Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens

 
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
N°17 l novembre-décembre 2013

                                                                                         Prix Inserm         Don d’organes                BPCO
            Le magazine de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale

                                                                                         Les lauréats 2013   Comment changer la donne ?   À la recherche d’un second souffle

                                                                                                       Virus émergents
                                                                                                             Comment garder
                                                                                                               le contrôle ?
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
Sras, grippe aviaire, H5N1,     SOMMAIRE
©©François guénet/inserm

                                           ou encore coronavirus           ➜   à la une
                                           ces noms résonnent                   4 	BPCO
                                                                                  À la recherche d'un second souffle
                                           depuis une dizaine d’années
                                           dans les médias, avec           ➜   Découvertes
                           des titres qui sonneraient presque              		6 Infarctus du myocarde
                                                                                  Agir sur le système immunitaire
                           le glas de l’humanité. Réelle menace            		 8 R
                                                                                 éparation musculaire
                           ou dramatisation médiatique ?                          Le double jeu des macrophages
                           Quoi qu’il en soit, les pandémies                   10 Immunogénétique
                                                                                  Des souris et des hommes… Et leurs gènes
                           prédites n’ont pour le moment pas eu lieu,
                           même si la prudence reste de mise               ➜   Têtes chercheuses
                                                                               14 Prix Inserm 2013 Le sens de la recherche
                           selon les spécialistes.
                           Dès les premiers cas, les chercheurs            ➜   REGARDS SUR Le MONDE
                           et les autorités sanitaires ont, en effet,          19 Neurosciences Une télécommande cérébrale
                           décidé de prendre les devants et de             ➜   Cliniquement vôtre
                           s’atteler à l’étude et à la surveillance de         20 Sclérose en plaques
                           ces virus qualifiés d’émergents. Leur plus             Une révolution thérapeutique
                                                                               22 Tests génétiques
                           grande peur ? Qu’un jour l’un d’entre eux              Une checklist pour un meilleur suivi
                           mute et devienne capable de se propager
                           à toute la population, sans que l’on            ➜ Grand Angle
                           puisse sauver les patients, ni même les             24 Virus émergents
                           traiter. Pour éviter une telle catastrophe,             Comment garder le contrôle ?
                           les laboratoires de l’Inserm, de l’Institut
                           Pasteur ou encore du CNRS sont sur              ➜   Médecine générale
                                                                               36 Maladies chroniques
                           tous les fronts : identifier ces nouveaux              Leurs racines plongent dans l’enfance
                           virus, connaître leur origine, évaluer leur
                           dangerosité, déployer des réseaux de            ➜   Entreprendre
                                                                               40 Valorisation
                           surveillance à grande échelle, maintenir               Les critères du succès
                           opérationnelles des plateformes et des
                           capacités de recherche, mettre au point
                                                                           ➜   Opinions
                                                                               42 Dons et greffes d’organes
                           des tests diagnostiques rapides, trouver               Comment changer la donne ?
                           des traitements ou des moyens
                                                                           ➜   Stratégies
                           de prévention efficaces. Objectif : garder          44 M
                                                                                   édecine personnalisée
                           le contrôle !                                          Aviesan présente sa stratégie à l’Europe
                           Le dossier de ce numéro de                          45 Handicap
                                                                                  L’Inserm impliqué !
                           Science&Santé explore ces différents
                           plans de lutte, avec la vigilance               ➜   Bloc-Notes
                                                                               46 L a recherche de l’art#2
                           en fil rouge.                                       48 Thomas Tursz - La nouvelle médecine du cancer
                                                         Yann Cornillier
                                                      Rédacteur en chef

                                                                                           novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●      ●   3
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
➜   à la une • Découvertes • Têtes chercheuses • regards sur le monde • Cliniquement vôtre • Grand Angle • Médecine générale • Entreprendre • Opinions • Stratégies • Bloc-Notes

                                                                                                                                                                                 bronches dues à l’inhalation
                                                                                                                                              La mesure du débit
                                                                                                                                              respiratoire permet
                                                                                                                                                                                 chronique de composants
                                                                                                                                              de dépister la BPCO.               toxiques qui « déclenche
                                                                                                                                                                                 une réponse immunitaire
                                                                                                                                                    mobilisant différents types cellulaires : macrophages,
                                                                                                                                                    ­neutrophiles ou encore lymphocytes. Ceux-ci libèrent
                                                                                                                                                     alors une myriade de médiateurs inflammatoires :
                                                                                                                                                     ­cytokines, protéases », explique Jorge Boczkowski *
                                                                                                                                               de l’Institut Mondor de Créteil.
                                                                                                                                               Cette inflammation entraîne une modification struc-
                                                                                                                                               turelle irréversible de l’appareil respiratoire dénommée

                                                                                                                 ©©Patrick ALLARD/REA
                                                                                                                                               « remodelage bronchique ». « Au niveau des bronches, il
                                                                                                                                               se caractérise notamment par une fibrose péribronchique.

BPCO                                                                                                                                           Les tissus deviennent cicatriciels, ce qui se traduit par un
                                                                                                                                               ­épaississement de la paroi des petites voies aériennes, détaille
                                                                                                                                                Michel Aubier. En parallèle, le muscle lisse qui aide à la

À la recherche
                                                                                                                                                ­circulation de l’air dans les bronches augmente de volume. »
                                                                                                                                                 Ces deux phénomènes provoquent un r­ étrécissement du
                                                                                                                                                 calibre des bronches, d’où la difficulté à respirer.
                                                                                                                                                 Ce remodelage a aussi des répercussions sur les c­ ellules

d’un second souffle                                                                                                                              épithéliales qui tapissent la paroi des bronches. « Une
                                                                                                                                                 ­partie d’entre elles se mettent à sécréter du mucus
                                                                                                                                                  ­visqueux en excès, poursuit Michel Aubier, et les c­ ellules
                                                                                                                                              ciliées, ­chargées de filtrer
                                                                                                                                              les particules et de ­ramener “ Comprendre
Selon l’OMS, la broncho-pneumopathie chronique                                                                                                le mucus vers le ­larynx, ne les mécanismes
obstructive (BPCO) sera, en 2030, la 3e cause                                                                                                 jouent plus leur rôle. » Seules physiologiques
de mortalité dans le monde. Sans plus attendre,                                                                                               des expectorations peuvent est essentiel pour
la recherche s’investit pour mieux comprendre les                                                                                             dégager les bronches.
                                                                                                                                              Lorsqu’elles deviennent identifier de
mécanismes à l’origine de cette maladie et trouver                                                                                            ­quotidiennes, on parle alors nouvelles voies
de nouveaux traitements. Une Journée mondiale                                                                                                  de bronchite chronique - thérapeutiques„
lui est consacrée, le moment de faire le point.                                                                                                ou « toux du ­fumeur » -,
                                                                                                                                               un des premiers signes révélateurs de BPCO.
                                                                                                                                               C’est notamment sur ces anomalies épithéliales que ­travaille
                                                                                                                                                   l’équipe de Michel Aubier. Elle a montré que ­certaines

