des Droits de l’Homme (OTDH) à
                                     ATAKPAME

                                    Recherche Action pour le Développement Intégré (RADI)
                                     KPALIME

03        CENTRALE                  Réseau des ONG pour le Développement de la Région
                                     Centrale (RESODERC) SOKODE

                                    Structure d’Appui au Développement Intégral Local
                                     (SADIL) SOTOUBOUA

04        KARA                      Réseau des ONG de la Kara (RESOKA) KARA

                                    Radio Dawul à BASSAR

05        SAVANES                   Réseau des femmes de la Régions des Savanes (REFED) à
                                     DAPAONG

                                    Fédérations des Organisations de Développement de la
                                     Région des Savanes (FODES) à DAPAONG

     1.1.2) Présentation des activités

                                                                                        7
Tableau 1 : Description des activités – comparaison entre prévisions et réalisations

Activités Prévues                               Activités réalisées                                        Ecarts                Commentaire/ justification / difficulté
                                                                                                                                 rencontrée

                                                           Axe 1 : Mobilisation sociale de la population

Activité 1 : Production de livrets, dépliants        Elaboration des messages avec les meilleures         -2 000 livrets sur    Un consultant est recruté et continue par
et affiches                                            citations tirées des copies des candidats           les       meilleurs   travail sur la production des livrets.
                                                     Conception du livret de 100 pages renfermant         textes          de
                                                       les meilleurs textes de dissertations, d’art        dissertation     etIl a été décidé en concertation avec
                                                       oratoire                                                               l’équipe opérationnelle du PNUD
                                                                                                           d’art      oratoire
                                                     Conception des dépliants pour sensibiliser sur                          d’attendre la sortie officielle du rapport
                                                       les travaux de la CVJR                              sont produits
                                                                                                                              de la CVJR pour produire le livret et le
                                                     Production d’un livret illustré pour vulgariser le
                                                                                                           - Les dépliants et dépliant portant sur la commission.
                                                       rapport de la CVJR
                                                                                                           livrets sur le
                                                                                                           rapport de la Les affiches n’ont pas été produite car la
                                                                                                           CVJR ne sont pas ligne budgétaire prévue pour sa
                                                                                                           encore imprimés    réalisation s’est avéré insuffisante.

                                                                                                           - La production
                                                                                                           des affiches de
                                                                                                           sensibilisation n’a
                                                                                                           pas été réalisée

                                                    12 rencontres de sensibilisations sur la 06             rencontres           Il a été prévu 06 rencontres dont Mango,
                                                    réconciliation après la formation à Lomé et dans organisées     de           Bassar, Sotouboua, Kpalimé, Aného et
Activité 2 : Rencontres de sensibilisation          les autres régions sur le thème « Quelle plus.                               Lomé commune. Mais vu l’intérêt que la
sur le rôle de la CVJR                              participation de la population au processus de                               population a accordé au projet la
justice transitionnelle au Togo » du 05 janvier au               Plateforme jugé bon de faire deux (02)
                                               24 février 2012.                                                 rencontres par région. Ainsi Dapaong,
                                                                                                                Kara, Sokodé, Atakpamé et Tsévié ont été
                                                                                                                aussi sollicités pour des rencontres. Les
                                                                                                                participants souhaitent que la Plateforme
                                                                                                                les visite régulièrement pour les
                                                                                                                entretenir sur les grands enjeux que :
                                                                                                                sont la réconciliation, les élections, la
                                                                                                                prévention des conflits etc.

                                               6 ateliers ont été organisés dans les 5 régions du Pas d’écart   Les 06 ateliers régionaux des leaders
                                               Togo et Lomé commune du 22 décembre 2011 au                      communautaires ont été réalisés.
                                               31 janvier 2012 sur l’implication des leaders
                                               communautaires        dans le processus de                       La principale difficulté à ce niveau est
Activité 3 : Ateliers régionaux des chefs                                                                       l‘insuffisance des moyens financiers pour
traditionnels, des leaders religieux et        réconciliation dans leurs milieux. Les acteurs
                                               étaient les prêtres traditionnels et religieux, les              les ateliers à l’intérieur du pays. Le
communautaires                                                                                                  budget prévu ne permet pas de faire
                                               imams, les leaders d’opinion, les chefs
                                               traditionnels et les responsables des CDQ et CVD.                venir les participants de toutes les
                                                                                                                préfectures ; ce qui a amené la
                                               Le thème de l’atelier était « quelle contribution
                                               des leaders communautaires pour une                              Plateforme à faire des ajustements sur les
                                               réconciliation effective et durable ». Les ateliers se           nombres de participants par endroits
                                                                                                                notamment :       Atakpamé,     Dapaong,
                                               sont déroulés à Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé,
                                               Kara et Dapaong.                                                 Aného, Mango, Sokodé.

                                            - Tournage du spot 16 au 22 févier 2012.                            Le spot est diffusé sur 15 radios (05 à
                                            - Déclinaison en langue (Mina et Kabyè)                             Lomé et 10 dans les régions) et 02 TV.
Activité 4 : Sensibilisation de masse :     - Diffusion sur les médias : 2 télévisions (TVT, LCF) et
Production de spot                            10 radios (Lomé : Nana FM, Kanal FM, Légende                      L’insuffisance du budget surtout pour la
                                              FM, Radio Lomé, plus 01 radio dans chaque région)                 diffusion à la Télévision a contraint la
                                                                                                                Plateforme à ne pas respecter les 30 jours
de diffusion prévus par le projet.

Axe 2 : Implication des jeunes dans le processus de réconciliation nationale

                                                   - Lancement du concours le 05 janvier 2012         Ecart :        des 480 élèves provenant de la région
                                                   - Campagne d’affichage                             communiqués ont Maritime, Plateaux, Centrale, Kara et
                                                   1 000 affiches ont été confectionnées et collées   été 15 de radios Dapaong ont participés à ce concours.
                                                   dans les écoles à Lomé et à l’intérieur du pays.   au lieu de 7 dans
                                                                                                      le but d’assurer
                                                 o 202 passages de communiqué sur 15 radios
                                                   pendant deux semaines sur l’étendue du une
                                                   territoire national.                               communication
Activité   1 : Concours national de
                                                 o 04 émissions radios animées                        efficace autour de
           dissertation sur la réconciliation
                                                 o 01 émission télévisée a été animée                 concours
                                                  - Les cinq régions ont connu la participation au
                                                      concours avec une grande majorité des
                                                      candidats à Lomé, suivi de Kara et les Plateaux
                                                  - Formation d’un collège d’enseignant de
                                                      français
                                                  - Résultat finale et remise de prix à la soirée des
                                                      lauréats le 02 Mars 2012

                                                - Lancement officiel des concours le 05 janvier 2012 Il y a eu un écart 381 étudiants provenant des Université
                                                  à Lomé                                              dans les dates de de Lomé, de Kara, de l’UCAO et des
                                                - Campagne d’affichage                                lancement         écoles de BTS de Lomé ont participé à ce
                                                  1 000 affiches ont été confectionnés et collés dans
les écoles et établissements de Lomé et à                                concours.
                                                  l’intérieur du pays
Activité 2 : Concours national de d’art                                                                                    Les étudiants ont été nombreux à se
           oratoire sur la réconciliation, la   - Les communiqués radiodiffusés et émissions TV                            mobiliser pour le concours. Ils
           réconciliation et la paix sociale     o 202 passages de communiqué sur 15 radios           Ecart :        des   demandent à ce que ce concours soit
                                                    pendant deux semaines sur l’étendue du            communiqués ont
                                                                                                                           organisé chaque année pour leur
                                                    territoire national.                              été 15 de radios     permettre de se prononcer sur les grands
                                                 o 04 émissions radios animées                        au lieu de 7 dans    enjeux sociopolitique du pays
                                                 o 01 émission télévisée a été animée                 le but d’assurer
                                                - Formation d’un collège d’enseignants d’université   une
                                                  pour la correction                                  communication
                                                - Phase oratoire et remise de prix à la soirée des    efficace autour de
                                                  lauréats le 02 Mars 2012                            concours

                                                    06 ateliers de formation des ASRED ont été Pas d’écart                300 jeunes ont participés à         ces
                                                     réalisés du 23 décembre 2011 au 24 janvier                            formations dont 102 jeunes filles
Activités 3 : Formation des agents de                2012 à Lomé, Aného, Kpalimé, Sotouboua,
          sensibilisation      sur      la           Bassar et Mango. Le thème de ces atelier
          réconciliation durable (ASRED)             était : « quelle implication des jeunes pour
                                                     une réconciliation efficace et durable »
La majorité des activités prévues dans le cadre dudit projet a été réalisé. Seule la production
des affiches n’a pas été faite compte tenue du budget prévue pour sa mise en œuvre qui s’est
avéré au final insuffisant. En effet dans l’élaboration du budget une erreur c’est glisser dans
l’estimation du coût de productions des affiches ainsi le montant disponible ne peut donc pas
couvrir les frais de production.