                                                  B
                                                         PCO. Derrière ce sigle se cache une maladie                                               ­protéines libérées lors de ­l’inflammation, ­dénommées
                                                         ­méconnue et sous-diagnostiquée qui touche                                                 HMGB1 pour High-mobility group ­protein B1, se trouvent
                                                          pourtant près de 3,5 millions de Français. ­Causée                                        en plus grande quantité dans les bronches des ­fumeurs
☛☛Michel Aubier : unité 700 Inserm-              par l’inhalation de particules toxiques, la broncho-                                         souffrant de BPCO. En interagissant avec c­ ertains
    Université Paris Diderot-Paris 7,             pneumopathie chronique obstructive se manifeste
    équipe Mécanisme du remodelage
    bronchique dans l’asthme sévère               d’abord par une toux expectorante et un e­ ssoufflement
    et la BPCO, CIC Bichat                        à l’effort. Non traités, ces symptômes empirent jusqu’à
☛☛Jorge Boczkowski : unité 955 Inserm-
    Université Paris-Est-Créteil-Val-de-          l’insuffisance ­respiratoire, voire jusqu’au décès.
    Marne, Institut Mondor de recherche           Près de 16 000 ­personnes en meurent ainsi chaque
    biomédicale, équipe Physiopathologie
    de la BPCO et d’autres conséquences
                                                  année en France. Or, il n’existe que des traitements
    respiratoires de l’inhalation de particules   ­symptomatiques prescrits selon la gravité de l’obs-
    de l’environnement                             truction ­bronchique (voir e­ ncadré). « Comprendre
   ☛
☛Vincent      Lagente : unité 991 Inserm-
    Université de Rennes 1,                       les mécanismes physiopathologiques à l’origine de la
    Foie, métabolismes et cancer                  maladie est donc e­ ssentiel pour ­identifier de nouvelles
   ☛
☛Patrick      Berger : unité 1045 Inserm -
    Université de Bordeaux, équipe
                                                   voies thérapeutiques », assure Michel Aubier *, de
                                                                                                                     ©©Frederic MAIGROT/REA

    Remodelage Bronchique                         l’université Paris-Diderot.
 N. Ferhani et al. American Journal of         Le responsable de plus de 80 % des cas de BPCO est bien
    Respiratory and Critical Care Medicine,
    1er mai 2010 ; 181 (9) : 917-27
                                                  connu : le tabagisme. Les autres patients développent
 M. Dagouassat et al. American Journal of      généralement la maladie suite à une exposition à des
    Respiratory and Critical Care Medicine,       poussières ou des polluants dans certains métiers liés à
    1er avril 2013 ; 187 (7) : 703-14
 S. Molet et al. Inflammation Research,
                                                  l’agriculture, au bâtiment ou encore à l’industrie ­minière.
    1er janvier 2005 ; 54 (1) : 31-36             Tous ont en commun une inflammation majeure des                                                    Principal responsable : le tabagisme

4●                           ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
à la une
➜

                                                                                                                                              La BPCO,
                                                                                                                                              cela se soigne ?
                                                                                                                                              Non. Les traitements ne s’attaquent
                                                                                                                                              malheureusement qu’aux symptômes en
                                                                                                                                              fonction de sa gravité. La Haute Autorité de
                                                                                                                                              santé (HAS) a défini quatre stades - léger,
                                                                                                                                              modéré, sévère et très sévère - en fonction
                                                                                                                                              des capacités et volumes pulmonaires des
                                                                                                                                              patients. La première mesure à prendre est
                                                                                                                                              d’éviter les composés toxiques responsables
                                                                                                                                              de l’inflammation bronchique. « Ce qui, dans
                                                                                                                                              la plupart des cas, signifie l’arrêt du tabac »,
                                                                                                                                              insiste Patrick Berger. À partir du stade
                                                                                                                                              modéré (-20 % de la capacité respiratoire),
                                                                                                                                              une réhabilitation à l’effort doit être effectuée

                                                                                                                 ©©DR TONY BRAIN/SPL/PHANIE
                                                                                                                                              pour réapprendre à respirer et casser
                                          ©©JOHN BAVOSI/SPL/PHANIE

Mucus bronchique                                                                                                                              le cercle vicieux du déconditionnement
                                                                                                                                              musculaire. Au niveau de la pharmacopée,
                                                                                                                                              des bronchodilatateurs peuvent être prescrits
                                                                                                                                              avec une durée d’action plus ou moins longue
                                                                                                                                              suivant la gravité de l’obstruction bronchique.
                                                                                                                                              Les patients les plus critiques, atteints
                                                                                                                                              d’insuffisance respiratoire chronique, doivent
                                                                     L’emphysème provoque une augmentation
                                                                     du volume des alvéoles pulmonaires                                       suivre une oxygénothérapie jusqu’à dix-huit
Bronchiole                                                                                                                                    heures par jour. Près de 100 000 Français
                                                                     (à gauche schéma d’alvéoles et d’une
                                                                     bronchiole), pouvant aboutir à la rupture                                vivent sous assistance respiratoire à domicile.
                                                                     de leur paroi.

                                                  m é d i a t e u r s , de Jorge Boczkowski et
                        Alvéoles                  comme l’inter­ leurs c­ ollaborateurs ont

                                                                                                                                                                                                  ©©Phototake /Garbera/BSIP
                                                  leukine ­I L-1ß, ­récemment montré que
       ces protéines c­ ontribueraient à main­tenir l’inflam­ certains d’entre eux, les
     mation et donc à accentuer le remodelage bronchique. prostaglandines PGE2,
     Si elle finit par affecter les alvéoles ­pulmonaires, ces perpétuent, voire ampli-                      La ventilation
     petites poches situées au bout des bronchioles (L), où fient la sénescence des                          respiratoire est un des
       s’effectuent les échanges gazeux entre l’air et le sang, un fibroblastes, ces cellules                traitements de la BPCO.
       « emphysème pulmonaire » peut apparaître. « Les parois du tissu conjonctif qui en
       entre les alvéoles sont détruites par l’activité de protéases, synthétisent les princi-
       libérées par le système immunitaire suite à l’inflammation. paux constituants (fibres et c­ ollagène). Et cela accentue
       Ces enzymes ne sont plus inhibées par les mécanismes l’inflammation des alvéoles et in fine leur destruction.                     Bronchioles
       censés les contrôler. On parle de ­déséquilibre protéases/ Cibler les médiateurs de l’inflammation est donc Petites branches des voies
                                                                                                                                                                      L
       anti-protéases », explique Jorge                                                     une des voies de traitement les plus respiratoires de moins
       Boczkowski. Parmi elles, on trouve                                                 ­prometteuses. « Il existe des pistes d’un millimètre de diamètre,
    ­notamment des métallo­protéinases “ Le but est de trouver                             en développement qui ­v iseraient situées         dans le
                                                                                                                                     prolongement des bronches
       matricielles (L), comme la MMP- 12.            un   bloqueur     général   de       ­certaines des cytokines impliquées
     Vincent Lagente *, de l­’université l’inflammation „                                 dans la réponse immunitaire comme
     de Rennes 1, et ses collaborateurs ont
     montré qu’elle est présente en plus grand nombre dans indique Patrick B
                                                                                            les interleukines ou les chimiokines,
                                                                                        ­ erger *, pneumologue au Centre
                                                                                                                                         Métalloprotéinases
                                                                                                                                          matricielles                L
     les poumons des patients. Sans parois alvéolaires, des de recherche cardiothoracique de Bordeaux, dont c’est Enzymes de type protéases,
     bulles d’air restent prisonnières des poumons, ce qui l’objet de ses travaux. Le but ultime étant de trouver un qui hydrolysent les protéines
     entraîne une ­réduction de la surface disponible pour bloqueur ­général de l’inflammation de la BPCO. »                         et modifient la matrice
     absorber l­’oxygène. D’où un e­ ssoufflement, d’abord à La recherche a donc fait et continue de faire de grands extracellulaire                 dans laquelle
                                                                                                                                     nos cellules sont liées.
     l’effort, puis au repos si rien n’est fait.                        progrès dans la compréhension des mécanismes et de
     Suite à l’inflammation, les cellules alvéolaires leurs interactions, et de nouvelles cibles thérapeutiques
     ­subissent également une sénescence (L) accélérée. ont été mises au jour. Avec l’espoir d’obtenir prochaine-                         Sénescence
      Elles d­ eviennent métaboliquement inactives tout en ment un traitement efficace. En attendant, les patients Vieillissement naturel des
                                                                                                                                                                      L
      ­libérant de nouveaux médiateurs chimiques. L’équipe retiennent leur souffle. n                         Simon Pierrefixe cellules et des organismes

                                                                                                                                              novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●                  ●             5
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
• à la une ➜      découvertes • Têtes chercheuses • regards sur le monde • Cliniquement vôtre • Grand Angle • Médecine générale • Entreprendre • Opinions • Stratégies • Bloc-Notes

 Infarctus du myocarde
 Agir sur le système immunitaire
 Nouvelle piste thérapeutique dans le traitement de l’infarctus :
 neutraliser les lymphocytes B lors de la réponse inflammatoire devrait
 permettre de minimiser les lésions et d’améliorer la survie des patients.

                                           L
                                                      es maladies
                                                     ­ischémiques –

                                                                                                                                                                             ©©jean-Sébastione silvestre - Unité 970 Inserm
                                                      qui ­entraînent
                                            une diminution de
                                            l’oxygénation d’un
                                            tissu – demeurent
                                            une cause de morbi­                                    PBS                                        a-CD20
                                            dité et de mortalité
                                            importante dans les
                                            pays développés,
                                            ­malgré l’amélioration
                                             des prises en charge
                                             médicamenteuses
LAthérome                                    et chirurgicales.
                                             Parmi elles, l’infarc-
                                                                                L’administration d’un anticorps qui neutralise les lymphocytes B (à droite)
                                                                                diminue la taille de la zone infarcie (bleu turquoise) après un infarctus
 Épaississement progressif
 de la paroi des artères par                 tus du myocarde                    du myocarde chez la souris.
 dépôt de plaques de graisse                 touche à lui seul
                                             120 000 ­personnes chaque année en France. Il ­survient qui attirent sur les lieux des monocytes – les éboueurs du
LStaire
    ystème immuni-
         adaptatif
                                           lorsque le cœur a été privé d’oxygène, quand l’une système immunitaire – ce qui aggrave encore les l­ ésions.
                                           des artères qui l’irriguent est obstruée par un caillot « Cet effet repose sur la capacité des lymphocytes B à libérer
 Lymphocytes T et B,                       ­sanguin ou par une plaque d’athérome (L) érodée ou une protéine, la chimiokine CCL7, qui facilite la mobilisation
 à l’origine de la                           détachée. Des cellules musculaires qui permettent la des monocytes de la moelle osseuse vers le sang et ainsi leur
 réponse immunitaire                         contraction meurent alors – le cœur est dit « infarci » – infiltration délétère dans le tissu cardiaque », précise Jean-­
 spécifique, fondée sur
 la reconnaissance des                       ce qui oblige le tissu cardiaque sain restant à subir une Sébastien Silvestre. « La compréhension fine et complète des
 antigènes de l’élément                      profonde ­réorganisation, non sans                                                    interactions entre les différents acteurs
 étranger                                    risque. Ce r­ emodelage est dit « hyper­ “ Les lymphocytes B                          de la réaction immuno-­inflammatoire
                                             trophique » : le cœur se dilate au libèrent une protéine qui et les principales atteintes tissulaires du
LAnticorps                                   point de provoquer une insuffisance permet une infiltration
                                             cardiaque congestive, il ne pompe délétère des monocytes
                                                                                                                                   cœur infarci constitue un enjeu théra-
                                                                                                                                   peutique majeur et pourrait amener au
 Protéine capable de
 reconnaître une autre
                                             plus efficacement le sang et ne peut
                                             plus assurer un débit suffisant pour
                                                                                             dans le tissu cardiaque „ développement                de nouvelles approches
                                                                                                                                   pour le traitement des ­patients présen-
 molécule, et seulement
 celle-ci                                    satisfaire les ­besoins de ­l’organisme. On sait que le tant un infarctus du myocarde », ajoute-t-il.
                                             ­système i­ mmunitaire est impliqué dans les mécanismes D’ailleurs, en administrant un anticorps (L) qui
LLymphome                                     ­moléculaires et cellulaires à l’œuvre dans ce remodelage ­neutralise les lymphocytes B, les chercheurs ont réussi
                                               post-infarctus, mais son a­ ction est encore mal connue. à réduire la taille de l’infarctus et améliorer la ­fonction
 Cancer du système                             C’est cette piste qu’explorent les équipes de Ziad M   ­ allat ­cardiaque chez la souris. Chez l’homme, de tels anti-
 lymphatique qui                               et Jean-­Sébastien ­Silvestre * au Paris-Centre de corps, comme le rituximab ou le bélimumab, sont
 se développe aux dépens
 de lymphocytes.                               ­recherche cardio­vasculaire, au sein de ­l’hôpital européen déjà utilisés dans le traitement de certaines affections
                                           Georges-Pompidou, à ­partir de modèles ­expérimentaux auto-immunes ou de lymphomes (L). « Il semble ainsi
                                           d’infarctus du myocarde chez la souris.                            ­particulièrement intéressant de tester leur efficacité dans le
                                                                                                               traitement des patients », s’enthousiasme le chercheur. Les
 ☛☛Ziad Mallat et Jean-Sébastien
                                                Neutraliser les lymphocytes B                                  équipes de Ziad Mallat et Jean-Sébastien Silvestre vont
     Silvestre : unité 970 Inserm -             Les chercheurs sont parvenus à montrer comment le d’ailleurs p­ rochainement débuter un essai clinique pour
     Université Paris-Descartes, PARCC          système immunitaire adaptatif (L) est impliqué dans en é­ valuer les effets chez l’homme. n  Hélène Perrin
  Y. Zougarri et al. Nature Medicine,
                                                le remodelage cardiaque. Après un infarctus, le tissu
                                                ­cardiaque endommagé est infiltré par des lymphocytes B, 8 www.parcc.inserm.fr
     septembre 2013 (en ligne)
     doi:10.1038/nm.3284

 6●                           ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
➜  découvertes
                                                                                                                      Cerveau
Immunité
Les cohésines se dévoilent
                                                                                                                      Maturation en bandes organisées
À chaque infection, le corps    Claudepierre * et Ebe                                                                                                    5e jour                                   7e jour                                    Adulte
produit des anticorps ou        Schiavo *, de l’équipe
immunoglobulines (Ig)           de Biologie moléculaire
pour lutter contre les          des lymphocytes B dirigée
agents infectieux entrants.     par Bernardo Reina San
Ils se répartissent en          Martin *, à l’IGBMC,
cinq classes : IgM, IgD,        se sont intéressés aux