    Collaboration à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR)

La plateforme pour la réalisation des activités a toujours été en contact avec le bureau de la
CVJR à travers M. WOLOU Noel leur Secrétaire Administratif, soit d’avoir leur regard sur
l’activité, soit de partager les résultats des acquis sur le terrain et aussi s’enquérir des visions
de la CVJR afin de pouvoir savoir les questions sur les quelles il est nécessaire d’insisté. Des
séances de travail avec M.AGBOKOU Maurille, expert en communication auprès de la CVJR
pour la rédaction du scénario du spot, et de son tournage. Il faut également noter la présence
d’au moins un commissaire de la CVJR lors des ateliers formations et autres activités menées
par la Plateforme. Bref il y a eu une interaction active entre les deux organes.

    Collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le Développement au Togo
     (PNUD)

Pour la mise en œuvre du projet, l’équipe de coordination des activités a été en contact
permanent avec son homologue du PNUD à travers M. Moctar DIOUF pour
l’opérationnalisation de chaque activité. Beaucoup de moyens ont été utilisés pour cette
collaboration notamment l’internet et le téléphone. Il est a souligné que des séances de travail
soit au PNUD soit au Secrétariat de la Plateforme ont été faite pour la mise en œuvre du
projet.

Aussi le Secrétaire comptable de l’équipe de coordination a tout au long du projet travaillé
avec M. Béatrice DOGBE pour la gestion financière.

     1.1.3) Analyse des résultats du projet

                                                                                                       12
Tableau 2 : Présentation des résultats – comparaison entre prévisions et réalisations

Résultats prévus                               Résultats obtenus                               Ecarts   Commentaire/justification

Les capacités des jeunes sont renforcées             Plus de trois cent (300) jeunes ASRED                   Les jeunes ASRED ont après
sur les enjeux, les défis et les moyens pour          ont été formés sur le processus de                       fait    des    séances     de
une forte implication dans la consolidation           réconciliation nationale                                 restitutions    dans     leur
des acquis de la paix et de la cohésion              861 jeunes ont participé aux concours                    localité. (Lomé et dans les
                                                      nationaux de dissertation et d’art                       régions du pays). Nous
sociale au Togo
                                                      oratoire sur la réconciliation                           avions reçu 13 rapports des
                                                     Près de 5 000 jeunes ont participé aux                   organisations de Lomé et 10
                                                      rencontres de sensibilisation sur la                     rapports de l’intérieur du
                                                      réconciliation dont un millier de                        pays soit un rapport par
                                                      jeunes filles                                            catégorie de groupes cibles
                                                                                                              Les jeunes ayant pris part
                                                                                                               aux séances de restitutions
                                                                                                               sont motivés et demande
                                                                                                               que de telles actions soient
                                                                                                               fréquentes.
                                                                                                              « A travers cette séance je
                                                                                                               maitrise mieux le processus
                                                                                                               de justice transitionnelle et
                                                                                                               le travail de la CVJR » s’est
                                                                                                               réjouit M. AGOTO Abalo,
                                                                                                               agent de promotion social à
                                                                                                               Sotouboua
                                                                                                              Le Secrétariat a enregistré
                                                                                                               également des coups de fil
                                                                                                               de plusieurs jeunes ; en
moyenne trois (3) par jour,
                                                                                               nous avions également reçu
                                                                                               la visite de cinq (5)
                                                                                               association qui ont voulu
                                                                                               intégré la plateforme

La population est mieux informée sur la           300 leaders religieux, communautaires      13     chefs      traditionnels,
mission, les travaux et les acquis de la           et chefs traditionnels ont été              leaders       religieux        et
CVJR, et, plus largement les notions liées à       sensibilisés sur le processus de            communautaires ont menés
la justice transitionnelle et à l’impératif        réconciliation nationale                    des          actions           de
                                                                                               sensibilisations dans leurs
d’une réconciliation durable ;
                                                                                               communautés          sur        le
                                                                                               processus        de       justice
                                                                                               transitionnelle.
                                                                                              « Avant la rencontre de
                                                                                               restitution (sensibilisation) la
                                                                                               population pensait que la
                                                                                               CVJR était composé des
                                                                                               membres du RPT et qu’elle
                                                                                               n’est pas crédible ; mais
                                                                                               après les habitants ont
                                                                                               compris que Le travail de la
                                                                                               CVJR les concerne tous et
                                                                                               que la mission de la
                                                                                               commission est nécessaire
                                                                                               pour un développement de
                                                                                               nos populations » a dit
                                                                                               Togbui OURO AKONDO
                                                                                               SOULEMANE, Chef canton
                                                                                               de Kpangalan, préfecture de
Tchaoudjo