                                                                                                                                                                                                                                                               ©©Isabelle Arnoux, Etienne Audinat/U603 Inserm
IgG, IgA et IgE. Mais au        protéines qui s’associent
départ, seules les formes       à AID. Ils ont montré que
IgM et IgD sont produites       les cohésines, dont le rôle
par les lymphocytes B ;         dans la réparation de l’ADN                                                             Observation en microscopie confocale
les autres le sont après        est connu, interagissent
un premier contact avec         avec la protéine AID.                                                                                                      5e jour                                   7e jour                                    Adulte
un pathogène. Pour les          Preuve est faite aussi
produire, il est nécessaire     qu’elles participent au
de rapprocher des régions       rapprochement des régions
d’ADN qui sont éloignées,       d’ADN et à leur réparation
les casser, puis les réparer.   et qu’elles se révèlent
Ce processus, dit de            essentielles au processus
commutation isotypique, se      de commutation isotypique                                                               Reconstruction 3D de cellules isolées
réalise notamment grâce         et donc à la défense de
à la protéine nommée            l’organisme. F. B.                                                                      Un corps cellulaire                               modifications                        des changements
Activation Induced Cytidine        ☛
                                ☛Anne-Sophie        Thomas-Claudepierre,                                               qui se réduit, des                                morphologiques durant                de formes observés
Deaminase (AID), qui induit        Ebe Schiavo et Bernardo Reina San
                                   Martin : unité 964 Inserm/UMR 1704
                                                                                                                        prolongements                                     les premiers jours                   et de l’expression de
des dommages à l’ADN.                                                                                                   qui se développent…                               de la vie postnatale,                plusieurs protéines.
                                   CNRS - Université de Strasbourg
Pour décrypter la régulation
                                 A.-S. Thomas-Claudepierre et al. The Journal                                        Les cellules                                      comme l’illustrent                   Notamment, la
précise de ce processus,
Anne-Sophie Thomas-
                                   of Experimental Medicine, octobre 2013                                               microgliales du                                   ces images au 5e jour,               sous-unité du canal
                                   (en ligne) doi : 10.1084/jem.20130166
                                                                                                                        système nerveux                                   au 7e et à l’âge adulte.             potassique Kv1.3,
                                                                                                                        central des souris                                Ces observations,                    qui pourrait être en
DMLA                                                                                                                    subissent des                                     notées par Isabelle
                                                                                                                                                                          Arnoux *, étudiante
                                                                                                                                                                                                               cause dans la migration
                                                                                                                                                                                                               de ces cellules,
Le monocyte inflammatoire                                                                                                                                                 en thèse dans l’équipe               et des récepteurs
                                                                                                                    LCsensoriel
                                                                                                                        ortex somato­                                     d’Étienne Audinat *,
                                                                                                                                                                          font suite à de premiers
                                                                                                                                                                                                               qui participent aux
                                                                                                                                                                                                               phénomènes de
                                                                                                                       Partie du cerveau qui                              travaux de ces                       chimiotaxie (L) et
                                                                                                                                                                          chercheurs.                          de phagocytose (L)
                                                                                   ©©Florian Sennlaub/Inserm

                                                                                                                       traite les informations
                                                                                                                       relatives au toucher.                              Ils avaient, en effet,               en jeu dans ce
                                                                                                                                                                          déjà prouvé que ces                  processus. Détection,
                                                                                                                    LChimiotaxie                                          cellules, impliquées
                                                                                                                                                                          dans l’immunité du
                                                                                                                                                                                                               migration, destruction :
                                                                                                                                                                                                               la maturation a
                                                                                                                       Mouvement d’une cellule
                                                                                                                       en réponse à un stimulus                           système nerveux,                     un véritable plan
                                                                                                                       chimique                                           influençaient l’étape                d’attaque. F. B.
                                                                                                                                                                          de maturation des
      Coupe de rétine d’un donneur sain
      (à gauche), d’un patient atteint de DMLA
                                                                                                                    LPhagocytose                                          synapses du cortex
                                                                                                                                                                          somatosensoriel (L).
                                                                                                                                                                                                                  ☛
                                                                                                                                                                                                               ☛Isabelle    Arnoux, Étienne Audinat :
                                                                                                                                                                                                                   unité 603 Inserm/CNRS – Université
                                                                                                                                                                                                                   Paris-Descartes, Neurophysiologie,
                                                                                                                       Capture, ingestion et                                                                       nouvelles microscopies
      (à droite) où les monocytes inflammatoires                                                                       destruction de particules                          Ils montrent aujourd’hui              I. Arnoux et al. GLIA, octobre 2013 ;
      (flèches) infiltrent la lésion et la rétine.                                                                     ou micro-organismes                                qu’elle s’accompagne                    61 (10) : 1582-95

Première cause de cécité dans le monde industriel, la
dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) existe
dans deux formes cliniques : n     ­ éovasculaire et atro-
phique. Celle-ci est caractérisée par une lésion bien
                                                                                                               monocytes (L) i­nflammatoires, exprimant fortement
                                                                                                               le récepteur CCR2 de cette chimiokine, sont recrutés                                     LChimiokine
délimitée des photorécepteurs qui s’étend et ­détruit                                                          de la circulation vers la lésion atrophique. Les auteurs                                  Petite protéine fonctionnant
la vision centrale. Ses mécanismes biologiques sont                                                            ont ainsi démontré chez des ­souris que ces ­monocytes                                    par attraction chimique
mal compris. Si des progrès considérables ont été                                                               inflammatoires sont toxiques pour les photorécep-                                        capable d’activer les cellules
accomplis pour traiter la forme néovasculaire, il
­                                                                                                               teurs et que l’inhibition de leur recrutement stoppe                                     du système immunitaire
n’existe a­ ctuellement aucun traitement efficace pour                                                          la dégénérescence. ­Bloquer l’interaction entre CCL2
stopper la lente expansion de l’atrophie dans l’autre
forme. Les travaux conduits en collaboration par le
                                                                                                                et les monocytes exprimant CCR2 ­pourrait constituer
                                                                                                                une voie p
                                                                                                                         ­ rometteuse pour e­ mpêcher l’inflammation                                    LMonocyte
­laboratoire de Florian Sennlaub *, à l’Institut de la                                                       ­chronique sous la rétine dans la DMLA atrophique.C. G.                                   Type de globule blanc
 vision, et celui de Christophe C
                                ­ ombadière *, de l’uni-                                                                                                                                               capable de capturer, ingérer
 té ­Immunité et infection, viennent de démontrer que le
                                                                                                                  ☛
                                                                                                               ☛Florian     Sennlaub : unité 968 Inserm - Université Pierre-et-Marie-Curie               et détruire des particules ou
                                                                                                                  ☛
                                                                                                               ☛Christophe        Combadière : unité 945 Inserm - Université Pierre-et-Marie-Curie       des micro-organismes
 taux de la chimiokine (L) CCL2 est élevé dans les yeux                                                         F. Sennlaub et C. Auvynet et al. EMBO Mol Med, 21 octobre 2013 (en ligne)
des patients atteints d’une DMLA ­atrophique et que des                                                           doi : 10.1002/emmm.201302692

                                                                                                                                                                             novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●                                      ●     7
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
➜ découvertes
                                          ••
                                         ••

                                   REparation musculaire
                                   Le double jeu des macrophages
                                   Premières défenses de l’organisme en cas d’infection, les macrophages de notre
                                   système immunitaire pèseraient sur la régénération des fibres musculaires, après
                                   un traumatisme. Comment ? En déclenchant puis en stoppant l’inflammation.
                                   Un changement de profil régi par une enzyme, l’AMPK. Décryptage.