Différentes couches de la population sont        Des livrets et dépliants ont été            Les 10 meilleurs textes de
mobilisées et contribuent à la réussite des       confectionnés pour sensibiliser la           dissertations      et     d’art
actions de la CVJR et des initiatives de          population sur le processus de justice       oratoire ont été utilisés pour
réconciliation prises par les différentes         transitionnelle au Togo                      produire un livret sur la
                                                 Production d’un spot audio et vidéo          réconciliation.
parties prenantes ;
                                                  sur la réconciliation, le pardon et la      Les meilleures citations
                                                  paix                                         tirées des copies des élèves
                                                 Production d’un DVD avec les                 et étudiants font également
                                                  meilleurs textes d’art oratoire              parties des textes pour les
                                                                                               livrets.
                                                                                              Un spot audio et vidéo sur la
                                                                                               réconciliation a été tourné
                                                                                               en français puis décliné en
                                                                                               Mina et Kabyè. Ce spot
                                                                                               passe sur 4 radios à Lomé et
                                                                                               sur 5 radios à l’intérieur du
                                                                                               pays à fréquence de trois (3)
                                                                                               à cinq (5) diffusions par jour
                                                                                               pendant 20 jours. Le spot
                                                                                               vidéo passe sur deux
                                                                                               télévisions au Togo (TVT et
                                                                                               LCF) à fréquence d’une (1) à
                                                                                               trois (3) diffusions par jour
                                                                                               pendant 10 jours.
La Plateforme Justice et Vérité est              Une coordination de trois (03)              Une équipe travaille en
opérationnelle et mène des activités à            personnes a travaillé en permanence          permanence au Secrétariat
Lomé et dans toutes les régions du pays           au niveau du Secrétariat de la               de la Plateforme pour la
                                                  Plateforme                                   coordination des activités.
                                                 Deux véhicules (02) ont été loués pour       L’absence d’un coursier et
                                                  assurer le déplacement des membres           d’un secrétaire de direction
de la Plateforme lors des activités         ont rendu difficile la
   Du matériel de bureaux ont été acquis       préparation et la distribution
    pour un fonctionnement efficace du          des courriers.
    Secrétariat de la Plateforme               Le Secrétariat s’est doté de
                                                matériels de bureau ce qui a
                                                permis         un         bon
                                                fonctionnement
1.1.4) Participation du groupe cible au projet

Lors de l’exécution du présent projet, il a été noté une participation effective des groupes
cibles.

   -     Les leaders communautaires (chefs traditionnels, responsables religieux et présidents
         des CDQ et CVD)

   -     Les jeunes

   -     La population à la base.

Les leaders communautaires ont effectivement participé aux activités du projet. Ils ont
massivement répondu aux invitations pour les ateliers et formations. De leur retour dans leur
communauté ils ont fait échos en organisant des rencontres de sensibilisation (restitution).

Les jeunes, pour leur part, ont également répondu massivement aux ateliers, lors des concours
nationaux sur la réconciliation et ont surtout proposé des textes avec des propositions
concrètes qui vont servir à l’élaboration des livrets.

La participation de la jeunesse s’est encore faite ressenti lors de la soirée de remise de prix ou
des jeunes volontaires ont travaillé avec la coordination du projet pour l’organisation de ladite
soirée. On pouvait en dénombré deux cent à trois cent jeunes venus soutenir leur pair à la
soirée de remise de prix aux lauréats.

Quand à la population à la base la participation est remarquée à deux niveaux. Premièrement
au niveau des rencontres de sensibilisations où les populations de Lomé et de l’intérieur du
pays se sont mobilisées pour accueillir les organisateurs et suivre avec une attention
particulière les communications présentées en langues locales. Ensuite lors du tournage de
spot publicitaire, les acteurs identifiés ont répondu présent et ont participé à toutes les
rencontres qui ont précédé le tournage soit 5 réunions avec les membres de la Plateformes.
Aussi après le tournage la déclinaison en langue a été assurée par des acteurs des médias sans
aucune difficulté particulière

   2- Evolution du contexte du projet

Le paysage sociopolitique du Togo a considérablement évolué tout au long de la mise en
œuvre du projet. Certains évènements ont eu un impact direct sur l’exécution du projet vu que
les secteurs qui étaient touchés par le changement constituent une partie de la population
cible. Ces évènements ont amené des aménagements dans le chronogramme initial du projet.

   a- La crise à l’Université de Lomé et de Kara

L’un des axes du projet consistait à impliquer la jeunesse dans le processus de réconciliation.
La crise survenue dans les universités du Togo a perturbé la réalisation de cette activité.