                                                                               L
                                                                                       es sportifs le confirmeront : réduire la durée de                              réaction pro-inflammatoire dure trop longtemps, c­ ertains
                                                                                       ­l’inflammation après une blessure musculaire                                  ­produits de celle-ci peuvent devenir toxiques pour les
                                                                                        est la clé d’une bonne récupération. Le muscle                                 ­cellules et les tissus sains risquent d’être détériorés, précise
                                                                                 ­squelettique, qui conserve à l’état adulte la capacité de se                          ­Bénédicte Chazaud * de l’Institut Cochin à Paris.
                                                                                  régénérer entièrement après un dommage, dispose à cet                                  Diminuer ­l’inflammation est donc indispensable pour
                                                                                  effet d’une batterie d’outils. Parmi eux, les macrophages,                             que le tissu se régénère correctement. » Or, les macro-
                                                                                                                    des cellules du système                              phages y ­détiennent un rôle majeur, en phagocytant
                                                                                                                    immunitaire inné qui,                                les débris cellulaires et tissulaires présents. Ils basculent
                                                                                 Par rapport à une situation en tant que première                                        ainsi d’un profil pro-inflammatoire vers un état anti-­
                                                                                 contrôle (A), un déficit           barrière de défense,                                 inflammatoire et stimulent la différenciation terminale
                                                                                 en AMPK chez la souris
                                                                                 entraîne un retard de la           envahissent ­rapidement                              des p­ récurseurs myogéniques en fibres musculaires.
                                                                                 régénération musculaire,           le muscle lésé. Sous                                 Afin de mieux comprendre les mécanismes de ce revi-
©©Marine Théret, Institut Cochin

                                                                                 avec la formation de               leur action, les précur-                             rement, l’équipe de la chercheuse a étudié l’implication
                                                                                 fibres plus petites (B).           seurs myogéniques, à                                 d’une enzyme, l’AMPK (5’ adenosine monophosphate-
                                                                                 Inversement, la greffe de          l’origine des nouvelles                              activated protein kinase), principale régulatrice du
                                                                                 moelle osseuse de souris           fibres musculaires, proli­                       ­niveau énergétique de la cellule. Les travaux ­réalisés sur
                                                                                 normale dans une souris
                                                                                 déficiente pour l’AMPK
                                                                                                                    fèrent. S­ econde étape                           des souris déficientes en AMPKα1, une des sous-unités
                                                                                 améliore la régénération           ­importante : la phase de                         constitutives de l’enzyme, ont montré que ces rongeurs
                                                               50 µm             musculaire et la taille des         résolution de l’inflam­                          avaient un défaut de régénération musculaire. Leurs
                                                                                 fibres formées (C).                 mation. Car « si la                              macrophages pro-inflammatoires présentaient, en effet,

                                                   O               Quesaco ?
                                                                  comme Ocytocine
                                    La signification de son nom en grec, « accouchement rapide »,
                                                                                                                                                                     Malformations cérébrales
                                                                                                                                                                     Un nouveau gène impliqué
                                    ­illustre l’un des premiers effets découverts : déclencher et accélérer                                                          Avec la formation d’amas             chercheurs, menée par
                                     ­l’accouchement. Depuis, les chercheurs ne cessent de révéler d’autres                                                          de neurones dans des                 Carlos Cardoso *, de
                                      fonctions de cette hormone produite par l’hypothalamus, une struc-                                                             parties inappropriées                l’Institut de neurobiologie
                                      ture capitale du système nerveux central impliquée dans les émotions.                                                          du cerveau, les                      de la Méditerranée, a
                                      L’ocytocine jouerait ainsi un rôle dans l’attachement entre la mère                                                            hétérotopies nodulaires              permis d’en identifier un
                                      et l’enfant, et participerait au plaisir ressenti lors des inter­actions                                                       périventriculaires (HNP)             nouveau : C6orf70. Grâce
                                      ­sociales. Ces dernières seraient d’ailleurs améliorées chez les a
                                                                                                       ­ utistes                                                     peuvent se traduire                  à une approche combinant
                                       de haut niveau après inhalation de l’hormone. À l’Institut de neuro-                                                          par une multitude de                 hybridation génomique
                                       biologie de la Méditerranée *, une équipe a récemment ­démontré                                                             troubles : hypotonie,                comparative (L)
                                       que l’ocytocine entraînait un effet antalgique chez le n ­ ourrisson au                                                       déficit intellectuel,                et séquençage de
                                       moment de la naissance, lui évitant de trop souffrir lors de cet événe-                                                       épilepsie. Si l’implication          l’exome (L) entier,
                                       ment traumatisant. Une autre a également mis en évidence, chez la                                                             de plusieurs gènes avait             réalisée sur 27 patients,
                                       souris, que ­l’hormone permet de rétablir un réflexe de succion chez                                                          déjà été prouvée, la                 les chercheurs ont montré
                                       les nouveau-nés qui en étaient dépourvus. Un espoir pour les bébés                                                            collaboration de Renzo               que l’absence du gène
                                       humains souffrant de troubles du comportement alimentaire ? J. C.                                                             Guerrini, de l’Université            C6orf70 est une cause
                                     ☛
                                    ☛Institut de neurobiologie de la Méditerranée (Inmed) : unité 901 Inserm – Aix-Marseille Université, équipes Impact
                                     de la génétique et l’épigénétique sur le neurodéveloppement : investigation du syndrome de Prader-Willi et Activités précoces
                                                                                                                                                                     de Florence, avec une                d’apparition d’HNP.
                                     dans le cerveau en développement                                                                                                équipe internationale                Il code pour une protéine
                                                                                                                                                                     de cliniciens et de                  impliquée dans le trafic

                                   8●                     ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
➜ découvertes

  1 Les macrophages

                                                                                    mu
  qui envahissent                                                                                    Débris

                                                                                      cle lés
  le muscle lésé                                                                                                          Macrophage
  ont un profil                                                                                                           pro-inflammatoire
  inflammatoire

                                                                                             é
  (en vert) et stimulent
                                                                                                                                              Phagocytose
  la prolifération                                                                                                                                                  3 Les macrophages
  des précurseurs                                                                                                                         K                         adoptent alors
                                                                                                                                    A  MP                           un profil anti-
  myogéniques
  (en rouge).                                                                                                              Kß                                       inflammatoire
                                                                                                                        M
                                                                                                                    CAM                 ✔
                                                                                                                                                                    (en bleu), favorisent
  2 La phagocytose                                                                                                                                                  le développement
  des débris par les                                                                                                                                                des fibres
  macrophages est                                                                                           Noyau                                                   musculaires et donc
  associée à l’activation                                                          Précurseurs                                                                      la régénération

                                                                                                                                                                                              ©©frédérique koulikoff/inserm
  de l’AMPK, via la                                                                myogéniques                                                                      musculaire.
  CAMMK ß, qui va                                                                                                          Macrophage
                                                                                                                                                                é
  à son tour stopper
                                                                                                                    anti-inflammatoire                        ar
                                                                                                      cle

                                                                                                                                                          p
  l’expression des

                                                                                                                                                   scle ré
  gènes pro-inflamma-
                                                                                                 Mus

  toires et stimuler
  celle des gènes                                                                                                   Nouvelles fibres

                                                                                                                                                 mu
  anti-inflammatoires.                                                                                              musculaires

une activité phagocytaire réduite et échouaient, in vitro l’inflammation. Ils ouvrent également de ­nouvelles
et in vivo, à adopter un profil anti-inflammatoire. pistes pour comprendre les effets de certains ­composés
De plus, il semble qu’une autre protéine ­intervienne anti-inflammatoires. « Il est encore prématuré d’envi-
dans le basculement des macro-                                                  sager une application c­linique
phages vers un profil anti-­ “ Diminuer l’inflammation                         car la séquence précise des
inflammatoire, la CaMKKβ, qui                                                  ­évènements reste à déterminer.
provoque l’activation de l’AMPK en est indispensable pour que                   On sait juste que donner des anti-­
amont. Les chercheurs ont ­montré le tissu se régénère „                        inflammatoires trop tôt empêche                                                                                                               ☛☛Bénédicte Chazaud : unité 1016 Inserm/
                                                                                                                                                                                                                                  CNRS – Université Paris-Descartes,
que l’utilisation d’un i­nhibiteur                                              le muscle de bien se réparer. Mais                                                                                                                équipe Environnement des
de la CaMKKβ prévenait ce changement d’état. ces ­travaux attestent d’un concept en pleine émergence :                                                                                                                            cellules souches et homéostasie
                                                                                                                                                                                                                                  du muscle squelettique
Ces travaux témoignent pour la première fois du rôle ­métabolisme et ­inflammation sont liés ! », conclut                                                                                                                      R. Mounier, et al. Cell Metabolism,
prépondérant joué par l’AMPK dans la régulation de ­Bénédicte ­Chazaud. n                     Véronique Meder                                                                                                                   6 août 2013 ; 18 : 251-64

                                                                                                                                        Cancer du poumon
                                                                      C6orf70, une protéine
                                                                      qui joue un rôle
                                                                                                                                        Une capsule qui transporte
                                                                      important dans la                                                 aussi de l’espoir
                                                                      migration neuronale.
                             ©©Francois J. Michel /INSERM, INMAGIC

                                                                                                                                        Il fut un temps où l’on ne parve-            et de la transporter dans le
                                                                                                                                        nait pas à administrer la molé-              ­plasma. Cette capsule, deux fois
                                                  LHgénomique
                                                      ybridation                                                                        cule d’étoposide sans altérer son
                                                                                                                                        action ou induire de toxicité. Les
                                                                                                                                                                                      plus petite que les anciennes
                                                                                                                                                                                      (54 nanomètres ­  environ), peut
                                                                           comparative                                                  ­coupables : les composés que l’on            être produite à grande échelle et
                                                                     Technique permettant                                                devait ajouter pour l­’empaqueter            permet de charger et décharger
                                                                     de repérer des variations                                           et la solubiliser. Pourtant, ce              davantage d’étoposide que les
                                                                     du nombre de copies                                                 ­produit reste le principal atout            précédentes tout en s’affranchis-
                                                                     dans l’ADN
                                                                                                                                          pour lutter contre le cancer du             sant de leurs inconvénients. Un
intracellulaire qui joue                                                                                                                  poumon. Aujourd’hui, les risques            espoir de nouveau traitement
un rôle important dans
la migration neuronale,
                                                  LExome                                                                                  sont en voie de disparition
                                                                                                                                          puisque Benjamin Saliou *
                                                                                                                                                                                      pour cette maladie qui représente
                                                                                                                                                                                      la première cause de mortalité
                                                                     Ensemble des parties
et va permettre de                                                   codantes du génome                                                   et l’équipe Micro- et nanoméde-             par cancer tous sexes confondus.
développer un nouvel                                                                                                                      cines biomimétiques d’Angers                                            F. B.
outil de diagnostic pour                                               ☛
                                                                     ☛Carlos    Cardoso : unité 901 Inserm –                             ont mis au point une nouvelle              ☛☛Benjamin Saliou : unité 1066 Inserm – Université
                                                                         Aix-Marseille Université, Inmed                                                                                 d’Angers
une meilleure prise en                                                V. Conti et al. Brain, 20 septembre 2013                         nanocapsule lipidique capable,              B. Saliou et al. European Journal of Pharmaceutical
charge des patients. F. B.                                              (en ligne) doi : 10.1093/brain/awt249                             in vitro, de solubiliser la m
                                                                                                                                                                      ­ olécule          Sciences, 9 octobre 2013 ; 50 (2) : 172-80

                                                                                                                                                                    novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●                                                           ●   9
Virus émergents Comment garder le contrôle ? - BPCO - Académie d'Amiens
➜  découvertes
                                                                                                       ••
                                                                                                      ••            ••
                                                                                                                   ••

                                             ImmunogEnEtique
                                             Des souris
                                             et des hommes…
                                             Et leurs gènes
                                             Et si l’avenir thérapeutique de l’homme, c’était la souris ? C’est
                                             en tout cas le parti pris du centre d’immunophénomique (L) de
                                             Marseille-Luminy. Ici, on crée des souris génétiquement modifiées
                                             pour, entre autres, tester leur réaction immunitaire face à des agents
                                             infectieux. Visite de ce nouveau centre qui fête sa première année.

                                                                                              D
                                                                                                         ans le massif des calanques de ­Marseille,
                                                                                                         le long d’une route qui serpente à
                                                                                                         ­travers le parc de Luminy, un nouveau
                                                                                                ­bâtiment ­accueille les visiteurs : 3 500 m2
                                                                                                 abritant du ­matériel de haute technicité, bientôt
                                                                                                 ­

                                                                                                 50 000 ­souris et une quarantaine de chercheurs,
©©reportage photo : François guénet/inserm

                                                                                                 ingénieurs et techniciens. ­Bienvenue au Centre
                                                                                                 d’immuno­phénomique (Ciphe), i­nauguré en
                                                                                                 décembre 2012, et qui sur le point de fêter sa
                                                                                                 première année. Mais il existait déjà dans la          génétiquement grâce à un vecteur (L), puis elles sont
                                                                                                 tête de son directeur, Bernard M   ­ alissen *,      mises en culture avant d’être micro-­injectées dans un
                                                                                                                             depuis 2007. Sa r­ aison   blastocyste, un embryon de quelques cellules. C     ­ elui-ci est
                                                                                                                             d’être ? Créer de          ensuite implanté dans une souris pseudogestante (L). Si la
                                                                                                   Bernard Malissen façon standardisée                  chance est de la partie, certains souriceaux seront p­ orteurs
                                                                                                                             des ­modèles murins        de la modification génétique souhaitée au n    ­ iveau de leurs
                                                                                                   immunologiste, à
                                                                                                   l'origine du Ciphe        destinés à l’étude du      cellules reproductrices. Il ne reste alors plus qu’à les croiser
                                                                                                                             système immunitaire.       – naturellement – pour obtenir des ­souris p­ orteuses de
                                                                                        « Maintenant que le génome humain est séquencé, il s’agit
                                                                                        de le traiter massivement et d’identifier la fonction de
            LIphénomique
                mmuno­                                                                  chacun des gènes », explique-t-il. La proximité génétique
                                                                                        de la souris et de l’homme fait du petit m  ­ ammifère un
                                             Elle vise à capturer, par des              modèle particulièrement approprié pour la recherche
                                             approches standardisées                    sur les maladies touchant l’être humain. L’idée est
                                             et massivement parallèles,                 simple : pour chacun des gènes, créer une souris qui
                                             l’état fonctionnel de
                                             l’ensemble des cellules
                                                                                        en soit dépourvue. Et observer ce qui se passe. « C’est
                                             qui composent le système                   un peu comme avec une voiture, si on enlève une pièce,
                                             immunitaire.                               on voit tout de suite si elle peut continuer à rouler ou pas.
                                                                                        Mais le problème peut aussi se révéler tardivement si c’est
                                                                                        la roue de secours qui a été supprimée… »
                                             ☛☛Bernard Malissen : unité 1104 Inserm/
                                                CNRS - Aix-Marseille Université,        Création d'une souris
                                                Centre d’immunologie de Marseille-      Pour créer une souris, comment s’y prend-on ? C’est très
                                                Luminy, US 12 Ciphe
                                              ☛
                                             ☛Frédéric    Fiore : US 12 Inserm, Ciphe
                                                                                        facile… ou presque, si l’on en croit Frédéric Fiore *,              Vider la litière sale des cages, c’est le rôle
                                              ☛
                                             ☛Nicolas   Lévy : unité 910 Inserm –      responsable du service Ingénierie génétique. Des                      du robot-laveur, dont Victor Pierrini, technicien
                                                Aix-Marseille Université                ­cellules souches embryonnaires de souris sont modifiées              laverie, surveille le bon fonctionnement.