                                                                                                     17
Entre décembre 2011 et janvier 2012 les universités ont été fermés; le lancement du concours
national de dissertation et d’art oratoire prévu pour cette du période s’est plutôt tenu le 05
janvier 2012. Afin de favoriser une participation massive au niveau des étudiants la
Plateforme a prolongé la période du concours de 15 à 21 jours soit six(6) jours de plus.

   b- Les audiences extraordinaires de la CVJR

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) a procédé aux audiences publiques,
privées et in caméra du 06 Septembre 2012 au 17 Novembre 2012. Un constat général était
fait ; la majorité des personnalités auditionnés sont des victimes ou témoins, les présumés
coupables étaient rare.

 En outre plusieurs personnalités au pouvoir directement ou indirectement impliquées dans les
violences de 2005 n’ont pas été entendues par la commission. Ceci a encore conforté le
pessimisme de la population quant à l’aboutissement des travaux de la commission.

La mobilisation de la population, des médias et des organisations de la société civile a amené
la CVJR à organiser des audiences spéciales qui ont permis d’attendre certaines personnalités
notamment :

S.E.M Abbas BONFOH, président de l’Assemblée Nationale ;

M. Edem KODJO, Ancien Premier Ministre

Mme Kissem TCHANGAI WALLA, commissaire de la CVJR et ancienne présidente de
CENI en 2005

M. Atcha TITIKPINA, Chef d’Etat général des Forces armées togolaise

Ces auditions ont eu le mérite de décrisper un peu le paysage sociopolitique du pays et a
favoriser la visibilité de la Plateforme et l’adhésion de la population au processus, notamment
la mobilisation des leaders communautaires à l’intérieur du pays. Ces derniers se sont
vraiment intéressés aux formations et aux ateliers.

2-1) Respect du chronogramme établit

Le chronogramme établit au début du projet n’a pas tenu cela est du:

   -   Le retard dans le décaissement après la signature du contrat

Le contrat d’exécution du projet a été signé le 19 octobre 2011, les fonds ne seront décaissés
que le 12 décembre 2011. Ce retard a considérablement agit sur le chronogramme de mise
en œuvre des activités du projet. La crise universitaire a également influé sur le déroulement
des activités

   -   La crise dans les universités du Togo

   3- Gestion du projet et des finances

                                                                                                  18
Pour la mise en œuvre du projet la Plateforme a mobilisée trois permanents basés au CACIT,
des personnes ressources et des volontaires. Cette équipe a assuré la gestion administrative et
financière du projet.

   IV-ATTEINTE DES OBJECTIFS DU PROJET

4.1) Appréciation de l’atteinte des objectifs du projet

Toutes les activités sont exécutées. Les objectifs du présent projet sont atteints car nous avons
constaté une participation effective des différentes composantes de la société civile togolaise à
la consolidation du processus de réconciliation au Togo. On a noté une remarquable
participation des leaders religieux (environ70), des chefs traditionnels (environ 100), des
responsables de CDQ et CVD (environ 150), des jeunes élèves et étudiants (environ 900), des
médias (15 radios, 09 presses écrites, 3télévisions, des sites et réseaux de publication dont
celui de la plateforme) et des populations à la base. Des journalistes reconnus très critiques à
l’égard de la CVJR, ont avec les débats, ateliers, et formations animés par la Plateforme révisé
leur position par rapport à la commission.

Le résultat des impacts du projet sont résumé dans les tableaux ci-dessous :

                                                                                                    19
Tableau 3 : Changements/ Impacts

Activités réalisées                   Résultats obtenus                Utilisation faite des résultats par les Changements constatés
                                                                       bénéficiaires

Axe 1 : Mobilisation sociale de la population

Activité 1 : Production de livrets,        Elaboration des messages   Les livrets et dépliants sont Les élèves et étudiants ont compris la
dépliants et affiches                      Conception du livret       distribués dans les écoles à Lomé et nécessité du travail de la CVJR et en
                                           Conception des dépliants   à l’intérieur du pays                parlent autour d’eux.