                                             10 ●                     ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
découvertes

                                                                                                                                               M E d eci n e d e d emai n
  ➜

                                                                                                                                              ••
                                                                                                                                             ••
                                                                                    Bientôt 50 000 souris
                                                                                    dans l’animalerie
                                                                                    dirigée par Anne Gillet.
                                                                                                               LVecteur
                                                                                                                Molécule d’ADN qui permet
                                                                                    Pour faciliter leur
                                                                                                                la propagation de séquence
                                                                                    gestion, elles sont         génétique d’intérêt
                                                                                    hébergées dans des
                                                                                    cages rangées sur
                                                                                    des portoirs
                                                                                    style bibliothèque.
                                                                                                               LFpseudogestante
                                                                                                                   emelle

                                                                                    À droite, des               Femelle accouplée avec
                                                                                    souriceaux d’un jour        un mâle stérile pour
                                                                                                                déclencher le programme
                                                                                                                hormonal d’une grossesse

                                                                                                               LNucléotide
                                                                                                                Molécule de base
                                                                                                                de l’ADN

  la mutation dans toutes leurs c­ ellules. « Il faut
  entre 12 et 16 mois, selon la ­complexité du modèle,
  pour livrer une lignée de s­ ouris correspondant à la
  demande », précise ­Frédéric Fiore. En 2013, le
  Centre a enregistré près de quarante ­commandes
de prestations pour générer des lignées de souris
pour des clients extérieurs et en a produit une
­trentaine dans le cadre de l’infrastructure de
 ­biotechnologies ­Phenomin (voir encadré).

                                                                                                                                                             ©©reportage photo : François guénet/inserm
Un hébergement sécurisé
Car le Ciphe est à la fois partenaire d’un
­programme international et une unité de
 ­service qui assure la production de mutations
  pour des demandes individuelles : « Nous
  répondons à la commande de laboratoires
  ­extérieurs qui souhaitent obtenir des mutations
   plus précises, comme le r­emplacement d’un
   ­nucléotide (L) par un autre. » Cela a été le cas de
    ­Nicolas Lévy *, de l’unité Inserm ­Génétique
     médicale et ­génomique ­fonctionnelle. Après
     avoir identifié le gène responsable de la progéria,        Les souris qui viennent de            l’implantation des embryons
                                                                l’extérieur n’ont pas forcément       dans des mères porteuses
     maladie qui entraîne un vieillissement prématuré, il       le statut sanitaire requis            maintenues dans des espaces
     a pu tester une thérapie ciblée sur des s­ ouris modèles   (SOPF, Specific and Opportunistic     confinés, Amandine Sansoni veille
     créées au Ciphe, alors que le Centre n’avait pas encore    Pathogen Free). En pratiquant         à obtenir des souriceaux exempts
     intégré ses locaux.                                        des fécondations in vitro et          de pathogènes.

                                                                                        novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●          ●   11
➜  découvertes

                                                         Toutes les lignées produites
  National, européen                                     sont hébergées au sein
                                                         même du Centre. L’anima-
  et international                                       lerie, le domaine d’Anne
  Unique en son genre, le Ciphe n’est pas                Gillet *, occupe tout le
  pour autant seul. Avec l’Institut clinique             sous-sol. Pour le moment,
  de la souris (ICS) d’Illkirch (ingénierie              seuls 3 981 petits muridés
  génétique et caractérisation phénotypique)             sont enregistrés. « Mais
  et le laboratoire orléanais Transgenèse et
                                                         nous pourrons en accueillir
  archivage d’animaux modèles (TAAM, élevage,
  imagerie, ingénierie génétique), il constitue          jusqu’à 50 000 ! », prévoit
  l’infrastructure en santé et biotechnologie            la responsable. Pour leur
  Phenomin, sorte de guichet unique à l’attention        rendre visite, combinai-
  de la communauté française de recherche                son de coton non tissé,
  pour l’utilisation de modèles murins. À eux            charlotte, masque, chaus-
  trois, les établissements créent des souris            sons de protection et gants             Comment savoir                les fragments d’ADN
  modèles, et les hébergent, établissent les                                                     si une souris                 migrent en fonction
                                                         sont de rigueur. Dans les
  cartes phénotypiques, les distribuent et même                                                  possède la mutation           de leur poids sous
                                                         ­couloirs ou à l’entrée des             requise ? En lui              l’action d’un champ
  les archivent, sous forme de gamètes et                 sas conduisant aux salles,
  d’embryons congelés. Leurs clients ? Autant                                                    prélevant un petit            électrique dans
                                                          des affichettes rappellent             bout de queue et en           un gel d’agarose.
  les laboratoires académiques de recherche
                                                          les procédures à suivre pour           analysant l’ADN de            L’observation sous
  que ceux des industriels pharmaceutiques.
                                                          éviter les contaminations.             ses cellules. Coupés          lumière UV permet
  Lauréate des Investissements d’avenir,                                                         par des enzymes,              de les visualiser.
  Phenomin fait aussi partie de l’infrastructure          Car l’une des spécialités du
  européenne « Infrafrontier » et du consortium           Ciphe, c’est l’analyse du sys-
  international de phénotypage de souris (IMPC)           tème immunitaire : il serait
  pour construire une véritable encyclopédie de           donc malvenu qu’un patho-        à tel ou tel pathogène. Ce qui revient à a­ nalyser les cellules
  la fonction des gènes chez ce petit mammifère.          gène non contrôlé vienne         s­anguines contenues dans la rate ou les ganglions. Leur
                                                          fausser les expériences.         arme ? La cytométrie en flux. Cette technique permet de faire
                                                                                           ­défiler les cellules étudiées à grande vitesse dans le ­faisceau
                            Le passage au laser                                             d’un laser. Celles-ci sont mises en présence d’anticorps,
                            C’est à l’étage du dessus que Marie Malissen *,               spécifiques de telle ou telle protéine exprimée à la surface de
                            ­responsable du module d’Immunophénotypage,                     leur membrane. Lorsqu’une cellule passe devant le laser, la
                             Hervé Luche *, responsable R&D, et Pierre G
                                                                         ­ renot *,       lumière réémise par les marqueurs fluorescents couplés
                             ­responsable des équipements, caractérisent l’état             aux anticorps permet d’indiquer à quelle population elle
                              ­fonctionnel du système immunitaire des souris, exposées      appartient : lymphocytes B CD4, CD8, granulocytes…

Pierre Grenot dissèque
une rate de souris
pour l’analyse des
cellules immunitaires
contenues dans cet
organe lymphoïde
secondaire, lieu
de passage,
d’accumulation, et
de rencontre des
antigènes (L) et des
cellules de l’immunité.
                                                                                                                                                               ©©reportage photo : François guénet/inserm

LAntigène
Molécule reconnue par
un anticorps et capable
de déclencher une
réponse immunitaire

12 ●           ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
découvertes

                                                                                                                                                                                    M E d eci n e d e d emai n
  ➜

                                                                                                                                                                                   ••
                                                                                                                                                                                  ••
    Mise en place de la ligne              Un des enjeux de                        Ici, Hervé Luche explique                 variations immunologiques
    d’injection des cellules               l’immunophénotypage :                   l’intérêt d’un outil de                   entre deux groupes
    dans le nébulisateur du                présenter les résultats des             clusterisation : il permet                de souris au sein d’une
    cytomètre de masse.                    analyses de façon claire.               de mettre en évidence les                 même population.

Un labo de sécurité niveau 3                                    et d’identifier des molécules par mesure de

                                                                                                                                                                                                   ©©reportage photo : François guénet/inserm
Depuis peu, l’équipe a fait l’acquisition d’un cytomètre de     la masse de l’atome auquel est lié l’anticorps
masse qui suscite son enthousiasme : « Avec le ­cytomètre       », explique Marie Malissen. Au sein de
en flux, on peut prendre en compte jusqu’à 18 paramètres.       l’unité de service, la R&D n’est pas absente :
Le cytomètre de masse, lui, peut en analyser jusqu’à 50 »,      pour rester dans la course à la technolo-
insiste Hervé Luche. Dans cette machine à l’originale           gie et ­opti­miser le temps de traitement,
­couleur orange saumoné, les cellules défilent à la v­ itesse   les membres du module Immunophé-
 de 1 000 par seconde, et les anticorps, étiquetés cette fois   notypage standardisent les manipula-
 avec des métaux rares, sont identifiés par un spectromètre     tions, mettent au point des combinaisons
 de masse. « Cette technique d’analyse permet de détecter       d’anti­corps et ­marqueurs ­fluorescents
                                                                                            qui font la spéci-
                                                                                            ficité du Ciphe…
                                                                                            Très bientôt, le laboratoire de               Philippe Hoest
                                                        L’installation                      ­sécurité biologique de niveau 3              explique la gestion
                                                        d’un microscope                      (BSL3 pour BioSafetyLevel 3),                sans faille du
                                                        biphotonique –                                                                    traitement d’air
                                                                                          corres­pondant à l’utilisation d’agents
                                                        pour suivre de                                                                    pour maintenir
                                                                                          ­biologiques ­hautement pathogènes              le niveau 3 de
                                                        manière dynamique
                                                        les événements
                                                                                           pour l’homme, sera opérationnel et             sécurité biologique.
                                                        moléculaires à                     ­disposera des ­autorisations régle-           Un « étage »
                                                        l’intérieur d’une                   mentaires nécessaires à son acti-             technique court
                                                        cellule vivante -                   vité. « Les lignées de souris pourront        ainsi sous tout le
                                                        en milieu BSL3                      alors être soumises à des tests infec-        bâtiment, où chaque
                                                        est une première.                                                                 gaine et circuit
                                                                                            tieux et examinées en toute sécurité          sont clairement
                                                        Pour faciliter                      dans des zones c­ onfinées », assurent
                                                        sa maintenance,                                                                   identifiés.
                                                        il a été installé en                Philippe Hoest * et Jean-Pierre
                                                        deux parties : le                 Gorvel      *, les ­responsables,
                                                        tableau de pilotage,            ­respectivement Sécurité et Sûreté
                                                        avec les bancs laser,            biologique et scientifique, de la
                                                        dans une zone                    ­plateforme BSL3. Nul doute que ces
                                                        non classée, et la                chercheurs passionnés participeront        ☛☛Anne Gillet, Philippe Hoest,
                                                        partie observation                                                               Hervé Luche, Pierre Grenot :
                                                        en salle blanche
                                                                                          à élucider la complexité du système            US 12 Inserm, Ciphe
                                                        (moins de                         immunitaire, offrant des perspectives      ☛☛Jean-Pierre Gorvel et Marie Malissen :
                                                                                                                                         unité 1104 Inserm/CNRS - Aix-Marseille
                                                        352 000 particules                thérapeutiques d’envergure. n                 Université, Centre d’immunologie de
                                                        de 0,5 µm/m3 d’air).                                     Julie Coquart          Marseille-Luminy, US 12 Ciphe

                                                                                                      novembre - décembre 2013 ● N° 17 ●                             ●   13
Têtes chercheuses • regards sur le monde • Cliniquement vôtre • Grand Angle • Médecine générale • Entreprendre • Opinions • Stratégies • Bloc-Notes
                              • à la une • découvertes ➜

                              Prix Inserm 2013
                              Le sens de la recherche
                              Avant la cérémonie de remise des prix*, le 2 décembre prochain, au Collège de France,
                              découvrez les huit chercheurs et ingénieurs lauréats des Prix Inserm. Pour la première fois
                              cette année, le prix Opecst-Inserm récompense l’apport socio-économique d’un chercheur.

                                                                                     Grand Prix Stanislas Dehaene
                                                                                    La conscience des chiffres et des lettres

                                                                                                                                                                           j'ai décidé d’être
                                                                                                                                                                           chercheur…

                                                                                                                                                                       … le jour où mon
©©Inserm/Delapierre Patrick

                                                                                                                                                                       père m’a appris que
                                                                                                                                                                       ce terme remplaçait
                                                                                                                                                                       celui d’inventeur, un
                                                                                                                                                                       métier fantasmé qui
                                                                                                                                                                       m’obnubilait depuis
                                                                                                                                                                       toujours. J’avais une
                                                                                                                                                                       dizaine d’années et
                                                                                                                                                                       j’étais un gamin très
                              Que se passe-t-il dans le cerveau lors d’une opération                                               France, se pique donc               bricoleur. Je faisais
                                                                                                                                   d’écriture. « J’aime que            de la menuiserie, de
                              mathématique ? Comment la lecture ou le calcul façonnent-
                                                                                                                                   mes livres aient des réfé-          la programmation,
                              ils nos connexions neuronales ? L’état de conscience                                                 rences ­littéraires : ­Prévert,     je démontais tous
                              est-il doté d’une signature cérébrale caractéristique ?                                              Perec, Nabokov… »,                  les appareils qui me
                              Autant de questions qui passionnent Stanislas Dehaene,                                               évoque-t-il, rêvant à               tombaient dans les
                              professeur de psychologie cognitive au Collège de France.                                            l’avènement d’une autre             mains !
                                                                                                                                   culture, « ­fusion entre les
                                                                                                                                   réflexions philosophiques

                                                                A
                                                                      près La bosse des maths, Les neurones de la                  et humanistes et les grandes avancées scientifiques ».
                                                                      lecture et Apprendre à lire, Stanislas Dehaene               Pour l’heure, il participe surtout à la synthèse entre
                                                                      finalise son dernier ouvrage, rédigé directement             les sciences cognitives et la neurologie, venant ainsi
                                                                en anglais, Consciousness and the brain, également                 clore un débat vieux de 25 ans, qui animait ses deux
                                                                publié en f­rançais. Le neuroscientifique, mathémati-              maîtres, Jacques Mehler et Jean-Pierre Changeux.
                                                                cien d’origine, aujourd’hui professeur au Collège de               Quand le jeune normalien les a connus, le premier

                              14 ●               ● N° 17 ● Novembre - décembre 2013
Vous pouvez aussi lire
DIAPOSITIVES SUIVANTES ... Annuler