                                                                                                                L’Association International des Etudiants
                                                                                                                juristes-Branche Togo (AIEJ) a choisit
                                                                       Les livrets et dépliants sont            comme thème pour célébrer la journée
                                                                       distribués dans les institutions de la
                                                                                                                internationale de la femme le 15 mars
                                                                       Républiques, les organisations de la     2012. « femme togolaise, actrice ou
                                                                       société civile, la bibliothèque          spectatrice       du      processus     de
                                                                       nationale, les médias                    réconciliation ». Une demande de soutien
                                                                                                                financier a été faite à la Plateforme pour
                                                                                                                cette activité.

                                                                                                                La thématique de la réconciliation est
                                                                                                                présente dans les débats dans les écoles
                                                                                                                (animation     de    causerie-débat)  et
                                                                                                                universités du Togo.
Activité      2:     Rencontres      de      12 rencontres de sensibilisations          Les     populations     sensibilisées    Les citoyens abordent plus facilement les
sensibilisation sur le rôle de la CVJR       sur la réconciliation après la             effectuent des séances de discussion     sujets liés à la réconciliation nationale.
                                             formation des ASRED et les ateliers        régulières sur la thématique de la
                                                                                        réconciliation et les travaux de la Quelques Comité de Développement de
                                             des leaders communautaires
                                                                                        CVJR                                Quartier (CDQ) et leaders communautaires
                                                                                                                            introduisent le débat sur la justice
                                                                                                                            transitionnelle dans leur réunion et
                                                                                                                            rencontre (Exemple : le CDQ d’Amoutivé à
                                                                                        Les leaders religieux et de CDQ/CVD
                                                                                                                            Lomé, CDQ Ténou Kopé à Adamavo)
                                                                                        animent des discussions débats sur
                                                                                        les travaux de la CVJR dans leur
                                                                                        communauté

Activité 3 : Ateliers régionaux des       - 300 leaders communautaires (chefs            Les chefs traditionnels, leaders
chefs traditionnels, des leaders            traditionnels, leaders religieux et         religieux et communautaires ont
religieux et communautaires                 CDQ/CVD, responsables d’ONG et              organisés des séances de restitutions    - Les chefs traditionnels comprennent
                                            association…) ont été entretenus sur                                                   mieux le processus de justice
                                                                                        à leur population           pour les
                                            la mission, les acquis et les défis de la                                              transitionnelle
                                            CVJR, mais aussi et surtout sur la          sensibiliser sur le processus de         - Les chefs traditionnels organisent des
                                            nécessité de s’impliquer dans le            justice transitionnelle et les travaux     séances régulières à la cour royale pour
                                            processus de réconciliation lors de six     de la CVJR : Centre social de Kara le      parler des travaux de la CVJR, en
                                            (06) ateliers dans les cinq régions du      12 janvier 2012 ; HIHEATRO dans la         exemple il y a eu une séance de
                                            Togo plus Lomé commune                      région des plateaux le                     restitution à la cour royale du chef du
                                                                                                                                   quartier pkangalam à Sokodé, dans les
                                                                                        TCHAWANA-                 AKAMADE-         maisons des chefs de kodjoviakopé
                                                                                        BAMABODOLO        dans    la région        (Lomé) et de hihéatro (Atakpamé)
                                                                                                                                 - Les leaders communautaires ont
Centrale ; Baguida dans la région        compris la nécessité de s’impliquer dans
                                                                                 maritime ;                               le processus introduise ce thème dans
                                                                                                                          les discussions dans leur communauté.
                                                                                                                      - Le débat sur la justice transitionnelle est
                                                                                                                          devenu courant dans les communautés
Activité 4 : Sensibilisation de masse :   Production du spot audio et vidéo en Le spot est diffusé sur 09 radios dans Les populations sont sensibilisées sur les
Production de spot                        français avec déclinaison en Mina et le pays et sur 02 TV                   notions de pardon, de répentance et de
                                          Kabyè. Les acteurs principaux du spot :                                     paix. Le thème de justice transitionnelle
                                        M. BRUNO MENSAH, journaliste                                                  devient un sujet de débat même dans le
                                        Mme. DA Dédé WULEDE, animatrice                                               monde du HIP HOP. Exemple :
                                        M. ATCHINA, humoriste                                                         Un collectif de sept (07) artistes de renom
                                        M. Bernard A. Dodji BOKODJIN, Activiste                                       togolais conduit par le pilier du rap togolais
                                        des Droits de l’Homme et membre de la
                                                                                                                      ERIC MC a réalisé une chanson sur la
                                        plateforme
                                                                                                                      réconciliation. Le CD a été envoyé a la
                                                                                                                      Plateforme pour une demande de
                                                                                                                      financement du clip vidéo de la chanson

Axe 2 : Implication des jeunes dans le processus de réconciliation nationale

Activité 1 : Concours national d’art                                           Les étudiants ont effectués des          Le débat sur le processus de réconciliation
oratoire sur la réconciliation                                                 recherches sur le processus de           est introduit dans les Universités du Togo.
                                          -   381 étudiants ont participés au
                                                                               réconciliation et les travaux de la      Les clubs Universitaires abordent le sujet
                                              concours.
                                                                               CVJR                                     de la justice transitionnelle dans leurs
                                          -   Un collège d’enseignant de
                                              d’Université a été formé pour                                             actions       (Exemple :       l’Association
                                              corriger les copies                                                       Internationale des Etudiants Juristes
                                          -   Le résultat final de remise de Il y a eu écart dans la diffusion des      organise une conférence pour célébrer la
                                              prix aux lauréats a été donné                                             journée internationale. Le thème choisit
                                                                               communiqués radio pour l’annonce
                                              lors d’une soirée qui a regroupé                                          est « la femme togolaise, actrice ou
                                                                               des concours ;15 Radios ont été
-   250 personnes le 02 Mars 2012 sollicité au lieu de 10                    spectatrice      du     processus      de
                                              à l’Auditorium de l’Université de                                        réconciliation ». La présidente de la
                                              Lomé.                                                                    Plateforme est invitée à présenter une
                                                                                                                       communication lors de cette conférence).

                                                                                                                       La participation aux différents concours a
                                                                                                                       été massive

Activité 2 : Concours national de      - 480 copies ont été enregistrées         Les élèves ont effectués des La participation aux différents concours a
           dissertation    sur    la   - Un collège d’enseignant de français a   recherches sur le processus de été massive
           réconciliation,        la     été formé pour corriger les copies      justice transitionnelle notamment
                                       - Les 10 meilleurs étudiants ont plaidé                                         L’animation d’une causerie débat par
           réconciliation et la paix                                             les travaux de la CVJR.
           sociale                       leur texte devant un jury lors de la                                          l’élève Akoélé LAKOUSSAN, troisième au
                                         soirée de remise de prix aux lauréats                                         concours national de dissertation dans son
                                         le 02 mars 2012 à l’Auditorium de                                             école le TRESOR à Afanou Kopé sur le
                                         l’Université de Lomé                    Il y a eu écart dans la diffusion des thème « l’élève dans le processus de
                                                                                 communiqués radio pour l’annonce
                                                                                                                       réconciliation »
                                                                                 des concours ; 15 Radios ont été
                                                                                 sollicité au lieu de 10               De même le lycée d’Agoè centre dans le
                                                                                                                       cadre de sa semaine culturelle également a
                                                                                                                       sollicité un membre de la plateforme pour
                                                                                                                       une causerie-débat

Formation       des   Agents    de        06 ateliers de formation des ASREDLes jeunes ASRED ont menés des Les jeunes dans leurs communautés ont
Sensibilisation     pour       une      ont été réalisées du 23 décembre    actions de sensibilisation dans leur introduit dans les débats populaires le
Réconciliation Durable (ASRED)          2011 au 24 janvier 2012dans les 5   quartier, communauté et village sujet de la réconciliation et la CVJR.
                                        régions du Togo plus Lomé commune.  après la formation. Nous avons entre
                                          Plus de trois cent (300) jeunes autres les cas de :
                                          ASRED ont formés sur le processus                                      Les communautés religieuses et locales
de réconciliation nationale                                      abordent la thématique de justice
                                                                 transitionnelle dans les débats lors des
                                 L’Eglise des Assemblées de réunions ordinaires.
                                  Dieu du Togo à Lomé,
                                  les jeunes du parti politique Exemple du Club des mères d’Assou Kopé
                                  de la CDPA à Notsé,            dans à Aného.
                                 Bassar le 22 février 2012, à
                                  Tchamba le 24 février 2012,     MADEC.
                                 Sotouboua le 23 février
                                  2012,
                                 Aného le 21 et Anfoin le 23
                                  février ;
                                 Kpalimé le 24 février 2012.
                                 Mango, le 22 février 2012
4.2) Durabilité du projet

Du nord au Sud le présent projet a mobilisé la société civile togolaise autour de la Plateforme
Citoyenne Justice & Vérité. La Plateforme a su mobiliser les organisations de la Société
Civile autour du projet en les impliquant dans l’exécution. Au total, trente (30) organisations
de la société civile togolaise ont participé à la mise en œuvre du présent projet dont onze (11)
à l’intérieur du pays dans les régions et 19 à Lomé.

Ces organisations garantissent une durabilité au projet d’autant plus que chaque représentant
des organisations membres de la Plateforme fait le point régulièrement à sa base et un rapport
des activités est envoyé aux responsables des structures. Aussi des réunions de suivi
périodique du Conseil Consultatif de la Plateforme permettaient aussi aux membres de
s’imprégner des résultats. Le conseil consultatif regroupe les membres du bureau directeur de
la plateforme et des personnes ressources soit de la CVJR, du PNUD, de l’UE et du HCDH.

En outre les bénéficiaires du projet se sont appropriés des activités et ont adhérés au projet
compte tenue de la pertinence et l’importance de sujet. Un autre acquit très important du
projet est que plusieurs organisations qui précédemment n’ont jamais travaillé ensemble ont
gardé des contacts. Ces dernières et la Plateforme vont rester en contact permanent pour
pérenniser les acquis dudit projet.

Il est aussi important de souligner l’aspect genre dans la l’appréciation de l’impact du projet
sur les populations. Dans la coordination opérationnelle il faut relever la présence de six (6)
femmes. Au niveau des bénéficiaires il faut noter la participation des femmes à toutes les
activités du projet notamment :

   -   Atelier des leaders communautaires : 93 femmes étaient présente sur toute l’étendue
       du territoire
   -   ASRED : 102jeunes filles
   -   Concours national de dissertation : 118filles dont trois parmi les dix (10) meilleurs
       candidats
   -   Concours national d’art oratoire : 87 filles dont deux (2) parmi les dix meilleurs
       candidats
   -   Production de spot : On note la présence d’une femme parmi les acteurs et plusieurs
       jeunes filles
   -   Rencontre de sensibilisation ; elles ont été très nombre à ces occasions. On peut les
       estimer à plusieurs milliers sur toute l’étendue du territoire

Le premier responsable du projet est également une femme en la personne de Dr. Kanny
SOKPOH-DIALLO, présidente de la Plateforme Citoyenne Justice & Vérité.

   V- LECONS TIREES

5.1) Difficultés

Les difficultés rencontrées lors de la mise en œuvre de ce projet sont de plusieurs ordres.

                                                                                                   25
a- Difficulté financière
Les lignes budgétaires prévus pour les activités ont été sous estimés surtout pour les activités
dans les régions. Aussi la Plateforme pour mener a bien ces activités a du revoir le nombre de
participants dans certaines régions pour pouvoir tenir dans les coûts.

La ligne budgétaire prévue pour la communication s’est avérée insuffisante ce qui a
considérablement gêné les préparatifs et la réalisation de certaines activités.

   b- Difficultés liées aux ressources humaines

Les ressources humaines pour la réalisation des activités ont été insuffisantes. Ce qui a poussé
la Plateforme à prendre des volontaires pour          accompagner le travail. Sans grande
motivation les volontaires se sont donnés au travail comme il se doit. Néanmoins l’absence
d’un coursier et d’un secrétaire de direction a pesé sur l’exécution des travaux.

5.2) Les perspectives

La réalisation de ce projet a encore une fois de plus montrer l’efficacité de l’implication de la
société civile sur le terrain pour accompagner le processus de réconciliation. Les OSC ont
l’avantage d’être plus proche de la population à la base et de faire passé les messages.

Les activités de la Plateforme ont été appréciées par les groupes cibles qui ont souhaité que de
telles actions soient régulièrement menées. Pour la suite du processus de justice
transitionnelle, vu que la CVJR va rendre officiellement son rapport dans le courant du mois
de mars 2012, la Plateforme préconise de mener des actions suivantes :

   -   Effectuer un voyage dans un pays africain ayant connu la justice transitionnelle pour
       s’enquérir des expériences des démarches à faire par la société civile après la
       publication officiel du rapport de la commission ;

   -   Favoriser l’appropriation du rapport de la CVJR par les organisations de la Société
       Civile ;

   -   Traduire le rapport en français facile et faire un résumé pour les populations ;

   -   S’impliquer dans la vulgariser du rapport et des recommandations auprès de la
       population à la base

   -   Sensibiliser les acteurs sociopolitiques sur la mise en œuvre des recommandations
       issues du rapport de la CVJR

   -   Faire le suivi régulier de la mise en œuvre des recommandations par le gouvernement

   De telles actions nécessitent des moyens humains et financiers considérables. La
   Plateforme est motivée à cet effet et compte sur ces partenaires pour l’accompagner dans
   la réalisation de ces activités pour atteindre une réconciliation effective durable au Togo.

                                                                                                    26
Vous pouvez aussi lire